Seul, face à l'omelette de fans... | PV. Megumi
header

Partagez|

Seul, face à l'omelette de fans... | PV. Megumi

Yurusu Kyôji
Apprenti Héros
avatar
Profession : Élève 1S - Filière Héroïque
Rang : C
Yens : 490
Seul, face à l'omelette de fans... | PV. Megumi || Mar 5 Juin - 16:58

« Kyôji, mon amour, tu veux bien aller me chercher le pain ? »
« Ah et mon chéri, je n'ai plus d’œufs, tu peux aller m'en chercher s'il te plaît ? »


Il lui en foutrait bien des "mon amour"... avec ses ordres à deux balles, tout le temps. Elle pensait et était convaincue qu'elle faisait absolument tout toute seule à la maison, et donc elle demandait constamment à son fils de faire ses courses à sa place, après sa journée de cours. Comme s'il n'avait que ça à faire. Il était un futur héros, pas une boniche bonne à tout faire. Et son père qui lui, à côté, n'en branlait pas une. Assis sur son fauteuil, devant son bureau et son ordinateur. On pourrait croire à son sérieux qu'il était un homme d'affaires très important. Il n'en était rien, il devait très certainement feuilleter les offres d'emploi ou fouiller les annonces de vente en ligne.

Leur famille n'était pas très riche, et Kyôji n'était pas non plus très proche d'eux, et notamment de son père. Il n'appréciait pas vraiment le comportement qu'il a eu les années passées, et le nombre de problèmes qu'il a rencontré durant sa scolarité. Sa mère était un peu trop proche au contraire, mais le garçon préférait rester dans son coin, et n'aimait pas vraiment montrer son attachement à leur égard. D'autant plus quand elle lui demandait de faire ses courses après sa journée de cours, ça oui, ça l'énervait plus qu'autre chose.

▬ Hmpf... ouais ouais, ok.

Pas grand-chose à rajouter, ce n'était pas comme s'il avait vraiment le choix. Sa mère avait beau paraître gentille aux premiers abords, le garçon savait pertinemment ce qu'il en était exactement, et qu'il valait mieux éviter de la contrarier. Il prit alors un sac, et sortit de chez lui en traînant les pieds. Il avait hâte d'aller dans son chez lui à lui, dans l'une des résidences étudiantes. C'était prévu pour les jours à venir, il ne lui restait plus que quelques jours à tenir.

D'un pas nonchalant, il se déplaça donc dans le quartier pour récupérer ce qu'il avait à récupérer. Du pain, et des œufs.  C'est en soupirant qu'il s'aventura dans les rues à la recherche de tout ce qu'il avait à chercher, puis s'en vient le moment de la recherche des œufs pour le repas de ce soir. Il se rendit donc à l'épicerie la plus proche, et fut surpris d'y voir... une sacrée foule.

▬ C'est quoi ce bordel ?

Une foule de personnes agitées se trouvaient à l'entrée, et apparemment même à l'intérieur. Il n'entendait pas grand-chose avec le brouhaha que c'était, et il tentait tant bien que mal à se frayer un passage dans la foule, n'hésitant pas à dégager ceux qui étaient de trop sur son chemin. Quelle galère, il se passe quoi ici ?

Après quelques minutes de galère, et quelques coups de coude reçus, il réussit à retrouver un semblant de liberté dans un coin de la boutique, mais bien entendu... il n'y avait pas d’œufs de ce côte-là. Néanmoins, il y voyait un peu plus clair d'ici, et semblait reconnaître une célébrité à l'intérieur. Il s'agissait de Megumi, une chanteuse très populaire, et qui avait avec elle un homme qui faisait garder une certaine distance entre elle et ses fanatiques groupies. Vraiment quoi...

Combien de temps ça allait durer comme ça ? Personne ne pouvait faire un pas dans l'épicerie, pas même elle visiblement. Il n'allait pas rester dans cette galère pendant des heures, juste pour des œufs quand même ? La situation l'agaçait, alors qu'il regardait d'un air mauvais tous ces hommes qui lui bloquait la route. En regardant un peu mieux, il apercevait une boîte d’œufs, à peu près derrière la star et son chien. Il déroulait lentement le bandage autour de son bras droit, et en prit le contrôle afin qu'elle puisse passer par-dessus toute cette foule, de sorte à attraper la boîte. Le seul problème étant que cette chanteuse et son garde se trouvait juste à côté... espérons qu'ils n'aient rien contre une bandelette.

________________






.


Dernière édition par Yurusu Kyôji le Jeu 14 Juin - 23:28, édité 1 fois
Nakayama Megumi
Civil
avatar
Profession : Chanteuse de J-Pop
Rang : A
Yens : 155
Re: Seul, face à l'omelette de fans... | PV. Megumi || Sam 9 Juin - 15:13

Paolo


-Lady Nakayama, vous êtes sûre d'aller à l'épicerie à la place de Mademoiselle Gertrude?

L'homme à chevelure brune attendait au bord de la porte de la chambre de Megumi. Le gentleman ne semblait point confiant envers les demandes de la chanteuse, sûrement inquiète que ça n'allait point se passer comme la demoiselle imaginait. Cependant, malgré les avertissements répétés de son fameux garde du corps, Megumi avait clairement décidé qu'elle irait chercher épicerie avec sa liste à elle. Elle voulait profiter de la journée pour relaxer, profiter de son temps libre, sans avoir à penser à son travail. Et puis, ça faisait aussi une pause à Gertrude, non?

-Fait moi confiance, Paolo. Ça va très bien se passer, tu verras! Mes fans ne sont guère fous au point de ne pas me laisser respirer une journée. dit la chanteuse, en sortant de sa chambre, préparée. En plus, avec les vêtements que je vais porter, je risque de passer discrètement.

Sous ses paroles, Megumi fit quelques pas, avant de se tourner vivement vers Paolo, lui souriant doucement alors que ses joues étaient rosées. La demoiselle était vêtue d'une magnifique robe rose avec des motifs de fleur et un léger tissu en filet transparent un peu au dessus de sa poitrine et laissant paraître une partie de son tatouage dans le dos, quelques fleurs blanches et roses traînant de par-ci et là dans ses cheveux tressées, des talons blancs et formaient une forme d'aile angélique sur son pied. Elle avait profité aussi de mettre un maquillage léger pour lui donner un look très naturelle. Paolo eut un choc sur la beauté de la femme. Oui, il savait très bien que son employeur était belle comme femme, mais là, elle semblait rayonnée. Peut-être c'était dû à l'excès de joie que la demoiselle avait sur cette idée? Peut-être. Néanmoins, voir cette enthousiasme de la part de la chanteuse convaincu Paolo que l'idée de cette dernière n'était point si mauvaise que ça, finalement. (lol, s'il savait...)

Donc, après quelques heures de préparation, la Nakayama et son employé partirent vers le supermarché sur les conseils de la fameuse Gertrude qui profitera de son temps libre pour aller dans un sauna. Au début, tout allait à merveille. Bon, beaucoup de personnes zieutaient la chanteuse, surprise que cette dernière magasinait elle-même son épicerie. Ils semblaient vouloir aller la voir pour lui demander des faveurs, mais n'osaient point de faire le premier pas. La star de Jpop magasinait tranquillement, profitant de ce moment de tranquillité. Cependant, après quelques minutes, alors que la demoiselle était rendue proche du frigidaire avec tous les oeufs, une petite fille, d'environs 8 ans, s'approcha de la femme à chevelure blanche, puis, étira son bras avec son petit cahier et un crayon. Paolo voulait s'interposer, vu qu'elle n'était point dans une journée de dédicace. Cependant, malgré qu'elle n'était point sur ses heures de travail, Meg plaça sa main devant Paolo, comme pour le repousser, puis, se rapprocha doucement de la petite princesse, rougissant et souriant de toutes ses dents. Un sourire s'afficha sur Megumi, alors qu'elle prit le cahier et laissa un petit mot, tout en signant son nom. Ensuite, continuant dans son élan, elle baissa pour étirer ses bras vers Rika (le nom de la petite) alors que la petite, heureuse, sauta dans les bras de la superstar et l'élança.

Par contre, malgré ce geste de gentillesse, la pauvre Megumi fut rapidement entourée par plusieurs personnes du magasin, pensant surement que la demoiselle aux yeux magenta faisait des dédicaces sur place. Paolo, fronçant les sourcils, se mit devant sa patronne et repoussa les fans un peu trop hystériques pour ne pas que celle-ci soit submergée par les personnes un peu trop admiratifs. La Nakayama, un peu surprise de cette soudaine attention, mais un peu trop gentille pour les repoussé. Cela durait plusieurs minutes, alors qu'elle essayait tant bien que mal de faire comprendre qu'elle avait besoin de tranquillité et qu'on devrait avancer, mais en vain. Les fans étaient beaucoup trop nombreux et hystériques pour comprendre la moindre demande. Paolo, lui, étant attentif à n'importe quel tentative d'approche, avait capté, du coin de son oeil droit (parce qu'il a fait un coup critique en perception visuelle), le petit bandage qui avançait tranquillement, mais assez dangereusement vers la superstar. D'un coup, les sourcils de Paolo se froncèrent, puis, d'un pas assez rapide, il se décala, puis, d'une force, il tira sur ses fameux bandages, tenant fermement pour attirer le fautif vers lui. Ensuite, après quelques secondes, le garde du corps garda le petit homme sur le sol, tenant le bras droit.

-Je t'ai vu et n'y pense même pas.
Dit sèchement Paolo, avec un léger accent italien.

Megumi, surprise, se tourna vers Paolo et remarqua la personne maîtrisée avec effroi. Il était un jeune garçon d'environs 16ans, avec une crinière aussi sombre que ses pupilles. Il ne semblait point faire partie des groupies qui s'éloignaient peu à peu en voyant la réaction du fameux italien à longue chevelure brune. Megumi, elle se rapprocha de son garde de corps qui tenait toujours le petit. Elle lança un regard assez mécontente à Paolo, qui, voyant la réaction de sa patronne, se dégagea immédiatement du jeune adolescent. Ensuite, laissant un regard assez malaisé, mais un sourire très doux.

-Désolée. Mon garde du corps ne fait que son travail. Vous vouliez quelque chose? dit-elle en tendant sa main vers le jeune garçon, toujours aussi souriante.
Yurusu Kyôji
Apprenti Héros
avatar
Profession : Élève 1S - Filière Héroïque
Rang : C
Yens : 490
Re: Seul, face à l'omelette de fans... | PV. Megumi || Sam 9 Juin - 16:41

Il ne lui restait plus qu'à étirer encore un tout petit peu son bandage, et sa boîte d’œufs lui serait enfin accessible. Une fois qu'il l'aura récupéré, il n'aura plus qu'à se frayer un chemin jusqu'à la caisse, et quitter cet endroit. Il n'y avait rien de plus agaçant que cette situation, et le garçon était au bord de la crise de nerfs. Du moment que rien ne lui arrive entre temps, ça devrait aller, non ? Qu'est-ce qui pouvait bien se passer pour que ça dérape encore plus ?

... Oh, trois fois rien. Vraiment.

▬ EHH !

Il sentit tout à coup une violente force l'attirer dans la masse de gens fanatiques de cette chanteuse, et, étant accroché à sa bandelette, il tomba en plein toute cette foule. Cela avait néanmoins eu pour effet de se faire décaler tous ces gens, bien que Kyôji s'était bien ramassé en tombant sur eux, puis au sol, le bras maintenant son bandage un peu en avant. Il s'était fait mal à quelques endroits, notamment au niveau de son visage et de ses genoux.

Il se relevait néanmoins, jetant un regard noir droit devant lui. Il y avait toujours cette chanteuse, ainsi que son putain de chien garde du corps... l'enfoiré. Non seulement, il l'avait humilié publiquement, il lui avait fait mal... et en plus, ce gros con osait lui faire la morale et le menacer ?!

▬ Putain espèce de gros con ! Qu'est-ce qui te prend ? Tu m'as vu ? Et alors ?! C'est interdit par la loi de ta foutue starlette de se prendre des œufs pour le repas de ce soir ? Hein ? Ouais peut-être que si y avait pas autant de gens dans cette putain de boutique, bah peut-être que j'aurais pu utiliser des moyens plus conventionnels !

Il continuait de le regarder mal, le détestant plus que tout sur le moment. Et cela ne s'arrangea pas plus quand cette Megumi arriva, s'excusant du comportement de son garde du corps. Il faisait juste son travail ? Et alors, qu'est-ce que Kyôji en avait à battre qu'il fasse son travail. Elle voulait l'aider à se relever, et son regard mauvais se tourna vers elle alors qu'il se relevait tout seul, sans son aide.

Une fois relevé, son regard restait tourné vers elle, alors qu'il tapait quelques petits coups sur ses vêtements pour les dépoussiérer suite à sa chute.

▬ Non, j'ai pas besoin de votre aide, et j'ai pas besoin de l'aide de votre foutu chien de compagnie. Je veux juste acheter des œufs, est-ce que c'est trop compliqué à vous demander ? Non, parce que ramener votre animal et vos fanatiques dans une aussi petite boutique, wah c'est vachement intelligent ! Bravo, j'applaudis. Peuh, les célébrités, toutes les mêmes. Ils pensent qu'à leur notoriété, leur argent et leur réussite.

Il croisait les bras, crachant au sol, et s'avançait donc vers sa boîte d’œufs, en passant à côté d'elle, puis de son garde. En passant à côté de lui, il se retourna vers lui et lui adressa encore un autre regard mauvais.

▬ Tu m'as vu, et j'y pense. Ouais l'chien, je vais récupérer mes œufs et me casser. Tu vas faire quoi ? M'en empêcher ? Essaye juste, et on verra qui sera par terre cette fois-ci. Sinon rends-toi utile, et débarrasse ce magasin de tous ces rats qui tournent autour de ta petite protégée. C'est pas ça ton boulot ?! On peut même plus respirer ici !

________________






.
Nakayama Megumi
Civil
avatar
Profession : Chanteuse de J-Pop
Rang : A
Yens : 155
Re: Seul, face à l'omelette de fans... | PV. Megumi || Mar 12 Juin - 20:37

Paolo


Paolo tenait toujours le jeune garçon sur le sol, le maîtrisant avec ses bras, alors que ce dernier commença à s'exciter, insultant le garde du corps de la star. Cependant, Paolo, qui n'avait aucune pitié pour les personnes de ce genre, même si ce dernier était très jeune, déplaça rapidement son bras contre le cou de sa victime et serra assez fortement, le faisant manquer de souffle pour ne point qu'il finit sa phrase. Il n'avait point envie d'entendre une sous-race comme lui dire du mal de lui, ou même, de sa protégé. Le jeune essayait tant bien que mal de se débattre pour se défaire des bras de l'italien, cependant, Paolo avait très bien appris par le passé de maîtriser une personne turbulente de cette manière et s'avait pertinemment que si l'enfant continuait à se débattre, il causait sa propre mort, ce qui, ne dérangeant point le garde du corps...

Bref, même si cela ne lui faisait ni chaud ni froid d'être coupable d'un meurtre, Megumi n'était point du même avis que son garde du corps et avait bien exprimé son mécontentement à ce dernier. Pour Megumi, les jeunes étaient sacrés et ont devaient les traiter avec respects. En même temps, elle était un peu l'idole des adolescents de cette ville et faisait tout pour leur apporter du bien. Néanmoins, aujourd'hui, elle se sentait un peu mal de ce qui venait tout juste de se passer. Elle n'avait point voulu déranger le pauvre garçon qui voulait simplement faire son épicerie aussi et cherchait un moyen pour aider ce dernier. Cependant, malgré qu'elle tendit sa main pour aider le jeune garçon,ce dernier se releva par lui même et essuya ses vêtements un peu tâché par l'impact sur le sol. Il avait quelques petites blessures qui parsemaient son visage et ses mains, mais celle qui choqua la jeune demoiselle à chevelure blanche, c'était celle dans le coup. En effet, Paolo n'avait été point de main morte quand il a serré contre lui. Il l'avait tellement serré qu'une marque rouge, quasiment bleutée apparut dans le cou du jeune enfant aux yeux sombres. La Nakayama laissa un regard désolé sur son visage et s'approcha pour pouvoir l'examiner, mais ce dernier laissa un regard noir à la petite demoiselle, ce qui la figea sur place et laissa un sourire malaisé apparaître sur son délicat visage. Le gamin dit, en gros, que c'était de la faute de la superstar si on ne pouvait plus bouger dans le magasin, vu que celle-ci avait amené son ''chien'' et ses fans dans sa boutiques, seulement pour se la péter, comme toutes célébrités. La demoiselle aux yeux roses laissa une mine assez triste sur le visage, honteuse qu'elle était le centre du problème. Elle soupira légèrement.

-Je.. je suis désolée... ce n'était pas voulu. Je voulais seulement... savoir c'était quoi faire son épicerie, c'est tout. dit-elle, laissant quand même un léger sourire aux jeune garçon, un peu attristée des révélations.

Paolo, voyant sa patronne d'être dans une tout autre émotion que la joie, s'approcha de cette dernière et se mit proche d'elle, surveillant le jeune d'un regard mauvais. Puis, comme prévu, le garçon s'avança vers le garde du corps pour l'insulter et lui demandant de faire son ''travail''. L'italien fixa l'enfant avec toujours la même expression sur son visage, puis, d'une brutalité assez inhumaine, il prit l'enfant le collet et le leva pour qu'il soit face à face à lui.

-Ceci n'est pas mon travail, Bambino. Non.. mon travail c'est d'éloigner les marcisce comme toi et les autres qui voudraient la peau de ma principessa. Capice? dit-il d'une voix sévère et grave.

Ensuite, Paolo lâcha le collet de l'adolescent pour attraper immédiatement par la gorge ce dernier, puis, le plaqua brusquement contre le mur. Certaines personnes sursautaient sur l'impact du mur contre le dos de l'enfant, mais faisait mine qu'ils ne voyaient et n'entendaient rien. Peut-être que, vu que c'était le garde du corps de la star de Tokyo, ils se disaient que l'italien à longue chevelure brune avait une raison d'agir ainsi? Mais bon, gardant son regard glacé, il approcha pour chuchoter dans l'oreille de ce dernier.

-Et puis, continue comme ça, campione et ce n'est pas seulement ta dignité et ton orgueil que tu vas perdre.

Il fixa le jeune aux yeux sombres, alors que ses pupilles, qui étaient complètement doré, devinrent de plus en plus rouge et ses pupilles devinrent plus petites, devenant de plus en plus comme ceux d'un serpents. Megumi, paniquée s'approcha de son garde du corps et mit sa main sur le bras de celui-ci.

-Paolo! Arrête! Il n'a rien fait. dit la star, d'une voix ferme, mais toujours aussi douce.

Paolo, sous les paroles de Megumi, lâcha l'enfant alors que ses yeux devinrent comme avant. Ensuite, alors que le jeune était au sol, il se décala pour laisser Megumi s'approcher de l'enfant. Elle semblait légèrement paniquée par ce qui vient d'arriver et s'approchait de l'enfant.

-Est-ce que ça va? Je... je suis vraiment désolée, j'vais... j'vais vous amener pour avoir les soins nécessaires et je payerais s'il le faut.
Yurusu Kyôji
Apprenti Héros
avatar
Profession : Élève 1S - Filière Héroïque
Rang : C
Yens : 490
Re: Seul, face à l'omelette de fans... | PV. Megumi || Mar 12 Juin - 22:07

Comment pour une simple boîte d’œufs, la situation avait pu dégénérer à ce point ? Nul ne le savait réellement. C'est sans doute ce qu'il se passe lorsqu'un garçon trop orgueilleux et colérique rencontre un sale clébard d'une des plus grandes stars du Japon. C'était sans doute comme ça que l'on pouvait le mieux décrire cette situation...

Alors que cet homme le tenait fermement au sol, l'adolescent cherchait à se débattre comme il le pouvait, jusqu'au moment où ce dernier lui prit la gorge pour l'empêcher d'aller plus loin dans ses propos insolents. La pression était forte autour de son cou, et Kyôji n'arrivait plus à respirer. Il continuait néanmoins à se débattre, n'hésitant pas à planter ses ongles mal rongés dans sa main, cherchant à forcer par la même occasion pour se défaire de son emprise. Il n'y arrivait pas. Cet homme n'était pas n'importe qui, et savait s'y faire.

Le garçon ressentait une grande douleur au niveau de l'endroit enserré, mais la jeune femme était intervenu assez vite pour ne pas qu'il commence à manquer de respiration. Elle voulait l'aider... ? Elle ? La propriétaire de ce foutu chien ? Foutaises ! Elle ne voulait sans doute pas s'attirer des ennuis, ou faire de la mauvaise publicité à son image. C'était sans doute ça. Qu'ils soient des héros, des vilains, ou des simples personnes normales, tout le monde ne pense qu'à soi. Ils ne cherchent qu'à se faire connaître, aduler... chose qui donnait bien envie à Kyôji de vomir tant c'était ridicule.

Après avoir refusé son aide, l'étudiant de seconde se releva difficilement, en gardant toujours ce regard méfiant et mauvais à l'égard de l'italien dégénéré, regard qui était partagé. Néanmoins, la remarque de la chanteuse le calma un peu. Ce n'était pas volontaire, elle cherchait seulement à savoir ce qu'était d'aller à l'épicerie d'elle-même... ? Mais dans quel monde vivait-elle ? Était-elle seulement à plaindre réellement, elle qui devait sans doute mener une vie de rêve, absolument parfaite ? Son regard se tournait vers elle, mais avait changé. Il n'était pas mauvais, seulement sceptique. Il la regardait d'un air incompris, mais toujours méfiant. Il soupirait, puis s'avança sans lui répondre vers sa boîte d’œufs qu'il désirait, tout en rétorquant au garde du corps de Megumi.

Ce type. Il en avait peur, mais il ne voulait pas se laisser marcher dessus pour autant. Là, dans la situation actuelle... que pouvait-il lui faire ? Il était en tort. Et il ne désobéirait pas à sa patronne. Du moins, c'est ce qu'il pensait.

Sans qu'il n'eut le temps de le voir venir, il était venu l'attraper par le col afin de le soulever du sol, et lui refaire la morale, mais d'un air bien plus méchant. Vouloir la peau de sa princesse... mais qu'en avait-il à foutre au juste ?

▬ Lâche-moi, puis je...

Le garçon ne pouvait pas finir sa phrase, que le garde le chopa une nouvelle fois à la gorge, et le plaqua violemment au mur. Cette fois-ci, il n'était plus question d'orgueil mal placé, et il ne pouvait s'empêcher de laisser s'échapper un râle de douleur. Il se détestait pour ça. Mais Dieu sait qu'il détestait encore plus cet homme. Son emprise sur sa gorge était bien plus forte qu'avant, il avait l'impression qu'il allait finir par le lui la broyer. Ses mains rejoignirent la sienne, cherchant à se défaire. Il essayait tant bien que mal à faire passer ses doigts entre lui et son cou, de sorte à se libérer... sans aucun réel succès. Et de plus, il avait mal. Son cou, mais aussi l'arrière de son crâne et son dos qui avait heurté le mur derrière lui, faisant tomber quelques articles au sol autour.

Qu'allait-il lui arriver maintenant ? Il n'en savait trop rien, mais il eut des sueurs froides lorsqu'il vit cet homme se rapprocher, et le menacer avec de belles paroles. Si ce n'était que de simples menaces, cela lui serait passé par-dessus la tête, mais là dans cette situation... et surtout à cause de son regard... oui, l'adolescent avait peur. Il ressentait qu'à tout moment, cet homme allait le tuer.

Il voulait crier à l'aide, appeler des secours, mais il ne le pouvait pas. Il manquait d'air, cruellement. Et même s'il le pouvait, il ne sait pas s'il aurait trouver le courage d'implorer à l'aide. Ce n'était même plus sa fierté qui faisait barrage... alors, il regardait vivement aux alentours. Toutes ces personnes... tous ces gens ici présent... personne ne réagissait ? Personne ne venait l'aider ? Juste... pourquoi ? Il se le demandait. Encore une fois, personne ne semblait le comprendre, ni vouloir de lui, ni l'aider lorsqu'il se retrouve au cœur d'un problème qu'il le dépasse. C'est vrai que le garçon a toujours eu un sale caractère, et ne s'est jamais fait très apprécier... il a néanmoins toujours tenu à garder la tête haute, en restant constamment sur la défensive, en se méfiant de tout.

N'importe qui pouvait le trahir, le faire souffrir, ou l'abandonner à son propre sort. Là, dans cette foule de quinze... non, sans doute plus d'une vingtaine... il n'y en avait pas un seul pour voler à son secours ? C'était donc ça, les hommes ? Tourner le regard lorsqu'il se passe un truc grave à côté d'eux, et faire comme si rien n'était ? N'avaient-ils aucun remord... ? Quelle bande d'enfoirés. Tous. Bien qu'il savait au fond de lui qu'il en était lui-même un.

C'est finalement Megumi en personne qui intervient, pour sauver le garçon. Il lâcha prise aussitôt, libérant l'étudiant de cette prise mortelle... il tomba au sol à l'instant même où il le lâchait, et la chanteuse s'approchait de lui, visiblement paniquée.

Dans un premier temps, il ne répondait pas. Il toussait cependant, et reprenait petit à petit son souffle, alors que son regard fuyait littéralement celui du garde, de ce connard. Il se tenait aussi la gorge de douleur, grimaçant au contact avec sa peau.

▬ Je vais bien... je... aie, merde...

Il n'allait pas bien, c'était évident. Mais il ne voulait pas l'admettre. Son regard osa croiser un moment celui de Paolo, qui le regardait toujours d'un air aussi mal, ce qui lui fit froid dans le dos. Il regardait ensuite les autres témoins de la scène, qui continuaient à faire comme si rien n'était.

▬ Alors c'est ça, hein...

Tous ces fanatiques ne voulaient en aucun cas s'attirer des problèmes avec la garde rapprochée de leur chanteuse préférée, au risque de laisser mourir une personne, ou la laisser grièvement blessée. Si elle n'avait pas été là pour l'arrêter, jusqu'où serait-il allé exactement ?

Toujours au sol et contre le mur, il se releva néanmoins et courut vers la sortie, ne cherchant même plus à se faufiler dans la foule. Non, il bousculait sans aucune vergogne chaque personne sur son chemin. Ils ne méritaient pas d'être évités, ces fils de pute ne méritaient qu'à être écrasé. S'il avait été un char d'assaut, il n'aurait en ce moment même eu aucune hésitation. Il voulait sortir de cet endroit au plus vite, n'ayant même pas récupéré sa pauvre boîte d’œufs ayant causé tant de soucis. Une fois sur le palier, il remonta son col de sorte à cacher ses blessures dans son cou, et jetait un dernier regard à Megumi. Il la regarda pendant près de cinq secondes, puis hocha légèrement la tête tout en baissant les yeux. Après quoi, il partit sans un mot.

________________






.
Nakayama Megumi
Civil
avatar
Profession : Chanteuse de J-Pop
Rang : A
Yens : 155
Re: Seul, face à l'omelette de fans... | PV. Megumi || Mer 13 Juin - 0:11

Paolo


La demoiselle était toujours à côté du jeune garçon, paniquée. Elle voulait l'aider, car son cou était dans un très mauvais état, mais elle ne pouvait pas utiliser son alter devant toutes ces personnes autours qui jetaient un oeil sur la chanteuse, perplexe de sa réaction. Paolo, lui resta non loin et ni proche des deux personnes, se collant dos aux murs et les bras croisés. Il gardait son regard rivé sur les deux personnes, plus précisément au jeune blessé par ses propres mains. Il observait si ce dernier faisait un pas de travers ou essayait de toucher, ne serait-ce, une mèche des cheveux de la superstar. Son regard était mauvais et froid envers l'adolescent, comme s'il avait déjà imaginé la mort de ce dernier..

Bref, alors que la demoiselle aux yeux roses s'assura que le pauvre garçon respire toujours et qu'il était toujours conscient, ce dernier dit à Megumi qu'il allait bien. Cependant, même si Megumi était, quelque fois naïve, elle n'était pas dupe. Elle savait très bien que le jeune homme n'allait pas du tout bien. Il se tenait la gorge et grimaçait, comme si le contact avec sa propre main lui faisait extrêmement mal. La demoiselle se sentait plus que responsable de son mal. Elle allait prendre la parole pour lui demander de venir avec elle et qu'on lui apporte les soins nécessaires, mais, alors que Megumi se rapprochait du jeune aux yeux sombres, celui-ci se leva assez rapidement et courut vers la sortie. Il passait dans la foule, bousculant les personnes aux passages. Certains lui gueulaient dessus, tandis que d'autres le bousculaient, mais certains le laissaient passer, avec un regard désolé et honteux sur leur visage. Megumi, elle fixa le garçon, les yeux grands ouverts, choqué et en panique que celui-ci part avec de telles blessures. Non qu'elle craignait que ça lui retombe dessus, loin de là. Cependant, la Nakayama se sentirait coupable si celui-ci part avec de très gros séquelles sur sa peau. Elle n'avait jamais voulu que son magasinage finit de cette façon. Jamais elle aurait imaginé un tel scénario.

La demoiselle gardait son regard magenta sur la pauvre victime qui l'observa pendant quelques secondes, avant de baisser la tête et de partir, sans un mot. C'est à ce moment que le corps de la demoiselle, qui était dans une phase de paralysie, décida de bouger. Megumi, rapidement, enleva ses talons et les lança sur le côté. Ensuite, prenant ses oeufs et les mettant dans son sac, elle demanda d'un ton assez sec, à son garde du corps de payer pour les oeufs, avant de partir à la course. Les gens, qui semblaient vouloir entourer la demoiselle, recula immédiatement quand celle-ci leur ordonna de dégager le passage. Elle couru pendant quelques minutes, pied nus, pour rattraper le jeune garçon qui avait caché les marques dans son cou. Elle essaya de se rapprocher rapidement de lui, se blessant le pied au passage par un bout de vitre qui était éclatée sur le sol, puis, elle s'approcha un peu grimaçant.

-Attend! S'il-te-plait! Tu vas quand même pas rentrer comme ça? C'est dangereux, tu peux avoir des séquelles. S'il-te-plaît, laisse moi t'aider. Tu pourras dire ce que tu voudras, je n'ai que faire de ma notoriété, mais... s'il-te-plaît... je... je ne veux pas vous laisser dans un tel état. dit-elle, les larmes légèrement sur ses yeux.

________________





Merci à Eli pour la signature et Caissy pour le vava  
Yurusu Kyôji
Apprenti Héros
avatar
Profession : Élève 1S - Filière Héroïque
Rang : C
Yens : 490
Re: Seul, face à l'omelette de fans... | PV. Megumi || Mer 13 Juin - 2:04

Le garçon courait. Il voulait s'éloigner le plus de cet endroit. De cette femme, de ses hystériques... ainsi que de son foutu clébard qui aboyait et mordait un peu trop à son goût. C'était qui ce type au juste ? Cette force... mais surtout, son regard ? Un regard perçant, malfaisant, qui te transperce de part en part pour t'atteindre en plein cœur, immisçant la peur en toi en seulement quelques secondes. Kyôji n'avait encore jamais rencontré quelqu'un comme lui, et il ne pouvait s'empêcher de repenser à ses yeux, à chaque pas qu'il faisait. Il en tremblait même, légèrement.

Que lui arrivait-il ? Lui, la tête brûlée, l'éternel élément perturbateur, celui qui ne se faisait jamais marcher sur les pieds par quiconque. Il avait... peur ? D'un seul homme ? Et il fuyait ? Cela ne lui ressemblait pas, et pourtant... c'était vraiment ce qu'il venait de se passer. Il n'avait alors qu'une envie : se cacher, ne plus être vu de tout le week-end. Ne dépendre et n'avoir besoin d'aide de personne durant toute cette période. Il avait honte, il avait mal. Une blessure aussi bien physique que psychologique. Il n'avait qu'une envie, frapper quelque chose, quelqu'un. Le mieux pour lui était sans doute de rentrer chez lui, ou de traîner dans des endroits où il ne risquait de s'en prendre à personne.

Après une courte réflexion, c'est vers chez lui qu'il se dirigeait, néanmoins en plein chemin, une voix l'interpella. Une voix le stoppant net dans sa course, lui glaçant le sang. C'était elle, cette Megumi. Ici. Il se retournait alors vivement, stressé, et regardait aux alentours, cherchant quelque part son foutu bouledogue italien.

Visiblement, elle était seule. Et elle voulait l'aider. Le garçon frissonnait, et fit un pas en arrière. Lorsqu'elle dit ça, il remonta davantage le col de son vêtement, afin de mieux cacher cette blessure.

▬ Où est-il ? J'imagine qu'il vous a suivi... non ?

Il attendit alors sans un mot, seulement deux minutes. Il n'y avait toujours aucun signe de lui, mais il n'était pas pour autant rassuré.

▬ Je vais rentrer comme ça, oui. Je me suis déjà bagarré avec bien plus dangereux que votre toutou, et ça ne m'a jamais tué.

Foutaises, bien entendu qu'il mentait. À la bagarre, il n'avait jamais perdu. Là, il n'avait pas su montrer le moindre signe de résistance. C'était une pitoyable défaite, une véritable honte. Et en plus, il avait fui. Devant lui, elle, et tous ces enfoirés qui n'avaient pas osé... non, qui n'avaient pas voulu le sauver. L'homme était sans doute pourri à ce point... bien plus qu'il ne se l'était imaginé.

▬ Je n'ai pas besoin de votre aide, Megumi. Enfin... raaaah.

Il passa une main dans ses cheveux, agacé. Très agacé.

▬ C'est pas correct. Disons plutôt que je n'ai plus besoin de votre aide. J'imagine que je dois vous remercier pour tout à l'heure.

Il croisait les bras, détournant légèrement le regard et toujours aussi agacé.

▬ Sans vous, il m'aurait peut-être buté. Désolé de vous dire ça, mais votre garde est un putain de psychopathe ! Et vos fans sont pas mieux, ils m'ont tous ignoré. Tous ! Aucun n'a regardé dans ma direction, ils ont fait comme si je n'existais pas... il aurait pu me tuer, et ils n'auraient rien fait... ce sont des monstres.

Il grognait beaucoup lorsqu'il parlait, n'aimant particulièrement pas exprimer ce qu'il ressentait à une parfaite inconnue, en plus impliquée dans l'affaire.

▬ Mais ce n'est pas pour ça que je vais accepter une nouvelle fois votre aide. Je me suis toujours débrouillé tout seul. Après tout, on ne m'aide jamais. C'est comme ça que ça marche. Si tu ne te plies pas aux normes comme tout le monde, on t'aime pas. J'aime pas tous ces gens, tous des hypocrites. Et j'espère que cette vingtaine de monstres iront en Enfer pour ce qu'ils ont fait aujourd'hui.

L'adolescent continuait de grogner, puis il baissa un peu la tête, toujours les bras croisés.

▬ Désolé d'avoir gâché votre première expérience dans une épicerie. Si ça peut vous rassurer, ce genre de situation n'arrive jamais. J'imagine que ça n'arrive qu'à moi.

________________






.
Nakayama Megumi
Civil
avatar
Profession : Chanteuse de J-Pop
Rang : A
Yens : 155
Re: Seul, face à l'omelette de fans... | PV. Megumi || Mer 13 Juin - 16:59


Le jeune garçon, au moment où il entendit la voix de Megumi résonner derrière, se retourna pour fixer la demoiselle. Enfin, il ne l'a fixait pas vraiment, mais regardait tout autour d'elle, cherchant surement quelque chose ou quelqu'un du regard. Elle se doutait bien qu'il cherchait Paolo, après tout, il avait un peu maltraité ce jeune dans l'épicerie et avait quasiment brisé la gorge de ce dernier. Megumi ne savait point pourquoi que Paolo avait agi ainsi, vu que celui-ci ce contentait seulement de faire son travail, mais la... le garçon a failli s'étouffer sous les mains de l'italien. Peut-être qu'il y avait des moments que l'alter de Paolo était plus fort? Qui sait? La star devrait peut-être lui demander, au moins, cela éviterait ce genre d'accident qui aurait pus traumatisée la pauvre femme et tuer le jeune garçon.

Bref, remarquant que Paolo n'était pas autour de la demoiselle à longue chevelure blanche, il fit un pas en arrière quand celle-ci lui proposa son aide. Il semblait hostile à l'idée que la star de jpop l'aide à se soigner et elle le comprenait dans un sens. C'était de sa faute si on était rendu ici. Elle voulait simplement voir ce que c'était de faire l'épicerie, vu qu'elle ne l'avait jamais fait elle-même, mais, étant trop populaire et acceptant aussi de faire plaisir à une petite enfant, c'était de sa faute si le magasin ne pouvait plus fonctionner tranquillement. De plus, alors il demandait de confirmer si Paolo l'avait, le garçon aux yeux sombres avoua qu'il allait entrer chez lui de cette façon, sans apporter les soins nécessaires. Il disait qu'il avait eu des bagarres beaucoup plus dangereuses qu'avec son garde du corps, mais cela ne changea guère le sentiment de panique et de culpabilité de la femme. Bien au contraire! En fait, connaissant très bien les capacités de son garde du corps, Megumi savait très bien que c'était très dangereux pour sa simple survie de le laisser comme ça. Quand elle avait rencontré Paolo, un homme avait déjà.. perdu vie simplement par la poigne de sa main. À cette époque, son alter était incontrôlable et devenait fou quand il l'utilisait. Megumi, d'une main altruiste, elle avait réussi à le calmer et à reprendre sa forme normale. Elle ne pensait point que alter de Paolo pouvait ressortir dans ce genre de situation et qu'il n'avait point complètement le contrôle de sa force.

La demoiselle se rapprocha un peu plus, essayant de ne pas trop marché sur son pied droit qui laissait de belle trace de sang sur le sol. Elle voulait lui dire que ce n'était pas une bonne idée et qu'il devait immédiatement avoir des soins, avant qu'il ne soit trop tard, mais l'adolescent coupa dans ses paroles en disant qu'il n'avait plus besoin de son aide, vu qu'elle avait déjà fait sa part en arrêtant son garde du corps dans son élan. Il la remerciait de son acte, vu que les autres de l'épicerie n'osaient point de venir au secours du jeune homme, faisant comme s'il n'existait pas. Malgré la douleur qu'on pouvait entendre dans sa voix, il ne manquait pas de souffle et, même après cet événement, il continua à insulter Paolo, ainsi que les fans de Megumi. En effet, cette dernière était énormément déçue de la non réaction de ses fans. Pourtant, elle avait fait plusieurs entrevues qui disaient que tout le monde devait prendre l'exemple et aider son prochain. Que tu sois pauvre, laid, beau, riche, en santé ou non, si une personne était en détresse, on devait lui venir en aide. La Nakayama a toujours eu ce fond de penser et l'applique chaque jour. Malgré sa fortune, elle donnait beaucoup d'argents à des organismes humanitaires et participaient aussi à aider les jeunes et les plus démunis de sortir de leur calvaire. Beaucoup de ses bonnes actions étaient très peu médiatisés. En effet, seulement 10% de ses actions étaient suivi par les média. Ils préféraient plus parler de sa carrière et d'entrer dans sa vie privée.

Enfin, malgré qu'il souffrait, l'adolescent refusait toujours l'aide de Megumi, se disant qu'il était capable de se débrouiller seul et ça avait toujours été le cas. Personne était venu en son aide, ce qui attrista la demoiselle aux yeux roses, qui fit un léger hochement négatif de la tête. Elle laissait un regard désolée et inquiète en son égard.

-Ce n'est pas de ta faute. J'ai... je suis malheureusement coupable de ce qui c'est passé. J'ai voulu faire plaisir à une enfant de 6ans et on m'a seulement jeté dessus, croyant que je faisais des dédicaces. Ça n'aurait pas du arriver si j'avais écouté Paolo et que c'était mon employé qui avait été là, à ma place. Je m'en excuse. dit-elle d'une voix assez cassante, culpabilisant elle-même, avant de reprendre d'une voix beaucoup plus forte et exprimant son inquiétude. Mais je.. je ne pe-

-Mia Signora!? Il est temps de revenir dans votre Casa!

C'était la voix de Paolo qui était très loin dans la ruelle. La jeune demoiselle à chevelure blanche sursauta sur le coup, un peu stressée. Ensuite, prenant quelque seconde à regarder sur les côtés, elle s'approcha rapidement de l'adolescent aux yeux sombres et prit rapidement le poignet. Elle ne serra point fort, laissant une pigne douce, qui semblait être facilement dégageable par une simple force du bras. Elle avait, elle aussi, forcer dans ses jambes, marchant sur sa blessure pour aller plus vite. Son regard était un peu plus sérieux.

-On ne doit pas rester ici. Viens!
Yurusu Kyôji
Apprenti Héros
avatar
Profession : Élève 1S - Filière Héroïque
Rang : C
Yens : 490
Re: Seul, face à l'omelette de fans... | PV. Megumi || Mer 13 Juin - 21:17

L'adolescent se retrouvait donc face à elle, la maîtresse de ce pauvre toutou hystérique. Elle n'était pas comme lui, et était la seule qui avait pris l'initiative de faire quelque chose pour le sauver. Elle l'avait aidé, lui qui n'aimait pas ça d'ordinaire. Il ne parvenait pas réellement à décrire ce qu'il ressentait. De la honte ? De la colère ? De la peur ? Ou un subtil mélange des trois réunis ? Sans doute, sans doute...

Il discutait néanmoins avec elle, refusant son aide et lui expliquant tout, entièrement tout. Le regard sombre de l'étudiant s'arrêta néanmoins sur la cheville de la chanteuse. Elle n'avait plus ses chaussures, et saignait de l'un de ses pieds. Les avait-elle levé pour me rattraper au plus vite ? Il était vrai qu'avec ses talons, sa course aurait été désastreuse.

▬ Vous êtes blessée. Occupez-vous de vous d'abord.

Elle continuait néanmoins de se culpabiliser pour ce qu'il s'était passé. Certes, elle avait ses torts, mais aucun d'entre eux n'était volontaire. Et puis, le garçon pouvait bien comprendre ce sentiment de vouloir faire les choses par soi-même, sans passer par un tiers. Elle fut néanmoins coupée dans sa phrase, alors qu'une voix avec un accent bien particulier se fit entendre.

C'était lui.

▬ Putain...

Il devait partir. Et vite. Le garçon ne voulait absolument pas recroiser cet homme, il n'était toujours pas remis de cette peur et honte qu'il avait, de cette foutue défaite qu'il venait d'essuyer. Mais plus important encore, il était avec Megumi. S'il le trouvait avec elle, ce serait encore plus terrible. Cela ne devait pas arriver. Il devait fuir, malgré tout son orgueil. Cependant, la chanteuse attrapa sa main, et voulait l'éloigner avec elle.

Chose que Kyôji refusa. Il secouait sa main comme pour se défaire.

▬ Non ! Je vous ai dit de ne pas vous préoccuper de moi, laissez-moi tranquille. Je n'ai pas besoin de votre aide, ni de vous suivre. Vos soins que vous voulez me payer, mettez-les vous bien où je pense, moi j'en ai rien à battre !

La panique le gagnait, alors qu'il savait que cet homme allait arriver d'une minute à l'autre. Elle le tenait toujours.

▬ Ecoutez... il finira par vous retrouver, et je n'ai pas envie d'être là au moment où ça arrivera. Laissez tomber pour mes blessures, je vais bien... je vais garder des marques plusieurs jours, mais ça ira. Je préfère ça, plutôt que de dépendre de votre aide une fois de plus. Et puis, je vous attire déjà des problèmes. Non vraiment, juste partez.

Il ramenait un peu son bras vers lui, en remontant son col de son autre main disponible.

▬ Maintenant, lâchez-moi.

Il la regardait droit dans les yeux. Allait-elle le faire, ou bien continuer de s'obstiner ? Dans tous les cas, il ne voulait pas être soigné. Ce serait comme fuir une fois de plus, pour lui.

________________






.
Nakayama Megumi
Civil
avatar
Profession : Chanteuse de J-Pop
Rang : A
Yens : 155
Re: Seul, face à l'omelette de fans... | PV. Megumi || Ven 15 Juin - 6:34


Megumi espérait de tout coeur que l'adolescent à chevelure sombre comprenait l'urgence qu'elle essayait de transmettre et qui la suivrait. Malheureusement, malgré son insistance, le jeune refusait de coopérer et restait sur l'idée qu'il pouvait se débrouiller tout seul, lui ordonnant de lâcher. La demoiselle sentait la panique monté en elle. Elle voulait le convaincre de venir avec elle pour qu'elle puisse arrêter les fameuses blessures de son garde du corps avait laisser, cependant, elle ne pouvait guère lui dire vraiment pour son alter. Pourquoi? Non seulement cela pourrait s'annoncer publique s'il y a des personnes qui les écoutent (malgré qu'ils semblaient être seuls dans cette ruelle) et que les autorités l'arrêtent, vu qu'elle n'a aucune licence héroïque qui permet à cette dernière d'utiliser son alter comme bon lui semble. La starlette ne voulait point avoir des problèmes avec les héros, surtout qu'elle avait aussi beaucoup de fans dans ce métier. Néanmoins, la Nakayama s'avait très bien qu'elle était la seule à pouvoir soigné les dommages, avant qu'il ne soit trop tard. Elle savait très bien que plus le temps passait, plus que ça s'agrandissait et pourrait toucher des veines ou des muscles importants, les rendant... raides, glacés et moue, comme le corps d'une personne décédée depuis longtemps. Elle ne souhaitait guère que cela lui arrive au garçon et Megumi voulait lui faire comprendre que c'était urgent, mais, aussi têtue que sa petite soeur, il ne voulait aucunement de son aide, essayant de défaire de son emprise. Oui, elle a voulu lui expliquer que c'était dangereux et qu'elle pouvait s'en occuper, mais le garçon ne laissait aucune place pour la parole, paniquée par la future arrivée de Paolo.

La femme à chevelure blanche soupira longuement, comme pour contenir son stress et sa colère, mais au dernier ''lâchez-moi'', tel une ordre, la demoiselle fronça les sourcils, laissant un regard sérieux et larmoyants sur son visage, avant de lever la tête pour fixer dans ses yeux sombres.

-Ce n'est pas qu'une simple blessure qui partira dans un jour. Si t'as pas les soins nécessaires, tu pourrais en mourir. Je suis la seule capable d'arrêter ceci et je ne veux pas revoir quelqu'un perdre la vie à cause de cette technique. Il n'est pas trop tard pour que je puisse faire quelque chose sans que t'ailles trop de séquelle, je te demande juste de me faire confiance pour maintenant et je te promet de te laisser tranquille. S'il-te-plaît..

La voix de Megumi était tremblante, alors que ses yeux étaient brillants de larmes. Elle ne cachait aucunement la vérité, terrorisée à l'idée de voir une autre personne perdre la vie à cause que Paolo n'était point capable de se contrôler. Elle resta un moment comme ceci, le regard sérieux, malgré les larmes, puis, entendant des pas qui s'approchaient peu à peu de leurs positions, la demoiselle aux yeux magenta agit très rapidement. En effet, regardant rapidement aux alentours, elle remarqua, sur sa droite,là où elle voulait emmener le garçon, un tonneau, avec quelques caisses à côté. Instinctivement, Megumi prit le tonneau et le jeta sur le sol. Il ne se brisa guère sur l'impact, ce qui simplifiait l'acte de la demoiselle qui, avec ses bras, poussa assez violemment vers la direction de la ruelle où que les deux protagonistes entendaient les pas pesant de Paolo. Ensuite, alors que le tonneau roulait toujours, la superstar se retourna vers le jeune et gardant son regard sérieux, mais inquiet de son état.

-Il faut y aller maintenant. Je te demande que de me faire confiance en ce moment et ne touche surtout, mais SURTOUT pas, à ta blessure.
Yurusu Kyôji
Apprenti Héros
avatar
Profession : Élève 1S - Filière Héroïque
Rang : C
Yens : 490
Re: Seul, face à l'omelette de fans... | PV. Megumi || Ven 15 Juin - 16:38

Elle continuait d'insister, ne voulant pas le laisser partir. Pourquoi s'affolait-elle autant ? Kyôji n'en savait trop rien. Elle avait peut-être peur que le garçon aille se plaindre, et lui fasse de la mauvaise publicité. C'était sans doute ça. Il ne voyait pas sinon pourquoi une parfaite inconnue, pouvant en plus menait la vie qu'elle souhaitait, s'attarderait sur son sort. Ils étaient tous pareils, après tout. Les hommes ne pensent qu'à eux. Il est contrait de vivre et s'adapter dans une société comme celle-ci.

Néanmoins, le nouvel argument de la chanteuse fit froid dans le dos du garçon. Mourir ? Mais qu'est-ce qu'elle racontait encore ? Il risquait surtout de mourir si son clébard les retrouve, lui avec sa protégée. Là ouais, il serait en danger de mort. S'il partait, il n'y aurait plus de problèmes, si ce n'est son honneur et son orgueil ravagés. Elle parlait d'une technique qu'il lui aurait infligée, insinuant qu'elle était la seule pouvant se charger des soins nécessaires. L'adolescent la regarda d'un air plus que perplexe.

▬ Mourir ? Une technique ? C'est quoi encore cette histoire ?!

Le garçon regardait son interlocutrice. Elle semblait sincère, et ses émotions débordaient. Si elle était si honnête, pourquoi raconter de telles histoires, qui n'avaient aucun sens ? Comment pouvait-il être en danger de mort, après coup de cette altercation ? Il se le demandait bien, alors que Megumi se chargea d'un plan pour ralentir notre poursuivant.

Après quelques secondes, il commençait à se calmer et réfléchir un peu plus posément, et ressentit comme une gêne grandissante, au niveau de son cou. Une sensation de froid, sa peau se rigidifiait. C'était quoi ça... ? Il voulut mettre la main à son cou, mais la chanteuse le lui interdit.

▬ ... Mourir ?

Il regardait autour de lui, ne sachant plus quoi faire. Cet homme qui lui avait infligé cette blessure... jusqu'à quel point était-il une sous-race ? Le garçon le détestait, du plus profond de son cœur. Son honneur avait été bafoué, il a été ridiculisé, blessé... et maintenant, mourant ? Kyôji serrait ses poings, avant de s'avancer vers Megumi, la haine pouvant se lire dans son regard.

▬ Ok. Je vous fais... confiance. Mais après, je disparais et vous me foutez la paix. Clair ?

Cette journée allait de pire en pire. Il n'avait plus qu'une envie, c'était celle de partir. De se cacher de tout, enfermé dans sa chambre. Tout ça pour une putain de boîte d’œufs. Aussi, et surtout, il bouillonnait de rage envers cet homme qui l'avait ridiculisé à ce point, et le poussait à encore plus ravaler sa fierté pour sauver son cul. Là, c'était trop. Comment un monstre comme lui pouvait-il au juste exister ? Il avait utilisé de son Alter sans doute pour lui infliger cette blessure, alors qu'il n'avait absolument rien d'un héros.

Ça se payera, un jour ou l'autre.

________________






.
Nakayama Megumi
Civil
avatar
Profession : Chanteuse de J-Pop
Rang : A
Yens : 155
Re: Seul, face à l'omelette de fans... | PV. Megumi || Mar 19 Juin - 17:55


Finalement, après quelques bonnes secondes, le garçon avait fini d'être très borné et se laisserait aider par la demoiselle aux pupilles roses. Bon, au début, il était un peu médisant, ce qui était un peu normal. Il croyait que la star avait peut-être inventé cette histoire seulement pour protéger sa notoriété. Ce n'était pas le cas. Malgré que cela pouvait sembler quasiment irréaliste, c'était bel et bien pourtant vrai ce qu'elle lui racontait. Megumi apprécie le travail de Paolo, mais elle sait très bien que son alter était beaucoup trop dangereux pour l'ignorer. Elle-même, elle avait vu son garde du corps enlevé la vie d'une personne en seulement quelques secondes. À cette époque, Paolo semblait fou et possédé par son pouvoir. Malheureusement, la Nakayama ne pus rien faire pour le corps squelettique de la victime, mais calma néanmoins l'italien et lui promit de ne point en parler à d'autres personnes. Oui, il avait peut-être tué une personne de ces propres mains, cependant, il n'était aucunement dans son état normal. Paolo lui avait expliquer que son alter brouillait ses pensées et le rendait, parfois, complètement fou. Il ne savait plus démystifier ses hallucinations et le réel, le poussant à utiliser son alter pour se protéger. C'est bien une des raisons pourquoi la jeune femme avait accepté de prendre Paolo comme garde du corps, vu qu'elle était bien l'une des seules qui pouvait lui rendre la raison.

Bref, acceptant de faire confiance à la demoiselle à longue chevelure blanche, le garçon demanda néanmoins, qu'après, qu'on le laisse partir et en paix aussi. Megumi hocha simplement sa tête, comprenant pourquoi qu'il ne voulait que de la tranquillité. Donc ne perdant guère plus de temps, la star lâcha la main du jeune homme, avant de tourner les talons, puis, partir à courir en lui demandant de la suivre par un signe de main. Connaissant les rues de Tokyo parcoeur, elle savait où passer sans attirer l'attention des fans hystériques, sans rencontrer quelconques voyou ou encore, les lieux calment qui semblent ne pas être trop peuplé et visiter aussi. Souvent, avant même de tourner à une ruelle ou un petit passage, la femme se retournait pour voir si le garçon à la crinière sombre la suivait. Malgré sa blessure à son pied qui lui faisait comprendre que ça faisait mal, elle courait assez vite. Peut-être, dû aux stress, elle était sous l'effet de l'adrénaline? Qui sait?


Après quelques petites minutes de course, les eux protagonistes se trouvèrent dans une petite ruelle qui semblait assez calme et point trop visiter non plus. Même les voyous ne semblaient guère aimer cet endroit. Selon Megumi, la bâtisse à leur gauche foutait la trouille, étant supposément hantée. Bon, cet hypothèse était clairement fausse, car la star est venue souvent ici pour se cacher et cette dernière n'a jamais vu aucun phénomène paranormaux. Mais bon, pour l'heure, la demoiselle se tourna vers le pauvre adolescent et lui prit délicatement le bras, le tirant un peu. Elle pointa un endroit proche du mur qui semblait être caché de la ruelle.


-Voila, installes-toi ici. Seulement.. euh.. ne panique pas, j'ai besoin de concentration un peu.


Après ses dires, la demoiselle, accompagnée du garçon aux yeux sombres, alla, elle aussi au même coin, se mettant au même niveau que ce dernier. Ensuite, d'une main douce, elle approcha sa main gauche proche de son foulard, jetant un oeil sur le cou. C'était vraiment pas beau à voir. l'épicentre de l'endroit infecté commençait déjà à se développer tranquillement. La peau était bleuâtre avec un léger noir dessus, au milieu elle semblait déjà craquée. Megumi ne voulait pas essayer, mais elle était sur qu'on pouvait ouvrir la peau pour voir des bouts de nécroses dans sa gorge. Elle laissa un visage crispé sur le cou, savant qu'elle ne pouvait soigner les parties trop affecté. Néanmoins, elle pouvait arrêter leurs développements. Donc, replaçant le foulard, la Nakayama soupira un bon coup, puis, fermant les yeux pour se concentrer, elle chantant une petite chanson.



Flower, gleam and glow
Let your power shine
Make the clock reverse
Bring back what once was mine

Heal what has been hurt
Change the Fates' design
Save what has been lost
Bring back what once was mine

What once was mine



Suite à ses paroles, Megumi, qui semblait rayonnante et lumineuse pendant ses petites paroles, ouvrit les yeux, puis, sourit  doucement au garçon, essayant de cacher une légère honte devant aux événements.

-Je suis désolée, je ne pouvais pas soigner ce qui était déjà... enfin... ce qui était trop affecté. Je n'ai pas encore assez pratiquer pour que ça soit le cas, mais ta vie est sauvée. Merci d'avoir accepté de me faire confiance.

Toujours souriante, elle fouille dans son sac qu'elle traînait depuis tout à l'heure. Puis, la superstar prit tranquillement une boîte en prisme rectangulaire écrit ''Oeuf'' dessus. La boîte ne semblait guère affecté par cette folle course qu'elle avait fait. Un peu malaisé, Megumi tendit la boîte d'oeuf vers le garçon.

-Tu avais oublié ceci au supermarché. Je l'ai payé au cas où tu ne l'avais pas fait. M'enfin.. voilà, tu.. euh.. désolée. J'y vais. Prend seulement cette ruelle et tourne à gauche ensuite à droite et vers la droite encore une fois et tu tomberas dans la rue principale.

Sous ses dires, Megumi se leva et tourna les talons avant de partir vers la direction opposée de ses dires.

________________





Merci à Eli pour la signature et Caissy pour le vava  
Contenu sponsorisé
Re: Seul, face à l'omelette de fans... | PV. Megumi ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Seul... face à une mer de cadavres [PV Noah]
» Lumière vacillante : seul face aux glaces !
» LE WENDIGO
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Tokyo :: Centre-Ville :: Quartiers animés :: Tokyo Center-
Sauter vers:
spider