L'homme volcanique
header

Partagez|

L'homme volcanique

Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Renommée : 175
Alignement : Indécis
L'homme volcanique || Jeu 21 Juin - 23:20

ft. NAKAMURA KEITA
Vulcain. Ce nom sillonnait le monde de l'ombre comme une rumeur qui se transmettait de bouche à bouche. C'était un homme réputé pour sa violence extrême. Un de ces personnages fous furieux qui ne craignaient ni la douleur, ni la torture, mais qui craignaient seulement l'ennui et la routine.

Parmi les vilains, ce genre de profil était relativement courant. Certains étaient devenus des vilains juste pour pouvoir se défouler en combat avec leur alter, sans limites et sans restrictions, en toute liberté. C'étaient ceux qui étaient les plus craints par la population et les héros car ils ne savaient pas se retenir.

Et cet homme était un cran au-dessus des autres à cause de sa puissance de destruction largement supérieur. Il possédait un alter qui lui permettait de maîtriser la lave et chaque fois qu'il effectuait un combat, le terrain finissait toujours ravagé.

À force d'enchaîner ses actes de meurtres et barbaries, beaucoup commençaient à le considérer comme un simple terroriste qui ne pensait qu'à la destruction. Quelque part, c'était sans doute vrai. Aucun homme n'effectuerait autant de missions nécessitant de la violence s'il n'avait pas un goût prononcé pour la destruction.

« Un terroriste, mh.. »

J'avais effectué quelques recherches sur sa personne. C'était la première chose que j'avais faite en rejoignant le Syndicat. J'avais cherché des informations sur le profil de chaque membre, allant du plus influent au moins influent. Cela faisait une dizaine d'années qu'il avait rejoint l'organisation. Il faisait parti des lieutenants. Soit, un grade au-dessus de Homura Rin.

C'était une preuve qu'il pouvait être un puissant allié. Aujourd'hui, j'allais à sa rencontre non pas en tant que Homura Rin, mais en tant qu'informateur afin de lui demander son aide. En principe, c'était rare pour moi de demander de l'aide à quelqu'un que je ne connaissais pas. Je préférais rester dans mon entourage et travailler ceux avec qui j'avais déjà effectué un échange. Mais cette fois-ci, personne n'avait le bon profil, alors j'étais forcé demander ailleurs.

Marchant dans les rues de Sapporo vêtu de noir avec un masque de visage déformé, je n'eus pas grand mal à trouver ma cible. Je le suivis de loin, jusqu'à me trouver seul dans un recoin pour faire mon apparition.

« Yo, Nakamura Keita, aussi surnommé Vulcain. C'est bien ça ? »

________________



Rin's ThemeFrench Version



Dernière édition par Homura Rin le Sam 23 Juin - 8:11, édité 6 fois
Nakamura Keita
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Vulcain
Profession : Mercenaire - Lieutenant du Syndicat
Rang : S
Yens : 1685
Renommée : 294
Alignement : Destructeur
Re: L'homme volcanique || Ven 22 Juin - 11:44

L'homme volcanique


- Aaaah… Alors c’est toi qui m’suivait depuis un moment ? J’me disais bien que y’avait un fouineur pas loin !

J’grognai comme un sale clebs. Ces derniers temps, y’avait pas mal d’types d’ce genre qui m’suivaient. Pour quelle raison ? Va savoir ! Toujours est-il que c’était assez chiant d’être fliqué d’la sorte. J’étais p’être un sale type mais c’était pas une raison, si ? Au début, c’est fendard, amusant, tout c’que vous voulez dans l’genre, mais à la longue, ça devenait presque saoulant. Saoulant parce que j’venais à m’demander c’que ces gens m’voulaient en fait. C’était bien beau d’me suivre un peu partout mais fallait p’être initier une action. C’que c’lui qui m’faisait face avait eu les couilles d’faire. Après, qu’est-ce qu’il voulait ? J’en savais rien. Vraiment rien. Et à bien des égards, j’vins à m’dire que j’aurai pas dû lui répondre si facilement. S’il avait un alter psychique ou un truc dans l'genre, j’étais quasi dans la merde…

- T’sais que c’est chelou qu’un type comme toi s’pointe devant moi comme ça, en pleine ruelle… ?

Ma voix devint bien plus rauque qu’auparavant. Si c’était un sale type qui voulait s’foutre d’ma gueule, ça risquait d’mal s’passer. Pareil pour un assassin. Les règlements d’compte dans notre putain d’milieu étaient légions et j’étais pas assez con pour les ignorer même si on m’avait jamais vraiment cherché d’noises à ce niveau-là. Déjà parce que j’étais assez violent et ensuite parce que j’bénéficiais d’la « protection » du syndicat dont j’ne cachais pas mon affiliation. J’cachais jamais rien ou presque d’ailleurs. Mais là n’était pas l’plus important. L’plus important, c’était cette personne intrigante devant moi qui m’disait rien qui vaille. Et comme j’étais d’nature méfiante et suspicieuse, j’me mis à serrer mes poings avant d’faire apparaitre d’la lave qui s’mit à suinter d’toutes mes pores.

Protection efficace.

- Ça répond à ta question ? D’ailleurs, la politesse voudrait qu’on s’présente et qu’on retire son masque. J’aime pas causer avec les gens qui cachent leurs gueules…

Là-dessus, j’fis un pas menaçant vers lui alors que l’air s’réchauffait dangereusement autour d’nous.

La faute à mon alter, très clairement.

- Si tu m’dis pas c’que tu veux tout d’suite, j’risque d’te faire la peau en moins d’temps qu’il n’en faut.

Et j’étais on n’peut plus sérieux.

________________


Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Renommée : 175
Alignement : Indécis
Re: L'homme volcanique || Sam 23 Juin - 8:11

« Je suppose.. »

Imperturbable, je demeurais immobile face à son regard menaçant. Effectivement, cela ne faisait pas de doute possible. Vulcain, l'homme qui manipulait le magma. Sa réaction était tout à fait prévisible de sa part. Il était réputé pour sa violence, je ne m'attendais pas à ce qu'il coopère en simplement deux mots. Même si quelque part, je ne m'attendais pas non plus à être menacé suite à une simple salutation.

Enfin, face à ce genre de personnage, il fallait prendre des risques dés l'instant que l'on voulait obtenir un service de sa part. Calmement, je m'avançai d'un pas vers lui avant de prendre la parole d'une voix neutre.

« Faceless. Informateur. C'est ainsi que l'on m'appelle et c'est ainsi que je me présente. Mon masque représente mon identité : l'absence de visage. Vous pouvez me considérer comme un personnage dont le visage est sans importance et cela vous épargne de retenir un visage de plus : ce nom suffit à me caractériser.

Je suis venu vous proposer un travail qui correspond parfaitement à vos activités habituelles.

Sakata, un clan de Yakuzas qui œuvre dans les traffics de drogues, d'armes et d'organes, dans la ville de Sapporo. C'est clan qui est devenu problématique, car ses actions se font de plus en plus grandes et menacent de révéler aux forces de l'ordre les autres clans Yakuzas dont il possède les secrets.

Il faudrait récupérer les papiers, puis.. éliminer ce clan, au sens propre du terme. Mes clients semblent vouloir voir le sang de leurs membres couler et leur quartier général réduit en miettes. Celui-ci se trouve légèrement en banlieue..

J'ai pensé que ce travail pourrait vous plaire, c'est une des raisons pour laquelle je me suis tournée vers vous, aussi parce que vous possédez une bonne notoriété et que je rêve de pouvoir travailler avec un homme tel que vous.. Bien évidemment, vous serez rémunéré au juste prix. Qu'en pensez vous ?
»

Je le fixais du regard, attendant sa réponse. En apparence, je tâchais de paraître toujours aussi calme. Impassible. Imperturbable. Mais derrière mon masque je demeurais méfiant. Je le toisais du regard sans bouger d'un pouce, tentant de lire ses pensées pour prévenir le moindre de ses attaques. Au premier mouvement se révélant être une offensive de sa part et je reculais de trois pas en arrière pour esquiver..

________________



Rin's ThemeFrench Version

Nakamura Keita
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Vulcain
Profession : Mercenaire - Lieutenant du Syndicat
Rang : S
Yens : 1685
Renommée : 294
Alignement : Destructeur
Re: L'homme volcanique || Lun 25 Juin - 19:09

L'homme volcanique


- T’as pas l’air d’flipper, toi…

Méfiance et colère s’dissipèrent instantanément et pour cause : J’aimais bien les gens avec des couilles. ‘Fin, y’en a qui avaient d’trop grosses balles au point d’friser l’irrespect, mais c’lui là n’était pas du tout arrogant ou même impoli. Bien… Qui plus est, l’job qu’il venait d’mentionner n’était pas pour m’déplaire. Y’avait pas qu’les héros ou les civils susceptibles d’être mes proies. Y’avait aussi des vilains et tous ceux qui bossaient au noir ou dans l’monde du crime. J’me sentais d’ailleurs débonnaire à l’idée d’protéger notre belle fuite d’potentiels balances. Parce qu’il va s’en dire que c’contrat, j’allais l’accepter. On crachait jamais sur un boulot pareil, l’fun qu’il pouvait m’procurer était bien trop alléchant…

- Au juste prix ? Et qu’est-ce que t’entends par là, gamin ? Mes services sont pas donnés, hé…

J’mentais. En vérité, il m’fallait peu. L’argent pour moi n’avait  jamais vraiment été un moteur dans ma vie. C’est limite si j’m’en battais les couilles. Tout c’que j’faisais dans c’sens, c’était pour Haya. Et aussi pour Iseul. Qu’est-ce qu’on ferait pas pour cette bonasse, sérieux ! J’eus un sourire gras en pensant à elle puis j’consentis à arrêter d’faire l’fier en faisant disparaitre peu à peu la lave qui m’recouvrait. Plus la température monterait et plus l’autre là se sentirait pas forcément à l’aise à mes côtés alors qu’il venait m’parler affaires. Heureusement pour lui d’ailleurs. Avec cette ruelle étroite, esquiver des salves d’lave même pour un type aussi frèle que lui –et donc certainement agile- serait tout d’même compliqué.

- J’supporte pas du tout d’causer avec un type masqué. Ça m’fait vraiment chier. Rien à foutre d’ton surnom d’ailleurs. Enfin soit… Si tu m’causes d’un bon prix et qu’tu m’avances la moitié, j’te règle l’affaire en moins d’48h. Juste l’temps pour moi d’récolter quelques inf…

J’suspendis ma phrase, avant d’me remémorer d’ce qu’il venait d’me dire à propos d’son métier…

- Informateur que tu m’disais ? Du coup, t’pourrais m’refiler leurs différents emplacements et les têtes à abattre impérativement ? J’peux t’assurer que buter ces gens s’ra pas difficile, mais il peut y avoir deux trois souris qui risquent d’s’échapper. L’risque zéro existe pas…

J’étais un pro. J’étais un bon. Mais j’connaissais aussi les risques du métier et les chances d’pas pouvoir réussir la mission d’façon impeccable. A 100% quoi. Tout était possible dans c’monde. D’ailleurs, si ça s’trouvait, l’type m’envoyait en pâture. C’était aussi une manière d’supprimer quelqu’un : Lui tendre un guet-apens derrière une mission aux allures intéressantes. D’quoi m’refroidir un minimum d’où l’fait que j’fronçai mes sourcils. J’restai tout d’même calme et j’fouillai mes poches pour sortir une clope. Ça avait l’art d’m’apaiser instantanément. Après l’avoir allumé à l’aide d’mon pouce droit que j’avais recouvert d’lave, j’tirai une taffe qui m’tranquillisa, puis j’ouvris une dernière fois ma gueule :

- Faudrait aussi que j’sache pour qui j’travaille exactement. C’est important parce que si c’sont pas des copains du syndicat, tu peux aller voir ailleurs, gamin…

________________


Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Renommée : 175
Alignement : Indécis
Re: L'homme volcanique || Lun 25 Juin - 23:01

« Contrairement à ce que laissent croire les apparences, vous êtes une personne plutôt fidèle. Rassurez-vous, le commanditaire de la mission est un clan rival aux Sakata, les Hijikata. Ce sont des alliés du Syndicat. Enfin, des alliés ou plutôt des futurs alliés..

Le Syndicat tente depuis un moment de les rallier à l'organisation, mais les ainés du clan Hijikata s'entêtent à vouloir conserver leur indépendance en respect à l'histoire de leur clan. C'est par ailleurs une des raisons pour laquelle ils ont fait appel à moi : un informateur neutre.

Néanmoins, si vous effectuez un bon travail, les aînés pourront bien être contents et accepter de se lier au Syndicat. Tout est à votre avantage. Cela aurait été étrange pour moi de vous proposer un travail qui va contre votre affiliation..
»

Qui était par ailleurs également la mienne, mais c'était un secret.

« Pour ce qui est de l'argent, voici une avance.. »

Je sortis de ma poche une petite enveloppe contenant plusieurs billets. D'un geste habile de la main, je le lançai en direction du jeune homme.

« ..C'est peu, mais c'est une avance. Si nous fournissons un bon travail, notre client est prêt à payer bien plus. Vous n'avez pas à vous en faire. lLe clan Hijikata est un grand clan, ils tiennent toujours parole. Néanmoins, il faut fournir un bon travail. »

La somme contenue dans l'enveloppe était en réalité déjà immense, mais ce qui l'attendait en cas de réussite l'était encore plus. Dans ce métier, ce qui faisait la différence entre les prix, ce n'était pas le travail demandé bien que celui-ci jouait sur la somme totale, mais c'était principalement la générosité du client. Et plus le client était riche, moins il avait de remords à dépenser.

« Puis concernant leur emplacement ainsi que les profils.. Les voici. »

Je lui donnai au même moment une petite clef USB contenant toutes les informations nécessaires.

« Je vous accompagnerai. J'ai juste besoin de récupérer les documents et papiers preuves des trafics qu'ils ont effectué jusqu'à présent. Une fois que je les aurais en mains, vous pourrez détruire les plafonds, parquets et membres comme bon vous semblera.. Je vous laisse le temps de jeter un coup d'œil à tout ça et si vous n'avez pas d'autres interrogations, retrouvons-nous au dernier lieu indiqué sur la clef USB. »

Sur ces dernières paroles, j'inclinai légèrement la tête en signe de respect avant de disparaître.

________________



Rin's ThemeFrench Version

Nakamura Keita
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Vulcain
Profession : Mercenaire - Lieutenant du Syndicat
Rang : S
Yens : 1685
Renommée : 294
Alignement : Destructeur
Re: L'homme volcanique || Mer 27 Juin - 11:31

L'homme volcanique


- Il est con ou quoi c’lui là ?!

L’fameux Faceless s’était barré avant même que j’lui pose d’autres questions au préalable. C’était bien la peine d’me donner la permission de demander un peu plus d’précisions. Y’a des gens dans c’milieu quoi, j’vous jure… On aimerait bien leur faire la peau ! J’grognai pas longtemps ceci dit. Vu que j’ressentais plus sa « présence », il servait à rien d’rager tout seul. Parfois, j’savais faire preuve d’sang-froid, faut pas croire. Juste parfois. Pas toujours. Mais là n’était pas l’plus important puisque j’m’étais mis à vérifier l’contenu d’l’enveloppe. Et pour une p’tain d’avance, j’devais dire que y’avait pas mal d’oseille. Mes contractants m’prenaient pas du tout pour un con et ça, ça faisait plaisir ; même si j’avais pas forcément un lien très profond avec l’fric. Il m’servait plus à boire et à m’occuper d’Haya comme y faut, sans oublier les p'tits cadeaux pour cette bonasse d'coréenne…

J’avais fini par hausser les épaules avant d’fourrer l’tout dans l’une d’mes poches avant d’me tailler du coin vu qu’il n’y avait plus rien à faire là. Au lieu d’tracer direct vers ma piaule, j’fis un p’tit détour dans un bar pour bien m’rincer l’gosier pendant deux ou trois heures. C’est une fois éméché que j’décidai d’rentrer chez moi. Y’a bien deux ou trois cons qui voulurent m’attaquer pour l’fun d’le faire, mais ils finirent carbonisés, évidemment. Dans cette ville, tout allait vite et personne n’avait vraiment l’temps d’compter les cadavres. La notion d’grande perte était vague chez nous. Dérisoire. C’était triste comme constat, mais c’était comme ça. Sapporo était un gros no-man’s land, même si beaucoup d’gouvernementaux voulaient s’voiler la face étant donné la présence rigolote d’force d’l’ordre dans l’coin. Des couards pour la plupart…

Une fois rentré, j’tombai viteuf sur mon lit. Pas l’temps d’mater c’que l’masqué m’avait donné. S’il avait cru que ça se serait fait dans la même soirée, il s’était lourdement trompé. Même si les missions avaient des deadlines, j’prenais toujours mon temps pour les exécuter comme il faut. J’étais p’être une machine prête à servir mon groupe avec –fausse- dévotion, mais pour c’qui était du mercenariat, j’me faisais pas chier. Pas du tout. Du coup, j’avais comaté durant des heures. A mon reveil le lendemain, il était déjà 15h. Et autant dire qu’avec ma gueule d’bois, j’avais complètement oublié l’contrat, carrément. J’glandai pendant un long moment dans ma piaule jusqu’à avoir l’envie d’griller une clope. L’envie m’força donc à fouiller mes vêtements, mais plutôt qu’un paquet d’cigarettes, j’tombai sur la fameuse clé usb qui m’rappela l’bail…

Chienne d’vie… Faut croire que j’avais pas l’choix que d’voir tout ça… C’qui m’poussa à aller vers mon PC.

***

Deux jours. C’est que deux jours plus tard que j’me retrouvai planqué dans un coin pas bien loin du fief des fameux Sakata. J’avais pris l’temps d’bien mémoriser les gueules des chiens que j’allais abattre ainsi que tous les détails susceptibles d’m’aider dans ma besogne à venir comme les alters des mecs les plus mastocs du clan. Faut dire qu’on pouvait pas s’targuer d’avoir un tant soit peu d’influence si on avait pas des hommes d’mains dignes d’ce nom. Plutôt évident non ? Pourtant, leur nombre et leurs noms bien connus dans l’milieu m’fit pas vraiment flipper. En fait, plus c’était corsé, plus c’était bon et c’était bien évidemment d’cette façon qu’on marquait son blaze dans l’marbre. Maintenant, y’avait plus qu’à attendre l’autre masqué qu’avait laissé un contact dans la clé usb et à qui j’avais laissé un message, histoire qu'il bouge son cul fissa.

Faceless avait pas intérêt à tarder s’il voulait ses documents…

C’est que j’avais rapidement l’sang très chaud moi. Bouillant comme un volcan…

________________


Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Renommée : 175
Alignement : Indécis
Re: L'homme volcanique || Jeu 28 Juin - 22:39

Après l'avoir rencontré une fois en personne, je commençais à saisir le personnage. Vulcain. Il répondait bien à sa réputation, c'était un homme de sang chaud qui ressemblait à un véritable volcan sur pattes, mais ce caractère explosif était ce qui faisait sa force. Bien que je n'étais pas habitué à travailler avec des personnes dans son genre, c'était pour moi une bonne occasion.

Quelque part, il complétait ma faiblesse et je complétais la sienne. Je n'étais pas très avantagé au combat face aux brutes de force physique, alors que lui n'était pas très avantagé au combat face aux utilisateurs d'alters psychiques, à en voir comment il répondait au premier inconnu. Nous nous complétions parfaitement en terme d'efficacité. Le travail de cette fois-ci devrait être simple à régler.

Rapidement, j'attrapai une veste noire que j'enfilai par-dessus mon tee-shirt et je remontai la fermeture jusqu'en haut. Celle-ci m'arrivait à peu près au nez. Puis sans m'arrêter, je pris au passage une casquette noire posée sur le placard avant de sortir de chez moi.

Il ne semblait pas être le genre de personne à attendre, sauf les femmes selon les rumeurs. Il valait mieux pour moi ne pas arriver en retard. Je devais m'adapter à mon coéquipier pour que tout se passe bien sans encombre, c'était dans le domaine du travail professionnel.

J'arrivai sur place à peu près au même moment que ce dernier. Au moment où je croisai son regard, je fis un simple mouvement de la tête pour le saluer.

« Yo. Vous avez eu le temps de jeter un coup d'œil aux informations de vos cibles ? Avez-vous des questions ? Si non, nous pouvions débuter la mission. »

J'attendis sa réponse avant de tourner mon regard en direction du quartier général des Sakata, derrière les feuilles du buisson. Je pointai du doigt une fenêtre située à l'ouest du bâtiment.

« Il nous faudrait nous faufiler par cette fenêtre. Celle-ci mène directement au bureau du chef de clan. Les documents que je cherche doivent se trouver dans un des tiroirs ou placards de son bureau. Mh.. Je pense passer en premier pour assurer la voie et vous me rejoignez juste après au moment où je vous fais signe, cela vous irait ? »

Il n'était pas réputé des plus discrets..

________________



Rin's ThemeFrench Version

Nakamura Keita
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Vulcain
Profession : Mercenaire - Lieutenant du Syndicat
Rang : S
Yens : 1685
Renommée : 294
Alignement : Destructeur
Re: L'homme volcanique || Lun 2 Juil - 9:34

L'homme volcanique


- Gamin…

S’il avait cette fois-ci pris l’temps d’me questionner et d’attendre d’voir si j’avais pas d’interrogations ou même d’remarques, j’eus la nette impression que j’avais affaire à un gamin encore un peu inexpérimenté. Mais un gamin qui semblait avoir la confiance d’la haute. Comme quoi, la valeur n’attendait vraiment pas l’nombre des années ; même s’il lui restait encore du chemin à parcourir. Oui, parce que j’avais grillé qu’il était jeune. Assez jeune. Corpulence frêle, voix pas encore si grave que ça, manière d’faire d’un novice ou presque… Tout hurlait sur lui que j’avais en face de moi un gosse. Question d’intuition. D’ressenti. D’vécu. On apprenait clairement pas la grimace au vieux singe. Clairement pas.

- Douter d’mon professionnalisme en m’posant ces questions, ça s’fait pas, t’sais…

Sans attendre, j’fouillai mes poches avant d’m’allumer une clope, tranquillement, comme si d’rien était. J’aurai pu lui dire que j’m’étais gelé les miches à l’attendre et tout, sauf qu’il était arrivé quelques secondes après moi, sans compter qu’une telle phrase serait pas du tout crédible quand on savait la nature même d’mon alter. Avoir froid hein… C’était même marrant dans un certain sens, en fait. Est-ce que j’avais déjà eu froid moi ? J’avais beau m’triturer l’esprit que j’me souvins d’rien. J’finis néanmoins par faire de l’ordre dans mes pensées en profitant d’ma cigarette. La nicotine avait l’don d’me calmer instantanément. Comme une came. Et c’était une bonne chose pour Faceless tout compte fait…

- J’vais pas t’suivre, mais plutôt tout bousiller et les attirer à moi comme des mouches pour mieux en finir. Du coup ouais, va en premier et fais c’que t’as à faire. Par contre, j’te donne un quart d’heure. Pas plus.

Son plan n’était pas mauvais. Mais il aurait pu m’dire d’occasionner un bordel c’qui lui permettrait d’pouvoir plus facilement atteindre l’endroit qu’il visait, étant donné que tous les gardes et combattants d’ce clan allaient  s’focaliser sur ma seule présence. J’étais un bon leurre quoi. M’enfin… S’il voulait s’jouer les ninjas ou même les espions, c’était pas moi qu’allait casser son p’tit délire. Il pouvait bouger son cul tranquillement et aller faire mumuse tranquillement. D’ailleurs, j’consultai ma montre avant d’la lui montrer en la tapotant du bout de l’index comme pour lui faire comprendre que l’compte à rebours avait commencé. Jusqu’à c’que la mission finisse, j’avais plus grand-chose à lui raconter.

________________


Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Renommée : 175
Alignement : Indécis
Re: L'homme volcanique || Mer 25 Juil - 17:38

En effet, j'aurais pu lui demander d'attirer l'attention des gardes à l'extérieur, mais j'avais peur que cela ne passe pas crédible. Pourquoi est-ce qu'une personne viendrait soudainement demander la bagarre aux portes du quartier général des sakatas ?

Soit, ils étaient stupides et se laissaient facilement berner par ce piège. Soit, il étaient rusés et retournaient surveiller leurs arrières. Malheureusement, je craignais fort la deuxième option. Ils avaient déjà des différents avec les autres clans. Ils devaient sur leurs gardes plus que jamais. Et de nature prudent, je ne voulais pas prendre le risque de tout faire échouer.

Je hochai la tête en signe d'acquiescement. Puis sans plus tarder, je pris le chemin à pas de course vers le bâtiment central. L'heure tournait, mon partenaire n'était pas du genre à être patient. Rapidement, j'arrivai sous la fenêtre du bureau principal. J'avais mémorisé tout le plan avant de venir. Cela m'évitait ainsi les pièges, les caméras, et les culs de sac.

Quelque part, cette volonté de tout garder sous contrôle et de tout faire moi-même était le résultat de mon entraînement en tant qu’espion, mais cela reflétait aussi un léger manque de confiance à indéniable à l’égard de mon partenaire. J’ignorai si c’était un défaut. Il fallait dire que c’était la première fois que l’on travaillait ensemble. J’avais une bonne connaissance de ses capacités, de son parcourt, de sa personnalité.. Cependant, contrairement à mes anciens partenaires, c’était un personnage bien plus imprévisible et effrayant..

Je lançai une corde, puis à la manière des ninjas, je grimpai jusqu'à la fenêtre. J’attendis que le bureau se vide pour rentrer discrètement et commencer à fouiller les tiroirs.. Jusqu’à ce que la porte s’ouvrit derrière moi pour laisser entendre deux coups de feu venir dans ma direction.. J’étais démasqué..

Pendant ce temps, deux membres du clan quittaient le quartier général pour partir en mission en centre-ville. Ils marchaient d’un air nonchalant, puis brusquement, l’un d’entre eux s’arrêta net. Il se mit à renifler l’air avant de se tourner vers son partenaire d’un air grave.

« Ca sent le cramé. »

________________



Rin's ThemeFrench Version

Nakamura Keita
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Vulcain
Profession : Mercenaire - Lieutenant du Syndicat
Rang : S
Yens : 1685
Renommée : 294
Alignement : Destructeur
Re: L'homme volcanique || Dim 29 Juil - 3:07

L'homme volcanique


Et dire que les minutes d’attente n’furent même pas totalement écoulées...

- T’as un bon odorat, dis donc… On aurait dit un clébard, bwahahaha !

Et avant que le partenaire d’celui qui v’nait de l’ouvrir n’puisse répondre, j’étais soudainement apparu devant lesdits membres qui partaient en mission. Les deux gusses furent étonnés d’voir un type débarquer d’nulle part, mais c’qui les inquiéta l’plus, c’était bel et bien l’fait que j’avais mes bras recouverts d’magma. Même pas l’temps pour eux d’réagir convenablement que j’les avais recouvert d’lave avant qu’ils n’fondent dans d’atroces souffrances non sans les hurlements d’agonie qui allaient avec. Bien entendu, leurs cris n’furent pas tombés dans des oreilles d’sourds puisque d’autres toutous et larbins s’rameutèrent aussitôt dans les environs alors que j’commençais à m’avancer rapidement vers l’entrée d’leur QG où d’vait s’trouver l’plus gros d’leur troupe. Une bonne chose pour moi à tous égards.

- PUTAIN, IL SE PASSE QUOI ?!

Sauf que ceux qui vinrent dans ma direction n’eurent franchement pas l’temps d’comprendre. En l’espace de quelques secondes, plusieurs boules d’lave purent furent décochés vers eux à la manière d’une pluie d’météorites. Beaucoup s’mangèrent mon magma en pleine gueule tandis que les plus chanceux eurent l’temps d’esquiver, d’se planquer ou même d’reculer stratégiquement pour n’pas dire fuir. Quant à moi, c’est avec du plaisir que j’me mis à bombarder leurs positions sans relâche. J’étais comme un volcan en éruption et mes projectiles, même sans forcément faire mouche, détruisaient les bâtisses qui s’trouvaient devant moi, c’qui engendraient des décombres qui retombaient impitoyablement sur ceux qui pensaient s’être planqués comme y faut. Un vrai désastre dans l’camp ennemi.

- BWAHAHAHAHA !  RAMENEZ UN TYPE AVEC UN ALTER !  DES CHIENS D’VOTRE GENRE AVEC DES ARMES À FEU OU DES SABRES, ÇA SUFFIRA PAS !!!!

J’espérais vraiment pour l’gosse qu’il avait réussi à atteindre ses objectifs parce que dans ma folie destructrice qui suivrait, y’avait grave moyen qu’il s’prenne d’la lave en pleine face ou même un truc qui lui tomberait sur l’coin d’la tronche. C’était pas que j’l’appréciais en fait, mais j’avais envie d’faire mon job comme il s’doit sans compter que même si j’bossais jamais vraiment pour l’fric, j’avais tout d’même à cœur d’recevoir tout mon dû. Avec « c’petit argent d’poche », j’étais sûr qu’Haya allait pouvoir faire des trucs avec et j’parlais même pas des pâtisseries et autres bijoux que j’pouvais payer pour amadouer l’autre bonasse là. Ouais, tout l’temps en train d’penser à son cul. C’était presque maladif, mais j’y pouvais pas grand-chose. Mais pas aussi maladif que c’que j’faisais là. Et  pas plus intéressant qu’un groupe qui s’détachait vers moi…

Du côté du gosse, l’un des tireurs cessa momentanément d’vider son chargeur vers l’intrus pour appeler des renforts vers l’bureau où ils étaient.

D’quoi l’foutre définitivement dans la mouise s’il s’dépêchait pas !

________________


Contenu sponsorisé
Re: L'homme volcanique ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Voilà un homme que Sarko ne comprendra pas.
» Prime et renom de l'homme au boomerang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Autres lieux :: Autres :: Flashbacks-
Sauter vers:
spider