Conseils avisés
header

Partagez|

Conseils avisés

Fubuki Nami
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Cold Breath
Profession : Élève 3S - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 1745
Renommée : 98
Alignement : Dévouée
Conseils avisés || Mar 20 Nov - 10:43

Ces derniers temps, j'étais de plus en plus affiliées à des missions d'enquête pour Seigi en collaboration avec la police. C'était un domaine qui m'intéressait particulièrement et qui me permettait parfois de mettre à profit mes connaissances et mon apprentissage de la balistique.
Le seul problème à ça c'était que j'avais une vision policière des choses et donc me contentais souvent de vérifier des faits que les officiers spécialisés avaient déjà effectué. L'approche « héroïque » des choses m'étaient assez floues et ça malgré mes cours de traque et enquête.
Quoi de mieux donc que d'aller poser des questions au professeur concerné pour obtenir quelques réponses ? C'était encore mieux quand le dit sensei faisait aussi parti de Tsukeru, l'agence spécialisée dans l'espionnage et la traque justement.

Bûchant sur mes cours d'interventions en criminalité dans la bibliothèque du campus depuis déjà un bon moment, je me mis a soupirer et a fermer mes bouquins. C'était bien simple : je n'arrivais pas a me concentrer. Mon esprit n'avait de cesse de partir dans ses réflexions concernant le sujet et donc de chercher le moyen de m'améliorer sur le terrain, lors des enquêtes notamment.
Rassemblant mes affaires, sac bandoulière sur l'épaule, je quittai le lieu où le silence était roi pour me retrouver dans les couloirs, où la cacophonie était reine...

Marchant – ou plutôt zigzaguant- entre les élèves pour me frayer un chemin jusqu'à la salle des professeurs, je frappai à la porte et demandai à voir Yoshida-sensei qui vint à ma rencontre.

« Excusez moi de vous déranger, Yoshida-sensei. Avez-vous quelques instants à m'accorder ? »

Demandai-je poliment, m'excusant du dérangement dans une légère courbette respectueuse.
Lorsqu'elle me donna l'autorisation, je poursuivis.

« Voilà... Comme vous le savez, j'officie sur mon temps libre en renfort dans une brigade de Tokyo. Et même si je suis à Seigi, cette double casquette me positionne souvent sur des enquêtes a résoudre conjointement avec la police. »

Ça renforçait toujours l'image de l'agence que de coopérer avec la police : surtout en ces temps troubles.

« Mon « problème » c'est que j'agis en fonction des protocoles de la police sur une enquête, surtout que j'apprends également la balistique, dont je voulais faire ma spécialité avant d'intégrer Yuei. J'ai donc une approche très... réglementée et je me demandais si vous pouviez me donner quelques exemples concrets sur la façon dont vous, vous agissez lorsque vous êtes positionnée sur une enquête ? Peut-être que j'aurais une approche plus globale et étendue si je tente de l'appliquer en complément. »

Bien sûr, elle avait abordée quelques notions en cours mais les explications concrètes m'étaient beaucoup plus parlantes.

« Est-ce que vous dissociez la traque de l'enquête sur le terrain ? Vous commencez d'abord par rechercher des éléments pour déterminer les circonstances avant de vous mettre a rechercher le ou les suspect(s) ? Ou bien vous faites les deux à la fois ? »

Ce qui était un gain de temps mais j'avais toujours tendance a vouloir connaître les circonstances des choses avant de me jeter dans la gueule du loup. Certaines fois, ça permettait de découvrir un point faible de l'individu et parfois des vies étaient en jeu donc c'était urgent de se magner à les retrouver pour les mettre en sécurité...


________________



Nami's theme:
 
Yoshida Yume
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : LightStorm
Profession : Héroïne en Convalescence || Professeur de Traque & Enquête
Rang : A
Yens : 90
Renommée : 175
Alignement : Rebelle
Re: Conseils avisés || Ven 30 Nov - 21:52



Conseils Avisés
Décembre 301
Life has many surprises that can not be ignored. I do not forget that it is the events of the past that are forging the present and forging the future itself.

Comme tous les jours, je suis au lycée car même si je ne donne pas de ours, je dois en préparer d’autres car toutes les années, le niveau des lycéens semblent être complètement variable et différent. Il faut dire que les Alters sont aussi très variables et qu’ils ont tous des usages différents. Je pense notamment à ma collègue qui enseigne la Technologie. Je savais qu’elle est un peu comme moi sauf qu’elle ne s’en est pas encore remise. Mais je ne lui ai jamais parlé de ce qui s’est passé. Peut-être devrais-je le faire ? Un jour, probablement mais pour le moment, je ne suis pas sûre que cela soit une bonne idée. Je dois déjà vaincre mes propres démons alors je ne veux pas les transmettre à quelqu’un d’autre. Je me trouvais donc en salle des professeurs où je travaillais sur les préparatifs d’un cours commun prévu avec l’enseignant en criminalité. Il faut dire que les deux vont de paire et il est important de les préparer à toutes éventualités. J’avais donc carte blanche pour les mettre en péril et leur montrer qu’ils ont leur limite. Comme tout le monde. Je suis une héroïne depuis des années et même si je suis en convalescence, jouer avec ses limites est forcement synonyme de danger… Danger pour soi mais aussi pour les autres et plus particulièrement, les civils qui resteront ceux qui suffiront des dégâts collatéraux à chaque fois que nous devons agir.

Je suis concentrée sur mes travaux et je ne prête aucune attention à la cacophonie qui peut régner dans la salle particulièrement lorsqu’il s’agit de la pause intercours. Les collègues discutent beaucoup entre eux et cela m’arrive souvent avec Asao aussi. Ce qui me lie à lui ? Il a été le dernier binôme de mon mari et il est le parrain de mes enfants. Je le connais depuis très longtemps et c’est par son intermédiaire que j’ai su qu’il y avait un poste qui s’est libéré au sein de l’école et je n’ai pas hésiter une seule seconde. Surtout qu’il m’avait déjà parlé de certains élèves donc j’étais déjà au courant. En parlant d’élève, je sursaute lorsqu’un de mes collègues pose sa main sur mon épaule. Posant ma main valide sur ma poitrine, je ris un moment avec lui avant qu’il ne me dise qu’une de mes élèves demande à me voir. Le remerciant, je me lève et je rejoins la porte. La poussant, j’aperçois une tête connue.

« - Bonjour Nami-chan. Bien sûr.  »

Je la vois qui me fait une légère courbette et j’en fais de même. Le respect va dans les deux sens après tout. De ce que je sais d’elle, elle est assez travailleuse et elle vit dans le monde de la justice depuis son plus jeune âge car son père travaille dans la Police. Je ne serais donc pas surprise si je venais à apprendre qu’elle veut marcher dans ses pas. Ce serait tout à fait logique. J’ignore par contre si son père dispose d’un alter et à vrai dire, je n’ai pas à me mêler de sa vie privée. Mais la raison de sa présence ici était que je lui explique comment officier dans les enquêtes en tant que héros. Je la regarde prouvant qu’elle a toute mon attention.

« - Hum… A vrai dire, je pourrais vous donner de nombreux exemples mais ce serait un peu trop facile… »

A vrai dire, bien souvent, les mots ne suffisent pas pour être bien compris et il est connue que je n’hésite pas à user de la pratique pour faire comprendre. Et comment je compte m’y prendre ? A vrai dire, une idée comment à germer dans mon esprit. Je pourrais lui donner les réponses à cette question assez facilement mais je voulais qu’elle progresse en cherchant elle-même la réponse dans d’éventuelles mises en situation. Ce ne serait pas compliqué de lui faire comprendre vu qu’on a aussi des règles bien précises mais je tiens à ce que ce soit mes apprenants le découvrent par eux-même. Car c’est comme ça qu’on apprend. Je regarde donc la jeune étudiante avec un sourire avant de lui proposer quelque chose.

« - Que diriez-vous de trouver la réponse par vous-même ? »

Je n’ai aucun ton agressif ou virulent. Je veux vraiment que mes élèves réussissent mais si on leur apporte tous sans qu’ils ne cherchent par eux-même, ils vont droit à la catastrophe. Oui, j’ai des idées mais je voulais m’assurer qu’elle soit partante pour une sorte de cours particulier. Après tout, c’est elle qui est venue me voir pour avoir mon avis. Bien sûr, il y a un briefing et tout. Je n’ai pas honte mais cela me permet aussi de jauger l’évolution de mes protégés. Nami en fait partie. Je l’invite à entrer et je sais qu’il y a des salles plus petites prévues à cet effet et j’avais toujours du thé. Quant au café, il y en avait dans la salle des Professeurs car je suis l’une des rares personnes à boire du thé. A croire que le café est devenu plus important que le thé en si peu d’années. C’est dommage quand même...

« - Souhaitez-vous boire quelque chose ? »

©crack in time

________________


Besoin de me joindre ?
Dispo RP - 2/4 (hors cours/mission)
Fubuki Nami
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Cold Breath
Profession : Élève 3S - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 1745
Renommée : 98
Alignement : Dévouée
Re: Conseils avisés || Jeu 6 Déc - 21:20

La réponse de Yoshida-sensei me surprit autant qu'elle me fascina. Trouver la réponse par moi même, hein …
Est-ce qu'elle allait simplement me laisser sur cette remarque ou est-ce qu'elle avait quelque chose en tête pour me le montrer ?

« Je ne demande que ça ! »

Glissai-je dans un léger sourire d'excitation.

J'adorais les défis, surtout en terme d'apprentissages. Ça me venait sans doute de l'éducation assez stricte et militarisée que j'avais reçu par mon père, qui m'avait appris a toujours trouver des solutions par moi même puisque l'on était pas toujours accompagné pour y faire face.
C'était son mot d'ordre même dans nos entraînements. Même s'il y allait plus mollo vu ma carrure en comparaison de la sienne, jamais il ne m'avait donné de traitement de faveurs, et des coups que je n'avais pas vu venir je m'en étais pris pas mal jusqu'à réussir à les prévoir en analysant ses mouvements.
Bien sûr, il me donnait des conseils par moment mais c'était à moi de progresser : exactement la démarche que me proposait à l'instant Yoshida-sensei.

A sa suite, nous entrions dans une salle toute proche de celle des Professeurs pour nous retrouver toutes les deux tandis qu'elle me demanda si je voulais boire quelque chose. Avisant le thé qu'elle avait apporté je me mis à lui en demander.

« Je veux bien du thé, s'il vous plaît. Merci. »

Léger hochement de tête pour appuyer mes paroles et marquer mon respect.

Tandis qu'elle me servit une tasse, mon regard se perdit sur la table l'espace d'un instant, hésitante, avant de finalement retrouver le sien et de me lancer.

« Mmh... J'avoue avoir du mal a voir comment un héros s'y prend dans ce genre de cas là. La police y va en équipe. Que ce soit pour une enquête ou une traque, un officier n'y va jamais seul : c'est un travail en coopération. Déjà pour obtenir plus de résultats car plusieurs avis valent mieux qu'un et dans le cas de la traque c'est pour limiter la dangerosité qu'une unité s'y rend avec plusieurs éléments. »

Comment un héros pouvait se positionner tout seul sur une démarche qui nécessitait pourtant une expertise de groupe ?

« J'ai déjà vu des héros spécialisé en la matière de part leur alter qui coopéraient avec les forces de l'ordre. C'est aussi votre cas ou bien vous opérez toujours en solitaire ? »

Mais après tout, on parlait de moi, non ? …

« Si je devais me projeter dans une situation de ce genre, j'imagine que j'aurais facilement tendance à faire appel à mes contacts dans la police, même si j'officiais pour mon agence héroïque... »

Fallait dire que j'avais accès a certaines informations plus facilement en ayant un pied dedans. Des experts, des adresses ou identifications de suspects... Avoir ce réseau pouvait me faire gagner un temps fou sur le terrain, même si j'étais bien consciente qu'il ne fallait pas que je me repose trop sur la police, qui avait déjà suffisamment à faire avec ses propres enquêtes.

« … Aviez vous une idée en tête lorsque vous m'avez demandé de trouver la réponse par moi même ? Une étude de cas ? Une mise en situation ? Ou vouliez vous simplement me demander d'y réfléchir par moi même pour me faire ma propre opinion sans vouloir faire avec celles des autres ? »

Peut-être qu'il n'y avait pas réellement de mode opératoire défini ? Peut être que chacun était libre d'aborder la chose comme il le souhaitait du moment qu'il respectait quand même un certain cadre ? Est-ce que c'était ce qu'elle essayait de me dire ? Possible..

________________



Nami's theme:
 
Yoshida Yume
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : LightStorm
Profession : Héroïne en Convalescence || Professeur de Traque & Enquête
Rang : A
Yens : 90
Renommée : 175
Alignement : Rebelle
Re: Conseils avisés || Sam 8 Déc - 13:45





Conseils Avisés

Décembre 301

Je ne suis pas du genre à donner une réponse sans rien derrière. Si je lui ai dis qu’elle peut trouver la réponse en elle-même, c’est bien que je dispose des moyens pour le faire. On a des hectares de mètres carrés pour pouvoir s’entraîner et j’ai déjà quelques idées pour la mettre en condition. Je montre alors un sourire lorsqu’elle me dit qu’elle n’attend que ça. Et bien, au moins, je dois reconnaître que c’est de l’enthousiasme. Je ne peux pas lui retirer ça. Au moins, je suis sûre qu’elle sera concentrée lors de l’exercice. Main fragilisée dans la poche, j’hoche la tête lorsqu’elle me demande du thé. Du coup, je mets de l’eau à chauffer et je sors ma petite boite à thé. Du vrai thé avec feuille de menthe. C’est quand même meilleur quand c’est frais non ? Laissant l’eau bouillir, je l’écoute simplement tout en restant debout. Cela ne traîne jamais longtemps avant que la théière ne se mette à siffler. Il faut que c’est aussi là pour ça et que je m’en sers un paquet de fois dans la journée. J’ai pour ainsi dire toujours du thé sur moi et cela n’est pas prêt de changer. Cela fait quand même plaisir de voir qu’il y a encore des élèves qui préfèrent le thé au café. Je n’ai jamais aimé ce goût et je le trouve même étrange. Je m’apprêtais à dire quelque chose quand je serre les dents en raison de la douleur qui commence à frapper mon épaule. Depuis mon accident, cela arrive par période et cela m’est déjà arrivé en plein cours où je suis contrainte de m’asseoir et de serrer les dents.

Mon épaule droite à pris cher ce jour-là et mon mental aussi mais je prends soin de moi et je fais attention à mes séances de kiné. Je dois y aller tous les jours alors j’y vais tous les jours afin d’espérer pouvoir m’en resservir complètement un jour. Fermant les yeux, je place ma main gauche sur celle-ci et je serre afin de ralentir un peu la douleur. Je reste silencieuse et au bout de quelques secondes, je souffle tout en relâchant la pression sur l’épaule. Sur le long terme, cela peut devenir handicapant. Pour le moment, je subis le tout parce que les médecins pensent que cela sera temporaire mais ils sont parfaitement incapable de me donner une durée. Je patienterais autant qu’il faudra et selon les médecins, encore une fois, si j’ai des douleurs, c’est signe que mes sensations sont en train de revenir petit à petit. Quand j’ai su ça, cela m’a fait plaisir de l’entendre mais je ne le souhaite à personne. Malgré qu’il me manque un bras, j’ai des droits et des devoirs à maintenir. Je l’ai bien écouté mais alors que je m’apprêtais à lui répondre, j’entends la théière siffler. Déjà ? Ma crise a duré aussi longtemps ? Je vais devoir la taire un moment avant de revenir avec une première tasse que je dépose devant Nami et je retourne chercher la seconde pour la mettre devant moi.

« - Thé à la menthe. »

Puis, je prends place en face de mon élève. Je réfléchis alors à ce qu’elle me dit. Il est vrai que pour quelqu’un qui est réserviste dans la Police, c’est un peu normal. Beaucoup de procédure et même là-dessus, les héros ont aussi un code à connaître. Tout comme des protocoles. Dans le fond, elle n’a pas tord mais les héros peuvent bien plus discrets et bien plus armés à ce type de missions. Pourquoi ? Grâce aux alters, purement et simplement. Il n’y a pas à tergiverser là-dessus, cela risquerait de mal tourné. Croisant les jambes, je me mets au fond du siège et c’est uniquement à ce moment-là que je prends la parole pour essayer de guider mon élève. Il le faut bien et même si c’est ma première année, je dois montrer que je suis capable d’aider et guider quelqu’un qui désire un jour me remplacer lorsque je serais en âge ou voir même morte.

« - A vrai dire, les méthodes ne changent pas beaucoup et dans la mesure où ce sont les Forces de l’Ordre qui nous gère, on a les mêmes protocoles à peu de chose prés. »

Je ne lâche pas mon élève de ma place et je continue à l’observer en silence. Je guettais le moindre signe de réaction de la part de la jeune réserviste. Elle ne sera donc pas surprise de voir les ressemblances entre les méthodes de la police et les méthodes des héros. Je regarde ma montre avant de replacer une mèche qui venant d’atterrir sur mon visage. Bien sûr, je n’utilisais que ma main valide et la seconde devait rester à l’abri car elle est actuellement un poids mort… Du moins, tant qu’elle ne sera pas soignée.

« - Cela dépend des enquêtes et des cibles à traquer que j’ai réalisé mais j’ai déjà dû jouer sur les deux tableaux… Mais il est effectivement plus prudent de faire ça en groupe. »

Il faut que de nombreux des protocoles qu’on doit appliquer en tant que héros sont les mêmes qu’en étant membre des Forces de L’ordre mais sans l’usage de nos alters. Parfois, je me demande si c’est pas plutôt les règles qui nous empêchent de faire notre travail correctement mais je pense peut-être ça à cause du fait que je viens de subir un choc assez violent. Je regarde Nami avec attention tandis que je sembles soulagée que ma douleur semble s’est planquée dans un coin et heureusement. Je me voyais mal restée immobile attendant qu’elle passe car cela m’arrive régulièrement. Même si cela s’espace de plus en plus. Cependant, je dois prendre sur moi et j’évite au maximum les analgésiques. Pas trop envie de ressembler à un zombie surtout quand je prépare mes cours ou que je le donne. Cela ne fait pas très sérieux.

« - De toute façon, lorsqu’on parle d’enquête, c’est forcément une recherche d’information qui démarre toujours avec les Forces de l’Ordre. Après, le reste est donné par une enquête. L’avantage que vous pouvez avoir en étant dans la réserve, c’est de savoir si la personne que vous recherchez est déjà mêlée à plusieurs affaires alors que la Police n’a aucune obligation de nous communiquer cette information. »

Aussi loin que remonte mon expérience, j’ai eu le loisir de pouvoir travailler étroitement avec les Forces de l’Ordre mais de devoir presque découvrir par moi-même. Après, j’ai obligation de communiquer avec eux même si c’est le genre de chose qui m’énerve souvent en raison de la lenteur de certains services. Je viens à être sur le cas d’une traque nocturne et d’une filature, on a obligation d’attendre les agents or la cible s’échappe. Désolée mais moi, je le suis en appliquant les protocoles qu’on nous oblige à suivre. En effet, le temps qu’ils arrivent, il est souvent trop tard mais j’évite de dire ça aux élèves pour ne pas mettre à mal les forces de l’ordre mais il est vrai qu’il est important de consolider la collaboration entre les héros et la Police. Je souris alors lorsqu’elle me parle de l’idée que j’ai émise. J’hoche alors la tête cvar effectivement j’avais une idée de mise en situation.

« - J’ai une idée de mise en situation et vous pourrez vous faire votre propre opinion sur la question que vous m’avez posé tout à l’heure. Je pense même que ce sera une excellente mise en situation pour vous et l’ensemble de vos camarades. Je n’ai pas le droit de vous influencer alors il n’y a qu’une seule façon de le comprendre et de le réaliser. A moins que vous ne préfériez tester ça seule, Nami ? »

Je lui laisse le choix car tout le monde n’est pas dans sa situation dans le sens où elle est fille d’officier de police et qu’elle est réserviste dans celle-ci. Mais quelque part, c’est bien qu’elle se soit posée cette question et cela montre bien qu’elle n’est « formatée » à la mode police. C’est un bon point de départ. Il n’y aura de bonnes ou mauvaises situations car cette décision est propre à chacun et la suite dépend de ce qu’il décide. Chaque décision a ces conséquences et je tiens à ce qu’ils en prennent conscience. Tous sans exception… Car être héros, c’est prendre des décisions que le gouvernement ne prendra jamais à leur place et qu’ils peuvent subir des conséquences graves face à leur décision.


________________


Besoin de me joindre ?
Dispo RP - 2/4 (hors cours/mission)
Fubuki Nami
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Cold Breath
Profession : Élève 3S - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 1745
Renommée : 98
Alignement : Dévouée
Re: Conseils avisés || Hier à 15:18

Durant notre discussion, Yoshida-sensei sembla prise de douleur à l'épaule. Elle eu beau être de dos, je vis parfaitement sa main venir l'éteindre pour la soutenir et je ressentis aussi sa crispation soudaine, réflexe acquis et se perfectionnant à travers tous les interrogatoires auxquels j'avais pu assister au poste de police.
Et puis l'accident qu'elle avait connu se savait.

Pour ne pas la gêner plus que de raison, je n'intervenais pas, observant simplement et me préparant à venir l'aider d'une quelconque manière si elle en montrait le besoin. J'imaginais bien qu'exposer sa souffrance n'avait rien de plaisant et la rendre encore plus mal à l'aise en le soulignant n'était pas dans mon intention.
Je laissais donc les choses se faire et elle fini par revenir vers moi avec une tasse de thé, qu'elle déposa sur la table. La remerciant, j'attendis qu'elle soit aussi servi pour prendre la tasse chaude entre mes mains et en boire une gorgée, sans manquer de lui souligner qu'il était délicieux.
Finalement, après une nouvelle rasade, elle me répondit. M'expliquant que les protocoles des héros de la police étaient sensiblement les mêmes puisque les seconds encadraient souvent les premiers.
Son regard changea à cet instant. Il était plus... inquisiteur. Comme dans un contexte d'interrogatoire. Elle guettait mes moindres réactions : un procédé que je ne connaissais que trop bien, pour l'utiliser aussi naturellement.

Je restais attentive à ses paroles avec lesquelles j'étais assez d'accord et mon assurance restait de mise malgré mon intérêt évident pour ses conseils. Elle aussi semblait convaincue que le travail de groupe prévalait sur une affaire de ce genre, plutôt que de foncer seul, tête baissée.

« La police n'a aucune obligation de fournir les informations qu'elle possède aux héros mais c'est pourtant tout dans son intérêt. La plupart des officiers sont réfractaires à l'idée de travailler avec des héros parce qu'ils ont l'impression que la caste héroïque leur vol leur travail. Mais ils sont aussi conscients que lorsque des alters sont mêlés à l'affaire, ils ne peuvent pas intervenir aussi efficacement que les héros, à moins de vouloir risquer la vie des troupes bien désarmées face à ça.
C'est donc dans leur intérêt de communiquer les éléments d'enquêtes pour qu'elles soient résolues le plus rapidement possible. Dans ces cas là, la police se charge de l'investigation et du début de l'enquête et les héros se chargent du reste : neutraliser le ou les coupables altérés, en général.
 »


Pour moi, forces de l'ordre comme héros ne pouvaient pas se dissocier de l'un et de l'autre. Ils avaient besoin de l'autre à un moment donné. Ils se battaient au final pour la même chose : ça rendait leur conflit d'autant plus ridicule.

« Si cette bataille d'ego n'avait pas lieu, les choses avanceraient beaucoup plus vite. »

C'était mon avis, mais je n'avais pas spécialement le droit de l'exposer à un professeur...

« Désolée... Je me suis laissée emporter. »

Mon regard balaya la table puis le contenu de ma tasse, par gêne, avant de se reporter sur mon enseignante.
C'était un conflit que je vivais chaque jour et dans lequel je me retrouvais entre les deux : future héroïne de l'un, réserviste pour les forces de Police pour l'autre. Une confrontation dont j'avais ras le bol et qui devait se ressentir.
Mais ma frustration fut bien vite balayée par l'annonce de sa mise à l'épreuve qui me fit retrouver un franc sourire avant de secouer la tête.

« Je ne vois pas le moindre inconvénient à ce que ce soit réalisé en groupe ! Je ne suis sans doute pas la seule à me poser cette question. Cette démonstration pourra y répondre et vous éviter de voir des élèves venir vous la poser individuellement, comme je me le suis permise. 
Merci pour le temps que vous me consacrer
. »


J'inclinai une nouvelle fois la tête, respectueusement.
Le respect de mes supérieurs étaient vraiment quelque chose que je suivais scrupuleusement, même si cela ne m'empêchait pas de faire entendre ma propre voix lorsque je n'étais pas d'accord avec eux : respectueusement, évidemment.

________________



Nami's theme:
 
Contenu sponsorisé
Re: Conseils avisés ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Besoin de conseils pour l'armée de mon père .
» Conseils pour peindre la VIIIeme armée britanniques
» Conseils pour réaliser une fiche de RPG
» P'tits conseils pour un débutant...
» Conseils du sénateur Hériveau à la société civile.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Yuei :: Troisième étage :: Salle des professeurs-
Sauter vers:
spider