Shinkansen ~ Entre Tokyo & Nagoya [Ogawa Kazue]
header
Le deal à ne pas rater :
NIKE Chaussures de running REVOLUTION 5 – Homme – Noir et Gris
34.99 €
Voir le deal

Partagez

Shinkansen ~ Entre Tokyo & Nagoya [Ogawa Kazue]

Yoshida Yume
Justicier
Yoshida Yume
Profession : Héroïne hors-la-loi traquée
Rang : A
Yens : 550
Renommée : 175
Alignement : Rebelle
Shinkansen ~ Entre Tokyo & Nagoya [Ogawa Kazue] || Ven 28 Déc - 18:35





Parfait Hasard

Février 302

Je passais la plupart de mon temps entre Yuei et la maison. En effet, depuis mon accident, je n’ai pas encore pris le temps de retourner à Tsumago. Bien que je dépende d’une succursale dans la capitale, je sais que mon agence principale est dans la ville du passé. Cette ville prisée des touristes est connu pour avoir été conservé afin de justifier d’un village de l’ère Edo et les lois qui régirent là-bas va aussi en ce sens. Mais heureusement pour nous, l’agence est un peu en retrait de cette magnifique ville. Quand j’y vais, je prends toujours quelques jours afin d’y emmener les enfants. Nous sommes donc vendredi soir et je passe récupérer les enfants à l’école. On a juste le temps d’aller troquer nos sacs contre nos petites valises. J’avais prévu de passer ce beau week-end de trois jours là-bas. Je me fiche de savoir à quelle heure j’arrivais là-bas puisque de toute façon, on peut dormir le lendemain. J’avais dans mes affaires les billets pour prendre le Shinkansen JR Central jusqu’à Nagoya, ensuite prendre un train classique jusqu’à Nagiso pour ensuite avoir une dizaine de minutes en bus. Le voyage dure environ 2h30 sans les temps d’attente. Ce qui est relativement court à vrai dire. Et puis, avant de prendre mon bras, je faisais ce trajet régulièrement afin de rendre mes comptes à l’agence. C’est encore un peu le cas mais je suis tellement habituée que je prépare toujours mes cours durant mes voyages.

Remplaçant nos sacs de cours par nos valises, nous prenons un taxi pour nous emmener jusqu’à la gare principale de Tokyo pour ne pas rater le Shinkansen. Bien sûr, j’avais pris mon ordinateur portable avec moi puisque c’est dessus que je travaille depuis quelques temps. Avant d’être un professeur, je faisais mes rapports dessus et il est toujours aussi efficace. C’est ma moitié qui me l’a offert pour notre dernier noël ensemble et dans le pire des cas, j’ai toujours le sien à la maison. Mais pour le moment, je n’ose pas y toucher. Mais faut reconnaître une chose, c’est la première fois depuis l’accident que je mets les pieds dehors pour faire autre chose qu’aller au travail. Petit à petit, je prends l’habitude de me débrouiller avec mon bras malade et j’y fais abstraction doucement. C’est pas simple mais je dois prendre sur moi et apprendre à me débrouiller sans lui. Arrivant à la gare de Tokyo, je m’occupe des papiers avant que l’on puisse embarquer. Avec l’aide des enfants, nous recherchons nos places puisque j’ai pris trois places ensemble et on est donc en place central et surtout en famille. Levant les yeux vers l’horloge, je remarque qu’on a vingt minutes d’avance et je n’avais plus qu’à ranger les valises dés lorsqu’on aura trouvé notre wagon et nos places.

Je connais mes jumeaux et je sais qu’il m’aide depuis qu’ils se sont rendu compte pour mon bras. Ils sont presque 8 ans mais ils sont loin d’être bête. Trouvant alors le wagon, je leur demande de monter en premier tandis que je les regarde faire avec le sourire. Oui, je suis contente de les avoir avec moi et cela n’aurait pas été normal de ne pas le emmener avec moi même si la dernière fois que nous sommes aller là-bas, il y avait leur père avec nous. Mais je ne me formalise pas de ce détail car je sais que je dois désormais vivre sans lui et je me dis que même s’il n’est plus à mes côtés, il restera présent dans mon cœur et dans celui de ses deux enfants. Alors, je commence à revivre petit à petit. Accompagnant verbalement mes enfants, c’est Yuki, mon garçon, qui trouve nos places et je lui souris avant de lui demander de déposer sa petite valise puis vient Yuka qui suit l’exemple de son frère et je termine tandis que je garde mon sac à main. Les voyant courir, je souris et je remarque qu’il y a peu de personnes dans le train. M’installant à nos places, je fais un bisou à mes enfants tandis que je joue avec eux en attendant que le train se remplisse avant l’heure du départ. Bien sûr, je ne me doute même pas que je vais revoir une personne qui a travaille avec moi à Tsumago.  

Ogawa Kazue
Vilain
Ogawa Kazue
Surnom : Titania
Profession : Ex- Héroïne
Rang : A
Yens : 1289
Renommée : 105
Alignement : Juge
Re: Shinkansen ~ Entre Tokyo & Nagoya [Ogawa Kazue] || Mar 1 Jan - 18:01


Une rencontre inattendue


Depuis tôt ce matin, tu es à Tokyo, pour des projets divers et variée, tu n’avais pas arrêté de courir de part et d’autre. Mais tout cela, était à présent réglé et ce n’est pas sans joie que tu pouvais enfin de te dire une chose, ça y est, je peux enfin rentrer chez moi. Marcher toute une journée, voilà bien longtemps que ça ne t’était pas arrivée, tes derniers mois étaient plutôt consacrés à éplucher des documents, observer aux travers des différentes caméras ce qu’il pouvait bien se passer à travers le pays. Ta dernière mission remonte pas mal à présent et bien que cela pourrait paraître fou pour le commun des mortels, être à l’écart des zones à risques fini par te manquer. Peut-être que d’ici peu, tu décideras de déléguer un peu de tes responsabilités, afin d’y retourner, car finalement, tu es une héroïne et une héroïne ne peut pas se permettre de rester à l’écart.

Pianotant sur ton téléphone, comme souvent, tu demandes des nouvelles du bureau des renseignements, Tokaji Tamao, l'homme qui est en quelques sortes ton bras droit sur place, te les donnes sans broncher, étant comme à son habitude, clair et concis, n'hésitant pas à finir son compte-rendu en te demandant des nouvelles, comment s'est passée ta journée, est-ce que tout s'est passé comme prévu. Ne voulant pas réveiller le contenu de ta journée, c’est simplement que t'écris, que tout s'est passé comme prévu, comme bon nombre de ton unité, tu en dis que peu, sachant pertinemment que chaque détail peut avoir de l'importance.

Balayant du regard le quai de la gare dans laquelle tu te trouves, tu attends patiemment l'arrivée de ton moyen de transport, celui qui te délivra de cette ville qu'auparavant, tu appréciais, mais avec le temps, tu avais finalement trouvé ta place à Tsumago, une ville calme, loin de tout le stress Tokyoïte.

Le train fini par arriver en gare, tu n'avais plus qu'à y entrer au même moment que d'autres usagers de la ligne Tokyo – Tsumago. Sans un mot, te voilà montant dans la trame, ayant comme seul bagage ton sac dont la sangle est tenue par ton épaule gauche. Cherchant un endroit où t'asseoir, tu eus la mauvaise surprise d'entrevoir que des enfants semblent avoir pris place dans le même wagon que toi, ce qui fut accueilli directement par un soupir, non pas dû à un problème avec la jeune génération, mais d'expérience, ils sont souvent bruyants et loin d'être sous le contrôle de leurs parents.

Alors que tu avais décidé de simplement passer devant histoire de trouver une place assise plus loin, ton regard se dirigea naturellement vers cette famille et c'est à ce moment-là que tu aperçus un visage t'étant familier, celui d'une membre de Tsukeru, bien que tu ne saches plus réellement si celle-ci sert encore l'agence à laquelle t'appartiens. « Yume -san, voilà bien longtemps que je ne vous ai pas vu ! » Une remarque que tu trouvais banale au premier abord, mais tu te rappelas ensuite pourquoi celle-ci avait pour ainsi dire disparu de l’agence de Tsumago. «  Enfin, j’espère que vous vous remettez du malheureux événement qui vous a frappé…  » Enchaînes-tu mesurant chacun de tes mots, pour éviter de partir dans un drame où les deux enfants se retrouvent en pleurs en repensant à l’événement s’étant abattu leur petite famille.

L'une des dernières debout dans le passage central, tu envisageais à présent de t'asseoir avec eux, mais d'un autre côté, ne manquerais-tu pas d'un peu de tact pour parler librement en présence de deux enfants ?



Dernière édition par Ogawa Kazue le Lun 14 Jan - 15:58, édité 1 fois
Yoshida Yume
Justicier
Yoshida Yume
Profession : Héroïne hors-la-loi traquée
Rang : A
Yens : 550
Renommée : 175
Alignement : Rebelle
Re: Shinkansen ~ Entre Tokyo & Nagoya [Ogawa Kazue] || Sam 5 Jan - 15:56





Parfait Hasard

Février 302

Je m’occupe de mes enfants tandis que le train commençait à se remplir. Après tout, ils savent se tenir et je les ai éduqué de la meilleure façon qui soit. Il est vrai que cela fait des mois que je ne vais plus sur le terrain mais dans le fond, ce n’est peut-être pas plus mal. En effet, je peux m’occuper de mes enfants et me consacrer entièrement à eux. Avant, tant que Tadaki était encore là, on alternait histoire qu’ils ne soient jamais seuls et surtout qu’ils ne se sentent pas abandonnés. Bien sûr, comme tous les enfants, ils se sont demandés si on ne les avait pas abandonné. En soi, je ne pourrais jamais le faire car ils sont la chaire de ma chaire et j’avais besoin d’eux. Depuis que les médias ont parlé de la mort de mon époux, il semblerait que je me sois fait oublier d’eux et ce n’est pas plus mal. Je tiens à laisser mes enfants en dehors de tous ça. Ils n’ont vraiment pas besoin que des sangsues les collent et passent leur temps à les interroger sur ce qui se passe. Ce n’est pas du tout bon pour eux et ce serait un coup à leur faire peur. Je n’admets donc pas du tout le fait que les médias agissent de la sorte et je refuse qu’on ajoute mes enfants dans le lot. Ils n’ont rien à voir avec ce monde et si je peux protéger leur image, je le fais sans aucune hésitation. Je ne fais pas n’importe quoi non plus.

Bien que les enfants jouent avec moi, ils ne sont pas bruyants et lorsqu’ils le sont, j’ai juste à les rappeler à l’ordre. Je n’ai donc pas à me plaindre de mes enfants qui restent relativement sous mon contrôler. Cela peut paraître barbare mais ils savent qu’ils ont des règles de savoir-vire à tenir. Et c’est pareil pour moi accessoirement. Alors qu’ils sont calmes, je les regarde tendrement avant d’entendre une voix que je connais. Tournant la tête vers la voix, je laisse mes yeux me montrer la personne. De plus, je n’ai aucun mal à la reconnaître puisque l’on fait partie de la même agence. Je lui montre un petit sourire et je lui rends ses salutations.

« - Oh ! Bonjour Kazue-chan. Effectivement. Tu es toujours en vadrouille ? »

Je lui dis ça en souriant et comme on travaille pour la même agence, on finit par se connaître ne serait-ce que de vu. Les deux enfants saluent alors ma collègue avec respect et gentillesse. Mais Yuka, la jeune fille, se montre curieuse et elle demande qui est. Je détourne le regard de Kazue pour regarder ma fille avec tendresse. Bien sûr, je prends le temps d’expliquer les choses jusqu’à ce qu’elle comprenne. Il ne m’a fallu que quelques minutes. Puis, je me concentre sur ma collègue avant de lui faire signe de prendre place. Mes enfants ne feront pas de vagues, ce n’est pas leur genre et ils savent que les caprices, cela ne fonctionne pas avec moi. Kazue semble peser ses mots et j’hoche la tête. Ce n’est pas facile tous les jours mais je m’accroche… Et c’est grâce à mes enfants.

« - Doucement mais sûrement. Ce n’est pas facile tous les jours mais je m’accroche. Et toi ? Tu rentres sur Tsumago, j’imagine ? »

je ne suis pas là pour exposer ma vie mais mes enfants ont su surmonter ça bien mieux que moi et les deux enfants hochent la tête lorsque la collègue de leur maman leur demande si cela va bien. Cette fois, c’est Yuki qui demande à Kazue si elle va bien. Cela me fait sourire un petit moment avant de leur dire de s’asseoir correctement afin que ma collègue puisse s’asseoir à son tour. Les enfants semblent obéir sans se poser de questions et j’avais arrêter de cacher des choses à mes petits chéris.

« - Comment ça va à l’agence ? »

Il fallait bien que je me renseigne. Surtout que je vais à Tsumago car j’ai des choses à faire là-bas. De plus, on a prévu de passer le week-end là-bas donc je n’avais plus qu’à laisser le train faire son voyage et puis, si tout va bien, peut-être que mon jeune collègue fera le voyage avec nous. Ce ne serait pas la première fois que je croise un collègue dans le train et avec qui je fais le voyage. Honte ? Non, pourquoi le devrais-je ? C’est insensé quand même. Attrapant mon sac, je prends un thermos afin de boire un café. Bien sûr, je vais en proposer à l’élite renseignement de mon agence.  

« - Tu veux du café ? »



Dernière édition par Yoshida Yume le Dim 3 Fév - 11:55, édité 1 fois
Ogawa Kazue
Vilain
Ogawa Kazue
Surnom : Titania
Profession : Ex- Héroïne
Rang : A
Yens : 1289
Renommée : 105
Alignement : Juge
Re: Shinkansen ~ Entre Tokyo & Nagoya [Ogawa Kazue] || Lun 14 Jan - 16:09


Une rencontre inattendue

Le dossier mentionnant Yume fut plusieurs sur le bureau de Kazue depuis quelques mois, l’agence commençait à douter que celle-ci revienne un jour, pour beaucoup les doutes émis par la direction étaient précipitées, après tout cela n’était pas si vieux que cela, elle mérite sans doute d’avoir un peu de temps pour s’en remettre. Mais là était le souci, s’en remettrait-elle réellement et sera-t-elle capable de passer outre ce terrible événement. Tant que questions qui furent soulevées et dont la direction de l’agence jaune veut discuter avec la principale intéressée. Kazue avait elle-même été consultée, mais n’avait émis aucun avis sur le sujet, ne connaissant finalement Yume que de réputation sans lui avoir réellement adressé la parole.

Elle lui dit qu’elle s’en remet, du moins qu’elle y travaille. Il est évident qu’elle n’oserait dire le contraire, Kazue le sait parfaitement, mais n’en parlera pas d’avantage pour plusieurs raisons, dont celle, la plus simple à comprendre, Kazue ne peut pas imaginer ce que ressent sa collègue. Elle, qui vit seule, n’a guère eut de relation stable, ça plus longue étant un simulacre de relation avec un membre d’un cartel mexicain. Que devient-il ? La question mériterait d’avoir une réponse. Son regard suivant celui de Yume vers la jeune fille de cette dernière. Avoir des enfants, voilà un fardeau que ne souhaite pas avoir Titania, elle qui est capable de tenir tête à la totalité de l’opinion publique, mais elle en est persuadée, elle s’écroulerait à devoir s’occuper d’un gamin. La petite fille semble regarder l’élite de Tsukeru, comme-ci elle souhaitait l’interroger, sans oser vraiment le faire, la curiosité étant un trait de caractère que connaît parfaitement Kazue, elle ne put s’empêcher de lui adresser quelques mots.

« Holà niña, n’hésite jamais à assouvir ta curiosité. D’expérience, je peux t’assurer qu’il n’y jamais de mauvaise question, il faut juste savoir comment les formuler. » Un petit conseil parmi tant d’autres, bien qu’il est probable que Yume préférerait que sa fille n’ait pas le parcours chaotique de sa supérieure. Kazue considère la curiosité comme une grande qualité, celui-ci peut rapidement devenir un défaut, Titania a depuis longtemps passée ce cap dont sa soif de savoir est devenue maladive. « En effet, je retourne à Tsumago, j’y habite après tout. J’ai dû passer la journée à Tokyo afin de m’occuper de quelques détails pour l’agence. Sinon nous faisons en sorte que l’agence tourne correctement, mais l’opinion publique n’est pas au beau fixe, il faut dire que cette histoire de nouvelle école nous tombe dessus vu le directeur choisi. »

Dit-elle acceptant de s’asseoir en leurs compagnies, il est toujours plus agréable d’être accompagné lors d’un voyage en train. Étonnement, Yume avait l’air d’être équipée pour les voyages en train, ayant prévu du café. Nous pouvions ainsi voir la différence entre Kazue qui ne prévoie jamais rien et qui fonctionne essentiellement à l’instinct et Lightstorm qui elle semble bien plus organisée. « Hé bien, pourquoi pas, le voyage risque d’être long. » Son regard se tournant un court instant en direction des deux enfants, Kazue vu une question apparaître dans son esprit. « Alors les enfants, je suis prête à parier que l’un d’entre vous à des capacités hors du commun. Si vous me faites une démonstration, je vous promets d’en faire autant. »

Autant profiter du voyage pour élargir sa base de données personnelle...
Yoshida Yume
Justicier
Yoshida Yume
Profession : Héroïne hors-la-loi traquée
Rang : A
Yens : 550
Renommée : 175
Alignement : Rebelle
Re: Shinkansen ~ Entre Tokyo & Nagoya [Ogawa Kazue] || Mer 6 Fév - 15:48





Parfait Hasard

Février 302

On ne se remet pas de tels évènements en un seul mois et cela fait même plus de six mois. Mais qu’importe finalement ? Que je revienne ou pas, cela ne fera pas pencher la balance en ma faveur. Mais je voulais prendre mon temps, j’en avais besoin. Les cauchemars sont toujours là et même si je n’en parle jamais, cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas là. Et puis, je n’ai jamais aimé parler de moi ou de mon passé. Ce n’est pas un fait nouveau mais il semblerait que Tsukeru veuille encore des explications. Mais c’est aussi pour ça que je me rends là-bas et je profite d’un week-end de tranquillité pour ça. J’avais besoin de m’éloigner de Tokyo et peut-être que je finirais par quitter définitivement cette ville pour repartir sur de bonnes bases. Mais pour le moment, j’avais encore ce besoin de me relancer dans la vie et de m’adapter à cette vie nouvelle qui doit se faire sans lui. Peu m’importe le temps que cela prendra, je finirais par revenir et c’est un monde que je n’ai jamais oublié et que je ne peux pas oublié.

Assise dans le train avec ses enfants, je venais de proposer un café à ma collègue et je lui tends le gobelet rempli tandis que je remplis le mien avec mon autre main. Titania rentre chez elle tandis que je vais là-bas pour y régler mes comptes. Bien sûr, il n’y aura pas de malentendu. Je sais déjà qu’on m’a encore prolongé et que je ne suis probablement pas faite pour reprendre dans l’immédiat. Je dois donc prendre mon mal en patience et puis même si je ne reviens pas de suite, je dois quand même conserver ma licence pour continuer mes enseignement à Yuei. Si j’ai honte ? Non, pourquoi devrais-je avoir honte ? Yuka remercie Tritania pour son conseil et elle se montre respectueuse. Je manifeste alors un sourire en remarquant qu’elle a le même sens du respect que moi. Cependant, Yuki n’hésite donc pas à demander le métier qu’elle fait. Bien sûr, cela me fait sourire de plus belle et je regarde Titania avec ce même sourire.

Ils sont vraiment en âge de curiosité et je sais qu’un jour, ils devront choisir leur chemin. J’avais bien entendu ma collègue sur la nouvelle école et sincèrement, je ne sais pas quoi en penser. Je me rappelle de mes cours d’histoire et je sais que les précédentes écoles qui ont ouverts une filière héroïque ont fini par fermer pour raison de corruption. Mais qu’en sera-t-il de cette école ? Surtout que depuis qu’un des nôtres en a pris les commandes, l’opinion publique semble avoir un malin plaisir à nous descendre. Mais même si les renseignements sont notre spécialité, il semblerait que ce soit toutes les agences qui en prennent pour leur matricule depuis l’attaque de Yuei et l’attentat de juillet 301.

« - C’était à prévoir mais souvient toi que cela avait fait la même chose lorsque les anciennes écoles ayant ouvert une filière héroïque ont été fermées pour corruption… Et s’il va arriver quelque chose avec cette école, on en sera les responsables selon l’opinion publique… »

Je n’étais peut-être pas née mais j’ai bien suivi mes cours d’histoire lorsque j’étais à Yuei. Malgré tout, je sais que Tsukeru ne sera pas mêlé à la nouvelle école même si  le directeur provient de notre agence. C’est tellement prévisible qu’on pourrait dire que ce serait un bouton au milieu de notre pif.  D’un côté faut voir comment cela va se passer mais je doute sincèrement que notre agence va s’en mêler mais il est clair que l’un des nôtres alimente les rumeurs les plus folles et cela n’est pas prêt de s’arrêter pour autant. Loin de là. C’est alors que je souris lorsqu’elle demande à mes enfants s’ils peuvent faire une démonstration de leur compétence. Je les regarde simplement et je leur avais interdit de les utiliser dans un lieu public. Et pour cause… Avec l’opinion publique si mes enfants laissent leur alter dégénérés, cela risque encore de mal tourner. Mes jumeaux se tournent alors vers moi en me demandant la permission. Au moins, ils savent. Je regarde Titania un moment avant d’hocher la tête.

« - C’est d’accord mais n’en abusez pas. n’oubliez pas ce que je vous ai dit à propos de vos alters. »

Yuka et Yuki parlent ensemble et d’une seule voix disant qu’ils comprennent. J’avais mis un moment à leur faire comprendre qu’il fallait bien se tenir en public. Bien sûr qu’ils savent ce que c’est et ils sont en âge où ils commencent à développer leur compétences. Yuka commence par reproduire la tête de Titania avec de la lumière et de l’ombre tandis que Yuki la complète avec de la matière. L’alter de mon mari lui permettait d’utiliser quelque chose pour le transformer. Un peu comme la loi d’Avogadro en chimie : « Rien ne se perd, rien ne se créer, tout se transforme ». c’est grâce à son alter que je n’ai jamais oublier cette loi et quelque part, je l’utilise aussi en me servant de mon alter. La figurine est petite mais je n’aurais pas permis plus. Ils commencent seulement à apprendre à se contrôler. Ils ont encore beaucoup de travail sur eux-mêmes.

« - Ils commencent seulement à apprendre à contrôler leur alter. Je préfère éviter qu’ils le montre dans un lieu public… »

Tadaki et moi étions tous les deux des altérés mais nous avions appris à nous contrôler et à savoir quoi faire en fonction des situations mais mes enfants sont encore novices et leur gestes peuvent encore être maladroits alors je préfère leur apprendre par moi-même afin qu’il n’y a jamais de problèmes dans les écoles qu’ils fréquentent. Avoir un alter est déjà bien assez difficiles pour certains surtout avec l’opinion publique du moment alors s’ils se montrent discrets, cela m’arrangerait aussi.

Contenu sponsorisé
Re: Shinkansen ~ Entre Tokyo & Nagoya [Ogawa Kazue] ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [UploadHero] Trente secondes sur Tokyo [DVDRiP]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: HRP :: Archives :: Demandes de RP archivées-
Sauter vers: