1.4. Au détour d'un couloir
header

Partagez|

1.4. Au détour d'un couloir

Maître du Jeu
PNJ
avatar
Yens : 1039
1.4. Au détour d'un couloir || Dim 5 Aoû - 13:50


1.4. Au détour d'un couloir


Introduction

Les deux explosions ne laissèrent pas indifférents sur tout le campus de l'école et alors que de partout des créatures difformes faites d'une matière semblable à l'argile commençaient à s'attaquer indifféremment aux élèves et professeurs, une toute autre présence profitait du chaos ainsi créé pour raser les murs de l'école.

Grimpant lestement au deuxième étage depuis la façade extérieure alors que l'alarme sonnait probablement l'évacuation, il pénêtra dans une salle de cours et s'assura que personne ne trainer dans le couloir avant de s'y engouffrer. Remontant le couloir, il tomba cependant nez à nez avec deux élèves encore présents sur les lieux.

Pas le choix, si sa mission devait être un succès, il allait devoir s'en débarrasser. Sans mot dire, il sortit un couteau et sourit étrangement aux deux adolescents d'un sourire qui s'affichait étrangement sur sa bouche cousue.

Explications

Vous devez faire en sorte de réussir votre objectif, en prenant en compte tous les éléments du contexte et des posts RP du narrateur qui vous placeront face à des choix et des situations à résoudre.

Ce groupe permet de gagner « trois points » en résolvant trois situations distinctes : 0/3 signifie que votre mission est un échec total, 1/3 une défaite, 2/3 une semi-réussite et 3/3 une réussite totale. Ces points détermineront votre réussite inRP et seront évidemment pris en compte au niveau du contexte.


Consignes

Les groupes doivent suivre les règles ci-dessous :
  • Respectez l'ordre des participants sauf accord d'un administrateur.
  • Seule l'utilisation de techniques validées dans votre FT est autorisée. De même pour les équipements et objets héroïques.
  • L'utilisation de techniques est autorisée dès le premier tour.
  • Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible), sans oublier votre état physique à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide pour faciliter le suivi pour votre narrateur et vos compagnons de RP.
  • Vous avez un délai de 48h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le tour passera automatiquement au prochain participant et vous risquerez d'être exclu du groupe.
  • Lorsque vous avez une absence programmée de plus de 48h :
    - Informez le staff le plus rapidement possible.
    - Quittez la zone ou rendez votre personnage dans l'impossibilité d'interagir avant votre absence.
    - Le groupe continuera ainsi son avancement sans vous.
    - Lors de votre retour, informez le staff qui regardera alors avec vous s'il est possible ou non, de réintégrer le groupe.


Ordre des participants



Liens utiles



Have fun ♫
Le Staff


Sasagawa Kohashi
Apprenti Ingénieur
avatar
Surnom : Mechanic's
Profession : Élève 3T - Filière Assistance
Rang : A
Yens : 510
Renommée : 164
Alignement : Bienfaiteur
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Mer 8 Aoû - 19:12



Aujourd’hui c’était un grand jour pour la majorité des élèves, et même des héros ! Le classement officiel de la première partie de l’année allait être révélé durant une conférence de presse ! Tout le monde était devant sa télévision pour savoir qui allait être dans le top 10 des meilleurs héros du japon !

Mais au moment ou là conférence aurait du commencer, une prise d’otage se déclencha au siège du gouvernement, en très peu de temps Tokyo se retrouva en plein bordel, des flash info de toute les chaines décrivait la situation comme très dangereuse !

Le problème, c’est qu’à Yuei, on eu aussi notre lot de surprise, quasiment simultanément à la prise d’otage, deux explosions retentirent dans l’école, activant l’alarme qui annonça les manœuvres de sécurités ! Une quantité incroyable de monstre d’argile escaladaient les parois du lycée,  s’attaquant sans discernement à tous ce qu’ils trouvaient sur le chemin !

J’étais encore au labo afin de travailler à ce moment là, les explosions secouant l’intégralité du bâtiment, fit tomber tout mon travail au sol ! Même si ce n’était pas vraiment le moment de s’inquiéter de ça, je pris la peine d’embarquer mes différents schémas avec moi, en essayant de rejoindre la sortie du bâtiment.

Je ne savais pas si l’utilisation des alters était autorisés, mais au vu de la situation, je pense que je n’aurai pas beaucoup de réflexions si je m’en servais pour passer au travers divers gravas qui me bloquaient la route !

En face de moi, pendant que je descendais le couloir, je vis apparaître une silhouette au loin, dans la fumée, sans réfléchir, je me dépêchai de la rejoindre ! C’était surement un professeur, ou même un élève de 3E année, ce serait plus facile d’avancer à deux que tous seul !

Quelle fut ma surprise quand cette ombre sortit de la fumée, faisant apparaître un homme, couteau à la main, souriant dans ma direction… C’était extrêmement dérangeant parce qu’il semblait avoir une force d’impression énorme ! Sa bouche cousue, se sourire sadique, on dirait qu’il était heureux de tomber sur des élèves !

Je n’étais pas formé à ce genre de chose ! J’avais pas pris héroïque pour ne pas me retrouver dans ce genre de situation justement !  Les genoux tremblant, je récupérais un débris sur sol et le transforma en lance, la pointant vers mon opposant, je n’avais aucune aisance avec cette arme, mais je n’avais pas le choix, c’est ça ou une mort très certainement peu agréable !


Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 3405
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Ven 10 Aoû - 22:06


Au détour d'un couloir



Alors que vos regards se croisent, tu ramasses de quoi te procurer une arme de fortune vu ta situation. Ton agresseur se fige un instant, comme s'il est en train d'évaluer le danger que tu sembles représenter pour lui. Toutefois, son sourire ne le quitte pas un seul moment, il semblerait qu'il ait remarqué ta posture tremblante et qu'il ait déduit que tu n'es pas un habitué des combats.

Tu peux comprendre qu'il a décidé que tu serais son nouveau jouet pour le moment et qu'il va s'occuper de toi lentement. Il se jette alors sur toi, toujours avec ce sourire si dérangeant, son couteau part vivement dans ta direction visant tes flancs. Te tuer au premier coup ne serait pas amusant, il veut faire durer le plaisir.

HRP:
 
Sasagawa Kohashi
Apprenti Ingénieur
avatar
Surnom : Mechanic's
Profession : Élève 3T - Filière Assistance
Rang : A
Yens : 510
Renommée : 164
Alignement : Bienfaiteur
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Sam 11 Aoû - 3:45



L’arme à la main, mais ne sachant pas s’en servir  du tout, j’étais dans un état de stress tellement avancé que je ne sentais plus que les battements de mon cœur, déformant mon corps à chaque battement, comme s’il allait éclater hors de mon torse. Dans ce genre de cas, malheureusement, il n’y que deux cas de figure, soit le stress augmente tellement que le corps lâche, soit l’adrénaline prend le dessus pour la survie de l’organisme, et alors on peut parler d’instinct.

C’était ce genre de situation, ou naturellement, je ne pouvais pas faire face, et même si je n’avais pas les connaissances de combat pour m’y opposer, j’avais toujours ma tête, et ma rapidité d’exécution ! J’étais entouré de gravas, je pouvais utilisé mon alter sans aucun problème !

Alors que je pouvais le voir m’analyser quelques secondes, comprenant très bien que je n’étais pas dans mon élément, il garda son sourire malsain et ne perdit plus de temps ! Il se jeta sur moi, balançant son couteau en crochet, visant surement à pénétrer entre les cottes ! Par instinct, ma lance changea de forme, et se répandit sur mon bras que j’interposai entre le couteau et mon torse, je ne savais pas si mon recouvrement de dernière minute allait réussir à encaisser les coups, mais au moins j’avais surement réussi à la distraire un minimum.

Je ne dépêchai de fuir, créant une nouvelle lance pour toucher le plus de gravas métallique possible, le but ? Obtenir un contact, même indirect, me permettait d’utiliser mon alter, et si je prenais le contrôle du terrain peut-être que j’avais une chance de m’échapper sans trop de bobo !

Au fur et à mesure de ma fuite, ma lance entrait en contact avec toute sorte de débris, si ils étaient métalliques, ils se transformeraient en makibishi, petit ustensile japonais très apprécié d’un ancien corps d’armée du pays : les Shinobis ! C’était une sorte de chausse-trape constituée de pointes dirigées vers le haut.

J’en voulais le plus possible pour le ralentir, voir l’empêcher complètement de me poursuivre, je ne pouvais pas faire mieux, n’ayant aucune formation de combat, ou même une information sur l’homme qui me poursuivait et me mettais très mal à l’aise avec sa bouche cousue et son sourire !



Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 3405
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Mar 14 Aoû - 3:55


Au détour d'un couloir



Son approche est la même que d'habitude, surtout face à une proie qu'il sait plus faible que lui, pourtant, le fait de rencontrer un obstacle le gêne plus qu'il ne le laisse paraître. Premièrement, son sourire s'efface légèrement sans toutefois disparaître. Ensuite, il t'observe attentivement, comme s'il cherche à connaître ton alter et donc les faiblesses que tu pourrais dissimuler. En te voyant récupérer ton arme, son sourire s'élargit puisque cela signifie que tu veux continuer le combat.

Quelle tristesse lorsqu'il se rend compte que tu t'enfuis tout en laissant un sol recouvert d'objets curieux. Dans un sens, cela l'arrange puisqu'il peut poursuivre sa mission. D'un autre côté, ce serait pénible si tu ramènes des renforts par ton action. Néanmoins, le sol piégé l'empêche de te poursuivre directement. Le reste des débris qui t'ont servi à former tes makibishis lui servent donc de points d'appui si bien qu'il saute sans toucher le sol pour te poursuivre et voir comment tu vas réagir. Le moindre ralentissement de ta part lui sera bénéfique, mais tu ne sais pas jusqu'à quand il va continuer ce jeu de chasse. Que vas-tu faire pour t'en sortir ?

Sasagawa Kohashi
Apprenti Ingénieur
avatar
Surnom : Mechanic's
Profession : Élève 3T - Filière Assistance
Rang : A
Yens : 510
Renommée : 164
Alignement : Bienfaiteur
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Ven 17 Aoû - 4:04



J’avais réussi à prendre un peu d’avance grâce à la surprise du contre, mais pas assez pour être tranquille... Le problème était multiple, il n’était sûrement pas là pour zigouiller le reste des élèves qui trainaient, ou alors sa technique de combat était très spécial parce qu’il ne me semblait pas si difficile que ça à battre pour un 3e année d’héroique ! Il devait donc avoir une autre mission, ou nécessité… Est ce qu’il était là pour ralentir quelqu’un ? Concentrer l’attention sur lui pour laisser le champs libre à quelque chose d’autre ? Aucune idée…

Il faut dire que je ne savais pas grand chose sur ce type, à part qu’il avait une tête effrayante et qu’il semblait se battre au couteau… Il continua de me poursuivre, sautant de plateformes en plateformes pour éviter les pièges que j’avais disposé sur le sol. Au moins ça aura eu un effet, même si ce n’était pas vraiment celui escompté…

Il fallait que je trouve un moyen de savoir ce qu’il venait faire dans le lycée, et pourquoi il était seul ? Continuer à prendre la fuite semblait la option, mais s’il perdait son temps à me poursuivre peut-être qu’indirectement je l’empêcherais de faire ce qu’il voulait ? C’était un pari difficile à prendre, mais je pouvais toujours le tenir à distance avec des projectiles et surveiller comment il réagit…

Prenant ma lance et la divisant en plusieurs petits projectiles de type shuriken, je gardais cependant un morceau de métal pour me faire l’’équivalent d’un rétroviseur pour toujours avoir un œil sur mon assaillant !

Continuant de fuir vers la fin du couloir et donc de l’escalier qui menait au premier étage, je me retournais très rapidement pour lui envoyer un shuriken pendant qu’il passait de plateforme en plateforme. Si je les lançais pendant ses sauts, j’aurai surement plus de chance de le toucher vu mon niveau de précision…


Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 3405
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Sam 25 Aoû - 17:29


Au détour d'un couloir



C'est que tu es pénible à poser tes pièges derrière toi, il ne peut pas se déplacer comme il le désire et cela le ralentit tout en le frustrant davantage. Tu commences à remonter dans son estime, tu n'es pas la petite proie facile qu'il a imaginée, mais plutôt une proie sachant divertir son prédateur pour ralentir sa mort... ou réussir à s'échapper. Il continue de te poursuivre et s'attend à ce que tu places d'autres pièges sur ton chemin si bien qu'il n'est qu'à moitié surpris lorsque tu lui envoies un projectile en tournant à l'angle. Comme il est en plein saut, il sait qu'il ne peut pas esquiver, mais il peut toujours contrer ton attaque et c'est ce qu'il fait.

Malheureusement pour lui, le shuriken est bien intercepté par son couteau mais ce dernier prend une direction et le coupe au niveau de l'épaule. Il se fige en ressentant la vive douleur sur le moment. Plus aucun geste de sa part, même sa respiration semble s'être arrêtée. Il semble en pleine réflexion avant de faire demi-tour et de laisser tomber sa partie de chasse.

Es-tu sauf pour autant ? Non, puisque dans ta course, tu finis par tomber sur une créature humanoïde, du moins, peut-être qu'elle a été humaine un jour, à présent, elle ressemble plus à la reproduction d'un humain en pâte à modeler fait par un enfant. Même pas le temps de réagir qu'elle remarque ta présence et s'avance maladroitement vers toi et ce n'est sûrement pas pour te câliner.

Sasagawa Kohashi
Apprenti Ingénieur
avatar
Surnom : Mechanic's
Profession : Élève 3T - Filière Assistance
Rang : A
Yens : 510
Renommée : 164
Alignement : Bienfaiteur
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Jeu 30 Aoû - 23:31



Mon shuriken ne faisant pas complètement son travail, même si j’avais réussi à égratigner, je continuais à fuir. Gardant à l’œil mon adversaire, à moment du contact avec mon arme de jet, il se stoppa net, comme si la douleur l’avait complètement arrêté, comme si c’était une machine. Après quelques secondes, il fit demi-tour, et laissa tomber notre course poursuite.

J’étais soulagé mais aussi un peu perplexe, pourquoi s’arrêter d’un coup ? Ce n’était surement pas cette petite blessure qui l’avait dissuadé… Il avait clairement remarquer que je ne voulais pas combattre, et semblait prendre un malin plaisir à me chasser, alors pourquoi faire demi-tour ?

Continuant vers ma sortie, je retournai ma tête vers les escaliers, et remarquant que quelque chose était apparue, je fus pris d'un puissant et lourd soupire… Vu son apparence ce n’était surement pas un ami, il ressemblait à une sorte de bonhomme de pâte à modeler fait par un enfant, réalisé grossièrement, comme si celui qui les avait crée n’avait pas eu le temps de faire du travail artistique de qualité ! Cette chose se dirigeait vers moi d’un pas peu assuré, mais c’était parce qu’une de ses jambes était plus courte que l’autre…

Je devais me décider assez vite, le taré au couteau qui semblait avoir quelque chose à faire, ou le gros machin en pâte à modeler qui semble difficile à raisonner et qui ne cherchera surement qu’à m’éclater… Sur cette réflexion très rapide, je rebroussai chemin à mon tour, faire autant d’effort pour retourner chercher l’autre fou, c’était désolant.

Mais je devais au moins essayer de savoir ce qu’il avait prévu de faire, même si ce n’était pas du tout ce pourquoi j’avais signé, je me sentais envahi d’une certaine responsabilité, un peu comme quand un élève venait me demander personnellement de m’occuper de son équipement.  J’étais le seul présent sur place, et si jamais cet ennemi déclenchait quelque chose de mauvais je m’en voudrais de rien avoir fait.

Mais sur le chemin du retour, je récupérais le plus de métal que je pouvais afin de faire des réserves et d’être prêt en cas de face à face !

J’essayai de traquer le fou aux lèvres cousues, mais je ne savais pas si je pouvais le retrouver parmi les débris, alors j’essayais d’inspecter tout ce que je pouvais discrètement pour tenter de le trouver…


Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1275
Renommée : 192
Alignement : Bienfaitrice
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Sam 8 Sep - 10:29

Après notre rapide victoire sur les deux zouaves chevaucheurs de raie manta volante, Ian me ramène dans les étages pour que je fasse le tour du bâtiment pour sécuriser l'intérieur de Yuei. Génial, il doit savoir que les médias peuvent d'ores et déjà filmer les actions à l'extérieur tandis que l'intérieur reste en huit clos.

Enfin, je suppose que de la bonne réputation en plus ne lui fera pas de mal, peut être même que grâce à cela, son voisinage un peu trop raciste l'acceptera enfin ? J'en doute fort cela, peut être même qu'ils ont pas la télévision là bas. Non, en vérité, c'est surement parce qu'il se serait perdu dans les couloirs qu'il m'y a envoyé moi plutôt que lui. Après tout, moi je bosse ici depuis déjà deux ans, alors que lui aurait pu commencer demain.
Ça me fait penser que je ne lui ai même pas demandé comment s'était passé son entretien...

Enfin bref, c'est pas tout ça, mais je procède à la vérification du bâtiment qui a eu la bonne idée d'être super grand. Histoire d’accélérer le mouvement, grâce à mon alter je troque mes chaussures contre une paire de rollers que j'utilisais avant d'avoir le permis moto, et avec un pouvoir comme le mien, inutile de vendre puisque mon stockage n'a pas de limite, même si j'aurai préférer pouvoir voler, comme Ian...

Parcourant les couloirs sur des roulettes tout en m'arrêtant à l'entrée de chaque salle de classe, je m'aperçoit que les ordres de la directrice on été suivit à la lettre et que la plupart des professeurs ont opté pour la même stratégie de confinement : les élèves au centre de la pièce, presque entassé les uns sur les autres, et entouré de tables et chaises pour formée une barricade de défense. En passant, je les rassure sur la situation, disant que si je suis là, c'est que la principale menace n'existe plus mais qu'ils doivent encore rester sur leurs gardes, sait-on jamais, en leur précisant de m'appeler, au besoin.

Finalement, j'arrive dans les étages du bas, étages qui ont été victimes d'une répercussion de l'explosion au vu des différents débris qui y traînent.

C'est là que je croise le premier bonhomme de pâte à modeler qui, a priori, cours tant bien que mal avec ses jambes difforment après... Mon regard pousse au bout du couloir et je n'ai que le temps d’apercevoir une tête coiffée de cheveux châtains en bataille.
A première vu, je ne reconnais personne, mais avec tous les élèves et les professeurs que je ne connais pas, ce n'est pas très étonnant. Et puisqu'il fuit, il ne doit pas être dans le camps de l'ennemis.

Ni une, ni deux, je roule jusqu'au monstre de pâte à modeler et tandis que je passe à proximité de lui, je le touche du doigt pour le faire disparaître dans mon alter de stockage. Je continue ma route sans m'arrêter et arrive assez rapidement à hauteur du fuyard.

Hé ! Toi ! C'est bon, la menace est écarté, plus besoin de fuir. Tu n'es pas blessé ?

HRP:
 

________________


Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 3405
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Mer 12 Sep - 8:38


Au détour d'un couloir



Les héros se battent dans les couloirs et évidemment contre des hommes de mains, ils gagnent. Mais pendant ce temps la le vilain aux lèvres cousues continue d'avancer dans les couloirs, rapidement, parce qu'il sait non seulement qu'il est en retard, mais aussi parce qu'il a l'impression que dehors, les choses ne se passent pas comme prévu. Il n'y a pas assez d'explosions, ce qui signifie que le bombardement censé le couvrir a fait long feu, et qu'il doit se dépêcher d'accomplir sa mission pour pouvoir ressortir avant le bouclage de la zone.

L'homme s’arrête le temps d'ouvrir une des portes de service de l'étage grâce à une carte surement volé et s'y glisse rapidement avant de la refermer et d'entreprendre de descendre les escaliers qui se trouvent derrière. Sur la porte, outre les avertissements signifiant aux élèves qu'ils n'ont pas a ouvrir cette porte, une seule mention "S.Sol, Entretien, Accès Archives Informatique"

Si vous avez 0 en Analyse et que vous cherchez le vilain:
 

Si vous avez 1 en Analyse et que vous cherchez le vilain:
 

Si vous avez 2 en Analyse et que vous cherchez le vilain:
 

Si vous avez 3 en Analyse ou que vous êtes prof à yuei et que vous cherchez le vilain:
 

Si vous avez 4 en Analyse:
 

Si vous avez 5 en Analyse:
 

Sasagawa Kohashi
Apprenti Ingénieur
avatar
Surnom : Mechanic's
Profession : Élève 3T - Filière Assistance
Rang : A
Yens : 510
Renommée : 164
Alignement : Bienfaiteur
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Ven 14 Sep - 2:15



Rapidement après avoir fait demi tour, j’arrivais à trouver une piste sur la direction de notre ami à la bouche cousue. L’explosion de tout à l’heure avait soulevé beaucoup de poussière ce qui permettait à chacun de nos de pas de laisser une trace assez nette tant qu’un courant d’air ou un balai ne passait pas par là.

Si je me souvenais bien de l’arrangement de l’étage, il devait se diriger vers la cuisine… Mais pourquoi irait-il mettre son nez dans les casseroles, c’était pas comme s’il pouvait manger quelque chose… Cependant, avant même que je n’arrive à la cuisine, j’entendis un bruit de roulette se rapprocher de plus en plus ! Le monstre n’avait pourtant aucun système de ce genre, il avait même du mal à se déplacer !

De toute façon, avant que je ne puisse réagir, la source de ce bruit arriva à ma hauteur, une grande rousse, svelte, cette voix qui m’était familière, pas de doute possible, c’était bien Arsenal-girl ! Une fois à côté de moi, elle m’assura que le monstre de derrière était défait et qu’il n’y avait plus de danger, donc plus besoin de « fuir »…


- J-j-je ne f-f-fuyais p-pas, Enfin p-pas vraiment…

Difficile pour moi d’aligner trois mots en présence féminine, alors devant une de vos idoles, c’était peine perdue ! Mais je devais tous de même essayer de faire passer le message, il en restait une de menace, et surement une plus grande que monsieur pâte à modeler.

Je lui indiquais les traces de pas de mon ancienne adversaire en essayant de lui expliquer la situation clairement :


- I-il en r-reste un ! A-adversaire, humain b-bouche cousue, il v-va v-vers la c-cuisine !

Ça avait eu du mal à sortir, mais c’était sorti, je savais d’avance qu’elle n’allait surement pas comprendre ce que je disais, mais c’était le mieux que je pouvais faire… Pour qui je m’étais pris, je n’étais vraiment pas fait pour le terrain, voilà pourquoi j’avais préféré mon concentrer sur l’ingénierie…

Vraiment, à quoi je pensais en voulant attraper l’autre, j’aurai fais quoi une fois devant lui ? Le matraqué de mon savoir mécanique ou de la théorie des fluides ? Heureusement qu’elle était arrivée, sinon j’aurai sûrement fait empirer la situation…

Mais continuant ma réflexion, je me rendis compte que la cuisine n'était pas la seule pièce à laquelle donnait accès cette porte. Je n'avais pas fais le rapprochement au début vu que ce n'était pas une salle autorisée aux élèves, juste derrière, il y avait un escalier direct pour accéder à la salle des serveurs ! S'il arrivait à obtenir des informations sur l'école des futurs héros, tous le monde serait en danger !

Je pense qu'Arsenal-girl avait déjà fait le rapprochement, si ce n'est même une longueur d'avance sur moi !

Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1275
Renommée : 192
Alignement : Bienfaitrice
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Ven 14 Sep - 22:46

Oh, hé bien, excuse moi de la méprise. Mais je suis impressionnée qu'un élève qui ne fait pas parti de la filière héroïque se lance dans la chasse aux méchants.

Après tout, ça tête ne me dit pas grand chose, j'ai du le croiser, peut être une fois où deux dans les couloirs des laboratoires mais je n'ai pas vu sa tête sur les listes de photographies de mes élèves. Un filière assistance peut être ? Si ça se trouve, il a vécu la même chose que moi... L'humiliation du cours de secouriste où les élèves ont autorisations d'utiliser leurs alters et que, parce que le mien n'avait servi à rien, je n'ai sauvé que la main du mannequin avant de finir à l'infirmerie...
Et ensuite d'être redirigée par la directrice de l'époque vers la filière assistance...

Les cuisines ? Non, surement pas. C'est certainement la salle des archives qu'il vise. Tiens d'ailleurs, regarde, la loupiote orange, ça veut dire que quelqu'un vient d'y entrée. Plus un bruit, d'accord ?

Un doigt sur mes lèvres pour intimer l'élève au silence, toujours sur mes roulettes, je me mets dans l'angle mort de la porte et la pousse du bras pour l'ouvrir sans un bruit. J'espère que Yuei a un assez bon système de sécurité informatique, rapport que là, le type vient d'entrer, il faudrait quand même pas qu'il ait déjà tout piraté.
Mais bon, heureusement, le meilleur moyen de bloquer un transfert de données, c'est encore d'en couper l'électricité.

Mais ici, pas de tableau électrique a porté main, juste des prises de courants aux murs et des câbles reliés à celles ci. Et le plus important dans tout ça, c'est de débrancher le serveur.
Un instant avant de regarder dans la pièce, je me remémore sa configuration. Puis, rouvrant les yeux, je fixe le pauvre élève qui se retrouve embrigader la dedans sans rien avoir demander et lui murmure sans un bruit de manière à ce qu'il lise sur mes lèvres "NE BOUGE PAS".
En position de top départ, je regarde enfin à l’intérieur de la pièce, de biais, ne repère pas ma cible puisque forcement elle est de l'autre côté de la salle mais tente tout de même de repérer une ombre du à la lumière qui se propage des écrans et de l'intrus qui se déplace.

Allez, à trois j'y vais.
TROIS !

Telle une fusée, je roule aussi vite que je peux et surprends le type à me jeter sur le côté de la pièce plutôt que sur lui. Et pendant sa surprise, ni une, ni deux, je tends ma main vers le pc-serveur et...
"POUF"
Le serveur disparaît, mettant ainsi toutes ses données à l'abri grâce à mon alter.

Ceci étant fait, je me tourne vers le mec avec effectivement la bouche cousue.

Je serais toi, je me rendrais sur le champs.

Et moi, je ferais mieux de me barrer de là avant d'avoir affaire à un mec qui à un alter qui risque de me mettre dans une mauvaise situation.
Après tout, Arsenal Girl sans arsenal, c'est juste une fille comme les autres... Mais une fille avec une réputation à tenir.
Et un témoin qui l'observe.

Merde.

HRP:
 

________________


Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 3405
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Ven 14 Sep - 23:05


Au détour d'un couloir



-MHMMH MHMH MH !!

Il a l'air de vouloir dire quelque chose mais... C'est pas évident de saisir un type qui s'énerve alors qu'il a la bouche cousue. En tout cas il a l'air énervé ça ça parait clair. Très trés énervé. Il lève les mains vers le plafond, piétine, et finit par saisir son couteau pour se trancher d'un coup tout les fils qui lui tiennent la bouche fermé.

-RAHH !!

Mouais, niveau communication c'est pas beaucoup plus clair en fait.

-MAIS QU'EST CE QUE T'AS FAIT ?! REMETS LE !

Regard fou de fureur, visiblement non seulement il ne comprend pas ce qu'il vient de se passer, mais il a aucun plan B et vous venez de lui niquer ses objectifs. Alors il prend une grande inspiration, ouvre soudain une bouche dont le gouffre s'élargit jusqu'aux oreilles, et il hurle !

GAAAAHHH !

Et c'est soudain comme s'il venait de libérer une soufflerie géante couplée a une sono monstrueusement trop puissante contre laquelle vous auriez bêtement collé l'oreille au moment des tests micros à pleine puissance. Pas étonnant que ses collègues lui aient cousus la bouche.

HRP:
 

Sasagawa Kohashi
Apprenti Ingénieur
avatar
Surnom : Mechanic's
Profession : Élève 3T - Filière Assistance
Rang : A
Yens : 510
Renommée : 164
Alignement : Bienfaiteur
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Dim 16 Sep - 23:11



J’avais impressionné une héroïne ?! J’ai seulement fait ce qui me semblait être juste au vu de la situation, quelqu’un d’autre aurait surement fait la même chose, et puis ce n’est pas comme si je l’avais arrêté moi-même…

Elle m’indiqua donc la réelle motivation du vilain que nous poursuivions. Elle était arrivée à cette conclusion plus rapidement que moi, comme prévu. Plus, j’avais le droit de connaître comment fonctionnait les signaux des portes interdites aux élèves, je ne sais pas si ça me sera utile un jour, mais ça reste une connaissance à ranger dans un coin de la tête...

Ne faisant plus un bruit comme conseillé par Arsenal-girl, nous avancions le plus silencieusement possible pour pouvoir surprendre notre adversaire, enfin c’est ce que j'en avais déduis. Elle m’ordonna ensuite de ne plus bouger, après être arrivé à côté de la salle des serveurs.

D’un coup, je l’ai vu plonger dans la salle, d’une roulade rapide, elle s’empara en quelques secondes, avec une facilité désarmante, du Pc-serveur ! Elle alla même jusqu'à provoquer le vilain en lui imposant de se rendre sur le champs ! Incroyable ! J’avais le droit à une vraie scène super-héroïque en plein live, première loge !  Mon admiration prenait le pas sur mon stress, c’est comme si je n’avais plus peur de rien tant qu’elle était dans les alentours !

Cependant, le vilain ne le prit pas de la même façon, on pouvait clairement voir qu’il venait de péter un plomb, s’excitant dans tout les sens, piétinant le sol ! Il se déchira même les fils de la bouche d’un coup de couteau ! Criant dans la direction de l’héroïne, dans les premières secondes il n’avait l’air que d’aboyer pour obtenir ce qu’il voulait, pas de quoi être terrifié, sauf qu’en suite…

Il déployait un cri d’une telle puissance, qu’il rasa une partie de la salle et me propulsa, de quelques mètres, alors que j’étais à l’extérieur de la pièce ! J’avais pris un sale coup, mais qu’avait subit Arsenal-girl en lui faisant face ?!  Un milliard de question se bousculaient dans ma tête, devrais-je intervenir ? Mais si je le faisais, je la gênerais plus qu’autre chose non ? Mais est-ce qu’elle a seulement survécu ?!

L’idée que quelqu’un se fasse tuer alors que j’aurai peut être pu y changer quelque chose me traversa la tête comme une fusée, une pensée tellement inacceptable qu’elle fit pencher la balance à elle toute seule ! Je savais que je faisais une erreur, que je n’avais pas d’entrainement, mais il fallait tous de même que je tente quelques choses !

Formant de grand javelot avec ce que j’avais pris de métal, je profitais de l’effet de surprise, vu qu’il devait être concentré sur l’héroïne de Seigi, pour lui envoyer le plus fort possible dessus ! La visée était peut-être un peu flou, et le sifflement dans ma tête n’aidait pas à être précis, mais je devrais au moins réussir à immobiliser au moins un de ces membres…

Si Arsenal-girl était encore en état de se battre, j’avais sans doute quelque chose pour lui clouer le bec. Il ne me restait que peu de métal mais l’onde sonore du vilain m’avait donné assez de matière première pour tenir encore un petit peu, malaxant ce qu’il me restait dans les poches, je pu crée une sorte de camisole de bouche, comme un instrument de dentiste pour bloquer la bouche des patients, le tout relier à une sorte de chaine en métal pour la sécurisé au niveau de la tête.

Si elle pouvait lui mettre ça sur la tronche, on devrait ne plus avoir de soucis ! Prenant le risque de me faire remarquer, j’envoyais le dispositif en direction de l’héroïne, après tout, un simple contact devrait suffire !


- A-Arsenal-girl !

Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1275
Renommée : 192
Alignement : Bienfaitrice
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Mer 19 Sep - 11:03

*Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip*

Affalée contre le mur dans lequel je viens de me faire propulsée, j'ouvre difficilement les yeux. Ma tête tourne, et ce *bip* incessant et strident retenti à mes oreilles. Mon dos en vrac en a pris un coup sous le choc de se mur qui s'est retrouvé sur mon passage. Je pense même que j'y ai laissée une marque dedans.

Si j'ai pas au moins une côte cassée, j'aurai de la chance...

*Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip*

Je dois faire quelque chose contre ça. Contre ce *bip*. J'ouvre et ferme ma bouche un instant, tenant de retrouver mon sens perdu. Faudrait pas qu'il recommence, je serai mal. Alors je fais apparaître des boule quies et me les enfonce dans les oreilles. J'sens même pas de différence tellement je me sens sourde. Ça craint.

En face de moi, le type est toujours là, à me regarder avec son regard de demeuré. Je dois agir. Je suis une héroïne, bordel. Puisant dans mes forces, je soulève la table qui m'est atterrie dessus et la bascule un peu plus loin. Je tente de me relevée, galérant un peu à cause des patins, mais finalement, je me redresse et reprends mon souffle face à mon curieux adversaire.

*Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip*

Le *bip* s'estompe enfin à mes oreilles, mais est encore un peu présent. Cela dit, avec mes boule quies, je n'entends toujours rien. Au moins ma tête ne tourne plus.
Et je ne sais pas pourquoi, mais maintenant que je suis debout, le type qui me fait face regarde sur le côté, comme intéressé par quelque chose qui vient de se produire en direction de la porte d'entrée de la pièce. Et je peux apercevoir des javelots métalliques plantés autour de lui. Voire peut être directement dans lui ? Je ne cherche même pas à savoir, cette distraction, c'est ma chance de me venger.

Roulant comme une demeurée droit devant moi, je lui fonce dessus pour lui coller un coup de patin en plein dans la figure, dans l'espoir de le coller à terre. Et si jamais mon action fonctionne, je suis prête à lui faire apparaître sur la gueule toute la pâte à modelée que j'ai amassée jusque là, soit environ prêt de 400kg qui vont lui tomber directement dessus en une boule géante composée de 3 humanoides, une raie manta et un aigle.

Mais bien évidemment, cela ne sera possible que s'il tombe à terre...

HRP:
 

________________




Dernière édition par Lunalyn le Mer 19 Sep - 11:25, édité 1 fois
Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 3405
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Mer 19 Sep - 11:35


Au détour d'un couloir



Le dispositif de blocage vocal est une bonne idée, hélas il tombe à coté de l’héroïne au moment ou elle vient de se décoller du sol pour se jeter sur le méchant. Méchant qui est vachement surpris quand il se retrouve soudain ciblé par un double lancer de javelot la ou il était encore en train d'identifier l’élève poseur de piège.

Heureusement quand on n'a pas  d'analyse, on a des réflexes. Frappant de son couteau plutôt qu'esquivant les coups, le vilain dévie in extrémis le premier javelot d'un coup digne des meilleurs films de sabre, et il arrive presque à faire de même pour le second. Mais en matière de défense contre des objets perforants, presque ce n'est pas assez. Et alors qu'il frappe le projectile suivant pour le dévier vers le sol, il s’avère un peu trop lent et le javelot lui traverse la cuisse de part en part.

Ce qui provoque un nouvel hurlement de douleur façon goret qu'on égorge, hurlement qui s’interrompt brutalement quand Lunalyn lui balance sèchement un grand coup de patin dans la gueule.

Le vilain est projeté à terre, et bien qu'il tente maladroitement de faucher les chevilles de Lunalyn d'un coup de couteau, il n'a pas le temps de se relever avant d’être soudain englouti sous un énorme tas de pâte à modeler...

HRP:
 

Sasagawa Kohashi
Apprenti Ingénieur
avatar
Surnom : Mechanic's
Profession : Élève 3T - Filière Assistance
Rang : A
Yens : 510
Renommée : 164
Alignement : Bienfaiteur
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Ven 21 Sep - 1:30



À la retombé de mes javelots, seulement un sur deux fit mouche, le premier étant contrer par un coup de couteau rapide, le deuxième dévié, mais pas assez apparemment vu qu’il avait transpercé la cuisse du vilain. Pour être franc je n’étais pas trop habitué à la vue du sang dans ce genre de situation, et sans non plus faire un malaise, j’eus une petite boule au ventre qui s’installa rapidement quand je vis cette flaque rouge au pied de notre adversaire.

Mon idée était bonne, mais l’ouïe de l’héroïne en ayant prit un coup, elle ne put entendre mon appel, et mon dispositif tomba au sol quand elle se lança dans une contre attaque des plus vives ! Une fois les javelots terminés, il partit sur le vilain, lui assénant un violent coup de pied dans la tête, qui interrompit son cri de douleur, la cible s’écrasa au sol suite à la frappe de l’héroïne. Celle-ci ne voulant pas s’arrêter à si bon compte, relâcha une grande quantité de ce qui semblait former le golem qui m’avait attaquer auparavant dans le couloir…

Le vilain se retrouvait donc enterrer sous plusieurs dizaine de kilos de pâte qui ressemblait à s’y méprendre à de l’argile ! C’était surement terminé, et j'en profitais pour entrer dans la salle, et aller voir celle qui venait de mettre hors d’état de nuire, celui qui voulait dérober les secrets de Yuei.


- T-tout va bien ? V-vous voulez de l’aide ?

Disais-je une fois à la hauteur de Lunalyn, elle avait surement encore le bourdonnement infâme dans les oreilles, donc j’essayais de joindre le geste à la parole, mais ce n’était pas très facile…

Me retournant ensuite vers la grosse boule de pâte à modeler, la tête un peu basse, je me disais que j’avais vraiment eu de la chance qu’elle arrive au dernier moment… Seul je n’aurai surement rien pu faire, et je me serai surement fait tuer bêtement, en plus de le laisser avoir les informations sur la totalité du lycée, la fonction héroïque n’était surement pas mon truc, je ne devrais pas me prendre pour ce que je ne suis pas…


Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1275
Renommée : 192
Alignement : Bienfaitrice
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Sam 22 Sep - 20:49

Une sale teigne. Oui, ce type est une sale teigne : même à terre, il tente quand même de mordre, enfin, de me couper. Heureusement que mes réflexes héroïques sont toujours présents, j'ai bien fait de continuer l'exercice physique malgré mon arrêt temporaire d'activité épique. Alors d'un petit saut, j'esquive son attaque et retombe lourdement avec mes patins sur sa main qui se retrouve forcée de lâcher son arme de fortune.

Et tout ceci avant de déverser sur lui mon flot de pâte à modeler. Bon. J'attends un instant de voir si le gros tas de masse informe bouge. Il se soulève un instant, tentative ratée, puis retombe au sol. C'est un nouvel échec pour les méchants, et une nouvelle victoire pour Arsenal Girl.

Cela dit, je n'étais pas seule sur ce coup là. Cet élève m'a tout de même bien aidée. Alors, je me tourne dans la direction de la porte et.

Ah !

Surprise, il est déjà pas loin de moi. Une main sur le cœur pour me remettre de ma surprise, je le regarde agiter les lèvres mais rien n'arrive à mes oreilles.

QU'EST CE QUE TU DIS ? J'ENTENDS RIEN !

Ah mais, suis-je bête. J'ai mis des bouchons. Rapidement je les enlève.

Ça devrAI ALLEZ MIEUX... EN FAITE NON, LAISSE TOMBER. MAIS BRAVO POUR LE TIR EN TOUT CAS ! C'ÉTAIT DU BEAU BOULOT ! SANS TOI JE SUIS PAS SÛRE QUE ÇA AURAIT ÉTÉ AUSSI SIMPLE DE LE NEUTRALISER !

Je me tourne vers le méchant pour l'inviter à regarder le résultat de notre succès et remarque la pâte à modeler qui tressaute bizarrement.

AH, JE CROIS QUE JE VAIS ENCORE AVOIR BESOIN DE TOI. PAS SÛRE QU'IL ARRIVE A RESPIRER LA DESSOUS. DU COUP, VA FALLOIR LE BÂILLONNER ET LE LIGOTER. TU PENSES POUVOIR M'AIDER ?

Et en réponse à ma phrase, le voilà qui me tourne le dos pour aller là où j'étais positionné avant d'attaquer. Non mais les élèves de nos jours... Le respect c'est plus ce que... Ah ? Il ramasse quoi là ?Le voilà qui prends un objet en métal et le colle à son menton puis montre le vilain.

Mais il m'épate ce garçon ! Il m'avait lancé un bâillon avant même que je lui demande quoi que ce soit ! Une graine de héro, j'en suis sûre !
Faudra vraiment que je lui demande son nom, quand je pourrais l'entendre...

PARFAIT ! DU COUP, PRÉPARE TOI, JE VAIS ENLEVER LA PÂTE A MODELER ET TU DEVRAS ÊTRE RAPIDE POUR ETRE SUR QU'IL AIT PAS LE TEMPS DE REPRENDRE SES ESPRITS ! METS TOI LA, JUSTE A CÔTÉ DE LA OU IL Y A SA TÊTE.
ALLEZ, A TROIS !
1
2
3 !


Avant de dire "trois", je fais apparaître une corde dans mes mains et remet mes boules quies, au cas où, puis je retire la pâte à modeler grâce a mon alter avant de me jeter sur le méchant et de lui ligoter les mains dans le dos.

J'espère juste que le jeune a été assez rapide, mais y'a pas de raison que ça ne marche pas !

HRP:
 

________________


Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 3405
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Dim 23 Sep - 9:52


Au détour d'un couloir



Privé de son arme, à moitié étouffé par la pâte à modeler qu'il a visiblement commencé à manger pour se libérer, le méchant n'a pas le temps de se mettre en position de défense ou d'hurler que vous lui tombez dessus pour le bailloner et le menotter sauvagement.

Et une minute de combat au sol plus tard, vous vous retrouvez tout les deux debout au dessus d'un adversaire qui gigote et qui grogne toujours mais qui semble clairement vaincu et hors d'état de se battre.

De l'extérieur vous parviennent enfin le bruit étouffé d'une armée de sirènes signalant l'arrivée imminente de la cavalerie. Ce n'est pas encore le moment de faire les comtes et de dresser un bilan de l'action, mais de votre coté vous avez clairement réussi. Ce n'est pas demain que les précieuses données de Yuei se retrouveront en vente au plus offrant sur Vilain.com.

HRP:
 

Sasagawa Kohashi
Apprenti Ingénieur
avatar
Surnom : Mechanic's
Profession : Élève 3T - Filière Assistance
Rang : A
Yens : 510
Renommée : 164
Alignement : Bienfaiteur
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Jeu 27 Sep - 6:39



Légèrement surpris par le volume sonore de l’enseignante de Yuei, je fais un pas vers l’arrière par reflexe, comme si ça allait m’aider à soigner mes pauvres oreilles choquées par un tel niveau de décibel. Je le regarde retiré ses bouchons, espérant que le son de sa voix s’adapte un peu plus à une conversation en face à face, mais cela ne changea pas grand chose, quoi que, elle prit la peine de me féliciter pour mon travail, alors que je n’avais pas fait grand chose…

Elle n’avait définitivement pas remarqué que je lui avais déjà envoyer quelques choses pour neutraliser, du moins temporairement, l’alter de notre adversaire maintenant proche de la suffocation. À peine avait-elle commencé sa phrase, que je fis un tour de salle du regard, et partit chercher la camisole que j’avais fabriqué rapidement, et lancer il y a quelques minutes. Lui mimant l’utilisation de cet objet, parce qu’apparemment, son ouïe lui faisait encore un peu défaut, elle m’indiqua par la suite que ce serait à moi de la positionner sur notre ami.

Bon ! Il ne fallait pas que je me rate… Dans la hâte et le stress, j’y étais peut-être aller un peu fort dans le mouvement, par crainte qu’il recommence à crier ! L’héroïne le ligota fermement, pendant que moi je finissais de lui attacher le bâillon ! Ça avait été réglé avec plus de facilité que je ne l’imaginais mais bon, ne soyons flambeur, j’ai quand même failli y passer plusieurs fois aujourd’hui…

En entendant les sirènes se rapprocher, je me permis de glisser contre un mur afin de m’asseoir… J’en soupirais de soulagement, je n’avais pas l’habitude de ce genre d’expérience, et ça pouvait se voir à même mon corps : J’avais encore les extrémités qui tremblaient, j’avais du mal à reprendre mon souffle, et l’utilisation de mon alter me donnait quelques crampes musculaires assez désagréables…


- Pffiouu…M-merci d’être v-venu… S-sans vous, j’y s-serai sûrement p-passer…

Il faut reconnaître à César, ce qui est à César, si elle n’était pas arriver, je n’aurai surement pas retrouver ce vilain, ou je l’aurai retrouvé, mais j’aurai fini couper en rondelle, ou encore écraser par l’autre statue d’argile…

C'était d'ailleurs marrant, l'ingénieure-Héroique qui sauvait l'élève ingénieur d'un vilain, un peu cliché, mais la coïncidence me fit esquissé un petit sourire...

Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1275
Renommée : 192
Alignement : Bienfaitrice
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Dim 30 Sep - 13:14

Tu dis ça, mais je suis sûr que tu te sous-estimes. Au final, avec un petit peu de pratique physique et une bonne gestion du stress, je suis sûre que tu n'aurais absolument pas eu besoin de moi. Mais, bon, tout ça, ça s'apprend. Et ça dépend bien évidemment ce que tu veux en faire.

Après tout, il n'est pas élève en filière héroïque, et au vu de ce que j'ai pu apercevoir de son alter, je ne pense pas que ce soit ça le problème. Peut être n'aime-t-il simplement pas vivre dangereusement. Je peux bien comprendre ça, l'adrénaline ne va pas à tout le monde et chacun vie son propre parcours qui le mène là où il le désire. Moi, avec mon enfance, j'ai décidé de devenir héroïne, mais tout le monde n'a pas forcement besoin de s'émanciper de l'image de son voleur de père.

Bon, allez, sortons d'ici. Il est grand temps de livrer ce type aux autorités.

Et aussi d'aller me faire soigner, parce que mine de rien, je crois vraiment que je m'en suis sortie avec au moins une côte cassée de cette histoire... Mais il ne faudrait pas que le jeune ne remarque. Je ne voudrais pas qu'il s'inquiète outre mesure. Alors je serre les dents et me penche vers le type ligoté et bâillonné qui gigote pour l'attraper par les liens que je lui ai fait aux mains et le forcer à se redresser. Non sans peine, j'arrive à mes fins et, avant qu'il ne gigote trop à me faire perdre l'équilibre sur mes patins, je change de chaussures comme si de rien étais avant de marcher normalement jusqu'à la porte qui nous mène aux couloirs traversant tout l'école.

En passant, je m'attarde un peu plus sur les dégâts que toute cette agitation à provoqué : des murs effondrés ici et là, de la poussière partout, des bris de verres... Notre belle école ressemble à s'y méprendre à un champs de ruine.

Je me demande tout de même qui est derrière tout ça...

La liste des gens voulant s'en prendre à l'école peut être très longue et il ne serait pas étonnant que les responsables séjournent à Sapporo. Tout ceci serait-il le premier acte d'une guerre ouverte ? Je me le demande.

Finalement, après plusieurs descentes d'escaliers plus douloureuses les unes que les autres, nous arrivons finalement aux rez de chaussée de Yuei où une horde de pompier et de flics nous accueillent. Ceux ci sont dans tous leurs états pour tenter de secourir la majorité des blessés. Parce que malgré nos prouesses, il y en a eu. Et, tandis que je force le type que je maintiens fermement à s'avancer jusqu'au premier flic venu, je vois passer un brancard où un corps est allongé sous une bâche.

Nous n'avons même pas pu éviter les morts... Quelle piètre bande de héros nous sommes. Mon poing se resserre sur les liens du méchant au lieu de les lâcher.

Arsenal Girl ? Tout vas bien ?

Interloquée par cette question, mes yeux quittent ce spectacle macabre pour se tourner vers l'homme en blanc et noir. Un instant, je le fixe tout en restant cloisonné dans mes pensées, et finalement je reprends mes esprits et lâche ma prise.

Oui, désolé, la douleur sans doute, je ferai mieux d'aller voir un médecin.
Biensûr, ils sont juste là.

Le flic m'indique la route et mes pieds avancent de deux pas incertains dans la fameuse direction tandis que mon regard est une fois de plus tourner vers l'ambulance où a disparu le corps sans vie. Puis, je me rappelle soudain que je ne suis pas seule dans cette histoire.
Je me retourne soudain vers cet élève qui m'a bien aidée.

Hey ! Rassure moi, tu n'es pas blessé au moins, hein ?

J'espère avoir au moins réussi ça... Car si je ne suis même plus capable de protéger un élève dans l'enceinte de l'établissement où j'enseigne, comment pourrais-je encore prétendre être un Héro ?

________________


Sasagawa Kohashi
Apprenti Ingénieur
avatar
Surnom : Mechanic's
Profession : Élève 3T - Filière Assistance
Rang : A
Yens : 510
Renommée : 164
Alignement : Bienfaiteur
Re: 1.4. Au détour d'un couloir || Mar 9 Oct - 23:17


Il n’était toujours pas le moment de souffler apparemment, et à peine avais-je poser les fesses par terre, que je devais me relever pour accompagner l’héroïne qui  partait livrer le vilain a la police.

Sur le chemin, on pouvait voir que l’école avait tout de même prit un sacré coup ! Le symbole des héros, attaquer en plein jours, ils avaient réussi à entrer si facilement, pas de doute que l’image allait en pâtir… Mais dans quel intérêt ? Ceux qui ont fait ça vont se frotter à un retour de flamme très puissant, même si ce n’était pas encore à l’ordre du jour… Montrer que les héros n’étaient plus aussi forts qu’ils l’étaient avant ? Que personnes pouvaient se protéger ?

Une question sans réponse, et qui le restera sûrement un petit moment… Tout en descendant, les escaliers, le brouhaha des forces de l’ordre remontait de plus en plus à mes oreilles. Une fois au rez de chaussé, c’était un spectacle macabre qui m’attendait, des blessés graves, des morts, voir un gamin de 15 ans le crane ouvert ça vous change ! Je ne savais même pas si je pourrais encore dormir la nuit, tout en sachant peut-être que si j’avais été plus fort ou plus rapide, une de ces victimes n’en seraient pas une…

Soudain, une nausée me frappa, je mit un genou à terre, me voyant dans cet état un ambulancier vint à me secours assez vite, me demandant si tout allait bien. Il me fit un examen de base très rapide, pour en conclure que je n’étais pas une priorité, et j’aurai pu lui dire moi même, s’il ne m’avait pas coupé pour faire son diagnostic.

Me relevant péniblement, je répondis à Arsenal girl que j’allais bien avec un sourire forcé dont n’importe quel héros, policier ou ambulancier pouvait voir au travers…

Oui, j’avais été choqué, et je ne pensais pas que la situation était aussi grave, me cantonner à mes petits schémas n’était pas suffisant, je me rendais maintenant compte ! Il fallait que je travaille plus ! J’invente plus ! Pour éviter ce qui vient de se passer au plus de monde possible !  Quitte à en perdre le sommeil !


ps:
 
Contenu sponsorisé
Re: 1.4. Au détour d'un couloir ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Événements en cours :: Chapitre 1 : déclarations de guerre :: Assaut sur Yuei-
Sauter vers:
spider