Sombres graines au Parfum de Tempête [PV Kaname]
header
-40%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
229 € 379 €
Voir le deal

Partagez

Sombres graines au Parfum de Tempête [PV Kaname]

Nakano Jin Soo
Héros professionnel
Nakano Jin Soo
Profession : Archéologue - Héroïne
Rang : B
Yens : 44
Renommée : 120
Alignement : Rebelle
Sombres graines au Parfum de Tempête [PV Kaname] || Ven 7 Sep - 0:41


________________


Sombres graines au Parfum de Tempête [PV Kaname] Signa110
— Nakano Jin Soo — Nakano Jae Im — Nakano Eirin — Shimura Masahiro — Hoshino Renjiro


Dernière édition par Asano Jin Hyeon le Lun 15 Avr - 18:23, édité 2 fois
Omikage Kaname
Membre du Syndicat
Omikage Kaname
Surnom : Black Soldier
Profession : Gérant de bar à tatouages
Rang : A
Yens : 50
Renommée : 183
Alignement : Juge
Re: Sombres graines au Parfum de Tempête [PV Kaname] || Ven 7 Sep - 10:31



Sombres graines au Parfum de Tempête



Omikage Kaname ft. Asano Jin Hyeon

"Elle va finir par me stresser à force de sautiller comme un cocker."




C’est toujours dans c’genre de situation qu’on se demande pourquoi on a prit cette décision. M’enfin, s’il n’y avait pas que l’attente, j’imagine que ce serait passable mais, j’ai jamais été pro hôpital. Dans le genre : “endroit qui t’évoque de mauvais souvenirs”, ça se pose bien ouais. Rien qu’en regardant les murs, des scènes désagréables refont surfaces. Des souvenirs que j’aurais préféré zapper de ma mémoire aujourd’hui. Bien sûr, je n’oublie rien, ce passé-là fait partie de moi. Je vais pas renier ce qu’il s’est passé. Non, ces moments, je les regarde en face. Je ne détourne pas les yeux comme d’autres pourraient le faire. C’est là, ça fait partie d’moi : c’est indéniable. Et pourtant, je me surprend à ressentir un frisson de dégoût à chaques passages de mes iris sur la paroi lisse de toute imperfection. Ouep, c’est avec ce type de ressenti que j’ai vite compris le délire des architectes. De nos jours, faut dire que c’est rare de trouver une clinique ou que sais-je qui soit parfaitement immaculée. Une histoire de “ya longtemps un gars a découvert que cette couleur avait une mauvaise influence sur le mental des gens”. Bien joué mec, t’as mis des siècles pour capter mais bien ouej. On apprécie la démarche à vitesse de croisière. Surtout qu’avec la teinte de la cloison, on s’demande bien ce qu’est passé par la tête du type. “Hey, au lieu de mettre la couleur du cancer sur les murs, v’nez les gars, on ajoute du marron vomi au niveau des portes : pour la variété.”
Ah ça yen a de la variété, cela dit, je saurais pas dire à quel point c’est varié vu les nuances informes de cette porte. En plus, je suis très mal installé. C’est dire qu’il y a plus de limites entre te faire violer les yeux par les coloris du couloir ou te casser le coccyx à cause d’une sale position sur cette chaise de merde, j’hésite même à me lever pour finir par fixer le sol comme un glandu. Ah oui merde, la couleur est tout aussi dégueulasse par terre.
Après on pourrait me dire, mais on s’en fout en fait. Je le conçois mais dans ce cas, je vous laisse ma place ici. À force d’attendre sur ces sièges en fer, vous allez voir à quel point cracher sur un décor peut faire passer le temps mine de rien. Ouais… Un peu comme les octogénaires sur leurs bancs dans les parcs...  Attends ? Je suis si vieux que ça ?... (Nan, j’attendais pas ton avis Östen)... Bon, dans tous les cas, ça m’amène à la raison de ma présence ici. Jolie transition, j’sais, mais j’ai que ça à faire pour le moment : “monologuer dans ma tête” tch.
Je vais quand même épargner quelques détails comme une certaine routine matinale parce qu’on s’en cogne mais globalement, je me suis rendu dans le coin cet après-midi. Ah pour l’heure je pourrai pas dire. Avec ma bécane que j’ai essayé de retaper juste avant, j’en ai aucune idée. Entre la suspension qui merdoie, le moteur en pls et le réservoir qui part en couille, je vais pas pouvoir la conduire avant un bon moment. Ha… J’imagine que le dernier accident a vraiment été rude. Pourtant elle est relativement neuve alors je l’imagine mal rendre l’âme maintenant. Mouais… Ya encore moyen de la sauver de cette mauvaise passe bien que je ne puisse pas travailler dessus 24h/24. OUI, étonnamment ÖSTEN, j’ai une vie. Tu sais parfaitement que j’ai le bar à tatouage à ouvrir en journée. ‘Fin la partie tatouage, le reste c’est plus tard. Néanmoins, je ne l’ouvre pas avant 19h aujourd’hui. Il y a des jours comme ça... dans la semaine oui. Sinon je m’en sortirai pas avec les missions qu’on me colle.
Jusqu’ici tout va bien donc. Un exam routinier à l’hôpital pour checker le tout, état physique, le bordel, tout ça et vainement espérer découvrir plus, la sortie des lieux qui se passe bien et… L’élément perturbateur.
Ce gamin qui a ramassé le paquet en souriant comme si de rien n’était.
Sur le coup, il n’y a que mon regard qui a suivi la situation. Bien évidemment, on se dit que ce n’est qu’un enfant, qu’il n’y connaît rien, d’où l’innocence qu’il dégageait à travers ses iris cuivrés mêlé à son teint presque anormalement pâle. Puis, le cerveau essaie de comprendre, il observe, scrute les moindres détails tandis que la vérité retombe. Cet aspect frêle, assez fragile pour que le moindre de mes mouvements brusques puissent briser son poignet, ou bien ses jambes si je me fie à ces dernières qui tremblaient comme pas possible. Est-ce que son couvre-chef révélait quelque chose ? Qui sait ? Je n’ai fait que reprendre délicatement mon bien tout en comprenant l’état du gosse sur le point de s’écrouler. C’est la dernière chose que je peux dire sur le pourquoi du comment on en est là.
Comme c’est bien pratique, j’étais juste devant l’entrée de la secte des toubibs et me voilà maintenant à attendre depuis je ne sais combien d’heures devant cette foutue porte pour un môme que je ne connais ni d’Ève ni d’Adam. Rah...
Le truc c’est que j’ai bien évidemment eu la mauvaise idée de t’écouter, hein monsieur le Nigosaure ? Fais pas genre t’as rien entendu ! Tu sais très bien que je parle de toi !


- Tss...

T’sais quoi ? Je pense que ça va être vite fait puisque je vais me lever et me tailler.

« Attends attends attends !!! Tu ne vas tout de même pas partir comme ça si ?! Il faut absolument que tu restes nom d’un rhododendron ! »


- C’est mort.

Ajouté-je à voix haute en soupirant à cause de la créature qui harcèle mon esprit.


À moins que tu ne trouves LA raison pour me faire continuer à jouer les piquets, je me tire. Je t’avais prévenu, j’ai assez perdu de temps comme ça. Et puis, je suis pas venu ici pour ça à la base.


« Hors de question ! Il faut que tu restes Gaoooo ! Comment veux-tu en apprendre plus si tu t’en vas ? Oublierai-tu la promesse que tu m’as faite ? »

Une promesse ? OUI PARFAITEMENT !
Depuis quand ? T’es mignon mais je ne t’ai rien promis le lézard, j’ai juste cédé à ton caprice en ayant dit mot pour mot : “Ok, mais j’te préviens, passé 18h je me casse.”
JUSTEMENT ! REGARDES TON CELLULAIRE, TU VERRAS !
Pfff, ouais bon, effectivement, après vérification, je pourrais pas dévisser mon fessier de cette chaise avant une heure moins le quart, super. Quelle joie (sarcasme).
Je me rassied donc immédiatement en croisant les bras après avoir rangé l’appareil, lassé et ne sachant pas pourquoi cet idiot insiste tant pour que je reste ici. Encore une de ses d’mandes farfelues qui m’échappent alors que je continue de m’emmerder passablement. Bon ouais, jusqu’à ce qu’une silhouette pressée fasse les 100 pas devant moi. Hm ?
Au vu de son air empressé, n’importe qui devinerait ses pensées. Une attitude impatiente, des baskets avec une tenue, je dirais professionnelle à première vue et vu les mèches foncées, ya de grande chance qu’elle soit la mère du petit. Alors qu’est-ce que je fais ici ? Je ne sers clairement à rien mais comme j’en connais un qui risquerait de me prendre la tête. Tch. Je regarde juste la jeune femme un moment sans rien dire, tournant la tête à droite à gauche avant de souffler un instant, suivi d’un léger toussotement pour l’interpeller. Sans plus, si elle ne m’a pas entendu je m’en remettrai mais j’aimerais juste qu’elle s’asseye. Elle va finir par me stresser à force de sautiller comme un cocker.




©️️AxyGry - Ariesten


Dernière édition par Omikage Kaname le Jeu 27 Sep - 16:59, édité 1 fois
Nakano Jin Soo
Héros professionnel
Nakano Jin Soo
Profession : Archéologue - Héroïne
Rang : B
Yens : 44
Renommée : 120
Alignement : Rebelle
Re: Sombres graines au Parfum de Tempête [PV Kaname] || Mer 19 Sep - 23:21


________________


Sombres graines au Parfum de Tempête [PV Kaname] Signa110
— Nakano Jin Soo — Nakano Jae Im — Nakano Eirin — Shimura Masahiro — Hoshino Renjiro


Dernière édition par Asano Jin Hyeon le Lun 15 Avr - 18:23, édité 1 fois
Omikage Kaname
Membre du Syndicat
Omikage Kaname
Surnom : Black Soldier
Profession : Gérant de bar à tatouages
Rang : A
Yens : 50
Renommée : 183
Alignement : Juge
Re: Sombres graines au Parfum de Tempête [PV Kaname] || Lun 26 Nov - 17:26




Sombres graines au Parfum de Tempête



Omikage Kaname ft. Asano Jin Hyeon

"Kaname tout court, ou le livreur de garçon en détresse."



Une impulsion et je peux enfin mettre un visage sur l’attitude générale. Ouais bon, pas que son faciès était particulièrement invisible vu la distance mais maintenant que la jeune femme est enfin stoïque, il est tout simplement plus net. Lucide. L’inquiétude qui se sent à des dizaine de kilomètres avec ce genre de sourire forcé que l’on voit assez souvent dans ces métros de l’enfer ou celui qu’ont arboré nombreuses de mes rencontres au fil du temps. Une histoire de vie dangereuse que j’ai toujours menée paraît-il.
M’enfin, au moins c’est mieux ainsi, v’là même que mon interpellation donne suite à un début de discussion. Okay, c’était pas vraiment attendu ça mais bon, c’est pas comme si j’avais autre chose à faire, hein môsieur j’aime faire perdre du temps en me laissant poireauter pour des prunes ? Gaoooo. Tss…
Sur ce presque monologue, j’en oublie presque d’écouter mon interlocutrice au physique non déplaisant je dois dire alors je me contente d’hocher la tête. Calme, comme si les plaintes intérieures du dragounet n’avaient jamais eu lieu.


- Pas spécialement.

Sorté-je à demi convaincu avant de soupirer légèrement.


- M’enfin, j’imagine que votre attitude n’a rien d’étonnante si vous êtes la mère du petit.

Continué-je les bras croisé tandis que je me tourne dans sa direction, détaillant son visage tout en me penchant rapidement pour enchaîner sur la partie présentation, passage obligé d’un dialogue lambda.


- Kaname tout court, ou le livreur de garçon en détresse.


- Mauvaise blague mise de côté, disons plutôt que votre fils m’est tombé dans les bras tout à l’heure.

Ouais bon, sur ce coup, je l’avoue, la finesse peut aller se faire voir ailleurs. Qu’est-ce que tu voulais le lézard ? Que je prépare le thé ? Je suis pas doué pour ce genre de trivialité et il me semble que tu le sais depuis une bonne décennie si c’est pas plus. Et puis tant qu’à patienter autant être honnête.



©️️AxyGry - Ariesten

________________


Sombres graines au Parfum de Tempête [PV Kaname] O1vh
By The Fleurdelisé ~
Nakano Jin Soo
Héros professionnel
Nakano Jin Soo
Profession : Archéologue - Héroïne
Rang : B
Yens : 44
Renommée : 120
Alignement : Rebelle
Re: Sombres graines au Parfum de Tempête [PV Kaname] || Lun 24 Déc - 9:36


________________


Sombres graines au Parfum de Tempête [PV Kaname] Signa110
— Nakano Jin Soo — Nakano Jae Im — Nakano Eirin — Shimura Masahiro — Hoshino Renjiro
Contenu sponsorisé
Re: Sombres graines au Parfum de Tempête [PV Kaname] ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le Cinquième élément [DVDRiP] uptobox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: HRP :: Archives :: Demandes de RP archivées-
Sauter vers: