Sortie entre filles [ft. Hiroharu Mariko]
header

Partagez|

Sortie entre filles [ft. Hiroharu Mariko]

Akimoto Akia
Vilain
avatar
Surnom : Legion
Profession : Criminelle
Rang : A
Yens : 240
Alignement : Malfaisante
Sortie entre filles [ft. Hiroharu Mariko] || Mer 11 Juil - 22:09

Akia était parfaitement concentrée sur la route devant elle. Roulant au-delà de la limite autorisée, elle ne pouvait se permettre de ralentir sous peine d'arriver avec encore plus de retard. Elle se rendait dans une ville peu éloignée de chez elle pour assister à une représentation de Mariko. Cela faisait plusieurs jours qu'elle avait prévu d'y aller et elle n'était pas du genre à faire preuve de laxisme sur la ponctualité pour ce genre d’événement, mais une affaire d'importance était survenue sans prévenir et l'avait forcée à retarder son départ.

Sur la banquette arrière de sa voiture se trouvait encore son équipement professionnel qu'elle n'avait pas eu le temps de dissimuler. Ainsi, elle devait absolument éviter la police sur le trajet, puisque son arme à feu, pour laquelle elle ne possédait évidemment aucun permis, n'était que partiellement cachée par son uniforme. Autant dire que ces éléments étaient largement suffisants pour lui garantir un séjour permanent en centre de détention. Cependant, ce n'était pas ce qui lui faisait le plus peur, imaginer la réaction de Mariko à son absence après lui avoir confirmé sa présence était bien plus effrayant à ses yeux.
Lorsqu'elle arriva enfin à destination, se garant n'importe comment et récupérant en vitesse son équipement pour le ranger avec précaution dans la cache contenue dans son coffre, la représentation était déjà presque terminée. Elle donna ses clés au voiturier, profitant du luxe de l'établissement pour gagner un peu de temps, avant de se précipiter vers la salle. Elle fut rapidement interceptée par les employés de l'établissement, mais ces derniers, en voyant son empressement et son ticket d'entrée, n'insistèrent pas et la laissèrent passer.

Plongée dans un immense stress depuis plusieurs heures, Akia, qui n'était pas habituée à ce genre d'émotion, était proche de l'explosion. Toutefois, lorsqu'elle ouvrit les portes de la salle et qu'elle aperçut enfin sa bien-aimée se produire sur scène, ce sentiment se dissipa pour laisser place à l'admiration qu'elle éprouvait pour la grâce de Mariko. Si elle ne s'y connaissait pas du tout en danse et qu'elle était incapable de juger son niveau technique, elle ne pouvait qu'être émerveillée par ses prestations.

Ne souhaitant pas la perturber, elle se faufila discrètement à travers les rangs, profitant de l'obscurité dans laquelle était plongée le public pour atteindre sa place sans attirer l'attention sur elle. Si elle avait très bien pu se contenter de rester au fond pour s'assurer de ne déranger personne, elle ne pouvait s'empêcher de s'approcher au plus possible pour pouvoir l'admirer de près.

________________


Hiroharu Mariko
Vilain
avatar
Surnom : Le cygne noir
Profession : Danseuse professionnelle
Rang : A
Yens : 120
Renommée : 175
Alignement : Esprit libre
Re: Sortie entre filles [ft. Hiroharu Mariko] || Jeu 12 Juil - 16:33

Mariko prenait son travail de danseuse très au sérieux, c’était pourquoi elle s’était rendue deux heures avant le début du spectacle à une grande salle de concert très connu. Elle n’était pas une danseuse internationale pour rien et elle avait réussi à se faire engager pour un spectacle de plusieurs mois et peut-être même plus long si jamais cela devenait populaire. C’était un spectacle qui faisait salle comble pour le moment, alors tout le monde était heureux dans la troupe, surtout le producteur évidemment. C’était un spectacle très moderne, avant-gardiste avec une troupe de danseurs avec elle en vedette et un orchestre philarmonique  au grand complet. Il y avait donc différents cuivres, instruments à cordes et à vent avec une grosse caisse. Les personnes présentes dans la salle étaient bien évidemment plutôt riches ou au moins avaient-elles les moyens, car les places pour ce genre de spectacles coutaient deux ou trois restaurants.  

La rouquine avait  réussi à avoir une invitation VIP pour le premier rang au centre, c’était dire qu’il n’y avait pas une meilleure place, et surtout bien en évidence. Elle n’avait que remarqué l’absence de sa bien-aimée, mais en tant que professionnelle, elle n’avait rien montré. Son corps, son visage, le moindre de ses gestes étaient observer par une salle d’au moins deux milles personnes. Si l’on avait permis à cette femme  de pénétrer dans la salle vers la fin du spectacle, c’était bien parce que c’était une place VIP, sinon elle n’aurait même pas pu passer les membres de la sécurité. La musique était grandiose, rapide, puissante et chargée d’émotion dans une sorte de folie douce. Dans un décor d’une sorte de maison hantée avec des draps transparents, des toiles d’araignées et autres joyeuseté, il y avait des danseurs et danseuses qui évoluaient sur la piste en tenue du Japon médiéval.  Deux hommes entouraient de part et d’autre Mariko qui semblait être tourmenté entre ses deux-là. Quand on y pensait, son choix véritable aurait été de sauter de la scène pour rejoindre sa belle, ce qui aurait été une jolie histoire, mais Akia n’en faisait pas partie ! Déjà qu’elle avait dû mal à faire partie de la salle …

La danseuse enchainait des mouvements complexes où sans prononcer un seul mot, l’on pouvait deviner le tourment de cette jeune femme à son visage et ses gestes. Elle était habillée d’une sorte de robe blanche pure, légèrement échancrée et partiellement déchirée en bas. Difficile de comprendre l’histoire en la prenant vers la fin, mais les deux hommes semblaient se battre pour la belle, qui avait l’air d’être morte. Elle en portait des stigmates classiques des croyances populaires asiatiques. Dans un mouvement évidemment prévu, la robe se déchira en deux pour chacun des deux hommes et Mariko finit en petite tenue avec une sorte de culotte, de petites chaussures uniquement. Dans les spectacles avant-gardistes, il n’était pas extraordinaire ou saugrenu de voir une jeune femme avec les seins à l’air, surtout une jolie et les spectateurs ne semblaient  pas être déçus. Elle remarqua qu’Akia était enfin arrivée et au moins, elle n’avait pas manquée cette partie. On pouvait admirer ainsi ses magnifiques tatouages tribaux, mais ce n’était pas certain que c’était l’unique chose à regarder de son anatomie.

Alors que la scène semblait devenir plus dramatique, tout s’agitait de plus en plus parmi les danseurs et la musique. Le déchirement des deux hommes à en venir presque aux mains. Le personnage de Mariko semblait ne pas pouvoir choisir, ne pas chercher à décider, elle reculait rapidement avant de tomber dans une trappe de la scène et de disparaitre totalement. On pouvait y voir une croix et visiblement le spectre avait fini sa course au milieu des vivants. Les deux hommes semblaient être désespérés, dégoutés et se sentir coupable évidemment. Il n’y avait plus de raison de se battre. Les autres danseurs sur la place finir par tomber eux aussi et seul restait les deux hommes en prière à la tombe avant que l’apothéose musicale se finisse. Une grande partie du public, qui semblait avoir compris ce qu’il se passait et l’effort artistique général, applaudirent alors comme à tout rompre, alors que la troupe au grand complet se regroupait alors avec une Mariko habillée dans un peignoir blanc, l’ostensible  spectacle semblait être terminée. Ce fut alors à ce moment-là que la rouquine s’autorisa à faire un léger clin d’œil à sa belle, tandis que la salle les applaudit alors pendant de longues minutes à s’en faire mal aux mains.  Elle saluait avec un large sourire de circonstance, elle semblait être en sueur, essoufflée dû à l’effort, mais tellement heureuse. C’était vraiment ce qu’elle appréciait dans son métier, donner du bonheur et des sentiments à travers ses danses et encore mieux si elle pouvait être apprécié. Le rideau rouge tomba alors sur la scène, et les spectateurs commençaient à discuter entre eux, mais la suite allait sans doute se passer dans les coulisses pour le duo infernal.
Akimoto Akia
Vilain
avatar
Surnom : Legion
Profession : Criminelle
Rang : A
Yens : 240
Alignement : Malfaisante
Re: Sortie entre filles [ft. Hiroharu Mariko] || Mer 18 Juil - 18:44

Malgré la discrétion d’Akia, elle ne put réellement éviter de se faire remarquer sur son passage. Elle ne porta cependant aucunement attention aux personnes qu’elle croisait ou aux plaintes qu’elles émirent, sa concentration était uniquement portée sur Mariko. La voir vêtue ainsi d’une légère robe blanche était déjà un spectacle suffisant pour la jeune femme, mais la danse à laquelle elle assistait rendait le tout encore plus gracieux. Lorsque la robe de sa compagne fut déchirée par les deux danseurs qui l’entouraient, un sentiment mêlant admiration et jalousie monta en Akia. Comme la plupart des membres du public, elle ne pouvait détourner ses yeux de ses formes magnifiques désormais exposées. Elle fut finalement tirée de sa contemplation par la chute de Mariko à travers la trappe cachée sur scène, annonçant la fin de la représentation.

Suivant le reste du public, elle se leva de son siège pour applaudir à chaude main jusqu’au retour des danseurs qui saluèrent la salle. Apercevant le clin d’œil qui lui était adressé, Akia répondit à sa chérie en mimant un baiser tout en continuant d’applaudir. Elle resta debout ainsi jusqu’à la fermeture du rideau rouge avant de quitter sa place pour aller rejoindre Mariko dans les coulisses.

Elle passa rapidement à travers les spectateurs pour atteindre l’arrière salle. Elle croisa quelques membres de l’équipe technique qui tentèrent sans grand succès de l’interrompre dans sa route. Si elle ne savait pas où se trouvait exactement celle qu’elle cherchait, elle commençait à avoir l’habitude des salles de spectacle à force d’aller la voir en représentation et savait généralement quels étaient les personnes qui pouvaient la renseigner. Elle trouva justement cela en la personne du manager, enfin, semblait-il l’être pour la jeune femme.

- Excusez-moi, dit Akia en lui tendant son invitation VIP. Pourriez-vous m’indiquer où se trouve la loge de Mariko s’il vous plaît ? Elle devrait être en train de m’attendre.

- Nos artistes n’ont pas le temps de voir leurs fans, répondit le manager avant de saisir l’invitation tendue. Oh, excusez-moi, je me rappelle effectivement l’avoir entendu parler d’une Akia, c’est à droite, la troisième porte. Mais n’allez pas déranger les autres, hein, ou je vous fait sortir.

Akia acquiesça rapidement avant de se précipiter vers sa destination. Elle savait que son long retard n’était pas passé inaperçu et que celui-ci allait lui valoir une remarque. Heureusement pour elle, la mission qui lui avait valu son retard lui avait également fait gagner quelque chose qui allait lui permettre de s’excuser.

Frappant une fois à la porte, elle s’empressa de l’ouvrir pour découvrir sa bien-aimée en train de se reposer. Même si elle s’était rhabillée depuis la déchirure de sa robe, elle arborait toujours une tenue très légère laissant deviner son corps, ce qui ne pouvait que faire son effet sur la jeune femme qui dût marquer un léger temps de pause avant de refermer la porte derrière elle et de prendre la parole.

- Tu étais magnifique sur scène ! S’exclama Akia avant de mettre la main dans sa poche et d’en sortir une petite boîte. Et je te ramène un petit cadeau pour m’excuser de mon retard !

La boîte contenait un magnifique collier en argent. Akia n’était pas particulièrement intéressée par les bijoux ou le luxe en général, mais lorsque c’était Mariko qui les portaient, c’était une toute autre affaire.


________________


Hiroharu Mariko
Vilain
avatar
Surnom : Le cygne noir
Profession : Danseuse professionnelle
Rang : A
Yens : 120
Renommée : 175
Alignement : Esprit libre
Re: Sortie entre filles [ft. Hiroharu Mariko] || Mar 24 Juil - 12:17

Mariko invitait sa compagne au moins à chaque nouvelle représentation qu'elle faisait. Déjà parce qu'elle pouvait le faire et aussi pour que la brunette puisse se cultiver également à voir des spectacles qu'elle n'irait sans doute pas voir sans sa présence évidemment. Elle n'était pas la seule à essayer de pénétrer en coulisse, plusieurs hommes cherchaient à passer, heureusement bloqués par le service de sécurité. Il y avait toujours plusieurs téméraires qui éprirent de quelconques sentiments tentaient d'accéder aux artistes. Évidemment, c'était bien moins que pour les groupes de musique, ceux qui appréciaient ce genre d'art n'étaient pas si agressif.

La rouquine avait préparé le terrain, mais ce n'était pas comme si elle se cachait d'être en couple avec une femme. Cela parlait beaucoup dans une troupe, ce n'était pas comme si ils passaient un sacré bout de temps ensemble depuis des mois. Cela avaient pu troubler certains, le Japon restait assez coincé sur ce genre de sujet, mais dans les artistes assez libre dans leurs têtes n'avaient pas tellement réagit à la nouvelle. C'était quelque chose de connu dans les journaux de toute manière. Lorsqu'Akia pénétra dans sa loge, il y avait son nom marqué sur la porte dans une étoile, c'était la tradition que voulez-vous, elle était en train de prendre une douche bien méritée. Elle était en sueur après avoir danser pendant des heures même si Akia était arrivée en retard. Elle sortit alors de la douche lorsque Mariko put entendre quelqu'un entrer dans sa loge. Elle avait reconnu évidemment sa manière de frapper à la porte et c'était sans gêne que l'artiste passa un peignoir de bain court laissant apparaître ses jambes fermes et longilignes. Elle s'installa alors sur un siège pouvant tourner dans tous les sens face à un miroir doté d'une multitude de lampes. Il y avait toute une collection de différents maquillages allant de divers rouges à lèvre, gloss,  far à paupières et autres poudres de couleurs. Elle se fichait bien de sa tenue, si c’était pour qu’Akia la matte. Elle remarqua  tout de même les regards, et elle en sourit légèrement du coin de l’œil. Elle se retourna alors vers le miroir en prenant un rouge à lèvre assez pâle pendant qu’Akia se rinçait l’œil. Elle n’était pas du genre à se maquiller d’une manière outrancière, mais plutôt discrète et chique.

« C’est gentil de ta part, cela dû être un peu court pour toi, mais si tu as eu le temps d’apprécier, c’est tant mieux alors. Tu sais combien cela coute une place au premier rang ? Heureusement que je ne les paie pas ! Tu abuses, tu as fait quoi donc pour arriver à la fin ?   »

Demanda tout de même la jeune femme curieuse se retournant lentement dans sa direction, alors qu’Akia sortait un très beau collier en argent. Elle prit alors la boite et l’ouvrit en le regardant. Elle ne tendit à Akia afin qu’elle lui passe à son cou en lui montrant son dos, dégageant ses cheveux sur le côté. Elle la regardait par le miroir en souriant.

« Je vais finir par apprécier le fait que tu arrives en retard, méfies toi ! Et hmmm … c’est un collier légal ou il vaut mieux que l’on ne me voit pas trop avec ?   »

Demanda alors la rouquine avec un ton amusé, mais la question était bien là. Lorsque l’on vivait avec quelqu’un capable d’actes illégales, il valait mieux savoir, surtout lorsqu’elle-même n’était pas non plus exsangue de tout défaut. Porter de jolis bijoux faisait aussi parti du jeu lorsque l’on était quelqu’un de mondialement connu. Sans doute que l’on allait chercher et essayer de deviner qui avait bien pu lui donner pareil bijou, pourquoi, son prix. Elle se fichait bien de ce genre de choses, mais cela allait venir de toute manière.

« Tu veux faire quoi pour ce soir ? Boire un verre quelque part ?     »
Akimoto Akia
Vilain
avatar
Surnom : Legion
Profession : Criminelle
Rang : A
Yens : 240
Alignement : Malfaisante
Re: Sortie entre filles [ft. Hiroharu Mariko] || Jeu 26 Juil - 2:27

Observant avec la plus grande des attentions les préparatifs de Mariko, Akia saisit le collier qu’elle venait de lui offrir et le plaça avec délicatesse autour de son cou, avant d’y déposer un léger baiser. Elle lui replaça alors les cheveux correctement par-dessus avant de se reculer légèrement pour admirer à quel point celui-ci lui allait.

— Je travaillais aujourd’hui, mais avec des gens particulièrement incompétents, ce qui m’a fait accumuler du retard. Heureusement, le client était satisfait et comme il tient une bijouterie à Sapporo, il a accepté de remplacer ma récompense contre ce collier.

Akia afficha alors un grand sourire malicieux à sa compagne avant de venir s’asseoir sur la table à côté de la palette de maquillage pour pouvoir la regarder directement dans les yeux.

— Donc le collier a été obtenu de manière totalement légale, ne t’inquiète pas, même si je n’irais pas non plus jusqu’à dire qu’il ne m’a pas fallu faire quelques exactions pour satisfaire celui qui me l’a cédé. Mais tu as raison, assez parler boulot.
« Un verre hein ? Tu n’essaierais pas de m’avoir par les sentiments par hasard ? Je ne vois pas comment je pourrais refuser.


Après la journée de travail qu’elle venait de passer, Akia ne s’était retenue de plonger dans le fond d’une bouteille jusqu’alors uniquement parce qu’elle avait déjà prévue de passer le reste de la journée avec la seule chose qui lui apportait plus de bonheur que l’alcool. Par respect pour Mariko, la jeune femme s’interdisait d’arriver ivre à leur rendez-vous, d’autant plus lorsqu’elle venait assister à une de ses représentations et comme elle n’arrivait pas à s’arrêter après le premier verre, elle était condamnée à la sobriété. Cependant, lorsque c’était Mariko elle-même qui lui proposait de boire, c’était une toute autre affaire.

— Je connais un endroit sympathique dans cette ville, mais c’est un peu loin. Je ne suis pas vraiment une habituée de ce genre de quartier. Tu dois mieux connaître le coin que moi, non ?


Bien qu’elle avait une grande connaissance des bars et autres lieux de beuverie, il était bien plus fréquent de la voir trainer dans les club populaires ou les pubs malfamés de Sapporo que dans les établissements huppés comme ceux qu’on pouvait trouver dans le quartier. Elle n’appréciait pas vraiment passer du temps en compagnie des personnes trop aisées, même si son activité professionnelle lui offrait un train de vie luxueux, la différence de statut social qui les séparait était trop importante. La largesse du portefeuille n’avait que peu d’effet comparée aux différences d’une jeunesse confortable et d’une autre passée dans un orphelinat.


________________


Hiroharu Mariko
Vilain
avatar
Surnom : Le cygne noir
Profession : Danseuse professionnelle
Rang : A
Yens : 120
Renommée : 175
Alignement : Esprit libre
Re: Sortie entre filles [ft. Hiroharu Mariko] || Lun 6 Aoû - 15:47

Mariko sourit doucement alors qu'elle se fit mettre le joli collier. Était-ce une forme de pardon ou alors juste un cadeau de bon cœur ? Peu lui importait vraiment, elle aimait sa belle et elle ne lui en voudrait pas trop de toute manière. C'était seulement par principe, même si l'artiste se doutait qu'Akia ne venait que pour elle, la danse n'était vraiment pas son truc, surtout lorsque c'était de la danse si moderne. Elle frissonna doucement au baiser en glissant sa main le long de son bras comme pour maintenir le contact avec sa peau délicate. Mariko accepta de la laisser filer, lorsque sa compagne lui plaça ses cheveux de la bonne manière. Elle appréciait les douces attentions et très rapidement, elle se contenta de sourire en finissant de se maquiller.

« Ha oui, je comprends, et tu ne pouvais pas le faire seule j'imagine ? Enfin l'important c'est que tu t'en sois sorti sans problème et en un seul morceau. C'est gentil de ta part en tout cas, le bijoutier a cru peut-être que c'était pour toi hahaha ! Mais étrangement, je ne te vois pas avec un collier ou des bijoux. Quoi que, une boucle d'oreille serait sympathique tu ne crois pas ? »

Demanda simplement la jeune femme en regardant par le miroir sa belle avec un léger sourire. Elle ne demanda aucune information sur le casse qu'elle avait fait. Il y avait ce genre de métier qui exigeait de la discrétion, même au sein d'un couple si uni et bien assorti. Deux femmes capables du pire, sans aucun complexe, il était une évidence qu'elles s'étaient bien trouvées. Elle finit par tourner son visage en la direction d'Akia tandis qu'elle chercha à la regarder directement. Son regard lui évoquait beaucoup de choses, mais elle se contenta de sourire doucement en l'écoutant.

« Hmmm si je dois bien t'avouer, t'avoir par les sentiments me semble être un très bon plan... Non ? »

Demanda alors Mariko en se penchant doucement jusqu'à mettre en contact ses lèvres douces et fines avec les siennes. Elle en ferma les yeux comme si la rouquine était ébloui par leur amour. Très vite le baiser se changea en quelque chose de plus bouillonnant, alors qu'elle y mêla sa langue à la sienne provoquant de légers sons d'agrément à ce geste de tendresse.

« Généralement, on va boire avec la troupe, mais je vais t'épargner les discussions d'artistes et les regards en biais des japonais encore coincés dans de vieux préceptes stupides. Et puis, juste toutes les deux, on sera plus tranquille de toute manière. »

Mariko connaissait bien l'amour de sa compagne pour l'ivresse et les bacanales, même si pour le dernier point, ce n'était pas si certains qu'elle aille si loin. Elle sourit doucement en se levant glissant doucement sa main contre l'épaule d'Akia.

« J'ai tout le reste de la soirée à te consacrer tu sais, on peut aller jusqu'à ton fameux lieu. Si on va dans le coin, cela risque d'être compliqué entre les personnes de la troupe, les personnes ayant vu le spectacle ou les autres. On risque d'être déranger ou regarder en toit cas. »

Mariko laissait alors le choix du type de soirée qu'elles risquaient de passer selon l'endroit choisi. C'était sans compter alors sur certains journalistes, aller savoir, qui pouvait l'attendre à la sortie. Elle s'était parfaitement habituée à un train de vie de luxe, au genre de personnes que l'on pouvait croiser dans son milieu, après tout cela faisait bien des années qu'elle vivait dans le luxe grâce à sa vie d'artiste international. Elle n'avait pas oublié d'où elle venait, la jeune femme connaissait même Akia depuis cette même époque.
Contenu sponsorisé
Re: Sortie entre filles [ft. Hiroharu Mariko] ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sortie entre filles ou confessions intimes ? || Devis & Enoria.
» Une soirée entre filles {Alexis}
» Un nouveau couple (fin de sortie entre amis)
» Sortie entre amis
» Une sortie entre amis...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Autres lieux :: Autres :: Reste du Japon-
Sauter vers:
spider