1.3. La cavalerie est arrivée
header

Partagez|

1.3. La cavalerie est arrivée

Maître du Jeu
PNJ
avatar
Yens : 923
1.3. La cavalerie est arrivée || Dim 5 Aoû - 13:49


1.3. La cavalerie est arrivée


Introduction

Le cours de traque et enquête de plusieurs premières années allait commencer au gymnase un peu à l'écart du bâtiment principal pour permettre aux élèves d'utiliser leurs alters. Mais à peine le cours commencé, une explosion fit sauter l'extrémité nord du bâtiment, créant un trou de bonne dimension par lequel au milieu de toute la fumée plusieurs silhouettes pouvaient se discener, marchant de manière peu assurée mais sans s'arrêter.

La professeure criant à ses élèves d'évacuer le bâtiment alors qu'elle fermait la marche, une nouvelle détonation tomba cette fois sur le toit principal du bâtiment alors que les derniers élèves furent soudainement propulsés à l'extérieur par l'alter de l'enseignante qui elle se fit instantanément ensevelir sous les décombres.

Seuls face à la façade qui venait de s'écrouler, les élèves purent constater que les silhouettes encore au fond de la salle étaient toujours là et continuaient d'avancer malgré les débris. D'autres créatures difformes émergèrent des bois alentours. Mais déjà de nouvelles personnes arrivaient sur le terrain : les troisièmes années de Yuei de la filière héroïque avaient après tout été formés par les meilleurs.

Explications

Vous devez faire en sorte de réussir votre objectif, en prenant en compte tous les éléments du contexte et des posts RP du narrateur qui vous placeront face à des choix et des situations à résoudre.

Ce groupe permet de gagner « trois points » en résolvant trois situations distinctes : 0/3 signifie que votre mission est un échec total, 1/3 une défaite, 2/3 une semi-réussite et 3/3 une réussite totale. Ces points détermineront votre réussite inRP et seront évidemment pris en compte au niveau du contexte.


Consignes

Les groupes doivent suivre les règles ci-dessous :
  • Respectez l'ordre des participants sauf accord d'un administrateur.
  • Seule l'utilisation de techniques validées dans votre FT est autorisée. De même pour les équipements et objets héroïques.
  • L'utilisation de techniques est autorisée dès le premier tour.
  • Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible), sans oublier votre état physique à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide pour faciliter le suivi pour votre narrateur et vos compagnons de RP.
  • Vous avez un délai de 48h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le tour passera automatiquement au prochain participant et vous risquerez d'être exclu du groupe.
  • Lorsque vous avez une absence programmée de plus de 48h  :
    - Informez le staff le plus rapidement possible.
    - Quittez la zone ou rendez votre personnage dans l'impossibilité d'interagir avant votre absence.
    - Le groupe continuera ainsi son avancement sans vous.
    - Lors de votre retour, informez le staff qui regardera alors avec vous s'il est possible ou non, de réintégrer le groupe.


Ordre des participants



Liens utiles



Have fun ♫
Le Staff


Hisagomaru Hanataro
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Turbo Justice
Profession : Élève 3S - Filière Héroïque
Rang : A
Yens : 950
Renommée : 1
Alignement : Dévoué
Re: 1.3. La cavalerie est arrivée || Mar 7 Aoû - 0:39

La journée avait tout eu pour bien commencé. Les cours se passaient plutôt bien, le ciel était d'un bleu infini et le soleil assurait une température qui promettait un bel été. Il y avait eu même quelques jours plus tôt un cours d'initiation à la création technologique pour les individus comme Hanataro qui avaient zéro points en ingénierie mais qui voulait quand même avec l'impression d'avoir crée quelque chose. Le rêve pour lui qui avait une liste comme le bras d'objets héroïque à faire créer, et qui n'en avait pour l'instant aucun. Cela avait l'air d'être une information anodine, dit comme ça, mais elle allait avoir son importance pour la suite de la narration.

C'était, en effet, le moyen de justifier que pour ce qui allait suivre, il n'avait rien d'autre à sa disposition que son uniforme d'étudiant à Yusei, tout son courage, quelques capacités analytiques et beaucoup d'imagination. Il allait devoir se débrouiller avec cela. Cela, et la jeune femme étudiante en troisième année d'alternance avec l'Agence Kyuunan. L'occasion de prouver donc qu'il ne fallait pas que du muscles, un Quirk polyvalent avec un fort impact sur la réalité et énormément de matériels héroïques pour arriver à quelque chose. Parce que s'il n'y arrivait pas, cela signifiera que Beniko devra assurer pour deux.

La journée avait bien commencé donc. Hanataro avait une heure de creux entre deux cours, et s'était donc installé à l'ombre dans la grande cours de sport pour finaliser ses cahiers des charges pour tout son équipement héroïque. Jusque là, tout allait bien. Puis il eu une explosion. Pas le genre du Quirk de quelqu'un qui s'est embalé ou d'un exercice de mise en pratique. Non, là, ce fut une explosion avec de la destruction de matériel. Le genre d'explosion ciblée méthodiquement, destinée à faire le maximum de dégâts. Avec des cris des paniques, et toute la folie qui résultait de ce qu'Hanataro avait apprit à reconnaître dans sa courte carrière par alternance à l'Agence Seigi : un attenta.

C'était tout bonnement impensable, impossible que Yuei puisse être attaqué, et pourtant... Tout l'instinct d'Hanataro lui criait ce constat à la figure. Cela, et que ce n'était pas le moment de se demander comment ou pourquoi. Sur le terrain, dans cette situation, il fallait d'abord évaluer le risque, la menace et les blessés, pour agir en conséquence ensuite.

Ce qu'il fit.

Il y eu d'autres explosions, mais la plus proche ayant eu lieu au gymnase accessible depuis la cours où il était, c'est là-bas qu'il se rendit. Filant comme le vent, aussi vite que ses jambes le lui permettaient, il ralenti progressivement en s'approchant du lieu du drame. Un gymnase en ruine s'offrait à lui, effondré en partie et nettement plus aéré, tandis que les étudiants qui se trouvaient devant étaient visiblement partagés sur la conduite à tenir devant cette situation inédite. Fallait-il fuir ? Alerter quelqu'un, mais qui – surtout en voyant que ce n'était pas le seul endroit de Yuei où il y avait du grabuge - ? Se battre ? L'absence d'un formateur pour guider ces étudiants se faisait sentir.

Hanataro, du haut de ses deux ans d'expérience, géra la situation avec plus de calme, quand bien même son cœur battait jusqu'à ses tempes en délivrant un premier flot d'adrénaline dans le corps. Il commença par un repérage des alentours en balayant du regard les lieux. Pas de menace immédiate, pas de tireur visible. Les étudiants, il n'en connaissait aucun, et au marquage de leur tenue de sport, c'était normal : il remarqua qu'ils étaient tous de première année.


« Ici Hisagomaru Hanataro, troisième année ! Que tout le monde se réunissent, que le délégué se manifeste ! »
commença-t-il d'une voix forte pour se faire entendre par-delà le brouhaha. « Est-ce la classe est au complet ? Et sinon, qui manque-t-il ? Y'a-t-il des blessés ? Où est votre formateur ? »

Déjà, il fallait s'assurer du nombre des étudiants et de la complétion de leur classe. Malheureusement, il n'y avait pas forcément le temps de trainer : des silhouettes menaçantes et à la démarche incertaine se profilaient dans les volutes de fumée du gymnase. Pire encore : grâce à son excellente acuité visuelle, Hanataro en releva d'autres s'approchant depuis les bois. Difficile encore de dire ce dont il s'agissait exactement, mais clairement, ce n'était pas amical. La priorité allait être de faire évacuer ces premières années. Yuei n'était pas sûr, et il fallait qu'il étouffe dans l’œuf tout désir pour ces jeunes gens de jouer aux héros.

Ironiquement, ce n'était pas le moment.

Trouver un chemin pour quitter l'enceinte de Yuei donc, en évitant au possible le combat – essentiellement parce qu'il était incapable de se battre en l'état, et à plus forte raison contre des adversaires multiples, mais pas que. A condition tout du moins que la classe était bien au complet, et qu'il n'y avait pas de blessés/disparu restants derrière eux.


« Si tout le monde est présent, nous allons devoir évacuer Yuei ! Suivez-moi ! Et que personne n'essaie de jouer les héros : votre formation commence à peine, vous n'êtes pas encore prêts pour ce qui arrive ! Priorité à votre évacuation ! »

Spoiler:
 

________________



Fujihara Beniko
Apprenti Héros
avatar
Profession : Élève 3K - Filière Héroïque
Rang : A
Yens : 30
Alignement : Bienfaitrice
Re: 1.3. La cavalerie est arrivée || Jeu 9 Aoû - 22:00

Franchement, les explosions dans le coin n’étaient pas si rares. Pas que l’école était régulièrement la cible de vilain, mais un alter mal contrôlé par un premier année pouvait fait du bruit et des dégâts. Cependant, ce jour-là n’était pas comme les autres. Lors de la première déflagration, il eut un doute dans son esprit, à la seconde, le déni, puis enfin la réalisation. Les cris stridents ne laissaient aucun doute : Yuei était attaqué.

Son cœur semblait vouloir prendre la fuite, mais son esprit avait déjà pris sa décision. Ses jambes l’amenèrent à contre cœur à l’attaque la plus proche : le gymnase. Là-bas tout était chaos, la scène horrifiante. La fumée, l’odeur infectaient ses voies respiratoires et brouillaient son champs de vision. Mais cela ne l’empêcha pas d’analyser rapidement la situation : des élèves en panique, l’absence d’un enseignant et l’approche d’ennemi inconnu. Sa conclusion était simple et rapide, sans doute dictée par son instinct de survie et le peu d’expérience qu’elle avait accumulé jusqu’ici : il fallait évacuer la zone et tenter de rejoindre une zone protégée, mais avant cela…

« Ici Hisagomaru Hanataro, troisième année ! Que tout le monde se réunissent, que le délégué se manifeste ! »

Une voix portante et pas tout à fait méconnue résonna dans ses oreilles. Vite très vite, elle se rendit aux côtés de son camarade. Un camarade qu’elle ne connaissait ni de nom, ni de rien du tout. La seule chance qu’elle avait eu, était de l’avoir déjà plus ou moins croisés dans les couloirs.

« Ici, Fujihara Beniko, troisième année. Je vais vous porter mon assistance ! »

Déclara-t-elle d’une voix aussi forte pour qu’il puisse l’entendre dans ce chaos, lui, et tous les élèves qu’ils avaient à charge. Suika, la petite entité à l’aspect de feu follet violet qui volait autour de Beniko, se transforma alors en un sabre japonais aiguisé de la même couleur.

« Soyez assuré, nous ferons tout pour vous sortir de là. Ne cédez pas à la panique ! »

Cette fois-ci, elle s’était adressé aux quelques élèves à leur côté tout en prenant une position défensive, entre eux et… eux. Ces ombres encore bien trop floue pour qu’elle puisse jauger leur aptitude. Tout ce qui était certain, c’était qu’elles étaient bien trop nombreuses et qu’ils n’avaient pas beaucoup de temps.

« Où en est-on ? Restez sur vos gardes. »

Avaient-ils fini de faire le compte ? Y avait-il des disparus, des blessés, pires ? Impossible d’avancer sans ses informations.


Spoiler:
 

________________


Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 2040
Re: 1.3. La cavalerie est arrivée || Dim 12 Aoû - 10:18


La Cavalerie est arrivée



Pour les jeunes gens en filière générale, voire les premières années en héroïque, la situation pouvait être des plus stressante. Eux qui pensaient que l’académie de Yuei serait imprenable, protégée par les héros qu’étaient leurs professeurs, ils s’étaient bien trop bercés d’illusions apparemment. Même les représentants de la justice ne pouvaient réussir à prévoir un assaut total et organisé, surtout quand la menace était tout aussi inconnue.

Heureusement, votre duo réussi à arriver rapidement vers une des classes les moins expérimentées. Des premières années qui apprenaient à peine à utiliser leur pouvoir pour se battre n’auraient que peu de chances dans ce genre d’invasion, l’évacuation proposée été donc la meilleure solution. Par chance, le délégué de la classe en question vous annonce que sa classe est entière, sans absent, et qu’ils étaient près à suivre les instructions d’évacuation.
Hélas, ce n’était pas l’avis de tout le monde.

« - Il est hors de question que je fuis comme une lâche ! »

Se dressa alors une jeune fille, dans son costume héroïque, et à l’aura des plus farouche.

« - Si je suis à Seigi, c’est bien pour botter le culs des vilains qui se la jouent trop, comme maintenant ! »

Bien que d’autres élèves pensent comme elles, ils semblaient être bien plus hésitant, se contentant juste de vous demander de les laisser se battre à vos côtés. La Tigresse cependant (littéralement pour l’occasion), laissa sa peau pousser un pelage orange rayé et pris une allure bien plus féline, avant d’essayer  de s’attaquer aux créatures des bois. Ses camarades appelèrent son nom, Torasa, mais elle semblait n’en faire qu’à sa tête.
Pour compliquer la situation, une autre créature semble s’être rapidement rapprochée par un autre flanc, alors que les autres la suivaient de près. Aucune information ne peut en ressortir de ces formes informes et presque boueuses, les laisser s’approcher serait des plus risqués.
Deux fronts à gérer, deux problèmes. Combien êtes-vous ?
Hisagomaru Hanataro
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Turbo Justice
Profession : Élève 3S - Filière Héroïque
Rang : A
Yens : 950
Renommée : 1
Alignement : Dévoué
Re: 1.3. La cavalerie est arrivée || Lun 13 Aoû - 23:10

Entre l'instant de son arrivée et le moment des présentations avec le délégué de la classe, une autre troisième année de la filière héroïque arriva sur les lieux et s'annonça. Un soutien qui était plus que bienvenu, même si dans la réalité des faits, cela allait être surtout lui qui allait la soutenir dans tout ce qui allait suivre plutôt que l'inverse. Le sabre qu'elle portait lui mettait la puce à l'oreille quant à cet état de fait.

Hochant la tête à son attention pour la remercier de sa présence, son sourire en coin se rétracta alors qu'il reporta son attention sur le délégué qui le rejoignit. Les nouvelles qu'il apporta furent bonnes : la classe était au complet, et chacun était en état de bouger sans encombre. Malheureusement, tout n'était pas réjouissant non plus, car dans la question qui fut verbalement ignorée, il y eu trois regards attristés dans la direction des décombres du gymnase. Inutile d'en dire plus pour comprendre que le/la formateur(trice) en question était quelque part là-dessous.

Spontanément, n'importe quel secouriste digne de ce nom irait à son secours et tenterait de le dégager de sous les décombres, ne serait-ce que pour pouvoir confirmer le décès. Hanataro serait même le premier à y aller dans un autre contexte. Cependant, la situation actuelle imposait de prendre de nombreux autres facteurs en considération. Il y avait une menace d'ampleur inconnue, des individus très probablement hostiles en approche, une classe de premières années en tout début de formation à protéger, et un délais très serré pour parvenir à boucler le programme d'urgence. Le tout à risquer en prenant du temps pour porter assistance à un sinistré à la probabilité de survit proche de zéro.

Hanataro pesa très sérieusement la balance du bénéfice/risque pendant plusieurs précieux instants, puis dégoûté du choix qui s'imposait de lui-même, il se résolu à abandonner le formateur à son sort et organiser l'évacuation de la classe. Il dispensa clair et fort les consignes qu'il avait lui-même eu à suivre et répéter pendant les entrainements d'évacuation, afin de rejoindre la zone de repli la plus proche.

Mais c'était sans compter sur quelques nouveaux grains de sable dans les rouages bien huilés du protocole. La fille qui se dressa contre l'autorité établit fut rapidement identifiée. Pleine d'énergie, belliqueuse, motivée, mais avec des priorités mal placées. Son discours permettait de la rattacher sans grand risque de se tromper à la catégorie des électrons libres, ces gens plein de bonnes intentions et mais sans bonnes manières, pour qui la fin justifiait de faire tout sauter - sans se rendre compte forcément que c'était leur propre enfer que leur attitude pavait.

Inutile de tenter de faire entendre raison ou de commander ce genre de personnalité – surtout dans l'urgence -, Hanataro savait d'expérience que le seul moyen d'arriver à quelque chose était que la personne prenne la décision espérée de son propre chef. Ce qui était difficile, parce que ladite personnalité sus-mentionnée était rarement ouverte à la discussion ET que c'était toujours dans un contexte où le temps manquait.

Les créatures se rapprochaient d'un côté, et la dénommée Torasa semblait déterminée à foncer de l'autre. Deux problèmes, une seule solution à priori, mais un effectif réduit pour la mener à bien. Hanataro alla donc au plus simple, car ils avaient déjà tous épuisé leur capital temps de réflexion : il glissa un regard en direction de Beniko, une jeune femme qu'il connaissait de vue sans plus, et d'un geste de la tête, il lui proposa de s'occuper de creuser l'écart entre la classe de première année et les créatures boueuses qui s'approchaient par le flanc.


« Je m'occupe de Torasa. »


La Tigresse - dont le prénom apparaissait comme parfaitement adapté pour qui maîtrisait un peu la langue de Nobunaga -, venait de lui mettre trois mètres dans le vent après avoir pressé le cycle de la pleine lune. Mais félin ou pas, il fallait se lever de bonne heure pour distancer un Hanataro branché sur piles et toujours sur la brèche. Aussi réactif que vif, il emboita le pas à l’apprentie héroïne avec toute la célérité que le lui permettaient ses points investi en rapidité jusqu'à atteindre sa hauteur, de préférence avant d'être trop proche de la menace boueuse. Il entreprit alors une manœuvre décrite dans le taihojutsu qu'il a étudié, consistant à lui attraper le bras pour lui faire faire un demi-tour en tête d'épingle autour de lui sans perdre de vitesse. Cependant, dans l'absence de force qui le caractérisait, l'efficacité de son mouvement n'était optimale que si l'individu concerné était à peu près consentant – ou du moins, pas opposant.


« J'admire votre fougue Torasa ! »
commenta en même temps Hanataro avec son panache habituel. « Qualité essentielle pour un héros ! Mais notre travail est de protéger, pas de se battre. Protéger en se battant essentiellement, en fait. Et c'est précisément ce dont j'ai absolument besoin de vous aujourd'hui ! Nous devons évacuer vers la zone de repli, mais nous sommes encerclés, et j'ignore complètement ce que nous allons encore croiser en route. Je ne suis pas en état de me battre, aussi si je vous laisse ici pour nous couvrir plutôt que de vous avoir avec nous pour procéder à une violente percée dans la ceinture adverse, je crains que nous ne nous en sortirons pas à si bon compte sans vos griffes et vos crocs ! Le nettoyage de Yuei viendra ensuite, et j'ai espoir de vous compter encore parmi nous à ce moment, mais chaque chose en son temps. »

Tentative de convaincre plutôt que de persuader, avec bon espoir que la femme-félin pense qu'elle arrive de son propre chef à la conclusion désirée par Hanataro. N'importe comment, si ce n'était pas le cas, il ne lui laissera pas le choix : lui aussi savait avoir la main plus leste que les mots en cas de besoin.

Une main nommée esprit.

Spoiler:
 

________________



Fujihara Beniko
Apprenti Héros
avatar
Profession : Élève 3K - Filière Héroïque
Rang : A
Yens : 30
Alignement : Bienfaitrice
Re: 1.3. La cavalerie est arrivée || Jeu 16 Aoû - 17:15

Sécurité avant tout. Voilà ce que tout secouriste apprenait. Bien sûr, la pratique était plus cruelle et difficile que la théorie. La première chose à faire était de mettre les victimes en sécurité… Néanmoins, les victimes en question n’étaient pas de simples civiles… et ne semblaient pas vouloir agir en tant que tel. Et c’était bien évidemment exactement à ce moment précis, dès lors que la tigresse commence à briser la formation qu’un de ces monstres hideux se décide à s’avancer dangereusement.

Angoissée, irritée et frustrée par son impuissance, sa langue se claqua contre son palais alors qu’elle se rendit défendre ses camarades.

« Tch, restez en formation ! »

Faisant totalement confiance à son collègue, pas le choix, elle décida de se concentrer sur ces créatures, mais aussi le sauvetage de la pauvre enseignante qui empêchait plusieurs jambes de bouger. Mais pour la secourir et partir d’ici, pas le choix, il fallait demander l’aide des premières années, c’était le risque à prendre, surtout lorsqu’on ne possédait pas encore officiellement de bonnes techniques.

« Utilisez vos défenses, créez une muraille ! Les autres, soulevez les débris ! »

Ordonna-t-elle avant de charger contre la créature. Non sans crainte, elle tenta rapidement de découper la créature en deux à l’aide de son alter transformé. Vu l’aspect boueux de la forme, elle ne pouvait qu’espérer gagner de temps et obtenir davantage d’information. Ainsi, aussitôt avait-elle attaqué, qu’elle se préparât immédiatement à se défendre ou esquiver une riposte, concentrée sur le moindre mouvement de son ennemi.

Pendant ce temps, elle espérait que les premières années dans son dos coopéreraient enfin.


Spoiler:
 

________________


Contenu sponsorisé
Re: 1.3. La cavalerie est arrivée ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Event : Pas d’panique mon chou, la cavalerie est arrivée ! [ Snowfall & Lilith ]
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» la remonte de la cavalerie sous l'empire
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Événements en cours :: Chapitre 1 : déclarations de guerre :: Assaut sur Yuei-
Sauter vers: