Street Fighter [ft. Nami]
header

Partagez|

Street Fighter [ft. Nami]

Seiei Kira
Étudiant de Yuei
avatar
Profession : 2ème Année en Filière Générale
Rang : B
Yens : 75
Renommée : 80
Alignement : Rebelle
Street Fighter [ft. Nami] || Ven 30 Nov - 18:13

C’est vendredi, on fait l’amour…

Ou pas. Néanmoins, il ne faut pas oublier le sens derrière ce dicton moderne : la dernière journée de la semaine est à nos portes, ce qui signifie que le weekend est arrivé ! Laissez de côté le travail, l’école et tout autre élément pouvant vous causer du stress et profitez de ce bref congé pour vous reposer ainsi que vous amusez. Il est important de relaxer une fois de temps en temps. L’esprit et le corps humain ne sont pas à l’abri à l’accumulation de fatigue… Et pourtant, dès que la cloche du lycée sonna afin d’annoncer la fin des cours pour la journée jusqu’à lundi, Kira soupira. Tandis que ses camarades de classe planifiaient leur fin de semaine, le brun se leva d’une gestuelle nonchalante et sortit du local, un air plutôt agacé sur son faciès. Non, le weekend, ça n’existe pas pour lui. Kira possède un job étudiant. C’est une nécessité. Malgré qu’il possède de l’aide financière de la part du gouvernement vu ses circonstances spéciales, il ne peut pas uniquement se fier à cela. Cette aide ne couvre pas ses dépenses personnelles et c’est toujours mieux d’avoir un certain coussin afin d’être confortable.

« Cesse de chialer ! Tu es jeune, vas travailler », dirait un baby-boomer. Ouais et toi Ginette, tu es vieille. Alors retourne dans ton cercueil et ferme ta…

Son boulot n’a rien d’exigeant. L’adolescent est conseillé vendeur dans une boutique de sports dans la banlieue où réside la prestigieuse académie. Aucun effort physique demandant, seul le talent de la locution est à l’épreuve. Oh, et il ne faut pas oublier la patience, car Dieu sait à quel point l’humanité peut faire preuve d’une idiotie incomparable. Les clients légendaires, on en connaît tous au moins un.

Bref, c’est immédiatement après les cours que Kira quitta le campus, prêt pour faire un quart de soir. Techniquement, il devrait prendre le transport en commun pour se rendre à son travail, mais soyons honnête : si vous aviez la faculté de voler, est-ce que vous prendriez sérieusement un quelconque moyen de transport ? C’est inutile. Voler est plus rapide, économique, très cool et on évite le trafic. Aucun inconvénient, que des avantages. Le seul problème, c’est que le lycéen doit décoller dans les airs à l’abri des regards. Il ne faut pas oublier que l’on vit dans une société qui prohibe l’utilisation des alters. Une fois dans le ciel en haute altitude, il n’y a plus aucun danger, mais il doit également poser pied au sol sans attirer l’attention. Avec le temps, il a gagné quelques trucs. Par exemple : atterrir sur le toit de la boutique où il travaille. Il minimise les chances que quelqu’un aperçoive sa descente. Et même si quelqu’un le voit flotter parmi les nuages, très peu de risque qu’on puisse le reconnaître à plus d’une centaine de mètres dans les airs.

Est-ce un oiseau ? Est-ce un avion ?! Non, c’est… Bah c’est moi.

Heureusement, le quart de soir est toujours plaisant. Le temps passe rapidement puisque la boutique est toujours pleine le vendredi. Les élèves et les adultes sortent en ville et magasinent un peu de tout et n’importe quoi. Avant qu’il le remarque, il était déjà vingt-et-une heures. Les clients quittèrent les lieux et les employés purent nettoyer le magasin pour qu’il soit prêt pour une nouvelle journée demain matin. Bien sûr, notre protagoniste sera de la partie dès dix heures pour une journée complète.

Il quitta le magasin, vêtu d’un jogger beige et d’un kangourou bleu marin, ce survêtement cachant son polo de son job. Un petit au revoir aux collègues puis tous prirent le chemin du retour. Sauf pour le jeune Seiei. Normalement, il vole directement jusqu’à son dortoir, mais il a des plans différents pour ce soir. Quelques fois, il lui arrive de se diriger vers une salle d’arcades. Il n’y a aucun mal à se divertir un peu. Auparavant, il était un grand fervent de ce genre de place. Il y passait une grande partie de son temps. Depuis le décès de son meilleur ami ainsi que son acceptation à Yuei, disons que son temps de jeu a nettement diminué.

En fait, il y a une autre raison pourquoi je veux aller là-bas.

Kira entra dans la salle d’arcades. Aussitôt, il sentit l’odeur de pop-corn si familière et les sonorités propres aux jeux vidéo de ce type. L’endroit n’était pas si bondé, mais il y avait du peuple. Ses lèvres s’étirèrent en un rictus, bien heureux d’être ici. Avant de passer aux choses sérieuses, il peut bien s’amuser un peu. Il acheta quelques jetons puis le gré du vent le mena jusqu’à une borne d’arcade de combat. Deux bornes pour être exact, en face-à-face. On pouvait lire les mots « Street Fighter » sur chacune d’elles. À l’instant, un joueur quitta l’une des deux stations, énervé d’avoir perdu.

Heh, c’était mon domaine à l’époque.

Notre héros prit place sur la borne libérée, choisit son personnage et attendit que son adversaire soit prêt. Le jeu se lança et la bataille débuta. Néanmoins, il perdit lamentablement le premier round. Le brun se mordit la lèvre, déçu de sa performance. Ça faisait un bail qu’il n’avait pas touché à ce genre de jeu, il n’était pas du tout familiarisé avec les contrôles et les combos du personnage qu’il avait choisi. Son opposant se pointa le bout du nez sur le côté et s’adressa à lui dans le but de le provoquer.


  • Hah ! Retourne chez ta mère, amateur.



  • … Ferme-la et admire un peu.


Prenant une bonne respiration, il focalisa toute sa concentration sur le combat. Le second round tourna en sa faveur, mais de peu. Le vent a tourné. Il commençait tout juste à se sentir à l’aise. Puis, il gagna le troisième, encore de peu, mais les mouvements de son combattant étaient bien plus précis. Son adversaire quitta la borne en pestant, laissant un nouveau challenger tenter sa chance. Une deuxième victoire, puis une troisième. Un grand sourire apparu sur son visage. Le jouvenceau s’éclatait. En tant que vainqueur, il conservait le droit de rester à la borne jusqu’à ce quelqu’un lui fasse mordre la poussière. Est-ce qu’il y a un adversaire digne de ce nom dans la salle d’arcade, suffisamment habile pour détrôner Kira ?
Fubuki Nami
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Cold Breath
Profession : Élève 3S - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 1745
Renommée : 98
Alignement : Dévouée
Re: Street Fighter [ft. Nami] || Ven 7 Déc - 21:06


Rien de tel que la détente après une journée bien chargée ! Debout avant le soleil, j'avais enchaînée les patrouilles et missions pour l'agence - puisque c'était ma semaine d'alternance là bas -  puis j'avais été appelée en renfort par la brigade sur mon temps libre pour leur prêter main forte. Résultat ? J'étais... survoltée ?! Ouais... c'était pas habituel mais plutôt que de ressentir une énorme fatigue après tout ça, j'avais plutôt tendance a concentrer toute mon énergie restante pour m'amuser et me défouler : me détendre quoi !

Les rues de Tokyo étaient pleines à craquer. Il y avait toujours du monde à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, mais là il y en avait particulièrement plus puisque nous étions vendredi soir ! Pour moi, cela ne changeait pas grand chose. Le week end était un concept bien abstrait depuis déjà quelques années, mais bon, puisque en principe j'avais ma matinée de libre demain matin je pouvais me permettre de veiller un peu.
D'ordinaire, j'allais toujours avec un ami à la salle d'arcade mais là personne n'était disponible et je n'avais pas envie de rentrer, c'est pourquoi je traînais en solitaire alors que la nuit s'était bien installée. Pour pallier aux démons qui ne sortaient que la nuit et qui aimaient particulièrement s'en prendre à de frêles jeunes femmes seules faisant office de brebis égarées, je portais mon glock à ma taille, bien visible. En général, ça suffisait à en dissuader plus d'un. Pour les autres, il fallait le leur montrer d'un peu plus près, quitte a sortir l'insigne de police et le laisser en évidence. Mais pour l'heure, je n'en avais pas besoin.

Finalement arrivée sur place, je poussais la double porte, entrant tout de suite dans l'ambiance et la cacophonie des musiques de jeux, du maniement des boutons et des sticks arcade, des jurons pour les perdants et des exclamations dans un sourire pour les vainqueurs. Ici aussi il y avait beaucoup de monde.
Prenant mes jetons, je me dirigeai vers la borne d'arcade qui me plaisait le plus et que j'avais le plus dosé : Street Fighter. Mon personnage fétiche ? Un mec aux longues griffes de métal portant un masque qui se donnait des airs d'acrobates mais qui possédait des combo intéressants.
Prenant la place du perdant, je sélectionnai mon favori et lançai la partie.
Mon adversaire se débrouillait bien, et peut être qu'il était déjà dans l'ambiance depuis un moment alors qu'il fallait que je me mettes dedans en me rappelant des combinaisons de touches. Premier round pour lui et deuxième pour moi. J'avais repris la main en faisant pratiquement un perfect mais un coup que je n'avais pas réussi a esquiver me retira ce plaisir et fit un trou dans ma barre de vie.
La dernière manche fut beaucoup plus serrée : on se faisait presque rattrapé par le timer tellement on se jaugeait et lançait l'offensive lorsqu'elle était vraiment pertinente, en exploitant une faille adverse. Mais tout ce temps libre passé sur les jeux ou plus particulièrement, sur celui là, m'octroya la victoire, même si ce n'était vraiment pas passé loin cela dit.

Satisfaite de cette partie et de mon challenger, je me levai de ma chaise et me mis sur la pointe des pieds pour passer la tête par dessus la borne et connaître le visage de mon adversaire.

« Bien joué ! »

Glissai-je dans un sourire.

Le garçon semblait à peu près de mon âge et possédait un regard vert relativement perçant, sans doute autant que le mien, comme on aimait me le souligner.
Étrangement, j'avais l'impression de l'avoir déjà vu... Mais où ? … ça ne me revenait pas mais pourtant il ne me semblait pas que c'était au lycée ou à l'agence...
Bref !
Faisant le tour pour venir à sa hauteur – même si c'était relatif vu ma petite taille, aha... Heureusement qu'il était assis … - , je vins le saluer tout en parlant suffisamment fort pour couvrir les bruits ambiants et me faire entendre.

« Merci pour cette partie intense ! »

Elle m'en avait donné des sueurs froides par moment : la concentration avait été totale.

« Je m'appelle Nami. Fubuki Nami. »

Me présentai-je tout en inclinant légèrement la tête.

« On ne s'est pas déjà vus quelque part ? Tu m'es familier. Tu es à Yuei peut être aussi ? »

Même si je n'avais pas l'impression de l'avoir vu en portant l'uniforme de l'école... plutôt un uniforme de sport ? Sur les terrains alors sans doute ?

« Ou dans un club sportif... ? … Désolé, je n'arrive pas a resituer. »

Je m'excusai, un peu gênée par mon approche un peu trop directe alors qu'il n'avait jamais demandé à ce que je lui adresse la parole : j'étais même la première a ne pas trop apprécier ce genre de personnes, étant d'ordinaire assez solitaire.

« ça fait longtemps que tu joues à ce jeu ? »

J'étais relativement curieuse de le savoir.
Bons nombres de paires d'yeux s'étaient tournées dans notre direction et je ne savais pas déterminer si c'était parce que je les gênais dans leur concentration en discutant ou si c'était parce qu'ils voyaient une nana ici, fait tristement assez rare. Quoi qu'il en soit, je m'en moquais pas mal !

________________



Nami's theme:
 
Seiei Kira
Étudiant de Yuei
avatar
Profession : 2ème Année en Filière Générale
Rang : B
Yens : 75
Renommée : 80
Alignement : Rebelle
Re: Street Fighter [ft. Nami] || Sam 8 Déc - 21:24

Un nouveau challenger apparaît !

S’exclame-t-il dans sa tête en empruntant  la voix que seul un annonceur dans ce type de jeu peut avoir. Les deux joueurs étaient dans le menu afin de choisir leur personnage. Le lycéen patienta un peu avant d’effectuer son choix, curieux de voir quel combattant allait choisir son adversaire. Notre protagoniste maîtrisait plusieurs personnages à l’époque, certains pour contrer un personnage particulier. Son choix allait dépendre de celui de la personne de l’autre côté de la borne d’arcade. Une stratégie puérile selon certains joueurs. Qu’importe, Kira est un garçon compétitif. Il ne se délaissera pas sa position de vainqueur aussi facilement.

L’opposant fit son choix : Vega. Un homme équipé de longues griffes de métal, un peu à la Wolverine. Il s’agit d’un personnage acrobatique selon ses lointains souvenirs. Le brun fit une pause le temps d’une courte réflexion puis réalisa son choix final : Nash. Un blondinet possédant un panel de techniques plutôt versatiles. Dans l’histoire de cet univers, il s’agit d’un homme n’aimant pas l’injustice. C’était le personnage fétiche de Kazuto, il avait toujours de la difficulté à le vaincre lorsqu’il le prenait.

La partie était serrée. Trop serrée, même. Le premier round lui appartenait, et ce, sans grande difficulté. Néanmoins, son adversaire avait repris le dessus lors de la deuxième manche, et en beauté ceci dit. Une manche presque parfaite. L’adolescent n’avait pourtant pas offert une prestation à la limite du pathétique. L’ennemi avait simplement gagné contrôle des commandes de son personnage et l’avait dominé sur tous les aspects. De son côté, il doit admettre qu’il avait perdu le contrôle ainsi que son sang-froid. Malheureusement, bien qu’il se fût ressaisi lors du troisième round, la victoire alla à son opposant malgré un match serré. Sa jauge de vie était vide, celle du combattant adverse était près de zéro. Le mot « Défaite » apparu en gros caractère sur l’écran, accompagné d’une bande de son propre à l’événement. Le jeune homme bascula sa tête vers l’arrière et poussa un soupir ennuyé, assis mollement dans son siège. On l’avait finalement détrôné. Elle est loin, l’enfance où il ne faisait que jouer. Avec un peu de pratique, il pourrait certainement regagner les habiletés qu’il a perdu au fil du temps, voire même devenir meilleur qu’auparavant. Ses pensées furent interrompues par une voix féminine le félicitant de sa belle performance. Kira se redressa et son regard céladon croisa les iris azurés perçants d’une tête dépassant l’autre côté de l’énorme système de jeu. Son léger agacement fut aussitôt remplacé par une expression abasourdie.

Je me suis fait battre par une fille ?!

Il est loin d’être sexiste, mais il ne peut s’empêcher d’être étonné. La gente féminine est une minorité dans les arcades. C’est encore plus rare de dénicher une femme qui est bonne aux jeux vidéo. Non, son égo de mâle est toujours intact, ce n’est clairement pas quelque chose de ce genre qui va l’affecter, mais il doit avouer qu’il est surpris. Son interlocutrice fit le tour de la borne pour le remercier pour la partie, toute souriante. En temps normal, c’est le perdant qui va rejoindre le gagnant – rarement pour le complimenter, souvent pour lui cracher des insultes. Elle se présenta sous le nom de Fubuki Nami. Notre héros ignorait s’il était plus surpris par la politesse dont elle faisait preuve ou son approche directe.

  • Oh, ouais bien joué. C’était amusant. Tu peux m’appeler Kira. Seiei Kira.


Elle poursuivit la conversation, là où les gens normaux auraient certainement simplement dit à une prochaine fois. Selon ses dires, il lui est familier et elle demanda s’il étudie à Yuei. Le jeune Seiei sourcilla. Voilà la deuxième personne en un cours laps de temps qui lui fait une remarque de ce genre. Parmi les 4000 étudiants au lycée, est-ce qu’il sort du lot d’une quelconque façon ? Son interrogation fut coupée courte lorsqu’elle demanda s’il était dans une équipe sportive. Elle l’avait probablement déjà vu dans la salle de musculation, le gymnase ou le terrain de basketball. Après tout, il y passe la majorité de son temps.

  • Tu n’as pas à t’excuser. Oui, je suis à Yuei. Deuxième année en filière générale pour être précis. Je ne suis pas dans un club sportif, mais peut-être que tu vas me voir bientôt dans l’équipe de basket.


Un premier sourire. Il était confiant de faire l’équipe. Il suffit qu’une place se libère ou que le coach décide de lâcher l’un de ses joueurs. Il serait heureux de faire partie des joueurs remplaçants sur le banc, quoi qu’il croie sincèrement que sa place appartienne sur le terrain dès le départ.

  • J’y jouais souvent avec un ami lorsque j’étais gamin. Il va falloir que je m’y remette. Ça m’avait manqué.


Sa main frôla les boutons de commande. C’était nostalgique. Malgré la défaite, il avait apprécié le jeu.

  • Et toi ? Le Sherlock Holmes que je suis déduit que tu es aussi à Yuei. Quelle filière –


C’était à ce moment précis que tout chamboula. Alors qu’il conversait, il en profita pour examiner son interlocutrice. Une courte crinière céruléenne, des yeux empruntant la même couleur et une taille relativement petite. Toutefois, un élément attira particulièrement son attention. À sa hanche était attaché un objet. Un holster, plus précisément. Et dans celui-ci…

Un revolver… ?

Il bondit de son siège. S’éloignant de deux pas de la dénommée Nami. Si le siège n’était pas vissé au sol, il aurait virevolté quelques pieds plus loin. C’est d’un regard affolé qu’il fixa l’arme à feu à la hanche de la demoiselle. Il sentit son rythme cardiaque ainsi que sa respiration augmentés drastiquement.

Bordel, du calme ! Tu es dans un milieu public ! Ne fais surtout pas une crise de panique.

Tant bien que mal, il tenta d’apaiser sa réaction démesurée, mais rien ne pouvait dissimuler son teint devenu blême. Et surtout, rien ne pouvait dissiper l’attention que le cirque venait d’attirer. Il sentait les regards peser sur lui, ce qui ajouta de la pression. Il avala difficilement sa salive, comme si une boule s’était formée dans son estomac. Une main tremblotante pointa lentement le pistolet.

  • Qu’est-ce que tu fous avec ça… ?


Les vieux souvenirs refont surface.
Contenu sponsorisé
Re: Street Fighter [ft. Nami] ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Vos ID et Mains de Jeux Vidéos multijoueurs
» Soirée BBQ ! [LIBRE]
» Eleksyonaval March 20th: Street Gangs Vs Suite Gangs - Le même chose!
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]
» Nami.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Tokyo :: Alentours de Tokyo :: Banlieue-
Sauter vers:
spider