L'art des "TIG" | Ft Louis Montcalm
header

Partagez|

L'art des "TIG" | Ft Louis Montcalm

Nishiki Saitô
Ingénieur professionnel
avatar
Surnom : Big Bang
Profession : Ingénieur et Héros de Tsukeru
Rang : A
Yens : 480
Renommée : 187
Alignement : Malfaisant
L'art des "TIG" | Ft Louis Montcalm || Dim 24 Juin - 10:12

Le soleil se levait à peine lorsque j'avais pris le métro vers le lycée Yuei. En cliquant sur le bouton droit de mon téléphone, je pouvais voir l'heure affichée en grand : 06h52. Je découvrais peu à peu toutes les possibilités qu'offraient les smartphones après m'être débarrassé de mon légendaire compagnon dont je tairais la marque, mais qui avait le mérite d'être increvable, un peu comme celui qui le possédait. Six décennies étaient passées sur moi sans que je ne flanche. Trois décennies étaient passées sur mon cellulaire sans qu'il ne dysfonctionne. Mais il était finalement arrivé à obsolescence et, après m'être séparé de ce légendaire partenaire numérique, j'avais investi dans quelque chose de plus récent.

Mais je n'y comprenais rien.

Une succession d'applications, de paramètres, de fonctionnalités empoisonnaient toutes mes facultés de décodage au point que j'avais laissé tomber l'affaire peu de temps après avoir tenté de suivre le raisonnement. Sans mode d'emploi, j'étais incapable de deviner les usages de cet engin futuriste et mes doigts trop habitués à l'ancien mettaient plusieurs secondes à trouver chaque lettre. J'étais définitivement trop vieux pour me mettre à jour.

En revanche, j'avais mes petites habitudes et, plutôt que de tenter de lire des choses sur ce minuscule écran, je préférais le bon vieux journal que je dévorais chaque matin en me rendant au travail. Après un trajet d'une vingtaine de minutes, j'arrivais devant le majestueux lycée dans lequel j'avais fait mes premiers pas, et qui m'accompagnerait doucement vers mes derniers.

07h13. Je poussai la porte et, méticuleux, je rangeais mon journal sous le bras en ôtant mon chapeau. J'en profitai pour réajuster ma tenue : chaque pli exubérant était effacé au profit d'une rectitude parfaite. Je vérifiai la stabilité de mon élastique afin d'être assuré que mes cheveux étaient toujours bien tirés vers l'arrière. Me redressant légèrement, j'entamai de parcourir la distance qui me séparait de mon lieu de travail, au deuxième étage. J'avalais toujours ces marches à pieds afin de faire de l'exercice et de dérouiller mes articulations.

Un silence de mort plombait les allées vides du lycée.

Ma main glissa dans ma poche et tira les clés de la bibliothèque. Je les fis glisser dans la serrure et déverrouillai ainsi la porte. J'humais aussitôt le parfum de papier et de propreté qui s'en dégageait. "Hmmm, quel plaisir", fis-je en vérifiant que tout était en place.

Je posai mon journal sur mon bureau, afin de le rendre accessible aux élèves. Bien qu'il n'y eusse rien de particulièrement intéressant en ce jour, je tenais à ce qu'ils puissent continuer de s'informer. Malheureusement, le papier était démodé par rapport aux écrans, aussi cette initiative n'avait que peu de succès.

"Bon, le concierge maintenant", fis-je en laissant mes affaires là. Il était encore tôt et si j'étais venu avec autant d'avance, ce n'était pas par hasard. Je voulais toucher deux mots au jeune qui était responsable de l'entretien de l'espace bibliothécaire : je ne tenais pas à ce que soient négligés certaines choses. En sortant de la bibliothèque, je me mis en quête de l'énergumène.


@Louis Montcalm


Dernière édition par Nishiki Saitô le Jeu 26 Juil - 9:58, édité 1 fois
Louis Montcalm
Nettoyeur
avatar
Surnom : The Fleurdelisé
Profession : Concierge - Justicier
Rang : B
Yens : 880
Renommée : 110
Alignement : Rebelle
Re: L'art des "TIG" | Ft Louis Montcalm || Mer 27 Juin - 19:00

Narration de The Fleurdelisé!:
 

Dans la pénombre, à la lueur d’une chandelle, nécessaire à l’ambiance productive d’un écrivain, je tapote sur les touches de ma vieille dactylo* avec la ferme intention d’en finir avec ce chapitre avant d’aller me coucher. Mon autobiographie devrait être prête d’ici la fin du mois!

« Ma première expérience de travail au Japon était clairement la plus difficile! Je m’en souviens encore très bien! Klaus m’avait été à trouver un boulot, c’était bien avant que je fasse l’acquisition de Centre de Nettoyage Montcalm et que j’engage plein de monde. Non, à cette époque-là, j’avais deux contrats : Yuei et le Quartier Général des amis de Klaus, là où se tenaient les rencontres de son syndicat. Bref, des gens biens qui sont là pour s’assurer du bien être des leurs, comme tout bon syndicat, en fait!

Quand je suis arrivé sur place, à Yuei, c’était hypnotisant. Je n’arrivais pas à me retrouver et comme je connaissais environ dix mots de japonais, c’était difficile de réussir à trouver de l’information auprès des étudiants et même d’une bonne partie du staff. J’étais chanceux d’avoir l’application de traduction avec plug-in vocal sinon je ne me serais jamais retrouvé.

Je ne suis pas cave*, je savais que ça allait être difficile, mais je n’ai jamais eu peur de me relever les manches et de mettre les mains à la pâte ou, comme on dit au Japon, dans le riz.

Quoi qu’il en soit, j’étais en train de chercher l’escalier pour me rendre à la cafétéria pour ramasser* un vomi au moment où j’ai fait une rencontre passionnante : le bibliothécaire. Je m’en souviens très bien parce qu’à ce moment-là, j’étais réellement perdu et je ne devais pas avoir l’air d’être à ma place. C’est alors qu’il est arrivé à ma rescousse. »


*Glossaire du Québec!:
 

________________




Costumes:
 
Nishiki Saitô
Ingénieur professionnel
avatar
Surnom : Big Bang
Profession : Ingénieur et Héros de Tsukeru
Rang : A
Yens : 480
Renommée : 187
Alignement : Malfaisant
Re: L'art des "TIG" | Ft Louis Montcalm || Dim 1 Juil - 18:50


Le matin transpirait encore de son aura d'éveil. Le lycée Yuei semblait être, à ces heures fragiles, comme un gigantesque monstre sortant de son sommeil. En marchant dans les couloirs au milieu des fantômes, j'écoutais le bruit de mes pas, souples et feutrés. La discrétion était tout un art. Mes yeux de sang, dont la couleur n'était que le miroir de leur nature pétrifiante, étaient à la recherche de l'étranger. J'avais appris, depuis peu, que cet homme-là n'était pas de nationalité japonaise. Quelle curiosité l'avait attiré jusqu'ici ? Je ne le savais guère et, en fin de compte, ce n'était pas non plus mon affaire.

Je songeais que fut un temps où j'aurais avalé ces couleurs en un bond. Jadis, mes jambes me portaient comme deux étalons chevauchés par un corps d'enfant. Aujourd'hui, c'était autre chose et le temps était passé sur elles, les gangrénant avec cette maudite arthrose.

Au hasard de mes détours, il me tomba dessus. C'est lui qui me trouva et non et l'inverse, et je me demandai bien ce qu'il pouvait avoir à faire pour appliquer le même schéma que moi : un homme à la recherche de quelque chose. Je m'attendais à tomber sur quelqu'un occupé à faire ses TIG (Travaux d'Intérêts Généraux, soit, plus grossièrement, le ménage, pour les néophytes), mais il gambadait dans les couloirs pour trouver son but. Je n'osais pas pensé que ce fusse moi : pourtant, j'étais convaincu pour ma part d'avoir trouvé mon homme.

"Puis-je vous demander un petit instant ?" fis-je en levant le doigt comme un bon élève, affichant un sourire très sobre et léger, que j'avais l'habitude d'arborer quand il s'agissait de rester cordial. "Êtes-vous le concierge de l'établissement ?"

Ni une ni deux, je lui tendis la main avec générosité. "Je suis Kobayashi Sora, le bibliothécaire. Vous me semblez hâté, aussi je ne vais pas vous retenir. Pourriez-vous passer à la bibliothèque un peu plus tard ?" fis-je pour conclure cette présentation en invitant le monsieur à venir me rencontrer.

Restait à savoir s'il avait bien compris mes intentions. Car je ne m'attendais pas, ce jour-ci, à tomber sur un protagoniste aussi particulier.

________________



A fabulous Big Bang, for a fabulous new world.
Louis Montcalm
Nettoyeur
avatar
Surnom : The Fleurdelisé
Profession : Concierge - Justicier
Rang : B
Yens : 880
Renommée : 110
Alignement : Rebelle
Re: L'art des "TIG" | Ft Louis Montcalm || Lun 9 Juil - 18:37

Je prends une petite pause de rédaction, craquant mes jointures et m’adossant plus confortablement dans le banc. Ma rencontre avec Sora avait été différente des autres puisqu’il rencontrait Louis Montcalm et non The Fleurdelisé. J’ai encore un bon souvenir de cette rencontre salvatrice alors que j’étais complètement perdu dans l’enfer d’un lycée.

Une larme de mon œil. Je me remémore ce qui s’est passé, quelques temps plus tard. Je me souviens quelle situation horrible nous avons vécu ensemble et… Le terrible prix…

J’essuie la goutte du revers de ma manche et retourne à ma tâche, mélancolique.

« Sora Kobayashi avait su se montrer gentil avec moi, contrairement à la majorité des étudiants, qui ne m’aidaient pas le moins du monde, et au personnel qui, je crois, se foutait de moi parce que je ne parlais pas japonais, à l’époque, ou pour une autre raison.

J’avais testé un nouveau système pour apprendre à parler japonais et pouvoir discuter pendant que je travaillais. J’avais un écouteur avec micro branché dans mon cellulaire qui utilisait la même application de traduction vocale. Ainsi, avec un délai, en appuyant sur une des touches sur le fil, je recevais, en français, les paroles que les Japonais prononçaient autour de moi. Par la suite, je pouvais parler en français et répéter dans la langue nipponne ce que mon appareil me renvoyait. C’était long, mais ça me permettait de communiquer même si parfois je me mettais les pieds dans le plat de la cuillère*.

« Oui-sama. Je suis Louis-senpai, la conciergerie. Le bonjour. Après le vomi, je passerai! » lui avais-je répondu, si je traduis mot à mot, en lui serrant vivement la main.

Du coin de l’œil, j’avais vu un symbole de deux bonhommes à lunettes* qui mangeaient ensemble sur un écriteau près des marches et je suis dit que la cafétéria devait être dans cette direction. Sans attendre, je me suis allé chercher mon matériel à la course et je m’y suis rendu rapidement. Nettoyer la café’ avait été plus long que j’avais pensé parce que la régurgitation était partout sur les murs. J’ai su par la bande qu’il s’agissait d’un Alter de vomissure.

Il m’a fallu près de deux heures pour laver le dégât, pour me changer parce que mes vêtements étaient vert et dégueulasses et pour trouver le chemin jusqu’à la bibli’.

« Monsieur-san! Louis ici la porte! Je suis le présent et le bien présent! » avais-je dit – ou quelque chose du genre.

J’étais quand même fier de mon setup* – jusqu’à ce qu’on m’apprenne que je sonnais comme un épais*! »

*Glossaire du Québec!:
 

________________




Costumes:
 


Dernière édition par Louis Montcalm le Mar 17 Juil - 16:25, édité 1 fois
Nishiki Saitô
Ingénieur professionnel
avatar
Surnom : Big Bang
Profession : Ingénieur et Héros de Tsukeru
Rang : A
Yens : 480
Renommée : 187
Alignement : Malfaisant
Re: L'art des "TIG" | Ft Louis Montcalm || Mer 11 Juil - 12:44


En lui serrant la main, j'avais d'abord pressenti comme une énergie vive qui émanait de lui. La fougue de la jeunesse, me disais-je. Puis, devant les premiers propos tenus par l'énergumène, je sentis bien vite que j'avais affaire à un protagoniste excentrique, décousu et incontrôlable. Cela correspondait plutôt bien à l'image que j'avais des étrangers. J'avais moi-même été éduqué "à l'ancienne", soumis à la discipline qui caractérise tous les japonais de mon époque. Aussi avions-nous du mal, de prime abord, à aborder ce genre de spécimens venus d'Amérique.

Je ne savais pas comment, mais l'étrange concierge avait appris quelques mots de japonais et il était parvenu à me comprendre. C'était une chance car je ne parlais que ma langue natale : il faut dire que jadis, nous étions bien moins ouverts sur le monde qu'à présent.

09h15. A la porte de la bibliothèque, je vis l'énergumène en puissance pointer le bout de son pied dans le plat. J'aurais essayé le Pérronisme, moi aussi. Tranquillement, je quittai mon siège pour aller lui ouvrir, l'invitant à rentrer dans la pièce que j'occupais.

"Entrez donc, Louis. Puis-je me permettre de vous servir un café ? Un thé ?" fis-je avec la plus grande bienveillance. Si j'avais une opinion peu glorieuse vis-à-vis des étrangers, je n'en perdais pas moins le sens de l'hospitalité et j'étais heureux de pouvoir rencontrer quelqu'un d'aussi étrange. Peut-être m'aiderait-il à changer d'avis, moi qui étais soumis à une réflexion sans doute trop psychorigide sur le monde en général ?

Je lui servais ce qu'il voulait en y mettant la meilleure application et en l'invitant à s'asseoir. Puis j'entamais la dialogue avec la conviction de devoir connaître mon interlocuteur avant de lui expliquer quoique ce soit. Je m'y attelai tout de go.

"Votre vocabulaire est bien curieux, Louis. Où avez-vous appris le japonais ?" fis-je pour entamer la conversation.
Louis Montcalm
Nettoyeur
avatar
Surnom : The Fleurdelisé
Profession : Concierge - Justicier
Rang : B
Yens : 880
Renommée : 110
Alignement : Rebelle
Re: L'art des "TIG" | Ft Louis Montcalm || Jeu 19 Juil - 18:25

« « Oui, bien sûr! » avais-je répondu à son offre. « Une tasse de café, s’il-vous-plaît. »

Toutefois, mon application me fit dire autre chose, lorsque cette phrase était traduite mot-à-mot : « Sûr que le bien! Le café dans un tasse, s’il-vous-plaît. »

L’ambiance générale de la bibliothèque était très différente que celle du reste du Yuei. Laissant place au chaos et au mouvement perpétuel, j’étais entré dans un autre monde où le respect, le silence, le calme et le confort régnaient en tant que grands maîtres. Là, l’atmosphère était propice à l’apprentissage et à la découverte.

Le bureau de Sora était bien rangé – méticuleusement rangé même. Au départ, j’étais surpris et j’avais peur de salir, mais il m’avait invité à prendre place et j’avais accepté.

« Oh… Remarquez vous avoir! » avais-je été forcé de dire en traduisant les mots que la voix robotique me donnait.

J’avais donc sorti mon cellulaire et l’avais déposé sur la table tout en débranchant mon écouteur pour qu’il puisse entendre la traduction aussi.

« Je ne parle en français que dans ce micro, » avais-je expliqué, « et la machine me dit comment prononcer les mots en japonais. J’espère apprendre la langue ainsi. »

Dès que ma phrase fut complète, la voix robotique lui résonna et j’avais tenté de la répéter : « Français que je parle en micro, machine prononce Japon. Langoustines apprendre la l’ainsi. »

Je me souviens avoir eu aussitôt une vague impression de ridicule.

« Alors, j’ai bon? » avais-je ajouté, ma phrase aussitôt traduite. »

L’odeur de mon propre café, me déconcentre. Le timing est tellement précis que j’avais l’impression de revivre la première rencontre avec le bibliothécaire. Je soupire longuement, avale une autre gorgée et retire la feuille pour l’ajouter à la pile.

Dehors, un vent s’élève avec cette humidité précédente la pluie, me tirant un sourire. Les images de nos aventures, à Sora et moi, me reviennent vivement. C’est pourquoi c’est si difficile à documenter…

________________




Costumes:
 
Nishiki Saitô
Ingénieur professionnel
avatar
Surnom : Big Bang
Profession : Ingénieur et Héros de Tsukeru
Rang : A
Yens : 480
Renommée : 187
Alignement : Malfaisant
Re: L'art des "TIG" | Ft Louis Montcalm || Jeu 26 Juil - 10:30


Post de conclusion (cause reroll)

J'exprimais des difficultés certaines à comprendre Louis et, par décence, je n'osais pas le faire répéter. Je comprenais qu'il acceptait ma proposition de café et c'est sans hâte que je me réfugiais dans cette manoeuvre pour méditer un peu sur la situation, et trouver les mots justes pour les expliquer le problème sans créer de malaise.

Je préférais les vieilles machines aux nouvelles et je servais deux cafés doux. Lorsque j'étais plus jeune, j'aimais les saveurs fortes, mais avec l'âge j'avais de plus en plus de mal à les tolérer, aussi le liquide brun qui coulait de la cafetière à la tasse n'était pas très épais et sa teinte caramélisée venait apporter une touche de tendresse. Je gardais le silence durant l'exercice mais je prêtais une oreille toute attentive aux paroles confuses de mon camarade de Yuei, jusqu'à cette histoire de langoustines et cette question qui, manifestement, mettait au clair les doutes que Louis avait par rapport à son application.

En m'installant face à lui, je lui présentai son café. "What else ?" fis-je comme pour détendre l'atmosphère. Le bol de petits sucres était déjà sur la table. J'observais attentivement son cellulaire, son portable, son GSM, bref, l'appareil domestique qui lui servait de traducteur, et comprenais ainsi sans doutes pourquoi ses phrases étaient complètement décousues. C'est à ce moment que je compris qu'il fallait utiliser des mots très simples et c'est dans cet esprit que je poursuivais la conversation.

"Cette chose est fantastique."

Cette première phase était une approche expérimentale de l'appareil. Mes yeux lorgnaient dessus comme pour voir sa réaction.

"Mais elle a ses limites."

Chaque fois, je prenais une petite pause, attendant soigneusement que tout soit saisi et Louis parvint à me tirer quelque chose que j'avais perdu depuis des siècles : un sourire. Un sourire sincère. Son histoire m'amusait.

"Il existe des cours, le soir."

Je restais droit pour observer Louis, à présent, avant de porter la tasse à mes lèvres pour une première gorgée.

"Si je peux vous aider, c'est avec plaisir."

Il fallait être audacieux pour débarquer de la sorte, mais je songeais que cet homme ne manquait pas d'idées. Louis était rusé et débrouillard, à fortiori, et j'aimais les gaillards comme lui parce que je les estimais fiables. Une qualité rare en ces temps troubles.

Nous échangeâmes un long moment lui et moi. Son histoire et sa manière d'être étaient passionnants, c'était certainement l'un des spécimens les plus intéressants depuis le début de ma carrière. Cette première rencontre n'était que le prémisse d'une relation plutôt cordiale, voire parfois complice. Je l'avais fait venir pour m'assurer qu'il maîtrise l'art des TIG. Il repartait sans que nous n'en ayons parlé !
Contenu sponsorisé
Re: L'art des "TIG" | Ft Louis Montcalm ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS
» Mirlande Manigat prend position pour Madame Michelle Duvivier Pierre-Louis
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste
» Le projet de Michele Pierre-Louis.
» Lettre ouverte à Madame Michèle Pierre-Louis Premier Ministre de la République

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Yuei :: Deuxième étage :: Bibliothèque-
Sauter vers:
spider