Travail
header

Partagez|

Travail

Homura Rin
Membre du Syndicat
avatar
Surnom : Faceless
Profession : Lycéen - Informateur - Membre du Syndicat
Rang : A
Yens : 1465
Alignement : Indécis
Travail || Ven 29 Juin - 17:39

ft. Lena Jäger
Portant un masque d'acier qui recouvrait l'entièreté de mon visage, j'avançais calmement vers la jeune femme avec un pistolet à la main. Sans surprise, elle ne reculait pas d'un pas et me fixait avec ce regard transperçant, identique à celui de la policière que j'avais rencontré il y a deux.

Quelque part, elle n'avait pas changé depuis. Toujours aussi imprudente. Toujours aussi déterminée. Je dirais même que cette rage de vaincre avait encore augmenté. Son regard écarlate était encore plus flamboyant qu'à l'époque.

Je ne savais pas si je devais regretter pour ne pas l'avoir tué il y a deux ans ou si je devais regretter pour devoir la tuer encore une fois au présent. Au fond de moi, je n'avais pas tellement envie de la voir mourir car elle était pour moi la meilleure professeur de sciences. Je pourrais passer des heures à discuter avec elle de tout et de rien, un peu comme un enfant qui parlerait avec sa mère..

Cependant, le destin était bien cruel avec nous. Il avait fallu qu'elle remonte jusqu'à mon identité. Une nouvelle fois, son obstination allait la conduire à sa perte. Une nouvelle fois, je me retrouvais à devoir la tuer et cette fois-ci, ce n'allait pas être la simple inspectrice policière que j'allais tuer, mais bien Kazuko Akita, la personne.

« Désolé. »

Calmement, je levai mon pistolet, pointai son front. Puis, sans une once d'hésitation, j'appuyai sur la gâchette, et une balle s'échappa et vint transpercer son crâne. À peine avait-elle eu le temps de prononcer ses dernières paroles que son corps tomba raide sur le sol. Pendant qu'elle voyait toute sa vie défiler devant elle, son sang s'éparpilla sur le sol pour former une mare. Debout, je l’observai jusqu’à son dernier souffle.

Puis calmement, je m’éloignai d’elle.

Il allait me falloir trouver un bouc émissaire. J'aurais aimé utiliser mon alter pour feindre un suicide, mais je n'avais pas besoin d'essayer pour savoir que cette femme avait une forte volonté. Cela me fit étirer un léger sourire. Même jusqu’à sa mort, elle allait me donner du fil à retordre..

Cependant, alors que je m’apprêtais à reprendre mon chemin, je fus surpris par la présence d'une inconnue qui était là, comme une spectatrice, comme un témoin, à observer la scène. Instinctivement, je pointai mon pistolet sur elle.

« Qui êtes-vous ? Que faites-vous là ? Je.. Suppose que vous aviez tout vu..? »

________________



Rin's ThemeFrench Version

Lena Jäger
Civil
avatar
Profession : Chômeuse
Rang : A
Yens : 150
Alignement : Esprit libre
Re: Travail || Mer 11 Juil - 22:35


Lena Jäger

Cette journée a eu comme un arrière goût de massacre à la tronçonneuse. Premièrement je tombe à cours de nouille, deuxièmement je me fais alpaguer avec une nana aux cheveux blancs toute droit échappée d'une faille dimensionnelle. J'arrive finalement à la supérette où m'attend un braquage. Ni une ni deux je parviens à fuir avec un carton de nouille sur les genoux pour finalement me faire interpeller à raison d'un excès de vitesse par une petite japonaise courte sur patte. Ainsi, quelque peu las, que j'arpente les rues éclairer de mon quartier. Revenant de l'épicerie avec un sachet de piment en poudre parce que, spoiler, je suis finalement parvenue à avoir mes nouilles. Seulement elles ne valent rien sans assaisonnement.

L'on arrive en début de soirée, la rue est calme, dans le genre flippante. Je n'aurais absolument rien contre le fait de me faire agresser a condition de me faire sauver in-extremis par un beau Spidy en collant rouge et bleu. Cela, bien entendu, avant d'échanger un des baiser les plus sensuel de toute l'histoire de cinéma.

Cette pensée me fait lâcher un long soupir. Pourquoi ce genre d'histoire n'arrive que dans les films ? Pourtant, ce n'est pas les supers héros qui manquent dans ce pays, mais ils sont plus du genre Sentaï que Super-Mal. Raison pour laquelle je m'autorise le loisir d'étouffer ma solitude avec de la fumée de cigarette. La clope au bec j'emboîte le pas sur le trajet de retour.

Dans ces circonstances je décide alors, et sans raison apparente, de bifurquer dans une ruelle étroite et mal éclairée. Ou plus communément appelé « raccourcis-coupe-gorge ». A ce moment-là je me dis que plus rien ne peut m'arriver. Tout du moins une poignée de seconde avant d'entendre le départ d'un coup de feu. Le tout dans un timing assez précis pour me permettre de voir un corps s'effondrer lourdement sur le bitume. Le coin n'est pas super bien éclairé, mais j'arrive tout de même à discerner un petit bout de japonais armée d'un flingue.

Visiblement lui aussi m'a remarqué et s'approche de moi en pointant le canon de son arme, duquel émane encore une désagréable odeur de poudre roussie. C'est à ce moment précis que je remarque l'étrange masque de fer sur son visage.

« Docteur Von Doom ?! C'est vraiment vous !? »

Mon engouement s'affaisse aussitôt lorsque je comprends que, au calibre, il ne peut aucunement être question du grand DVD où alors on vient me le présenter dans un format de poche. Tout à coup, le personnage se tenant sous mes yeux me paraît beaucoup plus « has been » comme le dirait certain Français. Oui je sais, il a un flingue braqué sur moi et je n'ai rien de mieux à foutre que de me poser des questions existentielles au sujet de son accoutrement.

« Pour ma défense !! J'ai eu une journée de merde !  »

Il me coûte un jeu de secondes pour comprendre et assimiler le fait que je viens de dire à voix haute ce que je pensais du plus profond de mon cœur.

« Heu... »

Il me pose une question. Je le regarde, il me regarde, je regarde son flingue, il me regarde toujours, je regarde le cadavre. Nous nous regardons (lui et moi, pas le cadavre).  Bref... J'ai toujours mon paquet d'épice aux piments. Si la situation semble se passer de commentaire rien ne m'empêche d'en faire un pour autant.

« Heu... Nooooon... Je n'ai rien vu du tout... » Dis-je en roulant des yeux pour mieux les lever au ciel, espérant apercevoir à tout moment un Tobey Maguire à 100% apparaître depuis la cime des immeubles.

Vivement demain...
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» HAITI-JOBS-HAITI-TRAVAIL-HAITI TRABAJO-HAITI EMPLOIE-EMBAUCHAGE
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne
» Le travail ... Toujours le travail ... ( Pv Hermione )
» T' as du travail? Je m'en fiche ~♥ Viens chanter avec moi ♫ [PV May ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Tokyo :: Centre-Ville :: Quartiers animés :: Tokyo Center-
Sauter vers: