Un passé commun [ft. Storm]
header

Partagez|

Un passé commun [ft. Storm]

Tadashi Ryo
Gérant du Syndicat
avatar
Surnom : Hitman
Profession : Gérant du Syndicat
Rang : A
Yens : 1250
Renommée : 175
Alignement : Esprit Libre
Un passé commun [ft. Storm] || Sam 16 Juin - 1:24

C'était il y a de ça deux ans, dans un petit bâtiment de quelques étages. Il semblait n'y avoir aucun de soucis, tout était silencieux, tout semblait si doux et apaisant malgré ce qu'il se passait dans les rues de la ville. Tout était parfait. Enfin, ce n'était qu'à l'extérieur. A l'intérieur c'était une toute autre scène, il y avait des morts partout. Littéralement, tous les résidents vivant dans cet immeuble avaient tous était tués, un par un, avec des membres coupés par-ci par-là. L'odeur du sang y était tellement forte qu'on pouvait presque y apercevoir un léger miasme. Sur chaque porte de l'immeuble, il y avait le signe d'un viseur avec une tête à l'intérieur, tous crées à partir du sang d'une victime. Rien que la vue était macabre, mais c'était ce qui amusait le tueur. De plus, il ne voulait pas que tout ceci passe inaperçu. C'est pour ça qu'il a utilisé du sang pour recréer ce même signe sur une fenêtre à chaque étage donnant vu sur la rue, avec une flèche montrant le dessus à chaque fois. Ce signe qui était déjà bien connu depuis le temps, celui du dénommé "Hitman". Il faisait tout ça uniquement pour s'amuser, c'était son mode opératoire.

Le sifflement:
 

Sur ce toit, il n'y avait que lui, ce Hitman. Il sifflotait un air assez ancien de musique classique mais qu'il aimait tant chantonner. C'était un air tellement agréable qu'il n'était que trop décalé par rapport à la situation dans laquelle il se trouvait. C'était presque à glacer le sang de voir à quel point il était relaxé sur le toit d'un immeuble rempli de morts au sang encore chaud.

Cette fois, il avait décidé de se montrer aux héros pour la première fois. Il en avait assez de disparaître aussi rapidement qu'il est venu sur chacune des scènes de crime. Pourquoi ne pas laisser le monde profiter de sa présence ? C'était bien pour ça qu'il attendait sur le toit de l'immeuble un héros qui devrait bien arriver. Il avait même aménagé légèrement le toit afin de se mettre à l'aise. Du thé, une table et trois chaises, au cas où plus d'un héros arriverait. Il se devait de les accueillir correctement pour cette première fois, n'est-ce pas ? D'ailleurs, ce meurtrier était vêtu d'un masque noir cachant complètement son visage ne montrant que deux yeux dénués de toutes émotions. Il restait droit, assis sur sa chaise, prenant ses aises comme si tout allait pour le mieux et que rien ne s'était passé. Après un certain temps, finalement, les sirènes de police dans la rue sonnaient, ils avaient peut-être finalement eu vent de ces signes sur les fenêtres ? Ils en avaient mit du temps. Puis encore peu de temps après, c'était un héros qui arrivait sur le toit.

"-Oh, bien le bonjour, Héros. Je me demande comment vous allez ? Vous passez une bonne journée ? Est-ce que vous voulez du thé ? Vous devez vraiment être assoiffée."

Un léger rire se faisait entendre derrière ce masque qui étouffait sa voix, à tel point que malgré qu'elle soit audible, elle n'était pas naturelle. Mais ce rire paraissait tellement faux, principalement à cause de ses yeux totalement morts. Il se relevait doucement, saluant la personne arrivée d'une légère courbette avant. C'était un ton et des manières respectueuses qu'il avait, qu'il suivait car il aimait ces choses. Ce n'était qu'un caprice égoïste que d'agir comme ça, son vrai "lui" n'étant qu'un monstre d'égoïsme et d'arrogance. Il semblait avoir oublié quelque chose, de par son air exclamatif en fixant la personne.

"-Oh, j'ai failli oublié, je me nomme Hitman, et vous ?"

________________



"Intelligence is the best weapon in this world. Allowing you to live with an advantage over everyone else."

"I stand, with both arms, folded, under my chest
'Cause I know, I won't stop, 'til I'm the last one left
Fighting 'til I'm dead, eating 'til I'm fed
Never gonna stop 'til I catch my breath
Fighting 'til I'm dead, I eat 'til I'm fed
And then I'll do it all again"
Peregrine Storm
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Storm Eagle
Profession : Professeur d'Intervention en criminalité
Rang : S
Yens : 465
Alignement : Rebelle
Re: Un passé commun [ft. Storm] || Mar 19 Juin - 17:05



Multiples meurtres…pour ne dire un véritable carnage.

Les policiers avaient quadrillés la zone, s'étaient mobilisés dans le quartier à une vitesse incroyable, propre à l'escouade d'intervention tactique. Chaque grande intersection était bloquées par deux autopatrouilles qui effectuaient les contrôles routiers alors que d’autres patrouillaient sans cesse les rues avoisinnantes afin d'intercepter toutes personnes suspectes. Autour de l'immeuble aux fenêtres teintées de sang, des camions un peu plus imposants avaient relâchés deux groupes des forces spéciales qui entraient dans l'immeuble rapidement, mais discrètement. Le premier à entrer avait une mitrailleuse légère, gardait une certaine distance des coins de murs et les tournaient rapidement, suivis de près par un homme avec un armement beaucoup plus lourde…à savoir un fusil à pompe. Enfin, les deux autres derrières avaient leurs pistolets et une lampe torches. Chaque escouade étaient constituée de quatre membres pour un total de huit individus qui fouillaient l'entièreté de la scène de crime.

Mais ce fut un appel radio venant d'ailleurs qui donna la position du présumé assassin. Dans les airs, armés de leurs gros projecteurs, deux hélicoptères fouillaient en hauteur la zone contrôlée. Leurs hélicent battaient l'air à un rythme soutenu et avaient stabilisées leur course au dessus du criminel et de son petit 5 à 7 avec lui-même. Les lumières aveuglantes des véhicules aérien s'étaient braquées sur l'homme au chapeau qui restait bien assis sur sa chaise, comme s'il attendait son invité…qui ne tarda pas à arriver.

Du haut des airs, un cable fut lâché sur la toiture et une silhouette l'empoigna de ses deux énormes mains d'acier. Dans le casque de l'héroïne, la voix du pilote lui expliquait que les groupes d'intervention avaient été informés, mais que les ascenceurs étaient inopérables, ils ne pouvaient donc pas porter assistance avant d'avoir escalader toutes les marches. Ce à quoi la femme en armure répondit d'un simple pouce levé en direction de la bulle du pilote avant de se laisser glisser tout en bas du câble.  Elle était enfin arrivée…


____________________________


-Pilote
Nous sommes au dessus de la cible Storm Eagle. Il semble immobile, préparée à descendre?



-Peregrine
Prête…  

Posant ma main sur la porte, je la fis glisser vers la droite afin de l'ouvrir au maximum. Sans attendre, le co-pilote envoya la corde en dehors de l'Hélicoptère et j'attachai les sangles autour de ma taille tout en m'assurant que les mousquetons y étaient bien « clipés ». Puis, levant mon pouce vers le pilote, je me lançai dans le vide pendant qu'il m'expliquait la situation des escouades tactiques à l'intérieur. Honnêtement, je ne disais jamais non au renfort, mais m'occuper d'une situation en solo me convenait toujours plus de toute façon.

…je n'avais pas à m'occuper des dommages collatéraux…

Le bruit du câble qui frottait sur les mousquetons, bien singulier, annonça mon arrivée proche de l'homme qui, bien assit dans son fauteuil, observait la scène sans broncher. Il me semblait, déjà de ma position éloignée et en hauteur, plutôt calme considérant la situation de crise dans lequel il se trouvait maintenant. La fuite était pratiquement impossible pour lui maintenant. Pourquoi agissait-il ainsi? Désirait-il se faire attraper? Était-ce là son but? Parfois, il valait mieux ne pas trop se questionner sur les intentions de gens aussi malades dans leur crâne et simplement passer au point le plus important.

Freinant ma descente, ralentissant juste avant de déposer les pieds au sol, je tirai ensuite un bon coup sur la corde pour signaler que j'étais bien détachée et le véhicule commença à s'éloigner, me laissant seul avec l'individus. Mes yeux, rivés sur lui à travers la visière de mon masque, ne bougeaient pas d'un centimètre de sa position. Les cadrans sur le dessus de mes gants et dans mon dos indiquaient tous une pression assez haute…signe que j'étais prête à l'action s'il le fallait. J'ignorai totalement les questions qu'il me posait. Son thé, sa mise en scène…ce n'était pas pour moi. D'autant plus que me demander de m'identifier frôlait l'arrogance. Tout le monde au Japon savait qui était Storm Eagle...

Puis je posai la première question qui avait le mérite d'être très claire:


-Peregrine
Vous êtes l'auteur de ces crimes, Hitman...? Oui ou non?

Rien d'autre n'importait…et il n'y avait pas de temps à perdre à prendre le thé…



________________


'''-*Peregrine Theme*-'''.....'''-*Storm Eagle Theme*-'''
Tadashi Ryo
Gérant du Syndicat
avatar
Surnom : Hitman
Profession : Gérant du Syndicat
Rang : A
Yens : 1250
Renommée : 175
Alignement : Esprit Libre
Re: Un passé commun [ft. Storm] || Sam 23 Juin - 11:58

Son sang bouillait rien que de voir tous ces hélicoptères, son calme n'était pas encore aussi imperturbable qu'il ne le deviendrait. C'était tellement amusant de voir tout ça, et surtout une vision qu'il n'était pas possible de voir tous les jours. Combien d'hommes pouvaient prétendre à voir un tel comité l'accueillir quand il viendrait à un endroit ? En tout cas, la chose qui attirait le plus l'attention de l'homme devait bien être la femme qui était arrivé. Il fallait l'avouer, il ne s'attendait pas à ce que ça soit une femme qui vienne, encore moi elle. Mais il la connaissait, il l'a déjà vu passer à la télé. S'il se souvenait bien, elle s'appelait Storm Eagle, un nom plutôt classe, il fallait se l'avouer. Il en viendrait presque à en être jaloux à cause du sien qui était si .. simple. Mais puissant ! En tout cas, c'était comme ça qu'il voyait les choses, quiconque entendrait le nom d'Hitman dans le futur n'oseraient pas sortir de chez eux. C'était comme ça qu'il voyait son futur, c'était ce qu'il voulait voir arriver. Contrôler la vie et la mort de millions de personnes avec sa seule présence .. Ses ambitions n'ont de limites que les abysses présentes dans son être.

Mais cette femme, en plus d'être puissante, elle était tout autant magnifique. C'était le genre de femmes qu'il appelait des roses, principalement à cause de leur piquants. Et elle le connaissait, ce qui laissait un léger sourire s'échapper sur ses lèvres. C'était de plus en plus amusant ! Mais elle avait l'air froide, bien trop froide en vérité. Elle ne voulait même pas boire de thé avec lui et discuter, elle avait l'air de directement vouloir le dévorer. Il se relevait donc de sa chaise calmement, restant entièrement droit et avec une certaine étiquette durant tout ceci.

"-Oui, c'est bien moi qui l'ait fait."

Il riait doucement, un rire qui n'était que vide. Ce n'était pas un vrai rire, mais plus un rire forcé à vrai dire. Mais il restait sur ses gardes à la regarder directement droit dans les yeux.

"-J'espère que tu ne m'en voudras pas, au moins ? Après tout, si une femme aussi belle m'en voudrait, je serais vraiment blessé !"

Encore frivole à l'époque, il n'hésitait pas à donner quelques "compliments" qui pouvaient se voir comme moqueur à l'égard des femmes. Bien que lui, en tant qu'homme, n'aimait que la beauté. Mais il ne fallait pas qu'il oublie le message qu'il était venu porter aujourd'hui, un message qu'il voulait voir résonner d'ailleurs. C'est pour ça qu'il avait un air assez surpris en se tapant légèrement sur le front, se rappelant de ça.

"-Oh, j'ai failli oublier. C'était une petite mise en scène qui n'était là que pour vous faire venir un message, que je reviens finalement sur les devants de la scène. J'espère que je n'ai pas manqué à certaines personnes ?~"

________________



"Intelligence is the best weapon in this world. Allowing you to live with an advantage over everyone else."

"I stand, with both arms, folded, under my chest
'Cause I know, I won't stop, 'til I'm the last one left
Fighting 'til I'm dead, eating 'til I'm fed
Never gonna stop 'til I catch my breath
Fighting 'til I'm dead, I eat 'til I'm fed
And then I'll do it all again"
Peregrine Storm
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Storm Eagle
Profession : Professeur d'Intervention en criminalité
Rang : S
Yens : 465
Alignement : Rebelle
Re: Un passé commun [ft. Storm] || Ven 29 Juin - 19:18



Une ordure de la pire espèce. Un malade, qui n'avait rien d'autre de mieux à faire de sa vie que de s'adonner dans le meurtre et l'assassina. Un homme qui, au fond, n'avait plus aucune utilité en tant qu'homme, en tant qu'être humain. Non seulement était-il complètement déconnecté de la ce qu'était "la vie humaine", mais il était aussi assez stupide pour venir s'offrir ainsi devant tout le monde. Le mal qu'il avait commit ne pouvait resté impunis, mais le choix d'être resté sur le toit du bâtiment en question était probablement sa pire connerie. Probablement avait-il une porte de sortie, sinon, qui serait assez con pour attendre les services d'urgences de la sorte tout en sachant que des héros seraient à ses trousses en plus du corps de police de la métropole. Les crimes qu'il avait commis étaient trop grand pour qu'il ne s'en sorte qu'avec une simple poursuite. Et l'héroïne choisit pour le faire répondre de ses actes était loin d'être la plus "réglo" parmi les siens. J'étais loin d'être le modèle à suivre pour ceux et celles qui voulaient un modèle dans les rangs des "gentils", et ma carrière était entièrement construite sur la controverse autour de mes moyens plutôt brutaux de mettre hors d'état de nuire de tels déchets comme celui que j'avais en face de moi cette journée là.

Mais le pire, probablement, fut sa manière de tout simplement continuer le discours...ou du moins pour le peu que j'eus entendues. Si je paraissais calme, à rester plantée là devant lui et faire semblant de l'écouter, c'était surtout parce que j'analysais la situation et le décors qui nous entourait. Hormis le petit ensemble table et chaises qu'il avait emporté, il y avait des conduits ici et là sur le toit qui rendait le terrain "accidenté", en plus d'une vienne antenne télévision rouillée sur sa droite. Sinon, rien vraiment...pas de piège en vu...juste un homme à qui fermer la gueule.


-Peregrine
Oh la ferme!!!!!!!! HA!!!!


Et mon corps entier fut propulser vers l'avant à une vitesse phénoménale, ne laissant que de la brique fissurée à l'endroit où je me tenais. En un instant, la pression de l'air autour de moi avait changée jusqu'à complètement disparaître le temps que j'effectue ma charge. C'était comme si, pendant un bref moment, le vent ou le "déplacement de l'air" n'était plus affecté autour de ma personne, comme si les molécules elles-mêmes composant l'air se déplaçaient à mon passage, me donnant l'impression de planer sans même qu'il ne se crée une force contraire sur mon corps. Dangereusement, j'approchai de l'ennemi tel un missile et de mon énorme gant de fer, je tentai de l'assommer d'un seul coup. Les valves comprises dans ceux-ci activèrent les pistons au niveau des "poignets" qui eux envoyèrent une charge d'air comprimée dans les transmetteurs au bout des jointures et, alors que j'étais encore à un ou deux mètre de ma cible, j'élançai le poing en un coup direct, un jab puissant et rapide...qui envoya un cône d'air si violent que même la tuile du toit s'éleva sous la force de celui-ci.

Intérieurement, à ce moment, plus rien d'autre ne comptait pour moi que de détruire cet énergumène. La puissance du cône que j'avais envoyé n'était pas nécessairement "ultime", mais suffisait amplement pour causer de bons dégâts si jamais il touchait...une capacité bien unique à mes gantelets mécaniques qui se couplait bien à mon propre alter qui me permettait de recharger ses bonbonnes d'oxygène sans la moindre difficulté.

Profitant donc de cette feinte, je sautai en l'air et j'élançai mon pied au même moment sur sa gauche dans le but de le frapper au visage si jamais il tentait d'éviter dans cette direction. S'il était assez rapide, il verrait probablement le coup venir, mais dans tous les cas, il ne lui restait qu'une seule porte de sortie...à sa droite.


-Peregrine
C'était facile les civils hein? Pauvre tache! Tu vas voir, tu vas moins faire le malin quand j't'aurai éclaté la tête entre mes deux paluches en Titane!!!



________________


'''-*Peregrine Theme*-'''.....'''-*Storm Eagle Theme*-'''
Tadashi Ryo
Gérant du Syndicat
avatar
Surnom : Hitman
Profession : Gérant du Syndicat
Rang : A
Yens : 1250
Renommée : 175
Alignement : Esprit Libre
Re: Un passé commun [ft. Storm] || Lun 2 Juil - 17:25

Il n'avait pu faire qu'un seul constat face à cette femme, elle n'était pas des plus calmes, et bien au contraire elle était facile à énerver, un peu comme une flamme. Il était facile de se brûler les doigts avec elle, mais c'était ce qui le poussait à vouloir jouer encore un peu plus avec elle. C'était bien dommage, il se ressentait même calme au départ à avoir envie une petite discussion autour d'un petit thé. Il avait tout préparé, mais apparemment, elle n'était pas prête à avoir ce genre de discussions. Mais malheureusement pour elle, elle l'a sous-estimée, ou peut-être qu'elle ne le connaissait juste pas et qu'elle pensait qu'il n'était qu'un criminel de bas-étage. Son cerveau travaillait à plein régime, comme à son habitude quand il se concentrait, il avait le contrôle de tout son corps.

Le cône qui arrivait sur lui était sûrement dangereux pour les autres personnes .. Mais heureusement pour lui, ça ne l'était totalement pas à ce moment là, sa main droite fonçait devant lui avec la palme ouverte telle une lance qui s'apprêtait à assener un coup fatal. Avec l'utilisation de son alter, la force qui entraînait ce cône s'arrêtait net, laissant cette attaque s'arrêter face à lui et disparaître comme s'il n'y avait plus de force derrière, bien qu'il ne l'ait pas touché directement, mais n'a laissé que peu de centimètres entre sa main et cette attaque. Mais si on ne regardait pas de sa position, il était difficile de voir cette scène. La scène la plus probable serait sûrement de le voir arrêté cette attaque d'une seule des siennes, sans même bouger d'un centimètre. Et malheureusement pour elle, elle sautait en l'air, il était quasiment sûr qu'elle n'aurait pas d'appui, jusqu'à ce qu'il s'imagine cette même attaque qu'elle venait de lancer une nouvelle fois pour se propulser, il décidait donc de ne pas être arrogant.

Sa main gauche tel un serpent à une grande vitesse pour s'accrocher à la cheville du pied qui s'était élancé vers lui, et dans un mouvement d'une toute aussi grande vitesse il l'avait jeté sur le côté en direction de l'antenne qui se trouvait non loin. De toute façon, ce n'est pas comme si les personnes qui habitaient dans cet immeuble auraient encore besoin de la télé avec l'antenne, n'est-ce pas ? Mais de toute façon, il était évident de voir que sa vitesse avait était grandement amélioré grâce à l'utilisation de son alter, un mouvement simple transformé en une super-vitesse en augmentant les forces de ce-dit mouvement. Mais il n'infligeait pas de dégâts lourds, et bien que ça pouvait se ressentir, c'était son arrogance qui parlait à sa place à ce moment, encore trop tête brûlée.

"-Allons, il faut réfléchir un instant. Si je suis encore resté ici, sur ce toit, après avoir fait ça et contacté moi-même la police, c'est bien que je suis confiant de pouvoir m'enfuir quoi qu'il arrive, non ?"

Il ramenait sa main droite, gantée, au niveau de son menton en regardant de haut la personne qui était face à lui, comme un empereur qui regarderait un de ses sujets. C'était sûrement son arrogance qui le perdrait un de ses jours, s'il ne changeait pas. Il devait apprendre à se contenir et à ne pas sous-estimer ses adversaires, chose qu'il n'arrive pas encore à bien faire. Un regard empli de confiance en soi et d'arrogance était tout ce qui se présentait face à la femme.

"-Je me demande vraiment comment quelqu'un avec le sang si chaud que toi a fait pour devenir une héroïne ? Tu devrais venir me rejoindre et être mon larbin, de cette façon tu pourras te déchaîner comme tu veux, ça te ressemble bien plus !"

S'en suivit un long et puissant rire alors qu'il restait à la même place tout en paraissant plein d'ouvertures, même si ce n'était qu'un piège qu'il lui tendait pour qu'elle l'attaque de nouveau au corps à corps. Il n'en était rien en vérité, ses nerfs étaient tendus au maximum pour attendre une attaque de la sorte. Après tout, si son corps se prenait vraiment un coup de cette façon .. Il finirait sûrement KO facilement. Ce n'était même pas sûr qu'il gagne face à elle s'il n'était pas rusé. C'est pour ça qu'il continuait de la provoquer, tout jusqu'à son rire était fait exprès.

________________



"Intelligence is the best weapon in this world. Allowing you to live with an advantage over everyone else."

"I stand, with both arms, folded, under my chest
'Cause I know, I won't stop, 'til I'm the last one left
Fighting 'til I'm dead, eating 'til I'm fed
Never gonna stop 'til I catch my breath
Fighting 'til I'm dead, I eat 'til I'm fed
And then I'll do it all again"
Peregrine Storm
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Storm Eagle
Profession : Professeur d'Intervention en criminalité
Rang : S
Yens : 465
Alignement : Rebelle
Re: Un passé commun [ft. Storm] || Mer 11 Juil - 4:50



Il était rapide...et il savait se battre.

Alors que j'avais décidé de me projeter dans les airs, élançant ma jambe en direction de son crâne, il esquiva le coup tout en agrippant fermement ma cheville, ce à quoi je ne pu répondre qu'en écarquillant les yeux, stupéfaite de me retrouver face à un ennemi entraîné et plutôt potent au combat au corps à corps. Avant que je ne puisse me rétablir, son prochain mouvement en contre-attaque m'envoya directement dans la direction où j'avais eu l'intention de le projeter avec mon offensive ratée. Sentant l'air propulser mes cheveux vers l'avant, cachant momentanément ma vision alors que le dos de mon armure frappait l'antenne de fer, j'eus quand même le temps de me rétablir de cette mauvaise position en laissant glisser mes gants au sol, ralentissant ma course à peine a demi-contrôlée.

Sous mes doigts de fer, les tuiles du toit s'arrachèrent, laissant une traînée bien perceptible sur leur chemin, immortalisant là l'une des scène de notre affrontement...ou du moins jusqu'à ce que les compagnies de rénovations viennent réparer les dégâts. Genou contre terre, je levai le regard vers mon nouvel ennemi qui, comme je l'avais bien craint, n'était pas capable de se fermer la gueule un instant. Ce genre d'individu était probablement ce qu'il y avait de plus détestable sur cette planète. Ils se croyaient si forts, si puissants, supérieurs à tout. C'était d'ailleurs ce qui les poussaient, quelque part, à agir en toute impunité comme il l'avait fait avec ces pauvres innocents. Juste y penser me donnait la rage au ventre, plus encore que je ne l'avais déjà...mais il me fallait me calmer. Il cherchait très clairement à me provoquer, c'était ce qu'ils cherchaient tous...et souvent j'étais assez bête pour tombée dans le panneau, je m'en rendais bien compte. Mais avant que je ne le charge, avant que je ne lui fasse goûté la médecine de mes Peacemakers, j'allais lui faire ravaler sa parole. S'il avait réussit a stoppée une attaque directe et prévisible, il me tardait de voir ce qu'il allait faire contre quelque chose de plus...global...et qui lui ferait ravaler ses paroles et ce petit air supérieur qu'il croyait avoir.

Empoignant le centre de l'antenne d'une main, le fer de mes armes crissant contre la barre jusqu'à ce qu'elle s'agrippe bien, je m'assurai d'être bien debout avant d'offrir un air de défi à mon adversaire. S'il ne pouvait le voir directement dans mes yeux, qui étaient cachés par ces lunettes orangée qui me couvrait le visage, il pouvait néanmoins le deviner par ma seule manière de lui faire face, de ne pas laisser le genou au sol pendant qu'il tentait de prouver sa fausse supériorité.



-Peregrine
Si je ne te tue pas ici, aujourd'hui, tu auras au moins appris a ployer le genou devant une reine. Crois-moi...tu n'es rien...



Puis d'un seul coup, toute la pression de l'air autour de ma personne, affectant littéralement toute la partie du toit où nous nous trouvions, s'éleva jusqu'à un point insoutenable. L'antenne derrière moi s'affaissa au sol, les chaises qu'il avait emporté se tordirent sur elles-même et les pattes de la petite table basse au centre de la place cédèrent. Ma propre armure émit un petit son, comme une complainte, la même qu'un bateau qui faisait face à la puissance des vagues. Un écho issu du fer qui travaillait contre une force opposée, mais qui tenait bon malgré tout...et moi la seule chose qui faisait que je tenais encore debout...était ma force et ma résistance surhumaine. C'était comme si, en un seul instant, l'air s'était chargé d'un poids incroyable, attirant tout vers le sol, pas seulement les choses "physique". La vapeur émises par les différents types de tuyauteries et la fumée aussi qui s'échappaient d'autres tuyaux tomba directement au sol en créant un petit nuage opaque s'élevant jusqu'à nos cheville...et il devenait de plus en plus épais. Ce voile invisible venait de mettre un poids monstrueux sur les épaules de l'homme au chapeau, lui faisant ployer le genou à coup sur.

Ne disant rien, retenant ma respiration, je commençai à lever le poing vers mon adversaire. Mon bras tremblait sous l'effort, comme s'il pesait une tonne tant la pression exercé sur celui-ci était grande...puis quand il fut un peu plus haut que le visage de mon adversaire, je lui souris...et je relâchai toute la pression accumulée dans ses valves, imitant la même attaque que j'avais fais quelques secondes auparavant avec l'autre gant.

Perdant un peu de vitesse vu l'état actuel des choses et se dirigeant tranquillement plus bas que la position initiale où je l'avais lancée, le cône chuta d'abord au niveau des yeux de ce "Hitman", mais était encore trop loin de la cible pour pouvoir l'atteindre à cet endroit. La pression que l'air exerçait vers le bas, sur toute la zone, envoya plutôt le cône toucher le meurtrier au niveau de l'abdomen et des jambes dans le but de le propulser loin vers l'arrière, après l'avoir frapper de plein fouet. Cependant, l'effet serait différent cette fois-ci, car il balancerait bien vers l'arrière, mais serait aussitôt attiré vers le sol...pris au piège avec une technique qui le compresserait contre la toiture, l'empêchant de respirer...et l'obligeant non pas seulement de ployer le genou...mais de ramper mon regard.

J'aurais eu le goût de rire, de l'insulter, de le rabaisser non pas seulement physiquement, mais verbalement aussi, mais il n'en était rien. La rareté de l'oxygène qui suivait cette technique m'obligeait à me taire si je ne voulais pas respirer un air chargé d'azote et donc m'évanouir par manque d'air dans les poumons...




________________


'''-*Peregrine Theme*-'''.....'''-*Storm Eagle Theme*-'''
Tadashi Ryo
Gérant du Syndicat
avatar
Surnom : Hitman
Profession : Gérant du Syndicat
Rang : A
Yens : 1250
Renommée : 175
Alignement : Esprit Libre
Re: Un passé commun [ft. Storm] || Jeu 12 Juil - 23:49

Il ne fallait pas se mentir, mais son esprit flambant et son sang chaud lui faisaient de plus en plus apprécier la présence de la femme face à lui, même si ce n'était pas quelque chose à dire dans ce genre de moments où elle tentait de le mettre hors d'état de nuire. Mais il fallait se le dire, il a totalement sous-estimé la femme. Il pensait l'avoir sur-estimé, mais c'était tout l'inverse. Quelque chose qu'il ne pouvait prédire venait de produire, un poids incommensurable venait à se créer sur ses épaules ainsi que l'entièreté de son corps, comme si une main venait à le pousser vers le sol pour l'obliger à se mettre à genoux. Il n'avait jamais prédit qu'elle était capable de faire ça. Il pensait au départ qu'elle contrôlait l'air d'une certaine manière, ou que c'était ses gants spéciaux qui lui laissaient faire ses attaques .. Mais est-ce que son alter était en réalité la gravité ? C'était réellement ce à quoi il pensait.

Un sourire carnassier se dessinait sur son visage sur l'arrière du masque. Il était dans une position des plus étranges, résistant tant bien que mal de poser les genoux à terre, étant dans une sorte de position accroupie, alors que son genoux se posait finalement sur le sol. C'était une chose qui, contrairement à ce que la femme pouvait penser, ne le dérangeait pas du tout. Ce qui le dérangeait était sûrement que son masque commençait à craquer à certain endroits, venant même à presque faire craquer ses os sous la pression. Il ne voulait pas utiliser son alter de cette manière, mais il fut littéralement forcé par les conséquences. Il parlait avec une difficulté déconcertante au travers de sa voix, montrant une difficulté à ne serait-ce qu'articuler ou même à parler tout simplement, peut-être même respirer. Sa voix était même faible, ce qui rajoutait un effet à ceci.

"- Tu .. vas me .. tuer ..."

Il paraissait des plus faibles, si ce n'était son masque qui cachait son sourire qui se voulait de plus en plus grand et féroce, menaçant même, et son regard glaçant le sang qui était prêt à dévorer uniquement avec celui-ci la femme qui se présentait devant lui. Mais ce qui le fit craquer était sûrement l'attaque qu'elle venait d'utiliser, qui s'avançait vers lui. Ni une, ni deux, il n'hésitait plus. Son corps se redressait sèchement vers le haut, sans obstruction, pour sauter au dessus de cette attaque à environ 1m du sol, évitant les potentiels débris qui auraient put en ressortir au passage.

"-Ou pas."

Atterrissant à la même position, il était même visuellement possible de voir qu'il n'avait aucune des difficultés à être debout entièrement, droit comme un poteau. C'était là une des capacités de son alter, annulant les forces qui poussaient sur son corps. C'était comme une mousse protectrice de cette force. Il regardait la femme qui était mal en point, ou semblait l'être, avant de rigoler d'un air totalement arrogant.

"-Utiliser une attaque qui se met soit-même en danger ? C'est sûrement la chose la plus idiote que j'ai vu de ma vie. J'aime ça."

A peine avait-il commencé sa phrase, juste après avoir atterri, son corps avait déjà fusé telle une flèche en direction de la femme. Il continuait l'activation de son alter, car ne pas le faire le ferait tomber sur le sol, et surtout pour accélérer sa vitesse. Il arrivait en un rien de temps en face de la femme. Il trouvait tout ça trop facile, alors préférait lui laisser une chance, n'utilisant pas un stratagème trop compliqué, mais au contraire .. Un simple coup de pied au niveau de ses côtes. Bien que la vitesse n'était pas aussi rapide qu'à l'arrivée, la puissance derrière était tout autre. Il pourrait sûrement faire un bon trou dans du béton en utilisant cette même attaque sur ce matériau. Autant dire que malgré qu'il utilisait une attaque des plus faciles à prévoir, la puissance derrière n'était pas quelque chose dont il fallait se moquer.

"-Continuons de danser, veux-tu, 'ma reine' ?"

Bien que "reine" était en règle générale quelque chose de positif, il était clair avec son ton que c'était une moquerie qui lui était destiné. Une sorte de pique qui lui rappelait quand elle lui a dit de ployer le genoux face à une reine. Il ne voulait que s'amuser avec elle, un peu comme un enfant curieux qui a trouvé un jouet. Et c'était remarquable avec ses yeux digne d'un maniaque, et le rire qui l'accompagnait.

________________



"Intelligence is the best weapon in this world. Allowing you to live with an advantage over everyone else."

"I stand, with both arms, folded, under my chest
'Cause I know, I won't stop, 'til I'm the last one left
Fighting 'til I'm dead, eating 'til I'm fed
Never gonna stop 'til I catch my breath
Fighting 'til I'm dead, I eat 'til I'm fed
And then I'll do it all again"
Contenu sponsorisé
Re: Un passé commun [ft. Storm] ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [FB 1615] Un passé commun
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Autres lieux :: Autres :: Flashbacks-
Sauter vers:
spider