Faux-espoir
header

Partagez|

Faux-espoir

Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Renommée : 175
Alignement : Indécis
Faux-espoir || Mer 13 Juin - 6:32

ft. SOLO
Ce jour-là, j'avais une journée de libre. Le matin, je pris le train en direction de l'Ouest du pays, m'éloignant de Sopporo afin de rejoindre les campagnes reculées. J'allais là-bas pour rencontrer deux personnes, mais je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre.

Cela faisait bientôt un mois que j'avais lancé les recherches pour les retrouver et quelques jours plus tôt, on m'avait filé l'information comme quoi elles trouvaient dans un petit village appelé Komachi situé au bord de mer du pays. J'ignorais si cette information était vraiment véridique, mais je pris la décision d'aller la vérifier par moi-même, allant jusqu'à me déplacer en personne dans cette campagne profonde. Tout le long du trajet, j'avais l'esprit dissipé dans mes pensées.

Plusieurs jours s'étaient écoulés depuis la dislocation du clan Yamaguchi. Les derniers membres qui étaient encore en liberté dans la nature n'étaient rien d'autre que des petites souris qui avaient pris la fuite par un trou creusé dans le mur. Ils n'y avaient que très peu de chance pour qu'ils se remontrent un jour, on pouvait dire que la chasse aux Yamaguchi venait désormais de prendre fin.

Pour ma part, afin d'échapper à la justice pour les crimes que j'avais commis, j'avais signé un contrat avec une grande organisation criminelle nommée le Syndicat. J'avais obtenu grâce à elle une nouvelle identité, me permettant de blanchir mon nom et d'avoir un nouveau casier judiciaire vierge. Je m'appelais désormais Homura Rin, Homura comme flamme et Rin comme phosphorescent, fils de Homura Kosuke et Homura Yaeko.

Moi qui autrefois n'avait ni passé, ni présent, ni avenir, j'avais désormais tout. Jeune garçon de quatorze ans, fils de deux parents riches qui travaillaient au sein du groupe Homura Kin. Je vivais une vie tranquille au sein d'une famille aisée. On m'avait inscrit au deuxième meilleur collège du pays afin que je puisse étudier de toutes les matières. Ma voie future était également déjà toute tracée.

Suite à mes études au collège, j'irai dans le meilleur lycée de filière scientifique, puis j'effectuerai une école préparatoire pour entrer dans une fac de commerce. Je travaillerai alors en tant qu'employé pour la société HK, avant de grimper les échelons jusqu'à devenir cadre et directeur commercial. C'était la voie qui était tracée devant moi, c'était la voie de Homura Rin, héritier Homura.

En venant dans cette campagne, j'espérais retrouver comme retrouver mes origines. Quelque part au fond de moi, j'avais l'espoir que c'était bien les personnes que je cherchais, que je pourrais les rencontrer sans encombre, mais une autre part de moi craignait cette rencontre.

Comment devrais-je réagir une fois que je me retrouverai face à eux ? Parviendront-ils au moins me reconnaître ? J'avais vu leurs photos à plusieurs reprises sur les documents, je saurai les reconnaître du premier coup d'œil. Mais eux, se souvenaient-ils encore de moi ? Avaient-ils conservé une photo de moi ?

Et s'ils me reconnaissaient, allaient-ils m'accepter ? Après tout, c'étaient eux qui m'avaient vendu pour pouvoir se débarrasser de moi, de ce poids, de ce monstre, de celle que j'étais. J'ignorais comment ils allaient réagir une fois que je me retrouverai face à eux. Le simple fait d'imaginer toutes ces possibilités possibles me faisait légèrement peur.

Je n'avais jamais eu l'occasion de les rencontrer, maintenant que j'avais gagné une nouvelle identité et plus de liberté, je voulais essayer de les rencontrer juste une fois pour satisfaire ma part de curiosité. En effet, j'étais en route pour aller rencontrer mes parents biologiques, mes deux géniteurs, ces deux êtres qui m'avaient mis au monde.

________________



Rin's ThemeFrench Version



Dernière édition par Homura Rin le Ven 22 Juin - 22:15, édité 7 fois
Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Renommée : 175
Alignement : Indécis
Re: Faux-espoir || Jeu 14 Juin - 12:13

Après plus d'une heure de trajet, j'arrivai à destination. Le train me déposa au quai, situé en aval du petit village en direction duquel je me rendais. À peine avais-je posé un pied en dehors du wagon, je sentis déjà l'air frais de la campagne me caresser le visage telle une douce brise de printemps.

C'était la première depuis la dislocation du clan Yamaguchi que je revenais à la campagne. En effet, le clan habitait autrefois en périphérie de la ville. Le quartier général était situé en pleine banlieue, là où il y avait suffisamment de place.

Il m'arrivait souvent d'aller effectuer des missions dans des villages, car c'était des lieux reculés où semer du grabuge était plus discret. Il n'y avait que très peu de chance pour des héros de la ville viennent perturber nos manigances. Cela me faisait un drôle d'effet, moi qui m'étais habitué à la vie mouvementée en ville depuis, de retrouver ce calme profond de la campagne.

À Tokyo, la pollution se faisait de plus en plus importante à cause des nombreux moyens de communication. Bien que la quantité s'était beaucoup réduite par rapport à avant, d'une part grâce aux habitants qui avaient pris l'habitude d'emprunter des transports en commun, d'autre part grâce aux nouveaux véhicules écologiques qui marchaient grâce à l'électricité.

Néanmoins certaines voitures conservaient toujours un fonctionnement au gaz et continuaient à dégager du dioxyde d'azote dans l'atmosphère à chaque kilomètre sur la route. Ce gaz produisait un effet de serre important et empêchait l'énergie de la Terre de remonter dans le ciel. Par conséquence, la chaleur était conservée dans le sol, ce qui provoquait le réchauffement climatique dans les villes.

Le goudron était par moment brûlant, l'air était par moment extrême chaud, notamment durant les saisons estivales où l'atmosphère pouvait devenir étouffante. Les citadins ne se rendaient pas compte car leur corps était habitué, mais lorsque l'on arrivait à la campagne où il n'y avait pas la moindre trace de pollution, on pouvait se rendre à quel point la différence de la qualité de l'air pouvait être grande.

Cette agréable sensation de douceur qui pénétrait les poumons était enivrante. Il suffisait d'une simple bouffée d'air pour se sentir entièrement revigoré. C'était la raison pour laquelle un grand nombre d'habitants aimaient toujours vivre à la campagne, afin de pouvoir respirer cet air frais tous les jours.

Néanmoins, il était possible de constater une grande différence d'activité par rapport à Tokyo. Dans la ville, les passants dans les rues étaient comme une masse noire gargouillante qui recouvrait la quasi-totalité de la superficie. Ici, on ne comptait qu'une maison tous les dix kilomètres. Une grande partie du paysage était composée de verdure.

Il était possible de voir toutes sortes de plantes et toutes sortes de fleurs, aussi colorées les unes que les autres. Elles dansaient sous le vent au rythme décalé du chant des oiseaux. Il était possible de sentir à travers elles un parfum de douceur différent de ce que l'on pouvait sentir en allant chez le fleuriste. C'était plus un parfum naturel, moins concentré, mais plus éparpillé.

Impassible devant toutes ces merveilles de la nature, j'avançai calmement vers ma direction. Je pris un bus qui traversait toute la campagne pour atteindre le village de Komachi. Ne pouvant aller tout en haut, il me déposa le plus proche possible et je poursuivis ma route à pieds.

Je montai tranquillement marches afin de remonter la côte en amont, puis enfin, j'arrivai près des nombreuses habitations. Komachi n'étant pas un village bien grand, après deux trois pas, je reconnus immédiatement celle que je recherchais.

________________



Rin's ThemeFrench Version



Dernière édition par Homura Rin le Ven 22 Juin - 14:27, édité 2 fois
Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Renommée : 175
Alignement : Indécis
Re: Faux-espoir || Ven 15 Juin - 10:15

C'était une petite maison construite sur un étage avec des murs couleur beige et un toit couleur rouge. Elle était semblable aux autres maisons présentes dans cette allée. Elle était bien moins grande que la demeure dans laquelle je vivais, mais sa petite taille lui donnait un air de campagne qui la rendait tout à fait charmante. Même au loin, je pouvais sentir une douce atmosphère chaleureuse s'émaner de cette maison. C'était comme une atmosphère de familiale qui s'en dégageait..

Cependant, je fus tiré de ma contemplation par un bref mouvement de la porte. Instantanément, je vins me faufiler derrière le mur d'une maison voisine pour observer discrètement la personne qui allait sortir. Malheureusement, à ma plus grande déception comme à mon plus grand soulagement, ce n'était pas la femme que je recherchais. Ce n'était pas elle, ce n'était pas ma mère. Pourtant, me relevant du mur, je continuai à observer la scène avec un certain intérêt comme absorbé par la beauté du tableau.

C'était une belle jeune femme aux allures douces et maternelles. Elle avait une longue chevelure brune qui lui retombait jusqu'aux épaules, attachée en une queue-de-cheval placée sur le côté. Ses yeux grands yeux marrons reflétaient toute la tendresse d'une mère. Elle était retournée en arrière en train de parler avec une personne que je distinguais avec difficulté à cause de la porte qui bloquait mon champ de vision. Mais d'après la voix grave, je savais que c'était un homme.

Par la suite, j'entendis une troisième voix arriver. C'était la voix d'un enfant qui riait aux éclats à côté de ses parents. Une petite silhouette mesurant à peine un mètre apparut à côté du père. Elle avait la chevelure brune de sa mère et les yeux bleus de son père, une jeune fille vêtue d'une jolie petite robe rose aux motifs fleuris.

Puis, quelques instants plus tard, le père portant la jeune fille dans ses bras, sortit de la maison pour aller en direction du centre du village. La mère, debout au seuil de la porte les regardant s'éloigner, fit de légers gestes de la main tout en leur disant de faire attention sur le chemin. J'avançai légèrement pour mieux observer cette famille chaleureuse qui semblait vivre une vie des plus anodine.

Ainsi, c'était à cela que ressemblait une famille normale. Ainsi, c'était à cela que ressemblait la famille que je n'aurais jamais. Dés l'instant où j'étais né, j'étais condamné à ne jamais connaître ce genre de vie. Je ne ressentais pas grande tristesse, j'avais déjà accepté cette réalité depuis bien longtemps.

Alors que je m'apprêtais à quitter, la femme qui s'apprêtait à fermer sa porte se tourna vers moi et croisa mon regard, me prenant par surprise. Nous nous observâmes silencieusement pendant quelques courts instants, sans dire un mot, sans faire un signe, comme si un échange invisible s'effectuait entre nous.

Je la regardais d'un air taciturne. Elle me regardait d'un air intrigué. Calmement, je m'efforçai à étirer un léger sourire avant d'incliner respectueusement la tête. La jeune femme en face fit de même, sans doute par simple respect, mais je pouvais lire dans son regard une certaine forme de pitié, comme si elle avait deviné dans mon esprit toute mon histoire.

Pourtant, je ne détestai pas ce regard qui se posa sur moi. Je sentis comme une aura chaleureuse et réconfortante m'embrasser. Je lui étais reconnaissante pour m'avoir montré ce que j'avais vu aujourd'hui. Puis, sans ajouter un mot de plus, je la quittai alors qu'elle m'observait m'éloigner toujours de cet air inquiet et maternel.

En réalité, les informations que l'on m'avaient livrées n'étaient pas fausses. Un peu plus tard, je m'étais renseigné à nouveau. Un couple nommé Mamoru vivait bien ici, mais désormais, ils n'étaient plus.
◦ F I N ◦



________________



Rin's ThemeFrench Version

Contenu sponsorisé
Re: Faux-espoir ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole
» 06. You and I were meant to be
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Haiti : Faux coupons, un site du PAM fermé à Pétionville
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Autres lieux :: Autres :: Flashbacks-
Sauter vers:
spider