Échange de bons procédés [PV Koji]
header

Partagez|

Échange de bons procédés [PV Koji]

Matsui Seiko
avatar
Surnom : Data
Profession : Ingénieur informaticien
Rang : A
Yens : 1175
Renommée : 341
Alignement : Rebelle
Échange de bons procédés [PV Koji] || Mer 1 Aoû - 18:24

HRP:
 


J’ai pour habitude de ne pas répondre à mes mails sur cette adresse, sauf si nécessaire.

Et aujourd’hui ça ne l’était pas. Un message, une offre, un lieu de rendez-vous, et des réponses qui n’arriveront qu’une fois que je serais en face du fameux commanditaire. Alors je me suis préparé, ait pris mes mesures de sécurité, puis me suis rendu sur place. Curieux, mais prudent, intéressé, mais sceptique. Que l’intérêt ne dépasse jamais la limite de la prudence, et que la prudence ne soit pas abusive au point de me laisser rater des opportunités. Tel est le petit équilibre que j’aime cultiver, d’autant plus lorsque je suis Data.

Bref : c’est bien de faire attention, mais c’est bien de faire rentrer de l’argent, aussi.
Ca, et mener mes petites affaires… Personnelles, sur le côté.

Anyway, on y est pas encore. D’abord, cette rencontre. D’abord, mon visage camouflé d’une capuche et une écharpe enroulée jusque vers le bas de mon visage, ainsi que par d’autres précautions sous le tissu. Que l’on ne se pose pas de questions, que l’on ne m’en pose pas. C’est la dernière chose dont j’ai envie, ou besoin.

Le lieu de rendez-vous me mène à la frontière du quartier des affaires, dans une zone un peu plus isolée, un peu moins huppée. Une ou ma tenue ne fait pas trop tâche donc – parfait. Alors je fais comme j’avais prévu de faire : j’attends un peu en retrait du lieu de rendez-vous en lui-même, vigilant au moindre signe de voiture s’arrêtant sur place.

14 heure, 3 rue su Sushi, en face de l’épicerie Je Vous Nem. Ponctuel.

Ponctuel, car déjà la voiture s’approche, grande et luxueuse, noire de sa carrosserie jusqu’à ses vitre teintées, au moins aussi opaques que les intentions de cet employeur encore inconnu. Sans presse, je m’approche de ladite voiture mains dans les poches, décontracté, jusqu’à arriver devant la vitre d’une des deux portières arrières. Deux phalanges viennent toquer sur le verre blindé pour signaler ma présence, et deux petites secondes après, la porte m’est ouverte. Bieeen.

Je me baisse, rentre, puis m’assied sur la banquette. Pour me retrouver en face d’un visage plus familier que je ne l’aurais cru. Un vague sourire sur mon visage, caché par les morceaux de tissu qui le recouvre.

- Eh bien, mon carnet d’adresses me déniche parfois des clients bien inattendus.

Setsujoku Koji, politicien connu pour sa  position tranchée sur les Alters et leurs dangers, aujourd’hui faisant appel à mes services. Il est loin d’être le premier gros poisson à faire appel à mes services, mais ce genre d’employeur mérite tout de même mention. Un court instant à cogiter, tenter de deviner l’objet de sa requête. Pour finalement m’enfoncer un peu plus confortablement dans le cuir de la banquette.

- Bonjour, Monsieur Setsujoku. Vous ne me tiendrez pas rigueur du manque de retours, j’aime limiter au plus possible les communications sur cette boite Mail. Simple mesure de sécurité. Mais passons. Vous comme moi n’avons certainement que trop peu de temps à perdre.

En quoi mes services pourraient-ils bien vous être utile, aujourd’hui?


L’habituel ton cordial réservé aux gros clients. Certains y sont sensibles, d’autres non. J’aime à me dire que ça aide à fidéliser ceux qui y accordent une quelconque importante.

Peu importe. En l’état, plus que de savoir comment je vais tourner mes prochaines phrase, mes pensées sont tournées vers la requête prochaine de cet homme, une certaine curiosité dans le regard.
Setsujoku Koji
avatar
Profession : Politicien
Rang : A
Yens : 185
Renommée : 175
Alignement : Juge
Re: Échange de bons procédés [PV Koji] || Jeu 2 Aoû - 0:21

La voiture démarra lentement, très vite suivie par deux autres véhicules similaires au bout la rue. Les gardes du corps du politicien qui veillaient au grain de loin. Pourquoi n’étaient pas dans la voiture ? Pour permettre une première interaction et ne pas inciter Data à ne pas entrer dans l’habitacle. Une vitre teintée séparée évidemment le chauffeur, accompagné d’un autre homme, et les places arrières où se trouvaient les deux hommes d’affaire. Chacun était assis sur sa propre banquette, et Setsujoku Koji demeura silencieux dans un premier temps. A l’écoute. Il sourit néanmoins à l’entente de son nom, premier gage de qualité de l’informateur potentiel.

Toujours aussi silencieusement, le politicien ramassa un tas de feuilles posés à ses côtés qu’il tint verticalement, permettant ainsi à son interlocuteur de lire les messages inscrits sur le papier.

« Bonjour Monsieur Data, je suis ravi de faire votre connaissance. Je m’excuse par avance de ne pas prendre la parole devant vous, mais il me faut en premier lieu assurer ma sécurité. Comme je vous l’ai dit : cet entretien n’a jamais eu lieu. »

Après avoir donné suffisamment de temps à l’informateur de prendre connaissance du message, Koji plaça la première feuille à l’arrière du tas pour laisser paraître le message suivant. Et ainsi de suite.

« Par conséquent, nous changerons de véhicule dans un garage non loin d’ici. Au cas où vous auriez pris des clichés ou qu’une caméra ait filmé votre entrée dans cette voiture ci. Je suppose que vous l'avez déjà remarqué, mais vous vous trouvez actuellement dans la voiture de notre ami commun : Monsieur Haro. »

En prenant le véritable véhicule dans un lieu non indiqué à son interlocuteur, il minimisait les risques que cela ne lui retombe dessus. Il s’agissait du même principe de prudence employé pour avoir créé une adresse mail spécifiquement pour contacter Data à partir d’un support qu’il n’utilisait jamais.

« Aussi, lors du changement de voiture, mes hommes vous fouilleront sommairement et à l’aide d’un détecteur. Ne vous inquiétez, ils ne vous retireront aucun vêtement nous permettant de vous identifier, si toutefois vous êtes venu camouflé de la tête aux pieds. »

La voiture commença à ralentir et à quitter la route, signe qu’ils arrivaient au lieu de l’échange.

« Je ne souhaite que vérifier l’absence de micro sur vous avant de vous parler. Veuillez excuser ma procédure, mais il s’agit du minimum requis pour garantir mon anonymat. Bien entendu, vous préserverez la vôtre. »

Arrêt du véhicule. Les deux voitures qui les suivaient se garèrent à l’entrée du garage, attendant la reprise du voyage pour poursuivre leur surveillance.

« N’y voyez là aucune insulte de ma part. Uniquement de la prudence. Mais si, toutefois, vous désirez faire marche arrière, libre à vous de vous en aller. Dans le cas contraire, cet homme procédera à votre fouille et nous pourrons passer dans la voiture adjacente. »

La dite voiture était noire également, mais d’une autre marque et d’une plaque d’immatriculation différente. Son niveau de gamme était toutefois identique. Un homme ouvrit la porte et fit un signe vers Data tandis qu’un autre ouvrit celle de l’autre côté pour permettre au politicien de sortir. Ce dernier lui confia le tas de feuille destiné à être brûlé et rejoignit déjà le véhicule dans lequel la véritable discussion aura lieu. Si Data choisissait d’aller jusqu’au bout.
Matsui Seiko
avatar
Surnom : Data
Profession : Ingénieur informaticien
Rang : A
Yens : 1175
Renommée : 341
Alignement : Rebelle
Re: Échange de bons procédés [PV Koji] || Jeu 2 Aoû - 21:10

Mon regard se pose sur les feuilles qui me sont tendues l’une après l’autre, l’air circonspect. Mes yeux se plissent brièvement. Hm. Ok, si tu veux. J’imagine être mal placé pour reprocher un zèle de prudence à qui que ce soit, de toute façon. C’est nécessaire dans ce milieu, dans ces affaires. Simplement la forme qui… M’amuse.

Alors je laisse le petit protocole se poursuivre. J’acquiesce après avoir fini de lire ses bouts de papier, puis prend mes aises sur le cuir de la banquette, sans rien dire de plus – puisqu’il n’y a rien de plus à dire. Mon regard porté par-delà l’opaque de la vitre, je regarde où est-ce que ce petit trajet nous amène. Pour passer le temps, mais aussi par prudence : voir si la destination ne me plait pas. Pour le moment, rien à signaler. Alors je continue de garder ce calme flegmatique. Pas qu’il y ait grand-chose d’autre à faire, de toute façon.

Puis on y arrive. Un garage, et un autre véhicule qui attend plus loin. Là seulement alors, je prends la peine de répondre au discours de ces feuilles de papier.

« J’ai l’habitude de ce genre de procédures. Faites. »

On pense que je peux être armé, et ça fait peur. On pense que j’ai un micro, et ça fait tout autant peur, si ce n’est même plus. Mais je n’ai besoin de rien de ça.

Lorsqu’ils me fouilleront, les gardes ne trouveront qu’un smartphone, une tablette, un ordinateur, et une montre. Rien de plus, rien de moins, du moins dans ce que j’ai de notable sur moi.
Pourquoi aurais-je besoin de plus, lorsque ce qui est dans leurs poches à eux est également sous mon contrôle ?

« Rassuré ? » conclue-je en un sourire espiègle sous le masque, le ton léger.

Les mêmes petites précautions nécessaires, encore et encore, à chaque contrat, et seule la forme diffère. Parce que la confiance n’existe pas dans ce milieu. Dans ce monde, plus simplement. On s’y habitue, à force. On apprend à plus en avoir rien à foutre, et à nous-même appliquer les mêmes protocoles. À notre manière.

Lorsque l’on me le signale, je monte dans la seconde voiture. Différent modèle, même calibre. Mêmes banquettes qui se font face. Même dos qui s’enfonce confortablement dans le moelleux de ladite banquette, mon regard posé sur le client du jour.

« Bien. Maintenant que les présentations d’usage et sécurités protocolaires habituelles ont été effectuées, j’imagine que l’on peut entrer dans le vif du sujet.

Dites-moi tout, et je jugerais de ce que je peux faire pour vous.
 »

Ne t’inquiète pas pour ton anonymat, politicien. Pas maintenant. Si je dois un jour dévoiler tes secrets, ce ne sera pas au détour d’un double-jeu foireux avec un micro caché dans ma manche.
Plus simplement, si un jour l’envie m’en prend ou le contrat m’en est donné, tu ne verras pas venir ton nom placardé dans les journaux avant de toi-même lire le papier.
Setsujoku Koji
avatar
Profession : Politicien
Rang : A
Yens : 185
Renommée : 175
Alignement : Juge
Re: Échange de bons procédés [PV Koji] || Ven 3 Aoû - 15:55

Les gardes du corps vérifièrent si les appareils électroniques possédés par Data étaient tous éteints, et dans le cas contraire ils demandèrent leurs extinctions. Après tout, un téléphone portable pouvait très bien servir de micro également.

Dans la nouvelle voiture, il y eut toujours un pilote ainsi qu’un homme assis à ses côtés, de l’autre versant de la vitre teintée. La seule différence se trouvait dans l’habitacle de nos protagonistes. Ils étaient toujours face à face, mais l’informateur était encerclé par deux gardes assis de part et d’autre de lui.

« Ne me tenez pas rigueur pour ces quelques mesures. Après tout, dans ce monde où nous ne savons rien des alters, hormis qu’ils peuvent défier notre imagination, un homme sans pouvoir surnaturel comme moi n’a d’autre choix que de s’entourer d’hommes de main. Et même ainsi, je ne suis pas certain que cela me garantisse une sécurité totale. »

En ce dernier point, le politicien était sincère, et ce malgré le fait qu’il possédait lui-même un alter comme la majorité de ses gardes, contrairement à ce qu’on en disait.

« Monsieur Data, vous avez reconnu mon identité. Vous connaissez donc probablement les grandes lignes me concernant et vous devez bien avoir quelques idées sur ce que je pourrais bien vous demander. Après tout, je ne crois pas être l’unique politicien ayant fait appel à vos services.
Cependant, je ne peux évidemment pas tout vous dévoiler si rapidement. Néanmoins, nous pouvons débuter par quelques petits contrats, afin de nous assurer de notre loyauté mutuelle. Moi de votre efficacité et vous de ma générosité envers tout travail bien accompli.
Pour commencer : pouvez-vous me fournir des informations concernant des héros ayant commis des destructions matérielles en faisant usage de leurs alters ? Si vous en trouvez un ayant commis un meurtre, que ce soit d’un civil ou d’un criminel, vous aurez tiré le jackpot et recevrez même un bonus non négligeable.
Il me faut le nom du ou des héros concernés, des images montrant les dégâts causés, et au mieux une vidéo où on les voit à l’action. Tout ce qui concerne ces événements. Etaient-ils en mission ? Y avait-il d’autres alternatives ? Pourquoi sont-ils allés jusque-là ?

Ce premier contrat vous convient-il, monsieur Data ? »


Alors que leur route avait repris, il n'y avait plus qu'une seule voiture qui les suivait à distance. Les occupants de l'autre se trouvant aux côtés de l'informateur.
Matsui Seiko
avatar
Surnom : Data
Profession : Ingénieur informaticien
Rang : A
Yens : 1175
Renommée : 341
Alignement : Rebelle
Re: Échange de bons procédés [PV Koji] || Dim 5 Aoû - 0:55

« Hm hm. »

Simple et laconique réponse. Je l’ai dit et je n’ai pas l’intention de me répéter : j’ai l’habitude. Alors ne te sens pas l’obligation de te justifier, va. Nous sommes dans un monde où la paranoïa règne, puisque l’information est reine. Et personne ne veut céder sa Reine à n’importe qui. Ni lui, ni moi, ni personne d’autre.

« Data tout court ira très bien. »

Je le dis entre deux phrases, le glisse sans interférer. Ca me revient comme pas naturel, de rajouter « monsieur » à un pseudonyme. Et j’en entend assez, de tous ces « monsieur Matsui » pleins de sous-entendu, quand je suis en civil. Assez pour ne pas avoir envie d’entendre les même une fois le masque sur mon visage.

Mais passons. Plus important : le contrat. J’écoute sa demande, puis l’étudie, analytique dans mon regard, posé dans ma pensée. Comme d’habitude, une part d’ombre, de secret, et je ne la percerai qu’en acquérant sa confiance, ou en forçant l’accès. Je n’ai pourtant pas l’intérêt du premier, ni l’envie du second. L’intérêt viendra s’il s’avère bon client, l’envie elle se manifestera si ma curiosité me mène jusqu’à fouiner vers ses locaux.

Pour l’instant, il me parle de héros à prendre en flagrant délit. Of course. quand on connaît l’homme et sa ligne politique, ses antécédents, l’image qu’il affiche publiquement, ça n’a rien de très étonnant.
En tant que tel, je peux comprendre la démarche. Les Alters ont besoin d’être contrôlés. Est-ce qu’elle me parle comme une priorité criante et primordiale ? Non. Mais….
Mais l’on peut toujours arrondir les angles. Trouves des terrains communs.

« Rapport détaillé sur les éventuelles avaries et dommages collatéraux occasionnés par un héros dans l’exercice de ses fonctions. Motivations, raisons, marche à suivre, alternatives.
Tout ça est dans mes cordes.
Mais j’ai mes conditions.
Je choisis mes cibles. J’ai déjà quelques-uns de ceux-là dans mon collimateur pour X ou Y raison sur le côté, ça me permettra de faire d’une pierre deux coups
 ». Je suis franc avec lui sur le pourquoi du comment de cette condition. Pas besoin de jouer double-jeu sur cette information. « Je veux une prime dans le cas où j’arrive à pincer un membre du top 10. » Demande légitime. Élémentaire, même. « Ce sera pour le moment tout. Ceci étant dit, j’ai aussi mes questions. Deux simples petites questions. »

Parce qu’il est bon de tout savoir avant de s’engager dans ce genre d’affaire.

« Est-ce que vous êtes contre l’usage de preuves falsifiées? » Je resserre mon regard sur lui, comme pour le sonder. C’est un dernier recours, mais j’en sais assez sur certains parmi les héros pour être au fait d’à quel point ils méritent un tollé médiatique. Ce serait bête qu’ils s’en sortent parce qu’ils font profil bas. « Enfin, d’autres éventuelles cibles que les héros? » Si je peux gratter une catégorie de cibles supplémentaires…

« Si nous sommes d’accord sur ces conditions, c’est bon pour moi. Je m’adapterais selon les réponses à mes questions ».

Tout ça pourrait s’avérer plus digne d’intérêt que prévu, tout compte fait.[/b]
Setsujoku Koji
avatar
Profession : Politicien
Rang : A
Yens : 185
Renommée : 175
Alignement : Juge
Re: Échange de bons procédés [PV Koji] || Lun 6 Aoû - 18:31

« Vos conditions sont entendues. »

Après tout, le politicien n’avait aucun héros spécifique dans son collimateur. Tout du moins, pour le moment. A la limite, plus ils étaient susceptibles plus ils formeraient une cible de choix, car après avoir dévoilé leur erreur au grand jour en critiquant allègrement leur réputation, ils seraient bien plus enclins à répéter d’autres erreurs qu’une autre cible. Mais, finalement, du moment que cette campagne parvenait à ses fins, il se fichait des héros touchés par ses discours et annonces publiques.

Bien évidemment, il existait une autre raison derrière cette campagne, bien plus profonde que l’abolissement des privilèges des héros. Ceci n’était en réalité pas le but, mais le moyen du véritable projet du politicien.

« Quant à vos questions… »

Que devait-il répondre par rapport aux preuves falsifiées ? S’agissait-il d’un test de l’informateur pour savoir s’il travaillerait ou non pour lui ? Aurait-il une certaine moralité qui entraverait ses actions ?

« Je me permets de vous rappeler que nous ne nous sommes jamais rencontrés pour le bien de mon image. Par conséquent, je vous laisse imaginer les conséquences d’une preuve falsifiée que je dévoilerais publiquement…
Mais ne vous méprenez pas. Les véritables preuves sont bien entendues à privilégier, bien que je n’ai rien contre les preuves falsifiées. Ce sont les fausses preuves non crédibles ou dont la vérité éclate qui me déplaisent. Et dans ce dernier cas, le remboursement de votre travail sera demandé, tout comme il me faudra me dédouaner en rejetant l’origine de cette preuve sur quelqu’un d’autre. »


Comme sa source si elle ne venait pas à rembourser le travail effectué, ou si cette relation devenait indésirable.

« Pour le moment, ma campagne est immaculée. Une preuve dont le mensonge s’avérerait serait un grand frein à mon projet. Faites à votre convenance, mais je vous mets simplement en garde. Car nul ne paie mieux qu’un client satisfait, hélas nul ne sait comment réagit ce dernier lorsqu’il ne l’est pas : satisfait.
Et enfin, pour votre ultime question, les héros sont à privilégier évidemment. Mais si vous trouvez d’autres éléments témoignant des dangers liés à l’usage d’alters, cela me convient tout autant. Juste que la paie sera moindre par rapport à un dossier concernant l’un ou l’autre héros. »


Ce qui était tout à fait logique étant donné que la demande première concernait les héros.

« Je pense que nous en avons encore pour cinq minutes de trajet avant que je n’atteigne mon rendez-vous d’après-midi. Je sortirais seul, accompagné de mes hommes, et cette voiture vous déposera ensuite où vous le souhaitez.  
Si vous avez d’autres questions, je vous prierais de les formuler. Dans le cas contraire, j’espère vous revoir très bientôt. »


Avec les premiers résultats de ce contrat.
Matsui Seiko
avatar
Surnom : Data
Profession : Ingénieur informaticien
Rang : A
Yens : 1175
Renommée : 341
Alignement : Rebelle
Re: Échange de bons procédés [PV Koji] || Mer 8 Aoû - 23:34


« Parfait. »

J’en demande pas exactement plus. Pas pour l’instant. Remplir mon contrat vis-à-vis de lui, tout en avançant sur mes propres problématiques, tout ça me paraît déjà un arrangement bénéfique pour chacun d’entre nous. Et je n’ai pour le moment pas de raisons de me montrer plus gourmand que ça, d’en demander plus. Je m’assure un bonus si j’attrape de gros poissons, et une manne de revenu régulière pour peu que j’arrive à lui envoyer des preuves ça et là à l’occasion de mes affaires. De fait, niveau conditions, je n’ai pas à me plaindre.

Niveau questions, j’ai à sourire.

Sourire, parce qu’il comprend bien les tenants et aboutissants de ma question. Au moins une partie d’entre eux. Il n’est pas idiot, ce qui est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle, selon la suite de nos relations. Maaaaaais, pas besoin de se projeter aussi loin.

Toute preuve est véritable tant qu’elle n’est pas prouvée factice. Un adage que l’on partage vraisemblablement. Seulement s’agit-il après d’être sûr de sa supercherie d’un côté, mais aussi capable de la percevoir. Quand il répond, je note sur mon smartphone, l’air de rien. Pour finalement acquiescer. À ça, et à la notion quant aux éventuelles cibles supplémentaires.

« Je m’assurerais en ce cas de ne vous présenter que des preuves crédibles. » crédibles, oui. Je note ceci dit que ces moyens détournés ne semblent pas déranger sa morale. Bon à savoir. Du genre à privilégier les résultats, et se soucier des moyens que si son image devait venir à entrer en compte.
Un politicien, quoi. « Pas d’inquiétude à avoir quant à votre image, il m’arrive de me soucier de cette problématique parfois plus encore que mes clients. Vous devez avoir eu vent des mésaventures du gouverneur d’Ibaraki, hm ? »

Un sourire mince sur mes lèvres masquées, en pensant à l’incident. En l’humiliant publiquement et en dévoilant ses combines au grand jour, je me suis assuré que les plaintes pleuvent afin que personne ne soit capable de dire quelle est celle de mon employeur. Et aujourd’hui, ledit gouverneur est dans de beaux draps. Et j’en souris toujours encore aujourd’hui, rien qu’à cette idée.

Mais l’heure n’est pas à penser à ça. L’heure est à investir ces cinq petites minutes qu’il me reste. Je réfléchis, puis une idée me vient. Alors la lueur de mes yeux brille différemment, entre les tissus sur mon visage. Un intérêt différent. Plus personnel que pécunier.

« Une requête, plus qu’une question. » Je me penche légèrement en avant, coudes sur les genoux, mains jointes sous mon menton. Puis j’expose ma demande. « L’argent est une chose, et je ne crache pas dessus. Mais vous savez peut-être par mes quelques frasques que je ne travaille pas que sur contrat. J’ai aussi mes motivations. » Et tu vois où je veux en venir avec ça, n’est-ce pas? « Seriez vous prêts à me fournir quelques informations sur vos pairs en guise de paiement, à l’occasion de certains contrats ? Du tout moins si les affaires se passent bien. Plus précisément, quelques-uns dans votre milieu profitent allègrement de l’emprise que peut avoir le gouvernement sur les héros. Ceux-là m’intéressent tout particulièrement. » Je soumets cette demande, puis finis sur un rire discret. « J’ai beau être l’informateur, je n’ai des yeux que Presque partout. Savoir ce que d’autres regards peuvent apercevoir de temps à autre est un luxe précieux dans mon milieu. »

Une question, juste une seule. Après quoi je le laisserais à sa destination, puis demanderais à être déposé plus à l’écart, dans un coin tranquille lambda, à l’abri des regards. Pour faire le reste du chemin seul, sans escorte. Sans surveillance. Une fois rentré, je vérifierai que mes instruments n'ont rien d'inhabituel, et je m’attellerai à la tâche.

Cette longue et harassante tâche qui consiste à trouver ceux qui franchissent la ligne.
Setsujoku Koji
avatar
Profession : Politicien
Rang : A
Yens : 185
Renommée : 175
Alignement : Juge
Re: Échange de bons procédés [PV Koji] || Jeu 9 Aoû - 10:05

Hum… Voici donc le procédé du fameux Data ? Il était la source d’information, mais il transformait chacun de ses clients en une nouvelle source à son compte. Ainsi, plus il satisfaisait de personnes, plus sa palette d’informations augmentait. Plutôt astucieux, il fallait l’avouer. Quoique tous ne devaient pas accepter. Les acceptait-il tout de même pour client ? Il avait formulé cela comme une requête et non une condition.

« Cela dépend… Ca dépend à la fois de la nature des informations requises et des personnes concernées. Si elles sont contre ma politique, je n’ai à priori aucun intérêt à les défendre. Mais dans le cas contraire, je ne suis pas suffisamment sot pour me tirer une balle dans le pied en jetant en pâture l’un de mes soutiens. »

Une réponse évidente mais qui laissait entendre que le politicien n’était pas fatalement contre cette idée. Du moment qu’elle allait en son sens également. Néanmoins, une information dérangea autant qu’elle enchanta Koji. Les mésaventures du gouverneur d’Ibaraki. S’agissait-il d’un coup de bluff ? Se vantait-il d’un coup d’éclat dont il n’était pas l’auteur ? Ou l’était-il réellement ? Auquel cas, il était capable de s’attaquer même à des hauts placés et à de grandes figures publiques. Mais cela signifiait aussi qu’il n’aurait aucun scrupule à se retourner contre lui. Jusqu’où allait sa fidélité pour ses clients ? Premier arrivé, premier servi ? Ou était-ce une question de taille du portefeuille ?

Dans tous les cas, il valait mieux l’avoir dans son camp pour commencer. Et, de toute façon, Koji n’était pas sans ressource non plus. Alors si conflit il devait y avoir, qui sait qui en sortira vainqueur ? Mais là n’était pas la question. La voiture commençait à ralentir avant de, finalement, s’arrêter.

« Je crains que notre temps s’achève ici. J’espère vous revoir très bientôt Data. »

Un homme vint ouvrir la porte et un garde sortit d’abord, suivi par le politicien et enfin du dernier garde. La porte refermée, la voiture reprit son chemin avec l’informateur. Et ainsi se clôtura la première interaction avec cet informateur-ci. Allait-il se montrer plus efficace que Faceless ?
Contenu sponsorisé
Re: Échange de bons procédés [PV Koji] ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Échange de bons procédés [PV : Drayken Olmir et les Éryllis]
» [E]change de Bons Procédés.
» Un échange de bons procédés
» Ce n'est qu'un échange de bons procédés, Steevenson - Sam ♥︎
» Un échange de bons procédés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Tokyo :: Centre-Ville :: Quartiers d'affaires-
Sauter vers:
spider