Today we Burn | Pv Keita
header

Partagez|

Today we Burn | Pv Keita

Belladone Yu
Chef d'Agence Héroïque
avatar
Surnom : Ember
Profession : Chef de l'Agence Seigi
Rang : S
Yens : 240
Alignement : Loyal Bon
Today we Burn | Pv Keita || Ven 8 Juin - 16:09

Today we burn



Relaxée...

Tu te baladais au sein de cette place mouvementée où l'activité n'avait de cesse de grouiller tel un feu éternel. Tu te plaisais dans ce genre d'endroit, la sensation d'être oppressée que ce soit par la hauteur des bâtiments ou par l’omniprésence de la population autour de toi. Tu te sentais comme vivante. Particulière mais aussi participant à un ensemble de chose. Te balader dans un endroit aussi chargé était pour toi l'un des rares moyens de prouver que ce que tu faisais valait la peine. Que la vie présente dans ces lieux n'était possible uniquement car il y avait des gens comme toi pour la défendre.

Enfin...

Cela faisait désormais des années que tu t'étais fait ce constat. Aujourd'hui, plus rien ne pouvait ébranler ta mentalité et tes envies. Tu savais très bien vers quelle finalité te menait ta vie et depuis bien longtemps tu avais balayé tout rêve utopique que tu aurais pu avoir autrefois, lorsque tu étais bien plus jeune que maintenant...

Soupirant, tu vins à te poser sur un petit banc pour contempler l'immense fourmillement que représentait cette masse humaine. Aucun danger à l'horizon, pas de vilain despotique voulant se donner des airs d'être tout puissant... La journée s'annonçait calme en perspective et tu allais pouvoir, encore une fois, éviter l'usage de tes flammes.

Mais bon...

Tu ne pouvais pas toujours avoir raison et même ton instinct pouvait te tromper à bien des niveaux. Tandis que tu sentais quelque chose d'étrange dans l'air, comme si un intrus était apparu dans ce décor très urbain, tu pus poser ton regard sur une connaissance que tu aurais préféré ne plus jamais revoir. Un de tes regrets de jeunesse... Qui aujourd'hui ne te faisait plus autant d'effet qu'auparavant.

Le fixant alors, quelque chose te disait par son regard qu'il était là pour toi. Te levant de ton banc tu t'avançais vers lui, prête à finir ton job que tu avais déjà commencé il y a de cela quelques années sur son visage. Cet enfoiré en était sorti vivant... Cela risquait de ne pas être le cas aujourd'hui.

- Toi...


Aucun mot. Seulement des yeux teintés de mépris. Seulement un jugement sans équivoque envers cet homme qui t'avait autrefois trahit.

Balayant légèrement ton regard autour de toi, il ne faisait aucun doute qu'engager le combat serait catastrophique pour toi. Le monde que tu appréciais il y avait de cela quelques minutes était désormais une véritable entrave. Et quelque chose te disait qu'il en était pleinement conscient.


________________




Dernière édition par Belladone Yu le Sam 9 Juin - 22:25, édité 1 fois
Nakamura Keita
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Vulcain
Profession : Mercenaire - Lieutenant du Syndicat
Rang : S
Yens : 910
Alignement : Destructeur
Re: Today we Burn | Pv Keita || Sam 9 Juin - 22:05

Today we burn


Sous ma capuche, j’eus un énorme sourire. A la fois moqueur et enjoué. C’était la première fois depuis plus d’une décennie que j’l’approchais enfin. Celle-là même qui fit battre mon cœur. Celle-là même pour qui j’étais devenu vilain. Celle-là même pour qui j’avais perdu la brillante carrière à laquelle j’étais pourtant destiné. Mon regard était pernicieux et quelque peu pervers malgré tout ce que j’avais ressenti pour cette femme. Y’avait-il dorénavant n’serait-ce qu’un soupçon d’amour pour elle dans mon cœur ? P’être. J’pourrais même dire non étant donné c’que j’aspirais à lui faire voir. Découvrir. Expérimenter : L’désespoir dans sa forme la plus atroce. D’sorte à pouvoir contempler sa chute, m’en délecter et la laisser moisir à son tour dans la tourmente. Mieux que la buter pour ingratitude…

- Si j’suis conscient que tu peux pas engager l’combat dans pareilles conditions ? Bien sûr que j’le sais Yu… Mais ne t’en fais pas. Je ne tuerai personne aujourd’hui. Tant que tu restes sage.

Mon sourire s’agrandit et m’enlaidit encore plus. La Belladone avait beau avoir mûri qu’il y avait des choses qui n’pouvaient pas changer. Notre relation n’avait peut-être pas duré longtemps (Trois ans à peine) mais elle avait été tellement intense que j’pouvais toujours deviner ses pensées, prédire ses mouvements. J’la débectais sans aucun doute, mais elle ne pouvait pas effacer les marques indélébiles que j’avais laissées dans son existence. L’positif était là, sous nos yeux : Elle était devenue forte. Une véritable icone d’la justice et ses efforts étaient tout bonnement la résultante d’nos efforts conjoints et quotidiens. L’négatif était enfoui au plus profond d’son cœur. Une rupture était toujours c’qu’elle était. Lancinante. Déchirante. D’où sa colère dévastatrice qui m’avait valu l’gros trou à ma joue gauche…

- J’ai toujours des frissons quand j’repense à ce jour-là, t’sais. J’ai même des démangeaisons au niveau de ma cicatrice…

Lentement, j’levai ma main vers ma joue trouée dont j’caressai les contours, puis j’roulai les yeux sur l’corps menu qui m’faisait face avant d’me rapprocher encore. Jusqu’à ce qu’il ne restât plus que quelques centimètres à peine entre nous. Elle pouvait presque sentir mon souffle chaud et mes p’tits rires. Elle pouvait voir à quel point ce sourire avenant qui l’avait tant fait rougir était devenu dégueulasse et pervers. Elle pouvait constater qu’il n’y avait plus rien d’humain en moi et qu’à la moindre bourde, j’pouvais déclencher un enfer en pleine ville avant d’me barrer illico. Lui meurtrir la chair à l’aide d’ma lave jamais n’m’avait traversé l’esprit et elle devait pertinemment l’savoir du fait d’notre « connexion ». Mais provoquer des dégâts pour mettre à mal son efficacité était bien plus tentant…

- Tu es toujours aussi bien foutue, bébé…

Et là-dessus, j’approchai une paluche vers son visage dans l’but d’le lui caresser.

________________


Belladone Yu
Chef d'Agence Héroïque
avatar
Surnom : Ember
Profession : Chef de l'Agence Seigi
Rang : S
Yens : 240
Alignement : Loyal Bon
Re: Today we Burn | Pv Keita || Dim 10 Juin - 10:21

Today we burn



Enfoiré...

Tu le fixais, sans même te détourner de son regard puéril. Si toi tu avais bien changé, lui il était resté fidèle à ce monstre que tu avais tenté d'abattre sous la rage dans ton adolescence. Toi qui pensais pouvoir passer encore quelques heures tranquilles, tu te retrouvais face à une situation des plus critiques. Analysant toujours tes alentours à coup de regard furtif, tu ne pouvais clairement pas engager le combat ici...

- Rester sage, ça n'a jamais été mon fort.


Autrefois tu aurais certainement été tétanisée ou contrôlée par la rage si tu avais du lui refaire face de la sorte. Mais tu avais vécu suffisamment d'expérience traumatisante pour te renforcer. L'expression "ce qui ne te tue pas, te rend plus fort" n'avait jamais été aussi vrai qu'avec quelqu'un comme toi. Si tu n'étais pas tombée auparavant, ce n'était pas maintenant que tu allais fauter face à un ennemi.

- Je pensais pourtant t'avoir suffisamment cramé pour t'anesthésier à vie ta sale tronche.


Tandis qu'il s'approchait, tu ne vins même pas à reprendre tes distances. Plus il était au contact de toi, plus tu pouvais lui porter un coup sans prendre le risque d'impacter les civils innocents aux alentours. Il devait certainement aussi le savoir, mais pourtant, il se permettait quand même de marcher jusqu'à toi. Repoussant alors d'un vif revers sa propre main qui tentait de trouver le chemin jusqu'à ton visage, tu le fixais toujours aussi intensément.

- Tu as perdu le droit de me toucher il y a bien longtemps déjà.


Soutenant toujours son regard, tu pouvais rapidement lui faire comprendre qu'à ta posture assurée et ton visage revanchard, il n'avait plus en face de lui la petite Yu trop fragile pour se défendre seule. Au final, ta séparation avec lui t'avait donné la force de devenir plus puissante que jamais. Cela te faisait chier de l'avouer, mais sa trahison t'avait façonné tel quel aujourd'hui.

- De mémoire la discussion n'était pas ton fort. Éloignons nous d'ici et nous réglerons ça par autre chose que des mots.


Bien sur que tu voulais lui faire bouffer son arrogance.



________________


Nakamura Keita
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Vulcain
Profession : Mercenaire - Lieutenant du Syndicat
Rang : S
Yens : 910
Alignement : Destructeur
Re: Today we Burn | Pv Keita || Dim 10 Juin - 14:25

Today we burn


- T’as tout à fait raison bébé. J’aimais mieux t’avoir dans mes bras ou même t’faire l’amour plutôt que d’causer d’je sais quoi…

Alors que la jeune femme mettait tout en œuvre pour rester calme, j’m’éclatais à la titiller en lui rappelant l’bon vieux temps. Ma gueule afficha un brin d’nostalgie alors que mon regard s’perdit un peu partout dans l’Tokyo Center, puis j’eus un soupir qu’en dit long. J’aurai vraiment pu lui d’mander pourquoi elle restait autant vindicative à mon sujet puisqu’elle devait savoir la véritable raison au sujet d’mon revirement, mais j’avais pas la foi pour réveiller nos plus vieux démons puisque la causette s’rait certainement stérile et pas qu’un peu. L’mal était déjà fait et il était bien trop tard pour faire machine arrière. Qui plus est, j’nourrissais plus du tout d’amour à son égard. Loin d’là même en vérité…

- T’m’as cramé la gueule que parce que j’ai jamais voulu t’toucher avec ma lave, bébé. Que ce soit c’fameux jour comme lors d’nos entrainements. D’ailleurs, t’as beau dire que ça a jamais été ton fort d’rester sage que t’filais doux avec moi. La mémoire t'fait défaut, p’être ?

Mon sourire devint encore plus railleur à mesure que les secondes s’égrenaient. D’ailleurs, le flux d’civils qui circulaient çà et là devenait de plus en plus important. C’était une heure d’affluence tout simplement et la fière héroïne pouvait mieux comprendre que mon apparition n’était pas due au hasard, loin d’là. Faut pas être aussi impatiente d'vouloir faire danser tes flammes contre les miennes. Ça s’fera un jour. Mais pas today, no no no ! Un p’tit rire cynique s’échappa d’ma gorge. On était p’être entourés d’monde, mais nous étions dans une sorte d’bulle invisible où personne d’autre n’pouvait saisir nos interactions. Autrement dit, Yu était la seule à pouvoir voir ma gueule trouée et entendre mes mots.

Mais alors que j’voulais partir sur autre chose, d’nombreux poulets firent leur apparition dans l’secteur.

Patrouille d’routine. Un détail que j’avais oublié.

- Tu bouges d’n’importe quelle façon et j’te jure que c’est barbec’ géant à volonté et t'sais très bien d'quoi j'suis capable quand j'm'énerve…

Et sans hésiter une seconde d’plus, j’brisai l’écart entre nous au point d’la plaquer contre moi, non sans passer mes bras autour d’sa taille pour l’étreindre contre mon torse. Fallait avouer que j’passai pas inaperçu avec ma grande taille et que j’finirai surement par être suspecté avec cette capuche qui couvrait ma gueule. Quoi d’mieux que d’se pavaner contre une héroïne aussi connue que bien foutue, du coup ? L’bon plan quoi héhé. J’suis pas venu seul tu t’en doutes. Y’a pas mal d’petits cons à ma botte qui feraient sauter quelques boutiques à mon signal. Et que des boutiques remplies d’gosses, on s’entend. Des morts restaient des morts, mais celles d’plusieurs chiards seraient bien plus dramatiques.

- Et j’sais que même toi, t’es pas assez conne pour placer ta fierté d’merde devant la survie d’nombreux gosses. D’ailleurs, une alerte à tes potes héros ou aux policiers et badaboum, héhéhéhé !

L’rôle de héros n’se cantonnait pas qu’à tabasser des vilains même quand la spécialité d’la maison était d’taper sur les hors-la-loi. Yu l’savait et elle savait que j’le savais. Après tout, j’avais moi-même été un aspirant héros dans l’temps. Pour pousser l’vice plus loin et voir jusqu’où elle pourrait garder son calme, j’passai une paluche dans sa chevelure que j’me mis à caresser comme au bon vieux temps. Ça avait l’art d’l’apaiser quand elle était tourmentée par un truc. Mais j’finis par casser l’embrassade au bout d’un moment avant d’me tenir à ses côtés pour enrouler sa taille d’un d’mes bras et l’étreindre contre moi en mode « couple ». Comme avant. Comme si rien n’avait changé entre nous deux. Rien du tout…

- Et puis t’as raison à moitié. Bougeons d’la ! Marchons un peu. Allons même nous prendre des glaces comme dans l’temps, bébé…

Et là d’ssus, on commença à bouger. Histoire d’s’éloigner d’un groupe d’poulets.

________________


Belladone Yu
Chef d'Agence Héroïque
avatar
Surnom : Ember
Profession : Chef de l'Agence Seigi
Rang : S
Yens : 240
Alignement : Loyal Bon
Re: Today we Burn | Pv Keita || Dim 10 Juin - 15:29

Today we burn



Situation critique...

Tes valeurs te retenaient, tandis que lui n'en avait aucune. Face à ça, ton handicap semblait évident. Tu étais contrainte de suivre sa volonté sans pouvoir protester sous peine de déclencher une véritable hécatombe. D'autant plus qu'il t'avait indiqué qu'il avait des complices par-ci par-là, prêt à tout faire péter si tu bronchais trop. Evidemment, tu ne gobais pas toute ses paroles, il pouvait très bien bluffer et ne dire que de la merde pour t'avoir à sa botte pendant ce temps.

Puis, à force tu étais devenue assez pragmatique. Et tandis qu'il t'approchait voir te tripoter de ses mains répugnantes, tu pesais rapidement le pour et le contre de l'abattre sur le champ. Il pensait pouvoir te tenir en laisse ? Il avait tord...

- Tu as raison, je ne suis pas assez conne pour faire prédominer ma fierté...


Mais tu n'étais pas non plus assez conne pour te laisser faire de la sorte. Après tout, il avait perdu tout le droit de négocier à partir du moment où il avait prit la vie d'un innocent. Combien avait-il déjà tué de personne ? Et combien dans le futur il était amené à en tuer ? Beaucoup trop très certainement... A cause de lui, tu avais perdu tout optique de pouvoir sauver un jour tout le monde. Mais grâce à lui, tu avais appris à en sauver le plus grand nombre possible.

Si sa mort entraînait une dizaine de mort aujourd'hui, c'était peut être une centaine sauvée dans le futur. Encore fallait-il te l'assurer... Néanmoins une chose était certaine, tu avais les épaules suffisantes pour supporter ce genre de décision. Tandis que lui n'était qu'un faible ayant cédé sous le poids de ses convictions.

Alors tu marchais. En sa compagnie, ne craignant plus grand chose d'un homme détruit. Au final, il avait façonné sa propre manière de se faire tuer. Il t'avait construit à travers ses actes et t'avais rendu bien malgré lui capable de l'abattre si tu le devais. Tu en avais autant les compétences physiques que mentales pour.

- Tu sais quoi, arrêtons cette mascarade.


Venant alors reprendre tes distances de lui, tu sortis une paire de lunette que tu mis aussi tôt. Il était temps de reprendre les choses en main.

- Je ne suis pas plus contrainte que toi. Tu t'en prend à un seul innocent, et tu signes ton arrêt de mort. Tes subordonnés aussi d'ailleurs. Tu crois vraiment que tu pourrais échapper à la horde de héros en patrouille ici ainsi qu'aux dizaine de policiers ? Sans compter qu'il faudrait d'abord que tu arrives à te soustraire de moi. En te présentant face à moi, tu savais pertinemment que tu liais ta vie aux innocents autours de toi. Ils meurent ? Tu meurs.


Souriant alors, tu te pris même le temps de rire un peu. Cette situation était telle une guerre froide. Chacun avait une arme capable de faire frémir l'autre. Aucun de vous deux n'était en mesure d'agir sous peine de déclencher une auto-destruction mutuelle. Et pourtant, même en sachant cela, tu arrivais à prendre la situation telle qu'elle était sans tomber dans les vices d'un être humain fragile.

- Mais t'as raison. Je peux rien faire, et toi non plus. Alors crache la raison de ta présence ici, qu'on en finisse.

Souriant alors, toujours vêtue de tes lunettes, il t'avait fallut un certains temps pour remettre les pieds sur terre mais désormais c'était bon. Ton esprit était clairvoyant et tu pouvais même te permettre de jouer à son jeu à ton tour. Ainsi tu t'approchais et tu venais caresser sa joue amochée.

- Tu étais plutôt un beau garçon autrefois. C'est dommage.


Cette situation au corps-à-corps avec lui était dangereuse. Pour toi, comme pour lui. Au final d'entre vous n'avait les clés pour délier cette situation assez noueuse.


________________


Nakamura Keita
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Vulcain
Profession : Mercenaire - Lieutenant du Syndicat
Rang : S
Yens : 910
Alignement : Destructeur
Re: Today we Burn | Pv Keita || Lun 11 Juin - 6:57

Today we burn


- Ah ? J’te fais plus tremper ta p’tite culotte ? T’m’en vois désolé, babe…

Rentrer dans mon jeu, c’était s’embourber dans la merde jusqu’au cou. A croire qu’elle avait jamais retenu la leçon, celle-là. J’eus alors un p’tit rire avant d’passer mes bras autour d’sa fine taille pour l’enlacer et l’étreindre contre moi. Bien entendu, mes paluches glissèrent rapidement sur son séant que j’me mis à p’loter d’façon grasse sans retenue aucune. A voir comment elle s’comportait, y’avait moyen qu’elle n’soit sortie avec aucun autre homme d’puis. C’était bien son genre d’ailleurs. L’était pudique comme meuf, sauf quand on arrivait au lit, en intimité où elle s’transformait en tigresse. L’bon vieux temps à n’en point douter. J’approchai alors ma sale gueule d’la sienne, comme si j’voulais lui rouler une pelle, sauf que j’virai ma bouche vers l’une d’ses oreilles pour lui murmurer doucement :

- R’marque, ça peut toujours s’arranger. On pourrait s’faufiler dans des toilettes, là, tout d’suite, histoire que j’rappelle à ton corps comment qu’on s’met bien…

J’continuai d’ricaner, conscient que ça pourrait pas arriver ou qu’elle profiterait d’une pareille occasion pour foutre l’feu à ma gueule encore une fois. J’avais p’être la tronche toute amochée, mais j’étais pas forcément prêt à r’vivre ça. L’masochisme, c’était pas trop mon kif. Par contre, j’me mettais bien avec son cul. Y’avait p’être des passants, mais ils faisaient pas trop attention à nous. Aux yeux des gens, nous étions un couple tout à faire normal. Ou p’être un peu trop osé, mais définitivement, c’pas comme si on attirait les regards. C’est moi ou t’as pris du cul, babe ? Il doit s’mettre bien c’lui qui t’enfile actuellement… Soudainement, mes mirettes s’injectèrent d’rouge et c’est une presque claque que j’administrai sur l’une d’ses miches avant d’la lâcher d’façon plus ou moins définitive :

- Par contre, c’lui qui te touche, héros ou pas, j’le pisterai et l’tuerai comme on crève un clebs d’rue…

J’eus un sourire dégueulasse comme pour lui dire qu’aucun autre homme n’avait l’droit d’la toucher, d’la faire planer, sauf moi. Moi seul. Même si j’aimais à imaginer  qu’elle n’avait laissé aucun autre homme l’approcher, j’voulais lui faire comprendre que dorénavant, j’allais être son ombre, scruter tous ses faits et gestes au point d’buter celui qui partageait sa vie –dans l’doute. C’était une sorte d’petite jalousie sans vraiment en être une, mais si elle s’faisait niquer par un type, valait mieux pour lui qu’il soit un héros ou qu’il ait son niveau d’maitrise niveau alter. J’finis par m’calmer aussitôt, avant d’me mettre à fouiller dans l’une d’mes poches pour sortir une clope. L’instant d’après, j’l’allumai en ayant changé l’bout d’un d’mes doigts en magma. Pratique c’pouvoir en définitive. Pas b’soin d’briquet ou quoi.

- T’as beau être toujours en alerte en bonne héroïne sous toutes ses coutures que j’te préviens d’une chose : L’syndicat va bientôt bouger… Et ça va pas être beau à voir, bébé.

Cette fois-ci, j’avais pris un ton bien plus sérieux et plus convaincant. On parlait pas des p’tites frappes par-ci par-là qui s’considéraient comme des vilains à part entière, mais bel et bien d’une entité qui pouvait frapper là où ça fait mal et faire pas mal de dégâts. A bien des égards, on pouvait s’demander pourquoi j’lui filais une info aussi cruciale, mais il n’y avait jamais d’très bonnes raisons derrière : Yu qui m’connaissait assez bien d’vait pertinemment savoir que ça m’amusait plus qu’autre chose. Ceci étant dit, j’repris parole après avoir tiré une taffe d’ma clope : Bien entendu, tu d’vines bien que c’lui qui va s’occuper d’tes putains d’grosses fesses, c’est moi... Comme d’habitude, j’eus un sourire d’circonstance. L’genre sale. L’genre à glacer l’sang d’n’importe qui. Surtout que non, j’ne m’arrêtai pas là dans les avertissements…

- Parait qe t'es devenue la chef d’Seigi hein… C’cool. Du coup, fais gaffe à tes mignons p’tits employés. Qu’ils trainent pas dans des coins pas trop recommandables…

J’tirai une nouvelle fois sur ma cigarette, avant d’rigoler encore un peu.

- Enfin bon, j’voulais surtout voir ta jolie gueule d’bonasse. T’mas vraiment manqué t’sais et pour peu, j’serai entrain d’bander sec…

________________


Belladone Yu
Chef d'Agence Héroïque
avatar
Surnom : Ember
Profession : Chef de l'Agence Seigi
Rang : S
Yens : 240
Alignement : Loyal Bon
Re: Today we Burn | Pv Keita || Mer 13 Juin - 9:03

Today we burn



Qu'il était drôle...

Tu le regardais et l'écoutais attentivement non sans cacher un certain amusement. Au final, cette situation n'était clairement plus hors de contrôle, et tu pouvais alors pleinement te concentrer sur les informations qu'il lâchait par-ci par-là dans son flot de connerie. Le syndicat allait bouger ? Comme si une agence aussi influente que la tienne n'était pas au courant de leurs petites activités. Ils se pensaient tout puissants, mais il ne l'était plus à partir du moment où tu avais décidé de reprendre les choses en main. Le précédent leader de l'agence était un homme qui avait perdu tout envie de lutter et qui était finalement mort des mains de l'ennemi. Toi, tu étais bien plus solide.

- T'occuper de moi ? Tu es drôle. Ta rage et ton dédain t'as aveuglé mon pauvre. Mais tu n'as aucune chance. Avoir été l'un des meilleurs élèves de Yuei ne fait pas de toi le meilleur tueur.


Tu souriais tandis que tu reprenais une nouvelle fois tes distances. Il voulait s'occuper de toi ? Te briser mentalement et meurtrir ta chair ? Qu'il vienne. Tu venais même à lui ouvrir grand les bras pour alors s'engager dans un combat où un seul finirait encore vivant de là. Mais il ne pouvait rien faire, il le savait tout aussi bien que toi.

- Mes employés ont été formés par moi. Ils n'ont rien à craindre de petites racailles de votre genre.


Tu gardais toujours cette arrogance maîtrisée. Le pragmatisme teinté de cynisme dont tu étais capable de faire preuve te permettait de facilement gérer ce genre de situation. C'était même pour cette qualité et ce recul sur la vie que tu avais réussi au final à accéder à ce poste. On ne devenait pas aussi influent sans être capable d'assouplir sa mentalité.

Lui tournant autour, tu vins même à l'analyser d'un regard intéressé.

- Toi aussi t'as pris du cul si tu veux mon avis. Hormi ta gueule, t'es presque à croquer. Enfin bon, il faut bien plus qu'une grande gueule arrachée pour me faire mouiller comme tu dis.


Tu riais avant finalement de reprendre un regard grave et sévère. L'air devient clairement plus étouffant, plus chaud. Cette fois-ci il n'était plus temps de s'amuser. Tu t'approchais à lui, suffisamment pour lui faire totalement face.

- Je vais te briser toi et toute ta clique. Vous n'êtes pas de taille. En réalité, moi aussi j'ai commencé à bouger mes pièces. Prend cette information comme un rendu pour ce que tu m'as dit tantôt.

Une justice absolue ? Plutôt une justice efficace. Elle n'était pas la plus morale, elle n'était pas la plus salvatrice, mais elle était celle qui écrasait la menace ennemie. Tu étais devenue toi aussi un monstre d'une certaine manière, mais tu t'en foutais bien. Tu avais déjà sacrifié ta moralité pour un jour espérer voir un monde meilleur.

- La prochaine fois qu'on se verra. Essaye au moins de m'amuser un peu.

S'il avait toujours été une brute de puissance, cela n'avait pas été ton cas lorsque vous vous étiez rencontré pour la première fois. Mais depuis, tu avais progressé bien plus que lui. L'écart de puissance entre maintenant et avant était inconcevable, même pour lui qui ne se figurait pas encore l’entièreté de celle-ci.


________________


Nakamura Keita
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Vulcain
Profession : Mercenaire - Lieutenant du Syndicat
Rang : S
Yens : 910
Alignement : Destructeur
Re: Today we Burn | Pv Keita || Ven 15 Juin - 13:20

Today we burn


- T’veux que j’t’amuse mais t’arbores une gueule flippante. C’est bizarre quand même… Allez, détends-toi bébé. T'es encore plus bandante quand t'es en rogne, mais quand même…

J’eus un sourire amusé là où elle s’montrait féroce. J’irai pas jusqu’à qualifier mon p’tit jeu d’piège, mais elle tombait dedans en s’énervant et en montrant qu’elle était pas une p’tite chose fragile que j’pourrais facilement tabasser. Etait-ce pourtant la peine au vu du dispositif que j’avais mis en place pour v’nir la rencontrer ? C’était pourtant la preuve palpable que j’la sous-estimais pas, non ? Pourtant, la voilà qui montrait ses crocs. D’façon un peu inutile d’ailleurs. C’était pas parce que j’étais devenu un vilain que j’avais viré dans la connerie la plus totale. N’importe qui au Japon savait pertinemment que les chefs des agences de héros étaient des as qu’on pouvait pas vaincre sans perdre des plumes. C’était l’évidence même. Et c’était aussi c’côté un peu dangereux qui donnait toute sa saveur à la chose. Surtout qu’on parlait d’ma belle Yu. La même qui réussissait toujours à m’faire bander comme un porc…

- D’ailleurs, qui a parlé d’te tuer ? Te tuer ? Voyons, Yu… Sois imaginative. Pousse ta réflexion plus loin. Pourquoi j’voudrais t’buter ? T’crois que j’t’ai couvé trois années pour ça ? C'est pas gentil d'me prêter d'telles intentions tu sais…

Plus les secondes s’égrenaient et plus j’me marrais ouvertement devant sa face sérieuse. La mort serait une fin trop douce et trop heureuse pour cette femme manipulée par la société et aveuglée par ses préceptes à la con. Il m’fallait lui ouvrir les yeux, mais aussi la voir souffrir face à la volte-face des populations quand ils verraient qu’elle n’était pas loin d’devenir un monstre comme moi. Y’avait plus qu’un seul pas à franchir pour elle et sa situation serait irréversible comme la mienne. Sa descente aux enfers n’en serait plus qu’savoureuse et j’allais m’en délecter à cœur joie ! J’me mis à ricaner alors que j’étais revenu encadrer son beau minois d’mes sales paluches d’gros porc. Plus elle me menaçait, plus elle me rabaissait et plus j’bandais à l’idée que lui faire vivre une humiliation serait l’extase totale. L’pire aurait été d’m’ignorer mais en faisant comme moi, Yu m’donnait du grain à moudre et pas qu’un peu !

C’était pour ça que j’kiffais l’moment malgré ses menaces et son dédain.

- Avoir la satisfaction d’faire d’son mieux. Protéger l’plus grand nombre. T’as bien raison. Fais comme tu peux Yu. C’est ton essence. C’est ton fardeau. C’est ta voie…

Sauf que n’importe quel autre héros finirait par péter un câble. Voir les gens qu’on avait protégés au péril d’sa vie s’faire assassiner d’façon vulgaire n’était pas forcément la chose la plus intéressante au monde. D’même pour ses hommes. L’temps finissait par étioler leurs valeurs et la vengeance d’venait un poison plus qu’un moteur. C’que j’prévoyais entre elle et moi, c’était un combat à distance. Un combat d’usure. Forte, oui. A n’en point douter. Mais jusqu’à quel point ? Là était la vraie question ! Et c’était cette fameuse résistance que j’voulais éprouver, c’qui allait commencer très bientôt. En attendant, j’avais fondu ma gueule jusqu’à la sienne pour plaquer enfin mes lèvres contre les siennes. Un court baiser s’en suivit. Court parce que si j’avais misé sur la surprise, j’lui avais pas non plus laissé l’temps d’penser à mordre ma langue qui s’était enroulée autour d’la sienne pendant quelques secondes.

Par contre, j’l’avais toujours dans mes bras, en mode loveur avec l’sourire railleur et un regard faussement langoureux.

- N’empêche que j’peux m'occuper d'ton gros cul dans les toilettes, là maintenant s’tu veux toujours que j’t’amuse, héhéhé !

Moi pervers ? Point du tout, voyons ! Mais j’étais non plus du genre à perdre l’nord.

________________


Belladone Yu
Chef d'Agence Héroïque
avatar
Surnom : Ember
Profession : Chef de l'Agence Seigi
Rang : S
Yens : 240
Alignement : Loyal Bon
Re: Today we Burn | Pv Keita || Ven 15 Juin - 13:51

Today we burn



- Tu te répètes.

Tu n'avais même pas daigné à réagir alors que celui-ci t'embrassait sans trop d'effort. Il avait clairement perdu en efficacité depuis la dernière fois qu'il avait posé les lèvres sur les tiennes. Et bien que cela te répugnait désormais, tu ne vins même pas à réagir plus que cela.

Tu te contentas simplement de t'éloigner une nouvelle fois de lui pour briser le contact, non sans passer tes mains sur son visage et en lui retirant sa capuche au passage naturellement. Il avait beau avoir de la force dans les bras, il n'en avait pas suffisamment pour te retenir. Son arrogance devait certainement le pousser à penser que tu le sous-estimais. Peut-être bien... Peut être pas... Dans tout les cas, la finalité allait être la même.

- Bon si on en fini là avec tes beaux discours, il est temps que tu dégages.


Faisant alors surgir de ton bras des flammes incandescentes, cela ne manqua pas d'attirer l'attention de tout les passants aux alentours. Désormais leurs yeux étaient rivés sur toi et cet individu encapuchonné. Si autrefois, vous vous étiez perdu dans la foule, ce n'était clairement plus le cas. Les gens t'avaient très vite reconnus et leurs attentions se portaient alors sur Keita.

- L'agitation va commencer, cela ne m'étonnerait même pas que des policiers et des héros en patrouille soient déjà prévenus. Ils sont désormais tous en alerte.

Sortant ton portable de ta poche tu vins même jusqu'à prendre une photo de lui et sa gueule de ravagée. Tu gardais un air neutre, ne désirant désormais plus jouer.

- Cela fera une belle photo pour la news de demain. Tes amis seront contents que tu ai tout fait foirer.


Comme tu le l'étais dis tantôt, tu étais d'un pragmatisme sans faille. Des enfants pouvaient mourir ? Des centaines mourraient chaque jour à cause de personne comme lui. Tu ne pouvais pas sauver tout le monde, et c'était un fait que tu avais accepté. Et cela ne t'empêchait en rien de continuer à en sauver le plus.

- Tu peux fuir et rien de plus ne se fera, ou alors je déclenche une chasse à l'homme dont tu n'es pas prêt. Enfin, ça c'est si tu peux survivre à maintenant.


S'il pensait vraiment que tu le sous-estimait, alors il pouvait s'enjailler à tenter de t'affronter. Sinon, s'il avait une once de raison, il avait tout intérêt à ne pas faire davantage d'histoire. Il devait savoir que s'il venait fuir, tu ne prendrais pas le risque que quelqu'un d'autre se charge de son cas. Tu en avais fait ta cible personnelle et personne ne pouvait te l'enlever.



________________


Nakamura Keita
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Vulcain
Profession : Mercenaire - Lieutenant du Syndicat
Rang : S
Yens : 910
Alignement : Destructeur
Re: Today we Burn | Pv Keita || Mer 20 Juin - 23:16

Today we burn


- Une chasse à l’homme, rien qu'ça ! Il te faut toujours du soutien pour aller d’l’avant hein ? C’est bien ma Yu, ça… D’ailleurs c’quoi l’projet ? T’prends ma photo pour aller te toucher après ? T’es devenue une grosse cochonne dis-moi, héhéhé !

J’me mis à ricaner comme un gros bâtard ma p’tite salope qui faisait la dure sans que ça ait un quelconque effet sur moi. L’idée d’me faire courser par elle et ses fidèles compagnons m’faisaient marrer quand on savait qu’elle était pas spécialement sociable auparavant. C’était bien son genre d’s’appuyer sur les autres pour faire l’taf comme il faut. J’pouvais appuyer sur la plaie, la tourner en dérision, mais l’temps n’était pas encore venu et ma gueule affolait les gens autour d’nous. Faut dire que tout comme Yu, j’étais assez connu. J’étais l’grand méchant qui faisait salement cuire les gens et exploser des bâtiments. A bien des égards, j’étais un artiste. Une sorte d’artiste incompris, quelque chose comme ça. Mais c’était pas grave. Cette engeance, ces chiens, ils capteraient un jour la grosse arnaque dans laquelle les pontes d’cette société pourrie les engluaient avec bon cœur. Tout n’était qu’une question d’temps…

- T’en fais pas bébé. Comme déjà dit, même si t’es butée et qu’il t’faut toujours un long moment pour comprendre les choses, j’suis pas venu pour foutre la merde, mais t’parler. Rien d’plus. Pas b’soin d’montrer que t’as la plus grosse. On sait qu’il là entre nous deux. Et qui gueulait d’plaisir quand ça la f’sait jouir comme une chienne !

Ma gueule s’déforma. L’air railleur que j’avais adopté m’enlaidissait encore plus, mais j’en avais strictement rien à battre. D’ailleurs, j’avais pointé son bras enflammé pour lui faire comprendre que même si elle m’avait bien amoché la gueule, ça changeait rien à la nature d’nos pouvoirs ! Du moins dans ma caboche. C’était quelque chose que j’lui avais pourtant fait comprendre à maintes reprises lors d’nos différents entrainements à Yuei. A croire qu’elle captait vraiment rien. Aveuglée par les oukases d’dirigeants corrompus et pervers jusqu’à la moelle épinière. J’aurai pu jouer son jeu, lui montrer ma lave, faire grimper la température, mais non. En plus de n’avoir pas l’envie, c’était pas l’bon lieu et pas l’bon moment. J’haussai les épaules avant d’voir venir vers nous et dans cette foule agitée, des types en capuches qui tiraient avec eux des gosses en pleurs. Mes larbins quoi. Qui avaient avec eux nos billets d’sortie.

- J’reviendrai Yu. Et on s’enjaillera. Comme au bon vieux temps, bwéhéhéhéhé !

C’est sur cette phrase que j’me retournai en fourrant mes paluches dans mes poches comme si d’rien était. Si j’avais la certitude qu’elle m’pourchasserait pas pour cette fois, les enfants que nous tenions en « otage » étaient tout simplement des garanties pour que la police s’tienne tranquille. Hormis ça, elle-même savait que j’ferais pas d’mal à ces bambins. Il y avait des choses qui changeaient pas et les moments qu’on avait partagé renforçait une sorte d’lien entre nous qui rendaient nos destinées indissociables. Une connerie dans l’genre. Nous empruntâmes donc un chemin destiné au personnel, chemin par lequel nous étions venus d’ailleurs. Ce détail n’manquerait pas d’affoler les dirigeants d’ce centre commercial qui initieraient une chasse aux sorcières en interne, très certainement. C’est qu’une fois dehors et à distance du centre commercial que les gosses furent relâchés. J’avais d’toute façon eu c’que j’voulais.

Et les nerfs d’Yu allaient être mis à rude épreuve puisqu’elle était dorénavant obligée d’être constamment sur l’qui vive.

Plus que d’accoutumée.

________________


Contenu sponsorisé
Re: Today we Burn | Pv Keita ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» What 's the date today ?
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán
» Louys - A fire needs a space to burn
» (Vente) BU/ Sekou Keita 68 - 23 ans [19 000€ - 1 200 000€] - /// (96,28%) +2
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Tokyo :: Centre-Ville :: Quartiers animés :: Tokyo Center-
Sauter vers: