Une sortie de classe mouvementée
header

Partagez|

Une sortie de classe mouvementée

Seishin Hiko
Étudiant de Yuei
avatar
Surnom : /
Profession : Première année, Héroïque, Tsukeru
Rang : C
Yens : 65
Renommée : 00
Alignement : Rebelle
Une sortie de classe mouvementée || Jeu 29 Nov - 11:50


Suit de ce RP


La sonnerie avait retenti et les couloirs étaient désormais remplis d’élèves qui circulaient sans aucun ordre ni aucune structure. Hiko dût même se coller contre un casier qui n’était pas le sien afin de laisser passer un groupe d’étudiants qui semblaient en retard pour leur prochain cours. Heureusement pour lui, le jeune Seishin n’avait plus cours jusqu’au lendemain matin, ce qui lui laissait une bonne partie de l’après-midi libre. Mais c’était sans compter sur l’idiot de la classe, celui qui venait de se récupérer des devoirs gratuits car il avait balancé une boulette de papier, s’était moqué… Et s’était fait punir par le destin. Ou plus précisément, par Hiko.

Car Tonoro arrivait vers lui, secondé par deux de ses petits camarades de classe, et son regard était fixé sur le jeune garçon aux cheveux blancs. Leurs visages arboraient un sourire mauvais, trahissant les mauvaises idées qu’ils avaient en tête pour le Seishin dans les secondes qui allaient suivre. Flairant le danger, Hiko fit demi-tour immédiatement et commença à se frayer à son tour un chemin parmi la foule. Tout d’abord en marchant rapidement, jetant des coups d’œil au-dessus de son épaule. Ils gagnaient du terrain, il n’avait plus le choix désormais…

Passant à la vitesse supérieure, le jeune garçon commença à bousculer les groupes d’élèves qui ne le laissaient pas passer. Et c’est alors qu’une course poursuite s’engagea, et les groupes d’étudiants se firent bousculer les uns après les autres tandis que le petit Hiko tentait d’échapper à ses poursuivants. Il tourna alors dans un couloir perpendiculaire et se retrouva alors bien plus mobile car le flux de boutonneux commençait à devenir moins intense.

Prenant alors ses distances avec les caïds, le petit Hiko arriva dans une aile du bâtiment où il n’était jamais allé. Il entendait des bruits de pas derrière lui, ils étaient en train de courir. Sentant qu’il ne les sèmerait pas, le jeune Seishin décida de la jouer de façon un peu plus maline et il se cacha dans la première classe qu’il trouva et referma doucement la porte. Les trois abrutis passèrent devant lui sans se douter de rien… Ils n’avaient vraiment pas inventé l’eau chaude ceux-là !

Ne perdant pas un instant, le jeune garçon aux cheveux blancs se hâta de ressortir de la salle de classe pour courir en sens inverse, sans vraiment regarder où il allait… Et ce fut là son erreur. Car à peine eut il fait deux mètres qu’il se heurta à quelque chose de très dur et retomba sur les fesses, non sans douleur. Levant les yeux, il vit alors ce qu’il avait heurté… Enfin plutôt celle qu’il avait heurtée…

> Oh non désolé professeur Lunalyn !! Vous allez bien ? Oh la la, je suis vraiment désolé…
Une prof… Bah bravo Hiko, t’as encore fait fort !
Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1325
Renommée : 217
Alignement : Bienfaitrice
Re: Une sortie de classe mouvementée || Sam 1 Déc - 19:11

Encore une journée bien chargée pour la pauvre professeure que je suis. Heureusement que Ian m'a proposée de reprendre du service avec lui sur le terrain parce que passer une autre année à ne faire qu'enseigner ne m'aurait clairement pas convenue.

Et c'est d'autant plus dure en début d'année. Les élèves sont tous assez surexcité d'entamer celle ci et ne peuvent s'empêcher de se disperser pendant les premiers cours.

Enfin, cela étant, la journée pour moi est enfin terminée et il est grand temps que j'aille regagner mon petit laboratoire où je vais pouvoir bricoler un petit quelque chose qu'un des héros de l'agence m'a demandé.

D'un simple touché du doigt, je fais disparaître tous les plans et croquis que j'avais étalé sur mon bureau grâce à mon alter et décide enfin à sortir de la salle de classe une bonne quinzaine de minutes avant la fin de mon dernier cours histoire que les couloirs soient le plus dégagé possible.

Manque de pot, voilà que je mets un pied dehors et que je me fais percutée de plein fouet par un élève qui court à en perdre haleine. Super héros ou pas, lorsqu'on est percuté ainsi par plus de cinquante kilos sans aucun moyen de s'y préparer, et qu'en plus on est en talon aiguille parce qu'on tient à son image de marque, on vacille. Mais comme je suis une super héroïne super entrainée, j'ai des réflexes de félin et je ne tombe pas ! Du moins, je n'aurai pas du, si ce maudit talon ne s'était pas coincée dans la rainure du carrelage et avait suivit la glissade de mon pied pour retrouver un semblant d'équilibre.

En clair, mon talon de chaussure craque et se casse, finissant de pourrir mon image de marque. Ma cheville se tort et mon corps suit dans la chute.

Et là, à moitié allongée sur le sol, les bras tendu pour relever le haut de mon corps, mes cheveux lâchés cachant mon visage qui regarde à quel point le sol est trop proche, je me rappelle que je suis prof et qu'il ne m'est pas autorisé à tuer les élèves.

Heureusement pour lui, celui ci s'excuse très vite. Heureusement pour lui bis : je ne fais pas parti de ce genre de prof qui ont des tonnes de papiers dans les mains quand ils sortent d'une classe.

Ça va, ça va. Je vais.

Je me coupe dans ma phrase tandis que mes yeux se pose malencontreusement sur ma chaussure. Sur mon escarpin qui m'a coûtée une petite fortune et pour lequel j'ai du renoncé à m'acheté le dernier téléphone haute gamme.

Me redressant mieux, je ramasse le cadavre de chaussure et le regarde de plus prêt. Le talon est cassé à sa base, ce n'est même pas une question de colle ou autre. Il est fichu, sans aucun espoir de réparation. Sans un mot, dépitée, je fais disparaître ma paire d'escarpin dans mon stock tandis qu'à mes pieds en apparaissent une autre presque identique mais un œil connaisseur remarquerai l'évidente différence.

De nouveau chaussée, je me décide enfin à me relever. Sauf qu'en prenant appuie sur mon pied dont la cheville s'est mal positionnée, je découvre la triste vérité : celle ci est foulée.

"Tu n'as qu'à faire prof Lunalyn, tu ne risqueras rien comme ça le temps que tu retrouves de l'équipement." J'aurai du étranglé le type qui a osé me dire ça lorsque j'ai vu l'annonce pour ce job il y a deux ans.

Quel classe ?

Toujours à terre, je daigne enfin lever les yeux sur lui.

Reconnu. Pas de bol, tu es un de mes élèves. Dis adieu à ton temps libre gamin.

Le ton sympa de la prof ? Disparu au moment même où il a osé péter mes escarpins !

________________


Seishin Hiko
Étudiant de Yuei
avatar
Surnom : /
Profession : Première année, Héroïque, Tsukeru
Rang : C
Yens : 65
Renommée : 00
Alignement : Rebelle
Re: Une sortie de classe mouvementée || Dim 2 Déc - 16:54

Le choc avait été rude et l’enfant aux cheveux blancs avait mal au nez. Cependant, il ne saignait pas, mais se sentait tout ankylosé. Et comme lorsqu’on se prenait un petit coup dans le nez, il eut envie d’éternuer. Ce qu’il fit d’ailleurs, et assez bruyamment. Mais bon, ce n’était plus le moment d’être discret alors ce n’était pas si dérangeant. Car maintenant, il était avec une professeur de Yuei, il ne risquait plus rien de la part des autres élèves. Un mal pour un bien en soi.

Alors qu’il se répandait en excuses, le jeune garçon aux cheveux blancs vit que la professeur avait cassé ses escarpins dans la chute. Heureusement elle n’avait rien en main. Heureusement qu’elle n’était pas une « smartphone addict », car sinon cela aurait coûté cher… Très cher au jeune Seishin. Un soulagement en soi.

> Désolé pour ça professeur, je ne vous avais pas vue je suis vraiment déso…
Mais elle le coupa en lui disait que ça allait et elle tenta alors de se remettre debout aussi rapidement qu’elle ne s’était étalée par terre. Et ce fut là, le vrai drame. Car lorsqu’elle tenta de repartir sur ses deux, elle remarqua que l’un des deux n’était plus vraiment très opérationnel. Car sa cheville s’était foulée lors de l’impact et de la chute, et ce fut là qu’Hiko comprit qu’il était vraiment dans de sales draps.

Regardant désormais la jeune professeur avec un peu de peur dans les yeux, l’enfant aux cheveux blancs comprit qu’il était vraiment mal, avant même que Lunalyn ne reprenne la parole pour tout d’abord lui demander sa classe… Avant même de lever les yeux et de, semblait-il, le reconnaître. Et là, elle joua un peu la carte de l’ironie en disant qu’il n’avait pas de bol, et qu’il passerait tout son temps libre à faire diverses tâches pour elle.

> Mais professeur, je n’ai pas fait exprès ! Je ne vous avais pas vu et si vous voulez je peux essayer de réparer votre chaussure, on sait jamais… !
Il se défendait un peu comme il le pouvait. Mais il le sentait, toute cette agitation ne lui serait pas du tout utile. Il allait en baver pour plusieurs jours, voire semaines, s’il ne trouvait pas mieux comme plan.

Bon… La situation n’était vraiment pas bonne, elle était furax, elle avait cassé son escarpin qui devait coûter une burne… Et en plus de ça, elle s’était foulée la cheville dans sa chute. Saleté de rainure de carrelage ! Et ce fut alors au moment où il analysait la situation qu’Hiko pensa à quelque chose. Aux grands maux, les grands remèdes. Il allait tenter quelque chose d’inédit, et de très osé…

> Vous savez professeur, ce n’est vraiment pas de ma faute, je ne vous avais vraiment pas vu. Je suis sûr que vous comprendrez cela et que vous serez sympa avec moi… En plus je peux vous aider à aller jusqu’à l’infirmerie si vous voulez… !
Tout en disant ces quelques paroles, le jeune garçon tenta d’imposer une idée dans la tête de la professeur qui était que ce n’était vraiment pas de la faute du gamin et qu’il était donc possible de lui pardonner sans lui fournir de punition… C’était son intention, mais avait-il été assez subtil pour que Lunalyn ne s’en aperçoive pas ?

Seul l’avenir nous le dirait, mais une chose était sûre. C’était quitte ou double désormais !

________________


Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1325
Renommée : 217
Alignement : Bienfaitrice
Re: Une sortie de classe mouvementée || Lun 3 Déc - 21:18

Je suis franchement énervée et je n'ai qu'une envie la tout de suite c'est de me venger de la seule manière qu'un prof digne de ce nom peut le faire. Mais c'est vrai qu'au fond, hé, est ce que c'est vraiment de sa faute s'il m'a percutée ? Après tout, il n'a pas pu prévoir que je sortirai pile au moment où il fonçait tête baissée dans les couloirs...

Et puis, c'est vrai, ma cheville me fait mal et il vaudrait peut être mieux que j'aille à l'infirmerie plutôt que de le regarder de derrière mon bureau entrain de copier tout le manuel de technologie de première année. Bon, à bien y réfléchir, je suppose que je devrais simplement aller là bas, parce qu'il est clairement hors de question que je puisse être vu dans les couloirs en position de faiblesse aidée d'un élève de première année. Non, ma réputation souffre déjà suffisamment du fait de mes longues années d'absence sur le terrain.

Moui ? Moui...

Hm. Ma cheville me fait décidément vraiment mal et ce ne serait pas raisonnable de ne pas s'en occuper immédiatement. Je te laisse donc filer pour cette fois, Seishin. Par contre, souviens toi qu'au prochain faux pas dans ma classe où simplement dans mon champs de vision, je ne te louperais pas et tu ne reverrais pas ton temps libre de si tôt. Bien, maintenant, file, avant que je ne change d'avis.

Et finalement, je me décide enfin a me remettre debout malgré la douleur. L'intensité de celle ci me surprend au moment où la moitié de mon poids appuie sur ma cheville et je manque de vaciller une fois de plus mais c'est sans compter sur le gamin qui venait juste de commencer à vouloir se sauver. Où alors a-t-il anticipé ma faiblesse ? La raison importe peut, le résultat étant que je me retrouve une main fermement accrochée à son épaule juste le temps de me stabiliser et de reprendre contenance. Alors je me redresse enfin, en équilibre sur une jambe, l'autre étant simplement posée au sol sans porter aucune charge de mon poids pour camoufler ma douleur.

Je sais ce que tu vas dire mais non, je me débrouillerai seule pour l'infirmerie. Maintenant file vite avant que je ne change d'avis.

________________


Seishin Hiko
Étudiant de Yuei
avatar
Surnom : /
Profession : Première année, Héroïque, Tsukeru
Rang : C
Yens : 65
Renommée : 00
Alignement : Rebelle
Re: Une sortie de classe mouvementée || Sam 8 Déc - 23:45

On dirait que ses efforts ont été payants… Le jeune garçon aux cheveux blancs avait décidé d’utiliser son Alter afin de mettre sa professeur sous son joug. Enfin… Si l’on pouvait dire cela. Car il lui avait simplement insufflé l’une de ses idées, et cela semblait avoir porté ses fruits. Car Lunalyn se montra beaucoup plus docile tout d’un coup, acceptant l’idée que l’enfant n’y soit pour rien dans son foulage de cheville. Ce n’était pas vraiment la réalité, mais le principal, ce fut qu’elle y croyait non ?

Revigoré par cette tentative réussie, l’apprenti héros laissa alors la jeune professeur de technologie parler en admettant que ce n’était pas réellement la faute de son jeune élève de première année. Cependant, chassez le naturel et il revient au galop… Elle ne put s’empêcher une dernière mise en garde sur ses prochaines actions. Si l’enfant devait perturbateur, éternuait un peu trop fort, ou tout simplement se laissait aller à quelques bavardages, elle ne le manquerait pas et lui ferait passer un sale quart d’heure. Logique, et sur ce point, le jeune garçon aux cheveux blancs ne pouvait pas la contredire ni continuer à argumenter. Il fallait savoir battre en retraite de temps à autre, et Hiko sentait que c’était le moment.

> Merci professeur. Et encore désolé pour votre cheville, si vous souhaitez je peux vous ai…
Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase que déjà la professeur semblait vouloir se remettre sur ses deux jambes. Une tentative bien téméraire lorsque l’on voyait à quel point sa cheville devait la faire souffrir. Cependant, elle réussit, malgré quelques efforts qui durent être énormes, à se tenir sur ses deux jambes. Mais elle ne trompait personne, car Hiko voyait bien qu’elle maintenait l’intégralité de son poids sur l’une de ses jambes, laissant sa cheville amoindrie plutôt tranquille.

Montrant une certaine souffrance, la jeune femme reprit cependant la parole de son ton autoritaire, en refusant catégoriquement la main tendue que lui proposait l’enfant d’une quinzaine d’années. Elle était vraiment têtue… Ah lala, la fierté des adultes est quelque chose qui dépassait l’entendement. Elle allait beaucoup plus galérer sans l’aide du jeune garçon, qu’avec lui. Mais bon, elle était majeure, et sûrement vaccinée… Du coup, elle était à même de faire ses propres choix. D’un hochement de tête, l’enfant apprenti héros lui signifia qu’il avait bien compris le message, et se permit quelques paroles avant de quitter ce couloir de l’angoisse pour rejoindre sa chambre à l’internat.

> Merci professeur, et encore une fois désolé. Et ne vous inquiétez pas, je serai sage comme une image ! Bon courage pour arriver à l’infirmerie alors…
Puis, dans un sourire, il lui fit un dernier signe de la main puis prit la poudre d’escampette… Un désastre en avait sauvé un autre aujourd’hui… Il restait juste à espérer que l’enfant aux cheveux blancs ne paie pas cette rencontre trop chère lors des prochains cours…

________________


Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1325
Renommée : 217
Alignement : Bienfaitrice
Re: Une sortie de classe mouvementée || Lun 10 Déc - 22:53

Je regarde un instant le jeune gamin aux cheveux blancs s'éloigner dans les couloirs du lycée tandis que je reste sur place, immobile, face à la réalité qui est la mienne : j'ai mal, et je ne sais absolument pas comment me traîner jusqu'à l'infirmerie. Et parce qu'au final je suis toujours devant l'entrée de ma salle de cours, je préfère encore retourner à l'intérieur pour réfléchir à un moyen de me tirer de là.

Avec mon génie créatif, je ne doute pas de trouver une solution à ce problème en fouillant dans tout le bric à brac que j'ai accumulé au cours de ma vie. Après tout, des trucs potentiellement utile, j'en ai volé un paquet lorsque je devais encore obéir à mon connard de géniteur. J'aime à penser que je n'ai finalement pas fait toutes ces choses qui me répugnent pour rien et qu'aujourd'hui, grâce à mes odieux actes de mon enfance, je peux me sortir de nombreuses situations délicates.

Comme aujourd'hui, où ma foi, avec une trottinette et un moteur de sèche cheveux, je vais peut être pouvoir faire une trottinette électrique qui m'amènera directement à l'infirmerie.

Quand j'y pense. Ce petit vauriens qui m'a fait cela ne perd rien pour attendre. Il va pouvoir goûter à ma colère...
Mais... Ne viens-je pas juste de le laisser partir sans rien d'autre qu'un avertissement ? Maintenant que j'y repense, je me demande bien qu'est ce qu'il m'est passée par la tête lorsque je lui ai dit de se barrer... Je me souviens même avoir pensé que c'était pas vraiment sa faute... Alors que si ! C'est évidemment de sa faute puisqu'il n'a pas respecté le règlement de Yuei !
Comme dans tout lycée qui se respecte, il est absolument interdit de courir dans les couloirs ! Alors je ne parle même pas du fait de foncer tête baisser dans ses professeurs.

Mais alors... Pourquoi l'avoir laisser filer ?!

C'était quoi son alter déjà à ce morveux ?

Je fais apparaître la liste de mes étudiants de première année en section héroïque où est précisé en dessous de chaque nom l'alter des gamins.
"Manipulation Mental". Le scélérat ! Osez utiliser son alter sur un professeur !

Pas de doute possible, foi de moi, foi de mon escarpin, ce gosse s'est servit de son pouvoir pour me manipuler ! Franchement, j'ai presque envie d'écrire directement à la directrice pour lui signaler cet affront. Mais je crois que je préfère encore régler ce problème moi même. Il va avoir droit à la totale : convocation, explication, mise en garde, menace.

Autant dire que si le reste de l'année il ne se comporte pas en élève exemplaire, je ne l'accepterai plus dans mon cours et il aura un zéro pointé dans sa moyenne en technologie.
Et si jamais la directrice s'en mêle, alors je ne doute pas un instant que ce ne sera pas que de mon cours qu'il sera exclu.

A Yuei, il y a des règles, il ferait bien d'apprendre à les respecter.

________________


Contenu sponsorisé
Re: Une sortie de classe mouvementée ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [SORTIE] L'Abîme invitation chez Kanaxai [Terminé]
» Victoire Repugnante de la classe politique traditionnelle
» Haiti a la recherche de sa classe moyenne
» Pourquoi les Haitiens forment-ils la classe la plus pauvre au Québec???
» Chaud Gun ou Gun chaud (ça fait plus classe)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Yuei :: Deuxième étage :: Salles de classe-
Sauter vers:
spider