La vérité, toute la vérité, rien que la vérité. [Ft. I Spy]
header
Le Deal du moment : -8%
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 ...
Voir le deal
599.99 €

Partagez

La vérité, toute la vérité, rien que la vérité. [Ft. I Spy]

Kiyomizu Hidejiro
Étudiant de Yuei
Kiyomizu Hidejiro
Surnom : Loader
Profession : Étudiant à Yuei - 2ème année
Rang : B
Yens : 529
Renommée : 115
Alignement : Dévoué
La vérité, toute la vérité, rien que la vérité. [Ft. I Spy] || Jeu 5 Sep - 13:20


La vérité, toute la vérité, rien que la vérité.

 







"Pourquoi ? Vous auriez dû m'appeler, faire en sorte que je rentre plus vite. J'aurai pu vous protéger, j'en suis capable, c'est pour ça que j'ai cette force, c'est pour ça que je peux encaisser les coups. J'ai même pas... j'ai même pas eu le temps de vous dire au revoir." Ses respirations sont saccadées, sa poitrine se comprime sous la peine, ses phrases semblent incomplètes tant son souffle est effacé. "C'est quoi le but d'être quelqu'un d'héroïque, si je ne peux même pas protéger ma famille ? Maintenant, tout le monde pointe du doigt Seto. Je suis seul, et la seule famille qu'il me reste sera toujours contrainte de fuir parce que s'il se montre, police et héros lui tomberont dessus en pensant qu'il est l'unique responsable de votre disparition. Je me sens seul sans vous, terriblement seul. J'ai plus personne à qui raconter mes journées, plus personne qui s'occupe de mes blessures quand je me suis entraîné toute une journée durant. Il y a bien Suzune mais... Ce n'est pas pareil, ce n'est pas toi maman."

Le jeune garçon essuie son visage d'un revers du poignet, recommençant à sangloter et essayer de parler en même temps. "Elle m'a dit que je pouvais vous raconter mes journées lorsque je viens vous voir au cimetière, mais même ça j'en suis incapable, j'y arrive pas. Je cherche mes mots, et les seuls qui ressortent c'est ceux qui me permettent de vous dire ce que je ressens. Et tout ce que je ressens, c'est du vide, de la peine. Je peux pas le montrer aux autres, je suis censé être l'éternel enfant qui est toujours à fond, qui se donne à 300%, qui encaisse chaque coup pour les rendre deux fois plus fort. Mais lorsqu'ils ne sont plus là, lorsque je n'ai plus rien à prouver, tout ressort."

Il était planté là, devant la tombe de ses parents, à parler dans le vide en espérant qu'ils puissent entendre tout ce qu'il dit. D'un côté, ça le soulageait d'un poids de parler de tout ça, après tout il ne peut pas baisser les bras le reste du temps. D'un autre, il s'enfonce juste davantage dans ce cercle vicieux où il se dit que sans eux, il n'y arrivera jamais, sans sa famille il est incapable d'aller plus loin.

"Je dois y aller, je vous aime, je vous aime vraiment très fort. J'espère que la prochaine fois, j'aurai retrouvé Seto, et on viendra vous dire tous les deux qu'on vous aime. Je sais que c'était compliqué entre lui et vous, j'étais pas aveugle, mais je suis persuadé que derrière tout ces problèmes se cachait un amour aussi fort que le mien."


Il commença à marcher vers la sortie du cimetière, soulagé d'avoir libérer ce qu'il avait sur le cœur aujourd'hui. Lui qui est montré comme étant un bouclier indéfectible, capable de tout encaisser pour le rendre au centuple, celui qui est toujours debout même avec les deux yeux fermés, et la mâchoire cassé, lui qui ne posera jamais le genoux au sol. Sauf qu'il reste un enfant, un enfant à qui on a enlevé sa famille. Cette route, il avait l'impression de l'arpenter presque aussi souvent qu'il prenait celle en direction du lycée. Toujours les mêmes chemins, pour les mêmes raisons : ces temps-ci, les choses ne bougent pas. Son corps encore chargé des coups qu'il a encaissé en cours aujourd'hui lui criait de libérer tout ça, se dépenser physiquement l'aiderait sans doute à se changer les idées. Sur sa droite, il pouvait voir deux enfants se faire des passes avec un ballons de football, près de croisement. Deux frère sans doute, ça lui rappelle Seto et lui, plus jeunes. Le plus grands, comme tous les plus grands, tira trop fort et le ballon commença à rouler en direction du croisement. Le petit reçu l'ordre d'aller le chercher, et amorça donc une course pour rattraper le ballon, arrivé au niveau du croisement. Les yeux ambrés du jeune héros dévièrent légèrement sur la gauche, pour voir une voiture arriver : Une voiture qui ne pouvait pas s'attendre à ce qu'un jeune garçon déboule juste devant son capot dans quelques secondes. En serrant les dents, l'étudiant dégagea un léger "Merde." de sa bouche, avant de commencer à courir vers le garçon. Le "ATTENTION." qui sorti de sa bouche ne suffit pas, le gamin continue sa route. Devant l'urgence de la situation, il concentre une partie de l'énergie cinétique emmagasiné aujourd'hui dans son dos, et la laisse se libérer d'un coup net ce qui lui permet de foncer droit devant à une très grande vitesse. C'est à seulement un mètre de la voiture qui intercepte le garçon, le cintrant avec son bras droit. La voiture ralentit, tourne la tête pour vérifier que tout va bien, et repart instantanément, sans même prendre conscience qu'à une seconde près il écrasait un enfant. "M.. Merci." dit le petit, sans doute sous le choc face à la vitesse de l'action. "Fais attention en traversant, les gens ne regarderont pas à ta place." Il lui tapota la tête et commença à s'éloigner, derrière lui il entendait le plus grand l'engueuler, le petit pleurer, puis ce même grand frère qui se calmait pour le serrer dans ses bras.

L'amour d'un frère a une valeur inestimable, et il ne cessait de regretter que celui qu'il recevait de Seto ait disparu du jours au lendemain. Sur son chemin, les nuages commencent à s'épaissir et une étrange atmosphère s'installe en ville, un temps d'été lourd et couvert qui mettait tout le monde mal à l'aise, sans doute à cause de la crainte de voir exploser un orage dans les minutes qui suivent.
Husk
Vilain
Husk
Surnom : Husk
Profession : Détective sous l'apparence d'Eiichi Takakura
Rang : B
Yens : 298
Renommée : 100
Alignement : Esprit Libre / Juge
Re: La vérité, toute la vérité, rien que la vérité. [Ft. I Spy] || Mar 10 Sep - 15:06

ft. Kiyomizu
Tourmente
La vérité, toute la vérité, rien que la vérité.
Avec tout ces déboires pour se trouver de l'argent et de la renommée, Kakun pourrait en penser qu'elle n'était qu'une vulgaire criminelle, jamais intéressée que par l'appât du gain et se désintéressant complètement de toute autre chose. Mais ce n'était pas le cas.

Qui s'intéresse aux aléas d'un criminel sans plate forme ou renommée ? Personne. Si elle voulait vraiment faire passer son message, alors elle devait au moins avoir un peu de connaissance via les médias. C'est pour ça qu'elle n'avait pas encore vraiment fait de tests sur des héros, les mettant en situations stressantes ou dangereuses afin de bien les tester et voir comment ils peuvent se débrouiller sans leurs précieux pouvoirs.

Après, elle souhaitait un peu tester ses méthodes avant de les appliquer à grande échelle. C'est pour ça que sa cible actuelle était de statut... moindre dans la société héroïque. Son pouvoir est à son plus efficace sur des héros moins expérimentés ou manquant de moyens après tout. Pas qu'elle pensait que le pauvre étudiant, Kiyomu, serait très facile. Noon, aucun vilain ne réussit à aller loin en étant trop arrogant, mais elle savait qu'il lui causerait moins de problèmes qu'un héros dans une sorte de super tenue.

Son passé était spécial. Un frère qui tue ses parents, et lui laissé en vie, sans doute par distance ou à cause d'un plan de la part du frangin. Un frère qui, d'ailleurs, défend le dit frangin en dépit des évidences ! Kakun n'avait jamais vraiment rencontré Seto, vu qu'ils évoluaient dans des milieux différents, mais elle savait qu'elle pourrait faire son test sur lui. Voir si sa volonté de refuser la réalité s'appliquait aussi à sa volonté en général et tout.

Du truc marrant.

Le suivre, de loin, lui fut facile, attendre qu'il soit assez "isolé" le fut moins. Un héros pourrait vite arriver après tout, et Kakun n'était pas faite pour gérer plusieurs combattants. Elle prit la peine d'attendre qu'il sorte du cimetière déjà : ironique qu'il vienne visiter la tombe de sa famille en pensant toujours que son frère était innocent. Enfin, dressée dans sa tenue, elle ne pouvait pas vraiment entrer dans le cimetière, ce qui la rendait incapable d'entendre son speech.

Il lui fallut du temps, mais l'absence consuspicieuse de civils dans le coin et le climat soudain fut vu, par Kakun, comme un signe : interviens maintenant, ma grande !

Pourquoi quitter le cimetière ?

Quatre petits points rouges apparaissent dans une allée proche de celle de Hidejiro, et, lentement, I Spy émerge, bras ballants, démarche confiante.

Quand tu vas y revenir, pour toujours ?
Kiyomizu Hidejiro
Étudiant de Yuei
Kiyomizu Hidejiro
Surnom : Loader
Profession : Étudiant à Yuei - 2ème année
Rang : B
Yens : 529
Renommée : 115
Alignement : Dévoué
Re: La vérité, toute la vérité, rien que la vérité. [Ft. I Spy] || Jeu 12 Sep - 21:48

La vérité, toute la vérité, rien que la vérité.

Ft. I Spy

"Pourquoi quitter le cimetière ?" s'éleva dans les airs, cet air lourd, cet air pesant. Le premier réflexe qu'eût le jeune garçon, c'est de stopper sa marche pour essayer de comprendre d'où provenaient ces mots, à qui appartenait la voix qui venait de lancer une phrase incisive contre le jeune étudiant ? La pensée la plus logique serait de penser qu'un camarade, ou une ancienne connaissance avait fait acte de voyeurisme vis à vis des activités de 'Jiro, mais à peine cette pensée lui effleura l'esprit, qu'elle disparu aussitôt : ça faisait déjà quelques dizaines de minutes qu'il avait quitté le lieu de deuil, et c'était la première fois que devant lui se présentait un lieu désert de toute autre présence. Toutes les conditions étaient donc réunies pour que cette voix provienne d'une âme pleine de mauvaises volontés. Il avait déjà décidé d'armer une légère garde, fléchissant ses jambes et levant ses poings, avant même que la seconde phrase retentisse dans cette longue allée. "Quand tu vas y revenir, pour toujours ?", ces mots ne laissaient aucune place au doute, la personne qui avait amorcé cette discussion n'avait aucun intention d'être douce avec le garçon.

Plus loin devant lui, émergent d'une allée adjacente, une silhouette émergea. Les bras le long du corps, une démarche assurée et assumée, une posture mêlant désinvolte et menace, le réflexe d'Hidejiro fut de reculer de trois pas, gardant l'individu bien en évidence à quelques mètres devant lui. Au niveau de ce qui semblait recouvrir son visage, quatre points rouges s'illuminèrent, à l'image des lunettes que possèdent les militaires dans les films de guerre américains. "Je n'ai aucun idée de qui tu es." répondit enfin Hide, non pas sans marqué une légère hésitation au début de sa phrase. "Je sais pas non plus ce que tu me veux." au rythme de ses mots, une flamme s'allumait dans son regard, elle avait pris la place de la tristesse qui l'accablait depuis le départ du cimetière. "Mais toi, tu semble bien me connaître, mais pas assez pour te rendre compte que je n'ai pas envie d'entendre un seul foutu commentaire comme celui-ci." Une menace ? Peu importe qui était cette personne, celle-ci était entrain de dépasser une limite. Son allure n'inspirait absolument pas confiance, l'aura qu'elle dégageait non plus, alors pour équilibrer le jeune garçon se voulait dégager une certaine pression, une volonté de mettre un terme à cette rencontre improbable le plus vite possible.
Contenu sponsorisé
Re: La vérité, toute la vérité, rien que la vérité. [Ft. I Spy] ||

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Heroes :: HRP :: Archives :: Demandes de RP archivées-
Sauter vers: