5.4. La Tombola du Syndicat
header

Partagez|

5.4. La Tombola du Syndicat

Maître du Jeu
PNJ
avatar
Yens : 923
5.4. La Tombola du Syndicat || Dim 5 Aoû - 13:48


5.4. La Tombola du Syndicat


Introduction

Ah, les soirées du Casino de Sapporo, c'est quand même quelque chose. Ces serveurs aux sourires hypocrites plus rayonnant que des boules à facette dans une boite disco. Ces milliardaires habillés en pingouin qui jettent en quelques minutes plus d’argent que n'en verront dans toute leur vies les pauvres types qui logent dans le reste du quartier .Ces truands du syndicat, parvenus grossiers et patibulaires affichant ostensiblement tout les signes extérieurs de richesse depuis la bande de gardes du corps bodybuildé jusqu'aux dents diamantés en rivalisant de mauvais gout comme de clinquants sapins de noël. Ces chefs de clans Yakuza, sobres comme la mort dans leur costumes sombres, lunettes noires, chemises juste assez ouverte pour afficher leurs tatouages rituels, jouant beaucoup et éclusant saké sur saké jusqu'au coma.

Ouais, c'est le genre de truc qu'il faut voir ça au moins une fois quand on passe à Sapporo. Et puis, c'est ici le meilleur endroit pour nouer des contacts. Comme par exemple trouver un nouveau revendeur ou un fournisseur de stupéfiants moins cher pour son petit trafic.

Ou rencontrer quelqu'un qui était l'un des alliés du tristement célèbre Death Head V, et qui peut être, pourrait aussi devenir l'allié très utile de la toute nouvelle et dangereusement solitaire Death Head VI.

On dit que les soirées au casino sont celles de toutes les surprises, bonnes ou mauvaises. Et ce soir, alors que vous vous lancer chacun de votre coté sans vous connaitre, a quelques tables de distance à peine, c'est en fait une mauvaise soirée qui commence pour vous deux.

Parce que la dehors, une armée de flics vient de se déployer comme un immense filet qui se referme hermétiquement autour du casino. Et qu'un bruit d’hélicoptère et une voix jaillit d'un puissant haut parleur vient soudain bousiller la soirée de tout le monde.

-AVIS A TOUS LES OCCUPANTS DU CASINO. CECI EST UNE OPÉRATION DE CONTRÔLE DE LA POLICE DE SAPPORO ! TOUTES LES ACTIVITÉS SONT PROVISOIREMENT SUSPENDUES ! VEUILLEZ VOUS COUCHER SUR LE SOL ET NE PAS BOUGER EN ATTENDANT LES FORCES DE POLICE !

Et c'est quoi ce bruit dans le fond ? Des coups de feu ?!




Explications

Vous devez faire en sorte de réussir votre objectif, en prenant en compte tous les éléments du contexte et des posts RP du narrateur qui vous placeront face à des choix et des situations à résoudre.

Ce groupe permet de gagner « trois points » en résolvant trois situations distinctes : 0/3 signifie que votre mission est un échec total, 1/3 une défaite, 2/3 une semi-réussite et 3/3 une réussite totale. Ces points détermineront votre réussite inRP et seront évidemment pris en compte au niveau du contexte.


Consignes

Les groupes doivent suivre les règles ci-dessous :
  • Respectez l'ordre des participants sauf accord d'un administrateur.
  • Seule l'utilisation de techniques validées dans votre FT est autorisée. De même pour les équipements et objets héroïques.
  • L'utilisation de techniques est autorisée dès le premier tour.
  • Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible), sans oublier votre état physique à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide pour faciliter le suivi pour votre narrateur et vos compagnons de RP.
  • Vous avez un délai de 48h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le tour passera automatiquement au prochain participant et vous risquerez d'être exclu du groupe.
  • Lorsque vous avez une absence programmée de plus de 48h :
    - Informez le staff le plus rapidement possible.
    - Quittez la zone ou rendez votre personnage dans l'impossibilité d'interagir avant votre absence.
    - Le groupe continuera ainsi son avancement sans vous.
    - Lors de votre retour, informez le staff qui regardera alors avec vous s'il est possible ou non, de réintégrer le groupe.


Ordre des participants

Commence qui veut, on éditera après le premier post.


Liens utiles



Have fun ♫
Le Staff


Daeiichi Susumu
Vilain
avatar
Surnom : Dead Head VI
Profession : Étudiante | Terroriste
Rang : A
Yens : 195
Alignement : Dominateur
Re: 5.4. La Tombola du Syndicat || Mar 7 Aoû - 0:32

LA TOMBOLA DU SYNDICAT
PV TERU, ANIMATEUR

Sa tenue était plutôt simple. Un pantalon noir, une chemise blanche, un pull avec un grand col roulé et de très sobres affaires. Elle avait fait le déplacement jusque à Sapporo dans un accoutrement pareil parce qu'elle savait qu'elle n'y passerait pas beaucoup de temps. Un train tôt le matin, un petit séjour dans un hôtel et un train tard le soir. Elle avait qu'un simple sac, avec un masque dans une ouverture secrète.

La raison de son déplacement ? Une rencontre avec un ancien allié de son père, Moizoi Notsuki. Plutôt vieux dans la scène du crime, il avait aidé son père à s'établir en tant que Death Head, en lui expliquant les bons coups, les bonnes planques, les héros faibles à dégommer et les quelques pauvres civils à dégommer pour porter un puissant coup à un pro héros aux actions perturbatrices pour la communauté des vilains.

Il respectait son père, mais il sentait un certain air dubitatif alors qu'il la contemplait, a l'autre bout de sa table. Un air qu'elle ne pouvait elle-même voir que quand il daignait la regarder, d'ailleurs. Il semblait pré-occupé avec un jeu de hasard, passant le plus clair de son temps avec son attention sur le jeu et se concentrant sur son interlocutrice que lors de brèves pauses au cours de la partie. Elle n'était pas vraiment fâchée, ça saborderait les relations.

Par précaution, elle avait décidée de porter un de ces masques ridicules portés par des riches, un moyen comme un autre de dissimuler son identité.

J'ai du mal à croire que tu puisses être son héritière, pour être honnête.

Susumu hocha la tête d'un côté, d'un air curieux. Elle savait qu'elle allait être sous-estimée, ses actions étaient violentes mais on pouvait penser qu'elle n'était qu'une brute parmi d'autres, occupée à attaquer des innocents au lieu d'essayer d'avancer son pouvoir ou son influence. Qu'il était dommage qu'on parle ainsi d'une patriote comme elle !

Tes actions sont violentes mais... enfin, je sais que tu as une idéologie. Tu veux sauver le Japon des étrangers. C'est un but comme un autre, ça résonne bien chez les ultra-nationalistes. Mais le problème c'est que ça n'ira pas.

Il est important de s'établir avant tout, d'établir que je suis une héritière avant de finalement attaquer et tuer mon premier héros... ou même un ambassadeur ennemi.

Oui, c'est ça qui foire. Tu vois, la raison pour laquelle le Japon à du mal est économique. Si tu veux défier les autres nations sans avoir une puissante économie ou une force militaire importante, tu vas juste humilier ton pauvre pays, surtout que pour l'instant, tu est pratiquement toute seule dans ton délire.

J'ai des idées pour établir un meilleur ordre économique et militaire mais il nécessite la démission du gouvernement actuel..

Il voulut continuer, mais un bruit d'hélicoptère couvrit rapidement le bruit ambiant du casino, forçant le petit groupe à lever la tête pour mieux entendre l'annonce de la police. C'était une surprise : Sapporo était la capitale du crime. Une action policière de cette ampleur tenait du miracle. Pile alors qu'elle comptait convaincre un potentiel allié de venir l'aider, en plus !

Se levant, Susumu garda son calme et entreprit d'observer de potentielles sorties. Il ne fallait pas se hâter : la police était partout. Cependant, il devait y'avoir une sortie secrète, préparée par un vilain paranoïaque au cas impossible où le siège du crime se verrait défier par les forces de l'ordre.

Ne paniquons pas. Y'aurait t-il une sortie secrète ? Demanda t-elle à son interlocuteur. Nous devrions au moins nous éloigner avant que la situation ne dégénère.

Les criminels présents n'allaient pas se rendre facilement. Du moins, elle espérait qu'ils auraient la volonté de ne pas se plier aussi aisément. D'un pas rapide mais calme, la jeune Death Head IV tenta de gagner un peu de distance, essayant de garder Mozoi près d'elle... tout en évitant qu'il ne remarque son stress.

« THIS WAS FUN »  ► Susumu
Code by AMIANTE

spoilers:
 
Matsuda Teru
Vilain
avatar
Surnom : Yama
Profession : Gérant d'un café - Dealer
Rang : A
Yens : 265
Alignement : Esprit Libre
Re: 5.4. La Tombola du Syndicat || Mer 8 Aoû - 18:21


Sapporo, ville qui l'a vu naître, mais aussi ville qui depuis fort longtemps semble abandonner par les forces de l’ordre. Maître lieu de tout ce qu’il se fait de pire dans le pays, la capitale régionale d’Hokkaido n’en est pas à son premier regroupement de ce, que beaucoup appellent vilains. Qu’importe le lieu dans lequel vous exercer votre business, c’est ici que vous viendrez vous faire de nouvelle connaissance, avoir un carnet d’adresses bien fournis est le B-A-BA que vous soyez un criminel ou un politique…

Dans un casino tristement célèbre pour être le lieu de distraction de bon nombre de membres des différentes pègre du pays, des litres d’alcool sont consommés, n’ayant d’égal que le nombre de cigarettes allumées. L’ambiance sonore des lieux est un mélange de bruyants rires et de son strident proposé par les diverses machines à sous. Teru en ce jour, vêtu comme la masse, n’est pas ici pour jouer, du moins pas seulement. Recevoir des conseils, se faire de nouveau contact, s’informer des différents tarifs proposé par les autres fournisseurs. Tout est bon à prendre. Sa venue s’apparente tout bonnement à un simple voyage d’affaires.

Dans ce genre de regroupement tout n’est que tension, chaque individu est armé, prêt à tirer dans le tas si altercation, il vient à avoir. Ce qu’il aura, à l’extérieur les hélices d’un hélicoptère se font entendre, alors que certains semblent déjà alerter par ces dernières, ce sont bien les haut-parleurs qui obtiendront l’attention de tous. Une opération de contrôle, disent-ils, pour Teru et sûrement beaucoup d’autre, cela n’est rien d’autre qu’une tentative de reprendre le contrôle de la ville.

Cette annonce eut l’effet de créer un infâme brouhaha dans la salle, chaque famille mafieuse échafaudant déjà un plan pour se sortir de ce merdier. Tout le monde souhaite débuter la journée suivante comme un homme libre, mais prennent-ils les bonnes décisions pour y arriver ? Ce n’est pas l’avis de Teru, qui prenant son verre en mains, fais en sorte de se placer-là ou tous peuvent le voir.

Calmez-vous mes amis, ce n’est pas en nous dispersant de la sorte que nous arriverons à nous sortir de ce merdier. Comme vous, tous, je n’ai aucune idée de combien ils sont, mais nous pouvons être certains qu’ils sont venus en nombre pour ce coup d’éclat qui je l’espère sera un échec. Se coupant dans son élan afin de boire une gorgée du breuvage étant dans son verre, Teru en profite pour observer ses interlocuteurs. Une chose est sûre, nous sommes tout comme eux armés et je suis prêt à parier que le directeur de ce splendide casino cache quelques armes à feu dans un coin. Ce que je vous propose est simple, plaçons-nous devant chaque entrée du bâtiment et prouvons leurs qu’ils auraient mieux fait de rester cloîtrer dans leurs minables petits commissariats !

Teru vois cela comme une guerre de territoire, s’ils ne se montrent pas fermes face aux policiers, ce sera un aveu de faiblesse et d’ici peu les attaques de ce genre se ferons de plus en plus courantes. Sapporo leur appartient et aujourd’hui le jour idéal pour le rappeler. Mais transformer ce casino en fort imprenable semble compliqué surtout qu’à présent, des coups de feu se font entendre.

Nos invités ne semblent pas avoir la politesse t’attendre que l’on s’organise ! Regardant autour de lui un bref instant, Teru cherche les différents points d’accès à l’extérieur. Avant de jeter son regard vers un croupier. Il, y a-t-il un moyen de barricader le casino ? Un système de rideau de fer ? Il nous faut limiter les entrées.

Maintenant qu’il a dit tout ce qui semblait nécessaire, Teru n’a plus qu’une chose à effectuer : aller voir ce qu’il s’est passé dans la direction des coups de feu.

Quelqu’un compte m’accompagner, ou dois-je gérer ça seul ? Se dirigeant vers l’endroit d’où les coups de feu semblaient venir, Teru espère être suivis par un ou deux vilains ayant compris l’importance de régler ceci.

Spoiler:
 
Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 2040
Re: 5.4. La Tombola du Syndicat || Jeu 9 Aoû - 8:31


La Tombola du Syndicat



L'avantage de l'annonce de la police, c'est qu'on repère tout de suite les vrais civils dans le lot de la faune du casino, et vu le nombre de gens qui viennent de se coucher par terre, il n'y en a pas beaucoup...

Pour le reste, l'ambiance est plutôt à la confiance, la soirée est bien entamée, et la moitié des chefs de bandes du coin sont déjà assez alcoolisés pour prendre n'importe quelle situation à la légère. Alors quand Teru prends la parole il est tout de suite acclamé par les gardes les plus proches, et soudain on se croirait à une réunion de la NRA, tout le monde se met à brandir un flingue ou un couteau, et on se rue vers les issues et les zones à défendre.

Vous notez malgré tout que coté sécurité du casino, on semble plus prudent. Les gorilles en costard sont tous en train d'appuyer sur leurs oreillettes et de parler à voix basse, et plus de la moitié d'entre eux est en train de se diriger vers des portes marqués "personnel uniquement"

Dehors, les coups de feu ont apparemment été déclenchés par un yakuza un peu plus nerveux que les autres qui a tiré sur les voitures de police dés qu'il les a vu. la riposte a été nettement plus violente, et le pauvre type est maintenant truffé de plomb et abandonné au milieu du parking.

Tout autour du casino, les flics finissent de se déployer avec prudence. On sort les boucliers protecteurs, on colle des snipers sur les toits, on installe des projecteurs. Et juste derrière la première ligne de voiture de patrouille, on aperçoit les troupes de choc qui sortent de leur transports et se préparent à avancer vers vous.
Daeiichi Susumu
Vilain
avatar
Surnom : Dead Head VI
Profession : Étudiante | Terroriste
Rang : A
Yens : 195
Alignement : Dominateur
Re: 5.4. La Tombola du Syndicat || Ven 10 Aoû - 3:16

LA TOMBOLA DU SYNDICAT
PV TERU, ANIMATEUR

Tout devient un peu chaotique. Comme l'on pourrait se l'imaginer quand on colle des criminels déjà confiants, de l'alcool et une qui met les nerfs à vif. La plupart des individus du casino semblent déterminés à se battre. Tels les Spartiates à Themorphyles, ils comptent se battre jusque au dernier homme pour faire entrer cet assaut sur le casino dans les unes de journaux.

D'un côté, ça l'arrange. Il lui sera plus aisé de s'enfuir dans la confusion, surtout vu que les policiers seront occupés à se battre contre les Yakuza et autres bandits. De l'autre, elle pourrait très bien se prendre une balle perdue, et la police pourrait simplement être moins réticente de se retenir une fois engagée dans un combat monstrueux... et de plus, vu que certains des défenseurs sont en état d'ivresse, ils seront sans doute moins efficace.

Un homme s'élève et se met à parler, utilisant un certain charisme ainsi qu'un bon speech pour convaincre les brigands de former définitivement la défense. A l'inverse, les gardes du corps se dirigent vers des zones spéciales. Ils possèdent sans doute des armes lourdes à l'intérieur ou des portes de secours. Il faudrait d'ailleurs... tiens, autant en profiter pendant que tout le monde est encore là.

Il faudrait s'assurer qu'ils n'aillent pas passer par la porte de derrière. Fit t-elle, tentant de se faire entendre au milieu de la foule. Ceci fait, elle leva une simple carte de poker, tentant de s'approcher du jeune homme. Elle ne le connaissait pas, mais elle savait qu'il y'avait encore des regards sur lui.

Mon pouvoir est l'explosion. Je peux faire détoner des objets en les marquant, jusque a six ! Je pourrais tenter de ralentir l'approche de la police, vous n'aurez qu'a déposer les objets piégés sur le chemin, et j'aurais sans doute besoin d'un talkie-walkie afin de bien recevoir le signal : je pourrais ainsi faire détoner l'objet et causer des victimes dans les forces ennemies.

Susumu était un peu en train de faire la moue mentale. Elle ne voulait pas blesser des Japonais pure souche. Faire couler le sang choisi sur la tapisserie, ce n'était pas de son goût. On lui avait bien dit que la police se mettrait évidemment sur son chemin, mais elle s'était arrangée pour l'éviter jusque ici. Elle n'avait pas eu de chance dans ce cas, malheureusement. Ça allait être elle ou eux, l'avenir du pays dépendait de sa liberté.

En cas de succès dans sa démarche, elle entreprit de marquer les objets, pointant les têtes de mort en tatouage pour signaler qu'ils allaient devoir les cacher. Coucher l'objet d'une manière ou le dissimuler derrière des débris peut-être, les méthodes que des alcooliques nerveux pouvaient adopter. Une fois faite, elle entreprit de se tourner vers le jeune homme, ses yeux rouges perçant fixés envers lui.

Je suis la Death Head sixième du nom. Nous allons devoir coopérer pour défaire la justice. Vous avez un charisme remarquable, pourrez-vous négocier une voie vers les sections réservées au personnel ? Afin de savoir ce qu'ils préparent. En échange, je te suivrais. Fit t-elle, pointant ces dernières du doigt. Elle aurait bien évitée la dernière question, mais devant une assemblée pareille, impliquer la fuite serait mauvais.

Elle ne se laisserait jamais attraper, elle fera exploser le bâtiment, à regret, s'il le faut.

« THIS WAS FUN »  ► Susumu
Code by AMIANTE

spoilers:
 
Matsuda Teru
Vilain
avatar
Surnom : Yama
Profession : Gérant d'un café - Dealer
Rang : A
Yens : 265
Alignement : Esprit Libre
Re: 5.4. La Tombola du Syndicat || Sam 11 Aoû - 0:47


La fête ne fait que commencer, le fait qu’un homme gît déjà sur le sol n’est pas de bonne augure pour la suite des événements. Ils sont prêts à faire feu s’il le faut et ceci est bien la principale préoccupation de notre trafiquant de Tokyo. Reprenant place dans la foule, il en vient à réfléchir aux possibles solutions qu’ont lui et ses alliés de fortune. En temps de crise, il est toujours difficile d’avoir les idées claires, mais fort de sa lointaine formation héroïque, Teru est capable de pallier à ce problème, bien qu’il ne soit pas pour autant hermétique à toutes formes de stress. C’est une jeune femme aux cheveux bruns qui viendra le sortir de sa réflexion qui pour l’heure ne menait à rien.

Lui avouant ses capacités puis lui donnant un début de plan, celle se faisant appeler la Death Head troisième du nom, offrit quelques idées intéressantes à celui semblant être son aînée.

Tes capacités pourraient être très intéressantes en effet… Regardant l’un des individus ronger par la peur au point de rester au sol, les mains derrière la tète, Teru fini par reprendre ça pensé, s’adressant toujours à cette interlocutrice. Il serait en effet pas mal que tu puisses placer quelques-unes de tes bombes devant les entrées. Si ça nous permet d’éliminer quelques soldats, c’est une excellente idée.

Pour ce qui est des Talkies, Teru est moins fan.

Pour les moyens de communication, s’en dispenser serait préférable. Nos visiteurs pourraient espionner notre canal, mais tu marques un point concernant les agents de sécurité, vos mieux les garder à l’œil.


Difficile pour l’heure de savoir si tout est sous contrôle, Teru n’en sait rien et ses partenaires d’infortune finiront par s’en rendre compte, alors que les puissants projecteurs de la police japonaise viennent ajouter un peu plus de lumière aux lieux. Teru dut se rendre à l’évidence, les fenêtres se révèlent être un véritable souci, si les policiers décident d’être moins clément, ils n’auront aucun mal à atteindre ceux leurs refusant l’entrée. La solution viendra finalement rapidement à l’esprit du trafiquant, regardant l’un des innocents tremblant sur le sol, il vient de leur trouver une utilité.

Je pense, que tout comme moi, vous n’êtes pas fan de l’idée que nos visiteurs puissent observer ce que nous faisons ! Dit-il afin que toute la salle puisse l’entendre. Si comme moi, vous n’êtes pas fan du voyeurisme des forces de l’ordre, aiguillez les poids morts qui se disent innocents devant les vitres du bâtiment, ça devrait les dissuader de nous tirer dessus.

Relevant celui se trouvant devant lui, Teru en profita pour lui faire les poches et prendre son téléphone portable ainsi que d'autres effets personnels, il est temps de discuter avec ceux leurs bloquants la sortie. S’allumant une cigarette, Teru s’assoit à une des tables de jeu, tapant sur ce même téléphone le numéro du poste de police du quartier. C’est tranquillement qu’il attendit une réponse du standard. Avant de dire ses quelques mots, cherchant ouvertement à interagir avec le responsable du foutoir qu’il y a à l’extérieur.

Bonsoir ma chère, ici l’un des occupants du casino dans lequel vos collègues veulent entrer. Si vous ne voulez pas avoir la mort d’un ou deux otages, vous feriez mieux de me passer le responsable de ce bordel. Marquant une pause, afin de tirer sur sa clope, Teru reprend toujours d’une voix terriblement calme. Faite vite, la patience n’est pas une de mes vertus…

Spoiler:
 
Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 2040
Re: 5.4. La Tombola du Syndicat || Mar 14 Aoû - 15:11


La Tombola du Syndicat



Le standard doit avoir des consignes pour ce genre de cas, en tout cas ce soir on te passe immédiatement quelqu'un. Quelqu'un qui soit se trouver pas si loin que ça, parce qu'il entend globalement les mêmes sirènes que toi. Probablement un des officiers gérant l'opération sur le terrain.

Et pendant que vous commencez à causer, tout ce qui se sont révélés être de vrais truands entreprennent de pousser vers les entrées et les fenêtres, tout ceux qui ne semblent pas l'étre. Ce qui donne lieu a des scénes plutôt cocasse ou des types se poussent mutuellement vers la fenêtre en gueulant tout les deux qu'ils sont du syndicat et que l'autre est un sale civil.


[...]


Le pouvoir de Susumu plait beaucoup, et il y a rapidement beaucoup de déçus quand il s’avère qu'elle ne peut pas offrir des grenades magique a tout ceux qui en voudrait une. Heureusement ça ne dure pas et on cesse rapidement de t’embêter pour commencer a pousser les civils vers les bords du casino.
Moizoi Notsuki lui, ne t'a pas quitté d'une semelle. Il estime visiblement que c'est en restant prés de toi qu'il a le plus de chance de s'en tirer.

-J'ai peur que votre nom ne soit pas encore assez connu pour susciter le respect qu'il mérite. Je comprends mieux pourquoi vous avez besoin de moi.

Ou alors c'est juste un vieux taquin.

-Bonne idée de leur proposer vos pouvoirs, avec des explosions il sera plus facile de couvrir notre fuite. Il existe surement un paquet de sorties de secours dans les zones réservés aux membres du syndicat. Tu savais qu'ils tenaient une réunion de chef de clan ce soir ? Cette attaque n'est pas une simple descente, et la police et bien mieux renseignée qu'elle ne devrait l'étre.


Dehors, la police a fini de se déployer. Et derriére une solide ligne de boucliers, plusieurs escouades commencent à avancer vers les différentes entrées du casino.

Daeiichi Susumu
Vilain
avatar
Surnom : Dead Head VI
Profession : Étudiante | Terroriste
Rang : A
Yens : 195
Alignement : Dominateur
Re: 5.4. La Tombola du Syndicat || Mer 15 Aoû - 14:57

LA TOMBOLA DU SYNDICAT
PV TERU, ANIMATEUR

Ses pouvoirs semblaient faire très bon effet auprès de la foule, d'après la masse de gens qui se trouvait déjà devant elle, quémandant des bombes magiques. Mais comme tout public devant un jeu ayant subi beaucoup de marketing, ils furent déçus de constater qu'elle n'avait qu'une limite de six objets, l'empêchant d'armer et de faire détoner ce qu'elle voulait.

Mais elle était sûre qu'elle pourrait surpasser cette limite un jour... et puis, six items, c'était déjà assez correct. Il y'avait bien assez de zones couvertes. D'ailleurs, Susumu pointa un peu du doigt dans le chaos, tentant de signaler des zones à protéger comme les cuisines ou autres endroits dans le genre. Avec de la chance, Teru allait leur donner assez de temps pour qu'ils puissent préparer leurs défenses efficacement.

N'oubliez pas de me signaler. Mais ne perdez pas votre calme. Il va y'avoir du bruit et il pourrait être difficile de vous entendre... ou, pourrais-je gagner accès aux caméras ? Je pourrais ainsi observer plus efficacement. Faites attention aux parties du casino où ils pourraient s'infiltrer. Ils pourraient essayer une attaque par derrière.

Le talkie-walkie n'était pas une option après tout, donc elle allait devoir se concentrer. Les caméras étaient une bonne option pour s'éloigner de la foule et se concentrer sur ce qu'elle comptait faire, tant qu'elle emportait quelques alliés avec elle. Aussi, elle pourra éventuellement fuir sans attirer l'attention, c"était bien le but après tout : pas gagner, mais s'enfuir, et recommencer plus tard, en étant plus prudente cette fois.

Moizoi restait près d'elle, à sa satisfaction. Ce n'était pas le premier rodéo de l'homme, et c'était une bonne occasion de prouver sa valeur en tant que Death Head, au lieu de devoir continuer la conversation... après, elle ne savait pas si elle avait un alter. Son père ne lui en avait jamais vraiment parlé et elle ne pouvait pas le contacter de toute façon. Il avait juste disparu et elle n'avait pas réussi à le contacter depuis le temps.

Elle n'était pas venue voir cet homme pour savoir où était son père. Mais elle espérait secrètement qu'il lui donne un indice après avoir été assez impressionné par elle. Pour l'instant, ça ne semblait pas fonctionner, vu sa pique sur son nom. Susumu entreprit de sourire en réponse, mais malheureusement, le dit-sourire tenait beaucoup plus de la grimace. Il avait bien raison, et sa fierté venait d'en prendre un méchant coup.

Je suis toute nouvelle après tout. Fit t-elle, cachant son malaise avec un sourire assuré, fermant les yeux comme si elle offrait une évidence. Mais un jour, mon nom sera respecté par les patriotes... et craint par les autres.

Il complimente ensuite son idée et explique qu'il doit certainement y'avoir des sorties de secours... réservées aux membres du syndicats, qui vont devenir très nombreux vu les scènes qui se passent aux fenêtres. En même temps, quelqu'un clame qu'il y'a des espions dans le groupe, tout en affirmant à la police qu'il y'a des otages dans le coin. Sa conclusion est bonne, et semble être en accord avec celle de son interlocuteur, qui l'informe d'une réunion de chefs et des étranges renseignements de la police.

La police a mené un assaut sur tellement de gros noms du crime, hein ? Le statut de la ville en tant qu'île du crime vient de se prendre un sacré coup. Même si la police est repoussée, le message est clair : le Syndicat n'est pas au dessus de la police, et peut être pourchassé même dans sa propre antre. D'ici les jours à venir, Sapporo pourrait devenir très moche, il allait falloir mettre les voiles et retourner à Tokyo rapidement.

Oui... mais je ne sais pas si une cherche décente peut être menée dans ces conditions chaotiques. Nous ne pouvons pas laisser des infiltrés dans nos rangs mais il serait bête de les ignorer... et de toute façon, vu le stress actuel, je ne pense pas que l'investigation sera menée avec parcimonie. Restez juste près de moi, et tentons d'être très méfiants. Avez vous des connaissances dans le syndicat qui pourraient nous laisser mener une retraite ?

D'un coup, les lumières s'éteignent et on entend des cris dans la salle, les criminels paniqués n'ayant évidemment pas prévus la coupure d'électricité. Prévenante, Susumu essaye d'attraper le bras de Moizoi pour le garder près d'elle. Sa poigne est assez ferme pour éviter qu'un choc soudain sépare le duo. Se faisant, elle entreprit de vérifier rapidement sa poche pour sortir un téléphone secondaire, déclenchant rapidement la fonction lumière pour tenter de se faire un chemin.

CALMEZ VOUS ! CALMEZ VOUS ! GARDEZ LES OTAGES PRÈS DES FENÊTRES ! EST-CE QUE QUELQU'UN A DE QUOI S'ECLAIRER ? TOI AU TELEPHONE ! DIS LEUR DE RECULER OU IL VA Y'AVOIR DU DÉGÂT SUR LES OTAGES !

Susumu garda son téléphone en main, tentant de s'éclairer. Son visage, à peine visible dans la pénombre, indiquait clairement qu'elle était prête à appliquer ses menaces !

« THIS WAS FUN »  ► Susumu
Code by AMIANTE

spoilers:
 
Matsuda Teru
Vilain
avatar
Surnom : Yama
Profession : Gérant d'un café - Dealer
Rang : A
Yens : 265
Alignement : Esprit Libre
Re: 5.4. La Tombola du Syndicat || Ven 17 Aoû - 1:31

Alors que chacun semble faire son possible pour que la situation tourne en leurs avantages, Teru attends qu’un interlocuteur avec un vrai impact sur la situation vienne répondre à son coup de fil et ce fut rapidement le cas, la standardiste a apparemment des ordres précis dans ce genre de situation, ce qui est parfait, il n’a guère de temps à passé à convaincre que des vies sont en jeu sur ce coup-ci. De par le bruit environnent, Teru en vient à croire que ce soit à tort ou à raison que celui à l'autre bout de la ligne est un des policiers poster à l’extérieur. Ce qui était en tout point l’objectif de cet appel, maintenant plus qu’à voir s’il arrive à bluffer son vis-à-vis, afin de gagner quelques minutes.

– Capitaine ? Sergent ? Colonel ? Lieutenant ? Inspecteur peut-être ? J'y connais rien en grade, mais qui que tu sois, je suis persuadé que tu sais pourquoi je t'appelle. Tu penses gérer la situation de l'extérieur et je pense de même à l'intérieur, alors lequel de nous deux à raison à votre avis ? Celui qui a compris depuis longtemps que la police ne sert que de faire valoir aux héros ou celui qui pense encore pouvoir passer au premier plan ?

Je ne vais pas te dire le speech habituel, comme quoi nous sommes armés et prêt à tué les otages si nécessaires, que vous courrez droit à votre perte en fonçant comme vous avez prévus de le faire. Que tout simplement, nous voyons tous clair dans votre jeu.

Souvenez-vous d’une chose, en tirant dans le tas vous avez autant de chance de toucher un innocent qu’un criminel. À vous de voir si vous estimez que l’emprisonnement de quelques criminels de bas étages vaut la mort de quelques dizaines d’innocents.


Teru essaye d'avoir l'air capable, de sembler avoir la situation sous contrôle histoire de faire douter son interlocuteur qui ainsi reverrait peut-être son approche de la situation, mais a l'intérieur tout n'est pas rose, chacun essaye de défendre son appartenance au milieu criminel et ainsi permettre de ne pas être un vulgaire bouclier humain. Teru met alors son interlocuteur en attente le temps que la situation se calme à l'intérieur, mais ce n'était sans compter sur le guide du parfait petit policier qui consistait avant tout à couper le courant du lieu en état de siège. Ce relevant de son siège, Teru eut la réaction la plus spontanée qui soit.

 Il n’y a pas de générateur de secours je suppose ?! Il reprend ensuite son rôle de leader par défaut. Bref, si nous ne voyons rien, ils ne voient pas grand-chose non plus, jouons là-dessus, notre escouade bouclier humain se mêler à nous. Il faut que les flics doutent de sur qui ils peuvent tirer. Il montre alors le téléphone qu’il a dans la main droite. Personnellement, je récupère le proprio de ce téléphone.

Alors que Teru récupère un otage qu’il soit le propriétaire du téléphone ou non, il réactive dans le même temps l'appelle. Cherchant au passage un endroit où il serait moins à découvert.

– Alors, on se dit que tout ça était une erreur et chacun rentre chez soi ? Teru n'attends alors pas de réponse donnant le téléphone à l’otage qu’il tient. Lui disant alors d’une voix base pour pas que le micro du téléphone puisse capter ce qu’il dit. Fait en sorte que le téléphone soit visible et si notre ami dit quelque chose d’intéressant tu me le dis !

Spoiler:
 
Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 2040
Re: 5.4. La Tombola du Syndicat || Ven 17 Aoû - 18:33


LA TOMBOLA DU SYNDICAT



Ils l’appellent Rex. C’est un Américain spécialiste dans ce genre d’opération. Il voyage partout dans le monde pour aider la police et même les Héros. Yuei l’avait invité pour une présentation et, lors de son séjour, le gouvernement Japonais l’a contacté pour qu’il aide leurs équipes vu son franc succès ailleurs. Quelle malchance pour les criminels se trouvant dans le Casino!

« Ils disent qu’ils ont des otages, monsieur Rex! »

Le spécialiste se masse le menton.

« Plan en quatre étapes! Premièrement, imagerie 3D avec le sonar pour voir si vraiment des gens sont pris en otage! Deuxièmement, du lacrymo dans la ventilo! Troisièmement, on coupe toute l’électricité! Quatrièmement, l’escouade musclée passe par les cuisines en mode Ninja avec leurs lunettes nocturnes! »

L’agent lui fait un salue et se met à hurler les ordres. Ses hommes se mettent aussitôt au travail quand un autre policier arrive en courant, un gros portable à la main.

« Rex, prenez ça! On a contact avec un des criminels! »

Le vieil homme relève sa casquette bleue du pouce et prend le téléphone.

« Rex à l’appareil, » dit-il et écoute Teru sans l’interrompre ensuite. « Écoute-moi bien, rendez-vous vous êtes… Euh… T’es là? Merde, il m’a mis en sourdine! Ah! Bon, non, ce n’est pas ainsi que les négociations vont se passer, » continue-t-il, alors que les sons reviennent. « Non, tu vas devoir me prouver ta bonne volonté et laisser sortir dix otages. Ensuite, on parlera! »

« Monsieur Rex, vous êtes fou! Ils vont les tuer! » s'exclame l'agent, ses propos balayés du revers de la main par le vieux spécialiste.

---

À l’intérieur, la situation déjà moyennement chaotique s’empire malgré les conseils de Susumu et la tentative de prise de leadership de Teru. Il y a bien la moitié qui cherche à écouter les directives, mais une autre partie semble suivre d’autres commandes et le reste des gens échangent des tirs ou sont complètement paniqués. C’est difficile de communiquer et personne n’informe les protagonistes sur l’emplacement des caméras ou d’une génératrice.

En plus, les yeux de tout le monde commence à piquer.

L’individu est en pleine panique lorsque Teru le soulève et le traine. Il lui envoie un coup de coude violent.

---

« Des connaissances? Sûrement, mais il faudrait rebrousser chemin et sortir du Hall pour rejoindre les gros bonnets en passant par les cuisines ou les salles réservés aux employés. »
 
Susumu est toujours accompagnée de Notsuki qu’elle tient fermement. Sa tentative de reprendre contrôle de la situation ne donne pas les effets désirés. Soudainement, elle entend quelqu’un l’appeler au loin, derrière, là où l’ancien allié de son père lui indiquait de se rendre justement.

« Death Head! Ils passent par ici! Faites les exploser, vite! »

Résumé:
 
Daeiichi Susumu
Vilain
avatar
Surnom : Dead Head VI
Profession : Étudiante | Terroriste
Rang : A
Yens : 195
Alignement : Dominateur
Re: 5.4. La Tombola du Syndicat || Ven 17 Aoû - 21:07

LA TOMBOLA DU SYNDICAT
PV TERU, ANIMATEUR

La salle tourne au chaos, comme on pourrait s'y attendre. Les tirs, les cris et les injures fusent de tout parts et tout devient chaotique. La suggestion de s'occuper des lacrymos était venue trop tard, mais elle ne blamait pas la personne qui avait suggérée cette option, le stress empêche vraiment aux gens de tourner en rond et l'assaut de la police avait été preste.

Elle passa sa manche noire sur ses yeux, sentant une sensation de brûlure dans la gorge et les globes oculaires. Ses quelques connaissances des mouvements de manifestation l'avaient bien prévenus : le gaz lacrymogène ne tue pas mais il a de quoi briser un mouvement. Dans ce chaos, les forces de l'ordre allaient pouvoir bondir. Rester là serait potentiellement dangereux.

Elle devait retrouver les gros bonnets. Rester là était dangereux au vu des balles et des lacrymos. Death Head, sixième du nom, se mit en route, essayant de se baisser un peu pour éviter un projectile perdu. Elle aiderait bien Teru mais la sureté de l'ancien ami de son père était primordiale. Et puis, un civil paniqué, exposé au lacrymo, ne devrait pas être un problème pour un criminel, même exposé au même handicap.

Il lui expliqua qu'elle pouvait passer par les cuisines ou les salles réservées aux employés.

Très bien, très bien ! Restez avec moi ! Ce n'est pas sauf ici ! Il faut partir ! Vous allez bien ?!

La situation n'était probablement pas mieux là bas mais c'était toujours plus sauf. Et le vieux criminel aurait tort de vouloir rester dans la salle. Elle lâcha brièvement la main de Notsuki (l'autre étant prise par le téléphone) pour déchirer la manche de son pull noir, l'offrant en foulard improvisé. Elle fit de même sur son autre manche. Ça pourrait former une défense improvisée. Elle le fit juste à temps pour entendre quelqu'un l'appeler et lui ordonner de presser le bouton. Elle tenta de rattraper Moizoi en remettant sa patte sur lui, sans essayer de le blesser.

Bouchez vous les oreilles ! Maintenant !

D'un côté, ça pourrait être un malin qui exploite la confusion ou un paniqué qui voit des alliés et pense qu'il s'agit de la police... mais de l'autre, une attaque par derrière serait idéale. Mesurant brièvement ses idées, elle décida de presser directement le bouton, un bruit d'explosion retentissant au loin. S'extrayant hors du hall, elle observa ses alentours, faisant de grands mouvements de bras pour tenter de voir si elle pouvait se trouver une petite escorte.

Elle ne savait pas si c'était la cuisine ou l'autre endroit, tout était un peu confus.

Essayez d'achever des survivants s'il y'en a ! Il n'y a rien à laisser au hasard ! Absolument rien !

L'autre fille avait suggérée qu'elle devienne chef. Elle ne savait pas si elle avait de quoi assumer ce role, mais elle espérait que les criminels allaient suivre ses ordres. Se faisant, elle tenta brièvement de se repérer dans le casino et décida de se diriger vers les salles aux employés. Il serait dangereux de se rendre dans l'endroit explosé avec son partenaire moins résistant que les autres.

Continuez de me prévenir ! Je peux faire exploser de loin ! Fit t-elle, tentant toujours de se faire une petite escorte vers la sortie. Après tout, il y'avait certainement d'autres infiltrés dans la salle.

Je vais mener la guerre à la police !

« THIS WAS FUN »  ► Susumu
Code by AMIANTE

spoilers:
 
Contenu sponsorisé
Re: 5.4. La Tombola du Syndicat ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Résultats de la tombola
» [Tombola] [Résultat] : Mes pokémon préférés de la 5G !
» La Grande Tombola de Noël, saison 3 !
» [Tombola] Gagnez 4 codes Mew !
» ► La Tombola de Noël !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Événements en cours :: Chapitre 1 : déclarations de guerre :: Opération nettoyage-
Sauter vers: