Deux souris fuyantes
header

Partagez|

Deux souris fuyantes

Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Renommée : 175
Alignement : Indécis
Deux souris fuyantes || Dim 10 Juin - 10:58

ft. GOTO MAYUMI
Kinzoku, c'était le nom d'un clan de Yakuzas vieux de plusieurs décennies qui venait récemment de monter en puissance dans le monde du crime. Jusqu'à présent, il était toujours resté discret, mais pour une raison inconnue, il avait soudainement décidé de s'imposer sur le devant de la scène.

Il commença à effectuer de multiples contrats à droite à gauche avec les plus grandes organisations criminelles. Il commença à multiplier les petits crimes de rue pour propager son nom. Tous ces agissements ne prédisaient rien de bon, beaucoup le soupçonnaient de préparer en parallèle un crime bien plus grand, mais personne pouvait dire ce qu'ils tramaient dans l'ombre.

Les Yamaguchi était un clan relativement imposant dans le monde des Yakuzas. Il était hors de question pour ces hommes de voir leur réputation tachée par une famille rivale sortie de nul part. Ce fut pourquoi le chef décida de m'envoyer en mission espionner les mouvements de l'ennemi et rapporter des preuves de ce qu'ils préparaient derrière ces agissements étranges.

Néanmoins, cette fois-ci, ce n'était pas une mission solitaire comme celles dont j'étais habitué. Le risque était trop grand. Pas le risque pour la vie, le chef se fichait pas mal de me voir crever comme un chien dans la rue, mais il s'inquiétait d'avantage pour la mission.

Le clan Kinzoku soupçonnait déjà les Yamaguchi d'envoyer des espions à leurs trousses. Il suffisait que je me fasse remarquer une fois pour que la mission soit un échec. Ainsi, il décida de m'envoyer un duo. Cependant, contre toute attente, mon partenaire pour ce travail n'était pas un membre de la famille, c'était une envoyée du clan Goto, un de nos clans alliés.

J'ignorais pourquoi il avait fait ce choix. On m'avait demandé de rester vigilant à son égard et si je pouvais le faire, lire ses pensées pour tenter de deviner les intentions de son clan. Peut-être qu'il le soupçonnait d'être un allié avec les Kinzokus ? Peut-être qu'il le soupçonnait de mensonge ?

Je doutais fortement de pouvoir tirer quoique ce soit de l'espion envoyé. Elle était sans doute comme moi, un simple larbin qui ne faisait qu'obéir. Néanmoins, une chose était certaine, je devais rester sur mes gardes.

Sans plus tarder, j'enfilai mes vêtements noirs ainsi que mon cache-nez par-dessus lequel je mis un masque ne laissant à découvert que vaguement le reflet de mes yeux, puis je me dirigeai vers le point de rendez-vous.

________________



Rin's ThemeFrench Version



Dernière édition par Homura Rin le Sam 23 Juin - 0:39, édité 4 fois
Goto Mayumi
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Nothing
Profession : Élève 2T - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 460
Renommée : 80
Alignement : Bienfaiteur
Re: Deux souris fuyantes || Dim 10 Juin - 12:42

Deux souris fuyantes

Goto
Mayumi



Flashback se déroule approximativement 6 ans plus tôt.


C’était désormais fixé. Après de longues explications et de débats, le clan Goto allait prendre part à une mission avec un autre clan. Le clan Kinzoku, jusqu’alors s’était contenté de rester dans l’ombre. Mais ses derniers agissements avaient éveillé des soupçons dans la plupart des clans rivaux. Ils préparaient quelque chose, mais quoi ? C’était dans ce but que l’on avait décidé de lancer une mission d’infiltration en coopération avec le clan Yamaguchi. Réputé pour ses espions, leur espion allait avoir besoin de soutien pour cette mission car risqué. C’était aussi un rite de passage que ma famille me proposait. Je n’avais aucun droit de refuser sous peine d’être punie. Et surtout, je ne voulais pas faire honte à ma sœur qui m’avait entraînée depuis tout ce temps.

J’enfilais mon bandeau, ma combinaison, et plaçais mon Wakizashi dans le dos. J’étais fin prête à me rendre au lieu de rendez-vous. En arrivant à la porte, ma mère m’attendait. Je préférais l’éviter, mais quand la sortie est unique . . .

« Rend le clan fier de toi et fais honneur à son nom. »

Je restais silencieuse quelques secondes avant de lui répondre.

« Oui Mère . . . »

Je repris la route sans me retourner. Je me fichais pas mal de ce que pensait le clan à mon sujet tant que ma sœur était fière de moi, enfin bon. Je devais me concentrer sur ce qui allait arriver. Rester vigilante à mon partenaire pour cette mission. J’étais là en appui et en pseudo garde du corps, mais je devais aussi m’infiltrer et être aussi silencieuse que possible. Mon alter me permettait bien des choses, mais si je n’arrivais pas à le contrôler au pire moment cela pourrait avoir des conséquences sur la réussite du plan.

J’arrivais désormais au lieu du rendez-vous. Dans une pseudo-ruelle couverte par des bâches, empêchant la pluie de s’y écouler. Il devait y avoir des sans-abris ici. Mais plus maintenant.

Je restais attentive au moindre bruit. Il ne fallait pas attirer l’attention avant de débuter. Après quelques minutes, une autre personne arrivait, masque sur le visage, impossible de savoir qui il était, excepté qu’il devait être mon partenaire. Je l’espérais en tout cas, car si ce n’était pas le cas, il fallait le faire partir ou pire encore. Main sur mon arme, je commençais les présentations.

« Yamaguchi ?»

Je laissais défiler quelques secondes histoire d’être sûr de sa réaction. Ne voyant pas d'hostilité ni d'hésitation, je continuais.

« Goto Mayumi je serai ta partenaire pour cette mission. Enchantée.»


________________


OST Mayumi:
 
Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Renommée : 175
Alignement : Indécis
Re: Deux souris fuyantes || Dim 10 Juin - 14:40

J'entendis des bruits pas se rapprocher de ma position, puis rapidement une silhouette féminine apparut face à moi, armée d'un sabre qu'elle s'apprêtait à dégainer. Aussi impassible qu'à mon habitude, je me contentai de demeurer debout immobile face à elle tout en l'observant d'un regard taciturne, sans montrer aucue once d'hostilité, sans montrer aucune once d'amitié.. Lorsqu'elle rangea finalement son sabre, je lui répondis d'une voix neutre.

« Enchanté. Appelle-moi tout simplement Yamaguchi. »

Puis, suite à ces brèves présentations, nous prîmes la route en direction l'habitation du clan Kinzoku. Nous traversâmes plusieurs ruelles désertiques avant d'arriver à l'extérieur de la ville. Nous nous dirigeâmes alors vers le troisième quartier de Tokyo connu pour abriter les habitants les plus riches. Le trajet s'effectua dans un prof
ond silence. Ni moi, ni la jeune fille, n'osons parler.

En réalité, bien que je n'avais montré aucune variation sur mon visage, j'étais quelque peu de surpris de découvrir que ma partenaire était aussi jeune. À en juger par notre taille similaire, on devait avoir à peu près le même âge. C'était légèrement perturbant pour moi qui était habitué à travailler avec des adultes.

Cependant, l'âge n'était pas ce qui comptait le plus dans notre domaine. Si on l'avait envoyé, cela voulait dire qu'elle avait les capacités requises pour être une espionne. Parfois, les enfants étaient même plus efficaces que les adultes, d'une part par leur vivacité et leur souplesse, d'autre par leur petite taille qui pouvait se faufiler partout.

Néanmoins, ce qui m'intriguait le plus, c'était le bandeau qu'elle portait sur ses yeux. Il n'était pas rare de porter des masques pour cacher son identité, mais il était plus rare d'en porter uniquement sur les yeux alors qu'il s'agissait du sens de perception le plus précieux à un espion. Était-elle aveugle ? Je supposais qu'elle pouvait voir à travers puisqu'elle ne se cognait pas partout..

Nous arrivions presque à notre destination, ej recentrai rapidement mon attention sur la mission. Je pouvais déjà apercevoir au loin le haut du bâtiment, une sorte de grande maison aux allures japonaises avec un toit en bois et en paille. Avant d'avancer plus, il fallait élaborer une stratégie. Je sortis de ma sacoche une petite carte représentant le plan de l'habitation.

« La porte d'entrée est gardée par deux hommes, ce qui nous laisse comme entrée plus que la porte de derrière et les fenêtres. Nous devrions prendre le chemin le plus court.. Passons directement par la fenêtre qui mène au bureau du directeur. Nous trouverons là-bas tout ce que nous cherchons. »

Levant mon regard en direction de la jeune fille, j'observai sa réaction face à ma proposition tout en essayant discrètement de lire dans ses pensées..

________________



Rin's ThemeFrench Version



Dernière édition par Homura Rin le Ven 22 Juin - 14:31, édité 2 fois
Goto Mayumi
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Nothing
Profession : Élève 2T - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 460
Renommée : 80
Alignement : Bienfaiteur
Re: Deux souris fuyantes || Dim 10 Juin - 19:18

Deux souris fuyantes

Goto
Mayumi


Yamaguchi donc . . . c’était bien mon partenaire. Sans un mot, nous nous mîmes en route vers notre destination, au troisième quartier de Tokyo. Sans avoir de sujets de conversation, la route fut silencieuse. Je pouvais tout de même remarquer que nous devions avoir probablement le même âge. On m’avait appris à discerner les gens de par leur attitude et leur façon d’agir, de parler. Mais comment faire avec une personne qui porte un masque et qui semble . . . si sérieuse ? Bon, il est vrai que je n’étais pas là pour faire ami-ami et que la mission demandait une grande concentration. Mais bon, c’était dommage d’avoir une personne de mon âge avec qui ne pas s’entendre.

Presque arrivés à notre destination, Yamaguchi, sorti une carte pour faire le point sur la mission et pour voir quelle approche adopter. Deux gardes par-devant, c’était jouable, mais il fallait éviter les effusions de sang, c’était donc hors de question. Enfin, la porte arrière ou les fenêtres. Les fenêtres semblaient être une bonne idée. Il fallait tout de même faire attention. Je regardais le plan avec attention. Si le bureau du directeur était la pièce la plus importante, elle serait forcément surveillée par quelqu’un ou quelque chose. Il fallait en avoir le cœur net.

« Les fenêtres seront donc notre porte d’entrée, toutefois, je passerai devant pour vérifier qu’il n’y aura aucun problème avant d’entrer dans la pièce. Quand ce sera fait, je te ferai signe d’entrer. »

Je regardais plus en détail.

« Une fois le bureau fouillé, il nous faudra, si possible, espionner les gardes probablement postés dans la maison. J’ai amené un enregistreur avec moi. Si l’on entend des choses potentiellement intéressantes, cela nous sera forcément utile. »

Le plan semblait être bon, néanmoins, je sentais comme un malaise dans l’air, comme si quelque chose était différent. Sans doute mon imagination. Une fois le plan revu, nous nous remettions en route. À peine une rue avant notre destination, j’enlevais mon bandeau et commençais à grimper sur le toit d’une maison voisine. Je voulais être sûr qu’il n’y avait aucune gêne sur notre chemin. Les deux gardes étaient bien à leur position. Pas de lumière en provenance du bureau non plus. Pour le moment, ça s’annonçait bien.

Je fis signe à mon partenaire avant de m’avancer vers la fenêtre, la maison sur laquelle j’étais n’allait pas aussi loin. J’allais devoir faire preuve de discrétion. Par chance, la combinaison que je portais réduisait les bruits de mouvements. Au cas où un imprévu arriverait, j’activais mon alter. Il serait désormais plus difficile de me repérer. Une fois en dessous de la fenêtre, je commençais à grimper, personne dedans ni aux alentours et surtout . . . la fenêtre était ouverte. C’était louche, pourtant, je ne sentais aucune hostilité ni la trace d’un quelconque piège. Hum je réfléchissais peut-être trop. Je me retournais et désactivais mon alter avant de faire signe à Yamaguchi que la voie était libre. Les inspections allaient pouvoir commencer !



________________


OST Mayumi:
 
Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Renommée : 175
Alignement : Indécis
Re: Deux souris fuyantes || Lun 11 Juin - 10:10

Pendant que ma partenaire grimpait sur la fenêtre, je surveillais les alentours si jamais une personne venait à s'approcher de notre position. Durant l'espace d'un instant, je sentis la présence de la jeune femme se volatiliser dans l'air. Pourtant, me retournant derrière, je vis bien sa fine silhouette entrer par la fenêtre.

Elle semblait détenir d'incroyables capacités dans le domaine de la discrétion. Je commençais à comprendre pourquoi on l'avait envoyée pour cette mission d'infiltration. Ses talents surpassaient sans doute largement les miens en matière de camouflage. Je me demandais quels entraînements elle avait subi pour atteindre ce niveau..

Lorsque cette dernière me fit signe de la rejoindre, j'empruntai à mon tour la même voie qu'elle, scalant le mur avant de sauter d'un bond à l'intérieur du bâtiment. Je sentis comme une nouvelle présence apparaître aux alentours. Lançant un regard en direction de la jeune femme, cette dernière semblait avoir effacé son camouflage, comme si elle avait baissé la tension.

« Tu as trouvé quelque chose d'intéressant ? »

Lui lançant un rapide regard, j'entamai mon inspection des lieux, ouvrant une à une les tiroirs des placards du bureau. Je demeurais perplexe à son sujet, mais je ne voulais pas attirer sa garde. C'était pourquoi je ne demandai rien à ce sujet, préférant me concentrer sur la mission avant toute chose.

Je prenais le soin d'analyser rapidement chaque document que je croisais. La plupart traitaient des contrats effectués en début d'année avec les grandes organisations criminelles. Ce n'était rien de nouveau, tout cela se savait déjà dans le monde du crime. Seulement, au bout du sixième contrat, je commençais à devenir perplexe.

Le chef du clan Kinzoku était-il insouciant au point laisser ses documents trainer ainsi dans son tiroir ? Il suffisait que la police effectue une inspection pour que tous ses crimes soient exposés à la vue de tous. N'importe quel vilain, aussi amateur soit-il, cacherait ses dossiers dans un endroit plus discret. C'était comme s'il avait fait exprès de les laisser sur notre chemin..

Brusquement, je m'avançais en direction de la fenêtre avec un air vigilant. Cette dernière était d'une grande qualité : quadruple vitrée, cadre métallisé.. Forcer une telle fenêtre n'était pas quelque chose de facile. La dernière fois où j'avais dû en ouvrir une, cela m'avait bien une dizaine de minutes. Je lançai un nouveau regard en direction de ma partenaire, lui adressant la parole de ma voix froide habituelle.

« La fenêtre était déjà ouverte lorsque tu es entrée..? Tu.. Ne trouves pas que quelque chose cloche ici ? »

La chose qui clochait ici, c'était toi. Mise à part ta présence, je ne sentais rien d'autre. Tu étais celle qui était la plus étrange à disparaître puis à réapparaître. Je commençais à douter de quel côté tu te trouvais. Étais-tu là pour m'aider ? Étais-tu là pour me piéger ?

________________



Rin's ThemeFrench Version



Dernière édition par Homura Rin le Ven 22 Juin - 14:30, édité 2 fois
Goto Mayumi
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Nothing
Profession : Élève 2T - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 460
Renommée : 80
Alignement : Bienfaiteur
Re: Deux souris fuyantes || Mar 12 Juin - 22:10

Deux souris fuyantes

Goto
Mayumi


On avait beau fouiller le moindre recoin de ce bureau, rien de bien appétissant. À ce moment-là, mon partenaire examina la fenêtre avant de me poser une question à laquelle j’avais déjà fait réflexion intérieurement.

« En effet, elle était déjà ouverte, ne voyant aucun danger, j’ai estimé que nous pouvions entrer. Mais c’est, en effet, très bizarre. »

Il y avait deux cas de figure à envisager, soit Yamaguchi était un traître, soit un piège était à l’œuvre. Le pire, était que nous étions restés ici trop longtemps. Plus surprenant. . . je n’avais pas entendu un seul bruit à part les nôtres depuis que nous étions entrés dans la maison . . . Je réalisais quelque chose.

Je fis volte-face en direction de la porte de la pièce, avant de m’y précipiter de l’ouvrir en trombe. Pourquoi n’avais-je pas remarqué ça plus tôt ? Le sol du couloir était recouvert d’une espèce d’huile. Je n’attendais pas une seconde de plus avant de me précipiter vers mon partenaire.

« Sors de là ! Vite ! »

Je le poussais vers la fenêtre avant qu’un souffle chaud n’embrasse toute la maison. Ils comptaient nous brûler avec la maison afin d’effacer les preuves. J’avais été imprudente. De petites explosions successives se firent entendre. Je ne devais pas rester là, je sautais par la fenêtre afin d’atterrir dans l’herbe. C’était sans compter les deux gardes qui attendaient ce moment pour surgir de l’ombre.

« Tss »

Pour peu que des renforts arrivaient au cas où, nous ne devions pas nous attarder plus que ça. Je sortais mon arme de son fourreau, j’avais appris à faire de ma taille mon arme fatale, passant derrière le premier garde, je lui coupais les tendons d’un coup vif. Le râle qu’il laissa échapper était spectaculaire. Je n’avais jamais vraiment découpé quelqu’un avant. Aussi hésitais-je une seconde en voyant ma lame ensanglantée. Cette seconde fut une erreur qui me coûta assez cher. Le second garde frappa le premier dans mon estomac, cette force, on voyait bien que l’on avait affaire à des adultes. Je manquais de perdre connaissance.

Je titubais quelques pas en arrière avant de trouver appuie contre le mur de la maison. Je me redressais avec difficulté en me tenant l’estomac. Qu’allaient faire les gardes ? Qu’allait-il se passer désormais ? Ce piège devait être d’une grande envergure. Une fuite ? Un indic ? Si c’était le cas, alors nos clans devaient se préparer au pire . . . si on arrivait à partir d’ici sans encombre.



________________


OST Mayumi:
 
Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Renommée : 175
Alignement : Indécis
Re: Deux souris fuyantes || Mer 13 Juin - 7:25

Elle ouvrit la porte sur le couloir d'un geste brusque qui me fit presque faire un sursaut. Je tentai de voir par-dessus son épaule, mais difficile de voir clairement ce qu'il y avait sur le sol. Celui-ci semblait être couvert d'une étrange substance qui luisait sous la lumière. Puis, peu à peu, je sentais une légère odeur de fumée comme celle que l'on pouvait sentir dans les cuisines sans ventilation se rapprocher depuis le couloir.

« C'est.. De l'huile ? »

Je compris que la maison était en réalité piégée. Au même moment, la jeune femme me poussa vers l'extérieur. Je passai par-dessus la fenêtre, effectuant une roulade au sol pour me rattraper comme je pus à mon atterrissage. Lorsque je relevai la tête, je vis ma partenaire sauter par elle-même depuis la fenêtre juste avant qu'une grosse explosion retentisse derrière elle.

J'avais désormais la certitude qu'elle n'était pas alliée avec le clan Kinzoku. Elle venait elle-même de risquer sa vie pour nous sortir de là et j'avais pu lire dans son regard de la sincérité, mais je n'avais aucune certitude sur ce qu'il en était de son clan, Goto.

Le chef du clan Kinzoku semblait déjà savoir qu'il allait recevoir de la visite, ils avaient même eu le temps de préparer leur maison pour nous accueillir. Cela signifiait que quelqu'un les avait forcément informés sur cette mission d'espionnage et les seules personnes qui étaient au courant, c'étaient le clan Yamaguchi ainsi que le clan Goto.

Il était possible que le chef Goto l'avait envoyé en tant qu'appât pour me piéger sans même l'informer. Tout comme il était possible que le chef Yamaguchi m'avait envoyé en tant qu'appât pour la piéger sans même m'informer. Cependant, je n'avais plus le temps de réfléchir.

« Les gardes arrivent.. »

Au même moment, deux silhouettes apparurent dans l'ombre, toutes les deux armées d'un sabre prêt à nous découper en petits morceaux. Je pris une position de garde, tenant d'une main mon poignard dans ma sacoche pour me préparer à me défendre si jamais ils m'attaquaient. À côté de moi, ma coéquipière fonça sur l'ennemi sans la moindre hésitation.

Je demeurai un instant surpris de sa rapidité, mais elle avait raison. Nous avions été repérés bien avant notre arrivée. Si je ne me défendais pas, j'allais me faire tuer. Ouvrant grand les yeux, je fixai mon adversaire du regard afin de prédire le moindre de ses mouvements.

J'esquivai cinq attaques avant de dégainer mon poignard pour l'enfoncer dans son estomac et d'un coup, alors qu'il se pliait en deux de douleur, j'effectuai un coup horizontal à un tiers de visage passant sur ses deux yeux.

Il lâcha un long cri de douleur, mais derrière moi, une troisième ombre apparut et m'acheva d'un violent coup sur la nuque. Alors que je tombai au sol avec la vision qui je flottais, je voyais ma partenaire dans la même position que moi inconsciente, mais je ne pouvais rien faire pour elle. Doucement, je tombai dans le coma.

Lors de mon réveil, tout était sombre. La pièce dans laquelle je me trouvais était complètement noire. Je tentai de bouger un peu mon corps pour reprendre conscience, mais je remarquai bien vite la présence de liens qui retenaient mes jambes et mes mains. Puis, en bougeant d'avantage, je sentis comme un poids affalé sur moi. Par le faible faisceau lumineux qui entrait dans la pièce, je reconnus le bandeau noir qui couvrait les yeux de ma partenaire.

« Goto Mayumi ? Réveille-toi, nous sommes enfermés. » Murmurais-je à son oreille.

________________



Rin's ThemeFrench Version



Dernière édition par Homura Rin le Ven 22 Juin - 14:28, édité 4 fois
Goto Mayumi
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Nothing
Profession : Élève 2T - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 460
Renommée : 80
Alignement : Bienfaiteur
Re: Deux souris fuyantes || Sam 16 Juin - 12:26

Deux souris fuyantes

Goto
Mayumi


« Ne baisse pas ta garde . . . Reste concentrée ! Tu es pleine d’ouvertures ! Plus de hargne ! Voilà comme ça ! Aller frappe ! »

Je m’entraînais dans la cour avec Asami-nee-san. Elle m’entraînait à manier le sabre, bien que mes petits bras ballottant ne puissent tenir une arme de cette envergure encore. Je ne voulais pas la décevoir et mettais les bouchées doubles. La seule qui comptait à mes yeux. Toujours là pour moi dans tous les moments de ma vie. Elle attendait sûrement des résultats à sa hauteur !


« . . .Yumi . . . »

Alors pourquoi tout était noir ? Ah oui, je me souviens ! La mission, le piège, mon partenaire.

« Goto Mayumi ! Réveille-toi. . . »

Je sortais de mon rêve et ouvris les yeux, j’avais encore mal au ventre. J’avais sans doute un bel hématome. Je réalisais que j’étais affalé sur Yamaguchi. Je me redressais non sans rougir un peu. Où étions-nous ? J’étais enchaînée aux pieds et aux mains, dans une cellule, je ne sais où. La seule chose que je savais, était que nous étions encore vivants. Mais pour combien de temps ? Je repensais à l’éventuelle taupe et décidais d’en parler avant de ne plus être en position de le faire . . .

« Désolé pour mon impuissance durant cette mission. Même si elle était, de toute évidence, vouée à l’échec. Ce n’était rien qu’un immense piège destiné à ébranler les clans qui chercheraient à en découvrir plus. Le tout est de savoir . . . qui est derrière tout ça ? »

Je repensais à ce qu’avait dit ma mère avant de partir. . . Elle ne devait pas être dans cette supercherie, mais . . . est-ce que mon père pouvait être de mèche ? Non, impossible. . . il cherchait trop à plaire au Syndicat pour trahir son propre clan et ses alliés . . . Mais tout était possible. Ce piège en était la preuve.

À ce moment, j’entendais des bruits de pas provenant du couloir devant notre cellule. Je m’apprêtais à activer mon alter, quand l’individu m’interpella, à sa façon de parler, je devinais qu’il portait un masque sur la tête.

« Inutile de faire ça, des caméras sont braqués dans la cellule. Peu importe ce que tu fais tu seras toujours visible sur l’écran. »

Il me montrait une tablette qu’il avait en main, on y voyait deux personnes enchaînées . . . nous. Mais j’avais désormais une certitude. . . s’il savait en quoi consistait mon alter, c’est qu’il devait faire partie de mon clan. La voix ne me disait rien mais je me doutais que quelque chose se tramait dans l’ombre.

« Tu sais, tu ne serais pas là si ton père m’avait écouté. Mais désormais, c’est moi qui ai la main ! Il sera forcé d’entendre raison ! »

Quel imbécile comme si le clan Goto allait se laisser intimider par pareille manœuvre. Je savais pertinemment que mon père se fichait éperdument de ce qu’il pouvait m’arriver. Il avait déjà ma sœur qui était parfaite sur tous les plans, je n’étais pour lui qu’une pièce de secours. Pourquoi pensait-il que je pouvais servir pour du chantage ? C’est à ce moment qu’il me répondit, comme s’il pouvait lire dans les pensées. . .

« Ta présence n’est qu’un plus au plan qui est le nôtre, je ne m’attends évidemment pas à ce que tu serves à quelque chose . . . pour le moment du moins. »

L’homme se relevait pour laisser place à deux autres personnes. Qui étaient-ils ?



________________


OST Mayumi:
 
Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Renommée : 175
Alignement : Indécis
Re: Deux souris fuyantes || Sam 16 Juin - 14:12

J'écoutai la jeune fille s'excuser, sans vraiment comprendre pourquoi elle s'excusait. Il ne s'agissait pas uniquement de ma mission, il s'agissait également de sa mission. Puis pour ma part, la mission était un échec dés l'instant où je l'avais acceptée, l'ennemi savait déjà que j'allais venir m'incruster chez lui.

« Peut-être qu'il s'agit de mon clan qui est derrière notre situation. »

C'était probable. Je n'étais à leurs yeux qu'un simple pion à déplacer sur un échiquier. Si je mourrais, ça serait dommage, mais ça ne serait pas une grande perte. Si je survivais, peut-être essayera-t-on de me sauver pour m'utiliser une prochaine fois. Mais c'était tout pour la valeur de ma vie.

Nous n'allions pas tarder à avoir la réponse à toutes ces questions. La personne qui allait sortir de la prison sera le clan traître, la personne qui allait rester enfermée sera la victime. J'entendais déjà des bruits de pas se rapprocher de notre position. Me redressant légèrement sur mes jambes, je tentais de deviner qui passait devant.

Mais je fus surpris par ma partenaire qui entama la première une conversation avec l'homme à la tête de la patrouille. Je les écoutais parler tout en essayant de comprendre ce qu'il se disaient. L'homme semblait être du même clan que la jeune fille, mais ce dernier ne semblait pas être son allié, il semblait avoir une rancune envers son père.

Peut-être était-ce un traître du clan Goto ? Cependant, lorsqu'il passa devant moi, j'avais cru reconnaître un visage familier parmi les deux gardes qui le suivaient derrière. Néanmoins, je n'arrivais plus à me rappeler où l'avais-je vu.

Lorsqu'il se furent éloignés, nous nous retrouvâmes à nouveau seuls dans le noir. Lentement, je me laissai retomber en arrière, assommé par la fatigue de tous ces évènements. Après quelques instants, je repris la parole pour mettre fin à ce silence pesant.

« Cet homme, on dirait qu'il a trahi votre clan. « Ta présence n'est qu'un plus au plan qui est le nôtre.. » Tu sais ce qu'il a voulu dire par là ? » Demandais-je sans grand espoir de réponse.

Je ne savais plus quoi faire, si ce n'était qu'attendre l'heure de notre sentence. Si je parvenais à rentrer chez moi, je pouvais être certain que j'allais passer un sale quart d'heure, mais encore faudrait-il que je parvienne à rentrer.

J'essayai de fouiller ma sacoche, mais celle-ci avait disparue. On l'avait pris pour m'empêcher de m'évader. J'étais comme un prisonnier condamné. Peut-être allais-je mourir ? Peut-être allais-je être torturé ? Aucun avenir glorieux en vue. Je regardai en direction de ma partenaire pour voir comment elle réagissait face à cette situation.

« Je peux te poser une question indiscrète ? »

« Quel âge as-tu ? »

« Pourquoi as-tu accepté de faire cette mission ? »

________________



Rin's ThemeFrench Version



Dernière édition par Homura Rin le Ven 22 Juin - 14:35, édité 2 fois
Goto Mayumi
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Nothing
Profession : Élève 2T - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 460
Renommée : 80
Alignement : Bienfaiteur
Re: Deux souris fuyantes || Dim 17 Juin - 21:32

Deux souris fuyantes

Goto
Mayumi


Les trois individus repartirent de là d’où ils venaient. Je soupirais longuement. Dans quoi mon père nous avait-il embarqués sans le savoir ? Mon partenaire entama la discussion. Commençant par me demander si je savais quelque chose de plus sur la situation actuelle.

« Malheureusement, je n’en sais pas plus que toi. Mais à mon avis, leur plan aura un impact sur tous les clans et sur tout le monde souterrain. »

Je réfléchissais longuement, et si . . . tout cela faisait partie du plan ? Connaissant un minimum mon clan, ils n’allaient pas envoyer un seul de leur membre, même s’il est accompagné, sur une mission où la situation est trop floue. Sauf s’ils veulent s’en débarrasser ce qui ne me surprendrait pas, mais même si j’étais une pièce de secours, j’avais encore énormément de valeur. Savaient-ils que cette mission était un immense piège ? Si s’était le cas, alors la suite ne devrait pas tarder à se dévoiler. Cependant, on ne m’avait pas appris à rester assise à ne rien faire. Je sortais de mes réflexions pour répondre aux questions que Yamaguchi venait de me poser.

« Ce n’est pas indiscret, ne t’en inquiètes pas. J’ai actuellement onze ans. Et toi ? D’après nos tailles, je pense que nous avons le même âge non ?»

Je répondis enfin à sa deuxième question.

« Je n’ai pas vraiment accepté de venir sur cette mission. J’ai été entraînée depuis que j’ai la force de me tenir sur mes jambes. Cette mission était censée être un test pour voir si mes capacités étaient optimales. Mais même si je n’ai pas eu mon avis à donner, je suis venu dans l’espoir de rendre fier ma sœur. Même si pour le moment, c’est assez mal barré. »

J’enlevais mon bandeau pour observer la caméra qui nous fixait. Si nous étions dans une sorte de prison, il devait y avoir d’autres cellules. Peut-être devait-elle observée uniquement notre cellule, ou alors elle observait les autres. J’attendais de voir si elle bougeait. Ce qui se produisit après un intervalle d’une minute par cellule, il devait y en avoir trois et nous étions la dernière. Hum . . . je testais la solidité des chaînes qui nous entravaient. Ils n’avaient rien laissé au hasard en tout cas, c’est ce qu’ils croyaient. Si nous étions des suppléments, c’est qu’ils ne s’attendaient pas à attraper des enfants !

J’avais suivi des leçons qui consistaient à se libérer de liens, menottes, cordes, etc . . . Mais des chaînes ? J’allais baver. Je commençais à m’agiter doucement, si j’arrivais à me dégager une main, le reste pouvait suivre sans problème. La chaîne était bien serrée, mais ma détermination était plus grande, au risque de me disloquer le pouce, je devais réussir à dégager ma main. Bandeau en place, je commençais la partie douloureuse.

La douleur était assez forte, je tentais d’être aussi discrète que possible tout en gardant mon sang froid. . . . Il fallait rester crédible aux yeux de la caméra et ne pas être suspecte. Encore un dernier coup.

« Hung ! »

J’avais l’impression de m’être arrachée le pouce, heureusement il en était rien, mais s’il n’était pas cassé, je n’en étais pas loin. La douleur était vive, mais je me contenais. Ma main droite était désormais libre de ses entraves. Même opération pour la main gauche qui, cette fois bénéficiait de l’aide de mon autre main. Tout aussi douloureux mais plus efficace et rapide. Mes mains étaient désormais libres, mais restaient mes pieds. Par chance, les chaînes étaient uniquement attachées à mes pieds et à rien d’autre. Je me précipitais sur la serrure de la cellule.

Ah ! Un cadenas ? Réellement ? J’enlevais le bandeau de mes cheveux pour y sortir deux petites tiges métalliques, cachées dans les tranches de celui-ci. Il fallait faire vite, car la caméra n’allait pas tarder à revenir sur nous. Je commençais mon crochetage, en espérant que celui-ci fonctionne.



________________


OST Mayumi:
 
Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Renommée : 175
Alignement : Indécis
Re: Deux souris fuyantes || Mar 19 Juin - 8:09

« Rendre fière ta sœur ? Je vois. »

Nous avions une histoire à peu près similaire. Nous étions tous les deux élevés au sein d'une famille de criminels. Nous étions tous les deux formés à manier des armes depuis notre plus jeune âge. Nous étions tous les deux éduqués au obéir au chef de notre clan sans jamais rechigner.

« Je possède également onze ans. Nous avons bien le même âge. C'est la première fois que je rencontre un espion aussi jeune que toi. Je suppose que nous ne sommes pas beaucoup à exercer cette fonction à cet âge. »

En effet, la plupart des autres enfants jouaient encore à la corde à sauter dans les cours de récréation. Rares étaient ceux qui risquaient leur vie à cet âge. Nous étions en quelque sorte des enfants spéciaux. Néanmoins, une chose me différait de la jeune fille : elle possédait une sœur, alors que moi j'étais seul. C'était la différence entre nous deux.

Étrangement, je sentis comme un léger sentiment de déception à sa réponse. Inconsciemment, j'avais espéré, durant l'espace d'un court instant, rencontrer quelqu'un qui m'était semblable, mais j'avais tord. Un vide immense nous séparait tous les deux. Nous étions, après tout, la progéniture de deux familles différentes.

Je laissai un léger soupir s'échapper de mes lèvres.. Mon attention revint sur ma partenaire qui se gigotait dans tous les sens. Elle se débrouillait bien pour retirer ses menottes. Après quelques instants, elle parvint à se libérer les mains sans se faire trop remarquer par la caméra. Puis, sans tarder, elle se tourna vers les barreaux de la cellule.

« Tu veux t'enfuir ? Demandais-je d'une voix neutre. Ne serait-ce pas plus simple d'attendre qu'ils viennent nous chercher ? Ainsi, nous saurons également pourquoi ils nous ont enfermés ici. .. Même si nous nous échappons discrètement, ils vont facilement nous retrouver. Ils ont même piégé une maison entière pour nous avoir, je ne serais pas surpris si tout le bâtiment est sous surveillance de caméras. »

Pour ma part, je n'avais pas grande idée d'échappatoire en tête et les bruits commençaient à revenir vers nous. Brusquement, une tête à demi-chauve apparut à travers l'ouverture de la porte. Je profitai de cette occasion pour tenter de lire dans ses pensées afin de deviner ce qu'ils prévoyaient de faire de nous.

________________



Rin's ThemeFrench Version

Goto Mayumi
Apprenti Héros
avatar
Surnom : Nothing
Profession : Élève 2T - Filière Héroïque
Rang : B
Yens : 460
Renommée : 80
Alignement : Bienfaiteur
Re: Deux souris fuyantes || Sam 7 Juil - 15:39

Deux souris fuyantes

Goto
Mayumi




La serrure en soi n’était pas difficile. Le problème était que je m’étais surestimé. La douleur dans mes pouces m’empêchait d’agir avec la dextérité nécessaire pour manipuler mes instruments . C’est à ce moment que Yamaguchi m’interpella. Il est vrai qu’attendre était la meilleure solution. J’avais agi avec trop de précipitations sans réfléchir aux conséquences réelles de mes actions. Il fallait dire que c’était un peu la première fois que j’étais mise en condition réelle. Je m’arrêtais pour retourner à ma place le plus rapidement possible quand une tête chauve se présenta à nous, alors même que je n’avais pas encore regagné ma place. Vous direz, que pouvait-il m’arriver de plus ici ? Etre enchaînée de la tête au pied ? Emprisonnée derrière une porte blindée ? Le résultat était du pareil au même. Seul point dérangeant serait d’être séparé, je ne voulais pas laisser quelqu’un derrière moi . . . même si je doutais que cela soit de même pour mon partenaire. Je repensais d’ailleurs à ce qu’il m’avait dit. Nous avions bien le même âge. Ce qui nous faisait un point commun. Qui plus est nous étions aussi utilisés comme espion à seulement onze ans. Deux points communs ? Je revenais à la réalité lorsque l’homme chauve prit la parole.

« Je vois que vous savez un peu vous débrouiller pour enlever vos chaînes. Dommage pour vous, mais . . . la caméra devant les cellules n’est qu’un leurre destiné à vous appâter. Elle ne voit rien. »

L’homme se mit à rigoler. Pourquoi diable nous dirait-il cela ? N’étions-nous pas leurs prisonniers ? Cette histoire ne tenait pas . . . À moins que nous n’étions pas les seuls infiltrés. Il était vrai que le danger que représentait le clan Kinzoku était réel pour tous les autres clans qui n’y étaient pas affiliés. Il était donc fortement possible que d’autres, comme nous, avaient été envoyés ici. Cependant . . . nos clans avaient choisi des enfants, alors que les autres avaient sans doute envoyé des adultes ayant beaucoup plus d’expériences sur le terrain. Ce qui jouait énormément en leur faveur.

Yamaguchi semblait calme et concentré. Jusqu’alors raidis, je me redressais avant de m’approcher du bord de notre cellule. Faisant face alors, à cette nouvelle tête. Enfin faire face quand la personne en face fait quatre têtes de plus est un bien grand mot. Il était même intimidant.

« Qu-qu HumHUM Qui êtes-vous ? Un autre des sbires du grand plan diabolique d’un sombre fou ? Un homme avide de pouvoir et d’argent qui n’arrive plus à voir son nombril ? »

Mon bégayement du début avait presque ruiné la tirade que je trouvais amusante et provocante. Enfin, pour une enfant de mon âge peut-être ? D'autant plus que je n'étais pas trop en position pour provoquer un potentiel ennemi. Ne restait, qu'à voir la suite des événements.



________________


OST Mayumi:
 
Contenu sponsorisé
Re: Deux souris fuyantes ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Deux humoristes virés du poste
» Les broderies au point compté de la souris
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Autres lieux :: Autres :: Flashbacks-
Sauter vers:
spider