4.2. Need for Speed : poursuite infernale
header

Partagez|

4.2. Need for Speed : poursuite infernale

Maître du Jeu
PNJ
avatar
Yens : 923
4.2. Need for Speed : poursuite infernale || Dim 5 Aoû - 13:52


4.2. Need for Speed : poursuite infernale


Introduction

En patrouille dans ce quartier animé de Tokyo, le bruit d'une déflagration pas si lointaine et la fumée massive qui s'élevait en colonne noire vous ont amené sur les lieux de ce qui semble être un attentat à la bombe.

Les héros présents semblent déjà prendre des mesures pour parer à l'événement, et alors que vous regardez le logo KJ News -une chaîne de télévision louant continuellement l’avènement des héros- du bâtiment en face, vous apercevez au niveau de l'issue de secours du local télé quelque chose que seuls vous semblez avoir vu.

Les portes de la camionnette se sont à peine fermées mais vous avez pu entrapercevoir avant qu'elles se ferment au moins trois otages et deux hommes lourdement armés. La camionnette démarre en trombe alors que devant vous s'arrête un van de journaliste immédiatement vidé par ses occupants pour filmer la scène du bâtiment prêt à s'écrouler à côté. Il va falloir se dépêcher au risque de les perdre de vue...

Explications

Vous devez faire en sorte de réussir votre objectif, en prenant en compte tous les éléments du contexte et des posts RP du narrateur qui vous placeront face à des choix et des situations à résoudre.

Ce groupe permet de gagner « trois points » en résolvant trois situations distinctes : 0/3 signifie que votre mission est un échec total, 1/3 une défaite, 2/3 une semi-réussite et 3/3 une réussite totale. Ces points détermineront votre réussite inRP et seront évidemment pris en compte au niveau du contexte.


Consignes

Les groupes doivent suivre les règles ci-dessous :
  • Respectez l'ordre des participants sauf accord d'un administrateur.
  • Seule l'utilisation de techniques validées dans votre FT est autorisée. De même pour les équipements et objets héroïques.
  • L'utilisation de techniques est autorisée dès le premier tour.
  • Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible), sans oublier votre état physique à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide pour faciliter le suivi pour votre narrateur et vos compagnons de RP.
  • Vous avez un délai de 48h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le tour passera automatiquement au prochain participant et vous risquerez d'être exclu du groupe.
  • Lorsque vous avez une absence programmée de plus de 48h :
    - Informez le staff le plus rapidement possible.
    - Quittez la zone ou rendez votre personnage dans l'impossibilité d'interagir avant votre absence.
    - Le groupe continuera ainsi son avancement sans vous.
    - Lors de votre retour, informez le staff qui regardera alors avec vous s'il est possible ou non, de réintégrer le groupe.


Ordre des participants



Liens utiles



Have fun ♫
Le Staff


Tsubasa Suzaku
Héros professionnel
avatar
Surnom : Phœnix
Profession : Héros
Rang : A
Yens : 805
Alignement : Bienfaiteur
Re: 4.2. Need for Speed : poursuite infernale || Lun 6 Aoû - 16:08

Une journée de patrouille comme une autre, au point où je me mis à bailler aux corneilles.

« - Je sais que ça ne fait pas très héroïque, mais il pourrait pas y avoir un peu d’action ? »

Les bras croisés derrière ma tête, je m’avançais dans un des quartiers d’affaire de Tokyo afin d’effectuer mes rondes. Il fallait dire que les occasions où nous étions directement envoyés sur place n’étaient pas réellement courantes, c’était même que trop rares. Très souvent, les héros étaient plutôt des personnes qui arrivaient par chance sur les lieux du dit crime pour intervenir spontanément. Cela pouvait être de l’attaque à main armée au chat coincé dans un arbre. Ouais, les trucs bien chiants quoi…

Mais bon, il y avait un côté positif au moins avec aujourd’hui : je n’étais pas seul. Avec le programme de parrainage mis en place par Seigi, je devais accomplir la majeure partie de mes missions avec Fubuki Nami, Aka Cold Breath. Mais juste Fubuki entre nous. Notre discussion lorsque l’annonce de notre duo était énoncé a pu… m’éclaircir les idées. Je devais avouer que sans elle, beaucoup de doutes auraient trainé pendant un long moment… Aussi flou que soit la notion de gratitude envers elle que j’ai.

La deuxième à compléter notre trio était Oda Asami, de la filière assistance. J’avais déjà eu l’occasion de participer à une mission avec elle, dans le cadre d’une campagne de subventions pour l’agence. Elle était… Active, très active. Bien qu’elle ne soit pas une véritable héroïne de par son parcours, elle n’hésitait pas à insister pour participer aux patrouilles. En soit, j’allais pas l’en empêcher surtout qu’elle était de bonne humeur, donc bon. Mais un petit quelque chose dans un coin de ma tête aurait préféré qu’on soit moins entouré… Aussi flou que cela puisse dire.

Toujours était-il que notre trio tranquille faisait son bout de chemin, moi saluant les passants qui me reconnurent d’un sourire et une salutation, les deux autres que je laissais discuter derrière. Il faisait beau et chaud, autrement dit, un temps idéal qui ne m’empêchait pas de me transformer. Si j’étais tout seul, sans aucun doute que j’aurais passé ma journée dans les cieux pour parcourir les rues et faire mes patrouilles en vitesse grand V. Mais bon, j’étais le premier à reconnaître que marcher pouvait être tranquille… Jusqu’à à un certain point.


« - Bon, vu l’heure, autant qu’on fasse une pause midi maintenant, on pourra reprendre le reste de la patrouille ensuite, c’est pas comme si de suite il y allait avoir une ex- »

Comme si Dieu voulait me faire payer mon insolence, le bruit d’une détonation se fit entendre à distance. Instantanément, mon aura nonchalante se mit en alerte maximum, faisant demi-tour et ne prenant même pas la peine de me demande ce qui se passait, traquant juste l’accompagnement de ce genre de bruit : de la fumée.

« - On y va. »

Sans attendre, je pris le pas de course avec mes deux co-équipières pour me rendre sur les lieux. Une fois à portée, je fis rapidement état de la situation. On aurait dit à un attentat à la bombe en plein milieu d’une zone public. Les enfoirés… Observant la zone, je pouvais déjà voir plusieurs secours et héros en train d’évacuer la zone et d’éteindre les flammes. Nami aurait pu les aider avec sa glace, mais moi j’aurais été pas des plus utiles. Triste à dire, mais je n’avais pas vraiment la possibilité de les aider. Encore. Mais avant que je fasse demi-tour, un détail attira mon attention. Près de la zone incendiaire, bien trop près un mon goût, se trouvait une camionnette appartenant à une chaine de télévision. Rien de bien particulier on va dire, excepté pour le fait que l’intérieur était un peu trop… Bondé ?
Voulant stopper mes doutes, le contour de mes yeux laissa dégager de petites flammes alors que la forme de mes pupilles changea pour celle de l’aigle qu’était mon pouvoir. Le résultat fut sans appel. Juste avant la fermeture, je pus les voir très fixement : deux hommes armés et trois ligotés. Des otages et les potentiels responsables de l’explosion. Un dernier regard pour essayer de lire la plaque et je me précipitai pour passer à l'action.


« - Ce camion, on doit le stopper ! »

J’allais me précipiter vers le véhicule, mais ma route fut interrompue par l’arriver d’un autre fourgon télé qui voulait prendre en image l’incident. Ils font chier les journalistes ! Et en attendant, le véhicule était en train de fuir en prenant la route.

« - Pas le choix. Les filles, vos bras en l’air ! »

Sans leur laisser le temps de comprendre, j’entamais ma transformation sans perdre plus de temps. Mes ailes de feu apparurent d’abord alors que je décollais dans les airs pour gagner en espace, avant d’enfin me transformer entièrement en phénix. Redescendant à presque le sol, mes serres, dénudées de flammes, se dépêchèrent à attraper au moins un bras de chacune des filles pour les porter et commencer la course poursuite en volant. C’était sans doute maladroit, mais on avait pas réellement le temps de lésiner. Traquant le véhicule à travers la ville, je donnais mes instructions aux deux filles.

« - Cold Breath ! Appelle les flics, dis leur qu’on traque au centre-ville un fourgon de KJ News avec trois otages et au moins deux personnes lourdement armées ! Donne leur aussi cette plaque ! »

Donnant le nom de la plaque à Nami, je gardais mon observation du véhicule et essayait de me rapprocher comme je pouvais, sans trop non plus risquer la vie des deux filles. Mon prochain ordre allait être assez difficile à expliquer, vu que techniquement, Asami n’avait pas le droit d’user de son alter en étant pas héroïne… Mais on a pas le choix.

« - Hair Dresseuse, utiliser tes cheveux pour agripper les roues et les ralentir. Si jamais tu sens que ça tire trop, relâche immédiatement, pas de discussions ! »

Fubuki avait plus de force dans le bras qu’Hair Dresseuse, pour ça que je pouvais lui laisser l’appel des Flics plus tranquillement que l’autre. De plus, son contact avec son père pourrait accélérer les procédures. Je sentais bien qu’on allait avoir une soufflante en rentrant, mais bon, valait mieux se faire engueuler pour l’usage de l’alter que pour avoir perdu la vie de trois innocents. Restait à voir si mon plan allait être ok ou non.

Résumé:
 


________________





Tu ne prendras jamais ton envol si tu ne prends pas le risque de sauter.



Costume Héroïque:
 


Battle Anthem:
 
Fubuki Nami
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Cold Breath
Profession : Élève 3S - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 750
Renommée : 1
Alignement : Dévouée
Re: 4.2. Need for Speed : poursuite infernale || Mar 7 Aoû - 16:32

Les patrouilles ne se révélaient que rarement passionnantes et cela, qu'elles soient faites en tant que membre de la police ou que héros... Je pouvais comparer et l'affirmer, pour le coup, puisque je faisais régulièrement les deux.
Malgré tout, ces rondes étaient nécessaires. C'était ennuyeux pour nous, au fond, mais cela voulait surtout dire que « tout » allait bien, ce qui n'était pas moins que notre objectif principal.

C'était donc dans cette certaine lassitude – a degré différent pour chacun - que notre groupe avança.
Personnellement, ce calme ne me dérangeait pas plus que ça. Je n'aurais sûrement pas dit là même chose en étant forcée de le vivre toute seule mais puisque j'étais en bonne compagnie, cela ressemblait plus a une ballade, le niveau d'alerte et de méfiance en plus.

Cependant, Tsubasa-senpai réclamait son lot d'actions et pour lui qui ne tenait pas en place, ça n'avait rien d'étonnant.
Oda-san affichait, quant a elle, son enthousiasme, comme à son habitude.
Si le premier n'était autre que mon partenaire dans le cadre du parrainage de Seigi avec lequel je faisais la plupart de mes missions, la deuxième se trouvait être une camarade de classe à Yuei et ma voisine de pallier au dortoir. Etant aussi de Seigi, il m'arrivait souvent de la croiser au sein même de l'agence pendant nos semaines d'alternances.
Autant dire que je passais beaucoup de temps avec l'un comme avec l'autre. Sans relâcher ma vigilance, cela laissait quand même dans une ambiance plus détendue qu'avec des inconnus.

Tsubasa-senpai était loin d'en être un d'ailleurs.
Phoenix jouissait déjà d'une renommée fulgurante pour un héros ayant fraîchement rejoint la cours des grands. A lui les sourires et les fan-girl excitées - lançant pour certaines, des regards noirs à son « escorte » du jour - , et les politesses en tout genre. Même si tout n'était pas toujours rose : sa renommée n'étant pas glorieuse pour tout le monde, mais il y avait des idiots partout après tout... Même lui pouvait en être un parfois.

Voilà qu'il me fit justement lever les yeux en l'air sur sa remarque, non sans un semblant de sourire. Il était réellement fidèle a lui même, même en plein « travail ».
Il devrait pourtant mieux regarder ! Ce n'était pas aux quartiers des affaires ou au centre-ville qu'il manquait d'animations et de fourmillements dans tous les sens. C'était peut-être ce que j'aurais pu lui répondre dans une taquinerie, mais il fallait croire que quelqu'un avait un peu trop bien entendu sa prière...

Au même moment, une détonation retentit non loin de là, suivi de près par une épaisse fumée noire. Accident ou attaque volontaire ? Rien ne nous permettait de le dire mais la priorité restait la même : se rendre sur place pour secourir les éventuels blessés et faire évacuer la zone.
Notre nonchalance s'estompa en un instant, courant vers le lieu du sinistre.

Les voix paniquées s'élevèrent, se rendant audibles plus fortement au fil de notre avancée.
Mon regard balaya la zone, remarquant bien vite les quelques héros déjà sur place et les patrouilles des forces de l'ordre ainsi que les secours qui arrivèrent pour s'occuper de la situation.

Nous aurions pu les aider : des bras supplémentaires n'étaient jamais de trop ; mais, de concert, notre attention fut attirée ailleurs.
Observant les lieux, cherchant a intercepter toute personne ou manœuvre suspecte, mon regard se posa en face, sur l'imposant logo de la KJ News, ornant la façade du bâtiment appartenant à la chaîne médiatique. J'y vis une camionnette anormalement bondée, près d'une sortie de secours, mais surtout des armes.
Instantanément, et vu l'attitude de ceux en portant par rapport a ceux pour qui ce n'était pas le cas, j'en concluais à une prise d'otage.
Est-ce qu'elle était liée avec l'explosion d'en face ? Un leurre pour occuper les esprits pendant que la véritable intention se passait a côté ? Encore une fois, rien ne permettait de le dire, mais tout poussait a agir.

Tsubasa-senpai et Oda-san semblèrent l'avoir vu aussi. Le premier usa même de son acuité visuelle propre à son alter pour tâcher d'en apprendre plus.

Au moment où nous étions prêts a intervenir, un véhicule de journalistes nous barra la route, s'ouvrant juste devant nous pour laisser débouler une horde d'hommes armés de caméra et de micro, et non de véritable armes a feu comme je le crus l'espace d'une seconde.
Sans perdre un instant, Phoenix nous demanda de lever nos bras en l'air, ce que je fis dans l'instant en comprenant où il voulait en venir, levant le gauche pour garder l'autre libre, étant droitière.
L'oiseau de feu fit alors son apparition avant de prendre son envol avec nous en guise de chargement.
Hissée dans les airs, je fus pris d'une sensation vertigineuse sans pour autant m'en soucier, focalisée sur ce camion en fuite.

Plusieurs approches s'offraient à nous mais, connaissant Phoenix, la méthode furtive était bonne a éliminer. Il fallait malgré tout garder a l'esprit que nous nous trouvions en pleine ville et que nous devions donc faire attention a ne blesser personne dans notre manœuvre. C'était en partie pour cette raison que j'oubliai l'idée de me servir de mon glock afin de viser les pneus du van pour le forcer a se stopper. En plus des passants, des otages se trouvaient là dedans : prendre le risque de les toucher n'était pas une option.

Acquiesçant à la remarque de Pheonix, et le téléphone déjà en main, prête a le faire de moi-même, j'appuyai sur la touche raccourci pour contacter le commissariat où j'officiai en tant que réserviste dans la brigade de mon père, Lieutenant.
L'appeler lui directement n'était pas pertinent car il devait déjà être débordé par les événements, pas plus que ce n'était utile de contacter le standard, certainement saturé. Mon statut me permettait d'accéder a une ligne plus directe, celle avec laquelle tous les agents étaient mis en fréquence dans le cadre de leurs opérations.

Après deux sonneries, on décrocha.

« Agent Fubuki Nami. Une prise d'otage vient d'avoir lieu au centre-ville. Je suis actuellement en course-poursuite avec un fourgon blanc de la KJ News. Au moins trois otages et deux hommes lourdement armés. Voici l'immatriculation du véhicule... »

Leur communiquant la plaque, je m'empressai d'aller a l'essentiel pour faire au plus vite.

« Demande de renfort sur ma position et d'une vérification au sein du bâtiment de la chaîne télévisée. D'autres hommes armés s'y trouvent peut-être encore, d'autant plus qu'il se trouve juste en face de l'explosion qui vient d'avoir lieu. »

Une information qui me turlupinait depuis tout a l'heure déjà.
Des otages étaient peut-être retenus aussi sur place. Après tout, quel pouvait être le but de cette prise d'otages auprès de gens travaillant pour la télévision ? Avoir une visibilité médiatique, sans doute ? …

L'officier me demanda quelques détails comme le nombre que nous étions actuellement sur la traque, si bien que j'évoquai la présence de Phoenix, héros confirmé et de Hair Dresseuse, apprentie héroïne.
Peu après, il raccrocha, me confirmant envoyer les patrouilles sous peu en se servant de la localisation gps de mon téléphone pour nous retrouver.

Dans le même temps, Hair-Dresseuse était sollicitée pour tenter de ralentir le fourgon avec son alter.
Rangeant mon téléphone dans la poche intérieure de ma veste, j'essayai de détendre l'épaule de mon bras levé en l'air sans perdre de vue le fourgon.
Où se dirigeaient-ils ? Se savaient-ils déjà suivi ? …

« Prends un peu d'altitude Phoenix ! S'ils nous repèrent, ils vont probablement tirer a vue. L'éviter nous permettra de nous rapprocher suffisamment pour agir plus rapidement. »

C'était un conseil. Voler suffisamment haut pour se trouver dans un angle mort de leurs rétroviseurs.

J'imaginais bien que même lui ne pourrait pas voler dans cette configuration éternellement : se déplacer avec nous deux en plus devait être épuisant.
Bien sûr, si Hair Dresseuse arrivait a les stopper, ils seraient forcer de sortir et de remarquer notre présence mais la configuration serait alors un peu plus à notre avantage que si cela échouait et que nous n'étions plus que des pigeons a leur portée...


Spoiler:
 

________________



Nami's theme:
 
Oda Asami
Apprenti Ingénieur
avatar
Surnom : Hair Dresseuse
Profession : Élève 3S - Filière Assistance
Rang : B
Yens : 225
Re: 4.2. Need for Speed : poursuite infernale || Jeu 9 Aoû - 2:07



Need for Speed !
Avec Suzaku & Nami


Qu'est que j'aimais trainer dans le quartier des affaires, il y avait tellement de monde et de style différent. Je me sentais comme un poisson dans l'eau, mais avec la vigilance d'un requin. J'accompagnais exceptionnellement le duo de Seigi Phoenix Cold Breath que je côtoyais personnellement tout les deux. Je n'avais pas l'impression de tenir la chandelle, au contraire je pouvais même tenter de casser ma camarade de classe et de dortoir avec le jeune et impétueux héros très en vogue malgré des méthodes parfois non procédurale. Mais Nami était plutôt calme... trop calme et sûrement trop timide pour le fougueux héros, mais les opposés s'attirent et ils se complétaient au final.

Nous déambulions dans les rues de Tokyo, le héros en chef de la patrouille signa quelques autographes pour des fan-girls, moi je restais légèrement en arrière pour dessiner un nouveau costume que pourrait porter Tsubasa à notre prochaine mission "médiatisé".
J'apprécié un peu le regard noir des filles qui tentaient de capter l'attention du bel homme, nous étions si proche de lui. j'avais eu la chance de l'habiller déjà une fois et elles le savaient et dans une tête d'ado pré-puberté beaucoup de films pouvaient se former .... ahahah

Alors que la meilleure partie de la journée s'annonçait, un événement priva mon ventre d'un succulent Fugu-Shashi fait par une bonne connaissance qui semble connaître et savoir cuisiner tout l'océan.
Au lieu de sa une explosion retentit et attira notre attention. Quelques secondes plus tard nous étions sur les lieux. Il y avait du feu, des blessés mais rien qui pouvait donner un indice sur la cause. les blessés étaient déjà aidés et le feu en voix d'être maîtrisé. Mais notre présence allait se révéler cruciale quand un fourgon de KJ News démarra en trombe avec à son bord beaucoup de personnes et dans le lot je reconnu des armes de gros calibres et de l'équipement militaire.
Avec sa vision augmenté, Suzaku-sama confirma qu'il s'agissait d'une prise d'otage, il nous demanda de lever les bras, il était évident qu'il souhaitait nous transporter vu qu'un crétin de journaliste nous bloquait la route avec son van !

Nami avait l'air habitué car elle leva la main gauche vu qu'elle était bonne tireuse et droitière. Je leva donc la main droite même si j'allais pouvoir me replacer et me tenir avec mes cheveux.
On voulait de l'action ! on allait être servi, avec une bonne course poursuite, des armes et une prise d'otage. Parfait pour glorifier notre noms, celui de Yuei et de Seigi de plus dans ce genre de situation l'utilisation d'alter était "tolérée" du coup avec ou sans permission j'allais pouvoir me déchaîner sur nos adversaires.
Ni une ni deux, Le Phonieux en bon chef d'escouade distribua les ordres : Nami devait appeler les renforts pendant que moi je devais ralentir le camion.
Personne ne pouvait le voir mais un sourire un peu sadique traversa mon visage, il voulait qu'on l'arrête ? sans soucis !
Je me dégagea de l'emprise de l'oiseau de feu pour atterrir sur le fourgon entre la cabine et l'espace arrière. Aussitôt mes cheveux s'animèrent et prirent la forme de poings pour marteler le pare brise et enfin bloquer la vue du conducteur et le forcer à lever le pied, et les roues pour les voiler et les empêcher de fonctionner correctement. Telle une pieuvre une nuée de coup s'abatta sur le pauvre van.
j’espérais que le chauffeur comprenne qu'il devait immédiatement s'arrêter, mais j'en doutais fort, je m'attendais surtout à se qu'il tente de me dégager en effectuant des virages serrés... si jamais il tentait ce genre de manip' j'allais lui faire regretter cette idée ! le premier avertissement était donné !

© Jibunnie pour  Epicode


Spoiler:
 

________________


“A quoi cela sert-il de se faire couper les cheveux, puisqu’ils repoussent.”
JULES JOUY
Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 2040
Re: 4.2. Need for Speed : poursuite infernale || Lun 13 Aoû - 4:43


4.2. Need for speed : poursuite infernale


Spoiler:
 

« Mais roule putain Caleb ! Ils ont dit qu’il fallait faire vite ! »

« Qu’est-ce que tu crois que j’fais Adam ? J’essaie, mais bordel y’a des gens partout ! »

Pak. Un son saisissant qui glaça le sang des otages se fit entendre. L’un des deux militaires roula des yeux et soupira. Il semblerait qu’ils aient été pris en chasse et nul doute ne tenait qu’il faudrait agir.

« Prend le volant, je m’en occupe. Ces connards vont morfler. »

Un mégot de cigarette brûlant entre les lèvres, Caleb, celui que l’on appelait Charlie, prit l’une des armes à sa taille. Il cracha le mégot sur l’un des otages qui hurla de douleur. Un pistolet, tout ce qu’il y a de plus simple. Concentré, il eut à peine conscience des coups qui étaient donnés dans le pare-brise. Il se contenta de cibler là où il croyait avoir entendu le bruit et fit feu. Vidant l’entièrement de son chargeur, environ vingt-cinq balles. Stratégiquement parlant, il aurait été stupide de viser un seul point.

Les points d’impacts s’alignaient tous afin de couvrir le plus large étendue possible et espérer toucher le corps du héros qui surfait actuellement sur la voiture. N’importe qui aurait été touché par cette salve de tirs. Caleb ne fit que remplacer le chargeur et regarda les otages.

« FREINE ! Histoire qu’il tombe. »

Adam s’exécuta et freina subitement. Il fit marche arrière et changea la direction de la voiture. Celle-ci se dirigeait maintenant vers une ruelle à ciel couvert. C’était ce que commandait le plan qu’ils avaient reçu.

« Ça va toi, tu te sens bien ? »

Caleb sourit.

« Oui oui, j’ai tenté de déterminer sa position sur le toit pour viser des points qui ne seraient pas vitaux. Je voulais juste l’effrayer pour qu’il nous lâche et qu’ils perdent notre piste. Vite, on doit rejoindre le point Tango pour le changement de voiture. »




Tsubasa Suzaku
Héros professionnel
avatar
Surnom : Phœnix
Profession : Héros
Rang : A
Yens : 805
Alignement : Bienfaiteur
Re: 4.2. Need for Speed : poursuite infernale || Lun 13 Aoû - 10:51

La situation était des plus inconfortables pour moi à l’heure actuelle. Maintenir la transformation pour poursuivre les preneurs d’otages était déjà un effort en soit, mais si je devais en plus prendre en compte mes deux coéquipières. Non pas que leur poids me dérangeait pour me déplacer, mais j’étais beaucoup plus restreint dans les mouvements que je voulais faire. Une voltige de trop, et je pourrais les faire percuter à vitesse éclaire  contre un obstacle que j’esquive de justesse. C’est pour ça que je ne pouvais que les poursuivre avec prudence et fatigue. Heureusement, je savais que Cold Breath n’était pas du genre à causer du soucis au niveau des opérations, tout devrait bien se pas-

« - Oy ! Qu’est-ce que tu fais ?! »

Il semblerait que ce n’était pas le cas de Hair Dresseuse qui sorti du simple ordre que j’avais donné. Se détachant de mes serres, la voilà qu’elle atterrit sur le camion pour commencer son propre assaut à coup de frappe capillaire. A quoi elle pensait en ce moment ?! Elle n’avait pas le droit de base d’utiliser son alter sans Licence, alors le faire de façon si imprudente ?! Bordel de merde, je pouvais déjà deviner le scénar qui allait arriver si elle continuer à faire son imprudente. Il ne me fallu pas longtemps pour confirmer mon hypothèse, le son de plusieurs rafales se faisant entendre. Pas le choix maintenant.

« - Accroche-toi au camion ! »

Sans dire plus, j’annulai partiellement ma transformation pour redevenir humain et nous laisser tomber sur le véhicule. La seule partie restant transformée était la jambe qui m’avait servi à tenir Oda plus tôt. Je m’en servis ainsi pour que, au moment de l’atterrissage, ma serre s’enfonce dans le métal en le déchirant à coup de griffe. Ainsi, j’étais certains d’avoir un cran d’appui sur le camion en cas de moment brusque. Mais je ne pouvais me permettre de perdre plus de temps. Ma taille, ou plutôt la longueur de mes membres, était un avantage dans ce genre de situation. Tendant la main ainsi, j’agrippais ce que je pouvais tirer de l’élève (tant pis si c’était ses cheveux), pour la tirer et ramener en arrière. Ça n’aurait pas été rapide pour la protéger de tous les tirs de rafale, mais c’était à elle d’esquiver le gros comme elle pouvait.

« - Non mais qu’est-ce qui t’a- !! »

Avant que je ne puisse continuer mon discours, il y eu un violent frein qui nous fit tous chavirer en même temps. Heureusement, ma serre me permit de pas perdre appui sur le camion et de tomber. Mais j’avais quand même pas mal chaviré par le poids de la verte qui m’avait trainé et menaçait de tomber. Lui tenant le bras pour l’empêcher de tomber, je la ramenai sur le camion et la forçai sous moi, plaqué contre la carrosserie pour lui éviter une nouvelle cascade. Toute cette action cependant ne me stoppa pas de gueuler ma soufflante cependant.

« - Je t’ai juste dit de l’arrêter, pas de te jeter dessus ! T’es sans licence je te rappelle ! »

Soupirant après lui avoir fait bien comprendre l’inconscience de son acte (et ceux qui disent que je fais pareil, Scregneugneu), je réfléchissais à comment faire. Ils avaient repris la route, et très certainement avaient-ils captés qu’on été tous les trois sur le toit. Ils allaient forcément tenter une course folle pour nous faire tomber à nouveau. Il fallait agir vite.

« - Cold Breath, gèle les rotors pour les ralentir ! »

Si Nami réussissait à répandre sa glace et son givre le long de la carosserie pour atteindre les roues, ça avait des chances de marcher. Fallait juste espérer que la force soit suffisante pour compenser la rotation des roues…

Résumé:
 

________________





Tu ne prendras jamais ton envol si tu ne prends pas le risque de sauter.



Costume Héroïque:
 


Battle Anthem:
 
Fubuki Nami
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Cold Breath
Profession : Élève 3S - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 750
Renommée : 1
Alignement : Dévouée
Re: 4.2. Need for Speed : poursuite infernale || Mar 14 Aoû - 22:17

La surprise se lut sur mon visage lorsque Oda-san décida, dans une totale inconscience, de se jeter sur le toit du camion et d'en marteler le pare-brise.
Au même moment, toutes les règles sur les méthodes d'interventions ou de précautions vis à vis des cibles armées défilèrent dans ma tête, clignotant en d'innombrables voyant rouges sur chacun des aspects auxquels elle venait littéralement de faire un doigt.

Phoenix ne perdit pas de temps pour la recadrer tout en lui demandant de s'accrocher au camion tandis que, l'instant d'après, des rafales de balles fusèrent vers l'apprentie ingénieur depuis l'intérieur de la cabine.
Prévisible...
J'espérai qu'elle aussi s'en doutait, parce que nous étions encore trop loin pour venir réellement à sa rescousse...

S'étant finalement suffisamment rapproché du fourgon, le Phoenix perdit peu a peu ses plumes enflammées pour retrouver presque complètement sa forme originelle, nous laissant retomber sur la carrosserie juste en dessous.
Il remit notre suicidaire à sa place tout en s'accrochant grâce à sa serre pour ne pas valdinguer au prochain virage. J'en fis de même en gelant la surface sous mes pieds pour les y ancrer, perdant quand même bien l'équilibre lorsque les occupants freinèrent subitement le camion.

L'approche de Senpai était bourrine et sans finesse, comme à son habitude, alors que seule Oda-san semblait avoir été repéré - un aspect dont nous aurions pu tirer avantage - mais je me pliai malgré tout à son raisonnement et me fiai à son instinct, prête a rectifier le tir si l'imprévu dans ses calculs venait montrer le bout de son nez. Parfois, il nous arrivait même de tomber d'accord, comme aujourd'hui.

Ni une ni deux, j'apposai mes mains sur la carrosserie et laissai ma glace se propager en fine couche à travers les impacts de balles, jusque dans le fourgon, pour englober la serre visible de Phoenix et la protéger. La glace s'étendit aussi a l'extérieur, jusqu'aux roues sur lesquelles se forma une couche plus épaisse au niveau des rotors pour tenter de les immobiliser et stopper le camion.
Même si ma manœuvre fonctionnait, nous ne devions pas nous éterniser sur le toit du camion car la prochaine rafale arriverait forcément, surtout une fois nos cibles acculées, forcées de sortir pour s'enfuir : le plus grand risque étant qu'ils décident de s'en prendre aux otages...

Il nous fallait trouver le moyen de les éloigner d'eux ou du fourgon.
Une diversion pour mieux leur tendre une embuscade ? …
Nous devions a tout prix éviter toute manœuvre pouvant blesser l'un des captifs. C'est donc un brin frustrée que j'observai mon glock glissé dans son holster restant de toute façon consciente que, pour l'heure, notre priorité restait l'arrêt de ce foutu camion.

Spoiler:
 

________________



Nami's theme:
 
Oda Asami
Apprenti Ingénieur
avatar
Surnom : Hair Dresseuse
Profession : Élève 3S - Filière Assistance
Rang : B
Yens : 225
Re: 4.2. Need for Speed : poursuite infernale || Mer 15 Aoû - 14:28



Need for Speed !
Avec Suzaku & Nami


Je savais au fond de moi que cela n'allait pas plaire au Phoenix, pourtant il était aussi impétueux que moi. Il allait sûrement me sermonner dès qu'il aura l’occasion mais cela m'était égal. Nous pouvions agir rapidement et de façon soudaine pour stopper net le véhicule, coûte que coûte. Je pensais que Phoenix n'était pas un héros binaire, qui pensait et allait agir comme un héros selon les protocoles à la manière de Cold Breath qui était militaire avant tout. Moi c'était l'instinct et l'adrénaline qui me guidait. Mon cerveau était à 200%, je savais exactement les risques que je prenais en sautant sur un fourgon contenant des hommes lourdement armés. Comme tout les terroristes ils étaient prévisibles, et comme tout héros je pouvais l'être, alors que je choisis d'être non conventionnelle pour conserver l'effet de surprise.
Avec mes cheveux je frappa l'avant de la voiture avec violence, pour arracher le pare brise et pourvoir ensuite accéder à l'intérieur. Mais avec mon atterrissage je m'exposais à une volée de balle venant du fourgon, alors je gonfla les poils de mes jambes pour créer un coussin de poils résistant et imperméable au balles pour contrer l'évidence riposte des terroristes.
les balles commencèrent à fuser quand l'oiseau de feu et la femme de glace se posèrent sur le fourgon, la première parole du chef de groupe fut pour moi.... une réprimande, au moins le camion roulait dans une rue déserte cette fois et ils pouvaient plus nous semer !

penser comme un héros c'est être prévisible. Être prévisible c'est être vulnérable. Ils peuvent plus nous semer maintenant ?

Ça va ! ça va ! cette histoire de Licence c'est des conneries, c'est les non alters qui ont inventés pour nous manipuler et nous maîtriser car ils ont peurs qu'on prennes l'avantage et le pouvoir. Alors qu'on les sauvent au quotidien, on des toutous dociles aux services de personnes faibles et peureuses.
J'enroula des cheveux autour de la main de Suzaku-Sama pour ne pas finir sur la route, et de mon autre couette je me stabilisa sur la carlingue du véhicule le temps de reprendre mon équilibre et analyser la situation.
Maintenant que j'avais un meilleur accès au conducteur j'envoya de nouveau mes cheveux comme des serpents pour tenter de le stopper et le maîtriser. Je voulais le désarmer ou l’empêcher de toucher à autre choses. Avec un peu de chance je pouvais le forcer à quitter le fourgon ou à s'arrêter. Je ne pensais pas qu'il pouvait se retourner contre les otages qui étaient la seule monnaie d'échange et la seule chose qui les maintenait en vie.

Nami visait directement les roues, je visais le conducteur, Phoenix allait naturellement viser l'autre terroriste et le mettre hors état de nuire avant même qu'il ne puisse se barricader. La vitesse était primordiale dans ce genre de situation si nous voulions les arrêter avant la suite de leur plan.

© Jibunnie pour  Epicode


Spoiler:
 

________________


“A quoi cela sert-il de se faire couper les cheveux, puisqu’ils repoussent.”
JULES JOUY
Contenu sponsorisé
Re: 4.2. Need for Speed : poursuite infernale ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Poursuite d'un voleur
» Speed-Dating Lou ♣
» Need for speed world
» Speed-dating d'Alexis
» Attack speed = 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Événements en cours :: Chapitre 1 : déclarations de guerre :: Prime Time Explosif-
Sauter vers: