Nope Model
header

Partagez|

Nope Model

Ebony Eastwood
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Fairy Tale
Profession : Étudiante de la 1S
Rang : C
Yens : 170
Renommée : 00
Alignement : Bienfaiteur
Nope Model || Dim 26 Aoû - 16:59



Nope Model
Lamentation éternelle



- Roboto ! For the glory of the Queen, rends-moi mon appareil photo ce n’est pas un jouet !
- *Bip Boup Bip triste*
- Bon merci ! Maintenant tiens-toi tranquille on n’est pas à la maison tout le monde nous regarde.

Roboto plissa de l’œil, pas sûr de comprendre si je le défiais ou non. Il décida de s’éloigner afin de séduire pour la huitième fois un lampadaire qui traînait dans le coin. Je continuais mon avancée dans la banlieue de Tokyo à la recherche de trucs intéressants à photographier. Oui, je l’avouais enfin, j’avais développé un intérêt certain pour la photographie. Il y avait quelque chose de… comment dire… de relaxant là-dedans. Lorsque je regardais via l’objectif, j’entrais dans un nouveau monde. Tout autour de moi avait de l’importance, était beau, méritait qu’on pose le regard dessus. Ça me permettait de poser un regard critique à tout ce que je regardais. En bref, c’était devenu un hobby vraiment sympathique et sain. En plus ça me permettait de sortir plus, prendre l’air et comme ça dad me foutait la paix. Finalement, j’ai la sincère impression que ça faisait du bien à mes amis de voir un peu du monde. D’habitude je passais mes temps libres dans la maison à faire mes trucs et bien entendu ils ne se sont jamais plaints (sauf Pamela qui braille pour faire les boutiques). Maintenant qu’ils sortent plus souvent, ça leur faisait beaucoup de bien, donc nécessairement ça rendait notre relation encore plus solide ! Au final que du bon !

Bon par contre le fait de revenir à trois heures du matin j’me suis bien faite disputée par dad alors on essaie d’éviter maintenant. Le pauvre son cœur ne le supportera pas davantage. Du coup bah maintenant j’ai un couvre-feu mais ça me dérange pas plus que ça parce que… Japon… nuit… vilains… voilà quoi. Mais bon pour l’instant il n’était que dix-sept heures en ce beau dimanche et j’avais encore toute la soirée devant moi. Oh des oiseaux perchés à des câbles électriques ! Je me positionnais afin de prendre le bon angle et attendis de voir si quelque chose d’intéressant se passerait quand… Roboto alla déranger les oiseaux pour les faire fuir.

- ROBOTO !
- *Bip boup bip surpris*
- GNNNNNNNNNNNNNN !

Je pris une grande inspiration afin de me calmer. On n’était pas seul et je ne devais pas faire trop de bruit sinon they gonna call the police. Je pris mon mal en patience et m’aventurais davantage dans les banlieues pour atteindre un coin un peu plus tranquille. Il était dorénavant presque dix-huit heures et le soleil descendait peu à peu du ciel, lui donnant une teinte légèrement orange. Je finis par tomber dans un coin presque inhabité, surtout composé d’usines. Roboto qui venait et partait comme une mouche robotique, finit par entrer dans l’une desdites usines, celle en briques brunes. J’eus beau crier son nom, il ne revint pas, ce qui me fit tiquer de l’œil. Je regardais l’heure et constatais que l’on devait partir tout de suite si je ne voulais pas revenir en retard chez nous. Pas le choix, j’entrais dans l’usine. La porte était déjà ouverte alors bon je ne me sentais pas comme une délinquante. C’était extrêmement grand et poussiéreux, mais la lumière entrait par les fenêtres ce qui rendait la salle aussi claire que si elle fonctionnait. De vieux divans traînaient par-ci par-là, signe que des gens venaient squatter de temps en temps. C’était vraiment spacieux en tout cas. Je décidais de m’asseoir sur l’un des meubles (beaucoup plus confortables qu’ils n’en ont l’air) et observais les photos que j’avais prises. Principalement des animaux, mais quelques fois des personnes avec des mutations ou assez souvent Roboto dans des positions rigolotes. Non, je ne criais pas pour que mon ami revienne. Je le connaissais, il allait revenir bientôt. J’espérais juste qu’il ne s’était pas mis dans une position délicate…
 
 codage : Asano Jin H.

________________




Mon Costume:
 
Seito Kitara
Vilain
avatar
Surnom : Metalika
Profession : Mercenaire et voleuse
Rang : A
Yens : 225
Renommée : 175
Alignement : Esprit Libre
Re: Nope Model || Mer 19 Sep - 23:02

Kitara fit craquer ses doigts. Elle revenait tranquillement de la ville en cette fin de soirée, n'avait pas grand chose de prévu puisque ses indic' lui avaient une nouvelle fois rapporté choux blanc. Que dalle. Rien. Toujours pas d'infos sur lui. Elle soupira, passant une main dans ses cheveux roux, détachant son chignon pour laisser ses cheveux retomber sur ses épaules et son dos, arrivant au milieu de celui-ci. Elle regarda en l'air, observant les quelques nids d'oiseau qui s'étaient formé sur les poutrelles d'acier qui soutenaient encore tant bien que mal le toit de l'usine abandonnée, ruine moderne de ce monde pourri qui se trouvait juste à côté de son centre commercial vide de toute vie, elle mis à part.

Certes il y avait quelques gars dans le coin, mais son bâtiment était si pourri et elle avait cassé la gueule à tant de connards qu'elle y était désormais au calme. C'était son coin, tout le monde le savait. "C'est la rouquine qui vit là bas, j'te déconseille d'y aller ou tu vas finir à l'hosto." Voilà le genre de discours qui était désormais tenu par ses voisins d'infortune. On ne la dérangeait donc plus et tout allait pour le mieux. De toute façon, tant qu'on la laissait tranquille, elle ne faisait de mal à personne. Libre parmi les libres, solitaire guerrière de l'ombre qui avait l'ennui pour seule victime depuis sept ans. Sept ans à se terrer puis finalement, depuis quelques semaines, elle était retourné à l'air libre, à la surface. Elle ne se cachait plus. Elle reprenait lentement sa vie et des informations qu'elle glanait, tout semblait la mener à croire que soit Keita était mort, soit il s'était barré très loin. Idée qui, par ailleurs, lui fendait le coeur. Mais elle ne comptait pas se laisser abattre !

Un peu perdue dans ses pensées, elle sursauta en entendant une voix un peu derrière elle, se baissant alors, évitant de faire le moindre bruit. Cachée derrière une vieille machine qui n'était plus du tout en état de marche, elle observa, sourcils froncé, la jeune femme avec son appareil photo qui était venue jusqu'ici, s'arrêtant parfois pour prendre un cliché. Elle photographiait la ruine ? C'était quoi son délire ? Encore une de ces photographes chelous qui se pensaient intelligents à pénétrer ainsi chez les gens sans permission. Tsss... Elle lui aurait bien fait comprendre ses pensées à coup de poing quand soudain elle vit un robot étrange sortir d'un tas de ferraille et pour foncer dans un autre, se dirigeant droit vers chez elle à coup de bip bip sonores ridicules. Putain, c'était quoi ce délire ?!

Se déplaçant rapidement en évitant de se montrer à cette intru, elle partit à la recherche du robot fou pour voir ce qu'il voulait. Après quelques minutes, elle le trouva face à sa platine vinyle réparée maison, marchant désormais à piles et non plus via secteur, l'électricité n'était bien évidemment plus courante dans le bâtiment depuis des années. Fronçant les sourcils, elle le vit soudain se retourner vers son vieux flipper, se mettant à faire un boucan d'enfer. Il lui rentra même littéralement dedans plusieurs fois jusqu'à ce que Kitara se jette sur lui en criant.

« PUTAIN MAIS C'EST QUOI TON PROBLEME A TOI ?! DEGAGE SALE BESTIOLE !! »

Attrapant le robot comme elle le pouvait, fulminante, Kitara le ramena jusqu'à sa propriétaire avant de lui jeter à moitié dessus, se montrant sans plus hésiter, son alter étant enroulé sur elle, lui servant de t-shirt moulant sous sa veste ouverte.

« Retiens ta sale bête ! Il était en train de défoncer mon flipper en rentrant dedans !! C'est quoi son problème là ? Déjà que j'ai pas grand chose alors empêche ton truc de m'éclater le peu que je possède ! »

Fixant Ebony avec un air énervé, les poings sur les hanches, la jeune femme au regard noisette avait planté ses yeux dans ceux de l'intrue, attendant visiblement des explications de sa part.

________________


Ebony Eastwood
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Fairy Tale
Profession : Étudiante de la 1S
Rang : C
Yens : 170
Renommée : 00
Alignement : Bienfaiteur
Re: Nope Model || Jeu 4 Oct - 15:39



Nope Model
La désolation de Roboto


Il y avait une odeur vraiment bizarre dans cet immeuble. Pas nécessairement mauvaise, c’était ça le truc bizarre. Normalement, un endroit délaissé et aussi délabré devrait retenir en lui une odeur de poussière, de vieux, voir même de moisi, mais on aurait presque dit que l’odeur était… à moitié fraiche. C’était vraiment bizarre comme sensation, mais bon je n’allais pas m’y attarder plus que ça. J’entendis soudainement du brouhaha derrière tout le bazar vers mur devant moi. Probablement Roboto qui s’était mis dans un sale pétrin. C’est alors que j’entendis une voix. Une voix féminine… et en colère. Je vis sortir une femme au teint totalement rouge en train de tenir Roboto comme on tiendrait un enfant par l’oreille car il avait fait un mauvais tour. L’inconnue me lança mon partenaire au visage et j’eus assez de réflexe pour pencher la tête sur le côté afin d’esquiver le projectile qui s’écrasa sur le dossier du divan. Il se remit à flotter, étourdi, avant de secouer la tête et de rire comme un robot, l’air de rien. Pendant ce temps, on avait une tigresse furax qui me criait dessus comme si j’étais un sac de patates ramollies. J'écarquillais les yeux, un peu ulcérée par le ridicule de la situation. J’étais vraiment en train de me faire enguirlander par une inconnue dans un immeuble abandonné au milieu de nulle part ? Bah fallait croire que oui… Oh darn. Une fois la furie de la dame à la poitrine audacieuse terminée, je ne savais pas trop quoi faire. J’étais un peu confuse, du coup la seule chose qui me vint à l’esprit fut…

- Han han…
- *Bip boup bip amusé*
- T’as fait quoi toi encore ? J’espère que t’as rien brisé, sinon c’est la punition dans le coin ce soir !
- *Bip boup bip triste*
- Allez, va t’excuser à la dame !

Roboto s’avança d’un air piteux (enfin, autant piteux qu’un cyclope robotique pouvait laisser voir) vers notre nouvelle invitée (façon de parler hein). Une fois devant elle, la sonde se perdit en bruitages robotiques pleins de remords, de honte et de regrets. Je croisais les bras, attendant qu’il finisse de dire qu’il ne recommencerait plus. Une fois les excuses terminées, j’hochais la tête, fière et mon petit bébé qui revint vers moi, demandant une petite batterie que je lui lançais afin qu’il joue avec. Toujours assise sur le divan délabré brun, j’avais presque oublié que j’avais une humaine devant moi. Espérons qu’elle se soit calmée car je n’avais pas envie qu’elle me crie encore dessus. C’était désagréable et douloureux pour les oreilles. Redressant une mèche de mes cheveux roses, je la regardais d’un air détendu et légèrement curieuse.

- Vous habitez ici ? Vous avez plutôt bien entretenu ça, mais il reste quand même du boulot à faire non ? Vous avez le chauffage durant l’hiver ? Sinon c’est sad.

C’était un bon départ pour une série de questions. Vu son habillement et ses airs de vieux grincheux qui veut pas qu’on joue sur son terrain, tout tendait à me faire croire qu’elle vivait effectivement ici. C’était plutôt drôle comme mode de vie. Ouais je savais bien que c’était dangereux de rester ici car after all, c’était peut-être une fugitive qui allait me trancher la gorge car j’étais entrée dans son territoire et que j’avais découvert son existence, mais hey, on meurt tous un jour non ? Aaaaah… the sweet release…
 
 codage : Asano Jin H.

________________




Mon Costume:
 
Contenu sponsorisé
Re: Nope Model ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Modeliste : Titan Warhound
» Star Wars Pocket Models TGC
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Der Traumer und das kleine Mädchen
» VOICI LE NOM DU PREMIER MINISTRE ! SECRET DE POLYCHINEL !derniere heure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Tokyo :: Alentours de Tokyo :: Banlieue-
Sauter vers:
spider