UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE
header

Partagez|

UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE

Gyō Asao
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Spider Ninja
Profession : Héros | Professeur d'Intervention et Criminalité
Rang : A
Yens : 1320
Renommée : 185
Alignement : Bienfaiteur
UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE || Sam 17 Nov - 22:15

UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE

Natsumi
Ryūga

Fubuki
Nami

[JUIN 301]

La directrice Tenryû Ayako offrait la possibilité à ses enseignants de donner les cours à leur façon. Il n’y avait pas de programme extrêmement strict qui dictait aux professeurs ce qu’ils devaient enseigner jusqu’à la lettre près. Ces conneries là, c’était pour les écoles classiques. Il fallut quelques semaines à Asao pour s’adapter à ce système scolaire et mettre en place un cours correctement construit. Le cours d’Invervention – Criminalité était particulier. Ce cours a pour objectif de préparer les aspirants à plusieurs situations criminelles. Pour citer quelques exemples il y a les affaires de kidnapping, les prises d’otages, les attaques massives, les attentats, les braquages, etc. Toutes ces situations possèdent un point commun. Réfléchir et agir. Le rôle d’Asao en tant que professeur était de former les adolescents à réagir de la bonne façon en fonction de la situation et de l’alter possédé tout en gardant leur sang-froid. C’est en apprenant à rester calme face à toute épreuve que l’on développe une bonne capacité de réaction et par conséquent que l’on agit correctement. Le travail mené après  les interventions n’était pas du ressort d’Asao mais plutôt de madame  Yoshida Yume, professeur de Traque et Enquête.

Spider Ninja avait mis en place un système de rotation directement lié avec le système de stage en alternance des étudiants. Chaque semaine, l’enseignant sélectionne deux étudiants de la filière héroïque de façon aléatoire dans les trois années académiques dans le cadre du cours d’Intervention – Criminalité. Au lieu de passer la journée avec leur maitre de stage, c’est avec leur professeur Gyō Asao, qu’ils passent une journée entière sur le terrain. Les élèves de première année sont défendus d’utiliser leur alter sans autorisation. Ceux de la deuxième et troisième année peuvent intervenir mais restent bien évidement sous les ordres de leur tuteur.

Asao se trouvait dans la « salle des profs » se demandant quelle année il allait sélectionner. En effet il choisissait les années puis piochait un dossier au hasard. Ce jour-là, il s’était dit qu’il allait former une équipe complémentaire. Un élève de troisième qui normalement devrait déjà avoir une certaine expérience associé à un élève de première année qui lui découvre tout juste le monde de l’héroïsme. Il ferma les yeux, plongea sa main dans le tiroir plein de dossiers relatifs aux « premières années » et en tira un. Il l’ouvrit. Natsumi Ryūga alias Starboy. Un alter plutôt intéressant. En stage chez Kyuunan, l’agence spécialisée dans le sauvetage. Le héros ouvrit alors un autre tiroir plus bas, et y plongea sa main. Il venait de piocher un nouveau dossier, cette fois ci celui d’un étudiant de troisième année. Fubuki Nami, une jeune femme dotée d’un alter qui ne court pas les rues. La demoiselle était en stage à Seigi tout comme son supérieur et avait plusieurs missions à son actif. Un petit commentaire laissait comprendre qu’elle était également réserviste dans la police. Le choix étant fait, Gyō-sensei nota le nom des deux étudiants dans son carnet afin de ne plus les tirer au sort jusqu’à la prochaine tournante. Il contacta ensuite les concernés par téléphone en leur donnant rendez-vous la semaine prochaine, même jour à 8h30 tapante.


Il leur avait communiqué certaines instructions. Les deux jeunes devaient venir munis de leur costume héroïque ainsi que d’un carnet afin de prendre des notes tout au long de leur journée. Bien que les étudiants apprécient ce genre d’escapade en ville, cela restait un cours « classique ». Le professeur essayait d’emmener ses étudiants sur des zones sensibles, sans toutefois se jeter dans la gueule du loup. Ils étaient sous sa responsabilité et il devait se montrer beaucoup plus prudent qu’en temps normal. Asao était prêt.

Déroulement du cours en situation réelle:
 


________________


Thème musical de Spider Ninja


Fubuki Nami
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Cold Breath
Profession : Élève 3S - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 1745
Renommée : 98
Alignement : Dévouée
Re: UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE || Mar 20 Nov - 10:34


Il y avait toujours certains cours que l'on préférait à d'autres et cela même dans une filière qui nous plaisait pourtant particulièrement. Le domaine héroïque n'était pas en reste et si je m'en sortais sans trop de difficultés pour mes notes, il y avait effectivement des matières qui m'intéressaient beaucoup moins.
Aujourd'hui, j'étais convoquée par mon sensei et senpai à Seigi : Spider Ninja.
Lui enseignait au contraire l'une de ces matières que je suivais assidûment : l'intervention et la criminalité.  
C'était comme un prolongement de ce que je savais déjà à travers ma formation au commissariat mais d'un point de vue différent, exploitant les alters et ne disposant donc pas totalement des mêmes protocoles. C'était du concret en plus d'être enrichissant.
Mon tour d'aller sur le terrain avec lui était donc venu !

En tenue héroïque avec le holster vissé sur la cuisse, je rassemblai mes affaires dans ma chambre à la résidence étudiante et glissai quelques balles 9mm dans les poches de ma veste.
Bien que l'arme m'appartenait et que j'avais toutes les accréditations pour la posséder, je n'étais pas en service pour la police aujourd'hui et devais prioriser mon alter sur le terrain : ce à quoi j'étais formée à Yuei. Malgré tout, nous ne savions jamais sur quoi nous pouvions tomber et mon glock faisait désormais partie intégrante de ma tenue héroïque et de mon style de combat – ça et les prises de soumissions ou d'arrestations évidemment -. C'est pourquoi je l'emportai toujours avec moi, le chargeur vide, servant simplement de dissuasion tout en m'assurant d'avoir de quoi réellement l'utiliser si je ne pouvais pas faire autrement.

Cet équipement, tout comme mon intégration au sein des forces de l'ordre, étonnait souvent les autres qui se disaient souvent « Cette fille haute comme trois pommes, dans la police ?! Mouaahaha ! » - brillante imitation - . Ils ne connaissaient donc pas l'adage de ne pas se fier aux apparences ? Boarf... ils pouvaient dire ce qu'ils voulaient, il y avait longtemps que ça ne m'atteignait plus. Et ça me rendait même encore plus fière de voir leurs expressions changer radicalement en remarquant ce dont j'étais capable.
Eh oui... j'avais beau faire un petit mètre soixante les bras levés – comme on dit -, il n'en restait que j'avais été entraînée par un lieutenant confirmé et d'expérience : mon père ! Alors oui, j'avais reçu l'éducation qui allait avec, à cheval sur les lois et le respect de la justice ainsi que de mes supérieurs mais j'étais loin d'être aussi rigide que ce que ça laissait croire, au contraire ! Il fallait savoir lâcher la bride pour décompresser après avoir côtoyé le danger afin de mieux l'affronter la fois suivante.

Fin prête, il ne me fallut pas très longtemps avant de rejoindre le point de ralliement, juste un peu avant l'heure. Gyô-sensei était évidemment déjà là et j'étais visiblement la première arrivée – j'allais donc devoir patienter un peu avant de découvrir mon coéquipier du jour - .

« Ohayo, Gyô-sensei »

Clamai-je dans une courbette respectueuse, habituée que j'étais au code envers les supérieurs sans pour autant dégainer le réflexe du salut militaire.
Il ne me restait plus qu'a attendre les directives.

________________



Nami's theme:
 
Natsumi Ryūga
Étudiant de Yuei
avatar
Surnom : Starboy
Profession : Etudiant Yuei Première année
Rang : C
Yens : 70
Renommée : 00
Alignement : Indécis
Re: UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE || Mar 20 Nov - 15:05

Pour être honnête, les cours semblaient plutôt barbants pour le jeune Natsumi, du moins la plupart d’entre eux n’apportaient rien de nouveau aux réflexions du futur héros qu’il était. Peut-être que les cours trainaient trop en longueur du fait que ça ne soit que la première année, ou peut être que notre héros à la chevelure de jais était simplement trop en avance par rapport au programme ? Il appartenait à tout un chacun de décider de la réponse qu’il trouvait la plus appropriée, en ce qui concerne la mienne, je pense que vous l’avez déjà deviné et c’est pourquoi je laisserai planer le doute ! En tout cas cette journée s’annonçait un peu plus intéressante que les autres pour notre jeune protagoniste qui avait été tiré au sort pour faire une petite escapade avec son professeur d’intervention criminelle. La partie théorique de ce cours était aussi intéressante que dense, c’est pourquoi cette petite journée de mise en pratique allait dans l’idéal, raviver la flamme de notre chevalier solaire pour cette matière.

En tout cas, Ryuga avait été convié en plus d’avoir pour consigne d’amener son costume héroïque, il allait pouvoir découvrir une personne de son lycée, car autant l’avouer, il n’avait pas pour habitude de discuter avec ses camarades et les seules circonstances pouvant l’obliger à le faire étaient un travail de groupe, ou une journée comme celle-ci, où la collaboration devrait régner. Notre ami aux pupilles grises serait en tout cas la personne avec le moins d’expérience en terrain réel sur cette expédition et se devait donc de faire bonne figure, quitte à paraître plus froid qu’à son habitude. Sorti du lit, il entama sa routine matinale version accélérée afin d’arriver un peu avant l’heure du rendez-vous. Il remarqua d’ailleurs sur la route une jeune fille à la chevelure cyan, une couleur assez peu répandue. Etant donnée l’heure et le lieu, il n’y avait pas cinquante possibilités, soit cette fille était son autre partenaire de la journée, soit elle venait commettre un méfait et si notre héros se fit discret lorsqu’il suivit la fille, il ne pas plus étonné que cela lorsqu’elle salua son professeur qui se tenait là.

*toux*

Une manière de se faire remarquer sans pour autant avoir l’air agressif, puisque tout le monde était là, le cours allait pouvoir commencer. Ryuga s’avança un peu plus et prit ensuite la parole sur le ton le plus neutre qu’il lui eut été donné de produire, en commençant par s’adresser à sa camarade, puis à son professeur.

▬ Je suis Natsumi Ryūga et nous serons partenaire pour la journée, faisons de notre mieux. Bonjour à vous senseï, qu’avez-vous à nous proposer aujourd’hui ?
Gyō Asao
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Spider Ninja
Profession : Héros | Professeur d'Intervention et Criminalité
Rang : A
Yens : 1320
Renommée : 185
Alignement : Bienfaiteur
Re: UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE || Mer 21 Nov - 13:07

UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE

Natsumi
Ryūga

Fubuki
Nami

[JUIN 301]

6h00


L’obscurité régnait dans l’appartement. L’alarme du réveil brisa le silence duquel se délectait le héros à peine réveillé. Assis sur son lit, il mit alors fin à cette gêne auditive, puis se leva. S’enchaina alors le petit train-train quotidien : la toilette, la douche, le sport et le petit-déjeuner.  Sauf que non. Il n’avait pas le temps pour son entrainement quotidien, ce qui ne sembla pas l’enjouer. La pâtisserie de Kyoko étant encore fermée – encore une routine de brisée – il cuisina pour la première fois depuis très longtemps un petit déjeuner. Des œufs brouillés, deux toasts et des tranches de bacon, le tout accompagné d’un thé. Un repas typiquement issu de sa terre natale.

Après avoir englouti son assiette, il s’habilla. Asao possédait bel et bien un costume héroïque, mais il ne le mettait que pour les missions de longue durée ou les missions périlleuses. Pour les patrouilles, il ne s’en munissait presque jamais. Il se contentait de sa veste à l’allure d’un gilet pare-balles munie de plusieurs emplacements de stockage. Pour sa protection, la veste dispose d’un protège-cou et d’un rembourrage au niveau des épaules.  Les costumes moulants aux slips apparents, ce n’était clairement pas son truc. Une fois prêt il prit la route en direction de Yuei.

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪

Les étudiants affluaient par la grande porte de l’établissement. Les cours n’allaient pas tarder à commencer. Arrivé en avance par rapport à l’heure prévue, Asao s’assit sur un banc face au terrain de basket encore vide. La chaleur estivale pouvait déjà se faire ressentir à cette heure encore bien matinale.

Les deux étudiants arrivèrent peu avant l’heure convenue. Et un bon point, UN ! La ponctualité est extrêmement importante dans l’univers héroïque. Une minute de retard pouvait s’avérer être catastrophique dans certaines situations. Ils faisaient déjà bonne figure. Le héros avait déjà renvoyé chez eux des étudiants arrivés en retard. Il avait également déjà laissé certains retardataires en plan, emmenant uniquement les personnes arrivées à l’heure. Le professeur connaissait déjà ses deux élèves, mais le jeune garçon daigna se présenter à sa camarade. Une chose tout aussi essentielle, la communication.

Spider Ninja salua à son tour les deux vedettes du jour. Natsumi semblait mou, peut être fatigué, ou peut être un grand ennemi du froid. Ils n’allaient pas tarder à partir, mais avant quelques précisions et règles étaient de rigueur.

- Vous êtes sur votre trente et un, excellent ! Donc comme je vous l’ai dit la semaine dernière au téléphone, nous partons aujourd’hui pour une journée de stage sur le terrain dans le cadre de mon cours. Vous vous doutez donc bien que si je vous ai demandé de prendre vos costumes héroïques, ce n’est pas pour défiler.

Je vais vous remettre une oreillette à chacun d’entre vous. Elle nous permettra de communiquer, même si à mon avis on ne devrait pas être séparés. Ce sera l’occasion pour vous aujourd’hui de mettre en application tout ce que je vous ai enseigné durant les deux derniers mois, tant dans les cours théoriques que pratiques.

Vous êtes sous ma responsabilité et celle de l’école. J’attends donc de vous un comportement exemplaire. On ne se laisse pas submerger par les émotions, on réfléchit avant d’agir et surtout, on communique.


Toujours dans son élan, Asao se tourna légèrement vers la jeune femme afin de s’adresser directement à elle.

- Nami. On s’est déjà croisé une ou deux fois dans les couloirs de Seigi. Tu possèdes un brevet d’héroïsme et tu fais partie de la police également. Mais aujourd’hui tu une étudiante ordinaire. Pas d’utilisation d’alter, sauf en cas d’extrême urgence d’accord ? Finit-il en souriant.


Ce fut ensuite le tour de Ryūga, avec qui le courant passait un peu moins au vu de sa mine désinvolte mais que le professeur comptait bien mettre en confiance.

- Si je ne me trompe pas, tu es en alternance chez Kyuunan Ryūga n’est-ce pas ? Cela va donc faire deux mois que tu as intégré Yuei. Je ne sais pas si tu as déjà eu l’occasion de partir en mission au sein de ton agence d’apprentissage, mais aujourd’hui ce sera une simple patrouille de routine. Si jamais tu as des questions, n’hésites pas. Comme tu ne possèdes pas de brevet d’utilisation d’alter, ce sera interdiction totale de l’utiliser sauf si je t’en donne la permission. Si jamais il se passe quelque chose, je serais là pour vous protéger.

Les étudiants eurent l’air d’avoir bien compris les directives de leur supérieur. Asao posa ses deux mains sur la tête des jeunes et d’un geste affectif, leur ébouriffa les cheveux.

- Si vous êtes prêts et que vous n’avez pas de questions, on peut y aller !


Nous étions prêts à partir.

Description physique d'Asao:
 


Déroulement du cours en situation réelle:
 


________________


Thème musical de Spider Ninja




Dernière édition par Gyō Asao le Mer 5 Déc - 20:05, édité 1 fois
Fubuki Nami
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Cold Breath
Profession : Élève 3S - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 1745
Renommée : 98
Alignement : Dévouée
Re: UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE || Lun 26 Nov - 21:23


Mon camarade de la journée se présenta après un raclement de gorge pour faire remarquer sa présence. Natsumi Ryûga donc. Je ne le connaissais pas ni même me souvenais de l'avoir croisé : un premier année peut être ? Malgré son air de neutralité affiché, je répondis à ses présentations en faisant de même – le sourire en plus - tout en inclinant légèrement la tête :

« Fubuki Nami, enchantée. »

Après quoi, Gyô-sensei nous expliqua le déroulement de la journée : oreillette pour chacun afin de communiquer en cas de séparation, rappel des règles élémentaires de sécurité et sur notre comportement qu'il voulait exemplaire, ce qui était normal. Il nous demandait aussi de garder notre sang froid et de bien réfléchir avant d'agir – ce qui faisait partie de ma nature et de mon éducation donc... jusque là, nous étions bons.
Plus personnellement, il me demanda de ne pas utiliser mon alter sauf en cas d'extrême urgence, ce qui sous entendait aussi : aucune intervention sans son approbation, et qui englobait l'utilisation de mon glock, évidemment. Je confirmai d'un hochement de tête solennel.

Lorsqu'il s'adressa à Natsumi-san, je découvris que ce dernier était bel et bien en première année et au Kyuunan, donc bien plus axé sur le sauvetage que la lutte contre la criminalité même si cela faisait aussi parti de ses attributions.

Gyô-sensei était le genre de prof cool à l'écoute de ses élèves, c'est pour ça que son geste affectif – quand il nous ébouriffa les cheveux – ne m'étonna qu'a moitié même si j'avouais ne pas savoir où me mettre sans réellement le montrer. C'était certes affectif mais ça nous rappelait aussi que nous étions encore des oisillons qu'on avait besoin de couver... Ce qui était le cas ! Il nous restait encore beaucoup a apprendre, mais j'estimais être apte à m'en sortir comme n'importe qui du moment que la prudence et la communication étaient au rendez vous. D'ailleurs en parlant de ça, et alors que notre sensei sonnait notre départ si nous n'avions pas de questions, je me permis de lever la main et de prendre la parole lorsqu'elle me fut donnée :

« Natsumi-san, en quoi consiste ton alter ? Nous pourrons mieux nous cordonner si nous le savons en avance dans le cas où nous devrions l'utiliser. Le mien repose sur la création de glace. »

C'était important pour moi de connaître les capacités ou domaine de prédilection de mes alliés : c'était pareil au sein de la brigade. L'équipe se débrouillait nettement mieux lorsque chacun était posté à la place qui lui convenait le mieux sur le terrain. Certains étaient des pros de la précisions, d'autre de la maîtrise au corps à corps etc...

« ça me permet d'être assez polyvalente alors n'hésites pas a te tenir à mes côtés en cas de danger. »

Bien sûr que Gyô-sensei était là mais il ne pourrait pas forcément intervenir au moment « T », c'était toujours bon de préciser la possibilité d'une solution de repli.
Il n'y avait d'ailleurs pas de prétention dans ma voix, je gardais même mon sourire amical. Mon alter me permettait d'agir aussi bien en attaque a distance que rapprochée ou même en défense : c'était un fait. Et puis, que serait une senpai si elle n'était même pas fichue de protéger ses kōhai !

________________



Nami's theme:
 
Natsumi Ryūga
Étudiant de Yuei
avatar
Surnom : Starboy
Profession : Etudiant Yuei Première année
Rang : C
Yens : 70
Renommée : 00
Alignement : Indécis
Re: UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE || Dim 2 Déc - 19:07

Il était tôt, très tôt, beaucoup trop tôt pour envoyer de jeunes adolescents combattre le crime. Bien sur Yuei devait former la crème de la crème, l’avenir du monde des héros, de véritables emblèmes de protection, mais rien ne devrait les forcer pour autant à être convoqués à des heures si matinales, que l’on devrait qualifier d’aussi criminelle qu’un homme arrachant sa sucette à un bébé. Mais soit, les règles étant ce qu’elles sont, notre jeune ami aux pupilles de zinc, devrait se contenter de faire avec. Il en avait d’ailleurs presque l’air de faire la tête ! Non pas qu’il était particulièrement mécontent d’être, la journée promettait d’être intéressante, cependant l’heure faisait que le soleil n’illuminait pas encore le ciel et les étoiles quant à elles, avaient déjà quitté les cieux, laissant notre apprenti héros, seul au crépuscule et comme vous deviez vous en doutez, il n’y avait rien de pire pour lui. Cela lui passerait dès le premier rayon de soleil véritable apparu, mais lui donnait pour le moment une allure assez à l’écart et vu qu’ils n’étaient que trois, il serait certainement impossible pour ses partenaires de la journée, de ne pas s’en apercevoir. Le tout était maintenant de s’avoir si ces derniers sauraient adopter la réaction appropriée, chose que nous ne tardions pas à savoir

Malgré son petit handicap passager, Ryūga se tenait droit, optant pour cacher son petit mal être le plus longtemps possible. Il était n’était clairement pas nécessaire d’inquiéter tout le monde, ou de ralentir les explications, puisque même il n’avait pas eu le programme en détail, il savait déjà pertinemment comment allait se dérouler la journée. Asaô-senseï ne manqua pourtant pas l’occasion de faire un rappel des règles, chose cordialement barbante, mais apparemment nécessaire. Une oreillette chacun, afin que la communication soit permanente entre les trois protagonistes, la base, mais non négligeable. Après tout il fallait bien que la camarade du petit Natsumi puisse l’appeler à l’aide lorsque tout partirait en sucette ! Mettre en application tout ce qu’il leur avait été donné d’apprendre jusqu’ici dans ce cours : pas grand-chose pour notre enfant des étoiles, mais soit, check. Comportement exemplaire à avoir blablabla on connait la rengaine ! Pas le droit d’user de son alter sans permission pour la petite, ok c’est noté, étant donné qu’elle a l’air plus vieille, ça veut dire que c’est mort pour Ryūga aussi, mais ce fut pire encore : interdiction formelle de faire appel à son pouvoir pour notre héros. Pas cool du tout.

▬ Je suppose qu’il ne fallait pas attendre de traitement spécial après tout...

Wow par contre toucher les cheveux de Ryu, c’est genre FORMELLEMENT interdit, genre nope ! Comment espérez-vous qu’il puisse leur faire arborer une si belle couleur si tout le monde se mettait à les toucher inlassablement ? Pas possible, s’il y avait effectivement des règles pour cette journée, il ne fallait pas non plus en oublier que tous les trois étaient humains au même titre et avaient pour conséquent des bons et mauvais côtés. Si l’envie de littéralement tirer sur son professeur se manifesta dans l’esprit du jeune Natsumi l’espace d’un instant et put même se voir sur les traits fermés qu’arborèrent son visage un petit moment, il se calma aussi lorsque sa camarade lui adressa directement la parole. Elle n’était clairement pas sotte, ça serait forcément utile de connaître l’alter de chacun et si le senseï disposait forcément de ces informations, rien n’empêchait les deux élèves de faire un petit échange d’informations afin de renforcer la cohésion au maximum. Il répondit donc à Nami sur un ton très calme et posé en plongeant son regard directement dans le sien.

▬ Créer de la glace ce doit être plutôt cool, non ? Tu as des contrecoups en échange ou bien tu es née chanceuse ? Mon alter me permet de donner forme à l’énergie des astres stellaires et comme tu peux le voir, il n’y en a aucun en vue, ce qui fait que je vais être un peu patraque pendant encore un petit moment vu que nous sommes liés.

Cette journée en promettait des choses...
Gyō Asao
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Spider Ninja
Profession : Héros | Professeur d'Intervention et Criminalité
Rang : A
Yens : 1320
Renommée : 185
Alignement : Bienfaiteur
Re: UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE || Mer 5 Déc - 23:00

UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE

Natsumi
Ryūga

Fubuki
Nami

[JUIN 301]

Les jeunes pousses firent rapidement connaissance et échangèrent quelques informations sur leurs pouvoirs respectifs. L’idée d’exposer les siens traversa l’esprit du professeur, mais comme la quasi-totalité des étudiants de la filière héroïque connaissent les pouvoirs de leurs professeurs, inutile de perdre d’avantage de temps.

Asao est arrivé au lycée depuis deux mois seulement, mais démontre une motivation et détermination sans précédent. Les étudiants de dernière année n’auront sans dont pas l’occasion de réitéré le stage avec Gyô plus d’une fois, mais ceux qui débutent en première année auront très probablement trois voire quatre occasions pour partir en stage avec le professeur d’Intervention et Criminalité.

Sans plus attendre, Asao mit une petite tape amicale sur le dos de ses étudiants avant de se diriger vers la grande grille principale menant en dehors de l’établissement. Il avait prévu de les emmener dans les quartiers malfamés de Tokyo, histoire d’avoir un rendu objectif de ce qui se passe dans les rues discrètes et mal fréquentée de la ville. Ils feraient sans doute tâche avec leur costume, mais c’était toujours moins dangereux Sapporo, bien connue pour la croissance de la criminalité.

Le professeur semblait serein. Il ne voulait pas faire enfler les chevilles, mais Nami avait démontré à de nombreuses reprises son talent au sein du lycéen mais aussi de l’agence. Son alter redoutable peut venir à bout de héros et de vilains confirmés. Mais comme l’alter ne fait pas l’utilisateur, elle avait encore certaines notions à apprendre. Asao était là pour ça. Il avait la certitude que la jeune fille deviendrait une très grande héroïne.

En ce qui concerne Ryūga, le professeur n’en savait pas grand-chose. Il connaissait son alter et savait en quoi il consistait, mais uniquement sur le papier. Il n’avait pas encore eu l’occasion de le voir à l’œuvre et cette petite excursion scolaire ne serait clairement pas l’élément déclencheur. Asao savait qu’il avait trois années devant lui pour faire de ce jeune garçon un homme fort.

Quelques minutes de marche plus tard, nous avions traversé plusieurs quartiers animés. Nous étions maintenant arrivés dans le secteur dans lequel Asao avait prévu de patrouiller. Ces quartiers ne connaissent pas une affluence de vilains particulière – même si certains crimes de vilains sont parfois à déplorer – mais sont tout de même « contrôlés » par certains groupes criminels influents. Il fallait donc gardez les yeux ouverts.

- Très bien. Nous sommes arrivés sur zone. Donc à partir d’ici, je vais vous demander d’allumer votre oreillette et de ne l’éteindre sous aucun prétexte. Expliqua le professeur en allumant sa propre oreillette. Gardez bien les yeux ouverts et soyez prudents.

Nami et Ryūga ne semblaient pas stressés. Ils marchaient dans la rue aux côtés de leur professeur, discutant de tout et de rien. Un grand disque de bronze commençait à illuminer le ciel tandis que la température estivale était agréable. Certains individus en costume, cigarette à la bouche ou bière à la main nous dévisageaient lorsque nous passions devant eux. Mais le professeur détendait toujours l’atmosphère afin de maintenir le stress des enfants au minimum.

Une heure plus tard, Asao invita ses étudiants à prendre une petite gourmandise dans un petit magasin non loin. Mais c’est à ce moment-là qu’ils entendirent des cris étouffés venant d’une petite ruelle d’environ deux mètre de large. Asao se figea et fit signe aux deux étudiants de se taire. Il n’avait pas rêvé et la réaction de ses étudiants confirma ses doutes. Ils se dirigèrent alors tous les trois vers la ruelle.

Trois hommes se tenaient près d’une femme à terre, se débâtant et tentant de crier. L’un d’entre eux était assis sur le ventre de la victime et lui tenait fermement la bouche l’empêchant d’appeler à l’aide. Le second lui maintenait les bras immobiles tandis que le dernier tentait d’écarter les jambes de la victime. Asao fut pris d’une terrible colère qu’il maitrisa tant bien que mal devant les enfants. Il ne fallut que quelques secondes au trio criminel avant de se rendre comptent que les trois protagonistes les observaient depuis cinq secondes. Ils se relevèrent aussitôt tandis que la victime se mit directement en position fœtale, très probablement traumatisée.

Description physique d'Asao:
 


Déroulement du cours en situation réelle:
 


________________


Thème musical de Spider Ninja


Fubuki Nami
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Cold Breath
Profession : Élève 3S - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 1745
Renommée : 98
Alignement : Dévouée
Re: UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE || Dim 9 Déc - 22:59

▬ Créer de la glace ce doit être plutôt cool, non ? Tu as des contrecoups en échange ou bien tu es née chanceuse ? Mon alter me permet de donner forme à l’énergie des astres stellaires et comme tu peux le voir, il n’y en a aucun en vue, ce qui fait que je vais être un peu patraque pendant encore un petit moment vu que nous sommes liés.

« Eh bien... disons que si j'utilise un peu trop mon alter, mes muscles finissent par geler aussi. Ne t'étonnes donc pas si tu vois mes bras virer au bleu violacé après une utilisation prolongée. »

Ce n'était pas simplement perturbant a regarder : ça faisait aussi très mal. Ma mobilité était réduite et une douleur lancinante s'immisçait dans mes muscles jusqu'à ce que je les réchauffes.
C'était un contre coup qui pouvait être impressionnant à observer mais qui était bien banal à côté de l'alter de Natsumi-san... Un pouvoir lié aux astres ? Rien que ça ? C'était... fascinant.
Être carrément lié à une partie de notre environnement... ouais, je trouvais ça carrément bluffant.

« Je vois ! C'est un pouvoir étonnant. N'hésites pas à te reposer sur moi ou sur Gyô-sensei si tu ne te sens pas au mieux de ta forme du coup. »

Après un hochement de tête et un sourire chaleureux -puis une tape amicale de notre sensei – nous nous mîmes finalement en route.
Arrivés sur zone, notre professeur nous demanda d'activer nos oreillettes, faisant accroître ma vigilance. Nous étions dans des quartiers sensibles : il nous fallait être a l’affût.

Notre patrouille se déroula dans le plus grand calme, seulement accompagnée par les regards parfois curieux, parfois mauvais, de certains individus traînant dans les parages. Le comportement de quelques uns laissaient clairement entrevoir un potentiel louche mais je savais pertinemment qu'il ne fallait pas juger quelqu'un là dessus. Comme je l'avais déjà vu sur le terrain, lors d'une enquête pour la police : même la personne la plus angélique d'apparence pouvait en fait être un véritable monstre. Un faciès n'incriminait pas, pas plus qu'il ne disculpait.

J'étais relativement à l'aise dans cette marche malgré certaines présences discutables. Des patrouilles, j'en avais fait des centaines de fois et ça que ce soit pour la police ou pour Seigi. Croiser des types aux allures malfamées n'était pas la première fois ni ne serait la dernière. Natsumi-san était un premier année au Kyuunan, il n'avait donc certainement pas eu beaucoup l'occasion de patrouiller à la recherche de vilains ou racailles, malgré tout, il semblait aussi assez à l'aise.

Finalement prêts à faire une petite pause pour avaler un morceau, des cris étouffés et féminins retentirent. Figez sur place à leur entente, nous ne perdîmes pourtant pas de temps avant de nous engouffrer dans la ruelle étroite d'où ils semblèrent provenir.
Face à nous se déroula alors une scène insoutenable. Trois hommes contraignaient une femme, vraisemblablement pour la violer.
Gyo-sensei se stoppa. Il se passa alors cinq bonnes et longues secondes où je déglutis tout en gardant mon sang froid, avant que les hommes ne nous remarque. J'avais eu envie d'intervenir mais la passivité de notre sensei me fit dire qu'il était dans l'observation et j'en avais profité pour analyser la situation moi même. Aucune arme à feu visible, par contre, celui qui avait eu l'intention de passer à l'acte le premier portait un étui à la taille : un couteau devait s'y trouver.
Impossible de voir plus précisément ce que portaient les autres à cette distance.

Les hommes se levèrent, prêts à en découdre, tandis que la femme se recroquevilla sur elle même, en pleurs. Malgré les consignes de mon sensei sur la restriction de mon alter, nous nous trouvions clairement dans une situation d'urgence, mais il m'était impossible de prendre le risque d'utiliser ma glace à cette distance : hors de question de blesser la femme par inadvertance.
Notre sensei n'intervenait pas pour le moment mais j'en concluais que cela faisait en quelque sorte parti de notre mise en situation. Il n'interviendrait probablement que si les choses débordaient trop, en attendant : a nous de prendre des initiatives, du moment qu'elles étaient réfléchies.
Etant trop loin et ne pouvant me rapprocher sans risque pour la victime, je choisis d'utiliser l'une des cartes de ma manche.
Dégainant mon arme, je la pointais dans la direction de l'homme le plus proche de la femme, lui faisant signe de s'éloigner.

« Écartez vous d'elle ! »

Si elle était isolée, il nous serait plus facile d'intervenir pour les neutraliser sans risquer sa sécurité. J'agissais avec calme et discernement, n'oubliant pas de rassurer mon équipe en me penchant légèrement vers l'oreille de Gyo-sensei sans pour autant quitter ma cible de mon viseur.

« Il n'est pas chargé. »

Chuchotai-je discrètement pour que lui seul l'entende et comprenne mes intentions. Je ne voulais pas qu'il pense que j'ai la gâchette facile. J'avais des munitions sur moi mais j'espérais ne pas avoir à m'en servir. Il ne s'agissait là que de bluff et de dissuasion pour nous permettre une ouverture.

________________



Nami's theme:
 
Natsumi Ryūga
Étudiant de Yuei
avatar
Surnom : Starboy
Profession : Etudiant Yuei Première année
Rang : C
Yens : 70
Renommée : 00
Alignement : Indécis
Re: UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE || Lun 10 Déc - 17:21

Nami avait l’air cool. Sa réponse fut brève, sans fioritures, elle n’avait de toute évidence pas prévu de perdre du temps en bavardages inutiles. Pourquoi faire connaissance quand on peut démarrer une patrouille après tout, hein !? En tout cas notre apprenti héros préféré avait reçu la bénédiction de sa camarade pour se la couler douce s’il ne se sentait pas bien et ça, c’était une sacrée aubaine, puisque de toute manière il n’avait tout simplement pas le droit d’user de son alter. Allait-il fauter au cours de la journée ? Très probablement. Cela lui couterait-il sa place à Yuei ? Possible aussi. Est-ce qu’il le regretterait pour autant ? Certainement pas. Si jamais le jeune Natsumi faisait appel à la bénédiction qu’était son alter, ce serait probablement dans son plus grand droit et serait heureux de perdre sa place pour ses convictions. Si l’on pouvait cependant éviter d’en arriver jusque-là, tout le monde serait content aussi, puis les conseils de discipline ce n’était pas très drôle non plus. Non pas qu’il y était habitué, mais son intuition le lui disait. Enfin, Ryu ferait de son mieux pour que cette mission se passe de la meilleure façon possible, il n’avait cependant pas le contrôle des mécréants qu’il croiserait et ça c’était bien malheureux.

Après une seconde tape amicale du professeur – ça commençait à faire beaucoup de contact, je suis d’accord avec vous – nos trois protagonistes se mirent en route et traversèrent plusieurs quartiers animés. Tous étaient en tenue et attiraient de ce fait le regarde de bien des personnes en marchant à un rythme aussi peu « héroïque ». Ils étaient en patrouille et n’avaient de ce fait, pas l’air particulièrement pressés, ce qui pouvait justifier des regards moins sympathiques que d’autres. Il ne fallait bien évidemment pas y faire attention et continuer la mission, rien n’avait plus d’importance pour le moment. L’instituteur fit un dernier discours de mise en garde à l’entrée des quartiers un peu plus malfamés, mais il devait s’être rendu compte que les deux étudiants, bien que détendus, étaient parfaitement sur leurs gardes. L’astre divin fit finalement son apparition et rendit à Ryuga toute l’énergie qui était sienne, il se sentait dorénavant prêt à faire face à n’importe quoi et c’est lorsque Spider Ninja paya sa tournée que des cris stridents se firent entendre. Le corps de Starboy réagit pour ainsi dire tout seul et il se retrouva avant même de s’en rendre compte témoin d’une horrible scène. Scène où les antagonistes semblaient tout à fait prêts à découdre de quoi échauffer encore plus notre ami.

La sécurité de la victime primait et si Nami avait pu maîtriser sa réaction, ce fut beaucoup plus dur pour Starboy qui dut se mordre la langue aussi fort que possible afin de ne pas se lancer dans la mêlée. Il serait très certainement à même de venir à bout de ces bandits, cependant les consignes du senseï l’empêchaient d’agir comme il le souhaitait, un véritable fléau. Requinqué, il finit par pointer les coupables de son index droit comme s’il s’agissait d’un pistolet et fit apparaître une lumière blanche au bout de celui-ci. Allait-il fauter ? Loin de lui cette idée, il était déjà redescendu en température, cependant rien ne l’empêchait pour autant de menacer les bandits autant qu’il le voulait. C’est d’un regard totalement fermé aux négociations et d’un ton plus ferme que celui d’un juge que notre héros stellaire interpella alors les vils êtres humains.

▬ Cinq secondes. C’est le temps qu’il vous reste avant que je ne fasse exploser chacune de vos têtes si vous ne vous rendez pas. Mes collègues sont peut être gentils, mais en ce qui me concerne je n'ai aucun problème à éradiquer le mal de la manière la plus radicale qui soit.


Gyō Asao
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Spider Ninja
Profession : Héros | Professeur d'Intervention et Criminalité
Rang : A
Yens : 1320
Renommée : 185
Alignement : Bienfaiteur
Re: UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE || Mar 11 Déc - 11:17

UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE

Natsumi
Ryūga

Fubuki
Nami

[JUIN 301]

Les choses devenaient pour ainsi dire très intéressantes pour le professeur. La situation était délicate et Spider Ninja ne manqua pas d’être totalement à l’affut d’une quelconque menace venant des trois criminels. L’un des trois sorti alors un couteau tandis que les deux autres se mettaient en garde, visiblement résolus à en prendre plein la tronche. En plus d’être salopards, ils étaient complètement inconscients.

Nami leur fit face en dégainant son pistolet et le pointant en direction des ennemis. Ryūga quant à lui en fit de même, mais semblait être prêt à utiliser son alter. Asao continuait d’observer, prêt à agir à n’importe quel moment. La victime était hors de danger pour le moment. La priorité était de mettre les trois individus hors d’état de nuire avant de les remettre aux forces de l’ordre.

La jeune fille rassura son supérieur d’une voix calme et basse.

- Il n'est pas chargé.

D’un signe de tête, Asao fit comprendre à sa protégée que c’est bon. Natsumi semblait confiant et bouillonnant. Son intervention plu également à son professeur qui le laissa également agir sans l’interrompre ni le mettre en garde afin de ne pas l’humilier dans une situation aussi délicate que celle-là.

Le premier se décida alors puis courut en direction du trio héroïque coutant à la main. Ses deux acolytes se regardèrent brièvement avant de suivre le mouvement dans un hurlement de désespoir. À leur place, une personne censée se serait probablement rendue.

Gyō ne prit aucun risque. Hors de question de laisser l’homme aller plus loin avec son couteau. D’un geste vif et précis, l’homme araignée tissa une toile qui traversa la ruelle avant d’adhérer à la lame du couteau. Il tira ensuite d’un coup sec, rattrapant le couteau au vol.

- Vas-y Ryūga, dans les jambes. Déclara le héros à son cadet.

Asao connaissait l’étendue des pouvoirs de Natsumi. Cette autorisation lui permettrait de voir comment l’élève se débrouille en situation réelle et comment il réagit aux ordres. Nami quant à elle avait l’habitude de ce genre d’intervention. Cela s’entendait dans le timbre de sa voix, dans la fluidité de ses mouvements et dans l’assurance qu’elle dégageait. Des directives lui furent donner également.

- Nami, couvre ton collègue quoi qu’il arrive. Ne les laisse pas s’enfuir.


Description physique d'Asao:
 


Déroulement du cours en situation réelle:
 




________________


Thème musical de Spider Ninja


Contenu sponsorisé
Re: UNE JOURNÉE PRESQUE NORMALE ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Une journée presque ordinaire (PV Stefano)
» Une journée presque tropicale mais une recontre qui rafraîchit le coeur ! (solo)
» Une journée parfaitement normale
» Journée habituelle..ou presque || TOPIC TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Autres lieux :: Autres :: Flashbacks-
Sauter vers:
spider