Les Cagoules Rouges
header

Partagez|

Les Cagoules Rouges

Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1325
Renommée : 217
Alignement : Bienfaitrice
Les Cagoules Rouges || Mer 27 Juin - 19:53

Ordre de Mission:
 

Assise sur le dossier d'un banc, les pieds négligemment posé sur l'assise, je relis une dernière fois l'ordre de mission que je viens de récupérer à Yuei. Les Cagoules Rouges... Un groupe dont j'ai effectivement entendu parler à la télé pas plus tard qu'hier. Il était tant que les flics demandent de l'aide aux héros.
Manque de pot, c'est tombé sur nous. Je savais que j'aurai jamais du reprendre du service... Déjà que la dernière fois, ça c'est super mal passé. Ma jambe s'en souvient encore, bien que je ne boite plus.

Et il faut dire que depuis la nuit des mérou, je n'ai pas revu Korosu. J'espère pour lui qu'il se montrera plus efficace qu'il ne l'a été sur cette mission. Sinon, Yu peut être sûre de m'entendre !

Sortant mon téléphone de ma poche, je regarde l'heure. Comme d'habitude, ils sont en retard. J'avais pourtant dit "rendez vous à 13h30 devant la banque Royalstreet" dans mon message. Et puis j'ai été prévoyante, je leur ai laissé 15 minutes pour se préparer. C'est quand même large non ?

Pfff. On ne peut compter sur personne de nos jours, et c'est d'ailleurs bien ce qui m'inquiète. Une bande de méchants, avec des Alters autrement plus néfastes que le miens, que je vais devoir arrêter... Avec deux coéquipiers auxquels je ne peux clairement pas me fier.
Bon, Ian, si, peut être. Mais Korosu... Quelle plaie.

Et pourtant, les objectifs de la mission sont pas très compliqués : Empêcher la bande de récidiver, les capturer et faire un rapport. Franchement sur le papier, avec seulement trois objectifs pour trois personnes...
Et mais en fait.
Si on est pas foutu de travailler en équipe, non parce que vraiment, la dernière fois, c'était un fiasco et c'est complètement leur faute. Bref. Si on est pas fichu de bosser en équipe, on a qu'à se répartir les tâches !

Et comme je suis là seule à avoir l'ordre de mission, ça me parait évident que c'est à moi de faire le rapport. La logique là dedans ? Depuis quand il y a besoin d'une logique ?

Ah, mais voilà Ian qui arrive justement, avec seulement 20 minutes de retard. Et il est suivit de près par Korosu. L'équipe est donc au complet.

Salut les gars, z'allez bien ? Me regardez pas comme ça, c'est Yu qui m'a filée cette mission, et elle a l'air urgente, sinon vous vous doutez bien que je vous aurais laissé plus de temps.
Bref, je passe l'éponge sur votre ponctualité pour cette fois. La mission est simple : vous avez entendu parlez des Cagoules Rouges ? Ils ont cambriolé cette banque hier. Notre boulot c'est de les trouver et de les capturer. On sait qu'ils sont cinq et qu'au moins trois d'entre eux utilise des Alters. Un contrôle du polystyrène, une autre les rats et le dernier peut faire fondre des objets à vu.


Et au passage, pour le coup, je suis bien contente de pas avoir terminée mon équipement avec ce genre d'ennemis en face !

Du coup, j'propose que Ian gère la traque, que Korosu gère la capture et que moi, je gère le reste.
Le reste ?
Mais oui, le reste ! Rappel toi, je suis ton GPS non ? Et puis je ferai d'autre choses aussi.
Comme mourir ? Veinarde...
Euh non, pas comme mourir non...

Il est vraiment trop bizarre ce type...

Bon, bref, du coup, j'vous propose d'aller voir si on trouve des indices à l'intérieur ? Sauf si vous avez d'autres idées pour savoir ou chercher...
Ian Armstrong
Héros professionnel
avatar
Surnom : Platoon
Profession : Mécano - Héros
Rang : S
Yens : 1055
Renommée : 305
Alignement : Rebelle
Re: Les Cagoules Rouges || Ven 29 Juin - 12:04


-Et ben puisque t'en parle... Quand j'ai vu l'adresse de la banque je me suis dit, tiens, une banque qui vient d’être dévalisé par un gang avec alter, a tout les coups c'est une mission. Du coup banco, j'ai commencé à chercher et j 'ai peut être déjà quelques trucs.

D'abord, j'ai cherché des indices sur nos cagoules, Ils ne braquent pas depuis très longtemps, ils ont des alter qui se sont fait connaitre, y'avait des pistes.


Je m'assois d'autorité à coté de Lunalyn, et korosu, après avoir observé la place restante sur le banc, choisit évidemment de rester debout derrière pour voir quand méme l’écran que je viens de déplier sur mes genoux.

-Le premier truc intéressant que j'ai trouvé c'est la fermeture d'une boite, Polydis, spécialisée dans la fabrication d'isolants en polystyrène. L'article de journal que j'ai trouvé parle juste d'un procès pour malversation, mais en cherchant un peu autour il s’avère en fait que polydis employait un alter clandestin pour fabriquer sa matière première sans payer de fournisseur. Ce qui devait vachement lui augmenter son bénéfice net. Des inspecteurs de Tsukeru s'en sont aperçu y'a un peu plus d'un mois, et hop, rideau. Je les ai appelé pour avoir des précision, et ils m'ont dit que le mec a l'alter s'était tiré, ils m'envoient une liste des employés avec noms et photos.

Ensuite, j'ai cherché du coté du rat. J'ai appelé le service de salubrité de la ville, et ils m'ont envoyés une carte ou figure leur dernier recensement de rongeurs, rapport aux signalements des gens et à leurs campagnes de dépôts de pièges et poisons. Sur cette carte, j'ai noté tous les endroits ou Polydis avait un dépôt ou un entrepôt, en me disant que si j'étais en fuite et a la rue, un entrepôt abandonné et placé sous scellé, c'était un bon endroit ou se planquer.


-Et ça a marché ?

-Ben, plus ou moins, tous les entrepôts de Polydis sont dans des zones rouges au niveau de la prolifération des rats. Par contre, y'en a que deux ou y'a des gens qui se sont plaint récemment !

Du coup je me dis qu'on peut passer à la banque, mais ensuite j'irais bien jeter un oeil dans ces coins la pour voir si les gars y sont pas planqués.

Vous en pensez quoi ? C'est pas mal non ?



Dernière édition par Ian Armstrong le Ven 29 Juin - 21:21, édité 2 fois
Korosu
Héros professionnel
avatar
Surnom : La Mort
Profession : Héros
Rang : A
Yens : 860
Renommée : 185
Alignement : Esprit libre
Re: Les Cagoules Rouges || Ven 29 Juin - 19:00

« J’en dis qu’avec des rats, du polystyrène et des objets fondants, le potentiel mortel est pas mal restreint. Comparé à une meute de rhinocéros qui chargent tout sur leur passage par exemple… Vous auriez pu me prévenir Ian. Je n’ai pas encore essayé cette méthode. Par contre… des rats quoi. Lunalyn n’a qu’à lancer un fromage sur les criminels et ils seront foutus. Même s’ils le font fondre. Reste à choisir entre cheddar ou munster.  La Fontaine préconiserait le camembert. Ian pourrait jouer le corbeau ? »

Le sourire avait quitté le visage de Korosu. Les cagoules rouges étaient une bande qui commençait à devenir tristement célèbre, mais pas suffisamment pour inquiéter, ou plutôt réjouir, le va-nu-pieds. Qu’importaient les pièges, les affrontements et le danger, tout était écrit d’avance : lui s’en sortirait. Peut-être pas les autres. Mais lui ne trouvera sans doute pas la liberté ce jour.

« Confiez-moi l’adresse de ces deux entrepôts et lancez une pièce. J’irais éliminer l’une des deux possibilités pendant que vous fouillerez la banque. Je ne suis guère enthousiaste à pénétrer dans un lieu occupé par tant de monde. Un accident est si vite arrivé… Alors qu’un entrepôt abandonné, je ne risque pas grand-chose. »

Sauf de mourir ? Ce ne serait pas un risque dans ce cas, mais un souhait. Or, il ne se réalisera pas. Parce que… du polystyrène et des rats quoi. Fallait-il être plus éloquent ?

« Plus vite nous aurons terminé, plus vite nous pourrons reprendre cette longue agonie de la vie dans laquelle vous vous complaisez. Vous n’êtes pas d’accord ? »

Et puis ça correspondait avec la distribution des tâches effectuée par Lunalyn, non ? Bien que ce ne soit pas vraiment la stratégie conseillée au cours de leur formation d’héroïsme.
Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1325
Renommée : 217
Alignement : Bienfaitrice
Re: Les Cagoules Rouges || Ven 29 Juin - 21:54

Et bah, on peut dire que Ian n'a pas chaumé durant ces longues minutes de retard. Cela dit, on aurait pu faire tout se qu'il a fait solo ensemble, ça m'aurait évité d'attendre seule.
Mais bon, je suppose que je peux lui pardonner ? Pour cette fois en tout cas.

Et Korosu qui se propose de partir en solo ? Une aubaine ça, faudrait surtout pas qu'il change d'avis !

Si, complètement. Tu n'as qu'à aller à celle plus au nord, là bas.

Je pointe du doigt l'écran tactile d'Ian pour montrer l'endroit où se situe l’entrepôt cité par Ian.

Et du coup, pendant ce temps, nous on va à la Banque. Si tu trouves quelque chose, appelle nous, hein.

Faudrait quand même pas que Monsieur récolte toute la gloire de la mission.

Sinon, on se retrouve tous au deuxième entrepôt. A mon avis, on devrait pas en avoir pour trop longtemps avec la banque, juste regarder si on trouve des indices que la police n'aurait pas relevé.

Une perte de temps assurée, mais bon, faut bien commencer quelque part, et si ça peut être loin du danger... Et puis, il parait que "la confiance n'exclue pas le contrôle". Et comme j'ai aucune confiance en ces mangeurs de donuts, mieux vaut deux contrôles qu'un seul.
Il manquerait plus qu'Ian propose d'aller visiter le deuxième entrepôt plutôt que de rester avec moi au cas ou les choses se gâtent...

Du coup, on te laisse y aller, et on se textote. Et amuse toi bien hein, surtout !

Comme a son habitude, il roule des yeux et s'en va sans plus de façon. La Mort hein... J'suis même pas sûre qu'il sache vraiment ce que ça veut dire "s'amuser". Et je suis presque sûre que si je lui demande, il me répondra un truc du genre "c'est quand tu sens que tu vas enfin mourir ? Une expérience que la vie me refuse..."
Vraiment trop bizarre ce type. Et tandis qu'on le regarde partir, je me tourne vers Ian.

Du coup, on entre ?
Après toi.

Je saute de mon banc et m'avance d'un pas décidé vers l'entrée de la Banque qui est à ce jour encore fermée au public. Et tandis que je sonne sur le bouton d'appel malgré le mot collé sur la porte vitrée, je sors ma carte d'héroïne de Yuei et la place dans le champs de vision de la caméra de surveillance.

Au bout de quelques secondes, un bruit sourd de déverrouillage se fait entendre, et je pousse la porte pour la franchir avec Platoon. Et immédiatement, un employé vient nous accueillir.

Bonjour, nous sommes les héros missionnés de l'agence Seigi pour s'occuper de la bande qui vous à attaquer hier. Vous étiez présent vous, lors de l'attaque ?
Non, je suis simplement venu pour aider à remettre la banque sur pied aujourd'hui...
Je vois, et serait-il possible de parler à quelqu'un qui était présent ? Ainsi que de jeter un œil partout où les cagoules rouges sont passés...
Ian Armstrong
Héros professionnel
avatar
Surnom : Platoon
Profession : Mécano - Héros
Rang : S
Yens : 1055
Renommée : 305
Alignement : Rebelle
Re: Les Cagoules Rouges || Dim 1 Juil - 11:06


-Alors, donc nous reprenons au niveau de la description.
-Ben, je me souviens qu'ils avaient des cagoules.
-Vous ne vous souvenez pas d'un détail un peu plus précis qui pourrait nous aider ?
-Euh, un détail qui pourrait vous aider ? Ah si ! Rouge, les cagoules étaient rouge !
-Sérieux Lunalyn, tu veux vraiment que je continue à noter ce que dit ce type ?
-Si tu ne notes pas ce qu'il dit alors ça ne sert a rien.
-Ben justement, pendant qu'on parle de ça. Personnellement, j'ai l'impression que la, même si je note, ça ne sert à rien...
-Mais ils font toujours ça dans tout les films policiers !
-Alors oui, évidemment mais... Dites, vous pourriez nous laisser maintenant ?
-J’espère que ce que vous ai dit va vous aider a arrêter ces criminels !
-Ah mais je vais vous dire, vu la qualité des renseignements que vous avez donné, c'est clair que ça va nous aider. Sans vous je crois qu'on se serait jamais douté que des types se faisant appeler les cagoules rouges avaient des cagoules rouge.
-C'est du sarcasme c'est ça ?
-Mais non, qu'est ce que vous n'allez pas imaginer... Allez hop, on a besoin de se parler entre super...


-Bon. On a regardé les vidéos de l'attaque. On a visité le coffre, la banque, les guichets, le bureau du directeur. On a noté les numéros de série des billets qu'ils ont pris, on connait leurs pouvoirs, on sait ce qu'ils ont fait avec. On a vu la fille faire fuir tout le monde avec sa horde de rat, le vieux type bloquer les gens dans des boules de polystyrène, et le grand maigre faire fondre le coffre. On sait qu'ils ont filé par les égouts et que ce sont les rats qui portaient le magot, et que les deux derniers avec leur faux flingues n'ont surement aucun alter et ont l'air d'avoir tout appris de l'art du braquage en regardant des films...

Globalement, niveau renseignement, on est bien. Est ce qu'on a vraiment besoin de passer encore deux jours ici a noter le détail de témoignage que personne ne lira jamais ? Si ça se trouve, Korosu les a déjà arrêtés !

Korosu
Héros professionnel
avatar
Surnom : La Mort
Profession : Héros
Rang : A
Yens : 860
Renommée : 185
Alignement : Esprit libre
Re: Les Cagoules Rouges || Mer 11 Juil - 11:47

« Des rats, des flingues et de la fonte, nom de Dieu !
Du polystyrène pour crever tant qu’on veut.
Des rats, des flingues et de la fonte, nom de Dieu.
Que l’diable nous emporte, ils ont rien trouvé d’mieux… »


Il n’y avait pas beaucoup d’énergie dans sa voix, ni de conviction. Mais c’était une façon comme une autre pour signaliser sa présence une fois à l’intérieur du dit entrepôt. En espérant évidemment qu’il s’agissait du bon. Le va-nu-pieds marchait simplement en regardant tout autour de lui à la recherche de la moindre piste, lassé en avance par cette mission.

« Allez viens mourir un p’tit coup à la maison.
Y’a des rats, des flingues et du polystyrène.
Et l’criminel avec son p’tit calibre.
Vive les trépas et les héros et les missions… »


Toujours pas ? Pourtant ce n’était pas comme si Korosu ne donnait pas du sien. Son expression artistique était à l’œuvre et résonnait en écho dans la grande bâtisse. Peut-être aurait-il dû interroger le voisinage plus précisément ? D’ailleurs, peut-être aurait-il dû les faire évacuer ? Non, cela signifiait s’approcher d’eux d’un peu trop près à son goût. Il fallait limiter tout contact social au strict nécessaire.

« N’importe qui veut devenir un rat.
Parce qu’un rat quand il est mice,
Retombe sur son crâne… »


Le registre artistique de la Mort s’amenuisait tout doucement. Mais une chose devenait de plus en plus certaine : il ne s’agissait pas du bon entrepôt. Soit. La chance n’était jamais de son côté de toute façon. Au moins, ça lui donnera davantage de temps pour élaborer les prochains couplets avant d’atteindre la prochaine potentielle planque des criminels. S’il continuait ainsi, il allait se faire appeler la Mort freudonneuse. Ou la casserole morte ?
Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1325
Renommée : 217
Alignement : Bienfaitrice
Re: Les Cagoules Rouges || Sam 14 Juil - 11:02

Bon, très bien... Allons donc voir ce deuxième entrepôt dans ce cas.

C'était là le lieu de rendez vous que nous avions fixé avec Korosu qui devait visiter le premier. Avec un peu de chance, il aura déjà effectivement capturé les cagoules rouges et on pourra rentrer au bercail triomphant pour toucher la prime de la mission.

Je quitte donc la banque avec Ian, et arrivée au bord de la route, je fais apparaître ma moto et me change tout en enfourchant mon bolide tandis qu'Ian continue sa route jusqu'à son propre véhicule. Et comme je ne sais pas exactement ou se trouve notre point de rendez vous, je décide de suivre mon coéquipier américain sur sa vieille Harley.
Typique des ricains ce genre de conneries...

Mais bref, nous prenons la route sans soucis. Un coup à gauche, un coup à droite, si j'avais notre destination en tête, je lui mettrais quelques kilomètres de vitesse pure dans les dents plutôt que de se la jouer pépère, mais il a de la chance, pour une fois, c'est lui le GPS.

Sauf que voilà. Laissez un étranger vous guider dans Tokyo et vous vous retrouverez droit face à un mur fermant une impasse en proie à une forte hésitation. Stationnant à côté de lui, je relève la visière de mon casque intégrale.

Dis donc, tu es sûr de savoir où on va ?
Oui ! Mais c'est ce mur là ! Il était pas marqué sur ma carte !
Ah oui, ta... carte. Sinon, tu peux aussi utiliser la fonction GPS de ta tablette non ? Pas que je doute de toi, mais... C'est pas vraiment ta ville, tu vois ?
Non mais j'aime pas. Et puis rien ne vaut une carte.
Ah mais ça y est ! J'ai compris ! En fait tu le fais exprès pour que Korosu capture lui même les méchants avant qu'on arrive !
Et ouais ! Malin le mec !
Ben voyons.

Je ferme ma visière et fais demi tour histoire de mettre fin à la conversation qui commence à sentir le trop plein de mauvaise foi. Je lui laisse encore une chance de me guider convenablement, après, je prendrais les rennes et il aura intérêt de suivre le rythme.

Quelques minutes plus tard, on arrive finalement à se retrouver en périphérie de Tokyo, dans la zone industrielle. A cet heure de la soirée, la route est chargée de voiture, mais que dans un sens : celui à l'inverse du notre. Les travailleurs rentrent enfin chez eux.
Et finalement, on s'enfonce un peu plus dans cette zone pour se retrouver dans un endroit désert entourée de hangar. Ian s'arrête un instant pour repérer la route de celui qui nous intéresse. J'en profite pour mette pied à terre et observer autour de nous.

Le soleil diffuse encore ses faibles rayons sur le goudron encore chaud de la journée, créant une mince dilatation de l'air. Un souffle de vent soulève quelques nuages de terre brûlée sur le côté de la route, juste à côté d'un grillage délimitant une industrie.

Et au croisement juste devant nous, un rat nous observe.

Finalement, il faut croire que Korosu ne les à pas trouver avant nous...

Ian ?
Non mais attends, je lis la carte là !
Ils sont là.

Ou du moins la folle aux rats.

________________


Ian Armstrong
Héros professionnel
avatar
Surnom : Platoon
Profession : Mécano - Héros
Rang : S
Yens : 1055
Renommée : 305
Alignement : Rebelle
Re: Les Cagoules Rouges || Sam 14 Juil - 12:31


-Alors la mais bravo la déduction, on cherche une fille qui a priori contrôle les rats, tu vois un rat qui se ballade et hop du coup, c'est sur, elle est la. T'as pas l'impression que c'est genre un peu facile comme raisonnement ? Tiens regarde la semaine dernière...
-Ian...
-La semaine dernière je lisais un article dans un journal qui disait qu'en ville, vu la taille moyenne des agglomérations japonaises par rapport à la population de rat
-Ian
-Y'avait toujours au moins un rat à deux métrés de toi. Tu te rends compte ?! Toujours au moins un ! Bon évidemment c'est juste un jeu avec des stats mais ça montre bien qu'en voir un ou deux c'est parfaitement anodin.
-Ian !
-Quoi ?
-Compte les rats s'il te plait.
-Hein ?

Je relève la tête de la chaine que je finis d'enrouler autour de la roue de ma harley*, quoi les rats, qu'est ce qu'ils ont les rats ? Et je m'aperçois que la ruelle ou on vient de se garer semble soudain être devenu le lieu de rassemblement d'une sacrée tribu. Y'en a par terre, sur les poubelles, sur les palissades, sur les caisses abandonnées la bas. Et y'en a beaucoup, vraiment beaucoup, qui nous regardent tous fixement et sans bouger d' un poil.

-Oh...
-C'est anodin ou alors on dit juste que c'est encore moi qui ai raison ?
-Non mais si ça se trouve, y'a juste une grosse bête morte pas loin et on les a dérangé pendant qu'ils mangent, tant qu'ils ont pas un comportement anormal, on peut pas être sur que c'est bien des rats contrôlés par la miss...

Et j'ai a peine fini ma phrase que d'un coup, toute la horde de rongeurs se jette sur nous en couinant. Saloperie ! Pour un peu je pourrais croire que c'est Lunalyn qui les contrôle et qui fait exprès de me donner tort... Ou alors l'autre fille nous écoute et la solidarité féminine transcende les groupes vilains et héros ?

Coups de pieds dans les rongeurs, mais c'est comme essayer d’arrêter une vague à la main, ce qu'il me faudrait c'est plutôt un lance flamme ou une débroussailleuse ! Heureusement que je suis en cuir de la tête au pied et que... Les rongeurs ne nous attaquent pas ?! Une seconde de soulagement avant de comprendre l'horrible méchanceté des ignobles bestiaux.

Ils attaquent les motos !

Mais, elle est ou celle de Lunalyn ?! Ah oui, rangée dans son pouvoir...

ILS ATTAQUENT MA MOTO !

*Comme disait papy, plutôt voir ma sœur sur le trottoir que sur une japonaise.
Korosu
Héros professionnel
avatar
Surnom : La Mort
Profession : Héros
Rang : A
Yens : 860
Renommée : 185
Alignement : Esprit libre
Re: Les Cagoules Rouges || Dim 15 Juil - 0:04

La moto ? Et puis quoi encore ? Cela faisait des années à présent que Korosu cherchait à mourir, alors ce n’était pas une vulgaire moto qui écoperait de sa récompense sans avoir à faire le moindre effort ! Déjà que des rats c’était pas bien fameux comme solution mortelle, mais si en plus ils visaient la mauvaise cible, ça n’allait pas le faire. Mais alors là, pas du tout !

Un portail se matérialisa sous la moto, ainsi que Ian et Lunalyn, qui disparurent pour réapparaître sur le toit de l’entrepôt, laissant Korosu seul dans cette rue à la horde de rats. Cette fois, ils n’avaient plus vraiment le choix.

« Petits rats rats d’été,
Quand vous descendrez d’cette rue,
Avec vos dents par milliers,
N’oubliez pas de me tuer… »


Ces derniers eurent tôt fait d’encercler le va-nu-pieds. La Mort regarda tout autour de lui : aucune échappatoire. Allait-il mourir ici ? Ce serait bête tout de même, que la solution tant recherchée était en réalité de simples rats. Mais qui sait ?

Les rongeurs chargèrent. Sauf que des portails tapissaient le sol tout autour de Korosu, et les premières bêtes à tomber dedans ressortaient dix mètres plus haut en chute libre un peu plus loin, formant un petit tas qui grandissait doucement.

« Zut. Qu’est-ce que je pensais aussi ? Ce ne sont que des rats… »

Mais aussi étonnant que cela paraissait, ils s’arrêtèrent de foncer tête baissée dans le piège pour se réunir et monter les unes sur les autres pour former une véritable tour. Enfin, cette tour souricière tomba pour servir de pont afin de permettre aux autres de passer par-dessus les portails.

« Miracle ! La mort enfin ! »

Korosu ouvrit les yeux. Il était un peu plus près des nuages. Son esprit s’élevait déjà ? Alors voilà ce qu’on ressentait lorsqu’on mourrait ? Aucune douleur ? Rien ? Simplement une moto, Ian et Lunalyn. Hum ? Attendez un instant…

« Re-zut. »

Un nouveau portail l’avait mené sur le toit de l’entrepôt aux côtés de ses camarades.
Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1325
Renommée : 217
Alignement : Bienfaitrice
Re: Les Cagoules Rouges || Dim 15 Juil - 13:07

C'est nouveau ça, tu chantes maintenant ?

Je pourrais presque croire qu'il retrouve peu à peu goût à la vie le bougres, mais juste presque. Rapport que si on écoute les paroles, on se rend bien compte que ce n'est pas encore ça. Cela dit, je suppose qu'il y a du mieux ?

Sinon, c'était bien comme idée, de nous faire atterrir sur un toit, sauf que les rats ils sont encore plus malin que des singes.

Après tout, c'est quand même eux qui sont arrivés premiers au rendez vous de l'empereur qui détermina l'ordre des animaux du calendrier chinois. Ce n'est donc clairement pas étonnant de les voir réitérer leur échelle de rongeur pour venir nous emmerder en haut de l’entrepôt où Korosu nous a mis.

Cela dit, je suppose que si tu leur fais apparaître un portail sous leur pile vivante, le problème sera vite réglé.

Et tandis que Korosu se penche du haut de l’entrepôt pour s'exécuter, un bruit de moteur se fait entendre un peu plus loin de l'autre côté du baraquement. Sans attendre de voir l'extermination héroïque de rongeur, je cours à l'autre bout du toit. J'arrive pile à temps pour voir une camionnette noire s'enfuir en douce.

IAN ! KOROSU ! ILS SE BARRENT !

Hors de question de les laisser filer ! Faisant réapparaître mon casque sur ma tête, je saute dans le vide en faisant apparaître ma moto en vole que je démarre immédiatement durant la chute et dont je fais tourner le moteur plein gaz. Levant légèrement le guidon, je prépare mes appuies pour mon atterrissage forcée.

*BAM*

Réception impeccable, la course poursuite commence en trombe. En moins de dix secondes, je me retrouve sur leurs talons, et il ne m'en faudra pas cinq de plus pour me retrouver au niveau du poste de pilotage.

Sauf que voilà, je me suis légèrement laissée emportée par l'adrénaline, et l'espace d'un saut dans le vide, j'ai complètement zappé que j'étais clairement incapable de les arrêter seule. Et quand je regarde dans mon rétro de droite, je vois bien que Ian et Korosu ne sont pas avec moi.

*BAAM*

Instant d'inattention, je viens de traverser un mur de polystyrène. Et je vois juste qu'un autre m'attend sagement avant de me le traverser de plein fouet.

*BAM*

Je souffre de ces collisions, je freine. Ma moto s'arrête juste à temps de foncer dans un troisième mur.

Les bras ankylosées, je pose pied à terre, fait disparaître mon véhicule ainsi que mon casque et m'assoie par terre, mes bras balants devant moi.

Fait chier.

________________


Ian Armstrong
Héros professionnel
avatar
Surnom : Platoon
Profession : Mécano - Héros
Rang : S
Yens : 1055
Renommée : 305
Alignement : Rebelle
Re: Les Cagoules Rouges || Lun 16 Juil - 18:04

-Attends ! On est à pieds nous ! Et ma moto...

Trop tard, la miss a déjà sauté du toit et démarré en trombe, nous laissant tout seul entre piétons pendant qu'elle joue la horde sauvage poursuivant les indiens...

-Elle met un peu de temps à démarrer...

Camionnettes et moto s'éloignent dans la rue, tournent et disparaissent asse vite pour qu'en quelques instants même le bruit des moteurs ne viennent plus troubler la chape de silence un peu glauque du quartier de banlieue, nous laissant Korosu et moi coincés seuls sur le toit comme deux olives dans un bol vide.

-Bon, on va quand même voir s'il reste pas un indice dedans ? Elle finira bien par se rendre compte qu'elle est toute seule et elle fera demi tour.
-Je ne peux pas ouvrir de portails vers l'intérieur du hangar.
-Ah ouais ? C'est marrant ça, parce que pour le coup, moi je peux.

Il est balaise Korosu, mais parfois il se repose un peu trop sur son pouvoir et du coup il manque un peu de sens pratique. La par exemple, on est sur un toit mi laine de verre dégueu mi revêtement amianté vieillissant, pas besoin d'alter pour y ouvrir un portail, il suffit de sautiller un grand coup la dessus et...

CRAC !


Comme prévu, la plaque que j'ai choisi cède d'un coup sec, et je fais une chute tout fait voulu et contrôlée de trois bons mètres dans un entrepôt sombre. Sombre et désert... Vraiment ?

Mais alors c'est quoi ces deux yeux jaunes qui me regardent de derrière cette machine en ruine ? Deux yeux jaunes placés bien trop haut pour appartenir à un rat. Je me relève d'un bond, m'éloignant du rai de lumière tombant de mon portail d'entrée pour essayer de m'habituer plus vite à la pénombre du hangar. Et la oui ! Un mouvement rapide qui se replie vers le fond. Un mouvement rapide qui se replie sur un sol qui semble étrangement mouvant...

Ou plutôt grouillant de vie.

-Ça va ? C'est ce que vous vouliez faire ?
-Descend vite ! La miss aux rats était pas dans le fourgon ! Elle est en train de se barrer par le fond !

Portail magique, et hop Korosu est en bas. Évidemment trop snob pour simplement sauter, monsieur ne se déplace qu'en se téléportant. De mon coté je colle au train de ma cible qui vient de se glisser dans une pièce du fond et de nous en claquer la porte au nez. Pauvre naïve, comme s'il y avait quoi que ce soit dans cet entrepôt en ruine qui soit encore assez solide pour me résister...

J'adopte la position de plaquage classique, et j'arrive lancé comme un boulet de canon sur la porte du fond  que j'arrache de ses gonds comme si c'était du papier mâché. Juste assez vite pour voir la miss et ses rats sauter dans un égout ouvert un peu plus loin.

- On va se la faire !
Korosu
Héros professionnel
avatar
Surnom : La Mort
Profession : Héros
Rang : A
Yens : 860
Renommée : 185
Alignement : Esprit libre
Re: Les Cagoules Rouges || Mer 18 Juil - 9:30

« Et Lunalyn ? »
« Quoi ? Elle est partie de son propre chef. Puis la sauver est contre ton code non ? La fille aux rats nous mènera jusqu’à elle de toute façon. »
« Vous êtes sûr ? »
« Puisque je te le dis ! Mais accélère le pas bon sang ! »
« Et votre moto ? »
« Quoi ma moto ? »
« Bah je l’ai amenée pour pas la laisser seule dans l’entrepôt aux rats. Je la laisse là ? »

Ian sembla hésiter un instant. Probablement parce que cela salira, voire détériorera son véhicule préféré, mais il se reprit bien vite et bondit sur sa harley qu’il démarra en un quart de tour.

« Allez, monte ! »
« Je ne suis pas certain qu’une telle proximité soit… »

L’héros américain attrapa Korosu par le bras et le plaça derrière lui tout en démarrant de sa seconde main.

« Ton alter ne peut pas me tuer je te rappelle. »
« L’inverse est vrai aussi, malheureusement… »

L’avantage : ils étaient plus rapides que la fillette aux rats. Le désavantage : ils avaient pris du retard. Il ne fallait surtout pas qu’elle les sème. Heureusement pour eux, quelques rats vinrent les assaillir, dévoilant ainsi le chemin à suivre. Des rats qui, lorsqu’ils bondirent, traversaient un portail pour ressurgir derrière les deux héros.

Sauf un qui fut portaillé – oui, ce verbe existe. Il a été inventé par les premiers admirateurs de La Mort à ses débuts – sur la cuisse gauche de Ian. Il avait été prévenu qu’une telle proximité avec Korosu était dangereuse. Enfin, il avait essayé de le prévenir. D’autant plus qu’il l’avait agrippé sans réel ménagement.

Mais bon, avec le bruit de moteur d’une harley sillonnant les égouts, peut-être que cela pourrait indiquer à Lunalyn leur position ? Après tout, il n’était pas de notoriété publique qu’une autoroute avait été créée en sous-sol et elle connaissait bien la harley. Ainsi que le tempérament des deux héros capables d’enfreindre allègrement le code de la route. Enfin, ce dernier interdisait-il seulement de rouler dans des égouts ? A vérifier.
Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1325
Renommée : 217
Alignement : Bienfaitrice
Re: Les Cagoules Rouges || Sam 21 Juil - 19:31

Assise a même le sol, le dos appuyé contre ce mur de polystyrène, je regarde le ciel sans bouger. Bordel, qu'est ce que je fais là exactement ?

Une fois de plus, qu'est ce qu'il m'a pris de partir comme ça en mission ?

Retrouvant peu à peu des sensation dans mes bras engourdie par les chocs et les crispations qu'ils ont engendrés, je fais apparaitre mon téléphone dans ma main et en parcours les différentes applications.

Pas de nouveau messages. Les mails ? De la pub, rien de plus. La météo ? Du beau temps en perspective. Manquerait plus qu'il pleuve tiens...

Le temps passe tandis que les minutes qu'affiche mon écran change. Je souffle.

Mais bordel, qu'est ce qu'ils foutent au juste ?! Jamais ils viennent m'aider ?! Et Ian qui avait promis de me protéger, c'est comme ça qu'il fait ?! Bon sang, je ne suis entourée que de bras cassée, même si présentement, c'est plus les miens qui sont proches de la fracture...

Et puis, tandis que je fixe l'horizon à travers les trous que j'ai fais dans les deux murs de polystyrène, guettant l'arrivé du reste de mon équipe, je perçois au loin un bruit caractéristique.
Un bruit que je ne connais que trop bien pour l'avoir suivit pendant près d'une heure avant d'arriver devant cet entrepôt.

La moto d'Ian roule non loin de moi, je dirais même qu'elle se rapproche "rapidement" de ma position. Et pourtant je ne la vois pas. Le bruit augmente, s'intensifie, jusqu'à devenir assourdissant. Je me relève, je cherche autour de moi, rien. Et pourtant, le bruit est là !

IAN ! KOROSU !

Pas de réponse.

Et soudain, le bruit commence à s'éloigner dans la direction opposée à son arrivée. Je jette un coup d'œil derrière le mur devant lequel j'ai freiné, je ne les vois toujours pas.
Et soudain, mon regard se pose sur un indice.
Une solution digne de ces énergumènes.

Une bouche d'égout.

Sans réfléchir, je fais immédiatement réapparaître ma moto et l'enfourche pour suivre le bruit qui, maintenant, je rapproche de moi à mesure que je le rattrape. Telle un chemin de petit pain, je suis les plaques d’égouts disséminées sur la route. Et finalement, j'arrive au moment où le délicat bruit péteux de l'Harley d'Ian passe dans mon dos.

J'accélère une dernière fois pour rejoindre la prochaine entrée dans les tunnels en m'assurant une avance certaine. Et d'un coup, je freine sèchement. Mes beaux pneus crissent sous l'effort, ma bécane se penche sur le côté, avant qu'elle ne tombe je la fais disparaitre en sautant à terre, juste devant la plaque que je soulève.

Je m'engouffre dans le trou, me laissant glisser le long de l'échelle métallique et atterrie adroitement, posant un genou à terre, dans le tunnel où, bien que mes deux compères ne m'ont pas encore rejointe, je ne suis pas seule.

Lentement, je me relève avec détermination devant la meute de rat qui me fait face. Et au milieu, une femme.

Avec une cagoule rouge...

________________


Ian Armstrong
Héros professionnel
avatar
Surnom : Platoon
Profession : Mécano - Héros
Rang : S
Yens : 1055
Renommée : 305
Alignement : Rebelle
Re: Les Cagoules Rouges || Mar 24 Juil - 12:11

-J'aurais cru qu'on ne pourrait pas rouler ici.
-Si le Punisher y arrive, on peut aussi !

Surtout que lui roule en voiture, mais bon, aux états unis tout est prévu pour se déplacer en voiture. Et puis y'a quand même égout et égout, ici on est plus dans un gros canal d'évacuation qui doit servir a mener les trop pleins de flotte vers la mer au moment de grosses averses. Du coup c'est large, c’est plat, et comme il n'a pas plu depuis un moment, c'est presque sec.

Et on peut donc même en roulant prudemment, on s'y déplace bien assez vite pour rattraper quelqu'un qui court. Surtout que dans le cas qui nous occupe, c'est plutôt facile de savoir qu'on se rapproche de la cible, les couinements de rats deviennent de plus en plus fort quand on roule dessus. Heureusement que j'ai de gros pneus et de bons amortisseurs.

-La voila !

Et puis d'un coup ce n'est plus la peine d’accélérer, car jaillit de la surface comme notre deux ex machina personnel, Lunalyn vient de surgir sur la route de notre proie.

-Bloque la Lunalyn !

Des réflexes de super héros, c'est comme faire du vélo, ça ne s'oublie pas. Lunalyn n'a qu'une seconde pour faire le point, mais elle y arrive, choisit la meilleur solution et entreprend immédiatement de l'appliquer en faisant apparaitre dans ses mains un véritable tourbillon d'objet en tout genre qu'elle balance en travers du chemin entre elle et les rats. J'ai le temps de voir un parasol, un bouclier anti émeute, puis le couloir est complétement obstrué par le déploiement du radeau de survie gonflable offert par les pécheurs à l'épisode précédent.

La meute de rat entreprend d'escalader et de boulotter la barricade improvisé, au milieu de la marée notre cible comprend que ça ne sera pas assez rapide et fait demi tour pour nous affronter.

C'est les rats qui sont plus dangereux quand ils sont acculés ? Ou les chats ? Je sais plus... Et j'ai de toute façon plus urgent à gérer, parce qu'il faut que je m’arrête très vite, et que le sol en tapis de rat est carrément glissant. Alors ça dérape, ça oscille, et ça finit par une glissade en latéral dans les égouts qui éparpille du rat sur tout les murs et va me couter la moitié de ma paye en recarosserie. Ou en peau, parce que sur notre notre route se dresse soudain un mur vivant de crocs et de griffes attendant qu'on le traverse.

-Korosu ?

Et pouf, portail. La moto disparait juste avant que la vague de rat ne nous tombe dessus et pouf, nous continuons notre glissade juste derrière l'armée des égouts et droit sur sa maitresse.

-Je la prends !

Coup de talon au sol, la moto se redresse et j'en bondis façon plongeon pour aller faire un plaquage dangereux sur la miss au rat. épaule au creux du ventre, bras qui ceinturent la taille, le genre de frappe qui vous coupe en deux n'importe quel quaterback, et bam, la physique fait le reste et on part tout les deux s'écraser dans la barricade de Lunalyn.
Korosu
Héros professionnel
avatar
Surnom : La Mort
Profession : Héros
Rang : A
Yens : 860
Renommée : 185
Alignement : Esprit libre
Re: Les Cagoules Rouges || Mer 25 Juil - 11:29

« Ian ? »
« Je suis un peu occupé… »
« Justement, vous pourriez faire ça dans un hôtel plutô... »
« Hé la fillette, dis à tes rats de ne pas bouger si tu ne veux pas qu’il t’arrive malheur. »
« C’est pas très héroïque tout ça… »
« C’est « La Mort » qui dit ça ? »

Un point pour l’ancien militaire. Tandis que Ian entravait convenablement la petite fille, les rats patientaient sagement tout autour, prêts à bondir à la moindre occasion. A la moindre faiblesse venant des héros. Korosu s’avançait doucement, les pieds-nus, sans se soucier véritablement de ces nuisibles. Il s’approchait de son camarade.

« Je suppose qu’il ne nous reste plus qu’à la faire parler pour trouver ses collègues ? Je vous laisse vous en charger Ian. Je n’apprécie guère la violence… »
« C’est La Mort qui redit ça ? »

Second point.

« Lunalyn, le barrage est inutile à présent. »

Tous ces objets disparurent comme ils étaient apparus. Il ne restait plus qu’à délier la langue de la fillette, mais celle-ci avait plus d’un tour dans son sac. A la disparition du barrage, Lunalyn fut révélée, un troupeau de rats autour d’elle, dont certains grimpant le long de ses jambes.

« Lâchez-moi ou elle en pâtira ! »
« Tu sais que je peux t’assommer en un instant ? »
« Même inconsciente ou morte, l’ordre donné demeure. Veux-tu vraiment sacrifier ton amie pour réussir ta mission, héros ? »

Du bluff ? Personne ne pouvait le savoir. Lunalyn était à la merci des rats, et la fillette de Ian. Qui possédait les meilleures cartes en main ? Une situation plutôt équitable. Quoique, la mort de Lunalyn permettait d’obtenir les informations dont ils avaient besoin. Soit deux paramètres positifs.

« Pourquoi vous cherchez toujours à me ravir la place Lunalyn ? »
Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1325
Renommée : 217
Alignement : Bienfaitrice
Re: Les Cagoules Rouges || Lun 30 Juil - 11:15

Moi, entourée de rats, dévisageant Korosu du regard un instant avant de reposer mes yeux sur les rongeurs prêts à m'agresser, je commence à en avoir ras le bol de tout ça.
Et de ses réflexions à la con, aussi.

Je ne cherche rien du tout figure toi. Mais je t'en pris, si tu veux ma place, je suis sûre que tu es tout à fait capable de me la prendre, si tu vois ce que je veux dire.

L'espace d'un instant, dans la pénombre des égouts, je crois voir apparaître les dents blanches de Korosu sur son visage à la peau noir comme la nuit. Oui, je crois bien qu'il a sourit. Et la seconde d'après, un portail se crée juste sous mes pieds, et en moins d'une seconde, je me réceptionne sur le sol juste là où Korosu était l'instant d'avant tandis que lui atterrit au milieu des rats. Et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, son alter commence déjà à jouer à "Rat-vol", et bien qu'on puisse lire la déception sur son visage, pour ma part, je suis bien satisfaite de cette manoeuvre.

Cependant, Korosu a raison, je me retrouve vraiment tout le temps en danger, et je commence à en avoir marre. Le deal que j'avais avec Ian, lorsque j'ai accepté de reprendre du service en temps qu’héroïne, c'était bien qu'il me protège. Sauf que voilà, pour une raison quelconque, j'ai l'impression que Monsieur l'américain a décidé de ne pas user de son alter, ce qui le rend vachement moins efficace pour m'éviter de tomber dans ce genre de piège...

Légèrement énervée contre lui, je décide plutôt de me concentrer sur la femme cagoulée. D'un pas assuré, je m'avance vers les deux protagonistes et tire la cagoule rouge d'un geste vif sans même prêter le moindre regard à Ian que j'ai décidé d'ignorer ostensiblement.

Et là, surprise, la fille ne doit pas avoir plus de 15 ans. Ce n'est qu'une gamine qui maintenant à l'air plus apeurée que jamais.

Si jeune... Bref, ne faisons pas traîner le suspense tu veux ? Je suppose que tu comptais rejoindre des collègues ? Mais du coup, si tu veux bien, on va y aller ensemble. Et en chemin, tu vas nous dire où se trouve votre magot, qu'on puisse le rendre aux autorités compétentes.

________________




Dernière édition par Lunalyn le Lun 30 Juil - 11:21, édité 1 fois
Ian Armstrong
Héros professionnel
avatar
Surnom : Platoon
Profession : Mécano - Héros
Rang : S
Yens : 1055
Renommée : 305
Alignement : Rebelle
Re: Les Cagoules Rouges || Mar 31 Juil - 12:28


Il faut reconnaitre un autre avantage à la gueule d'amour de Korosu, c'est que super efficace pour faire parler les gens. Il suffit que la môme aux rats le regarde et qu'il la dévisage en retour pour qu’immédiatement elle baisse les yeux et qu'elle se mette à parler presque trop vite pour qu'on prenne des notes. Bon, le fait qu'il ait massacré ses collègues rats d'égouts doit jouer aussi, un peu. Mais c'est sur qu'entre lui et Lunalyn, le coté bon flic méchant flic s'installe quasiment sans efforts.

Et du coup la miss nous dit tout et nous permet enfin d'avoir un tableau un peu moins début de puzzle de la situation. Elle s'appelle Yumiko, et le pro du polystyrène est un petit peu son père adoptif. Elle est orpheline et à le parcours classique des mômes dont personne ne veut, probable que sans l'armée j'aurais pu avoir le même. Elle a fait le tour des familles d'accueil du pays, a fugué, s'est refait placer, a refugué, a été envoyé en camp de rééducation pour mineurs, s'est barré, et s'est retrouvé a jouer les punk a rats dans les égouts jusqu'a ce que Yamato la trouve et qu'ils deviennent un peu copain. Yamato c'est le gars qui produit du synthétique. Et lui aussi belle histoire japonaise derrière lui... Salary man sans histoire lourdé du jour au lendemain lors d'une compression brutale de personnel, Yamato n'a retrouvé du taff qu'en vendant son alter à une boite suffisamment en déficit pour se dire que produire des biens illégalement mais gratuitement ça pouvait se tenter. Sauf qu'en fait non, ça ne se tentait pas. En quelques mois le Bureau des alter de la police de Tokyo a capté la magouille, la boite a fermé, le personnel a été mis dehors, et Yamato s'est retrouvé avec les flics au cul. Triste non ? Pas encore assez. Parce que si Yamato a un te besoin de pognon qu'il est prét a se lancer dans l'illégal, c'est qu'il a à sa charge une môme branchée sur un appareillage médical complexe, et dont le maintien lui suce son pognon beaucoup plus vite qu'il ne le gagne. Et une fois de nouveau à la rue et cette fois recherché, Yamato a décidé de se lancer dans le braquage de banque plutôt que dans une collecte de dons en ligne pour sauver sa petite fille...

Et après on dit que c'est moi qui ne comprends rien aux technologies modernes...


Et le troisième alors ?

Lui il s'appelle Fondu, et c'est probablement un surnom parce que c'est un vrai vilain de chez vilain. La miss ne le connait pas vraiment, et Yamato non plus. ils se sont rencontrés sur le net, ou Yamato cherchait péniblement un complice en arpentant des sites de rencontre localisés à Sapporo. le gars leur a proposé ses services façon mercenaire en échange d'une part du magot. Il se chargeait d'ouvrir le coffre, les deux autres se chargeant du reste. Un trio de pouvoirs plutôt pas pire comme association. En tout cas jusqu'a ce que ça merde évidemment.

Et si Yamato a plutôt l'air d’être un gars un peu con et surtout complétement dépassé par les vagues successives de ses emmerdes et de ses décisions à la con, le gars fondu de son coté à l'air d’être un gars nettement plus serein dans ses mauvais choix de vie. Et comme de juste, c'est lui qui a aussi l'alter le plus méchant.

-Comment on contre un mec qui fait fondre les trucs a vue ? Quelqu'un à une idée ?
Korosu
Héros professionnel
avatar
Surnom : La Mort
Profession : Héros
Rang : A
Yens : 860
Renommée : 185
Alignement : Esprit libre
Re: Les Cagoules Rouges || Mer 1 Aoû - 22:43

« Les possibilités ne manquent pas… L’avantage de chercher et tester différentes méthodes pour mourir, c’est d’en connaître un rayon ensuite. Mais je suppose qu’il vaut mieux éviter de le tuer, et donc de lui donner son baptême de l’air via portail… »

A parler ainsi de la mort, Korosu demeurait fidèlement dans son rôle de méchant flic, même involontairement. Ce qui laissait l’opportunité à Lunalyn de poser d’autres questions encore, et de vérifier à plusieurs reprises si Yumiko ne nous menait pas en bateau. Le groupe avait abandonné les motos pour se déplacer à pieds, toujours sous les égouts, afin que le bruit des moteurs ne trahisse pas leur approche. Bien que, même si la fillette semblait docile, rien ne garantissait qu’elle n’avait pas envoyé des rats en éclaireur pour prévenir ses complices. Certes, ces derniers ne parlaient pas le rat, mais il suffisait d’écrire des mots en positionnant correctement plusieurs rongeurs.

« Si c’est sa vue le problème, il suffit de lui fermer les yeux. A moins qu’ils ne fassent fondre ses propres paupières… Alors il faut lui faire voir ce qu’il ne peut fondre, ou lui faire voir ailleurs que vers nous et attacher ses bras et jambes dans son dos. »

Mais de toute façon, à quoi bon préparer un plan en avance ? Ils devront improviser dans tous les cas. D’autant plus que si le plan était exposé au préalable, il faudrait nécessairement en changer l’application pour ne pas donner un sentiment de lassitude et de redondance aux lecteurs, enfin aux potentiels spectateurs et fans d’actions héroïques. Korosu cumulait déjà à lui seul toute la lassitude du monde, inutile d’en encombrer d’autres.

« On peut aussi lui crever les yeux… »
« Tu es sûr d’avoir suivi la filière héroïque ? »
« C’est toujours mieux que de le crever lui, non ? »
« Ca se tient. »

Et parlant de « lui »…
Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1325
Renommée : 217
Alignement : Bienfaitrice
Re: Les Cagoules Rouges || Lun 6 Aoû - 21:20

En parlant de lui, le voilà qui nous fait face, dans ce couloir d'égout sordide, avec à sa droite, un autre type à Cagoule Rouge et à sa gauche encore un autre.

Et bien sûr, derrière, quelques cinq autres types, tous armés. Deux avec des battes, un avec une masse en pierre, et les deux derniers avec des armes de poings, type petit calibre certes, mais calibre quand même.

La seule personne possédant un calibre un peu plus conséquent, c'est le type à droite de celui qui à l'air de se positionner en chef de tout ce petit monde.

Et entre notre petit groupe héroïque avec une otage et les cagoulés, on peut voir trois paires d'yeux rouges de la taille de ceux des rats de la miss.

Pas de doute, elle les a conduit jusqu'à nous. Est-ce que ça fait d'elle une traître vis à vis de nous ? J'hésite. Après tout, on lui a demandé de nous amener à eux. Mais c'est vrai que l'effet de surprise aurai été un plus.

Discrètement, la corde entravant Yumiko dans les mains, je fais un pas en arrière pour me mettre en retrait.

Bon les gars, il est temps de tester vos théories...

Je n'ai pas le temps d'en dire plus que déjà la corde fond entre mes mains et que Yumiko se retrouve libre et presque aussi surprise que moi. En une fraction de seconde, les choses s'enveniment considérablement : en face, des coups de feux retentissent, les mecs aux battes et masse hurlent en nous fonçant dessus, un mur de polystyrène se crée entre moi et Yumiko et soudain, des portails apparaissent un peu partout tandis que Ian répond à l'assaut avec ses propres poings.

Mais tandis que mes deux compères se débrouillent plutôt bien avec les agresseurs qui sont tout de même vachement plus nombreux que nous, je remarque tout de même qu'un gros gêneur reste en retrait avec ses deux compères manipulateurs d'armes à feu. A cause d'eux, Korosu et Ian sont obligés de se concentrer sur deux choses à la fois.

Je sers les dents. J'ai bien une idée mais elle est risquée...

Et puis merde !

Korosu ! Ouvre moi un passage pour là bas !

Bien évidemment, tout le monde m'entend, ce qui inclue les trois types que je pointe nonchalamment du doigt. Mais Korosu dans sa grande bonté d'âme s'exécute, créant un portail juste devant moi qui débouche juste derrière les tireurs. Ceux ci ayant rapidement compris le principe du pouvoir de notre ami La Mort se tourne et commence à canarder dans le portail.

Manque de pot pour eux, je ne suis pas assez bête pour l'avoir pris. Filant comme une anguille au milieu du champs de bataille, je me glisse rapidement jusqu'à atteindre leur dos et, d'un coup de genou bien placer à l'entre jambe du mec à l'arme la plus dangereuse, je le fais mettre genoux à terre et en profite pour tendre ma main vers son arme.

"Pouf"

Un coup d'alter et elle n'y parait plus. Et alors que les deux autres tournent lentement leurs têtes vers moi, je leur colle un pain à chacun et applique la même ruse pour les désarmer.
Puis je file dans le portail de Korosu toujours ouvert pour disparaître rapidement de leur vu.

Referme ! Vite !

Sans ses gêneurs à distance, le combat ne devrait plus trop s'éterniser.

________________


Ian Armstrong
Héros professionnel
avatar
Surnom : Platoon
Profession : Mécano - Héros
Rang : S
Yens : 1055
Renommée : 305
Alignement : Rebelle
Re: Les Cagoules Rouges || Mar 7 Aoû - 8:59

Le seul avantage de se battre contre un type équipé d'une arme, c'est qu'avec un peu d'adresse on peut réussir à lui prendre. Et le bonus c'est que généralement, quand on y arrive, ça le perturbe pas mal. C'est surement en rapport avec le sentiment de supériorité qu'on a en brandissant une arme, s'en faire déposséder c'est rageant, et ça l'est d'autant plus quand on pressent que l'étape suivante va être de se la manger dans la gueule.

Sauf que voila, j'ai a peine le temps d'armer le premier coup en brandissant la batte de baseball dont je viens de m'emparer qu'elle se ramollit d'un coup dans ma main avant de se mettre à couler comme une vieille bougie en devenant complétement brulante... Pas le choix, je lache tout et c'est le retour aux bonnes vieilles méthodes, on crochète la nuque et bim, coup de boule en pleine cagoule. Craquement satisfaisant qui me signale que j'ai bien tapé en plein dans le nez, et alors que le mec s'effondre je l'envoie bouler sur le suivant qui me menace de son couteau. L'arme se redresse pour éviter son collègue et hop,j'en profite pour lui agripper le poignet, puis le couteau, et lui péter trois doigts en lui piquant son arme...

Et la rebelote, le temps que je brandisse la lame et je n'ai plus dans la main qu'un bloc de plastique fumant et coulant qui me crame les gants comme si je venais de mettre la main dans le feu ! J'ai bien fait de ne pas sortir les miens mais ça commence à bien faire !

A coté de moi Korosu n'a comme d'habitude pas fait un geste, à la place il à ouvert un portail au sol et un portail au plafond, et après avoir fait chuter dedans ses trois agresseurs, il les regarde maintenant chuter de plus en plus vite d'un portail pour tomber dans l'autre puis recommencer, expérimentant les joies de la chute libre dans un espace qui fait pourtant moins de cinq mètres de haut. Magique, ce pouvoir est magique. Et puisque il a l'air stable autant l'utiliser.

Piétinant le type qui avait une batte je saisis le type qui avait un flingue pour le balancer rejoindre les trois autres dans le portail. Et je charge sur le seul mec qui n'avait pas d'armes et que Lunalyn n'a donc pas bassement agressé, et qui, selon toute probabilité, est le type qui me fait fondre mes jouets.

Trois pas et le type lève la main vers moi et tout se met à chauffer, c'est comme se jeter soudain dans un four, deux pas de plus et en fait non, pas un four, plutôt comme si je venait de traverser une chute de liquide brulant, et la traverser à poil évidemment,parce que tout ce que connard fait fondre, c'est tout ce que je porte sur moi...

-Portail  !

J'ai beau être habillé de lambeaux à demi fondus et chauffé façon homard, quand je rentre dans un type c'est lui qui dégage, et comme Korosu commence à bien comprendre l’équipe, le type dégage dans un portail opportunément ouvert derrière lui, et qui l'envoie immédiatement rejoindre ses amis dans leur chute...

Une chute qui va durer...
Qui va durer...
Durer.
Durer.
Durer.
Durer.


Dernière édition par Ian Armstrong le Mer 8 Aoû - 8:39, édité 1 fois
Korosu
Héros professionnel
avatar
Surnom : La Mort
Profession : Héros
Rang : A
Yens : 860
Renommée : 185
Alignement : Esprit libre
Re: Les Cagoules Rouges || Mar 7 Aoû - 18:42

« Bon… Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? »

Parce que c’était bien joli de les voir tomber inlassablement, mais ça finissait par rappeler au va-nu-pieds que la chute libre ne pouvait le tuer. Et puis, ce n’était pas ainsi qu’ils pourront les amener à la police. Devraient-ils faire l’inverse dans ce cas ? Amener la police ici ? Car la problématique demeurait la même : comment s’occuper d’un type qui faisait tout fondre rien qu’en le regardant ? D’ailleurs, lorsque ce dernier jeta son dévolu vers Korosu, le va-nu-pieds créa un portail juste devant lui, uniquement pour ne pas être dans son champ de vision.

Hélas, les trois héros ne purent cogiter bien longtemps à la solution, car la situation ne demeura pas. Le type au polystyrène créa un pont au-dessus du portail devant les réceptionner, et comme Korosu s’était coupé de leur champ de vision, il ne put réagir à temps. Et bien que certains étaient blessés et que l’un déglutissait son repas, d’autres semblaient en redemander.

« J’en ai marre. Ils savent se défendre mais pas attaquer. Rien d’intéressant donc. Je vous les laisse, faites-moi signe si ça devient dangereux. Et arrêtez de toujours compter sur mon alter. Il n’a rien d’héroïque, alors montrez que vous méritez votre titre par vous-mêmes ! »

Comment ça Korosu faisait sa crise d’héroïsme ? En même temps, on lui vendait du danger là où il n’y avait qu’un cirque qui se répétait : les héros attaquent et les vilains se défendent, la boucle se répétant jusqu’à l’inévitable conclusion.

« Attendez. Inutile de fuir les gars. Si lui se retire, on devrait pouvoir battre les deux autres sans trop de problème. »
« Ah vous voyez ? Ils ne vous considèrent même pas comme des héros digne de ce nom. Alors prouvez-leur le contraire ! Ou, à défaut, motivez les à devenir plus dangereux quoi. »

Le va-nu-pieds marcha nonchalamment jusqu’à un mur contre lequel il s’adossa. Pour le travail d’équipe, on repassera. Mais il avait fait des progrès au début malgré tout. Néanmoins, il fallait pas trop lui en demander non plus. D’autant plus qu’il avait coutume de travailler seul durant toutes ces années…  

Et déjà des rats vinrent remplacer les criminels à terre pour participer à la fête à l’encontre de Lunalyn, probablement parce que c’était elle qui maintenait la fillette prisonnière jusque là ? Côté Ian, un dôme de polystyrène se forma autour de lui avant de fondre doucement. Si ses vêtements n’avaient pas suffi, il suffisait d’en rajouter une couche !

« Ce qu’il faut pas faire pour donner un peu plus d’entrain à l’ennemi… Par contre vous n’avez pas intérêt à mourir avant moi, compris collègues ? »
Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1325
Renommée : 217
Alignement : Bienfaitrice
Re: Les Cagoules Rouges || Mar 7 Aoû - 21:30

Non mais alors lui... C'est bien le pire de tous les héros. Et en plus, il croit qu'on a besoin de lui pour s'en sortir ? La blague. Si je lui demande de l'aide, c'est uniquement pour qu'il ait l'impression d'être un peu utile et apprécié. Mais en vrai, on peut très bien se passer de lui.

DébileS.

Oui. débiles au pluriel. Parce qu'il n'y a pas que Korosu qui joue au idiot dans notre petit groupe. Y'a aussi ce grand balèze d'américain qui a promis de me protéger et qui, pour le moment, se contente simplement de regarder notre "ami" noir utiliser son alter en distribuant des baffes. Mais, hé, on me l'a fait pas à moi.
Le pouvoir d'Ian, c'est clairement pas d'avoir une super force.

D'un geste brusque, je me tourne vers la jeune Yumiko, l'attrape aux épaules tandis que ses rats m'encerclent de manière plutôt menaçante et la force à me regarder dans les yeux.

Bon, écoute, si ton histoire est vrai, y'a surement moyen de dire à la police que toi et Yamato étiez pris en otage par ce type qui menaçait de faire fondre l'appareil respiratoire de sa fille. ça ou autre chose, et du coup, de passer de la case "criminel" à "victime". Mais si tu veux avoir une chance que ça passe, t'as plutôt intérêt à retenir tes sales bêtes et à rester sagement dans un coin le temps qu'on gère le reste.
Mais, votre ami, il...

Elle désigne Korosu du regard, évidemment.

Hé, gamine, on est aussi des supers héros, on a pas besoin d'un tire au flanc avec nous pour gagner contre des méchants. A toi de voir dans quel camps tu es.

Immédiatement je la lâche et la laisse en proie à une grande hésitation. Je ne pense pas qu'elle m'écoute sur le long terme, d'autant plus si on ne montre pas ce dont on est capable rapidement. Alors sans plus tarder, je marche rapidement vers le dôme de polystyrène qui commence à fondre sur Ian et d'un simple geste de la main, je le fais disparaître. Puis, terminant de parcourir la distance qui me sépare de mon partenaire de mission, je touche rapidement toutes ses fringues et les fait disparaître aussi vite que l'éclair.

Contre un type qui fait fondre n'importe quoi, suffit de se battre à poils et de lui coller des mandales. Ou alors t'arrête enfin de déconner et tu te décides à agir en vrai super héros.

Et tandis que je parle à Ian, le mec au polystyrène réitère son attaque, qui je fais immédiatement disparaître à chaque fois.

Cette fois, à toi d'agir en héro Ian, et ne me déçois pas.

________________


Ian Armstrong
Héros professionnel
avatar
Surnom : Platoon
Profession : Mécano - Héros
Rang : S
Yens : 1055
Renommée : 305
Alignement : Rebelle
Re: Les Cagoules Rouges || Mer 8 Aoû - 9:37

Ah ben bravo le coéquipier de choc. Gnagnagna y'a pas assez de danger, puisque c'est comme ça je boude... Non mais vraiment Korosu ? Sur ce coup le je suis déçu. Très déçu même, je suis carrément déception.

Déception et vachement embêté, parce que sur ce coup la, Lunalyn n'a pas vraiment tort. Et du coup Korosu a un peu raison aussi. C'est vrai que depuis un moment je n'utilise plus mes pouvoirs. C'est même vrai qu'en fait, je ne les utilise plus du tout.

Mais comment expliquer a Lunalyn qu'en utilisant ces pouvoirs je m'interdis de monter de manière légale sur un ring de sumo ? Comment est ce que pourrais prouver que je suis le plus fort au corps à corps si je peux soulever n'importe quel adversaire par la pensée et l'envoyer balader jusque dans les gradins sans même le toucher. On m'accuserait de tricher à chaque victoire !

Dilemme.

Le regard du mec qui fait fondre les trucs se braque sur Lunalyn et les quelques objets neufs qu'elle a passé la semaine à reconstruire. Et je m'aperçois qu'il est temps de prendre une décision. Et il n'y en a pour le moment qu'une de bonne !

Ils veulent du pouvoir ?! Ok, alors pouvoir !


Une vague d’énergie psy déferle sur la zone façon tornade, rats et méchants sont frappés, saisis, emportés et balancés a toute vitesse contre les murs à l'autre bout de la zone. Sous l'impact invisible le mur du fond gémit et tremble soudain, fendu et enfoncé de plusieurs centimètres comme s'il venait de se manger une vague colossale. Et cinq battements de cœur après l'appel de Lunalyn, il ne reste plus debout que nous deux et la fille dans le souterrain soudain nettoyé, et la bas au pied du mur, un tas de méchants brisés, pliés, heurtés et vaguement gémissant.

Je me mets une seconde à espérer que Korosu soit dans le lot histoire de l'impliquer un peu, mais non. Il sort comme d'habitude d'un portail qui l'a une fois de plus sauvé de justesse. Tricheur !

Je marche jusqu'au tas et y plonge la main pour attraper la tête du type qui voulait déshabiller Lunalyn et la remonter à la surface. Levé de corps, coup de boule dans le nez, et tournage habile de cagoule pour le priver de ses yeux. Cette fois, c'est bon !

-Bon, Luna ? Tu sors le stock de serre flex ?
Korosu
Héros professionnel
avatar
Surnom : La Mort
Profession : Héros
Rang : A
Yens : 860
Renommée : 185
Alignement : Esprit libre
Re: Les Cagoules Rouges || Mer 8 Aoû - 10:25

« Vous voyez quand vous voulez ! Cependant Ian, vous m’avez presque agréablement surpris. Malheureusement je suis encore en vie, mais vous n’aviez jamais encore fait montre d’une telle force.

Mais en fait, tout ça aurait pu se terminer bien plus tôt dans ce cas ? »


Korosu s’interrompit alors. De toute façon, il était à moitié ignoré par ses deux camarades qui s’attelaient à entraver les criminels comme il se doit avant qu’ils ne reprenaient connaissance. Mais surtout : le va-nu-pieds connaissait le sentiment de ne pas vouloir faire usage de son pouvoir, de renier ce dernier. Peut-être était-ce pour cela que Ian voulut se débrouiller de manière ordinaire ? Peut-être avait-il un passé similaire au sien ?

C’était un sujet à creuser. Mais pas maintenant. De toute façon, ils ne l’écoutaient pas depuis qu’il s’était mis à l’écart. Il était redevenu l’ermite du groupe. Et pourtant, tout en s’éloignant de l’équipe, il s’était rapproché de l’américain en se trouvant un possible point commun. Il clarifiera cette situation plus tard pour savoir si ce subi gain d’empathie avait lieu d’exister ou non. Mais en attendant :

« Bon, je vois que vous avez la situation bien en main et qu’aucun nouveau danger ne risque de poindre le bout de son nez. Félicitations les super héros. Je vous laisse les accompagner jusqu’aux autorités compétentes et leur faire notre rapport ? Je vais dormir. »

L’alternative à l’alcool pour oublier, pour ne pas penser. Pour être bien l’espace d’un instant, loin de ses tourments. A condition, bien évidemment, que les cauchemars ne se joignaient pas à la partie. Et avant que ses camarades ne puissent rétorquer quoique ce soit, Korosu disparut dans un nouveau portail, non sans avoir lancé un dernier regard curieux en direction de l’américain.
Lunalyn
Héros professionnel - Enseignant de Yuei
avatar
Surnom : Arsenal Girl
Profession : Professeur de Technologie - Héroïne
Rang : A
Yens : 1325
Renommée : 217
Alignement : Bienfaitrice
Re: Les Cagoules Rouges || Mer 8 Aoû - 19:56

Et voilà, Korosu s'est barré sans demandé son reste. Et bah il peut être sûre que ce sera retranscrit dans le compte rendu de la mission.

"Je vais dormir" Gnagnagna, ce qu'il peut m'énerver...
Ouais je suis d'accord, il abuse quand même.
Alors vous êtes deux !

Non mais il croit quoi lui aussi. A cause de lui, de Ian, je me retrouve à vadrouiller dans des égouts miteux alors qu'il aurait très bien pu me suivre avec sa moto lorsque je suis parti en trombe. On les aurait arrêtés en règles bien plus rapidement, et je me serais pas faite mordre par des rats ! Maintenant, avec toutes ces conneries, je suis bonne pour aller me faire faire un bilan médical complet avec une batterie de test contre toutes les saloperies que ces nuisibles peuvent véhiculer.

Et tandis que j'arrive devant une échelle qui nous ramènera enfin à la surface en poussant régulièrement deux des types ligotés avec des sers flex, je m'arrête devant et regarde Ian qui a l'air peinée de me voir en colère contre lui.

Et là, tu vas l'utiliser ton pouvoir pour les faire sortir des égouts ou il faut aussi que je les porte ?!

Rapport qu'ils sont menottés et qu'à priori, en l'état, ils ne peuvent pas vraiment sortir de là.

Non mais on peut peut être les attacher avec une corde et je les tire d'en haut ?

Non mais sérieusement ? Jusqu'au bout il va m'énerver ?

Non ?
Démerde toi.

Et sans plus lui accorder un regard, je commence à grimper l'échelle.

Tu... tu me passerais une corde s'il te plait ?

Pas de réponse. Non mais il se fout vraiment de ma gueule en faite. C'est parce qu'il est américain qu'il est pas foutu de voir que là, il va trop loin ou c'est juste parce que c'est un homme ? Je me demande...

Luna ?

Je l'ignore et sors à la surface. A priori, on est à trois kilomètres de l’entrepôt dans lequel on les a trouvé. Sans plus me soucier de Ian, je fais apparaître mon téléphone et envoie immédiatement un message à la police avec notre localisation pour qu'il prenne en charge la bande des Cagoules Rouges. Et alors que je termine de les prévenir, j'entends des bruits derrière moi. Un à un, les membres de l'organisation que nous venons d'arrêter sorte de la bouche d'égout suivit en dernier de Ian qui grimpe l'échelle comme n'importe quel individu le ferait.

Prenant de l'avance, je l'ignore et commence à écrire le rapport de mission destiné à notre cheffe d'agence.

Euh... tu... tu es fâchée ?
Sans arrêter de pianoter sur mon téléphone, je réponds simplement "Oui".
Mais, on a réussi ! Une belle mission sans aucune bavure !

Je m'arrête d'écrire et me tourne vers lui pour le dévisager. A la lueur des rayons du soleil couchant, je me rends compte qu'il est toujours à poils...
Sans plus de manière, je fais apparaître le reste de ses fringues à moitié fondu ainsi qu'un grand peignoir et lui jette en pleine face.

Sans bavure tu dis ?! J'ai encore failli crever ! Dois-je te rappeler que j'ai toujours pas de quoi me défendre et que dans le deal qu'on a passé, TU devais me protéger ?!
Mais, t'as rien non ? Alors je m'en suis plutôt bien sorti !
J'ai "RIEN" ?! Je me suis prise un mur deux murs en polystyrène à pleine vitesse et je me suis faite griffer et mordre par des rats ! Tu m'excuseras mais c'est pas ce que j'appelle ne rien avoir.
Et tout ça parce que t'as pas été foutu d'utiliser ton alter avant que Korosu décide de ne plus rien faire ! Alors écoute, je te préviens, si à la prochaine mission qu'on fait, ça se passe encore comme ça, j'arrête de bosser avec toi et je retourne me planquer à Yuei. Compris ?!


Autant dire que cette fois, il est prévenu. Et avant qu'il n'ai le temps de me répondre, la sirène des flics retenti. Je les accueille chaleureusement, leur remet les armes que j'ai volé aux méchants puis les regarde partir avec la bande des Cagoules Rouges dans leur fourgon. Bien évidemment, dans mon rapport, je tacherai de parler en faveur de Yumiko et Yamato, mais leur sort n'est désormais plus entres nos mains.

Faisant apparaître les deux motos ainsi que le casque d'Ian, je lui lance avant de revêtir ma tenue complète de motarde et de démarrer sans attendre mon reste, le laissant seul avec le soleil couchant et une remise en question de ses façons de jouer les héros.

________________


Contenu sponsorisé
Re: Les Cagoules Rouges ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Rome interdit les bocaux à poissons rouges...
» Potage "Tomates/Oignons rouges"
» [Compagnie] Les Aigles Rouges
» MORT AUX ROUGES [Topic fermé]
» Les lanternes rouges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Tokyo :: Centre-Ville :: Quartiers animés :: Tokyo Center-
Sauter vers:
spider