1.6. Dernier rempart
header

Partagez|

1.6. Dernier rempart

Maître du Jeu
PNJ
avatar
Yens : 1039
1.6. Dernier rempart || Dim 5 Aoû - 13:51


1.6. Dernier rempart


Introduction

La double explosion n'avait laissé personne indifférent à Yuei et ce peu importait où ils étaient. Plusieurs élèves de dernière année s'étaient lancés vers l'origine du bruit, qaunt aux autres ils attendaient pour la plupart inquiets, impatients, ne sachant que faire. Les professeurs commençaient l'évacuation mais celle-ci risquait de prendre du temps ... Et déjà les premiers ennemis apparaissaient aux portes de la cour.

De grandes créatures difformes qui se trainaient lentement et qui semblaient être composées d'une matière terreuse, probablement de l'argile. Plusieurs professeurs héros ou anciens héros s'arrêtèrent immédiatement dans leurs tâches pour se lancer dans la bataille, déléguant à des élèves l'évacuation de leurs camarades.

Mais il leur faudrait sans aucun doute de l'aide pour que l'évacuation puisse continuer sans interruption.

Explications

Vous devez faire en sorte de réussir votre objectif, en prenant en compte tous les éléments du contexte et des posts RP du narrateur qui vous placeront face à des choix et des situations à résoudre.

Ce groupe permet de gagner « trois points » en résolvant trois situations distinctes : 0/3 signifie que votre mission est un échec total, 1/3 une défaite, 2/3 une semi-réussite et 3/3 une réussite totale. Ces points détermineront votre réussite inRP et seront évidemment pris en compte au niveau du contexte.


Consignes

Les groupes doivent suivre les règles ci-dessous :
  • Respectez l'ordre des participants sauf accord d'un administrateur.
  • Seule l'utilisation de techniques validées dans votre FT est autorisée. De même pour les équipements et objets héroïques.
  • L'utilisation de techniques est autorisée dès le premier tour.
  • Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible), sans oublier votre état physique à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide pour faciliter le suivi pour votre narrateur et vos compagnons de RP.
  • Vous avez un délai de 48h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le tour passera automatiquement au prochain participant et vous risquerez d'être exclu du groupe.
  • Lorsque vous avez une absence programmée de plus de 48h :
    - Informez le staff le plus rapidement possible.
    - Quittez la zone ou rendez votre personnage dans l'impossibilité d'interagir avant votre absence.
    - Le groupe continuera ainsi son avancement sans vous.
    - Lors de votre retour, informez le staff qui regardera alors avec vous s'il est possible ou non, de réintégrer le groupe.


Ordre des participants



Liens utiles



Have fun ♫
Le Staff


Tamasaburo Ren
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Jet Motor Law
Profession : Étudiant de la 1K
Rang : C
Yens : 310
Renommée : 16
Alignement : Rebelle
Re: 1.6. Dernier rempart || Dim 5 Aoû - 23:34

Musique:
 

Et un jour, le monde bascule, quand cela arrive, il n’attend pas que vous soyez prêt. Le Tout c’est passé très vite. Le cours débutait tranquillement après que les bavardages aient cessés, quand une première explosion avait tonné près du portail Le souffle avait soulevé un nuage de poussière épais, qui avait dissimulé l’origine et l’ampleur des dégâts occasionnés, des cris avaient retentit de partout, plutôt de surprise que de frayeur pour commencer. Dans la cour on pouvait voir que des curieux s’étaient avancés vers le lieu de l’évènement, certainement mû par le même élan de curiosité qui poussait les élèves à s’agglutiner aux fenêtres, un brouhaha s’élevait dans tout le lycée comme si les murs y prenaient part. Les membres de la classe de Ren ne faisaient pas exception à la règle et la moitié au moins était venu assister au spectacle, presque enthousiaste.

« Qu’est-ce qu’il se passe ?!
-Ouah vous avez vu ?!
-C’est un entraînement !
-Un alter qui a dégénéré !
-Poussez-vous, je veux voir ! Filmez ! »


Il n’avait pas fallu longtemps pour que le prof intervienne, lui aussi surpris un instant.

-Retournez calmement à vos places ! »

L'enseignant se dirigeait vers la fenêtre à rebrousse chemin des quelques-uns qui avaient obéi, mais son injonction n’avait pas fait taire la curiosité d’au moins la moitié d’entre eux. Pourtant, tout le monde fut vite remis à l’ordre.

Une seconde détonation puissante fît trembler le sol comme si elle allait ébranler le bâtiment sur ses fondations, Un projectile fût projeté sur l’étage de dessus et l’impact fissura les vitres de la salle, certaines se rompant les éclats tombant sur les élèves. Les cris de surprises se muèrent en hurlement de panique, la plupart des gens s’étaient jetés à terre, paniqués, blotti sous les tables, ils n’osaient pas bouger, paralysés par l’anxiété, quelques audacieux seulement, dont Ren faisait partie avaient osé se relever.

En bas l’incident semblait se préciser. De drôles de silhouettes commençaient à être identifiables lorsque plusieurs élèves de dernières années et de leurs profs se jetèrent dans ce qu’il semblait être une mêlée générale chaotique et désordonnée.

« Regardez, ils se battent  ! C’est quoi ces trucs prêt du portail ?! »

Ren n’y voit rien et cela devenait sûrement risqué. La plupart des gens cèdent à la panique plutôt vite dans ce genre de situation, mais pas lui, une espèce de drôle de sentiment le mû à ne rien rater, ses jambes lui ordonne de fuir, ou de se mettre en boule, mais comme mû par une sensation de curiosité morbide, il se retrouve quand même à essayer de braver la chance. Un torrent d’image difficile à décrypter pour un œil non averti, comme ceux de notre jeune homme se déroula dans la cours, et on vit clairement quelqu’un ramasser ses dents, toujours incapable d’identifier la menace.. Le prof activa le système de sécurité qui mit en place des volets blindés pendant que tout le monde se relevait péniblement, toujours aussi inquiets.

« Que tout le monde retourne a sa place dans le calme, nous allons organiser l’évacuation ! Tout va bien se passer. Ren ! Hisoka ! Je vais aller voir ce qui passe, vous serez les délégués provisoires chargés de l’évacuation de la classe. Faîtes leurs confiance, et contentez-vous de rejoindre les lieux de rassemblement ! »

Sitôt dit, le prof s’en alla, à toute vitesse.

Une nouvelle détonation plus faible se fit entendre au rez de chaussé le bâtiment semblant trembler légèrement à nouveau sur lui-même. On commençait à entendre les pas précipités ainsi que les ordres d’évacuations donnés à la plupart des autres élèves. Pourtant, pendant un instant Ren resta paralysé de stupeur quand à l’annonce du professeur.

La panique s’emparait de la pièce, beaucoup d’élèves se regardaient anxieux depuis que le prof avait foncé attendant que quelque chose se passe. Les deux jeunes gens désignés pour la lourde tâche particulièrement étaient visé par ces regards.


Ren était sorti de sa soudaine stupeur. L’injonction du prof avait été si soudaine, si violente, que le jeune était encore frappé par les évènements. Il lui était impossible de réfléchir sur le coup même, tout allait trop vite, comme si cette responsabilité allait l’engloutir dans une vase noire. le bourdonnement du bruit extérieur s’abattait sur ses tempes amplifiant sa terreur personnelle, son estomac commençait à se retourner , il lui semblait que les murmures inquiets de ses petits camarades s’amplifiaient comme si au fur et à mesure ses pensées voulaient à nouveau se noyer dans la passivité. Il fallait que ça s’arrête.


« Fermez-la !! Putain Fermez là, je n’arrive pas à me concentrer ! Le prof nous a dit d’évacuer dans le calme, vous êtes bouchés ou quoi ?! »

Il avait explosé. Comme une main tendue, cet éclat lui fit du bien, et il revînt brutalement à la réalité, loin de ses doutes, et la nausée de la terreur qui amplifiait en lui. De toute façon, il fallait rester cohérent. Après tout il était à Yuei. Leurs profs étaient la crème des héros. Il y’avait des chances que la rixe en bas dégénère, mais pas assez pour inquiéter le fleuron de la caste super héroïque japonaise.
Il n’avait pas pu s’empêcher d’hurler et c’était une grosse erreur qu’il paierait sûrement plus tard, et les regards choqués ou en colère le lui firent comprendre. Mais qu’importe les réactions des autres, il continua sur le même ton, amplifié par sa panique ce qui donnait plus de puissance à sa voix


« Bon,  on ne sait pas trop comment ça se passe ni ce qu’il se passe, mais il est inutile de céder à la panique, après tout nous sommes ici dans un bastion, il faudrait être sot pour croire que nous sommes vraiment en danger vu les machines à tuer qu’on comme prof ! »


Il  arrivait à son grand soulagement à maintenir une voix ferme qui ne laissait rien trahir, au final sa voix claire forte et assuré tonnait pour imposer ses injonctions. Tout en se dirigeant vers le bureau du prof, il reprit avec calme :

« Je ne sais même pas quelles sont les consignes en cas d’urgence.. Mais il doit y avoir un plan qui l’indique. Hisoka ! Regarde si y’a un plan qui t’indique les sorties de secours et au cas des consignes, c’est quelque chose de commun, prêt de l’alarme à incendie. Je voudrais savoir si vos téléphones marchent aussi, pendant qu’on marche, essayez de vous renseigner si vous en connaissez dans d’autres classes, ou sur internet, vous le ferez en marchant, pas tout de suite, restez concentrés sur ce qui va se passer. On ne se sépare pas, on limite les échanges et on va directement à l’objectif !

Les choses fusaient dans sa têt et il essayait de faire en sorte d’être clair dans ses explications. Il organisait déjà toute l’évacuation dans sa tête. Choses après choses, ce n’était pas une tâche compliquée de traverser un étage et une sortie de secours.

« On va aussi fonctionner de la façon suivante, vous allez former des binômes par colonne, j’ai le plan de classe sous la main, ca va être plus simple pour se retrouver. Et ensuite, Quand je lancerai un appel, chaque personne refera un appel de ses camarades en commencent par le sien, faites bien attention les uns aux autres, ce n’est pas un exercice ! »

________________


Thème:
 
Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 3405
Re: 1.6. Dernier rempart || Jeu 9 Aoû - 8:21


Dernier rempart



Yuei est une école modèle, et non seulement vous disposez de plans d'évacuation dans chaque salle, mais en plus il y a même des élèves qui se souviennent de l'exercice effectuée en début d'année. Autant dire que sortir de la dans l'ordre et la discipline va être d'une simplicité enfantine.

Sur ton ordre, les élèves se dressent à coté de leur bureau et vont se ranger deux par deux le long de la porte, prêt à partir tous ensemble à ton signal. Pendant un instant tu te sens envahi d'un joyeux sentiment de confiance, ils t'écoutent, ils ne paniquent pas, tout va bien se passer.

Et puis soudain il y a ce bruit de verre cassé, et cette fille qui hurle !

Tu tournes la tête, la ! Suspendu a la fenêtre il y a... Une sorte... d'araignée ? Ou plutôt bien pire, c'est comme si on avait voulu fabriquer une araignée en assemblant des bouts d’êtres humains, essentiellement des bras, un corps et une tête. Il s'est visiblement hissé jusqu'ici en escaladant le mur, et il vient de briser une fenétre pour saisir le poignet d'une étudiante avec une des beaucoup trop nombreuses mains. Et vu la façon dont il tire, il doit avoir la ferme intention de la balancer par la fenêtre.

-La ! une autre !

Une autre tête horrible à la vitre, et d'un coup il n'y a plus ni ordre ni discipline dans la classe ou la panique se répand comme les flammes dans une forêt sèche.


HRP:
 
Tamasaburo Ren
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Jet Motor Law
Profession : Étudiant de la 1K
Rang : C
Yens : 310
Renommée : 16
Alignement : Rebelle
Re: 1.6. Dernier rempart || Jeu 9 Aoû - 19:18


Ce jour-là, rien n’aurait pu préparer Ren à la vision d’horreur qu’il avait sous les yeux. Après tout, il était un lycéen plutôt normal, certes, il avait vu certaines blessures dégueulasses infligées à coups de couteau, ou bien de tessons de bouteille, des gens sévèrements battus à en avoir le visage massacré, mais jamais de mort, la plupart des rixes de voyous ne viraient pas au drame. Avec l'air d'internet, sans avoir la chance d'aller souvent au cinéma il avait vu pas mal de film . Pourtant à ce moment là la réalité s’effritait autour de lui comme un linceul, il ne sentait plus rien, ni son corps, ni le sol sous pieds, son visage, plus rien.


Les films d’horreur savent aller très loin dans la débauche ostentatoire. Seulement voir des gerbes de sang et des inventions de mort créatives sur un écran reste faux. La violence réelle, c'est autre chose que ce qu'on s'imagine. Elle sait se renouveler, et même le plus dur des esprits sait qu’il ne pourra jamais appréhender la créativité de ceux qui s’y adonnent réellement, tant le macabre est une expérience qui se veut tabou pour un être rationel. Pourtant si Dante à su imaginer cet enfer terrible, nul doute que des créatures se voulaient être des représentations de ses cauchemars.


Ça ne pouvait pas être vivant.

L’assemblage des chairs était atroce. La peau était d'une couleur surnaturelle, impossible d'en donner le ton exact, Cette matière organique semblait avoir été façonné avec précision pour donner l'impression d'un corps humain. Les membres mouléset greffés n’étaient pas à leur place et donnaient au monstre une allure de quadrupède. Les mains gauches et droites étaient inversées, le dos se retrouvait ainsi à la place du ventre. Complètement désarticulés et asymétriques, les voir agir de concert était presque hypnotisant, tant la synchronicité dans ce chaos paraissait improbable. Ils grimpaient parfois avec les pattes avant, parfois les pattes arrière, à la fois sur deux et parfois en jonglant l’une sur l’autre, frappant les vitres dans des angles improbables. La tête greffée elle aussi à l’envers, n'avait pas d'expression, pas de traits, à l'image de son inhumanité, pourtant, une certaine violence se dégageait d'elle. Tout semblait conçu pour surcharger votre esprit de visions contraire à ce qu’il se fait de la réalité et vous rendre ainsi vulnérable.


C’en était trop pour l’esprit du jeune homme.


Comme réponse à la peur, il y’a plusieurs possibilités semble t’il. On est souvent paralysé, le temps passe au ralenti, et on voit tout se dérouler avec une exactitude qui nous condamne au pire. On peut aussi perdre pied avec la réalité, et l’esprit, plutôt que d’accepter l’inévitable se laisse sombrer dans les méandres de l’inconscience vous laissant vulnérable, mais serein, déjà parti. La plupart du temps, malheureusement, il semblerait que vous soyez condamné à crever dans l’impuissance la plus sordide. Mais parfois, une animalité enfouie en vous peut se réveiller. La même qui pousse les chiens à montrer les dents lorsqu’ils ont peur. Les félins à défendre leurs petits avec une férocité inégalée. L’instinct de survie qui ne peut concevoir sa destruction et qui se réveille animant chacune des parties de l’être qui vous constitue.

Quelque chose en Ren avait cédé.

Il activa son alter sans même s’en rendre compte. Tout comme son sens de la réalité était révolté par le monstre, ses sens et son corps semblèrent se synchroniser. L’air aspiré par les mains, il se propulsa en direction de la fenêtre au niveau d’une table et attrapa la chaise au niveau du pupitre d'un mouvement agile. Pendant que la jeune fille luttait, Ren lui prit par l’urgence improvisa avec une évidente subtilité le plan suivant.

Il se mit à frapper, frapper de toutes ses forces, car sa propre vie en dépendait d’après lui. A plusieurs reprises il s’acharnait comme un forcené sur le monstre occupé avec sa camarade. Ses bras ne tremblèrent pas, complètement mû par l’adrénaline, La sensation abominable de chair martelé ne parvenait pas à endiguer la rage avec laquelle il frappait désesperement. L’acharnement dont faisait preuve Ren pour blesser le monstre était d’une sauvagerie telle que si lui-même s’était vu, il se serait terrifié.



A ce moment-là, il faut comprendre que son esprit n’était plus que violence, révolte. Son esprit ne pouvait concevoir une horreur que par la violence, aussi, lorsqu’il hurla, c’était avec une sorte de rage complètement forcené.


« Cassez vous comme pendant l’exercice, utilisez vos alters, vite ! On vous rattrape, Hisoka passe devant ! »


Le feu de forêt avait pris une ampleur incroyable, de la discipline, on était passé au chaos, mais fort heureusement, certains semblaient malgré tout prêts à agir avec une sorte de détermination froide. Après tout,  c’était une classe de super-héros en devenir. Agir leur avait fait du bien. Après les hésitations du début, la simplicité de la tâche les avait sûrement rassurés. Même si la panique s’était emparée de certains, Ren vit du coin de l’œil certains commencer à obtempérer. Aux prises avec la créature, il s’efforçait de la massacrer en espérant qu’elle lâche prise sur sa camarade, il comptait ensuite sur ses réflexes pour sortir d’ici avant que les autres n'arrivent à briser les fenêtres.
Spoiler:
 

________________


Thème:
 
Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 3405
Re: 1.6. Dernier rempart || Sam 11 Aoû - 13:11


Dernier rempart



La créature est coriace, mais a heureusement l'air de manquer un peu de réflexes, et quand tu commences à la frapper elle se défend à peine, et chacun de tes coups porte. Ils portent même très bien. C'est comme frapper dans un pot de glaise ou de pâte a modeler, l'empreinte de tes poings fermés s'imprime profondément dans son corps, chacun de tes coups de poing le marque, le déforme. Sauf que ça ne semble pas l'affecter tant que ça. Il ne saigne pas, il n'a pas l'air de sentir la douleur... Alors tu changes de cible et tu te mets à frapper le bras qui retient la fille, un coup deux coups, et dans un bruit de déchirement un peu moche, le bras cède. La fille recule en se débarrassant de la partie encore accrochée a elle avant de se joindre aux élèves qui filent aussi vite que possible dans le couloir.

En quelques secondes tu es seul face aux deux monstres, protégeant la retraite de tes camarades. Une situation qui ne dure pas, une autre étudiante faisant irruption dans la salle. Elle a visiblement le poignet cassé mais semble relativement calme au vu de la situation.

-Vite ! Il y a un élève dans derniére classe du couloir, il se bat tout seul contre un de ces monstres et il a besoin d'aide !

Et c'est à ce moment la que le monstre se détend brusquement, allongeant soudain son cou comme un immonde serpent pour tenter de te mordre.

HRP:
 
Tamasaburo Ren
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Jet Motor Law
Profession : Étudiant de la 1K
Rang : C
Yens : 310
Renommée : 16
Alignement : Rebelle
Re: 1.6. Dernier rempart || Sam 11 Aoû - 19:36

Musique:
 

Lorsque la matière avait rompu sous ses coups emportant presque le jeune homme dans son geste, Ren avait été surpris de la facilité avec laquelle cela était arrivé, malgré son acharnement, ces trucs ,n'étaient que de la piétaille, mais quelle avant garde ! Des putains de bons hommes en pâte à modeler ou on ne sait quel autre rejet biologique issu d'un alter surpuissant et dégueulasse comme la nature savait l'être, vraiment ? C'était retors, ridicule, effrayant et énervant à la fois. Le stratagème était habile, ces créatures sordides étaient de parfaits pions sacrifiables et retors. Leur aspect effrayant attaquait le moral de quiconque les croisait pour la première fois et Ren se rendait compte que le sentiment de frayeur qu'il l'avait submergé à la vue de celles-ci aurait été léthal pour bien des gens. Leur attributs physique étaient tels qu'il était inutile de les frapper si ce n'était pour espérer les "rompres", ils absorbaient les chocs comme de la terre glaise.


Bien que concentré sur la créature la tête passa tout prêt.



"Pousse toi de là et ferme la porte !"


Le temps d'arriver à cette conclusion, il devait déjà faire un bon de plusieurs mètres, propulsé par son alter pour se mettre hors de portée de la créature s'expulsant jusqu'en-dehors de la salle. Il s'était déjà entraîné à utiliser son alter de la sorte pour s'en servir en cas de bagarre ou pour fuir si on lui cherchait des noises, mais avec le stress de la situation, son corps réagissait presque naturellement à diffuser les cycles d'aspiration et de relâchement de pression. Grâce à cela, peut-être, il s'en était fallu de peu pour que cela soit bien pire. Il avait eu de la chance que cela ne dégénère pas plus.


"Suivez calmement l'ordre d'évacuation selons les plans. Ces merdes sont dans une espèce de pâte à modeler bizarre. Je pense qu'on devrait essayer de les brûler pour les durcir et les faire se briser, sinon ils s'étirent, mais jusqu'à la rupture. Ne les laissez pas vous approcher ni vous toucher, on ne sait pas ce que cela fait ! Ca ne sert à rien de les frapper, ou alors autant espérer les rompres. Fais passer le message, je m'occupe des retardataires, je ferme la marche."

Il ne se laissa pas reprendre un instant pour respirer, tout autant grisé par l'action qu'il l'était, il se précipita en direction de la salle de classe quelques portes plus loin remontant la foule qui évacuait par le couloir
Spoiler:
 

________________


Thème:
 
Contenu sponsorisé
Re: 1.6. Dernier rempart ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le Temple des Poissons, dernier rempart avant Athéna!
» Dernier bilan de choléra:14,642 cas et 917 décès
» Le dernier Tavernier ou "la Louisiane"
» Creation d'une base de donnees sur le dernier recensement
» Choléra, dernier bilan: 305 morts et 4649 cas de contamination

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Événements en cours :: Chapitre 1 : déclarations de guerre :: Assaut sur Yuei-
Sauter vers:
spider