Exutoire [Asao]
header

Partagez|

Exutoire [Asao]

Tenryû Ayako
Principale de Yuei
avatar
Surnom : Lightning
Profession : Principale de Yuei
Rang : S
Yens : 1310
Renommée : 316
Exutoire [Asao] || Mar 20 Nov 2018 - 9:23

    » Il n’empêche, mademoiselle Tenryû, que le système n’est pas assez performant pour garantir une sécurité optimale des apprentis super-héros. Imaginez que vous n’étiez pas présente ce jour-là pour cause de réunion ou je ne sais quelle autre fantaisie, tout notre avenir était réduit à néant.
    » Ah et donc la solution, plutôt que de se dire qu’on va protéger ce dit avenir, c’est de le séparer pour que, au pire, on s’en fiche, ya une autre moitié à Osaka ?
Trois heures. Trois heures que la réunion avait commencé, en compagnie de la nouvellement nommée ministre des affaires héroïques, du ministre de l’éducation, de d’autres hauts fonctionnaires, secrétaire d’états et autres personnes importantes, et moi, qui faisait un peu tâche dans cet univers politique mais qui tenait bon face aux assauts répétés de mes congénères du jour. L’ordre du jour était le bilan de l’attaque de Yuei et les conséquences. Et là était toute la magie de la politique :
Bilan politique : assaut fatal au prestigieux lycée Yuei, les élèves pris pour cibles, les bâtiments en ruine, une génération de traumatisés.
Bilan réel : quelques murs écroulés, trois ou quatre blessés légers, maximum une journée d’absence pour une minorité.
Conséquences : OLALA C’EST LA CATASTROPHE GRANDES MESURES DES MILLIARDS DE YENS DEBLOQUES POUR LA CREATION FUTURE D’UNE NOUVELLE ECOLE POUR NE PLUS CENTRALISER LE POUVOIR A YUEI. LE PEUPLE DOIT ETRE RASSURE SUR SON AVENIR ET CELUI DE SES ENFANTS. GRRRRR JE SUIS UN POLITICIEN EFFICACE GRRRR.
Frustration. Mais malgré tous mes arguments, rien ne parvenait à convaincre qui que ce soit, bien qu’ils s’accordaient au moins sur le fait que la défense du corps enseignants avait été remarquable. Joie. Je m’étais pourtant habillée de la façon la plus classe possible pour parvenir à mes fins. J’avais même mis des talons. Mais non, rien à faire. Ils étaient visiblement déterminés.

Midi était passé lorsque je quittai le siège du gouvernement, excédée. J’entrai dans le taxi et me dirigeai tout de suite vers Yuei. Je n’avais, pour être honnête, même pas faim tant cette histoire me retournait l’estomac. Les complications et les problèmes que de telles mesures allaient apporter étaient telles que je n’osais imaginer comment allait se passer la prochaine rentrée. Remerciant le chauffeur, je remontai l’aller de Yuei telle une femme d’affaire, le tailleur noir impeccable et les cheveux au vent, des dossiers à la main, croisant beaucoup d’étudiants lors de cette pause méridionale (que je parle bien). Je montai directement au troisième, croisant par la même la secrétaire.
    » Principale Tenryû ! Ca s’est bien passé ?
Malheureuse question. Sans arrêter de marcher, je me dirigeai vers la salle des professeurs, tout en déballant ce que j’avais sur le cœur.
    » Oh oui, très bien. L’école a été attaquée, les travaux de rénovation commencent pas avant une semaine, la confiance que les citoyens ont en Yuei dégringole, j’ai une dizaine d’élèves encore blessés, le gouvernement désavoue Yuei et veut ouvrir une nouvelle école de super-héros, on a toujours aucune idée de qui sont ceux qui ont attaqué et pour couronner le tout, je me farcis des réunions interminables où je me fais défoncer et qui me donne un retard monstrueux sur le travail que j’ai à faire ici. Autre chose ?
    » Heu… Notre avocat vient d’appeler, les remboursements de l’assurance pour les travaux vont prendre un peu plus de temps que prévu.
    » Merci. Je me sens beaucoup mieux !
Affichant une espèce de torsion de compassion avec sa bouche, ma secrétaire repartit à son bureau, tandis que, enlevant mes talons, assises sur un fauteuil de la salle des professeurs, je m’affalai en soupirant. J’avais besoin de me défouler. Regardant autour de moi, je vis que beaucoup d’enseignants étaient aussi en train de manger, et que la salle était relativement vide. Un seul professeur héroïque se trouvait là.
    » Asao ? Ca vous dit de m’accompagner à un entraînement ?

________________


   
Celui que frappe la foudre n'entend pas le tonnerre.
Gyō Asao
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Spider Ninja
Profession : Héros | Professeur d'Intervention et Criminalité
Rang : A
Yens : 1320
Renommée : 185
Alignement : Bienfaiteur
Re: Exutoire [Asao] || Mar 20 Nov 2018 - 16:45

EXUTOIRE

Gyō
Asao

Tenryû
Ayako

[DECEMBRE 301]

La foule fut prise de stupeur lorsque le dragon déploya ses ailes majestueuses, raclant sa gorge, prête à déverser un torrent de flammes. Le héros se tenant face à lui brandissant une large épée ne trahissait aucune peur, aucune hésitation. Le dragon se mit alors à avancer lentement et malicieusement vers l’homme en armure. Sans attendre, le valeureux guerrier brandit son épée au-dessus de sa tête et se mis à courir vers la bête monstrueuse. Un combat acharné s’en suivit.

Asao aurait bien voulu fuir cet univers plein d’otakus pré pubères, avalant des litres de soda et se goinfrant de bonbons devant toutes ces consoles. Situé en plein cœur de Tokyo,  le gaming center Super Potato était presque toujours plein d’après les bribes de conversations. La cacophonie régnait dans cet antre infernal. Cependant le héros n’avait pas le choix. Seigi avait envoyé le grand homme afin d’intercepter et de rendre aux autorités un dealer. Un dealer exécrable étant donné que ses clients principaux sont des lycéens et des étudiants.  

Spider-Ninja n’eut aucune difficulté à lui mettre la main dessus. Un trentenaire vivant apparemment dans les quartiers huppés de Tokyo d’après ses papiers d’identité. Un dealer portant sa carte d’identité dans son portefeuille… Un idiot fini. Asao l’avait invité – sans vraiment lui laisser le choix – dans les toilettes. Après un passage à tabac comme il se doit, l’homme araignée lui fit la morale, lui indiquant que la prochaine fois il lui ferait avaler toute sa marchandise. Asao ne plaisante pas avec les délits sur mineurs. Pieds et poings liés, le héros laissa l’homme suspendu par l'une de ses toiles au plafond, la tête vers le bas avant de sortir et d’appeler les services de polices, qui représentent l’autorité compétente en matière d’arrestation officielle.

C’est donc avec plaisir et soulagement qu’il quitta cet endroit, priant pour ne plus avoir à endurer ce supplice une nouvelle fois. Ceci étant fait, le héros rebroussa chemin vers le quartier général de Seigi afin de dresser un rapport d’intervention.

Ceci étant fait, l’homme à la chevelure argentée décida alors d’aller à Yuei afin de traiter les dossiers de certains élèves l’ayant précédemment accompagné sur le terrain dans le cadre de son cours. Une fois arrivé sur place, il inséra une pièce dans une des nombreuses machines à boissons de l’établissement. D’une traite, le héros ingurgita le contenu de sa canette de façon à minimiser les risques d’être aperçu sans son masque.

C’est donc fraichement désaltéré que Spider Ninja se dirigea vers la salle des professeurs. Il salua ses collègues présents d’un signe discret de la main avant de s’atteler à ses obligations. Tous les enseignants possèdent un petit espace de travail dans les salles de professeurs. Cela permet à ceux qui le souhaitent de travailler sur place, sans devoir emporter du boulot à la maison.

Feuilletant les derniers rapports de stage remis par les étudiants, un bruit de fond vint perturber la concentration du héros. Bien qu’agacé, il fit mine de ne pas y prêter attention. Encore du bruit. Asao leva alors la tête, puis son expression changea. La directrice était là ! Plongé dans ces notes, il ne l’avait pas entendue entrer. Son agacement s’estompa tel le mercure dans un thermomètre. Il fit alors mine de ne pas l’avoir vue.

- Asao ? Ça vous dit de m’accompagner à un entraînement ?

Le héros avait bien entendu et bien compris. Mais il marqua un temps d’attente de quelques secondes. Des secondes pendant lesquelles Asao se demandait quel genre d’entrainement sa directrice pouvait bien lui proposer.

- Madame. Dit-il en se levant afin de saluer son interlocutrice d’une petite courbette. Bien sûr, sans aucun problème. Vous souhaitez que je vous épaule pendant l’un des entrainements des apprentis héros ?


________________


Thème musical de Spider Ninja


Tenryû Ayako
Principale de Yuei
avatar
Surnom : Lightning
Profession : Principale de Yuei
Rang : S
Yens : 1310
Renommée : 316
Re: Exutoire [Asao] || Sam 24 Nov 2018 - 12:34

    » Heu… Plus ou moins. Venez.
Pendant qu’il parlait et se décidait, j’avais mis d’autres chaussures, ce qui me donnait un air ridicule, ces chaussures de sport blanches accompagné d’un tailleur noir à un prix qui ferait frémir le premier gilet jaune que j’aurais croisé si… et bien si j’étais dans une autre temporalité, un autre temps, un autre pays. Ramassez vos dents, messieurs-dames, ce n’était qu’un quatrième mur, rien de bien grave. Bref, descendant les escaliers bondés d’étudiants à cette heure charnière entre le repas et la reprise des cours, je me dirigeai vers l’un des terrains d’entraînement de Yuei : la forêt.

L’établissement possédait des hectares entiers de biomes recomposés pour le besoin d’entraînement spécifique. Si le plus utilisé – et le plus onéreux – était le milieu urbain, le lycée avait pourtant des forêts luxuriantes, des plaines et des prairies, des littoraux, des jungles, des montagnes, des déserts, des environnements neigeux : bref, il y en avait pour tous les goûts. Et selon les demandes des professeurs, il arrivait que l’on crée même des environnements, ou des parties de terrain, uniquement pour un cours en particulier – bien qu’il soit toujours utile d’avoir de la variété. Et justement, il y a quelques jours, un cours un peu particulier avait eu lieu dans le biome forêt, ce qui avait eu pour conséquence de le modifier quelque peu, en y implantant un village aborigène en son centre, traversé par une rivière qui traverse la forêt de tout son long.

Sur le chemin, on croisa quelques étudiants de troisième année, en pause sans aucun doute, mais qui étaient équipés de leurs tenues de héros, en prévision sans doute d’un cours à venir ou à la suite d’un cours passé. Un groupe de cinq étudiants, trois filles et deux garçons.
    » Tiens, la Terminale K.
    » Bonjour, Tenryû-sama ! Gyō-senseï !
Ils se levèrent et s’inclinèrent dans un défilé de protocole ridicule et gênant. J’avais toujours exécré ces manières qu’avaient les gens de penser que le respect passait par les gestes et les mots, comme si les suffixes pompeux permettaient quoique ce soit. Gardant mon soupir pour moi, j’attendis tout de même qu’ils se soient redressés.
    » Ca vous dit de venir vous entraîner avec nous ? Là ?
Je fis un mouvement de tête vers les clôtures du terrain sylvestre. Ils acceptèrent avec une joie trop peu dissimulée à mon goût, et nous avancions donc tous les sept vers le centre du terrain. Arrivés à bon port, je proposai l’entraînement que j’avais imaginé sur le chemin – ouais parce que prévoir en avance n’est pas vraiment un truc que je faisais régulièrement. Au milieu du village pittoresque en rondins de bois, nous nous arrêtâmes. J’avais vraiment l’air tâche dans mon tailleur.
    » Bien. Si cela vous convient, je vous propose cela : un de vous vient avec moi, et un autre va avec Gyō. Les trois derniers resteront ensemble. On se répartira aux quatre coins du terrain, le but étant de récupérer en premier un objet qui restera ici. Une classique capture du drapeau, en soi. A un détail près. La capture du drapeau sera mêlé à un jeu traditionnel européen appelé « Poule / Renard / Vipère ». En gros, l’équipe 1 devra attraper l’équipe 2 sans se faire attraper par l’équipe 3, et ainsi de suite. Ce qui rend chaque équipe vulnérable et menaçante.
C’était un entraînement que je pratiquai souvent avec mes amis lorsque j’étais étudiante et jeune héros. Devoir être particulièrement attentif à ce qui nous entoure, qui peut être cible et menace, était un exercice riche et intéressant.
    » On va procéder au tirage au sort, pour les deux étudiants qui nous accompagneront puis pour savoir quelle équipe pourchassera qui. Je fais le tirage pour les étudiants. Asao, vous ferez celle pour les équipes.
Improvisant un tirage au sort avec les moyens du bord, je me retrouvai avec une jeune étudiante, la plus petite des cinq et celle qui semblait le plus frêle. Je laissai Asao découvrir le sien, et surtout savoir si j’allais être sa cible… ou s’il serait ma proie.

________________


   
Celui que frappe la foudre n'entend pas le tonnerre.
Gyō Asao
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Spider Ninja
Profession : Héros | Professeur d'Intervention et Criminalité
Rang : A
Yens : 1320
Renommée : 185
Alignement : Bienfaiteur
Re: Exutoire [Asao] || Dim 25 Nov 2018 - 18:18

EXUTOIRE

Gyō
Asao

Tenryû
Ayako

[DECEMBRE 301]

La directrice avait une force de caractère et une confiance en elle étonnantes. Du moins c’est l’impression qu’elle donnait à Asao. Elle avait trainé le héros avec elle jusque dans les bois. Elle ne donnait pas l’impression d’avoir un objectif précis hormis celui de s’entrainer. Les deux adultes trouvèrent sur leur chemin des apprentis-héros en pause déjeuné. Ayako les invita donc à se joindre à la partie pour un entrainement. Chose qu’ils acceptèrent sans broncher.

Le professeur d’Intervention et Criminalité semblait amusé. Il se demandait comment sa supérieure allait bien pouvoir s’entrainer dans un tel accoutrement. Elle ressemblait plus à une femme d’affaire qu’a une directrice en plein entrainement. Asao et les cinq jeunes suivirent alors madame Tenryû
jusqu’à une petite plaine entourée par la forêt et traversée par une rivière.


L’instigatrice de cet évènement se mit alors à donner des instructions concernant le déroulement de l’entrainement qui allait suivre.  

- Bien. Si cela vous convient, je vous propose cela : un de vous vient avec moi, et un autre va avec Gyō. Les trois derniers resteront ensemble. On se répartira aux quatre coins du terrain, le but étant de récupérer en premier un objet qui restera ici. Une classique capture du drapeau, en soi. À un détail près. La capture du drapeau sera mêlée à un jeu traditionnel européen appelé « Poule / Renard / Vipère ». En gros, l’équipe 1 devra attraper l’équipe 2 sans se faire attraper par l’équipe 3, et ainsi de suite. Ce qui rend chaque équipe vulnérable et menaçante.

Un concept intéressant qui venait effectivement tout droit de l’ouest. Asao avait quelques vagues souvenirs de ce jeu, lorsqu’il y jouait en Angleterre durant son enfance. La basanée décida ensuite de l’organisation. Un étudiant ferait équipe avec elle. Un autre avec Spider Ninja, tandis que les trois autres étudiants formeraient la dernière équipe. Une jeune fille fut alors désignée pour faire équipe avec Lightning. Asao quant à lui tomba sur un garçon. Il semblait robuste et déterminé. Ils allaient pouvoir discuter plus tard.

La directrice demanda à Asao de s’occuper des rôles de chaque équipe. Le jeu est plutôt simple : Chaque équipe possède à la fois une proie et un prédateur. Un concept qui parait effectivement simple mais qui demande tout de même une certain réflexion et logique. Asao réfléchit puis proposa le déroulement du jeu comme suit.

- Très bien. Vous trois, vous formerez l’équipe Alpha. Vous deux, l’équipe Beta. Tandis que le petit et moi formerons l’équipe Charlie. Alpha chassera Beta. Beta chassera Charlie. Et Charlie chassera Alpha. Pas de questions ? Parfait.


Une fois les équipes préétablies et les rôles distribués, les sept étaient fin prêt pour l’entrainement. Asao prit dans un coin son compagnon et discuta discrètement avec lui.

- Rappelle-moi ton nom mon grand ?

- Kaneki, monsieur.

- Kaneki ! Oui je me souviens maintenant. Tu contrôle la terre c’est bien ça ?

- Tout à fait Gyô-sensei.

- Tu es clairement  dans ton élément alors. Parfait, voilà comment on va procéder…

C’est ainsi que le héros mis en place une stratégie avec son binôme.  


________________


Thème musical de Spider Ninja


Tenryû Ayako
Principale de Yuei
avatar
Surnom : Lightning
Profession : Principale de Yuei
Rang : S
Yens : 1310
Renommée : 316
Re: Exutoire [Asao] || Mer 28 Nov 2018 - 14:45

    » Bien. Dans cinq minutes, je ferai tonner le ciel, signe du départ de l’entraînement. En attendant, placez-vous. Bonne chance.
Ainsi donc, je serai celle qui poursuivra Asao. Parfait ; il faudra juste éviter de pêcher par excès de confiance. Ce sont les trois étudiants qui devront m’attraper, et il ne fallait pas que je sous-estime ces troisièmes années. Mais j’étais plutôt sereine ; sans compter que l’objectif n’était pas d’attraper tous mes ennemis, non : il était de capturer le drapeau au centre du village. Les trois groupes prirent des directions opposées, s’enfonçant un peu dans la pénombre du bois, traverser par quelques timides rayons de soleil de fin d’automne. Il faisait froid. On s’arrêta à quelques mètres à peine de la lisière du village.
    » On va s’arrêter-là. Inutile d’aller plus loin, personne ne sera là pour vérifier que nous nous trouvons bien à la lisière de la forêt. Si les deux autres groupes ont un minimum de réflexion, ils feront de même.
Voyant la tête surprise de Ginko, la jeune fille à mes côtés, je compris très vite qu’elle n’aurait pas pensé à gruger un tant soit peu, mais peut-être était-ce parce qu’elle se trouvait aux côtés de celle qui avait établi les règles.

Lady Singer – tel était son nom de super héroïne – avait l’étrange faculté de donner des émotions plus ou moins fortes aux personnes qui l’entendaient chanter. De la colère, de la haine, de l’amour même, tout pouvait y passer. Elle était le soutien parfait en mission, et les rapports de Kyuunan indiquaient un haut degré de performance dans le secours aux victimes. Là où on l’aurait plutôt vu face aux ennemis, à stopper les crimes et les criminels, elle avait choisi délibérément de se vouer à l’apaisement des victimes de sinistres et de catastrophes ; la mettre en cheffe d’évacuation était gage de réussite. Ce qui ne l’empêchait pas d’être redoutable sur un champ de bataille ou face à des criminels. Elle avait tout de l’étoffe d’une future très grande, et caracolait dans les premiers de sa promotion. J’avais été chanceuse.

On grimpa à un arbre, de sorte à avoir toute vision sur le centre du village. Mes yeux se teintèrent d’un blanc nacré et, soudainement, le tonnerre gronda malgré le soleil éblouissant. L’entraînement avait commencé, et avec lui la première phase : l’observation. Se jeter sur le drapeau équivaudrait à une défaite pure et dure, car il allait sans dire que les deux autres équipes étaient toutes aussi proches que nous de la cible. La patience était une vertu lorsqu’on était un super héros…

Les minutes s’égrainaient, et seul un léger vent naturel venait perturber le calme plat du village en rondins de bois. Entièrement camouflées derrière d’épais feuillages, nous attendions, un bruit, un signal, une vision… Mais il ne se passait rien. J’avais un plan, évidemment, qui nécessitait de rester cacher, mais qui nécessitait surtout de savoir où se trouvaient mes adversaires, et notamment l’équipe des étudiants. Asao n’était pas une menace pour l’instant. Nous avions longuement discuté avec Ginko et nous savions parfaitement ce que chacune de nous devait faire. Plus qu’à attendre…

Encore…
Et encore…
Et encore…

Et étrangement, l’adrénaline ne redescendait pas. Je savais qu’ils étaient là, quelque part, et malgré le temps qui passait, rien de l’excitation ressentie ne redescendait. C’était aussi sans doute parce que je savais que je n’allais pas rester indéfiniment à rien faire. Encore quelques minutes…
    » Accroche-toi Ginko…
Elle se cramponna à l’arbre, tandis que mes yeux prirent une couleur blanche profonde, et qu’un vent violent se leva, balayant tout le périmètre du village. Il fit trembler les rondins, déracina quelques arbres, fit craquer les branches et plia sans crier gare les plantes les plus fragiles. Si les autres étaient à portée, ils seraient obligés de se dévoiler…

________________


   
Celui que frappe la foudre n'entend pas le tonnerre.
Gyō Asao
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Spider Ninja
Profession : Héros | Professeur d'Intervention et Criminalité
Rang : A
Yens : 1320
Renommée : 185
Alignement : Bienfaiteur
Re: Exutoire [Asao] || Jeu 29 Nov 2018 - 16:51

EXUTOIRE

Gyō
Asao

Tenryû
Ayako

[DECEMBRE 301]

- Ça suffit Kaneki, on est à bonne distance.

- Mais si les autres nous tombent dessus Sensei ?

- Il faut se concentrer sur le drapeau avant tout. C’est lui qui nous fera gagner la partie. Les autres sont un facteur externe dont il faudra tenir compte. Donc on reste à portée de vue et d’audition.

- Entendu.


Les deux garçons n’avait pas parcourus plus de cinquante mètres. Ils se cachaient dans une touffe de buissons, prenant bien soin de ne pas bouger afin de ne pas se faire repérer.

- Impossible de nous voir ici. Reste bien tranquille et ne bouge pas. Chuchota le professeur. Qu’est-ce que tu peux me dire sur les alters de tes camarades ?

- Et bien, l’un d’entre eux possède la capacité d’allonger ses ongles et de les contrôler. Le second décuple sa force à mesure qu’il ne respire pas et la dernière possède la capacité de se camoufler dans son environnement.

- Je vois. Ça ne va pas être une partie de plaisir de les chasser. Écoute, les autres ne doivent pas être bien loin. Tiens-toi prêt à intervenir à tout moment

Asao ferma les yeux et se concentra. Il gardait son calme faisant comme à son habitude preuve de sang-froid. Son compagnon était très excité. Il faut dire que ce n’est pas tous les jours qu’ils ont l’opportunité de s’entrainer avec un professeur ET la directrice. Spider Ninja n’était pas inquiet vis-à-vis des enfants. Il se demandait surtout comment il allait pouvoir faire face au pouvoir incommensurable de sa supérieure.

- Sensei !
Susurra Kaneki. Regardez !

Asao ouvrit les yeux et fit face à une situation plutôt compliquée.

- Je m’y attendais… Mais à ce rythme-là, on risque de se faire prendre dans sa technique. Les buissons ne tiendront pas… Allons…


La situation était délicate et le héros comprit tout de suite la manœuvre d’Ayako. Il savait également que s’ils restaient là encore quelques secondes de plus, il serait probablement pris dans la tornade. Cependant, le héros n’avait pas encore prononcé l’ordre de repli que son cadet venait de lancer une technique. La terre trembla sous leurs pieds, puis des colonnes circulaires faites de terre et de pierre jaillirent du sol afin de former un dôme de protection.


- Impressionnant… Lança Spider Ninja.

Ils étaient à l’abri, mais pour combien de temps ? Ils n’avaient plus de visuel sur la cible. Il enleva alors ses chaussures afin de pouvoir adhérer à n’importe quelle surface grâce à son alter.

- On ne peut pas les laisser s’emparer du drapeau. Reste à l’abri je ne vais pas loin, j’ai juste besoin d’un visuel.

Asao grimpa alors sur le dôme et y posa les mains et les pieds afin d’avoir une adhérence totale. Le vent battait de son plein, mais la structure du jeune apprenti héros semblait tenir. Constatant la faiblesse de son équipe face à la directrice, Asao semblait déterminé à prendre le drapeau dès que le vent se serait calmé.


________________


Thème musical de Spider Ninja


Tenryû Ayako
Principale de Yuei
avatar
Surnom : Lightning
Profession : Principale de Yuei
Rang : S
Yens : 1310
Renommée : 316
Re: Exutoire [Asao] || Jeu 29 Nov 2018 - 20:13


    » Prête ?
Léger sourire lorsqu’elle hocha la tête et se redressant de tout son corps. Le dôme de terre avait trahi sa position, et les trois étudiants s’étaient pour la plupart pris de plein fouet la tornade, sauf celle qui devait se camoufler et que je n’avais juste pas pu apercevoir.

”When you are happy with laughter to spare,
Fun is twice as fun with someone to share.
When you are lonely and full of despair
Things aren't half as bad when somebody cares.“


Redescendues sur le sol, mes yeux virèrent au blanc nacre, un léger vent se formant autour de nous à mesure que nous avancions vers le drapeau. Maintenant que je savais où se trouvaient mes ennemis, la phase 2 pouvait commencer. Collée à moi, Ginko avançait en chantant, les yeux fermés et concentrée, de sa plus belle voix.

”Maybe now you have figured it out,
That's what bein' a friend is about.
When you're lookin' for a shoulder you can cry on,
(Won't you think about me?)
When you're lookin' for someone you can rely on,
(Don't you ever doubt me!)“


Connaissez-vous l’effet Doppler ? Nul doute que le nom vous ait déjà titillé l’oreille, mais je doute qu’il n’ait aucun secret pour vous. Pour être tout à fait honnête, il en a des milliers pour moi, mais j’ai su, au fil des expériences, me servir de concepts obscurs pour maîtriser mon pouvoir à la perfection. Des études savantes et compliquées ont prouvé que le vent permettait un meilleur transport du son dans l’air, et pour cause : le son est une onde, au même titre que les vagues créées par la chute d’une pierre dans de l’eau par exemple. J’ignorais à quel point mes proies et mes prédateurs étaient loin, et nul doute qu’ils connaissaient par cœur le pouvoir de leur amie. A moi d’apporter ma touche pour le rendre imbattable et surprenant… en transportant le doux son de la voix de mon élève pour qu’il atteigne efficacement et à coup sûr tous nos adversaires.

”I'll be there someway somehow,
That's what bein' friends is about!

When you grow restless and want room to breathe,
I will give you all the space that you need.
And when you're ready for my company,
I will come around, just call on me.“


Les ondes ne seront pas amplifiées, le vent n’avait pas ce pouvoir. L’amplification d’un son par la météo mettait en jeu des concepts bien trop complexes que je ne maîtrisais pas et que je ne pourrais faire seule. Par contre, malgré leur distance, les ondes seront transportées jusqu’à leurs oreilles comme si elle leur chantait juste à côté d’eux, permettant l’activation de son étrange faculté. Ainsi, le vent, qui avait doucement commencé autour de moi, se propageait de plus en plus dans les fourrés alentours ; en quelques secondes à peine, la voix de Ginko parviendrait à leurs oreilles…

” Maybe now you have figured it out,
That's what bein' a friend is about.
When you need someone who feels the way you do,
(Won't you think about me?)
Someone who can pick you up when you are blue,
(Don't you ever doubt me!)
I'll be there someway somehow,
That's what bein' friends is about!“


”Bein’ friends”, la technique la plus puissante à l’heure actuelle de Ginko. La possibilité de rendre les adversaires alliés. Sans qu’ils ne s’en rendent compte, sans qu’ils le sachent même, leur volonté sera nôtre, car ils seront intimement persuadés que Ginko… est celle avec qui ils doivent travailler. J’attraperai alors le drapeau devant leurs yeux conquis et victorieux, jusqu’à ce qu’elle stoppe de chanter, laissant cinq individus défaits devant ma victoire. Enfin, notre victoire.

”I'm your friend, till the end
Count on me.
In the sunshine and the rain,
Paradise and back again.
Count on me.
Let me be a friend in need,
Let me be a friend indeed.
Count on me.“


Le vent s’intensifiait, s’engouffrant dans chaque recoin de la forêt, chaque rondin de bois, chaque branchage, chaque interstice de feuilles. Elle et moi, nous n’étions qu’à quelques mètres du drapeau, sans doute bientôt rejoints par nos nouveaux alliés. La chanson de Ginko devait maintenant résonner dans toute la forêt. A nous le drapeau.

” And if you ask me, you know that it's true;
There is not a thing that I will not do!
I'll follow you to the ends of the earth,
That's how much I think our friendship is worth! “

Spoiler:
 

________________


   
Celui que frappe la foudre n'entend pas le tonnerre.
Gyō Asao
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Spider Ninja
Profession : Héros | Professeur d'Intervention et Criminalité
Rang : A
Yens : 1320
Renommée : 185
Alignement : Bienfaiteur
Re: Exutoire [Asao] || Sam 1 Déc 2018 - 0:04

EXUTOIRE

Gyō
Asao

Tenryû
Ayako

[DECEMBRE 301]

À partir du moment où le vent s’était levé, le héros savait qu’il lui serait très difficile de venir à bout de la directrice. Mais il ne connaissait pas encore le pouvoir de l’enfant accompagnant celle qui est à la tête de Yuei. De sa position, il pouvait voir les deux femmes perchées sur un arbre au loin, source de la tornade naissante qui se déchainait.

Debout sur le dôme le héros ne pouvait bouger. Bien qu’il jouisse d’une adhérence extrême, il ne pouvait utiliser ses toiles dans un tel environnement et sa supérieure le savait sans doute. Le vent était suffisamment puissant pour dévier la trajectoire des toiles d’Asao ce qui coupait court à toute tentative d’utilisation.

C’est alors que la jeune fille se mit à chanter. La cerise sur le gâteau pour le héros et son jeune binôme à l’abri derrière son enceinte. Une voix douce et pure. Un talent absolument magnifique. Mais Spider Ninja comprit rapidement ce que cachait la mélodie lorsque malgré lui, il ressentit l’envie profonde et honnête de venir en aide à l’étudiante. Il comprit immédiatement la nature de son alter. Et bien qu’il tenta de s’en défaire, impossible pour Asao de résister à la voix de son étudiante. Il était à la fois fier et ému. Il savait au fond de lui que ces émotions n’étaient que le fruit d’un contrôle mental. Mais malgré son expérience et ses atouts, il ne pouvait rien faire face à ce duo féminin de choc.

Les trois autres étudiants ainsi que Kaneki, le binôme d’Asao furent instantanément prit dans le mirage auditif de l’alter de leur camarade. Asao savait que l’issue de cet entrainement était définitivement écrite. Ayako et Ginko avaient réussies à maitriser cinq adversaires en combinant leur alter qui se sont avérés être complémentaires. Conscient de sa défaite, Asao fit une petite courbette avant de regagner place auprès de son compagnon.

- Bravo Kaneki, tu t’es bien battu. On ne peut rien faire de plus.


Les deux garçons devaient maintenant attendre docilement que le vent diminue afin de pouvoir sortir de le cachette et rejoindre les autres.


________________


Thème musical de Spider Ninja


Contenu sponsorisé
Re: Exutoire [Asao] ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Misake Asao
» Asao le dragon. [FINIS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Yuei :: Troisième étage :: Salle des professeurs-
Sauter vers:
spider