Mission : Guerre Syndicale
header

Partagez|

Mission : Guerre Syndicale

Fujii Kaito
Vilain
avatar
Profession : Chômeur - Vilain
Rang : B
Yens : 240
Renommée : 111
Alignement : Dominateur
Mission : Guerre Syndicale || Lun 23 Juil - 23:55


Mission: Guerre Syndicale

Jour 1 : 22h

Un soir alors que j'étais dans un bar à savourer un bon whisky japonnais, seul sur mon tabouret dans le coin le plus excentré, à l'opposé du gérant qui était en train de servir d'autres clients. Un homme vêtu de noir à l'air louche, s'installa à côté de moi et me chuchota.

- Dis moi étranger, je sais que tu es en relation avec la patronne Lunaë, et que tu vas peut-être intégrer le Syndicat, si tu veux gagner des points, rend moi un petit service et je lui glisserai quelque mot à ton égard, tout ce que tu dois savoir se trouve dans cette enveloppe tu as carte blanche pour l'art et la manière.

Il reparti de sa place en m'ayant glisser une enveloppe que je m’empressais de ranger dans mon manteau, le temps de finir mon verre et je quittai le bar pour rejoindre mon domicile, je pu me poser à mon bureau pour lire l'enveloppe qui m'a été remis plus tôt dans la soirée. C'était un boulot à Wakkainai au nord de l'île d'Hokkaido, il fallait détruire une entreprise de location de bateau de plaisance, les deux mini yacht et le personnel. Cependant cette entreprise était sous le contrôle de la triade chinoise, il y avait un trombinoscope des deux personnes les plus dangereuses de la trentaine de membre de cette entreprise. Celui ci me détaillait les alter des deux individus et j'avais le droit à leurs portraits. L'un était chauve, mesurait 1.83m et avait un alter de poison avec une légère mutation de serpent, le cou, les poignets et peut-être d'autres parties de son corps étaient couverte d'écailles. Quand à l'autre c'était un homme brun avec des cheveux long, il était borgne surement le trophée de l'un de ses combats et un peu plus petit d'après la fiche, 1.78m il possédait un alter de sang, il faisant coaguler le sang pour lui faire prendre la forme de lame ou de balle et se battait avec. Ces renseignements était précieux pour le bon déroulement de la mission mais il ne fallait pas se reposer dessus, il se pouvait qu'ils soient incomplets. Cette nuit je commençais mes recherches sur internet pour planifier mon petit voyage. Je réservais une chambre sous un faux nom que j'avais l'habitude d'utilisé en Europe et dont j'avais les papier, je pris donc une chambre au Crowne Plaza en exigeant une chambre avec vu sur les ports pour pouvoir observer l'activité de l'entreprise à partir de ma chambre. Puis je commençais à rassembler mes affaires et pris soin de retrouver un masque que je portais occasionnellement lors d'ancienne opération. Il ressemblait à ceux que portait les médecins de la peste, un masque en cuir brun avec un bec de corbeau. Une fois les préparatif terminés j'allais me coucher et mis le réveil à 7h30 pour le lendemain.

Jour 2 13h35

J'étais partis à 8h ce matin mais  entre Sapporo et l’hôtel que j'avais réservé à Wakkainai il y avait 5h de trajet, le GPS m'y a emmené sans problème, j'avais fait une petite halte dans un fast food au alentour de midi. Résultat je suis arrivé devant l’hôtel à 13h35, je pris les clés de ma chambre au comptoir et m'installa. Elle était composée de deux pièces la principale avec un lit et une télé et l'autre c'était la salle de bain et les toilettes. Il y avait un rideau à ma fenêtre qui d'après moi était orange mais celui ci avait perdu de son éclat, je le tira laissant juste une fente de lumière traversé ma chambre, c'était suffisant pour remplir mon rôle de tour de guet. Maintenant il fallait être patient, toute l'après midi je restait à l'affut de chaque vas-et-vient et je repéra même l'un des gars dont on m'avait transmis la photo hier, c'était le borgne avec son alter de sang il transportait des caisses dans un bateau qui n'appartenait pas à l'entreprise. Vu que l'entreprise était une couverture pour la triade chinoise je me doutait que ce qu'il transportait n'était pas très légal. Je continuais ma surveillance et vit l'entreprise "fermé", les portails de métal des deux entrepôts étaient fermés. A coté de ses deux entrepôts se trouvait la petite boutique d'accueil qui était principalement vitré mais comme c'était l'heure de la fermeture (18h30) les rideaux s'abaissaient un à un. Cependant je ne vis pas les employés quitté les lieux, je décida tout de même de patienter encore quelque temps pour voir comme cela allait évoluer.


Dernière édition par Fujii Kaito le Sam 4 Aoû - 22:40, édité 1 fois
Fujii Kaito
Vilain
avatar
Profession : Chômeur - Vilain
Rang : B
Yens : 240
Renommée : 111
Alignement : Dominateur
Re: Mission : Guerre Syndicale || Sam 4 Aoû - 22:30



Jour 2: 20h

Ça faisait plus d'une heure que j'étais aux aguets à la recherche du moindre signe d'activité mais rien. Je décidais donc de passer à l'action, je sortis de l'hôtel avec mon masque sous ma veste, pour un moi de juin il ne faisait pas très chaud et le soir il valait mieux se prendre une petite laine, grâce à ses températures anormalement fraîche mon manteau n'attirait pas l'attention. Je m'approchais des quais, il n' y avait personne dehors, lors de mes heures de guet je n'avais remarqué aucune caméra de surveillance qui donnait sur l'extérieur, pour ce qui est à l'intérieur cela m'est inconnu. Une fois a proximité de l'entrepôt je mis mon masque et activa mon alter, j'attendis quelques seconde et une bourse remplit de denier en argent apparu à ma ceinture, j'étais tomber sur le 5 ça allait le faire. Les deux minis yachts était resté à mouiller au bord des quais. Là aussi je ne vis personne, mais dans l'un des deux bateaux je vis une source de lumière, je commençais donc par m'approcher de celui-ci le plus discrètement possible sur le chemin de planche qui grinçait légèrement à chaque fois que je progressait en direction de l’embarcation. Une fois arrivé au pied de celui-ci je monta par la petite échelle d'aluminium et fut enfin sur le pont. J'entendis du bruit cela devait être la télévision, la porte était étrangement ouverte, je jeta un coup d’œil à l'intérieur de la cabine mais il n'y avait personne à priori. Soudain j'entendis le son d'une chasse d'eau puis celui de l'eau qui coule, je pris une pièce qui se trouvais dans ma bourse et la tins en lévitation en face de moi. La porte s'ouvrit et un homme apparut il ne m'avait pas encore remarqué au pied de la porte je mis une pichenette dans la pièce et celle-ci partis se figer dans le torse, il se tourna vers moi avec un air stupéfait mais sans qu'il est le temps de réagir une pièce s'était déjà poser sur mon pouce, je chargeais mon tir et cette fois ci elle l'atteint sur le front, la moitié de celle-ci était planté dans son crâne et du sang ruisselait autour de celle-ci. Le corps de ma victime bascula en avant et s'écrasa sur le plancher dans un bruit sourd, il était mort, je récupérais mes deux pièce et descendu au niveau le plus bas du bateau. Il n'y avait plus que le plancher et la coque du bateau qui me séparait de l'eau, je pris une pièce, la plaça comme si j'allais faire un pile ou face, je chargeais mon tir et tira en direction du plancher, on pouvait voir un trou d'une pièce de deux euros, puis celle-ci revint dans ma main faisant un deuxième trou. L'eau commença à entrer dans le bateau petit à petit, je fis de même pour le deuxième yacht. La première étape était finis il ne restait plus qu'a faire le ménage dans l'entrepôt on pouvait y voir de la lumière passer sous la porte de derrière. J'observais la structure du bâtiment, c'était un entrepôt basique, des murs de béton montant jusqu'à 3 mètres de haut et les 3 autres mètres de hauteur était couvert de plaque de tôle ondulée tout comme le toit. Je me mis sur le parking où se trouvait que des voitures des employés et me mis derrière l'une d'elle. De ma cachette je lançais un pièce qui toucha la porte la porte de derrière et qui transféra son magnétisme à celle-ci ainsi je pu juste actionner la poignet, la porte était maintenant légèrement entrouverte. Je lançais une seconde pièce mais cette fois ci en direction de la poignet de l'une des voitures sur le parking, j'actionnais la poignet et l'alarme anti-vol se mit à retentir. Deux hommes sortirent du bâtiment et fut rapidement tué par mes soins, ils étaient écroulés non loin de la porte. J'attendu peu de temps avant qu'un autre homme fasse son apparition,c'était le borgne avec l'alter de sang, j'effectuais un tir mais celui ci le dévia en sortant une lame de sang recourbé au niveau de son poignet.

- Montre toi fils de catin que je t'embroche, je sais que tu es caché derrière l'une...

Il fallait que je fasse vite, je refis le même tir que le précédent, il fut légèrement surpris mais para de la même manière cependant j'avais fait revenir les deux pièces qui était encore dans les cadavres de ses deux collègues, celles ci me revinrent en main en lui transperçant le dos, il s'écroula en balbutiant une dernière une dernière injure à peine audible. Je fis revenir les dernière pièces éparpillées et entra dans l'entrepôt. A l'autre bout de la pièce se trouvait des escaliers qui menaient à un sous sol, je pouvais les entendre brailler et rire. J'entendis aussi des boules de billard ainsi que des bouteilles s'entrechoquer, je descendis les marches à pas feutré, toutes mes pièces étaient sortis, disposer en cercle devant moi prête à tourner comme un chargeur de revolver au fil des tirs. J'arrivais presque en bas et certain commençait déjà à se tourner vers moi, le carnage allait commencer, les pièces fusaient et revenaient directement dans le cercle devant moi. Après les 20 premières seconde de surprise les mafieux commencèrent à riposter, je commençais à fatiguer et cela devenait dangereux. Je remontais les escaliers au pas de course les survivants me suivaient, j'atteins la porte de sortis sous une pluie de balle mais je ne sortis pas, je me mis à couvert contre le mur de béton derrière un pilonne d'acier couleurs rouille qui portait le bâtiment, ils étaient au nombre de six et tout cette attirail de fer et d'acier était fixé par des boulons, qu'elle chance qu'ils ne soient pas soudé. Je lançais trois pièces en direction des boulons pour leurs transmettre le magnétisme des pièces, une fois toucher je les dévissaient et je partis rapidement de la dessous. Une grande partie du toit s'affaissa et emporta mes assaillants outre-tombe. Cependant à l'autre bout de l'entrepôt, au niveau de l'escalier, il avait encore un homme debout, c'était le chauve avec son alter de poison, il était avec un katana dans son dos et s'approchait de moi petit à petit en utilisant les nombreux débris comme couverture. Je ne pouvais plus tirer avec ma main droite, j'avais trop mal à celle ci à force de frapper les pièces avec force et dextérité pour abattre le plus d'assaillant possible dans le sous-sol. Je dus donc me remettre à ma main gauche, mais pour le moment la cible était trop éloigné et trop peu découverte pour tenté quoique ce soit. Il continu à se rapprocher petit à petit de ma position, je restais là à l'attendre mais quand il ne fut plus qu'à cent mètre de moi il lança un nuage de gaz de couleur vert jaune, je m'en éloignais rapidement puis je distinguais une masse sombre dans le gaz mais il fut trop tard, une lame d'acier en sorti et me toucha le flanc gauche. Je reculais encore et riposta mais je ne pense pas avoir toucher ma cible, je continuai à m'éloigner du nuage et chargea de toute mes forces une pièce. Je tirais, elle parti à une de ces vitesse droit devant moi et écarta pendant quelques secondes le gaz et je pu apercevoir brièvement mon adversaire, j’enchaînais rapidement en envoyant deux pièces dans la direction où j'avais aperçu mon adversaire. Le gaz arrêta sa progression puis se dissipa laissant dans son sillage un corps gisant au sol sans vie. Je fus accroupi de fore à cause de la fatigue et de l'entaille, j'espérais que la lame n'étais pas empoisonner mais vu la personne que j'avais face à moi j'avais des doutes. Je repris mon souffle pendant quelques instant avant de  m'éloigner de de la scène pour ranger mon masque et repartir dans mon hôtel tranquillement, prendre un cocktail d'anti-venin dans ma trousse qui se trouve dans ma chambre et rester deux ou trois jours quand l'investigation aura commencer, si je partais maintenant ou le lendemain matin le maître de l'hôtel aurais eu quelques suspicions à mon encontre.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Guerre ou Paix (Mission de Rang A)
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Première mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Autres lieux :: Autres :: Reste du Japon-
Sauter vers:
spider