Un interrogatoire pas banal
header

Partagez|

Un interrogatoire pas banal

Fubuki Nami
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Cold Breath
Profession : Élève 3S - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 1890
Renommée : 98
Alignement : Dévouée
Un interrogatoire pas banal || Jeu 22 Nov - 19:34

Il y avait des jours comme ceux là où on pestait intérieurement sur la tâche qui nous avait été confié. C'était le week end. J'étais exempt de cours et pas de mission en vue du côté de Seigi, j'avais donc naturellement décidé de prêter main forte au commissariat en revêtant mon uniforme et mon badge de réserviste. Ah ah... si j'avais su... je serais restée chez moi.
Pourquoi cela ? Me direz vous dans une remarque tout a fait pertinente. Eh bien... parce que c'était de ces journées où je devais m'occuper des archivages et autres classements de papiers : le genre de trucs que s'attendait à faire une secrétaire... pas un agent des forces de l'ordre ! Maiiis... Avec ce temps, pas mal de monde était malade et on manquait d'effectif donc... je m'y collais.

Faisant une pause en direction de la machine à café pour le deuxième fois depuis 6h, heure à laquelle j'avais pris mon service – pour ça … - , je baillai entre mes mains, cumulant la fatigue et l'ennui. Mais l'un de mes supérieurs vint sonner le gong de la rédemption en me confiant un dossier tout en me demandant de me charger de l'interrogation dans vingt-minutes. Oui ! Enfin quelque chose de plus palpitant !
Le remerciant dans un salut militaire solennel et la courbette qui allait avec, je m'empressai de me trouver un bureau libre pour étudier ce dossier.
Le rapport avait été établi par un agent de Sapporo qui avait été en contact avec l'individu impliqué. En gros, il y avait eu des complications au port suite à une descente de la police où plusieurs agents avaient été blessé – leur véhicule ayant heurté un poids lourd qui n'avait pas bronché sur l'impact -. Apparemment, le type était un drôle d'oiseau prenant des airs de philosophe et ne savait pas bien parler japonais. Il s'était enfui le soir du carambolage mais avait été retrouvé et identifié par ce même policier. Sapporo étant débordé avec des affaires majeures, c'était donc à nous, Tokyo, de nous en charger.

Yosh ! Motivée par ce regain soudain d'intérêt – même s'il n'y avait pas de quoi fouetter un chat - , je me rendis dans la salle d'interrogatoire où le dénommé « The Fleurdelisé » - comme il s'était présenté – se trouvait.
Dossier en main, j'entrai dans la pièce et pris un siège pour lui faire face tout en déposant mes affaires sur la table.

« Mr « Fleurdelisé », c'est ça ? »

Commentai-je dans la langue de Shakespeare.
Mon anglais n'était pas parfait mais je me défendais.

« … On ne s'est pas déjà vus ? »

J'avais l'impression de l'avoir déjà croisé quelque part … et pas qu'une fois en plus... Mmh...

« Écoutez, je ne vais pas y aller par quatre chemins. Que faisiez vous sur le port de Sapporo cette nuit là ? Des officiers disent que vous avez comme « bondit » du camion - étrangement indemne - pour venir leur prêter assistance. Dans quel but ? »

Il y avait un autre détail important :

« L'un d'eux dit même que vous avez mentionné un certain « Axe ». Qu'est-ce donc ? Une organisation à laquelle vous appartenez ? Un gang ? »

Tout en posant mes questions, j'observais chacun de ses mouvements et son expression : à la recherche du moindre indice sur son état d'esprit et son implication.
Il y avait beaucoup d'éléments a tirer au clair. La chasse aux informations était ouverte !


________________



Nami's theme:
 
Louis Montcalm
Nettoyeur
avatar
Surnom : The Fleurdelisé
Profession : Concierge - Justicier
Rang : B
Yens : 1265
Renommée : 110
Alignement : Rebelle
Re: Un interrogatoire pas banal || Ven 23 Nov - 18:50

Narration de The Fleurdelisé!:
 

« 'Faisait frette* en bout d’criss*! J’t’le dit, mon gars! C’était pas chaud pour les gerlots*. C’était quasiment digne du froid de par chez nous, t’sais*! C’est à ce moment-là que j’ai réalisé le plus gros fuck* dans mon costume : j’suis en chest*! Bah, j’étais! C’était avant ma Power Suit*, ça! Dans l’bon vieux temps où c’est que* je ne parlais pas la langue du pays, haha!

Anyways*, je venais de finir une tournée et j’allais retourner dans la QuébeCave quand, soudainement, une voiture de cochs* s’arrête juste au coin de ma rue. Y’a* fallu que je fasse comme de rien*! T’sais, pour éviter qu’ils comprennent la relation secrète et mystérieuse entre Louis, le proprio du Centre de Nettoyage Montcalm et concierge de Yuei, et The Fleurdelisé, le MEILLEUR HÉROS de tous les temps!

Dès que les policiers sont sortis du char*, ils m’ont demandé d’arrêter et de les suivre. Comme quoi que j’aurais fait quelque chose de pas correct avec un char à Sapporo pis* ça m’est revenu vite dans tête! J’avais bien fucké up* sur le port! J’pense que j’avais tout décrissé* sans faire exprès! C’est parce que je ne savais pas quels cops étaient corrects pis quels étaient crosseurs*. Klaus m’avait dit que la corruption allait jusqu’à très profond dans les héros et dans la police, que les vilains contrôlaient tout dans les ombres. »

« Bon police-dono! The Fleurdelisé avec vous venir, » avais-je dit d’un japonais très déficient. « Sauf poulets donner café! Café pour héros, ahahaha! »

Les policiers avaient un air de bœuf*. Ils m’ont emmené au poste et m’ont questionné un peu sur l’événement, mais ils voulaient surtout avoir mes cartes d’identification. Mon trick*, c’est que je les avais pas avec moi et je leur disais que je pourrais aller les chercher, mais ils ne voulaient pas que je m’en ailles. Ils faisaient bin*! J’serais pas revenu! J’ai refusé toutes les fois qu’ils ont voulu m’enlever mon déguisement et j’ai même dû être plutôt sec avec un d’entre eux qui voulait me toucher pis toute*. Après, ils m’ont laissé dans une pièce pour être interrogé.

Ça a été fucking* long, mais un agent est rentré. Tout comme elle, je me suis demandé si on se connaissait. Elle était pas mal jeune pour être dans police, mais elle avait l’air professionnelle parce qu’elle s’est mise à me poser des questions directement, sans tourner autour du pot!

« Je suis The Fleurdelisé, le MEILLEUR HÉROS! » avais-je commencé, en anglais comme elle. « Je suis membre de l’Axe, un groupe de SUPER MÉGA HÉROS qui sont là pour combattre la corruption! J’étais justement au port parce que y’avait des caisses pleines de merde pour notre super base. »

Je me suis installé sur la chaise plus nonchalant. Je pensais n’avoir aucun problème, en fait. J’avais tort, fucking tort, Steve.

« Écoute madame, moi je sauve des vies! Je sais que la grosse majorité du monde est corrompu! Ça veut pas dire que je veux que le monde meurt! J’aide les gens, c’est ça la mission du MEILLEUR HÉROS!! »

J’avais aussitôt poussé la chaise sur deux pattes et croisé une jambe sur mon autre, pour montrer que j’étais bin* chill* pis que j’avais rien à me reproché parce que c’était le cas! »

Steve met une main sur mon épaule alors que je sirote un peu de thé. La tension est élevée. Le tribunal est silencieux. Le juré m’observe, tout comme le juge, mes parents et le public. Je reconnais certains héros, comme Pandaman, mais je sais qu’au fond, je suis tout seul.

*Glossaire du Québec!:
 

________________




Costumes:
 
Fubuki Nami
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Cold Breath
Profession : Élève 3S - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 1890
Renommée : 98
Alignement : Dévouée
Re: Un interrogatoire pas banal || Mer 28 Nov - 21:07

Nous avions donc a faire a un fanatique héroïque un peu trop enthousiaste : génial !
C'était bien simple, lorsqu'il se mit a ouvrir la bouche pour parler de cette organisation nommée « Axe » dont je n'avais jamais entendu parler, je compris de suite qu'il allait falloir m'armer de patience...
Son ton... « théâtral » n'aidait pas à sa crédibilité. Malgré tout, je savais que même derrière une apparence clownesque pouvait se cacher le danger – ce n'était pas tout ces films de clown ou les apparitions du Joker qui faisaient dire le contraire en tout cas -.

« Donc... vous êtes un « super mega héros », c'est bien ça ? Et qu'est-ce qui vous défini en tant que tel ? Vous dites que vous sauvez des vies mais... qui peut en témoigner ? »

Des justiciers auto-proclamés il y en avait un paquet. Et bon nombre d'entre eux étaient des « altérés » qui utilisaient leur faculté en toute illégalité pour mener a bien leur « quête » ou leurs principes, c'était selon.

« Et comment vous y prenez vous ? Vous devez être particulièrement doué pour oser prendre le risque de vous aventurer dans une zone si sensible, tout seul ou presque, sans alter pour y faire face.. »

Oui, je faisais monter la tension dans le seul but de voir sa réaction et voir s'il n'y avait pas là une piste a creuser. Après tout, il ne serait pas assez bête pour me dire qu'il possédait un alter et l'utilisait sans avoir l'autorisation , et donc les habilitations, pour le faire.

« Vous étiez donc sur le port pour récupérer des caisses censées contenir des marchandises pour votre « base ». Quelles genre de marchandises ? Il y a mieux pour se faire livrer que les quai malfamés de Sapporo, vous savez... »

Parce que prétendre que l'on était un justicier je voulais bien, mais me faire croire que l'on en était un et que l'on avait choisi justement la zone la plus craignos du Japon pour s'installer... mouais, ce n'était pas très convaincant et ce n'était pas son attitude nonchalante qui me ferait croire le contraire. Il se la jouait détendu mais voyons s'il l'était réellement.

« Vous en connaissez beaucoup des vilains de Sapporo ? Après tout, vous dites que vous aidez les gens mais vous n'avez pas précisé qu'il s'agissait de personnes innocentes ou en détresses. Êtes vous affilié à des vilains, Mr Fleurdelisé ? »

Mon regard était alors particulièrement attentif au changement possible dans son comportement ou sa gestuelle.
Il avait parlé de plusieurs choses intéressantes : cet "Axe" qui était une organisation soit disant de justiciers hors la loi - puisque je n'en avais personnellement jamais entendu parler -, qu'il avait vraisemblablement un alter pour être assez fou pour traîner vers Sapporo - et donc qu'il l'utilisait possiblement sans que ce ne soit légal dans le but de "sauver" des vies - et enfin, qu'il avait choisi d'acheminer des marchandises sur les quais de Sapporo - ce qui était déjà en soit assez louche - mais qui était en plus passé les récupérer la nuit, a l'écart des regards indiscrets, comme si lui et son "Axe" avait quelque chose a cacher. Je pensais en effet être tombée sur une affaire juteuse...
Ce Mr "Fleurdelisé", n'était pas prêt de quitter sa chaise.

________________



Nami's theme:
 
Louis Montcalm
Nettoyeur
avatar
Surnom : The Fleurdelisé
Profession : Concierge - Justicier
Rang : B
Yens : 1265
Renommée : 110
Alignement : Rebelle
Re: Un interrogatoire pas banal || Mar 11 Déc - 18:56

« J’avais sauté sur mes pieds, monsieur le juge!

« JE NE SUIS PAS UN VILAIN! JE SUIS The Fleurdelisé, LE MEILLEUR HÉROS! » avais-je hurlé.

Mon poing avait frappé la table alors que la chaise avait été propulsé vers l’arrière. J’ai longuement observé la criss* d’agente dans les yeux avant de prendre la chaise pour m’y installer, à l’envers, le buste sur le dossier.

« Je suis pas un vilain et j’en connais pas à Sapporo, mais j’ai combattu Flambeur Invisible à Tokyo avec mon mentor Monsieur Facedemasque, » avais-je mentionné plus calmement et toujours en anglais. « Y’a mon sidekick* Petite Fleur qui peut en parler, on a sauvé les gens sur StarFriends, mais c’était aussi à Tokyo. »

Je ne pouvais pas prendre le crédit pour les événements dans le centre d'achat parce que j'avais fait semblant d'être Tabarnakid.

Évidemment, je ne savais pas à l’époque quelles répercussion tout ça allait avoir.

Caliss*

Anwyays*!

J’avais continué bin* relax!

« Les boîtes de l’Axe avait de l’équipement, mais je ne sais pas trop ce que c’était. C’est pas de mes fucking* affaires! Mon ami Klaus m’a dit que c’était important et que des gens corrompus voulait foutre la merde dedans tout ça! »

Puis, appuyant mes coudes sur le dossier, j’avais pensé un instant avant de rajouter.

« Sapporo c’est cool comme endroit. Je ne comprends pas ce que tu veux dire. Oui, j’ai un pouvoir de SUPER MALADE, mais j’en n’ai pas besoin à Sapporo. Tu parles comme un policier corrompu! Est-ce que t’es un policier corrompu!? »

Puis, la lumière me revient!

« Ah, le port qui a tout détruit? C’était pas moi! Ça a juste tombé, moi je voulais juste mes boîtes! Pourquoi vous chassez pas des vrais criminels au lieu de faire chier les gens qui cherchent à aider!? »

Évidemment, à l’époque, je ne savais pas que l’Axe était un membre du Syndicat, je ne savais pas que le Syndicat était un truc de vilain, je ne savais même pas qu’utiliser son Alter était illégal, je ne savais pas grand-chose, en fait, du Japon. »


*Glossaire du Québec!:
 

________________




Costumes:
 
Contenu sponsorisé
Re: Un interrogatoire pas banal ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Interrogatoire musclé
» Interrogatoire de la BI n°1 [PV Page]
» interrogatoire ▽ stefan et solveig (terminé)
» The Dark Knight - scène de l'interrogatoire
» L'interrogatoire de Marlyn Til' Asnil (RP terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Tokyo :: Centre-Ville-
Sauter vers: