3.2. Pas de fumée sans feu
header

Partagez|

3.2. Pas de fumée sans feu

Maître du Jeu
PNJ
avatar
Yens : 1039
3.2. Pas de fumée sans feu || Dim 5 Aoû - 13:55


3.2. Pas de fumée sans feu


Introduction

Les deux Hayasa avaient été affectés à la patrouille. Un boulot des plus pénibles, surtout pour le bras droit du Kyuunan, mais nécessaire au vu de l'importance des personnalités présentes dans la salle qu'ils étaient censés surveiller : la gratin du monde politique japonais. Le premier ministre et son ministre des affaires héroïques avaient annoncé cette conférence de presse retransmise dans tout le pays à 14H, afin de rendre public le système de classement des héros.

Tout se passait à merveille, un brin ennuyant même. Juqu'à ce que des coups de feux se firent entendre en provenance d'un balcon pas très loin de là où se trouvaient les deux Hayasa, puis qu'une fumée opaque s'empare de l'air de la salle, coupant totalement la vue et, surtout, rendant l'air irrespirable.

Rapidement, vous faites volte-face pour vous rendre sur le deuxième balcon, là d'où viennent les coups de feu ; l'intérieur de la salle pouvant être géré par les héros dans le parterre. Mais dans le couloir de transition, vous faites face à trois personnes qui, au vu de leur petit sourire, ne comptent pas vous laisser passer aussi facilement. L'un d'eux a même de la fumée qui sort encore des oreilles...

Explications

Vous devez faire en sorte de réussir votre objectif, en prenant en compte tous les éléments du contexte et des posts RP du narrateur qui vous placeront face à des choix et des situations à résoudre.

Ce groupe permet de gagner « trois points » en résolvant trois situations distinctes : 0/3 signifie que votre mission est un échec total, 1/3 une défaite, 2/3 une semi-réussite et 3/3 une réussite totale. Ces points détermineront votre réussite inRP et seront évidemment pris en compte au niveau du contexte.


Consignes

Les groupes doivent suivre les règles ci-dessous :
  • Respectez l'ordre des participants sauf accord d'un administrateur.
  • Seule l'utilisation de techniques validées dans votre FT est autorisée. De même pour les équipements et objets héroïques.
  • L'utilisation de techniques est autorisée dès le premier tour.
  • Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible), sans oublier votre état physique à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide pour faciliter le suivi pour votre narrateur et vos compagnons de RP.
  • Vous avez un délai de 48h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le tour passera automatiquement au prochain participant et vous risquerez d'être exclu du groupe.
  • Lorsque vous avez une absence programmée de plus de 48h :
    - Informez le staff le plus rapidement possible.
    - Quittez la zone ou rendez votre personnage dans l'impossibilité d'interagir avant votre absence.
    - Le groupe continuera ainsi son avancement sans vous.
    - Lors de votre retour, informez le staff qui regardera alors avec vous s'il est possible ou non, de réintégrer le groupe.


Ordre des participants



Liens utiles



Have fun ♫
Le Staff


Hayasa Ryūzaburō
Héros professionnel
avatar
Surnom : L'homme au bob
Profession : Héros - Bras droit de l'Agence Kyuunan
Rang : S
Yens : 580
Renommée : 287
Alignement : Bienfaiteur
Re: 3.2. Pas de fumée sans feu || Lun 6 Aoû - 5:30



Un devoir barbant, oui. Une journée pourtant intéressante. Si l’une de ses petites soeurs ne l’accompagnait pas aujourd’hui, nul doute qu’il aurait trouvé une excuse pour se décharger de la tâche. Et bien que Ryuka semble être celle qui ait le plus besoin de sa présence ces derniers temps, Ryumi est bel et bien celle qui en bénéficiera. Enfin, c’est présentement lui qui se trouve être le plus heureux des “Onii-san”. Un sourire niais aux lèvres et un air tout aussi débile l’a déjà submergé depuis qu’il a vu sa petite bouille aujourd’hui. Exagérant les accolades au possible et présentant sa soeur à tout le monde - et surtout à qui voulait bien l’écouter -, la patrouille se passe plutôt bien pour sa part. Et alors qu’il propose à sa soeur d’aller se sustenter d’une bonne glace ou alors de barbe-à-papa une fois qu’ils seront en pause (ou avant, ce n’est pas comme si il peut s’éclipser sans soucis avec son alter), c’est le chaos qui s’impose en très peu de temps.

L’homme au bob pense avant tout à sa petite soeur en le prenant dans ses bras (dans son kimono plutôt) et de tracer jusqu’à possiblement arriver à un abri digne de son sang en la gardant bien en main. C’est qu’il ne faudrait pas le mettre en colère, ce serait un véritable problème à gérer pour tout le monde. Pacifiste certes mais protecteur avant tout. Par chance, plus de peur que de mal comme on dit, rien à signaler pour sa part au niveau blessure donc cela doit être la même pour la frêle créature. Déposant cette dernière au sol, il finissent tous deux par tomber sur les trois énergumènes occupant le couloir sur leur passage. De toutes évidences, ils ne lui paraissent pas très commode. Ryuzaburo sonde l’individu aux oreilles encore fumantes et constate que rien ne semble aller dans le sens de la bienfaisance dans son crâne, c’est même tout l’inverse.


Sonda
Rang1Sans AlterRepérage
Ryūzaburō se concentre sur sa cible afin de pouvoir vaguement deviner ses intentions. Loin de pouvoir lui donner un avis tranché sur la chose, cette technique lui donne seulement la possibilité de savoir si la personne ciblée a l'envie de nuire ou d'être bonne sans pouvoir déterminer les desseins de cette dernière.

Très bien. Souriant comme toujours, il s’adresse à sa petite protégée d’un air chaleureux.

Ryumi, bouches toi les oreilles s’il te plaît. Et prends mon bob pour cacher ces personnes de ta vue, ils ne sont pas très beaux tu ne trouves pas ? - tire la langue - Quand tu entendras à nouveau le son de ma voix, tu pourras me montrer ce que tu as appris avec ton alter. - caresse ses cheveux - D’accord ?

Le blond enlève alors son couvre-chef et le dépose sur le visage de sa petite soeur, il devrait tenir seul (si elle ne bouge pas trop) et avec un peu de chance, il lui donnerait aussi du courage. Démarche nonchalante propre à lui, le flemmard se retrouve directement derrière le fumant alors qu’une image rémanente de sa personne donne l’illusion qu’il se trouve encore aux côtés de Ryumi. Et à peine cette action est-elle achevée que son sabre appelle à littéralement décapiter celui qui a eu la malchance de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment.


Sonido
Rang5AlterForce
Ryūzaburō abandonne subitement son habituelle démarche nonchalante afin de se positionner derrière son adversaire de manière quasi instantanée. Sa vitesse est telle qu'il échappe à la vision des individus aux alentours et laisse très brièvement une image rémanente derrière lui. Aussi, le mur du son ayant été passé, un bruit sourd se fait entendre quelques secondes après l'utilisation de cette technique.

Espada
Rang5AlterForce
Ryūzaburō dégaine son sabre à une vitesse fulgurante et frappe une unique fois son adversaire de manière précise et chirurgicale puis range tout de suite après la lame dans son fourreau. La célérité de l'action est telle qu'elle échappe à la vision des individus aux alentours.

Une bien triste scène qu’il épargnerait à sa coéquipière du jour en laissant tomber son kimono sur l’inéluctable cadavre de cet homme au destin bien défini. Yukata étant de mise sous le vêtement qu’il enlève alors, sa lame est rangée et le sang ne semble pas avoir envahi les environs. Au pire, elle pensera que c’est de la sauce tomate ou une ineptie dans cette ordre d’idée. La voix du héros vient se faire imposante et calme au sein du tumulte imaginaire ayant lieu au sein du couloir, sifflant alors la possible panique au profit d’une crainte théoriquement bien engendrée.




Et sur ces simples mots, Ryuzaburo attend que sa petite soeur se démarque aussi. Qu’elle lui montre ô combien elle sait se servir de son alter. Et puis, si elle rate… La petite au sourire réconfortant pourra toujours courir dans les bras de son frère pour avoir une consolation à son désespoir. Elle le sait ! elle ne craint rien et ce, uniquement car le blanc bec est prêt à pourfendre quiconque s'approcherait un peu trop d'elle.


Résumé du tour:
 


Dernière édition par Hayasa Ryūzaburō le Mer 8 Aoû - 18:21, édité 2 fois
Hayasa Ryūmi
avatar
Profession : Élève 2K - Filière Ingénieure
Rang : B
Yens : 20
Renommée : 92
Alignement : Bienfaitrice
Re: 3.2. Pas de fumée sans feu || Lun 6 Aoû - 11:06

◄► 3.2. Pas de fumée sans feu ◄►

Une journée de travail, une bonne journée. Pas que parce que j'adore me rendre utile, mais aussi, car, c'est avec mon grand-frère. Dire que je l'aime est un euphémisme, donc, je m'assure de ne pas le gêner et lui obéis au doigt et à l’œil. Suivre les consignes de son supérieur, de toute manière c'est capital dans une opération, un travail, tout le temps. C'est prendre en compte qu'un héros expérimenté à une vision a plus grande échelle, a plus long terme et de manière générale, conduite par son savoir-faire et son vécu.

Je n'ai pas réellement de costume de héros, je suis ingénieur de toute manière donc je n'en ai pas très besoin. En substitue, j'ai une combinaison moulante. Blanche et noire, laissant mon visage visible, un peu le genre de ce que porte les pilotes de méchas dans les manga et les adaptations anime... Avouons-le, c'est pour ce genre de raison que je la porte. Le 01 sur l'épaule est un hommage à une de mes séries préférées "Évangile lion" et Chobits à mon grand frère et mon travail, c'est le diminutif de "Chibi Bits"  Le côté mignon pour qui vous savez, bits pour l'élément binaire qui est aussi l'unité de mesure de base de l'information en informatique.

Je passe beaucoup de temps avec lui, j'en suis heureuse, mais... Il faudra que je prenne mon courage à deux mains et en fasse autant avec grande-sœur Ryūka.

Soudain...

Des coups de feu, j'ai les poings qui se sers et je grince les dents, par réflexe je diminue le son entrant grâce aux appareils que j'ai aux oreilles. Mais pendant un instant, j'ai bel et bien vacillé, si je n'avais pas la volonté de bien paraitre devant Ryūzaburō, je ne suis pas certaine que j'aurais réussi à tenir debout.  J'ai le regard qui se tourne vers le balcon, trop tard, heureusement grand-frère n'a pas mes réflexes d'escargot. Il réagit alors que la fumée commence à s'emparer de la salle.

C'est avec une main devant la bouche, toussotant et me rappelant qu'il faut rester près du niveau do sol pour éviter la fumée, je me baisse au maximum. Nous finissants, surtout par la volonté de celui que j'accompagne, dans le couloir de transition. Trois personnes... Pendant que le héros professionnel les observe, je pense plus à la fumée, je n'ai pas le temps pour mieux, alors je me dirige rapidement vers la grille de ventilation la plus proche. Vu la taille du bâtiment, elles sont occupées de petit ventilateur et je prends donc le contrôle, d'un touché, du bloc d'aération. Ainsi, dans une moindre mesure celui-ci tournera à fond, bien plus qu'à sa vitesse de fonctionnement standard si celle-ci était alimentée... Un peu moins de fumée ? À voir.

Je n'ai pas le temps de faire plus, grand-frère me demande de couvrir yeux et oreilles, je le fais immédiatement. J'active à fond mes dispositifs de part et d'autre de ma tête, il saura très bien les désactiver quand ce sera bon, ce n'est pas la première fois. Je garde son Bob dans mes mains par contre, le serrant contre mon cœur en fermant les yeux. C'est mon aînée, mon supérieur, je n'ai aucune raison, ni de lui désobéir et encore moins de douter de ses instructions.

Une confiance grande, a la limite du fanatisme certain dirons... Parce que se retrouver yeux fermée, sans son, immobile dans le même couloirs que trois vilains ? Criminels ? Danger en tout cas et le tout avec de la fumée proche... Mais surtout, même si je suis immobile, je ne le suis pas totalement, je tremblote, qui pourrait m'en vouloir d'avoir peur, de frisonner dans une situation aussi extrême ? Pas mon frère en tout cas, il me cajole trop, mais il me protège surtout. Je l'aime, j'ai confiance en lui, j'agis comme il le souhaite pour le plus grand bien de tous, du miens surtout.



________________


En cas d'urgence:
 

Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 3405
Re: 3.2. Pas de fumée sans feu || Jeu 9 Aoû - 1:01

Trois personnes se trouvaient face aux Hayasa : deux hommes et une femme. Ils semblaient assez décontractés, même s’ils écarquillèrent légèrement les yeux lorsqu’ils virent qui se trouvait face à eux.

« C’était pas prévu, ça, Ao. »
« Ca ne change rien. »

Avant qu’ils aient terminé de discuter, Ryuzaburo était déjà passé à l’action, fonçant à toute allure en direction des trois ennemis, et plus particulièrement vers l’homme qui avait de la fumée qui sortait des oreilles.
Si la puissance de la technique utilisée surprit tout à fait les Vilains, ils avaient prévu de faire face à des renforts. Sans doute pas à cette personne, dont la notoriété n’était plus à faire, mais au moins avait-il prévu le coup. Si bien qu’ils avaient dressé, entre eux et les Hayasa, un mur invisible, dressé grâce à l’Alter de la femme avec eux. Cheveux courts et bruns, le teint halé, les formes généreuses, elle semblait légèrement blaser d’être là, mais au moins avait-elle prit la peine de suivre les ordres de l’homme dont rien ne sortait des oreilles. Grand et mince, il avait un air grave et austère. Le dernier, totalement en panique, était assez juvénile, bien qu’il ait la vingtaine passée.

Lorsque l’homme au bob fonça ne direction du gosse, il dût faire face à une résistance, qu’il ne comprenait pas. Un mur invisible, qu’il réussit à briser sans problème mais qui avait considérablement baisser sa force de frappe. Ainsi, sa cible put tenter d’esquiver, bien que la réussite fut assez pauvre. Tout son bras droit fut entaillé, assez profondément, et une mare de sang se créa sous les pieds du terroriste qui hurla à la mort. Le deuxième homme soupira, se tournant vers la femme, le regard sévère.

« Hey t’en prends pas à moi, Ao, j’y suis pour rien moi, on devait pas le combattre lui. »
« Grumpf. Rei, remplit la salle. »
« MAIS PUTAIN AO JE PISSE LE SANG FAUT QU’ON SE… »
« Fais ce que je te dis. Et Mira, tiens-toi prête. La gamine est notre cible prioritaire. »

Aussi dit, aussitôt fait. La femme se craqua les doigts pendant que la même fumée opaque emplit entièrement la pièce. Et alors qu’il deuxième mur, plus épais, plus puissant, vint séparer les groupes sans que les Hayasa ne puissent le voir, ils purent cependant entendre distinctement le bruit de deux billes qui roulaient à leurs pieds. Billes qui, au bout de quelques secondes… explosèrent dans un puissante détonation.

Spoiler:
 
Hayasa Ryūmi
avatar
Profession : Élève 2K - Filière Ingénieure
Rang : B
Yens : 20
Renommée : 92
Alignement : Bienfaitrice
Re: 3.2. Pas de fumée sans feu || Sam 11 Aoû - 13:57

◄► 3.2. Pas de fumée sans feu ◄►

J'attends, j'attends, le silence est total, rassurant dans un sens au vu des évènements... Je suis transi de peur, j'essaye de penser à des choses joyeuses, comme le fait que de toute manière grand-frère présent, je ne risque pas grand-chose... Je suis debout, face à trois personnes dangereuses et pourtant je n'ai pas le droit de faire plus que de me couper du monde et attendre comme une idiote.

Est-ce que le fait d'obéir à ses ordres étranges dans tout autre contexte est loyal ou stupide ? Seul l'avenir me le dira, mais tout ce que je peux sentir, c'est ma respiration de plus en plus difficile, malgré mes petits efforts, rien n'y fait la fumée continue d'envahir la pièce. Forcement, ce n'est pas avec une seule grille... Mais bon, je n'ai pas eu le temps de plus.

Que ce passe-t-il ? Je ne sais pas, au bout d'un long instant, j'ose émettre un simple.

"Nii-chan ?"

Evidement, pas de réponse, mais outre sa voix, une petite tape rapide sur mon épaule ou sa main me rassurant d'un geste vif en me caressant... Mais à la place, la seule réponse qui surviendra sera des plus désagréable bien que tout aussi soudaine.

De la chaleur, je suis vivement repoussé, mais surtout de douloureuses blessures... Je n'ai pas le temps de comprendre ce qui m'arrive, je finis au sol. Instinctivement je me mets en position foetale, retenant mal des larmes en me mordant la lèvre. J'en tremble davantage, j'hésite à ouvrir les yeux, mais... Je n'ai pas la volonté de désobéir à celui qui m'aime et me protège depuis presque toujours en exagérant à peine. Au moins au sol l'air est plus frais, plus respirable.

Grand-frère me protège... je dois arrêter de pleurer... arrêter de trembler... J'ai mal, mais ça passera. Je n'ai qu'a attendre, qu'a patienter... Tu as vu grand-frère ? Je suis sage, je t'ai obéi et je continue. C'est bien non ?




________________


En cas d'urgence:
 

Hayasa Ryūzaburō
Héros professionnel
avatar
Surnom : L'homme au bob
Profession : Héros - Bras droit de l'Agence Kyuunan
Rang : S
Yens : 580
Renommée : 287
Alignement : Bienfaiteur
Re: 3.2. Pas de fumée sans feu || Dim 26 Aoû - 2:11

Vitesse atténuée, surprise n’est pas de la partie cependant. Le bâtiment est attaqué malgré la très bonne surveillance en place. Les individus sont sans aucun doute détenteurs de pouvoirs singuliers, la résistance que l’homme au bob a rencontré en témoigne. Le blond mémorise quelques informations comme des noms. Rei, Ao & Mira. Le premier peut générer de la fumée mais les autres ? Il n’en reste qu’un à deviner, Ryuzaburo penche pour la résistance de l’air pour ce qu’il vient de lui arriver. C’est déjà ça de récupéré.

Le bras droit de Kyuunan s’approche sans plus attendre alors que ses adversaires s’engagent dans de nouvelles actions. Héros comme personne, il use évidemment de son charisme incroyable sur la jeune femme du groupe en passant sa main dans ses cheveux. Il la fixe puis enchaîne des clins d’oeil bien trop rapidement pour qu’elle puisse s’en rendre compte consciemment (enfin, ça c'est ce qu'il croit). Faisant passer un langage en morse, le message passé est très simple : Send nudes. À voir ce qu’elle ferait avec cela.

De la fumée apparaît, le fougueux s’active puis charge ses cibles, moins rapidement qu’avant ceci dit. Si il doit à nouveau de la résistance, il l’anéantirait avant de continuer son chemin. Sa vue commençant à être gênée par la fumée, c’est sur son ouïe dorénavant aiguisée qu’il comptera pour se repérer. Le sabre dégainé à une célérité dont lui seul peut faire preuve rencontre ce qui le bloque alors.


Spoiler:
 


Peut-être que l’entièreté ne se ferait pas détruire en raison du caractère unique de l’assaut mais nul doute qu’un passage a pu être créé pour que Ryuzaburo puisse passer. D’ailleurs, il entend sans peine les deux billes rouler et sachant ce qu’on dit les affreux quelques instants avant… Une bille pour lui visiblement. Mais l’autre ? Sa petite soeur risque de rencontrer un soucis de taille. La voix de cette dernière lui vient jusqu’aux oreilles, un premier pincement au coeur. Non pas qu’il la considère inutile ou incapable, il souhaite tout simplement lui éviter le pire. La choyer et la surprotéger pourrait finalement se montrer être une chose nuisible pour elle. À méditer, l’heure est aux actes et non aux dires. C’est dans une course rapide qu’il s’engage afin de rejoindre son sang mais les événements ne se passent pas exactement comme il le souhaiterait.


Spoiler:
 


Le blond n’est pas atteint par le souffle mais à son arrivée, il ne peut que remarquer son erreur. Ne se concentrant sur rien d’autre à cet instant, il prend sa petite soeur dans ses bras puis part à toute vitesse avec elle dans une salle où - semblerait-il - la ventilation est gérée. Coup du hasard ou l’Homme au bob a t-il mémorisé les plans des environs ? Mystère et boule de gomme comme on dit. Posant ses genoux à terre, il réactive les sonotones de Ryumi. Une main caressant les cheveux de l’être fragile, l’autre la portant, le héros tremble. Colère, frustration et remords. Sa voix, elle, reste cependant douce malgré tout. C’est aussi son rôle, son métier. Rassurer les autres malgré ses états d’âmes, non ?


Spoiler:
 


Pardonnes moi Ryumi… - embrasse son front - Ici, tu seras en sécurité. - sourire - Tu te souviens pourquoi tu as voulu être une héroïne ? - caresse ses cheveux - Et bien sers t’en pour trouver la force de sauver le plus de gens possibles. Tu te rappelles sans doute du plus moche des trois, non ? Celui avec les grandes oreilles bien sûr ! - rire se voulant complice - Tu peux nous débarrasser de sa fumée ? Nous avons besoin de toi, j’ai besoin de toi... - se relève après avoir caresser sa joue - Je vais m’assurer qu’ils ne font pas d’autre bêtise, je repasse juste après. Je t’aime.

Vitesse maximale donc pour revenir face à ses adversaire, au milieu de la fumée.


Spoiler:
 

Résumé du tour:
 
Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 3405
Re: 3.2. Pas de fumée sans feu || Lun 3 Sep - 16:05


« Déjà ? C’est décevant. »

Alors que l’homme à la fumée semblait de plus en plus tourner de l’oeil, sa fumée n’étant plus qu’une vague brume sortant de ses oreilles, la jeune femme soupira devant l’air satisfait du deuxième homme.

« Tu vois, pas de quoi s’inq... »

Avant qu’il eut terminé sa phrase, Rei tomba à genoux, livide, sa blessure à l’épaule saignant abondamment. Les deux autres le regardèrent, interdits, avant de tourner les talons. Ils ne le connaissaient que depuis deux heures, inutile de perdre du temps pour un gamin qui ne supporte pas une griffure.

Puis, alors qu’ils se dirigeaient vers une sortie de fortune, ils furent rejoints par l’homme qu’ils pensaient enfui, mais sans la gamine qui l’accompagnait. Le dénommé Ao eut un sourire.

« Vraiment trop mignon. Mira ? Prête ? »

L’homme lança une vingtaine de billes en l’air… mais au lieu de tomber, elles restèrent en l’air, compactes. Et au lieu d’exploser comme précédemment, elles explosèrent, mais l’explosion resta confinée dans une sphère. Le spectacle était grandiose, mais les trois protagonistes ici savaient la dangerosité de cette sphère si Mira relâchait le bouclier qui contenait l’explosion.

« On peut rien contre toi en combat, on va pas se le cacher. Donc on te laisse le choix : soit la gamine et toi, vous mourrez avec nous dans l’explosion du bâtiment, soit tu nous laisses partir et vous coulez des jours heureux. Alors ?»
Hayasa Ryūmi
avatar
Profession : Élève 2K - Filière Ingénieure
Rang : B
Yens : 20
Renommée : 92
Alignement : Bienfaitrice
Re: 3.2. Pas de fumée sans feu || Mar 11 Sep - 2:32

◄► 3.2. Pas de fumée sans feu ◄►


Il m'a demandé pourquoi j'ai voulu devenir une héroïne. Oui grand-frère et ce n'est pas pour rester ici à ne rien faire. Je dois trouver... Des fenêtres, des systèmes d'aération et ainsi de suite. Je regarde autour de moi, je fais le nécessaire et passe à la pièce suivante... Sauf que la pièce suivante c'est typiquement celle que j'aurais peut-être dû éviter. Ils sont encore en chien de faïences... Pire il  ya une grosse boule au centre, qui sans avoir vu comment elle est arrivée ici je peux dire d'instinct que ce n'est pas bon. Pour que Nii-chama soit interdit aussi longtemps c'est que cela doit être grave.

Mais pire que tout, je vois le sang, j'ai trébuché sous la surprise... Il ne va pas rester en vie longtemps, le héros de la situation a un problème plus... Explosif à gérer ? Je dois... Pour une fois, je dois être un soutien et non un boulet. Je viens d'un pas léger derrière mon frère, lui tiens la manche et vais à quatre pattes vers l'homme au sol.

"Je ne fais rien contre vous... Je dois... Il va mourir si on ne fait rien !"

Même un criminel a le droit de vivre, nous ne sommes pas juges, jury et bourreaux. Je suis même certaine qu'il nous est interdit de tuer. Mais dans cet état second entre la crainte et mon coeur qui bat à tout rompre je vois surtout un homme qui est sur le point de succomber. Mon coeur, mon corps et mon esprit m'interdisent de laisser cela se produire. Je touche la manche de l'homme du bout des doigts, observant les deux autres personnes d'un air presque suppliant... Les suppliant de me laisser faire cela pour garantir la survie de celui qui est au sol.

"Je vais faire en sorte qu'il voit un médecin au plus vite... Mais c'est la meilleure chose à faire."

Je prends le contrôle de ses vêtements, leur insufflant l’ordre non pas de faire constriction pour l'immobiliser, mais pour servir de garrot. Puis je prends le contrôle de son corps inconscient et lui donne deux ordres simples, je n'ai pas encore l'entrainement pour faire plus.

"Suis-moi."

Si je suis sûre que celui-ci fonctionnera, je prie pour que le second fasse de même. Un corps qui m'obéit, est-ce qu'il ne peut pas faire cela ?

"Maintient toi en vie."

J'espère ainsi qu'il va le faire respirer, assurer que son coeur bat et... Toutes les fonctions vitales nécessaires. Je ne peux que m'en remettre à la chance ou au peu de talent que j'ai peut-être ? Tu dois survivre, je t'en supplie ! Je t'interdis de succomber... Pitié ? Je recule, me remets derrière mon frère, puis recule doucement. La prochaine étape s'il n'y a pas de vilaine surprise, sera de trouver un véhicule et de conduire ce patient vers l'hôpital le plus proche... Mieux ! J'imagine qu'il doit y avoir ou il y aura rapidement les services d'urgence, une ambulance ? Les pompiers ? Je suis certaine qu'on peut le sauver, je dois le faire !




________________


En cas d'urgence:
 

Narrateur
PNJ
avatar
Profession : -
Yens : 3405
Re: 3.2. Pas de fumée sans feu || Dim 23 Sep - 10:31

Pendant que la gamine héroïque essaye de sauver celui qui, quelques minutes auparavant était encore un ennemi mortel, les belligérants des deux camps continuent de se fixer dans un silence tendu.

D'un coté le sabreur le plus rapide et le plus mortel du monde qui se demande s'il est capable de bouger assez vite pour trancher un pouvoir dont il ne connait pas le déclencheur. De l'autre des terroristes ayant accepté de mourir et sachant très bien qu'ils n'ont plus aucun contrôle sur leur sort à court terme.

Et puis comme de juste, c'est le sabreur qui bouge le premier. D'un pas de coté, si lent qu'il semble se déplacer comme un simple mortel, un pas de coté qui laisse libre la voie vers la sortie du bâtiment.

-Partez. Vous ne valez pas la peine que des gens meurent pour qu'on vous tue. De toute façon je vous retrouverais. Tous. Et ce jour la vous n'aurez personne pour vous servir de garantie.


[...]


Dehors, ou Hayasa vient de trainer le vilain dont elle semble avoir arrêté pour le moment l’hémorragie, l'affrontement a enfin provoqué l'arrivée des services de police et de secours. Et alors que les vilains disparaissent de leur coté. Plusieurs pompiers avisent la jeuen fille et son blessé et accourent à sa rescousse.


HRP:
 




Contenu sponsorisé
Re: 3.2. Pas de fumée sans feu ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Il n'y a pas de fumée sans feu
» Y'a pas de fumée sans flammes ! [CLOS]
» Il n'y a pas de fumée sans feu ! [Jack et Waka]
» Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]
» Le cake au saumon fumé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Événements en cours :: Chapitre 1 : déclarations de guerre :: Remaniement Ministériel Musclé-
Sauter vers:
spider