Littérature
header

Partagez|

Littérature

Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Alignement : Indécis
Littérature || Ven 22 Juin - 8:05

ft. KOBAYASHI SORA
Ce jour-là, je n'avais rien de prévu. J'avais terminé les cours relativement tôt à cause de quelques professeurs absents et je n'avais aucun client qui demandait à me voir pour échanger des informations. C'était pourquoi j'avais toute mon après-midi disponible devant moi.

N'ayant point envie de flâner dans les ruelles de Tokyo, je décidai d'aller me reposer à la bibliothèque. Cela faisait un moment que je n'étais pas venu. Ma dernière visite remontait avant les vacances d'été. Durant celles-ci, j'étais resté à Sapporo, petite île déserte gouvernée par les lois criminelles.

J'avais emprunté trois livres que je n'avais toujours pas rendus. C'était une bonne occasion pour en emprunter deux nouveaux. Takatsuki Sen, mon auteur préféré, avait sorti un nouveau roman durant l'été et il me tardait de le lire.

Je traversai rapidement les ruelles de la ville avec mes livres coincés sous le bras, puis après quelques minutes de marche, je finis par arriver devant le grand bâtiment qui servait de bibliothèque. Il faisait cinq étages, chaque étage correspondant à une catégorie de littérature différente. J'arrivai devant l'entrée, je vins déposer mes livres dans un grand bac situé à l'accueil avant de monter à l'étage.

Je remarquai la présence de multiples affiches collées au mur. Ils indiquaient qu'un salon de littérature avait lieu ce même jour, en l'honneur des nombreux écrits parus durant l'été dernier. Les écrivains de renom avaient été invités pour venir parler de leur œuvre.

L'entrée n'était pas sélective, le salon était ouvert à tous ceux qui étaient abonnés à la bibliothèque. C'était une occasion pour les auteurs d'échanger avec leurs lecteurs afin de connaître leurs avis et leurs opinions sur ce qu'ils avaient écrit.

Je fixais l'affiche légèrement hésitant. Je n'étais pas habitué à ces évènements bondés de monde, mais c'était une façon de faire passer le temps. Après un court instant de réflexion, je finis par me laisser tenter par la curiosité. Je montai jusqu'au dernier étage où je découvris une foule de monde regroupée par table à discuter littérature.

________________



Rin's ThemeFrench Version

Nishiki Saitô
Ingénieur professionnel
avatar
Surnom : Big Bang
Profession : Ingénieur et Héros de Tsukeru
Rang : A
Yens : 600
Alignement : Malfaisant
Re: Littérature || Sam 23 Juin - 9:20


En tant que bibliothécaire de Yuei, l'une de mes missions consistait à écumer les salons littéraires pour dégoter d'éventuelles petites perles à prix indisputables. Plusieurs fois durant les dix dernières années j'avais sillonné les allées entre les auteurs à succès et les auteurs tout court. Les grands penseurs y côtoyaient les grands créatifs et c'est dans le coeur de ce tourbillon de différents courants que je me situais à présent.

Mon objectif paraissait simple dans sa formulation mais était beaucoup plus complexe dans sa réalisation. "Compléter la bibliothèque avec les nouvelles parutions", pensais-je tout haut en scrutant la gigantesque bibliothèque qui trônait au milieu des rues de Tokyo comme un vaste sanctuaire. "Négocier les tarifs, établir le contact avec un auteur", annonçais-je en poussant la porte de cet établissement sacré.

Alors même que j'entamais mes premiers pas, l'odeur du livre me vint aux narines naturellement. La senteur typique du papier neuf ne trompait personne et m'avait déjà frappé sur plusieurs salons littéraires et, compte tenu du nombre d'écrivains présents ici, je ne pouvais que me rendre à l'évidence qu'elle était encore plus forte. Mon regard balaya la salle et le décors tandis que, méticuleux, je cherchais un nom qui me rappellerait quelque chose. Dans l'absolu, je voulais renforcer les rayons abordant les sciences du corps humain, ce qui rassemblait les travaux sur la médecine, l'anatomie, la physiologie, la kinésithérapie, et bien d'autres champs disciplinaires encore. Pour autant, je comptais bien m'arrêter sur les sciences sociales également, ce qui était le vœu de ma Direction, notamment pour profiter des dernières tendances et techniques publicitaires. Le professeur de japonais avait par ailleurs émis la volonté de rapporter plusieurs romans d'un auteur qu'il était en positon d'aborder pour l'année en cours : Idetsu Kanzegai. Je devais impérativement trouver ce monsieur. Enfin, pour les rares moments de détente que les lycéens pouvaient avoir, je devais mettre la main sur plusieurs romans de fiction (policier, heroic fantasy, aventure, classique) ainsi que sur quelques mangas et, spécialité de Yuei, un bon lot de comics en tout genre.

Avec mon bout de papier dans la main, j'avançais dans les rayons comme si je m'étais lancé dans une chasse au trésor. Ma priorité restait évidement cet auteur et, pour le trouver, il me faudrait probablement faire le tour du salon.
Alors que je continuais ma petite enquête, un rassemblement m'alerta. Plusieurs protagonistes étaient en train d'envahir la table d'un auteur dont je parvins à distinguer la moustache, mais rien d'autre. Une longue file commença à se former. A priori, ses ouvrages venaient d'être sortis et soumis à la vente avec dédicace. En observant de plus près, je parvins à voir entre deux visages le nom de cet étrange monsieur : Edward O'Mayel. Appâté par ce nom peu commun, je m'approchais discrètement pour tenter d'écouter la conversation qui venait d'être entamée : l'auteur et son fan parlaient anglais. "Et si je complétais également le rayon de littérature étrangère ?" fis-je en pinçant mon menton. Convaincu par la foule, je me mis en bout de file. Après avoir vécu plus de six décennies, j'avais acquis assez de patience pour savoir attendre sagement.
Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Alignement : Indécis
Re: Littérature || Sam 23 Juin - 10:19

« Connaissez-vous cet auteur ? »

Edward O'Mayel, c'était un auteur très populaire auprès des lecteurs contemporains. J'avais lu plusieurs de ses œuvres. Il aimait bien écrire des romans fantastiques. Enfin, dans notre monde, ses œuvres étaient considérées plutôt comme "réalistes". En effet, il décrivait un univers composé de héros et de vilains avec des pouvoirs surhumains appelés alters.

C'était souvent très stéréotypé. Le héros combattait en l'honneur de la justice. Il était fort, puissant et vaillant. Jamais il ne commettait une seule erreur. Jamais il n'effectuait un seul faux pas. Il était toujours droit et juste, il reflétait l'image typique des héros. Alors que les vilains étaient souvent rendus pathétiques, ridicules et misérables. Ils étaient des êtres faibles et impuissants.

C'était en quelques sortes un miroir de notre monde manichéen avec d'un côté les méchants et de l'autre côté les gentils. Les lecteurs aimaient lire ses œuvres, car c'était un moyen pour eux d'oublier la peur à l'égard des possesseurs d'alter. Derrière cette image de livre pour enfant, il avait une volonté de rassurer la population et empêcher une nouvelle guerre meurtrière comme celle qui avait déjà eu lieu dans notre histoire.

En les appelant héros, cela faisait comprendre qu'ils étaient là pour faire rayonner la Justice et que celle-ci dominera toujours sur le monde du mal. Cependant, était-ce réellement la réalité ? Le monde tout comme les hommes étaient bien plus complexe que ce que décrivaient ses livres. Pouvons-nous réellement classer un homme dans l'une des deux catégories, gentil ou méchant ?

Par exemple, certains enfants naissaient avec un alter répugnant, un pouvoir supposé être un don, mais qui devenait parfois une malédiction. Avait-il choisi d'avoir ce pouvoir ? Avait-il choisi d'être mauvais ? Ce n'était qu'une victime de l'injustice de ce monde. L'homme était une créature qui tout au long de sa vie marchait sur un fil de rasoir, balançant entre le côté des gentils et le côté des méchants. Tout dépendait des circonstances extérieurs qui le feraient balancer plus d'un côté ou de l'autre.

Néanmoins, légèrement intrigué par la présence de cet auteur étranger en personne dans cette grande bibliothèque à Tokyo, je m'avançai dans la file pour tenter d'écouter un peu ses paroles ainsi que ses pensées. C'était sans doute l'un des invités les plus attendu dans ce salon. La foule était de loin la plus importante par rapport aux tables voisines.

« C'est un auteur très en vogue je suppose.. Je me demande par ailleurs si tous les pays se ressemblent dans leur organisation comme nous avec d'un côté les vilains et de l'autre côté les héros ainsi que des agences héroïques.. »

________________



Rin's ThemeFrench Version

Nishiki Saitô
Ingénieur professionnel
avatar
Surnom : Big Bang
Profession : Ingénieur et Héros de Tsukeru
Rang : A
Yens : 600
Alignement : Malfaisant
Re: Littérature || Dim 24 Juin - 9:39


L'air de rien, ce jeune garçon s'était glissé dans mon dos comme une ombre. Etais-je à ce point obnubilé par mes pensées pour avoir négligé tout le reste ? Je me prenais à me dire que j'en oubliais presque que j'étais un ancien héros de Tsukeru et les vieux réflexes qui m'avaient sauvé la vie plusieurs fois jadis perdaient un peu de leur vigueur. Esclave de l'attente, j'avais plongé mon esprit dans une méditation éphémère propice à faire de moi une victime parmi tant d'autres. Légèrement gêné, je lançai un coup d'oeil en arrière pour voir ce visage presque insipide tourné vers moi. Je ne connaissais pas ce jeune homme, mais il dégageait quelque chose. Ses yeux noirs et délavés semblaient attendre une réaction de ma part : ils me guettaient, comme s'ils avaient deviné mes plus noires intentions.

Mon instinct me disait de fuir. De m'éloigner de ce personnage. Mais j'avais de la bouteille et je n'allais pas me laisser impressionner pour si peu. Je fis doucement pivoter mes talons pour me mettre de profil et ainsi pouvoir suivre cet interlocuteur et, dans le même temps, la file qui continuait d'avancer sagement vers l'auteur. M'abordait-il comme une personne lambda ou était-ce un traquenard ? J'étais habillé sobrement, comme une personne lambda, et j'avais attaché mes cheveux en arrière, symbole de rigidité. En soi, je ne dégageais rien de sympathique. Mais surtout, je savais que certains alters parvenaient à lire entre les lignes et cela ne présageait rien de bon. "A qui ai-je l'honneur ?" lançais-je tout de go.

Ayant posé cette question, je tournais légèrement mon regard vers le reste de la bibliothèque avec la volonté de masquer mon désarroi. Pour autant, ce jeune homme avait posé une question et il méritait d'avoir une réponse. Bien sûr que les tendances japonaises se reflétaient dans le monde, et que les agences de héros pullulaient pour donner de l'espoir à la population et faire taire les vilains. Mais il touchait du doigt une réalité qui n'était pas aussi simple. La mode des agences n'était pas qu'une mode : c'était aussi une manigance gouvernementale. Cependant, j'aurais été trop idiot de me trahir en décrivant le fond réel de ma pensée.

"Kobayashi Sora, enchanté. Pour répondre à votre question, il est probable que oui." Je rangeais le bout de papier que, sans me rendre compte, j'avais gardé dans la main. J'en profitais pour me redresser un peu, étant l'héritier d'un passé militaire qui m'avait appris à bien me tenir. "Mais ce n'est pas plus mal ainsi, non ?" fis-je tout innocemment.

En soi, j'aurais bien voulu développer davantage. Cette question ouverte méritait un approfondissement et, si cet homme était ici, c'est qu'il était amoureux de la littérature : aussi devait-il être un esprit éclairé et capable de pousser la réflexion un peu plus loin. Mais avant de dévoiler ma propre pensée, je voulais qu'il dévoile la sienne. Ce réflexe-là, je ne l'avais pas perdu.
Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Alignement : Indécis
Re: Littérature || Dim 24 Juin - 21:34

« Homura Rin, enchanté Kobayashi Sora. »

Le jeune homme semblait légèrement différent des autres individus. Je reconnaissais dans son apparence une forme de rigidité, dans son regard une forme de sagesse. C'était cette aura singulière qui m'avait attiré à lui. Il était risqué de donner son nom à un parfait inconnu, mais il fallait être sincère pour pouvoir sympathiser avec quelqu'un. C'était une sorte de mensonge caché sous la vérité. Calmement, je repris la parole avec un air neutre.

« Vous avez lu beaucoup de ses livres ? Edward O'Mayel, il n'est pas l'auteur que je préfère, mais je lis pour m'instruire afin de ce qui passionne tant les foules. J'ai lu trois de ses œuvres : Avenir Glorieux, Persévérance, Justice. Le héros est toujours glorieux, et le mal finit toujours à terre. C'est intéressant de savoir que ce qui touche le plus de lecteurs, c'est ce genre d'écrit.

Vous avez probablement raison. Tous les pays doivent se ressembler dans leur organisation avec la mondialisation de plus en plus importante dans le monde, mais je ne sais pas si c'est vraiment pour le mieux.. Cela empêche les autres possibilités.

Par exemple : l'organisation politique. Des organisations politiques différentes permettent de comparer laquelle est la meilleure, permettant ainsi à chaque pays de progresser vers un pallier toujours mieux.. Enfin, je ne pense pas qu'il y a beaucoup d'autres alternatives. Il est nécessaire d'avoir des héros pour gouverner et sauver le pays des vilains. Qui voudrait d'un pays gouverné par des vilains ?
»

En réalité, j'étais plutôt curieux de savoir à quoi pourrait ressembler un monde gouverné par des vilains. Peut-être un monde de chaos ? Peut-être un monde de ruines ? Ou encore un lieu pour la naissance d'un monde nouveau ?

« Oh.. »

Tournant le regard en direction de l'écrivain toujours assis sur sa chaise, je vis la jeune femme devant lui partir. Je fis un signe de la tête au jeune homme un léger sourire aimable.

« Vous pouvez y aller. Pour ma part, je pense que finalement je vais me passer de rencontrer cet auteur. »

Je n'étais pas un de ses grands lecteurs. En réalité, je trouvais qu'il n'était qu'un simple écrivain qui écrivait pour divertir le public. Un de ces personnages pour qui l'écriture n'était qu'un moyen de gagner de l'argent. Il était loin de ressembler aux grands auteurs de renom que j'admirais sincèrement.

________________



Rin's ThemeFrench Version

Nishiki Saitô
Ingénieur professionnel
avatar
Surnom : Big Bang
Profession : Ingénieur et Héros de Tsukeru
Rang : A
Yens : 600
Alignement : Malfaisant
Re: Littérature || Dim 1 Juil - 11:34


Ce Monsieur m'embarquait dans un terrain dangereux. J'avais repris confiance en moi maintenant que je pouvais le voir et que nous avions entamé une conversation. Mais en si peu de temps, cette discussion ne devenait pas si anodine et j'étais face à un petit parangon de la pensée complexe. S'il est vrai que le sujet me semblait intéressant, j'avais toujours été soumis à l'obligation de neutralité en matière philosophique, politique et religieuse. A la manière des policiers, nous devions veiller à ne pas investir trop de notre personne dans nos échanges et nos interventions.

Peut-être qu'à force, j'avais fini par m'oublier un peu moi-même ?

Quoiqu'il en soit, l'étrange inconnu, qui n'en était plus un puisque j'avais appris qu'il s'appelait Homura Rin, semblait bien au courant des ouvrages de l'auteur. Il lisait certainement plus que moi et cela était probablement la raison pour laquelle l'esprit de réflexion se manifestait dans ses paroles. Lorsqu'il m'expliqua les scénarios typiques de l'auteur, je songeais que oui, c'était un peu banal. Mais pour Yuei, c'était une aubaine, et cela venait de me convaincre d'avoir un ouvrage dédicacé.

Lorsque la place se libéra, j'aurais pu en rester là. Mais quelque chose en moi voulait en savoir un peu plus et découvrir le personnage littéraire qui se camouflait derrière ce regard insipide. "Attendez un instant, je vous prie", fis-je comme si je post-posais notre rendez-vous.

J'abordais alors l'auteur en question. Je lui décrivais très simplement la nature de mes intentions vis-à-vis de la bibliothèque. Il me lança un large sourire avec une chaleur que je n'attendais pas de lui. Il était à priori fier de savoir que ses oeuvres habiteraient un lycée aussi prestigieux. A priori, Yuei était bien connu, même à l'étranger. Il me fit le lot gratuit et composa une lettre pour la Principale du lycée, l'air de dire qu'il était honoré du geste. Je songeai qu'avec ce geste, il tentait de m'acheter. Mais le malheureux pouvait encore courir avant que je me laisse amadouer. Après m'être emparé du lot, je mis le tout dans un sac et je tournai les talons en le remerciant de sa générosité. Je retrouvais alors Rin.

Quelque part, cet homme m'intéressait plus que l'auteur. Je voulais rebondir sur ses idées.

"Excusez-moi. Pour revenir à nos moutons, cet auteur doit probablement vouloir donner de l'espoir au peuple. Contrairement à ce qu'il raconte, la justice ne gagne pas toujours malheureusement et j'irais même plus loin : elle perd chaque fois qu'un vilain passe à l'acte. Qu'il soit neutralisé ou pas, le vilain qui tue un civil est gagnant, et la justice n'a pas fait tout son travail : son devoir est de protéger son peuple. Je vous avoue que, parfois, je me dis qu'il aurait plus simple d'avoir de bons enseignants plutôt que de bons héros. Je crois à l'adage qui ouvrez des écoles, vous fermerez des prisons." Au demeurant que je tenais ce propos, je venais croiser mes mains autour de la poignée du sac contenant les reliures, sans me rendre compte qu'il s'agissait d'un réflexe défensif du subconscient. Mes yeux sanguins continuaient de scruter ceux du fantôme.

"Je ne sais pas ce qu'il y a mieux comme récit. J'ai envie de dire que les gens seraient tout aussi proches de leur héros si on les confrontait à l'horreur, à la réalité des choses. J'ai des doutes quant à l'idée que les héros ne doivent faire que du travail propre, si vous ce que je veux dire. Peut-être serait-il bon de savoir à quel point le crime peut être dangereux ?"

Je songeais au passé. J'étais moi-même de ces héros dont j'osais parler en toute transparence, sans pour autant révéler la légende qui était derrière moi à mon interlocuteur. "Et si nous en discutions assis ?" Fis-je pour conclure mon tour de parole.
Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Alignement : Indécis
Re: Littérature || Dim 1 Juil - 20:29

« Mh..? Très bien, je vais vous attendre un instant sur le côté. » Répondis-je avec un léger sourire de politesse.

Pendant qu'il parlait avec l'auteur étranger, j'avais cru entendre le nom de l'académie Yuei prononcé à plusieurs reprises au cours de leur conservation. Discrètement, je jetai un coup d'œil dans leur direction, pile au moment où l'auteur donna même un petit bout de papier qui était une lettre à destination de la directrice de Yuei.

Quel le lien qui liait le jeune homme à cette académie ? En le regardant de plus près, j'avais le sentiment que son visage m'était familier. En effet, je ne l'avais pas reconnu de dos, mais c'était le bibliothécaire de Yuei, Kobayashi Sora. Cela expliquait pourquoi il était chargé de tous ces livres. Il venait sans doute remplir la bibliothèque du lycée.

« Vous avez eu un lot gratuit à ce que je vois, dis-je en faisant référence aux nouveaux livres qui s'étaient rajoutés sur la pile qu'il tenait déjà entre ses mains. Edward O'Mayel semblait vraiment vous apprécier, il devait vous considérer comme l'un de ses plus grands lecteurs pour vous donner autant de livres. »

Silencieux, je l'écoutai d'une oreille attentive m'exposer son point de vue sur ce que j'avais dit plus tôt.

« « Ouvrez des écoles, fermez des prisons. » Préférez l'enseignement à la correction. C'est en effet un joli dicton. Nous avons recourt à la correction parce qu'il est trop tard et que nous n'avons pas su enseigner la bonne conduite avant. Mais si nous enseignons la bonne conduite à temps, nous n'aurons pas à effectuer de correction. Cela empêche le drame d'arriver.

Vous m'avez l'air de savoir beaucoup de choses sur le métier du héros. Suis-je indiscret si je posais la question : quel métier exercez-vous ?
Demandais-je en tournant le regard vers mon interlocuteur. Mais allons discuter assis, cela sera également moins lourd pour vous avec tous ces reliures. Là-bas, il y a un espace libre à disposition. »

Une petite table se situait au coin de la pièce, un peu à l'écart de la foule qui faisait la queue pour espérer rencontrer les invités. C'était l'endroit idéal pour deux intellectuels qui désiraient discuter tranquillement. Je pris place face à mon interlocuteur, assis droit dans mon fauteuil avec les mains sur mes jambes.

« Les télévisions, les publicités, les affiches, essaient de montrer l'image d'une société idéale où les héros protègent la population. Mais vous comme moi, nous savons tous les deux qu'il est impossible de sauver toutes les vies sur cette terre et d'être juste dans tout ce nous faisons. Des personnes meurent. Des injustices sont commises. C'est la vérité de notre monde.

Vous avez raison. La justice ne gagne pas toujours. Bien que le vilain est capturé, les vies perdues ne reviendront plus. Et le héros n'est pas toujours bon. Bien qu'il protège la population, il est parfois confronté à des choix qui l'obligent lui-même à tuer pour le bien des autres. Mais dans ce cas, ne devient-il pas un vilain ?

Finalement, cela revient à poser la question, qu'est-ce qu'un héros ? Qu'est-ce que la justice ? Un héros qui a tué un innocent, peut-il redevenir un héros ? Peut-il à nouveau prétendre se battre pour la justice ? Peut-être que le véritable héros se trouve dans le vilain ? Mais bon, la réflexion est poussée loin..

Lorsque vous posez la question, à quel point le crime peut être dangereux, vous parlez de dangerosité pour la victime ou pour l'auteur ? Parfois, celui qui souffre le plus d'un crime n'est pas la victime, mais l'auteur du crime lui-même. Il s'agit dans ce cas de héros tragiques.
»

________________



Rin's ThemeFrench Version

Nishiki Saitô
Ingénieur professionnel
avatar
Surnom : Big Bang
Profession : Ingénieur et Héros de Tsukeru
Rang : A
Yens : 600
Alignement : Malfaisant
Re: Littérature || Mar 3 Juil - 22:21


Assis face à Rin, j'écoutais avec une certaine forme de passion sa réflexion sur la construction des héros. Nous entamions un échange qui devenait de plus en plus profond à mesure que nous nous amusions à délier notre langue sur des idées que d'aucuns auraient pu considérer comme tabous, pour peu qu'on souffre d'un puritanisme ou d'une bigoterie primaires. Toute ma vie de héros, j'avais porté ce titre avec une très grande fierté, mais il n'était pas difficile pour moi de me rendre compte que mon métier, outre son caractère prestigieux, avait aussi une dimension très morbide.

Je laissais à mon interlocuteur le soin de développer son propos et ce dernier rebondissait plutôt aisément aux remarques que j'avais pu faire, et que j'avais faite entre autres parce qu'il m'y avait poussé. Cela ne rendait le débat que plus alléchant, d'autant que nous convergions vers certaines pensées communes. "J'aime votre point de vue", lui confiais-je avec la plus grande sérénité, tout en posant mon lot au pied de ma chaise.

"Pour rebondir sur votre question de tout à l'heure, je suis bibliothécaire pour le lycée Yuei. Cela explique visiblement tout l'intérêt que je porte aux héros et la connaissance que j'ai de ces personnages et, de fait, j'ai vu certains de nos élèves grandir jusqu'à devenir des légendes médiatiques. De part ma fonction, j'ai parcouru de nombreux ouvrages sur le sujet et suis tout à fait alerte sur leur condition. Pour tout vous confier, petit, je rêvais de devenir l'un d'eux !"

Je m'autorisais un éclat de rire étouffé, assez discret pour ne pas troubler la quiétude de la pièce.

"La définition du héros est en effet quelque chose de très complexe. De nombreux articles dénoncent une schizophrénie de la fonction et je crois que cela correspond tout à fait à la notion de "héros tragique" à laquelle vous venez de faire allusion. Comme vous le dîtes, le héros corrige le crime par le crime, en quelque sorte, et la seule chose qui ne fait pas de lui un vilain, c'est la législation. Bien que cette dernière me semble relativement juste - combien de héros sont déjà passés par la case tribunal ? - il faut être éclairé de l'idée que l'acte à proprement parler est effectivement identique à celui d'un criminel."

Je m'étalai. J'en avais conscience et, pourtant, je ne pouvais m'empêcher de vouloir développer encore et encore. J'avais bien étudié mon sujet.

"Et puis, quand on regarde les motivations qui poussent un individu à devenir un héros, elles peuvent être aussi nobles qu'elles sont intéressées. Si d'aventures le héros, au sens mythologique où il était entendu, était quelqu'un de brave, courageux et loyal, il s'avère qu'aujourd'hui ce mythe est relativement difforme : les missions poursuivies par ces chevaliers patriotes sont parfois aussi nobles que cruelles. J'imagine que vous vous doutez de quoi je parle. D'ailleurs, puis-je vous retourner votre question ? Que faîtes-vous dans la vie ?"

J'avais livré une part de ma vieille âme. Je voulais encore sonder un peu plus mon interlocuteur.

________________



A fabulous Big Bang, for a fabulous new world.
Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Alignement : Indécis
Re: Littérature || Mer 25 Juil - 18:23

« Je suis lycéen en classe de Terminal scientifique. La littérature est pour moi une passion. Je passe beaucoup de temps à lire dans la bibliothèque du lycée.. Elle n’est sans doute pas aussi garnie que celle de Yuei, qui est la plus grande académie du pays notamment pour sa filière héroïque, mais notre établissement propose tout de même des livres relativement intéressants et de bonne qualité. »

Je marquai une courte pause. Puis soudain, une lueur traversa mon esprit.

« Mais alors, vous faites parti de Yuei ? Cela veut dire que vous fréquentez les héros et futurs-héros au quotidien ? Je suis vraiment intrigué.. Vous devez savoir pleins de choses sur eux ! Dans la société, ils sont vus comme des célébrités. Nous savons quel est leur pouvoir, pourquoi ils font ce travail et pleins d’autres détails sur leur personnalité, mais ce sont souvent des informations créées sur leur apparence. Nous ne savons pas grand chose d’eux à l’extérieur des caméras,ce qu’ils sont réellement.. »

Nous discutâmes un long moment. C’était incroyablement intéressant d’échanger avec lui. Il connaissait beaucoup de choses que moi je ne savais pas. Peut-être parce qu’il travaillait à Yuei ? Peut-être parce qu’il était bibliothécaire ? Mais il avait ce quelque chose qui ne cessait de m’intriguer..

C’était comme s’il avait derrière lui une centaine d’années d’expérience. Je n’avais rien à lui envier. Je savais également beaucoup de choses. D’une part grâce à mon vécu en tant qu’espion au service d’un clan de yakuzas sans pitié, d’autre part grâce à la nouvelle vie que j’avais acquis en rejoignant la famille Homura. J’avais un passé bien plus rempli que n’importe quel autre vilain lambda, un vécu et une expérience bien plus complète que n’importe quel autre adolescent de mon âge.

Mais il était indéniable que l’homme en face de moi en savait encore plus. Il était différent des jeunes, différent des vieux, son vécu semblait aller bien au delà de son apparence de jeune trentenaire-quarantenaire. Plus je parlais avec lui, plus je devenais curieux. C’était comme si il avait dans sa mémoire tout une bible, tout un savoir, toute une intelligence. C’était une personne singulière et unique.

Nous pouvions continuer à discuter ainsi encore longtemps, mais le soleil commençait à disparaître doucement à l’horizon. Je me relevai de ma chaise puis je tendis une main avec un sourire amical en guise de salutation.

« Je vous remercie beaucoup. Ce fut très intéressant.. Mais je crains que nous allons devoir nous quitter ici. J’espère vous revoir un jour. Nos chemins se recroiseront peut-être, qui sait.. En tout cas, encore merci, au revoir.. »
◦ F I N ◦


HRP:
 

________________



Rin's ThemeFrench Version

Contenu sponsorisé
Re: Littérature ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» les animaux ds la littérature
» Pour les ""officionados"" de la littérature haitienne,un site très intéressant
» MALAISE DANS LA LITTÉRATURE. Ou les poètes Lwijanboje.
» Un cours particulier s'il vous plait ... (pv David Lord)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Tokyo :: Centre-Ville-
Sauter vers: