Les mauvais automobilistes : un danger même pour les vilains (PV Omikage, pre-event)
header

Partagez|

Les mauvais automobilistes : un danger même pour les vilains (PV Omikage, pre-event)

Daeiichi Susumu
Vilain
avatar
Surnom : Dead Head VI
Profession : Étudiante | Terroriste
Rang : A
Yens : 890
Alignement : Dominateur
Les mauvais automobilistes : un danger même pour les vilains (PV Omikage, pre-event) || Ven 7 Sep - 12:38

Les mauvaises automobilistes : un danger même pour les vilains
PV OMIKAGE

Elle n'avait pas vraiment d'objectifs en tête alors qu'elle enfila son casque pour la moto, enfilant le casque de protection rapidement, habituée à ce geste après quelques années de conduite en moto. Noir et massif, il avait quelques petites séquelles de l'âge, indiquant les rencontres de la terroriste avec des automobilistes ou autres motards peu précautionneux. Elle se serait achetée un nouveau casque mais les autres semblaient trouver ça "cool", et elle choisit donc de conserver l'outil.

Une fois le casque installé, elle vérifia ses poches et ferma sa veste de motarde en laine, avant de monter sur l'appareil. Comme le casque, cette moto aussi accusait de l'âge, quoi qu'elle restait bien assez rapide aux yeux de Susumu, et c'était tout ce que l'engin avait besoin pour rester utile à ses yeux. La vitesse, c'est grisant après tout et elle n'avait pas vraiment envie de se débarrasser de l'engin pour le remplace par un modèle tout frais et encore plus rapide.

Quand elle voyait le véhicule, elle revoyait ses sorties et rencards avec Kaito. D'une certaine façon, c'était un de ses derniers liens avec ce dernier. Se débarrasser de l'appareil couperait ce lien en particulier et elle ne ferait ça pour rien au monde. C'est bien pour ça qu'elle était toujours un peu inquiète quand le véhicule en prenait un coup, consciente que l'engin vieillissant ne pouvait pas encaisser des tonnes d'accidents.

Prenant un peu de temps pour inspirer et expirer, elle démarra l'appareil et s'extirpa de la place, filant dans la rue. Même avec le casque, elle avait l'impression de sentir le vent sur ses joues, et c'était une sensation drôlement agréable, le genre qui venait de lui arracher un sourire. Après, elle avait de quoi être relativement contente.

Elle venait de faire exploser un Américain corrompu qui se contentait d'exploiter les braves travailleurs du Japon, et elle avait fait un coup assez habile en marquant un autre homme d'affaire (via l'aide d'un ancien associé de son père. Une fois l'Américain explosé, elle s'était assurée de poster une vidéo en tant que Death Head VI pour faire exploser l'autre en direct, avant de déclarer que les autres aussi étaient marqués et qu'ils allaient payer.

Bien sûr, la mort du patron avait causé des troubles pour les employés, mais elle s'occupera d'eux plus tard. Ils iront peut être dans une boîte nationale au lieu de rejoindre un vil traître.

Susumu naviguait entre les voitures maintenant. Elle n'avait pas vraiment de but, sinon rouler un peu partout et rentrer chez elle. Les gros plans viendrait plus tard. Pour l'instant, elle allait juste se reposer et regarder quelque chose à la télé... hm...  peut-être qu'il y'avait un sentai à la télé ce soir ?

Levant la tête par curiosité, elle remarqua a peine l'automobiliste devant elle, qui l'a récemment dépassée et se cale devant la terroriste. Si elle était consciente de la dangerosité des rues de Tokyo, elle doit quand même avouer qu'elle était prise de court. Laissant échapper un brief juron, elle décala sur le côté, essayant de ralentir pour ne pas aller finir dans une boutique, heureusement pour elle, le passage de droite était assez libre.

Malheureusement pour elle, il y'avait une autre moto sur le chemin. Consciente de ce qui allait se passer après, Susumu serra les dents, se préparant à encaisser le choc.

« THIS WAS FUN »  ► Susumu
Code by AMIANTE


________________


Thème de Susumu :

Omikage Kaname
Lieutenant du syndicat
avatar
Surnom : Black Soldier
Profession : Gérant de bar à tatouages
Rang : A
Yens : 105
Alignement : Juge
Re: Les mauvais automobilistes : un danger même pour les vilains (PV Omikage, pre-event) || Ven 7 Sep - 15:28



Les mauvais automobilistes : un danger même pour les vilains



Omikage Kaname ft. Daeiichi Susumu

"Quelle journée de merde tch."



Déjà 18h ? Ouais bon j’suppose qu’on va être obligé de décaler l’horaire d’ouverture. Je pensais pas que ça prendrait autant de temps. Maintenant que j’y pense, c’est vrai que les réunions de type routinières sont souvent les plus chronophage : oui j’utilise ce terme, bien qu’il n'ait pas été validé par l’académie linguistique des vieux croulants, c’est le seul mot qui ait cette signification et il n’est toujours pas inscrit dans le dictionnaire. À croire qu’ils sont trop occupés à remplir ce bouquin d’insultes stupides pour faire “d’jeuns”. C’en est décevant. Mais bon, je digresse, là maintenant, j’ai pas trop l’temps de m’emporter si je veux ouvrir le bar à une heure convenable.
C’est à cet effet que je me suis décidé à attraper l’autre casque, l’enfilant une fois à portée de la bécane. Elle a quelques problèmes au démarrage ces derniers temps mais rien de vraiment inquiétant, tch, “complètement neuve” mon cul, ‘fin, faut que je vérifie, je l’avoue, cela dit, tant qu’elle fonctionne correctement j’vais pas me taper les transports en commun.
Encore un coup à se retrouver collé contre les autres passagers et avec l’heure de pointe, c’est totalement mort. Je vais me retrouver contre la porte, écrasé par la foule si c’est pas poussé par le personnel jusqu’à ce que mort s’ensuive au moment de fermer les portes. Quel cauchemar… Je suis pas prêt d’oublier cte dernière fois dans le métro ouais. C’est sûr ! J’ai cru qu’on allait y rester !
Pas qu’un peu si tu veux mon avis.
Bref, je préfère nettement la moto au cas où ce serait pas compréhensible. Machine que j’enjambe immédiatement lorsque je suis prêt à prendre la route alors que je vérifie deux-trois petites choses au passage. Mouais… Une réparation s’impose, je m’en occuperai demain.

Sur le chemin, j’essaie juste de me remémorer la journée, Tora que je n’ai pas oublié de nourrir, l’entraînement matinal, le tatouage de la sexagénaire un peu grunge et la gueulante poussée par l’un de mes collègues. Amusant en sachant qu’il s’inquiétait d’un rien. Ha… Si seulement je pouvais juste me concentrer sur l’établissement, ce serait plus simple mais pour le moment, je dois juste penser à la prochaine opération. Chose que je repousse un peu plus en regardant la route défiler sous mes yeux, la vitesse m’empêchant de tout enregistrer entièrement. C’est toujours plus ou moins jouissif, une sorte de satisfaction à l’utilité douteuse de dépasser quelques autos, des passants qui vous regarde un instant, le bruit qui t’indique clairement où en est ton accélération. Le truc, c’est qu’en terme de célérité, c’est moyen si tu veux respecter l’code de la route. À moins de s’en battre totalement la rate et d’être assez taré pour provoquer la police qui a une tolérance zéro des écarts de conduite, ouais, c’pas l’idée du siècle de vouloir prendre ne serait-ce que 2-3 km/h en plus. Suffit de faire attention qu’on pourrait me dire, mais je crois que vous oubliez un peu la sur populace nippone, j’dois constamment faire gaffe au premier triso qui tenterait de traverser sans utiliser les passages cloutés même s’ils m’ont clairement vu au loin. D’ailleurs, ce lycéen a failli se prendre mes roues ya à peine deux minutes. Sûrement pour ça que mon esprit était ailleurs lorsque le truc est arrivé. On dit qu’c’est sur les carrefour qu’il y a le plus d’accident en centre ville, et c’est pas difficile d’y croire lorsqu’un énorme boum vous percute sur le côté au moment de s’engager. J’ose même pas imaginer l’reste si j’avais pas ralenti lorsque j’ai vu débarquer cet autre motard dans ma direction. Vu la situation, j’ai rien pu faire si ce n’est me faire éjecter de la machine à cause du choc. L’adrénaline me fait voir tout au ralenti, comme ce vieil effet image par image, ma moto s’écroulant tandis que je roule au sol quelques secondes.


« KANAME ! ÇA VA ?! »

Hurle le lézard dans ma tête au moment où mon corps stoppe sa course.


- Ouais… Ça va, c’est rien t’inquiète.

Soufflé-je discrètement en essuyant vite fait une lèvre avant de m’appuyer sur le sol alors que je tique surtout par irritation.


Tain, j’ai bien fait de mettre cette veste pour le coup vu que je sens rien de grave sur l’instant, mais, là tout de suite, j’ai qu’une envie, me relever pour regarder l’état de ma possession. C’que je fais immédiatement, un réflexe de motard cherchez pas, m’accroupissant pour regarder chaques zones du tas de ferrailles en ignorant une douleur qui commence comme de par hasard par se manifester lorsque je repère un pet au niveau du moteur. Quelle journée de merde tch.




©️️AxyGry - Ariesten
Daeiichi Susumu
Vilain
avatar
Surnom : Dead Head VI
Profession : Étudiante | Terroriste
Rang : A
Yens : 890
Alignement : Dominateur
Re: Les mauvais automobilistes : un danger même pour les vilains (PV Omikage, pre-event) || Ven 7 Sep - 17:04

Les mauvaises automobilistes : un danger même pour les vilains
PV OMIKAGE

Elle ne savait pas pourquoi, mais le monde avait décidé de passer au ralenti alors qu'elle effectuait un voyage aérien, sa moto s'étant violemment écrasée sur celle de l'autre motard, les envoyant tout les deux dans les airs, vers le trottoir où quelques pauvres balourds observaient le spectacle avec horreur, tentant de se mettre hors de portée des deux pilotes.

Elle pouvait admirer les étincelles, les petites parties importantes des motos respectives et quelques petits objets esthétiques fendre les airs. Pour un peu, elle penserait qu'elle venait de réveiller son nouveau alter de ralentissement. C'était une pensée étrange à avoir mais en même temps, elle essayait sans doute de se rassurer et de se dire qu'elle n'allait pas s'exploser le corps contre le ciment du trottoir ou contre le toit d'une voiture.

Death Head VI, héritière d'une dynastie de psychopathes à pouvoirs, meurt à cause d'un bête conducteur de Tokyo. La pensée la ferait marrer si elle n'état pas complètement terrifiée, ses yeux se posant brièvement sur un petit item qui s'était échappé de sa poche. Un simple petit souvenir d'aquarium qui accusait de l'âge déjà, un simple poisson. De tout les objets sur elle, ce fut bien celui là qu'elle prit, le gardant près de son corps alors qu'elle s'écrasa finalement sur un pavé.

Elle ne sait pas si c'était grâce à sa constitution relativement plus robuste que la moyenne, son casque ou ses vêtements, mais elle ne fut pas réduite en morceaux ou éclatée. Bon, elle sentait bien une douleur sourde lui monter au niveau de l'épaule, des côtes, du bras et de la jambe sur le côté gauche mais elle put se relever et se mouvoir assez rapidement, l'adrénaline contribuant sans doute à sa rapide récupération de ses moyens.

La voiture qui avait causée l'accident s'était arrêtée, et un homme avec des lunettes de soleil en sortit, l'air embarrassé. Susumu se tourna ensuite vers sa propre moto, constant qu'elle était démolie. Incapable d'accepter cette réalité, elle observa lentement la moto de l'autre victime, constatant qu'un jeune homme était penché dessus.

Lui aussi était relevé, se contentant de vérifier l'engin. Il y'avait une certaine poésie dans le geste de l'homme qui se concentre sur sa moto après avoir encaissé un accident mais elle n'était pas vraiment dans un état où elle pouvait vraiment admirer la volonté de son camarade d'infortune. Elle se contenta juste de se diriger vers la voiture qui venait de la renverser, se penchant brièvement dessus et y posant la main.

L'homme qui venait de provoquer l'accident ne fit rien, conscient qu'il ne pouvait pas vraiment l'engeuler. Susumu enleva son casque, le gardant à elle via un seul bras. Elle prit son temps avant de parler, essayant d'enregistrer les informations qui se présentaient à elle... et tentant aussi de dissimuler la tête de mort massive qui annonçait la présence de son alter, en allant créer la dite tête en bas de la voiture, sous les roues.

... C'est évident mais... Ça va ? Fit t-elle, observant le bonhomme. Il avait un air plutôt... unique.

Pas Japonais.

Mais ça reviendra plus tard.

« THIS WAS FUN »  ► Susumu
Code by AMIANTE

________________


Thème de Susumu :

Omikage Kaname
Lieutenant du syndicat
avatar
Surnom : Black Soldier
Profession : Gérant de bar à tatouages
Rang : A
Yens : 105
Alignement : Juge
Re: Les mauvais automobilistes : un danger même pour les vilains (PV Omikage, pre-event) || Ven 7 Sep - 22:47



Les mauvais automobilistes : un danger même pour les vilains



Omikage Kaname ft. Daeiichi Susumu

"Encore une dépense inutile."



BORDEL ! Le moteur… Le moteur quoi… LE FUCKING MOTEUR ! Ya une putain de crevasse sur le moteur... Genre, l’autre aurait pas pu percuter la roue ? Ou je sais pas, autre chose ? Bah non, nique sa reum tes espoirs, tu peux toujours courir pour espérer la clémence. Ha… En plus je vois pratiquement rien des dégâts avec ce casque gênant, casque que je retire rapidement tout en le posant à côté de moi. De toute façon, les autos sont pas prêtes de redémarrer vu l’accident alors pour ce que ça fait d’ajouter des obstacles par terre. Je dois dire qu’on s’y intéresse zéro, tout comme les spectateurs qui observent la scène depuis le trottoir.
Je jette d’ailleurs un oeil sur ces indiscrets et c’est bien ce que je pensais, pas un pour se bouger le cul. C’est sûr, c’est bien plus divertissant de regarder, tch. Ha… Franchement, ça va coûter cher tout ça. Encore une dépense inutile. Déjà que Tora s’amuse à me bousiller les canapés, faut en plus que je rachète de l’équipement et un moteur. Je vais en avoir pour combien encore ?
Ouais c’est secondaire, ouais je suis quand même relativement bien payé avec le Syndicat mais ça me permet pas de m’taper tout le temps des extras. Et j’ai pas que ça à foutre surtout…
M’enfin, avec ce bordel, j’ai quand même bien envie de savoir ce qui lui a pris de me foncer dessus d’un coup bien que je n’ai pas le temps de faire quoi que ce soit qu’une voix résonne derrière moi tandis que je me tourne légèrement. Une femme ? Okay… Alors, je suis navré de voir que certaines s’amusent à perpétuer les clichés puisque je me retiens de sortir une connerie pour me contenter de souffler en l’entendant.


- Le moteur est foutu. C’est bien ma veine tiens.

Répondé-je en claquant de la langue un instant avant de me redresser, le visage en direction de la concernée, un casque à la main et accompagnée d’un gars gêné.


À cela, je plisse seulement les yeux sans comprendre avant de pondérer le truc. C’est relativement suspect. Et alors que j’allais ouvrir la bouche, j’me surprend à ressentir une douleur sourde au niveau du bras et de l’abdomen, si bien que j’ai l’réflexe de faire pression sur ces derniers.


- Fait chier.

Poussé-je irrité en sortant quelques comprimés de ma poche pour les ingurgiter dans la seconde.


Me blesser inutilement, mon compteur de chance augmente de plus en plus à ce que je vois. Fais tout de même attention.
Ouais j’sais, je suis au courant. Pas de stress qu’ils ont dit. Sont marrants ces types quand même. “Rester au calme” quand on est à ma place, c’est quasiment impossible, alors j’me retrouve à me trimballer avec une quantité astronomique de ces trucs sur moi. Et ça c’est si je les fait pas tomber. Rah… Mais bon, j’attends tout de même des explications de la part de ces deux piquets.


- J’rappelle qu’un moteur peut monter jusqu’à mille balles minimum, au cas où.

Ajouté-je en croisant les bras, l’air à la fois sérieux et irrité.




©️️AxyGry - Ariesten
Daeiichi Susumu
Vilain
avatar
Surnom : Dead Head VI
Profession : Étudiante | Terroriste
Rang : A
Yens : 890
Alignement : Dominateur
Re: Les mauvais automobilistes : un danger même pour les vilains (PV Omikage, pre-event) || Sam 8 Sep - 1:30

Les mauvaises automobilistes : un danger même pour les vilains
PV OMIKAGE

L'autre motard semblait avoir pris la décision de s'assurer, avant tout, du sauvetage du moteur, une tâche qui semblait ne pas rencontrer le succès d'après ses déclarations et son mouvement corporel. C'était pas grave, elle pouvait attendre, elle sentait qu'elle avait tout le temps du monde devant elle pour s'occuper de ce petit accident, le motard finirait bien par quémander des questions auprès des auteurs de la demise de son engin.

En enlevant son casque, elle constata finalement qu'il était métis. Il n'était donc pas a exploser, mais a garder comme main d'oeuvre pour plus tard... enfin, Kaito aurait sans doute voulu le tuer comme le reste mais Susumu était quelqu'un de plus sensée. Une personne de sensée n'armerait sans doute pas la voiture de quelqu'un pour le tuer plus tard mais elle était dans une sorte d'état de rage silencieuse qui la poussait à devenir imprudente. Mais elle aimait cette rage de toute façon.

C'était comme une sorte de petit esprit plus bruyant que la douleur et la tristesse. Son corps lui dit qu'elle va devoir passer vers la case hôpital mais sa colère lui dit qu'il faut déjà faire passer l'autre idiot vers la case morgue. Son coeur lui demande de réaliser la destruction de sa précieuse moto, qui avait été utilisée pour ses rencards avec feu son amoureux, mais sa colère lui dictait que la destruction de l'ennemi était plus importante.

C'était la bonne revanche, la colère qui empêche à la personne de faire face à ses autres émotions, la rage digne et juste devant un évènement outrageant. Elle s'y baignait, embrassait de tout coeur le courroux de sa jeunesse, parce qu'elle savait que les émotions suivantes seraient beaucoup moins agréables et elle voulait s'occuper du problème avant toute chose.

Le jeune homme jure silencieusement, au milieu de cette scène de théâtre étrange et grotesque. Ils tiennent des personnages principaux devant une foule qui ne daigne pas rejoindre l'histoire. Elle comptait des centaines de personne sur les trottoirs en tout, et aucune d'entre elle ne voulait aider. C'était le genre d'immobilisme qui avait conduit à l'humiliation du Japon, pensait t-elle. C'était ça qui... qui...

Elle n'avait même pas le coeur des accusations nationalistes, pour tout dire. La présence du métis la rassurait, même. Elle avait un allié.

J'en suis consciente... mais lui ne l'était pas.

Elle posa la main sur l'épaule de l'homme et le contempla brièvement, essayant de bien attirer l'attention sur sa personne. Elle savait que c'était lui, dans le petit monde du temps gelé qui s'était crée durant l'accident, elle avait eu le temps d'identifier la voiture. Rouge et pas bien grande, le genre de voiture qui n'avait aucun intérêt à tenter une queue de poisson dans le trafic Tokyoïte, véritable marée de machines et d'humains.

Cet homme m'a fait une queue de poisson et a causé l'accident qui vient d'endommager nos véhicules... ainsi que nos corps, certainement. Fit t-elle, gardant son calme. C'était presque la routine du "bad cop, good cop", quoi que ses mots étaient aussi accusateurs que ceux du métis.

J'invite tout le monde à bien le regarder. Connaissez le. Connaissez son erreur.

« THIS WAS FUN »  ► Susumu
Code by AMIANTE

________________


Thème de Susumu :

Omikage Kaname
Lieutenant du syndicat
avatar
Surnom : Black Soldier
Profession : Gérant de bar à tatouages
Rang : A
Yens : 105
Alignement : Juge
Re: Les mauvais automobilistes : un danger même pour les vilains (PV Omikage, pre-event) || Sam 8 Sep - 14:37



Les mauvais automobilistes : un danger même pour les vilains



Omikage Kaname ft. Daeiichi Susumu

"Mouais. C’est bien pratique ça."



Mon rappel agacé n’a fini que sur un blanc général. Un blanc, long où l’on se jauge du regard en attendant que quelqu’un réagisse voir ouvre la bouche alors que les spectateurs attendent avec impatience la suite. Le genre de silence bien pesant des hôpitaux si tu vois ce que je veux dire Östen. Ceux qui appuient sur le malaise comme dans ces salles d’attente et rien que d’y penser j’en ai presque la gerbe. À croire qu’on aurait mieux fait de prendre les transports. L’ironie. J’en rirai presque mais… disons qu’j’ai pas vraiment la tête à ça. C’est même la dernière chose que j’ai envie de faire quand je repense à ma bécane empalée.

« Tu es sûr que ça ira ? Tu es blessé non ? »

Ajoute mentalement le dragonneau tandis que je souffle calmement.


C’est rien j’te dis. Tu vois pas que je suis occupé ? Je m’occuperai du reste plus tard. Ça peut clairement attendre. Surtout que les explications ne tardent pas à se pointer.
Si j’ai bien compris, ce n’est pas dû à la mauvaise conduite de la demoiselle. D’accord. Le coeur de ma bécane est démoli, tout ça parce qu’un couillon a eu la merveilleuse idée de barrer la route à la motarde. Super. C’est bien, mais ça n’arrange pas la situation. Ce qui est fait est fait. Et j’ai pas envie de me prendre la tête. Rien que d’entendre la suite, ça me fatigue. Si bien que j’en soupire longuement avant de diriger ma main dans la poche intérieure de ma veste. Mon portable avec l’écran fissuré aussi. C’est ma journée tiens. Nan, je ne suis pas plus concerné que ça par l’état de mon tel. Faut dire que je tenais plus à la moto alors voir mon appareil au bord de la mort ne me choque même plus. Tant qu’à faire hein ?
J’me contente de le déverrouiller ou plutôt d’essayer vu que l’écran reste indéfiniment noir, pas un tremblement, rien, que dalle. Mouais. C’est bien pratique ça. Et un cellulaire à rajouter à la liste tch. Je soupire à nouveau en le rangeant, restant silencieux quelques secondes alors que je me décide à observer les alentours, notre petit accrochage rameute encore plus de curieux à ce que je vois. C’la dit, je me demande limite s’ils n’ont pas une case en moins puisque je ne vois personne appeler qui que ce soit pour intervenir.


- Bon, quelqu’un se décide à appeler les flics ?

Lancé-je en direction de la foule passive de l’évènement, l’air dur et un poil indisposé par leur attitude observatrice jusque-là alors que j’me tourne vers les deux autres.


Je toise calmement l’homme à lunettes qui ne dit mot tout en restant immobile, le regard baissé. Sérieusement ? C’est à moi de tout gérer ? Tch


- Lorsqu’on fait une erreur, on relève les yeux, on s’excuse ou...


- Rah...


- Nom, numéro de téléphone et assurance.

Terminé-je avec une attitude lasse, action qui fait finalement réagir le lunetteux.


Forcé de prendre les choses en main parce que le responsable de ce bordel ne fout absolument rien si ce n’est prendre cette expression pitoyable, comme si tout le malheur du monde lui était tombé dessus. Ridicule. Il néglige les bases de la conduite et il préfère subir plutôt que de prendre ses responsabilités. Vraiment ridicule. J’espère qu’il est assuré au moins.




©️️AxyGry - Ariesten
Daeiichi Susumu
Vilain
avatar
Surnom : Dead Head VI
Profession : Étudiante | Terroriste
Rang : A
Yens : 890
Alignement : Dominateur
Re: Les mauvais automobilistes : un danger même pour les vilains (PV Omikage, pre-event) || Sam 8 Sep - 17:48

Les mauvaises automobilistes : un danger même pour les vilains
PV OMIKAGE

C'était étonnant comment les gens s'unissent si aisément dans la colère. La race du métis poussait Susumu et cet homme dans deux camps différents, sans qu'il ne le sache, mais pourtant elle acceptait son aide pour s'occuper du cas d'un mauvais conducteur.

Son idéologie était t-elle aussi fragile ? Ou alors était t-elle seulement assez énervée et choquée pour temporairement abandonner ses idéaux ? Peut-être qu'il n'était simplement pas bon pour la demoiselle de démontrer ses préjudices en public ? Ce n'était pas important, elle aura le temps d'y penser quand elle sera bien éloignée du regard de la foule. Ce qui comptait, c'était que l'objet de sa vengeance subisse le courroux de la foule.

L'homme prend toutefois le temps de signaler la foule, sous le regard calme de Susumu. Un bon réflexe. Elle avait lu, de par le passé, sur comment les foules refusent d'aider des personnes en danger. Parce que quelqu'un d'autre va bondir et s'occuper de ça pour eux, ou alors parce qu'ils ont peur... quelques fois, un vilain peut tranquillement faire un meurtre et repartir, conscient que sans héros, la foule n'osera pas intervenir.

C'était ça le plus grand ennemi des héros. Au final, ils gâchent leurs alters, leurs talents et leurs vies pour tenter de sauver les masses insipides, incapables de faire autre chose que d'observer même quand ils sont exposés à des dangers qui ne tiennent pas du fantastique et de l'étrange. C'est bien pour ça qu'elle compte faire un coup d'état quand elle aura les ressources possibles : le public, on le force, parce que sinon le pays ne suivra jamais.

Le jeune homme se tourna vers le binoclard, et Susumu maintint sa poigne. Il y'avait une nonchalance bizarre chez les motards, sans doute qu'il était dans l'espèce de nirvana de la rage lui aussi. Ou alors il était simplement naturellement calme ? Dans les deux cas, ils avaient de la chance d'avoir des tempérament solides. Il aurait été disgrâcieux de partir faire de la boxe avec un homme d'âge moyen après tout.

Et l'assurance avait de quoi aider les dépenses a venir. Pour cette raison, elle est particulièrement satisfaite quand le jeune homme vient demander le nom, le numéro de téléphone et l'assurance. Consciente qu'elle pouvait relacher son attention, elle fixa un instant son corps, constant qu'il n'y avait pas de flaques de sang soudaines ou de terribles blessures. Relevant la tête, elle vit le conducteur offrir rapidement, quoi que nerveusement, ses données.

Attendez.

Susumu leva la main gantée et entreprit de rabaisser le bras.

Plus lentement.

.... Kakuya Shiremoto, j'ai une assurance et quand au numéro...

Il se rabaissa d'un instant, et Susumu leva la main silencieusement, le poussant à finalement l'offrire. Il y'avait quelque chose de plaisant dans cette espèce de domination, quoi qu'elle dissimulait son malin plaisir derrière une façade de colère froide. Après tout, ils étaient les "héros" de cette situation. De gentils motards renversés par un conducteur pas prudent.

Je vais voir si je peux faire l'appel.

Susumu, réalisant qu'elle avait gardé le petit poisson dans la main, rangea le souvenir et sortit son téléphone. L'écran avait morflé mais le téléphone fonctionnait toujours bien. C'était sans doute à cause de la chance, mais elle s'était assurée de l'acquisition d'un téléphone résistant. Dans un monde où on peut se faire attaquer avec des super pouvoirs d'un coup, ça aide.

Elle composa le numéro et porta l'appareil à ses oreilles, ses yeux rouges portés sur le conducteur et son bref camarade d'infortune.

« THIS WAS FUN »  ► Susumu
Code by AMIANTE

________________


Thème de Susumu :

Contenu sponsorisé
Re: Les mauvais automobilistes : un danger même pour les vilains (PV Omikage, pre-event) ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [mission] Les bonbons, c'est mauvais pour les dents [pv]
» L'alcool c'est mauvais pour la santé !
» Les fromages mauvais pour la santé selon l'europe
» Si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai là pour toi, dans les bons moments et dans les mauvais, pour toujours. [PV Boule Marine.]
» Dimitri - Nous sommes de retour, pour vous jouer un mauvais tour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Tokyo :: Centre-Ville-
Sauter vers: