Le jeu des Ombres ~ Malaki et Teru
header

Partagez|

Le jeu des Ombres ~ Malaki et Teru

Miden Aizawa
Vilain
avatar
Surnom : Eraser Ghost
Profession : Assassin
Rang : A
Yens : 495
Renommée : 175
Alignement : Esprit Libre
Le jeu des Ombres ~ Malaki et Teru || Mar 19 Juin - 21:35

Miden Aizawa

Assassin

Le jeu des Ombres


Tokyo ~ An 297

La nuit était déjà tombée depuis plusieurs heures à Tokyo. Les magasins avaient fermé, les rues et les routes s'étaient libérées de l'agitation et du tumulte habituel journalier, les restaurants et les bars finissaient de mettre à la rue les derniers pochetrons restés jusqu'à la fermeture et enfin les vilains étaient pour la plupart tous de sortie…

Perché sur le haut du toit d'un gratte-ciel au dessus de Tokyo, l'un d'entre eux - un assassin - était d'ailleurs en train de préparer un mauvais coup. Cela faisait trois nuits de suite qu'il n'avait cessé d'observer les déplacements de sa cible et que ce dernier ne tarderait plus à rentrer chez lui. Ce soir l'assassin comptait donc bien passer à l'action et se saisir de la récompense promise pour la mort de sa proie.

Comme à chaque fois qu'il travaillait, le vilain revêtait sa parfaite tenue de professionnel. Ainsi la majeure partie de son visage et de son corps demeuraient bien cachés, à l'inverse de ses seuls yeux aux pupilles dorés. Ses longs cheveux noirs - si caractéristiques de son identité - étaient lâchés au vent et ondulaient au gré de la légère brise fraîche et revigorante. Sa silhouette tant singulière était en tout cas bien connue des autorités qui avaient même fini par lui attribuer eux même un surnom. Un nom régulièrement associé à la mort d'un utilisateur d'Alter, qu'il soit bon ou mauvais.

Une énième fois avant de passer à l'action, l'assassin ressorti la photographie de l'homme qu'il s'apprêtait à éliminer. Il l'observa encore une dizaine de minutes, puis quitta finalement le gratte-ciel par les escaliers afin de se placer à un endroit précis sur son itinéraire.

&&
&

Au détour d'une rue, l'assassin finit immanquablement par reconnaître l'homme au loin en train de marcher. Suffisamment éloigné pour ne pas se faire voir ou bien inquiété par un regard trop insistant, il le suivit pendant cinq minutes à bonne distance avant que ce dernier ne passe par la fameuse ruelle escarpée. Personne ne trainait dans les environs, la rue était pour ainsi dire complètement déserte. De cela, l'assassin s'en était assuré juste avant de partir à sa rencontre. Le silence en était presque inquiétant…

Enfin le vilain finit par se dévoiler et apparaître simplement face aux yeux de sa proie.


Eraser Ghost ~ " Ton nom est bien Yama ?! " Lança-t-il alors d'un ton presque arrogant en empoignant déjà le manche de sa lame. " Puisses-tu trouver le repos dans la mort… "

A dire vrai il pouvait bien l'être puisque ses yeux étaient d'ores et déjà posés sur celui qu'il s'apprêtait à abattre d'un grand coup de Katana.
Spoiler:
 

Ogawa Kazue
Héros professionnel
avatar
Surnom : Titania
Profession : Héroïne du département de renseignements
Rang : A
Yens : 320
Renommée : 175
Alignement : Juge
Re: Le jeu des Ombres ~ Malaki et Teru || Sam 23 Juin - 15:16


Encore une journée passée à menacé voir frapper quelques personnes pour une poignée d’argents. Plus Teru s’enfonce dans cette situation de criminels, plus il lui est facile de se rendre compte que l’être humain aime s’autodétruire. Combien d’entre eux ont une femme, des enfants, une situation d’apparence stable mais finalement chaotique. Des vies basées sur un château de cartes, ils se rendront vite compte, que ce genre de chose n’est pas viable. Surtout quand Teru est là pour taper dans ce château. Une activité lui faisant perdre peu à peu en sensibilité. Pour ne pas dire en humanité.

Logiquement ceci ne plaît pas à grand monde et c’est logiquement qu’un bon nombre de personnes veulent sa mort, que ce soit d’anciens clients ou gangs concurrents, une situation loin d’être facile à vivre et pourtant avec le temps il a fini par s’y faire, assez pour ne plus s’inquiéter lorsqu’une personne vient à le menacer. Après tout que pourrait-il lui arriver, si ses capacités ont bien une utilité c’est celle d’être solide, très solide…

Se dirigeant dans une rue qu’il est évident de décrire comme inhospitalière, un véritable coupe-gorge qu’ils disent. Malgré cette réputation peu flatteuse, le passage reste l’endroit le plus rapide pour se rendre chez lui. Qui oserait s’attaquer à lui de toute façon ? La plupart ayant essayé on vu le rapport de force changé brusquement. Mais cette fois-ci tout se passera différemment, un homme s’ajouta brusquement au paysage, dans la nuit noire, Teru n’arrive qu’à apercevoir ce dernier. Brisant l’obscurité presque totale, ses deux yeux dorés fixe celui ce faisant appeler Yama. L’homme sort une lame, le menaçant ouvertement, ce qu’il suffit à faire apparaître un sourire carnassier sur le visage de l'homme au chapeau.

Je ne sais pas qui t’es et j’en ais pour ainsi dire rien à foutre, mais si tu penses pouvoir me blesser avec ton cure-dent, tu ferais mieux de faire demi-tour ! Il s’avance ses yeux bleus fixés sur celui pensant être en position de force, mais c’est ouvertement étonner qu’il remarquât qu’aucune trace de roches n’apparaît sur son épiderme, son alter ne répond pas… Hé bien, je me souviendrais s’y, je t’avais déjà croisé dans les parages.

Il lui est en réalité déjà arrivé de perdre le contrôle de son alter, mais jamais de la sorte. Dans le passé, ne pas réussir à l’utiliser résultait surtout d’une trop grande consommation d’alcool. Mais là, tout est bien trop fulgurant il y a, à peine une heure, il s’en servait pour clouer un homme au sol. Serais-ce un alter ? Difficile à croire, après tout il ne la même pas touchée et lui a, à peine parler. Cet homme est étrange et il ne l'a jamais vu auparavant, serait-ce dû à une réputation grandissante ? Si c’est bien le cas, difficile de savoir si ceci est une bonne ou une mauvaise nouvelle.

Sans alter, Teru doit se montrer plus prudent et il le sait. Fini l’avancée arrogante sur son adversaire, il s’est arrêté à une distance assez éloignée pour que l’homme qui lui fais face soit obligé d’avancer pour le toucher avec son arme blanche.

Alter ou pas, Teru lui fait face, s’il faut combattre, il le fera.
Nakamura Malaki
Héros professionnel
avatar
Surnom : HeavyCop
Profession : Policier
Rang : A
Yens : 475
Renommée : 176
Re: Le jeu des Ombres ~ Malaki et Teru || Mer 27 Juin - 19:05



L’agent de police frappe à la porte, et attend un court instant dans le silence. Pas de réponse … . Serait-il arrivé trop tard ? Ou la cible serait-elle absente ?

« Personne, hein … »

Voilà plusieurs semaines que Malaki Nakamura est sur une enquête. Dernièrement, des hommes sont retrouvés écrabouillés, tabassés et dans un état critique. Sur place, peu d’éléments ni de témoins. L’homme est prudent ! Il se débrouille pour frapper au bon moment, sans être aperçu, et pour laisser derrière lui un maximum de dégâts. C’est indéniable, il s’agit d’un expert ! Et pourtant ce genre de méthode ne ressemble pas à celle du voyou habituel, jouant dans son coin et cherchant avant tout à survivre au quotidien ; Malaki sait très bien de quoi il s’agit ! Ici, on dirait davantage des cibles. Des hommes pris à parti pour un but bien précis, ou servant une cause déterminée. Sur place, un seul indice sur l’identité de l’individu : quelques gravats, comme de la roche en morceaux … .

Une fois au commissariat, après avoir enregistré ses notes dans le dossier attribué, notre homme lance quelques recherches sur son ordinateur. Depuis le dernier incident avec le lycée Rouhi, le gouvernement a lancé un programme d’identification et de listing des Alters, effectué par les responsables des écoles secondaires, au moment où ces pouvoirs particuliers tendent à se manifester. Ce registre est contesté par un grand nombre de personnes et d’associations, qui y voient une forme de discrimination au faciès, et comme une menace contre les détenteurs de pouvoir. En soi, on peut les comprendre ! D’autant que depuis quelques années sévit une organisation de l’ombre visant à limiter, voire parfois éliminer les détenteurs d’Alters. Voilà déjà quarante ans que l’incident de Rouhi a fait surface ; et jamais les relations entre « personnes à pouvoirs » et civils n’ont été aussi tendues … .

Mais ce registre a quelques intérêts ; notamment lorsqu’une affaire coince sur le plan de l’enquête de terrain ! Un peu d’administratif peut être particulièrement efficace en termes de recueillement d’informations. Bientôt, le serveur crache les quelques informations précieuses qui pourront débloquer cette investigation. Peu nombreux sont ceux qui peuvent exploiter leur Alter pour matérialiser ou exploiter de la roche. En l’occurrence, ils ne sont qu’une vingtaine sur Tokyo. Ouais « qu’une vingtaine » ! … un boulot de trois semaines pour tout vérifier quoi ! … Mais en recoupant avec d’autres informations, comme le casier judiciaire, ou encore la situation financière de ces derniers mois, quelque chose pourra sans doute ressortir.

C’est avec une liste raccourcie de cinq noms que notre policier est parti depuis plus de trois heures maintenant, afin de taper aux portes. Le premier ayant fait choux blanc – un obèse qui ne parviendrait même pas à soulever un sac d’un cadi – le deuxième est naturellement celui qui suscite l’intérêt du moment. D’où cette présence devant la porte. Et le fait d’y frapper afin de rencontre le personnage. Ayant pour résultat l’absence totale de réponse. Ca y est, vous suivez ?

Aucune réponse, donc. En soi, c’est un problème car ça ne confirme ni n’infirme l’idée (sans l’aval de son ministre) selon laquelle il pourrait être à l’origine des tabassages. Attendre qu’il rentre ? S’il l’aperçoit et se fait la malle, ca répondra sans doute à la question mais sans trouver de solution ! Il faudrait donc agir autrement … . Mais … tiens ?!
Non loin, des bruits semblent annoncer le début d’une querelle sous forme de règlement de compte voire plus sombre que ça … . Soit c’est un hasard, et notre policier est heureusement présent pour faire son devoir ; soit c’est un heureux hasard et notre flic obtiendra des réponses plus tôt qu’il le souhaite ! …



Dernière édition par Nakamura Malaki le Sam 7 Juil - 12:38, édité 1 fois
Miden Aizawa
Vilain
avatar
Surnom : Eraser Ghost
Profession : Assassin
Rang : A
Yens : 495
Renommée : 175
Alignement : Esprit Libre
Re: Le jeu des Ombres ~ Malaki et Teru || Sam 30 Juin - 13:52

Le jeu des Ombres

Eraser Ghost // Miden Aizawa


Face à sa cible, l'Eraser ne laisse transparaître aucune émotion qui permettrait de déceler le moindre doute dans son attitude. Ses yeux sont froids, inquiétants et qui plus est des plus déterminés. Ce Yama n'est qu'une cible comme une autre pour l'assassin. Une cible qui bien trop confiante en son alter, connaîtra la même chute humiliante que tout ces prédécesseurs avant lui.

Déjà conscient qu'il ne pourrait se servir de son alter pour se battre, Yama comprend sa situation et semble adopter une posture plus défensive. Sa remarque faite plus tôt concernant le "cure-dent" dont comptait se servir l'Eraser contre lui, ne trouva aucune réponse.  Seul le son produit par les pas de l'assassin, continuaient de se rapprocher inéluctablement de lui, réduisant toujours un peu plus l'écart qui les séparaient encore.

Lorsqu'il fut suffisamment proche, à deux mètres environs, Aizawa manifesta tout son désir de meurtre à travers une aura sombre et meurtrière. Bien qu'imperceptible à l’œil nu, l'atmosphère s'en était retrouvée subitement très lourde et pesante dans la ruelle. Il arrivait parfois que ses adversaires se mettent tout bonnement à fuir, bien incapables de faire face à une situation qui leur échappait totalement. Ce n'était cependant pas le cas de ce courageux vilain qui malgré l'absence de son pouvoir, affichait très clairement son désir de se battre et de défendre sa vie.

Eraser Ghost ~ " Hum ? "  

Aussitôt l'aura sanguinaire de l'assassin s'interrompit brusquement. Quelque chose avait sensiblement attiré l'attention de l'Eraser derrière lui. Un pressentiment familier qu'il ne parvenait pas bien encore à s'expliquer.
Sans quitter des yeux cependant sa cible première, qui n'était autre que Yama, le Trentenaire disparu tout aussi simplement qu'il était apparu face à lui. Pour cela il s'était servit de sa vitesse prodigieuse et d'un simple bond en hauteur, afin de se propulser hors de portée et sur le toit du bâtiment qui longeait la ruelle. Sa cible se rendrait bientôt compte qu'elle pouvait de nouveau se servir de son alter. Car les yeux d'Aizawa étaient maintenant posés sur la silhouette d'un autre homme qu'il connaissait déjà.
Ogawa Kazue
Héros professionnel
avatar
Surnom : Titania
Profession : Héroïne du département de renseignements
Rang : A
Yens : 320
Renommée : 175
Alignement : Juge
Re: Le jeu des Ombres ~ Malaki et Teru || Mer 4 Juil - 17:06

La situation s’aggrave et sans son alter, Teru n’arrivera aucunement à tenir plusieurs coups de l’arme qu’il affublait de “cure-dents” il y a quelques secondes plus tôt. L’homme camouflé sous ses quelques bandages, n’est plus qu’à une poignée de pas de pouvoir infliger ce fameux premier coup. Aucune chance que Yama trouve un moyen pour s’en sortir sans dommages. Soyons honnêtes, il n’est pas l’homme le plus rapide qui soit, n’y même un fin stratège. Alors quelles sont ses solutions ? À vrais dire, à moins de parier sur une lame émoussée, les chances d’encaisser ça, son presque nul. La situation est critique.

Mais, alors que Teru allait pour se protéger sommairement à l’aide de son avant-bras, plus rien. L’homme qui lui faisait face à brusquement écourter sa visite plus qu’agressive. La raison ? Pour l’heure, inconnue. Mais c’est avec une certaine logique que l’utilisateur de la roche en vient à penser qu’un témoin pouvait se trouver sur les lieux. Mais rien de visible. Il faut dire que Teru est loin d’avoir des sens sur-développer, son manque d’attention lui fait souvent défaut, loupant facilement des détails pourtant flagrants.

Étonner, pour ne pas dire totalement déstabiliser quant à ses derniers événements, il se rendit compte qu’à présent ses capacités étaient de retour, comme ci elle n’était jamais réellement partie. Quelle connerie, revenir maintenant qu’elles ne sont plus utiles. Une chose est sûre, rien ne sert à rester ici. Sur ses gardes, Teru reprit le chemin de son domicile, toujours avec l’idée que l’homme se prenant pour une momie, n’en a pas fini avec lui.

Que ce soit pour passer ses nerfs sur quelque chose, ou simplement calmer sa tension qui naturellement à fait un sacré bond. Teru va pour s’allumer une clope, malheureusement pour lui, son briquet en avait alors décidé autrement. Le secouant de haut en bas à plusieurs reprises et lui crachant divers jurons, le réservoir à gaz ne veut plus rien savoir. Une fois vide, même l’insulter ne résoudra plus le problème.

Mais, au loin, semble apparaître celui qui sauverait plus ou moins cette soirée catastrophique. Un homme, aux cheveux bruns, mais surtout ayant l’allure d’un officier de police. Au moins, ce ne sera pas lui qui essayera de le tuer. Enfin, nous ne sommes jamais sûrs de rien. S’approchant de l’homme qu’il croise dans ce quartier, pourtant habituellement désert.

Hey, excusez-moi du dérangement. Dit-il en premier lieu, toujours sa cigarette dans la main. Vous n’auriez pas un briquet par hasard ?

Une question qu’il a souvent posée par le passé et qu’il reposera sûrement dans le futur. Par contre l'a posée à quelqu’un le recherchant, c’est sans aucun doute la première fois.
Nakamura Malaki
Héros professionnel
avatar
Surnom : HeavyCop
Profession : Policier
Rang : A
Yens : 475
Renommée : 176
Re: Le jeu des Ombres ~ Malaki et Teru || Sam 7 Juil - 12:37



Arrivant dans la ruelle, l’agent des forces de l’ordre commence par jeter un œil à droite et à gauche, comme s’il s’attendait à voir débarquer quelqu’un d’autre. Certes, il a face à lui un individu seul et qui correspond au profil qu’il recherche ; mais c’est une autre sensation, une impression de déjà-vécu qui l’a poussé à accélérer le pas pour rejoindre cette ruelle proche. Par précaution, il a eu l’idée de matérialiser une grenade anti-émeute pour se tirer du pétrin si un incident devait survenir, et il l’a placé dans son dos pour ne pas éveiller de soupçons. De plus, si rien ne se passe, il n’y aucune raison de faire preuve de méfiance.
Désormais dans la ruelle qui le mène à l’action, notre flic d’élite est bien obligé de remarquer … qu’il n’y a rien. Un seul passant, qui tente vainement de s’allumer une cigarette, face au néant de la vie et d’un quartier particulièrement désert. Bref, pas de quoi fouetter un chat ou se sentir pousser les ailes d’un super-justicier. Pourtant, cette sensation demeure et est presque familière pour lui … .

La personne présente l’interpelle et lui demande un briquet pour assouvir son besoin présent le plus primaire. Toujours méfiant, et soupçonneux vis-à-vis de cet individu qu’il est venu interroger – après tout !, l’agent Nakamura finit par porter une main à l’une des poches avant de sa veste. Il en retire un petit objet métallique qu’il lance en direction de l’interlocuteur de circonstance. Un briquet, qu’il utilise lui-même lorsqu’il s’en grille une petite pour se détendre.

« Vous êtes Teru Matsuda ? »

La question arrive cash, avec pour objectif de prendre au dépourvu l’étranger au moment précis où il allume sa clope. Soit la surprise le prend à revers, et il pourrait se cramer les doigts ; soit il gardera son calme et fera face aux questions. Ou bien lui fuira. En fait, les possibilités sont multiples mais chacune dévoilera un aspect non négligeable de la cible. S’il lui prend des airs supérieurs relevant le défi d’un affrontement avec la police, le neutraliser deviendra un impératif. Si en revanche, il tente de fuir, cela indiquera une personnalité versatile, mais qui pourrait également prendre des contrats ! Bref, cette simple question peut apporter beaucoup d’éléments pour un premier contact.

« Je suis l’agent Nakamura, des forces de police de Tokyo. Je venais vous voir pour une affaire récente … »

Mais ce tic ne parvient pas à quitter la peau de notre reconverti, qui sent que quelque chose flotte dans l’air. Son regard porte rapidement sur les hauteurs, sans qu’il ne puisse rien repérer. Cette ambiance ne lui dit rien, et il a presque le sentiment de tomber dans un piège qu’il n’a pas anticipé assez sérieusement ! Portant la main au dos de sa veste, il a conscience que cela pourrait être mal interprété par le suspect face à lui, mais il préfère largement rester sur ses gardes !
Et puis, quitte à savoir ce qu’il se passe, autant demander au principal intéressé qui se trouve sur place !

« … mais j’ai cru entendre plus d’animation il y a quelques instants. Vous êtes seul ? Quelqu’un était avec vous il y a peu de temps ? »

Miden Aizawa
Vilain
avatar
Surnom : Eraser Ghost
Profession : Assassin
Rang : A
Yens : 495
Renommée : 175
Alignement : Esprit Libre
Re: Le jeu des Ombres ~ Malaki et Teru || Mar 10 Juil - 17:37

Le jeu des Ombres

Eraser Ghost // Miden Aizawa


L'Eraser était donc parvenu de façon très habile, à échapper au champ de vision de sa première cible, mais également à celui du second protagoniste tout juste arrivé dans la ruelle. Caché parmi la pénombre des toits, sa silhouette sombre s'était alors parfaitement confondue avec les ténèbres qui l'entourait, comme si son intervention n'avait jamais eut lieu. Depuis sa position, Aizawa ne manqua rien néanmoins de la rencontre des deux individus en contrebas. Ces derniers semblèrent d'ailleurs échanger quelques brèves paroles, inaudibles pour l'assassin, toujours en hauteur...
Eraser Ghost ~ " Tiens donc, que faites vous ici aussi tard monsieur Heavy Cops... " Songea-t-il alors qu'il reconnu le policier qu'il avait sauvé il y a de ça quelques années déjà. 

A dire vrai l'intervention du héros ne faisait initialement pas parti des prévisions de l'assassin. Sa présence allait certainement rendre plus délicate sa mission, à savoir celle d'éliminer précisément l'homme avec lequel il était en train de discuter. Le regard maintenant rivé sur les deux hommes, l'assassin imagina aussitôt un plan d'approche qui lui permettrait malgré tout d'atteindre son objectif. Il pensa à juste titre parvenir à neutraliser les effets des alters de chacun des deux, assez de temps du moins pour lui permettre d'asséner un coup fatal à sa proie. Pour cela il n'avait qu'une seule condition à respecter, celle de toujours garder bien en vue, le policier et le vilain appelé Yama.

Tenant bien fermement le manche de sa lame, l'Eraser vint finalement se dégager de la pénombre et posa un premier pieds sur le rebord du toit. Il activa ensuite son propre alter, afin de s'assurer de l'inefficacité de leur pouvoir. Enfin il bondit, fusa à toute allure, puis tenta de trancher de toute ses forces la tête du pauvre Yama...


Spoiler:
 
Nakamura Malaki
Héros professionnel
avatar
Surnom : HeavyCop
Profession : Policier
Rang : A
Yens : 475
Renommée : 176
Re: Le jeu des Ombres ~ Malaki et Teru || Sam 14 Juil - 18:56


Entretenir une conversation dans une ruelle aussi sombre n’est jamais de bon augure. La raison voudrait que les deux protagonistes, après avoir fait déboire de leur identité, sortent à la lumière de la nuit, et marchent un instant côte à côte, comme de bons vieux potes en route vers le bistrot le plus proche. Remarque, peut-être pas à ce point-là. Mais il n’y a aucune raison apparente à ce qu’ils perdent plus de temps dans ces lieux sombres.

Pourtant, le policier n’en a pas perdu cette désagréable sensation, et la perle de sueur qui vient lui glacer le dos dans une lenteur éclair n’a rien pour le conforter. L’absence de réponse franche également ! Mais pour être honnête, le personnage pourrait bien le faire que l’agent des forces de l’ordre ne l’entendrait pas. Il est soudainement alerte, comme s’il sent quelque chose arriver ! Tentant d’activer son Alter pour produire une matraque … il n’y parvient pas !
Il faut très peu de temps à notre flic de légende pour comprendre de quoi il retourne. Que ce soit son expérience ou ses souvenirs, le voilà amené à regarder vers le ciel, d’où il craint une mort funeste ! S’il ne reconnaît pas immédiatement l’ombre d’une personne du passé, il devine aisément ses intentions !

« A terre !! »

En poussant vers le sol le suspect – qu’il n’est plus question de suspecter pour l’instant étant donné l’immédiateté du danger, Malaki dégoupille la grenade qu’il avait jusqu’à présent en main et la jette contre le sol. Celle-ci détonne dans un son assourdissant, et laisse s’échapper un épais nuage de fumée, camouflant ainsi toute la scène. Pour l’heure, le pire est certainement évité, mais rien ne garantit que ça s’arrête ! Car pour le coup, l’agent de police fait toujours face à une menace sérieuse pendant qu’il maintient en respect un individu qu’il soupçonne de tabassage et autre méchanceté. Il sait qu’il n’a que peu de temps, et que le fumigène finira par perdre de son efficacité. En attendant, il peut de nouveau exploiter son Alter et doit le faire aussi vite que possible !! Jouant avec ses mains, l’homme fait apparaître trois accessoires à la hâte : menottes, matraque, bouclier anti-émeute. Avec ça, il pourra sans doute contenir l’assaut s’il se répète. Par ailleurs, tout objet matérialisé ne peut à priori pas être dématérialisé, ce qui lui donne cet avantage. Mais très certainement de courte durée !

Que faire pour l’heure ? Fuir ? Tenter d’intercepter l’individu ? Mettre aux arrêts le premier suspect afin de le mettre en sécurité ? Plusieurs scénarii se bousculent dans sa tête, et notre tête noire ténébreuse doit trouver la meilleure alternative au plus vite !

« Je suis représentant des forces de l’ordre ! Continuer cet affrontement ne fera que rendre officiel cette rencontre, avec les implications judiciaires que cela implique ! Cessons le combat et discutons ça afin d’en sortir du mieux possible pour tous ! »

Ce n’est qu’un bluff, en vérité ! Car non seulement il n’y a aucune change qu’un assassin abandonne son contrat par simple demande polie, mais en plus l’agent Nakamura est en totale illégalité, en manifestant son Alter dans un cadre où il n’en a pas le droit ! Pour cette simple action, il pourrait être renvoyé de la police, et condamné au même titre qu’un homme exploitant son Quirk en public !
L’objectif est avant tout de repousser l’inévitable, le temps de trouver une solution. Mais persistent ici deux dangers : l’assassin – évidemment – et cet homme qui, jusqu’à preuve du contraire, n’est pas innocent !

Ogawa Kazue
Héros professionnel
avatar
Surnom : Titania
Profession : Héroïne du département de renseignements
Rang : A
Yens : 320
Renommée : 175
Alignement : Juge
Re: Le jeu des Ombres ~ Malaki et Teru || Sam 14 Juil - 22:19

L’homme lui faisant face, répondit simplement en lui lançant son propre briquet. Simple et efficace, il n’est sûrement pas bavard. Alors que Teru va pour allumer sa cigarette, protégeant la flamme d’une éventuelle bourrasque, il l’approche alors de la tige de nicotine, mais finalement cette rencontre n’a rien d’un heureux hasard. En premier lieu étonné d’entendre son nom sortir de la bouche de ce parfait inconnu, il lève les yeux en sa direction. Aspirant la fumée qu’a à lui offrir sa cigarette à peine allumée, celui ce faisant appeler Yama n’eut plus qu’à éteindre le briquet avant de le renvoyer vers son possesseur. À présent, il est temps de répondre à cette question, dont l’homme à possiblement déjà la réponse.

C’est bien mon nom… Dit-il simplement, c’est déjà la seconde personne qui vient vers lui, lui montrant à chaque fois qu’ils le connaissent. Malheureusement, la réciproque, n’est pas valable. Qui est-il, que veut-il. Rapidement une infime partie de ses questions vu une réponse.

Comme il s’en doutait, cet homme est un policier, il dit venir pour une affaire. Bien que mauvais acteur, Teru fit comme-ci tout cela l’étonnait. Bien qu’idyllique, il espère réussir à se débarrasser de cet individu sans avoir à faire couler le sang. Les agents des forces de l’ordre n’ont généralement pas d’alter, Teru a donc un avantage certains sur son vis-à-vis.
Vous savez, je ne fais plus partis de la branche héroïque depuis des lustres, vous feriez mieux de demander conseil à quelqu’un d’autre.

Jouer l’idiot fonctionne finalement asses rarement, mais il suffirait que ce policier ne soit pas du genre peu appliquer dans son travail pour qu’il décide de faire marche arrière une fois cette réponse donner. Mais cette hypothèse ne semble pas aller dans le sens de cet homme, asses appliquer pour vouloir aller plus loin dans l’affaire et connaître la source du vacarme, ayant eut lieu il y a peu. L’assassin ayant apparemment rebroussé chemin, dire qu’une personne a essayé de le tuer serait sûrement suspect, et bien qu’il allait trouver une parade afin de se dédouaner de tout cela, il se fit couper l’herbe sous le pied n’ayant pas le temps de donner sa version des faits. Le flic lui dit simplement '“a terre”' avant de pousser notre protagoniste.

Un Katana passe non loin de là, finalement notre visiteur n’avait pas pour idée d’abandonner sa cible. Un fumigène libère une fumée danse obstruant la vision et qui comme petit bonus rend l’air difficilement respirable. Quelle merde ! Par instinct de survie Yama, utilise son alter afin de se recouvrir de roche et ainsi se protéger d’un éventuel coup. D’ailleurs, il fonctionne celui-là ! Était-ce finalement Teru qui n’arrivait tout simplement pas à l’utiliser tout à l’heure ? Possible. Un rire nerveux accueille les dires du policier, qui apparemment fait son possible pour calmer la situation. Pour Teru, la seule finalité à tout ceci sera un combat, un combat ou quelqu’un mourra.

T’es obstiné comme gars. S’exprime-t-il d’une manière, assez forte pour que celui voulant le tuer l’entende. À oui, Messieurs l'Officier, voici celui avec qui j’étais il y a peu… Un gars charmant !

Accroupi, Teru attend d’avoir son agresseur en visu afin de lui asséner un coup capable de calmer ses ardeurs une bonne fois pour toutes.

Spoiler:
 
Miden Aizawa
Vilain
avatar
Surnom : Eraser Ghost
Profession : Assassin
Rang : A
Yens : 495
Renommée : 175
Alignement : Esprit Libre
Re: Le jeu des Ombres ~ Malaki et Teru || Jeu 13 Sep - 19:03

Le jeu des Ombres

Eraser Ghost // Miden Aizawa


Contre toutes attentes, le fumigène du policier libère un épais nuage de fumée qui englobe et fini par avaler toute la ruelle. Prit de court, Aizawa se retrouve ainsi quelques instants stoppé dans sa course... Sans aucune visibilité ni possibilité de se servir de son propre alter, le voilà forcé d'admettre que son plan initial vient tout bonnement de partir en fumée. Malgré tout, Aizawa se décide et tente le tout pour le tout en fendant l'air de son long katana à l'endroit exacte où il avait vu Yama. Manque de chance pour lui, son temps d'hésitation avait permit au policier de le soustraire du chant mortel de sa sombre lame.
Eraser Ghost ~ " Tch ! " Jura-t-il alors qu'il était déjà en train de réorienter la trajectoire de son arme.

Cette fois un tintement sonore ressortit de la seconde frappe. Le choc fut si rude que l'assassin manqua de peu de relâcher l'emprise de son arme durant son attaque. Quoi qu'il venait de frapper, la surface était extrêmement solide et robuste. L'Eraser recula dés lors de quelques mètres, conscient de n'être devenu qu'une simple proie facile pour les deux utilisateurs d'Alter qu'il avait en face de lui.
Alors qu'il réfléchissait, la voix de l'Heavy Cops retentit finalement par delà le nuage de fumée qui était gentiment en train de s'élever vers les cieux. Celui-ci avait bien raison sur un point en affirmant que les autorités ne mettraient que peu de temps à les retrouver. Une telle agitation aussi tard le soir ne rendrait que plus simple l'intervention de la police, qui n'aurait alors qu'à voir la fumée pour se diriger vers eux...
Eraser Ghost ~ " Si le mieux pour tous consiste à me remettre la tête de cet homme, alors nous pourrons éventuellement nous entendre... "  Fit-il sur le ton du sarcasme. " Mais j'imagine que cela ne doit pas faire parti de vos méthodes... Soit, cela m'aura au moins permit de voir qu'il nous est encore impossible de confondre nos idéaux pour le moment. Le destin est parfois cocasse, sans doute ce criminel devait-il vivre lui aussi...  "

Un discours bien mystérieux dont le sens ne serait principalement comprit que par le policier. En effet voilà quelques années déjà que Aizawa avait sauvé la vie de l'Heavy cops au cour d'une rixe entre lui et un vilain. Le destin avait voulu que l'Eraser ne manifeste aucune volonté de l'éliminer le même jour. Sa cible n'avait été que le vilain qu'il avait tué devant lui et non ce policier. Un choix que l'assassin aurait pu regretter aujourd'hui... Du moins à première vue.
Eraser Ghost ~ " Puisque vous m'y résolvez, je concède à laisser vivre Yama et à éliminer en contre partie les commanditaires de ma mission. Je n'apprécie guère que ma notoriété ne soit entachée par un raté.. " Fit-il on ne peut plus sérieusement." Mais dans ce cas alors, vous aussi devrez céder et fermer les yeux sur les raisons qui vous auront pousser à rencontrer cet homme. Quelles qu'elles soient, j'imagine qu'un policier qui retrouve un criminel est forcé par l'éthique, d'effectuer sa besogne."
Contenu sponsorisé
Re: Le jeu des Ombres ~ Malaki et Teru ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les Ombres
» Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]
» L'Europe des ombres
» Les ombres (pv Sai)
» Le départ des ombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Autres lieux :: Autres :: Flashbacks-
Sauter vers:
spider