Pour un poignard de plus
header

Partagez|

Pour un poignard de plus

Ian Armstrong
Héros professionnel
avatar
Surnom : Platoon
Profession : Mécano - Héros
Rang : S
Yens : 1055
Renommée : 305
Alignement : Rebelle
Pour un poignard de plus || Jeu 12 Juil - 9:36



-T’es sur de ton coup Travis ?
-T’inquiètes pas Ian, c’est du gâteau.
-Ben, justement, c’est exactement ce qui m’inquiète, c’est tellement du gâteau qu’on est pas loin de  friser l’indigestion.

Ian n’était pas vraiment du genre trouillard, en fait, depuis cinq ans qu'il était officiellement un vrai petit marines, c'était bien la première fois que son instinct lui nouait les tripes comme ça. Et pourtant, des boulots qui sentait le sapin il en avait fait sa part. il en avait vu des opérations partir en couilles, des gars pisser le sang et crever partout sans même comprendre ce qui les avait buté. Mais la, c'était différent...

-Hey Ian, tu dors ? C’est pas le moment de partir en couilles, Tommy et Carmen sont déjà en place alors faudrait voir à se bouger le cul fissa. Tu vas pas déconner hein ?
-C’est bon Travis, lâche moi un peu, je le sens pas c’est tout.
-Putain t’es lourd mec…
-Ouais, ça te va bien de dire ça.

Et pourtant, y’avait vraiment un truc qui n’allait pas dans cette opé. Comment les autres pouvaient passer à coté de ça ? D'habitude ils sentaient les mêmes problèmes non ?

Franchement, ce soit disant chef de guerre revenu passer la nuit dans la région pour voir sa mére, c'était déjà bizarre comme histoire, comme le suivre au drone toute la journée pour le capturer chez lui plutôt que lui coller direct une roquette. Et puis ce chef. Ce mec qui attendait dans sa voiture à l’arrêt au milieu de la brousse et qui démarrait juste quand le drone le prenait dans le viseur, avant de se mettre à les balader sans but dans la moitié de la savane... Si ça c'était pas une putain de saloperie d’appât ! Un appât qui les avait baladé toute la journée avant de filer dés le crépuscule vers ce village abandonné et a moitié détruit ou il avait disparu dans le seul bâtiment encore debout. Et la, que dit le Capitaine a qui on demande des consignes ? Ça doit être le bon endroit, allez le chercher... Pas de renforts, pas de précautions, rien ! Comme si tout le monde était soudain devenu complétement con.

Et puis cette planque franchement, un bâtiment type bunker perdu au milieu d'un village africain en ruines. pas de traces de pneus autour, pas de gardes, pas de gens, pas de chiens, pas un signe de vie ni dehors ni dedans a part le véhicule abandonné du seul type a étre passé depuis au moins un an... Et les autres boulets qui s’étonnaient de le voir hésiter.

-C’est parti ?
-C’est bon Travis, on va y aller.
-Et ben il était temps.

L’approche ne posa aucun problème, Ian se montra aussi méfiant et précautionneux que possible mais il n’y avait rien à repérer, pas de trappes, pas de pièges à cons genre câbles au ras de terre ou piège à grenades, pas de types embusqués. Et chaque nouvelle absence de sécurité sans réaction de ses collègues le faisait hurler intérieurement un peu plus.

J’le sens pas, j’le sens pas putain…

Ignorant la litanie dans sa tête, Ian suit le mouvement, Aidé par Tommy, Carmen se glisse sur le toit pour surveiller la zone, Travis rampe jusqu'à la porte ou il colle son oreille quelques secondes sans rien déceler de notable, Tommy vient s’agenouiller en face de la lourde, pointant son arme sur la porte pour prévenir tout problème pendant que Ian sort les outils du parfait petit crocheteur et vient se coller à son tour à la serrure. Une opération parfaitement exécuté, une maitrise de vrais professionnel. La routine quoi...

Mais une routine qui cette fois sent le sapin.
Ian Armstrong
Héros professionnel
avatar
Surnom : Platoon
Profession : Mécano - Héros
Rang : S
Yens : 1055
Renommée : 305
Alignement : Rebelle
Re: Pour un poignard de plus || Jeu 12 Juil - 9:47

Une seconde d’observation suffisent à Ian pour se rendre compte que la porte est aussi foireuse que le reste de la mission, qui irait foutre sur un blockhaus une porte en bois qu’on peut forcer avec un couteau ? Pas lui c’est sur. Bordel, pourquoi ça ne fait pas tiquer les autres ?

-J’ouvre ? Vous êtes sur ?
-Non non oublie, on va plutôt rentrer et se boire une mousse avec des burger… Bien sur que t’ouvres, on a pas passé la journée à se faire chier pour s’arrêter maintenant parce que t’as tes vapeurs, alors t’arrêtes de nous emmerder, tu ouvres, on rentre, on fait le taff, et on se casse de ce trou.
-Ok ok, mais je vous aurais prévenu !
-C’est pas Platoon qu’on devrait t’appeler, plutôt madame soleil.
-Blaireaux !

Une manip de débutant, un clic, la serrure s’ouvre aussi facilement que la jupe d’une vieille entraineuse sur une entrée sombre et au moins aussi accueillante. Une entrée vide, bien sur…

-Pile.
-Face.
-Pile, tu ouvres la voie Ian.
-Fais chier…
-Allez go Platoon !

En se faufilant à l’intérieur, arme au poing et tous sens en éveil, Ian pense à tous les trucs que finalement il ne fera jamais parce que c’est sur qu’il va mourir ici dans cette mission à la con qui va mal tourner d’un instant à l’autre, draguer la nouvelle standardiste du capitaine, battre le record officiel de gobage de burger à la cantine, devenir le premier américain a remporter le titre de Yokozuna...

-Hey Ian, t’es mort ou bien ?
-Ahah...

Dans la salle, pire qu’un piège, une invite. Une trappe ouverte sur une échelle et une autre salle. Une trappe, ouverte…

-T’inquiète, on te couvre.
-Super. La je suis vachement rassuré…

Quand il faut y aller, faut y aller, sinon on s'engage pas dans les Marines. Ian saute souplement en bas de l’échelle, à peine soulagé quand son pied s’enfonce légèrement dans un sol meuble et terreux plutôt que dans un piège. Roulade à droite, réception. Pas de flingue qui se colle sous son nez, pas de « Hep connard ? » prélude à une détonation bruyante et fatale. Un pas, deux, toujours en vie ?

Le bout du M18 de Ian accroche un truc au mur de la pièce, un filin tendu ? Enfin quelque chose ? Un piège ? Une, une guirlande ?! Et juste la, un corps adossé au mur, un corps qui bascule dés que Ian le touche pour s’effondrer sur le sol avec fracas. Un mannequin ?!!

-Hé les gars on s’est fait…

Flash lumineux dans toute la pièce, détonations ! La rétine à moitié grillé Ian bondit désespérément en arrière pour tenter de se mettre à couvert derrière n’importe quoi. N’apercevant les détails de la pièce qu’a travers un kaléidoscope de lumières et de mouvements. Que ? Des gens ? Des confettis ? Un gâteau ? Un putain de gâteau ??


-Happy birthday to you! Happy birthday to you Ian. Happy birthday to you!
-Putain Travis, vous êtes vraiment trop cons !


[...]


-Alors, il te plait ce couteau ? C'est le modèle Survie Gung_Ho, ils l'ont appelés comme ça parce que la forme ressemble a ces machettes qu'ils utilisaient aux philippines à l'époque. On s'est dit que c'était marrant comme clin d’œil.
-Ouais il est classe. Rien a dire. Superbe même. Mais faut plus me refaire un coup comme ça...
-Bah, on sait tous que c'est ta dernière année, fallait marquer le coup.
-Et ben pour ça c'est bon, c'est bien marqué... J'ai failli tous vous descendre !
-Biére ?
-Biére.

[...]


Quinze jours après la fête l'équipe roulait sur une mine oubliée dans un coin et trop bien maquillée par un quelconque chef de guerre se prenant pour un malin. Fin de la route pour Tommy, pension d'invalidité pour Carmen, et médailles pour blessure au front pour tout le monde.

Engagez vous qu'ils disaient, vous verrez du pays.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: Autres lieux :: Autres :: Flashbacks-
Sauter vers:
spider