Virevoltent les poussières, sombrent les décombres [...] PV Sanggyae
header

Partagez

Virevoltent les poussières, sombrent les décombres [...] PV Sanggyae

Asano Jin Hyeon
Justicier
Asano Jin Hyeon
Rang : A
Yens : 270
Renommée : 175
Alignement : Rebelle
Virevoltent les poussières, sombrent les décombres [...] PV Sanggyae || Ven 14 Déc - 0:16



Dernière édition par Asano Jin Hyeon le Lun 15 Avr - 18:18, édité 1 fois
Sanggyae M. Wangchuck
Civil
Sanggyae M. Wangchuck
Surnom : Le Petit Prince
Profession : Troisième Prince du Bhoutan, Ambassadeur au Japon || Réfugié politique.
Rang : B
Yens : 390
Renommée : 149
Alignement : Juge
Re: Virevoltent les poussières, sombrent les décombres [...] PV Sanggyae || Ven 28 Déc - 11:28

The child was looking, with that eye judging without hating.
ft. Asano Jin Hyeon


Quel était ce sentiment ? Celui qui confortait son cœur dans une eau tiède, celui qui l’enveloppait pour mieux se rendre compte de sa situation, celle de ne pas être à sa place en portant pourtant tout ce qui le définissait. Sanggyae fixait son pâle reflet dans l’une des vitrines de l’exposition. La poterie si âgée lui rendait son regard vide. Il voyait dans la transparence et le brun de l’argile, les ornements bhoutanais, les tissus dévoilant autant son bras qu’une partie de son torse. Des vêtements qui l’avaient suivi toute sa vie, avec lesquels il s’était occupé du potager avec son père, marché sur ce pont avec sa mère. La couleur d’or fondait avec ce doux rouge carmin. Rien de trop voyant, mais tout pour dénoter dans cette foule d’historiens. Sanggyae avait fait travailler le chat sauvage bien plus strictement. Les dessins glissaient sur son avant-bras, un dragon le lacérant. Et ce soupçon de nostalgie ornait son bras : le bracelet dragon de sa tendre génitrice.

« Petit Prince ! » S’exclama une voix.

L’appelé tourna vivement son visage vers celui qui avait gérer toute cette exposition, les bijoux dans ses cheveux cliquetant sur l’instant. Il étira un sourire poli, et inclina brièvement de la tête en réponse à l’humble salut de celui qui l’avait invité. Une discussion se fit, faite de remerciements et de mots polis, sans sens dans la gorge sèche du Petit Prince.

L’enfant observait les lieux, de cet œil qui juge sans haïr, observe avec cette nostalgie muette. L’adulte joue le rôle ; celui d’une marionnette. Voir l’histoire de son pays ainsi exposé avait quelque chose d’étrange, de creux, de manque. Rien n’était vivant, rien ne se colorait pour lui, d’émotions vives. Et il se rendit compte qu’il faisait parti de cette exposition. Une vitrine autour de lui, un ravin d’incompréhension avec autrui.

Sanggyae étira un sourire triste, tandis qu’il se rapprochait discrètement d’un visage connu. Les historiens discutaient non loin, de choses aussi ennuyeuses que la politique à ses yeux. Il fixa la dame, comme ces autres qui fixaient les poteries, avec ce regard curieux, sans la perversion du savoir. Il ne la dénudait pas du regard, il ne l’insultait pas d’un jugement qui n’avait lieu d’être. Il l’observait, comme les experts observaient les peintures. Il était expert en l’humain, il éprouvait une tendresse étrange pour cette observation.

Les mots avaient beau être chuchotés, le Petit Prince les entendit. Ils lui rappelèrent un des enseignements de Bouddha, que Myrth ne cessait de lui répéter. Situé derrière elle, il commenta :

« Celui qui gravit une haute montagne doit nécessairement en descendre. Celui qui dédaigne les autres sera à son tour objet de mépris. Celui qui méprise l’apparence des autres deviendra laid en retour. Celui qui ravit à autrui ses vêtements ou sa nourriture entrera sûrement dans l’état d’avidité… C’est la loi déterminée des causes et des effets ordinaires. »

Il étira un simple sourire, pour terminer sa citation. Bien entendu, que les historiens médisaient, car ils étaient hommes noyés dans leur propre malheur, succombant à leur propre avidité et jalousie. Mais plus on nourrit l’envie, plus on s’enfonce dans cette tristesse interne. Et ainsi, comment peut-on traiter autrui autrement que comment on se traite soi-même ? Mais le karma venait toujours serpenter, invisible aux regards jaloux.

Il ancra un regard amusé dans les iris de son interlocutrice, et continua de son accent léger :

« J’espère que mon intrusion dans votre pensée ne vous offusque pas, Mademoiselle Jin Hyeon. »

Il prononçait son nom, montrant par là même qu’il se souvenait d’elle. Son regard se détacha du sien, léger et chaud, pour revenir à la scène face à eux. Il continua :

« Aimez-vous malgré tout l’exposition ? »

Lui, il la trouvait bien triste. Elle lui rappelait la situation actuelle du Bhoutan. Il avait bien fait de ne point en parler à Yuna. Les photos qu’il lui avait envoyé éveillaient mieux l’imagination. Ici, il ne régnait que la mort, que la vie muette.

BY CΔLΙGULΔ ☾
Asano Jin Hyeon
Justicier
Asano Jin Hyeon
Rang : A
Yens : 270
Renommée : 175
Alignement : Rebelle
Re: Virevoltent les poussières, sombrent les décombres [...] PV Sanggyae || Lun 18 Fév - 20:40

Contenu sponsorisé
Re: Virevoltent les poussières, sombrent les décombres [...] PV Sanggyae ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pelote de laine au milieu des décombres. [Libre (: ]
» Il survit 11 jours sous les décombres omg
» Hédi Anabi, patron de la Minustha serait-il mort dans les décombres à Montana?
» Anastasia Petrova - Avant de n'être que poussières, que les épines dansent sur mes doigts
» Un peu de Foi parmis les Décombres ❖ Ormus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Tokyo :: Centre-Ville-
Sauter vers: